Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Délitement des services publics : le témoignage d’un employé de Brest Métropole océane

Propos recueillis par E&R Brest

E&R Brest a recueilli le témoignage d’un employé de Brest Métropole océane (communauté urbaine de Brest, qui regroupe 8 communes). Il évoque notamment la fonction des contractuels, leur précarité, la désorganisation du service et les conséquences des suppressions de postes. Où les « antifas », éternels nuisibles, font une apparition remarquée !

 

Sur l’« antifascisme », chez Kontre Kulture :

Pour soutenir le travail des sections locales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

39 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Dans un autre genre idem délabrement dans mon établissement public ...
    On baisse notre pantalon devant des lobby, on matraque les contractuels etc.
    Pendant que les hauts fonctionnaires, ministres, députés, se gavent !!!
    De pire en pire dans un silence de mort

     

    • Tu as raison,moi aussi j’ai fréquenté le service
      public,et je peux te dire que c’est le moyen
      qu utilise nos ennemis ,pour PRIVATISER les
      services les uns derrière les autres.
      Une fois que ces services ne fonctionne plus,
      ils interpellent la population en leurs disant"
      regardez,le service ne fonctionne plus,il faut
      faire appel à une société privée " ( appel d offre
      truquée ,retro commission plus ou moins importante
      suivant l offre,etc...
      Je peux te dire qu’ils ont déjà commencé le
      travail de destruction,votre DGS est fortement
      impliquer dans ce processus.
      Courage à vous les gars,ça va soufflé.


  • Un vrai boulot de journaliste, sans carte de presse, donc sans suçage de b...
    Un constat juste qui fera sans doute réfléchir ceux qui n’ont que le mot (maux) "fonctionnaires" à la bouche pour résoudre tous les problèmes de la société.
    Des "intellectuels" qui accaparent les micros sur les ondes mainstreams ou autres (genre certains intervenants entendus récemment sur Radio Courtoisie par exemple) et qui n’ont jamais foutu un pied dans la réalité du monde du travail.
    La précarité existe bien chez ces "assimilés fonctionnaires".

    Merci au témoin et à vous, les ER Breizhous. Et Bravo pour votre logo animé qui "cartonne" sec.

    GTO


  • Si vous avez un mur tagué, ajoutez-y (subrepticement) une belle croix gammée, la municipalité vous nettoiera votre mur à l’œil, je le sais, je l’ai déjà fait !

     

  • Pourquoi y a-t-il tant de tags ? parce que le tagueur ne risque pratiquement rien, s’il faisait huit jours de cabane il ne recommencerait jamais . Il a une addiction aux tags , c’est presque toujours un juif ou un étranger et ça le fait jouir de salir la France et d’emmerder les Français .

     

    • Les tags c’est un business. Encouragés par Jack Lang, qui les a élevés au rang d’oeuvre d’art, ces types se croient impunis, mais tant que personne ne fera rien pour les dissuader, c’est certain qu’ils vont continuer.
      L’autre aspect de cette histoire c’est qu’un certain nombre ou la majorité, ce sont des peintures sans message, par contre elles salissent monuments, perspectives urbaines et mobilier sans qu’on fasse quoi que ce soit pour les arrêter. Quand ça déborde trop, les gens en ont marre et un nettoyage municipal a lieu.
      Je crois qu’il faut faire le lien entre ces professionnels de la peinture et les entreprises de nettoyage ou de vente d’engins nettoyeurs.


  • la gestion des villes tenue par l’umps sont désastreuses ,vous inquietez pas ils gèrent trés bien leur argent personnel, mais bon, une ville rien à foutre ,un peut de clientélisme ,de toute façon c’est pas leur pognon et aprés si on est pas réélu, on nous demandera rien ,c’est ce C.. de contribuable qui paiera et la fête continue.Je pense que si les BRESTOIS veulent et ont la volonté d’arrêter la gabegie ,c’est de mettre le bon buletin dans l’urne et comme ça la teuf sera fini.

     

  • collusion antifa/élus locaux ?


