Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

E&R Bretagne visite une ferme autonome

 

 

Sam, 22 ans, adhérent d’E&R depuis 3 ans, a décidé de lancer sa ferme autonome. E&R Bretagne lui a rendu visite.

 

Réussir son retour à la terre avec Kontre Kulture :

 

À ne pas manquer, le prochain stage « Autonomie en milieu rural isolé »
de notre partenaire Prenons le maquis :

 

Soutenir les sections locales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1059312
    le 14/12/2014 par Romano
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Félicitations !


  • #1059322

    C’est a peu pres comme ca que vivais nos aieux il y a tout juste 100 ans : blé battu en famille sur la place du village, grains collectés par le meunier du coin, qui passant de village en village, se rémunérait en gardant une part de la farine obtenue. Ainsi toute l’année chaque maisonnée se faisait son pain toutes les 2 semaines environ.

    Evidemment je n’ai pas connu ca et j’idéalise certainement cette vie au rythme des travaux des champs mais ces-gens la savaient pour qui ils suaient et assuraient leur propre subsistance.

     

  • #1059337
    le 14/12/2014 par françaisconverti
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Juste une petite contradiction. Au début de la vidéo il est écrit qu’il a lancé seul son projet. A la fin de la vidéo il dit que cela est possible grâce à la force du nombre, à ses amis et ses réseaux en l’occurrence.

    Car gardant à l’idée la phrase de départ la vidéo m’a interpellé le temps de la visionner sur la réel possibilité de lancer un tel projet seul... Quand on est smicard il n’est même pas la peine de rêver un jour se payer un tel terrain ou une telle maison seul... (je passerais outre les connaissances et les exigences d’une région avec un climat et une terre propice à la culture).

    Désolé de paraître rabat-joie mais c’est tout sauf accessible à tout le monde et encore moins seul.

     

    • #1059370
      le 14/12/2014 par le corbeau
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Tu la trouve si fantastique que ça sa baraque ?

      C’est vrai comme faux ce que tu dis en faite tout dépend du lieux ,plus tu t’éloigne des grandes villes et plus c’est moins cher .Une petite baraque dans ce genre tu peux en trouver à 40 000 euros . T’avance une partie, le reste tu fais crédit .


    • #1059377
      le 14/12/2014 par Prepper
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      et moi de te prouver le contraire... actuellement il est vrai que pour un smicard il est impossible d’accéder à une ferme pour devenir autonome mais ça ne t’aura pas échappé que nous vivons une crise financière qui va provoquer un effondrement économique majeur d’ici moins de 10 ans , alors il faut être malin pour pas dire "survivaliste" , se préparer , un smicard peut trés bien acheter une ou deux pieces de 50 pesos en or par an non ? ça vaut tout juste 1.200euros la pièce , mais le truc à savoir c’est que le prix de l’or est sur le point de partir à la hausse alors que le prix de l’immobilier lui est voué à une baisse . Y a un coup de poker à jouer à ce niveau . Dans moins de 10 ans une pièce de 50 pesos en or vaudra 10 fois son prix actuel (12.000euros voir plus) et une ferme , elle , dans 10 ans vaudra son prix actuel divisé par 3 ou par 4 ... 120.000euros par exemple la ferme diviser par 3 ça fait plus que 40.000euros , tu piges ?


    • #1059378

      D’une il loue ; de deux "se lancer seul" ne veut pas dire vivre en reclus et n’avoir aucun contact avec la civilisation. On peut très bien se lancer en développant un réseau d’entraide, d’amis, de permaculteurs, d’auto-constructeurs, etc.

      L’objectif étant de tendre vers un maximum d’autonomie, à son niveau. Il est vrai qu’être smicard en milieu urbain n’est pas l’idéal pour cultiver son jardin. Mais ça c’est une autre histoire.