  • je suis Brestois et ce discours ne me surprend pas. Notre maire, le frisé tout rouge est soumis à la puissance en place corps & ame, il a pas plus tard qu’hier encore rendu totale allégeance à Valls en déplacement sur Brest.
    Il engage des travaux extremement couteux, tramway, téléphérique, centres commerciaux etc ... qui font gonfler les taxes foncières et poussent les habitants à s’en aller.
    Ici à la moindre manifestation anti-système les antifas passent à l’attaque, comme l’année dernière ou les locaux du FN ont été mit à sac par ces mêmes antifas sous l’oeil attentif des forces de Police.
    Enfin on pourrait en faire un roman ... mais on ne lachera pas.

     

    • Je discutais cet été avec un pompier de Brest. Il me parlait d’un de ces amis qui est commerçant rue Jean Jaurès. La folie des grandeurs là bas a tué l’économie de toute la rue. Durant la construction du tramway, la mairie c’était engagée à compenser le chiffre d’affaire perdu des commerces. Mais maintenant que le tram est là, les rues sont restées désertes et la fermeture des pas de porte se multiplie. Côté Marine nationale c’est aussi la route vers la faillite, il ne se passe plus rien. Et sinon Malgorn qui proposait dans son plan de reprise de la mairie un développement du frêt maritime à Brest était un peu plus concrête, Cuillandre, produit "parfait" de l’administration socialiste française, vit du haut de sa tour Stalinienne, sur une autre planète. Avec son histoire de téléphérique (dans une zone où les grands vents ne sont pas rares ..) il touche à la folie... En mars, les socialistes ont réussis à conserver la bas leur "bastion", mais il vacille cependant, les chiffres montrent qu’ils vont enfin dégager du Ponant. Il est important je crois de faire marcher le bouche à oreille familial et collégial en Bretagne, pour dégager aux prochaines élections les socialistes d’ici. Une dernière anecdote, lorsque j’étais étudiant, j’ai fait pas mal de petits boulots, parmi l’un d’eux pion à Brest. La chef d’établissement avec qui je discutais une fois me disais que son fils avait rejoins le réseau de Fabius et que comme ça il se prédisposait à une bonne carrière !


    • @penn fur
      Lorsque l’on veut dégager les petits commerçants indépendants pour les remplacer par des enseignes de chaînes, il suffit de faire des "travaux". L’exemple de petits commerçants de centre-villes liquidés de cette manière imparable s’applique aussi pour Nantes et Saint-Nazaire.
      Pour Nantes, de grands centres se sont installés en périférie, le centre ville semble encore animé mais est surtout verrouillé par des "bistrots vintage" et petits restau "branchouilles" appartenant tous à la mafia roumaine couverte par des hommes de paille.


    • @ Georges Effectivement les centres-ville sont désertés. Le plus dingue est l’allure à laquelle ça se passe, les changements se voient maintenant à l’échelle d’une seule année.
      De par mon métier, ( directeur d’agence bancaire , et oui ...) je suis régulièrement convié à plusieurs conventions, soirées, représentations et autres. Sortes de ramassi de petite élite locale totalement déconnectés de la réalité, élus locaux, PDG locaux, directeurs d’agences immobilière, directeurs d’hôpitaux, cliniques etc ...
      pour revenir au Télégramme par exemple, le Crédit Mutuel très puissant historiquement sur le secteur dicte ses consignes régulièrement.
      Ca m’est arrivé d’entendre de telles énormités que j’ai plus d’une fois voulu enregistrer avec mon téléphone ... exemple récent un administrateur d’une célèbre compagnie d’assurance à qui j’expliquais qu’un SMIC sec a 1100e/mois nets de permettait pas un train de vie décent en terme de reste à vivre mensuel, une fois charges retirées. Il a explosé d’un rire sonore en me disant que je racontais n’importe quoi, personne ne gagne si peu en France, absolument persuadé qu’à l’heure actuelle personne ne vit avec moins de 2500e/mois ... déconnecté totalement, et sur de lui.
      Ce genre d’assemblées il faut le voir pour le croire.
      Le problème est que les Bretons sont gentils et crédules, ils ne rendent pas compte de ce qui leur arrive ...


    • #1064415

      @ DavM.29

      Un tour de France des "ville à tramway" récentes vous donnera un bon aperçu des sociétés qui financent de manière occulte un parti qui se prétend celui du peuple... Paris, Nantes, Strasbourg, Dijon etc, en plus de leur goût pour la truelle, certains zélus semblent affectionner le fait d’empêcher les moutons de circuler librement dans les zones à bobos émasculés...


    • Juste pour ajouter de l’eau au moulin de la ruine des centres villes. J’habite à Tarbes et même dans une petite ville comme la mienne, les élus font en sorte d’élargir et de développer les gros centres commerciaux (Leclerc pour ne pas le citer) au détriment du centre ville. Chez nous aussi il est de notoriété publique que les élus soient cul et chemise avec les directeurs des grosses enseignes et propriétaires terriens qui vivent comme crésus.
      Les lobbys sont à tous les étages et gangrènent notre société qui pourtant est pleine de ressources et de gens formidables qui pourraient, car ils en ont l’envie, élever le niveau.
      Je souhaite à tous les honnêtes gens du courage car il nous en faudra pour reconstruire la France.


    • Absolument d accord , en particulier avec Ulysse,
      Des centres ville où les artisans ont été bannis, où la voiture ne peut plus circuler. Des rues piétonnes à n en plus finir avec des enchaînements de magasins de téléphonie et de chaussure de luxe...et où les petites boutiques ferment les unes après les autres à cause des taxes calamiteuses...et aussi faute de clients car ces rues sont désertiques...
      Le paradis bobo...où personne ne peut vivre et où personne ne veut vivre.le prix de l immobilier s est d ailleurs effondré...( bien fait pour les bobos...)
      Devoir se garer à 2 km et ne pas avoir les moyens pour faire le shopping dans ces quartiers...
      Cette manie francaise de petits chefs qui ont les pleins pouvoirs ( alors qu’ ils ont été élus par 51% des votants) et qui se permettent de transformer radicalement d un trait de plume des équilibres mis en place par des siècles de civilisation... Vive les écoles d administration...
      Plutôt que d avoir un sage conservatisme et de ne changer que ce qui ne fonctionne pas, calmement, et de s attaquer surtout aux injustices sociales structurelles plutôt que de se prendre pour Ramses 2...
      Et tout ça par des maires souvent de gauche comme à Dijon.
      Si on ajoute à ça la désertification des zones rurales et la désindustrialisation, y reste pas longtemps à la France avant un effondrement complet.

      Après les travaux pharaoniques de Dijon et l ouverture du tram il y a 2 ans on voit ’’à l’oeil nu" les petites boutiques disparaître.
      D un autre côté voter pour des traîtres incompétents ça peut pas rapporter gros
      La dernière nouvelle aura été de privatiser le marché de noël. C est à dire des riches vont de faire de l argent sur ce qui était géré par la ville ’’de gauche" jusque l année dernière. Là encore y doit bien y avoir eu retrocommission ou retour d ascenseur..

      Par ailleurs cela s est accompagné d une multiplication de nouveaux immeubles style " cage à lapins" c est à dire il y a dû y avoir là encore de beaux retour sur investissements des politiciens verreux ( y a que ça car la population ne le demandait pas... )Et surtout on nous prépare de nouvelles vagues d immigration massive. C est ce qui s était passé dans les années 60 juste avant de mettre en place le regroupement familial des seventies. Une explosion du bétonnage. Ironie de l histoire : les cages à lapins avaient été construites par les hommes seuls avant l’arrivée de leurs femmes
      C’est beau aussi une civilisation qui s effondre d elle même.
      Je préfère me dire ça.


    • La Bretagne doit prendre son destin en Main..et ne pas couler avec ce bateau france qui s’est invité chez elle !
      la france en Bretagne c’est : importation de ce modèle et mentalité Latine impèrialiste malsains (vous savez l’"Empire" !) ..Nous sommes des Celtes (autre sensibilité )
      destruction de la marine marchande prolifique..des Langues Breton/Gallo (ethnocide !)..amputation de 40 % de son potentiel écon. Nantes/st.Nazaire..dépersonnalisation..etc..
      Breizh E-Unan/ Bretagne Souveraine..à nouveau !.


  • Il se passe exactement la même chose dans les entreprises privées. Des décisions sans consulter la base qui conduisent à des aberrations, délégués syndicaux qui n’en foutent pas une, népotisme etc, etc, etc...

    Ce sont les maux de la société française.


  • Le pouvoir d’invisibilité ... A ne pas confondre avec celui d’invincibilité.


  • Toutes ces strates étatiques sont des gabergeries financières. Sachant qu’il y a déjà Mairie de Brest et le CG du Finistère à quoi peut bien servir "Brest métropole " ? La région Bretagne se porte bien il y a du taf dans le privé, ce mec a l’air d’avoir moins de 30 piges et déjà une mentalité de fonctionnaire indécrottable "trop dur les restructurations on me demande de travailler"

     

    • Non en fait ce mec n’est pas titulaire du tout, il fallait une couverture.


    • Ceux qui ont une situation "indécrottable" ne sont pas toujours d’accord avec ceux du dessus qui se gavent en exploitant des cinquantenaires virés d’anciennes florissantes compagnies privées.

      Ou bien de jeunes stagiaires en bac +5 qui durant leur stage entreprise de fin d’année qui s’évertuent à sortir des Power Points ou rapport de haute qualité, payés en cadeaux de collègues (mug, valises, stylos...), pour que d’anciennes secrétaires à bac moins 2 des années 70 propulsées cadres pour "bons et loyaux services", utilisent leur travaux pour prendre un échelon hiérarchique.
      Genre de personnes qui pignent sur la situation, quand leur gamins culminent à bac +2, exploités car en concurrence avec la main d’œuvre étrangère.

      Issus des années 90 du travail, on a pas eu accès à la propriété principale, et encore moins aux baraques secondaires à la campagne.
      Un petit tour dans l’intérim des années 2010 permettrait à certains de chuchoter leurs analyses.


  • On peut faire des copier-coller pour toutes les régions de France. Je pense qu’en PACA notamment, la sirène du port doit être ENOOOORRME. J’ai un bon titre, coco : "De Brest à Isigny, poubelle la vie".


  • Merci Bob pour ce témoignage. Enfin la réalité du monde du travail ! Ça fait plaisir !
    Ras-le-bol les tags des antifas à Brest, qui a déjà assez souffert de la reconstruction !
    Mais que fait la police ? Et surtout : que fait la Mairie  ?


  • Cette video montre bien l’un des aspect d’une civilisation en déclin !

     

    • @Rocky
      Lorsque le système veut liquider une société, un état, une civilisation, il organise son pourrissement. En faisant élire des politiciens traîtres et corrompus, toute la tenue d’une société s’écroule. La France est un exemple parmi d’autres. La civilisation Française devait disparaître, son peuple de souche laminé et la honte de soi par la repentance, finir psychologiquement le sale boulot. Le niveau de vie des FrOnçais multi-ethniques doit s’effondrer au niveau du Nigeria.


  • C’est le même que pour la police ! Manipulation !


  • le problème c’est que la plupart des agents de mairie sont des agents de catégorie C, c’est à dire, historiquement des gens incapable ou presque d’intégrer le tissu professionnel dans le privé pour de nombreuse raisons qui vont de la faiblesse intellectuelle à la dépendance à l’alcool ou aux drogues, les gardiens de gymnase étant traditionnellement le poste ou la mairie entrepose les alcooliques par exemple.

    les postes de fonctionnaires de catégorie C ont toujours eu et on encore vocation à être des emplois sociaux pour des gens qu’aucuns patrons du privé ne garderaient. De ce fait, la culture de la nonchalance, de la glandouille est devenu une religion dans les mairies ou on part à trois pour changer une ampoule et ça dure environ trois heures, le temps de boire le café, de discuter etc... Toutes personnes du privé qui à un jour travaillé ou vu travailler des employés de mairie savent à quel point c’est une planque. Il est finalement profitable à la France de voir se durcir les conditions de travail dans les mairies qui sont encore très loin d’égaler celles appliquées au milieu du privé par les patrons sur des employés prient à la gorgent. La France n’a pus les moyens de financer des postes privilégiés pour des gens qualitativement inférieurs au standard des citoyens et qui pourtant sont privilégiés sur les autres ce qui toutefois semble être devenu une référence sociétale, celle qui consiste à mettre le haut en bas et le bas en haut.

     

    • Je vous conseille d’aller voir sur place ce qu’il se passe réellement dans les gymnases et autres services, c’est vous qui êtes limité intellectuellement pour écrire ce genre de conneries sur l’alcoolisme et autres drogués, aller passer une semaine avec des éboueurs ou des balayeurs vous verrez ce que c’est travailler par tous les temps. Pour information, le mec filmé c’est moi.


    • Il ne faut pas systématiquement traiter les fonctionnaires de fainéants ,
      au contraire , les plus courageux trinquent , ils doivent faire le travail de deux
      pour compenser , sans avoir le droit de critiquer les glandeurs qui l’entoure ,
      justement le haut pavé de la Mairie , les embauche souvent pour des raisons
      sociales ou familiales (ou copinage)et non pour leur capacité , des loyers ou
      des factures d"énergie non payés posent problème dans les dossiers CCAS
      déposés en Mairie , cela se comprend mais ce qui n’est pas normal , c’est que
      la plupart de ces gens sont des total incapables mais que les Mairie les tolère
      à ce point en se déchargeant sur des pauvres ouvriers bosseurs qui n’ont rien fait
      pour mérité cela , parfois même sont préférés ces bons à rien plutôt que le
      bon bosseur , derrière tout cela les magouilles existent , ce sont en général
      aussi les meilleurs délateurs , pour eux ça peut toujours servir ?
      Cherchez l’honnêteté dans tout cela il n’y en a pas ! sans doute aussi lorsquils
      restent avec des contrats précaires , cela est sans doute intéressant pour
      l’employeur sur le côté financier mais pas du tout pour les équipes de travail .

      En conclusion , tous ces gestionnaires administratifs se déchargent sur le dos
      des gens sérieux et courageux , c’est exactement comme le désordre et la
      casse dans les quartiers , qu’ils nient en bloc pourvu que ce ne soit pas eux qui
      le supporte , c’est la malhonnêteté qui prime de nos jours depuis que nous
      sommes dirigés par tous ces bon à rien , tricheurs et vicelards qui achètent
      la paix sociale mais aussi les votants , voila pourquoi nous en sommes-là !

      Vous pouvez deviner à quoi servent nos impôts et comment est utilisé l’argent
      des contribuables.... ??


    • t’as pas tort, l’employé municipal de base c’est le B-A BA du clientelisme politique avec le bénéficiaire de HLM et les maisons de retraites.
      je parle des petite communes : la mienne par exemple, 2000 habitants , 3 employés municipaux il y a 40 ans (même population) aujourd’hui 54 et il n’y a que des chefs, le parc HLM a été multiplié par 200 (tous les bénéficiaires viennent d’ailleurs (gitans, Kossovars, kurdes et bien sûr magrébins) quant à la maison de retraite c’est passé de 100 lits à plus de 500, du coup le maire président de l’office des HLM, qui fait sa campagne électorale à la maison de retraite est indéracinable depuis perpète (et ce malgré un séjour en prison et la mise en faillite du village et ça continue à ouvrir un musée, faire un nouveau stade alors que l’ancien tombe en friche etc. or vu le nombre de chômeurs et de glandeurs, le peu de moyens de la population active, je me demande toujours : qui paie ?
      anecdotes : un des policiers municipaux est le ravi du village, tout le monde l’aime bien, et le maire dans sa grande sagesse ne lui a pas donné d’arme de service, donc tout va bien.
      quand le maire s’est retrouvé en taule , devinez qui a payé sa caution (80 000 euros) ? les petis vieux (il possède un nombre considérable de propriètés dans les alentours mais pas dans le village car les impôts locaux y ont explosé) elle est pas belle la vie ?


  • Je travaille depuis 12 ans,également,dans une municipalité,gérée par les socialistes depuis 1989 jusqu’à encore aujourd’hui,située a une trentaine de kms de Bordeaux ou le fils d’un certain président y a accompli plusieurs mandats...Je confirme le délitement des services publics : -embauche de fils ou filles d’amis,d’enfants de titulaire,de relations d’amis a qui il manque 5 a 10 ans pour partir a la retraite,d’anciens sportifs de la ville...etc et une fois titulaire,en grande majorité,ils ont un poil dans la main et pensent plus a se syndiquer,gravir les échelons qu’a travailler et deviennent quoiqu’ils fassent intouchables.Au niveau des chefs,ne réussissent pas les plus valeureux mais ceux qui ont des relations(élus...),une place dans la hiérarchie du syndicat et surtout ceux qui sont "de bons moutons".-gaspillage en tout genre(achat de matériels,de petites machines inadaptés qui,ne serviront jamais,seront vendus a perte ou qui auront disparu mais pas pour tout le monde,achats de pièces(véhicules en tout genre,machines de travail...) récurrents car mis entre les mains de "je m’en foutistes"(intouchables) donc souvent cassés ou en panne !!-Le Centre Technique Municipal est doté de pompes a carburant pour tout ses véhicules de travail et il est de coutume quand arrive le vendredi de voir un grand nombre d’agents,plutôt de catégorie A ou B,venir faire le plein de leur véhicule de service ou personnel suivant "la mission"...et ils ne sont pas tous d’astreinte le week-end ;loin s’en faut !!Bref,je pourrai écrire un livre tellement il y a matiere... !!!En tout cas,vu la situation de bcp de français,c’est scandaleux de profiter encore du système et de dilapider de l’argent qui n’est pas le leur.Apres,on viendra s’étonner... !!


  • Je suis passé à Brest ce weekend (avant de voir cette vidéo) et j’ai effectivement pu voir des tags anarchistes/antifas...


  • Entretien intéressant et, mine de rien, des sujets variés abordés. Ceci-dit certaines parties sont trop allusives. Quand le témoin parle d’emplois privilégiés pour des personnes physiquement et intellectuellement inaptes, il parle de quoi exactement ? De la place dans le monde du travail de personnes handicapées ? De la concurrence ressentie par le service entretien de la métropole et les associations ou entreprises issues du monde du handicap ?
    Sur ce sujet, et celui de la santé mentale en France, il y aurait à dire. Dans une société qui se rétracte, les tous premiers à payer sont les citoyens les plus fragilisés par la maladie, le handicap : manque de soins, isolement, misère totale. Quand ces personnes sont en possibilité de travailler, elles se heurtent aux entreprises qui préfèrent payer des amendes que de les recruter (obligation légale). En général, elles sont ostracisées par les "normaux" qui à la longue se montrent jaloux (!) et se sentent mal à l’aise.
    C’est un sujet gravissime qui mériterait plus ample information et une réelle prise de conscience générale. Les budgets, là aussi sont à la baisse. Combien de personnes qui ont besoin de soins psychiatriques errent dans les rues ? Et finissent (pour un très très petit nombre) par provoquer des faits-divers. Combien de personnes handicapées sont encore et toujours mis en marge ? : Soit purement et simplement, soit au sein de "dispositifs", de "secteurs aménagés" ? Tout cela parce que nous, les "normaux" n’avons absolument pas le temps, l’éducation, la sensibilité de faire le moindre geste.
    Alors, pour reprendre les allusions de l’entretien, que des familles usent de tous les moyens pour que leur enfant trouve un emploi : rien d’étonnant.

    J’ai également apprécié le point de vue sur la culture : trente ans de culturalisme pour en arriver à ce monde du chacun pour soi et du tous contre tous... Là aussi, il y a une critique à développer....
    Plusieurs décennies de rock indé, d’émergence des arts numériques et de picole chic n’ont pas produit un citoyen plus cultivé et acteur de changements pour mieux vivre...
    Faut-il en conclure que ce culturalisme forcené n’est qu’une forme nouvelle des bals du samedi soir d’antan : musique, drague et défonce. Je crois bien que oui. Mais autrefois personne ne venait nous faire chier avec "la mutualisation des talents, la nécessité de fédérer les énergies etc."
    Cette culture est l’édredon sous lequel étouffent les "handicapés" : nous.
    Bonne année.


Afficher les commentaires suivants