    • #1059414
      le 15/12/2014 par goy pride
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Les terrains inconstructibles sont en France très accessibles même pour les smicards. Dans beaucoup de régions de France je crois que c’est encore moins d’un euro le m². Pour moins 10 000 euros on peut avoir au moins un hectare ce qui déjà bien. On peut dans un premier temps envisager juste un terrain agricole sans maison que l’on valorisera petit à petit. Ensuite c’est une question de priorité car il est vrai qu’avec le smic il faut littéralement vivre comme un anachorète pour pouvoir mettre de côté. Cela demande de la persévérance, de la force de caractère et de la discipline. Il y a aussi la possibilité de s’associer avec ses parents, un cousin, un oncle...étant financièrement plus à l’aise afin de mettre en place un petit projet. Toutefois cette dernière option dans le contexte familial moderne où les les liens familiaux sont dissolus cela est difficile.
      Je conseille pour ceux souhaitant valoriser un terrain agricole mais qui n’ont pas la possibilité d’être présent tous les jours de mettre en place une forêts comestible. C’est à dire un système arboré mimant le fonctionnement d’une forêt avec en privilégiant des espèces produisant des fruits : noyer, châtaigner, noisetier, myrtillier, cassis, groseillier...L’avantage des plantes pérennes c’est qu’elles demandent moins d’attention que des annuels. Commencer son projet petit morceau par petit morceau en fonction de son temps et moyens et agrandir au fil des ans. Ne pas hésiter à contacter des gens ayant déjà mis en place un tel projet, s’instruire sur le sujet...avant de commencer ! Liez des liens sociaux ! Par ce biais on accumule des connaissances, on peut obtenir de l’aide...Sans aide et un minimum de connaissance basique un tel projet n’est pas réalisable, il ne s’agit pas de planter au hasard quelques arbres et attendre que cela pousse, plus compliquer que cela...mais tout à fait faisable si on s’en donne les moyens !


    • #1059467
      le 15/12/2014 par €xødu$
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Il faut faire un crédit, l’essentiel c’est d’avoir posé le pied sur une terre à soi pour voir les choses autrement : de ce sentiment de libération (bien qu’"enchaîné" à un crédit), on ressent tellement plus de force car on est enfin maître chez soi, çà, çà n’a pas de prix et çà remotive pour tout, peu importe le crédit, il suffit de se lancer.

      Certes il faut un peu d’argent au départ, c’est pourquoi il faut penser à cette liberté retrouvée pour nous motiver, même s’il faut faire des concessions au départ : il faut arriver à un minimum de 20 000 euros.

      Se lancer seul ? Non, mais de toute façon, au final, c’est quand même de fonder une famille, pas de faire une colocation.
      Il faut au moins deux choses : l’argent, et le savoir-faire, et pour çà travailler avant avec des professionnels dans le secteur que vous aurez choisi (maraîchage, arbres fruitiers... le mieux c’est de tout englober dans un truc permaculture mais chacun fait ce qu’il a envie, c’est aussi ce qui motive).

      Ensuite, comme la seule valeur reconnue au premier abord est le travail et ce que vous venez apporter à la commune/communauté où vous serez installé, c’est ce qui va déterminer votre acceptation et vous apporter la reconnaissance, et peut-être aussi la reconnaissance d’une villageoise qui reconnaîtra vos efforts, qui sait ?
      Le bon plan une fois qu’on a l’argent et trouvé le terrain c’est de s’installer directement à deux pour partager les tâches et partager les frais en deux, mais l’expérience et l’échange sont primordiaux au départ, quitte à faire plusieurs fermes et plusieurs types de production.


    • #1059489
      le 15/12/2014 par Jack White
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Preuve par l’expérience : je suis en couple, je suis sans emploi (et non chômeur car je ne touche rien) et mon amie travail. Avec 1500 euros par mois, nous venons d’acheter notre maison en bretagne avec du terrain (à crédit bien sur, nous partons sans apport), lancé le potager, mis en place la récupération d’eau, projet de poulailler bientôt ect...

      Nous sommes 2, pas de connaissances particulières, il faut juste se lancer. Internet aide beaucoup pour les conseils techniques et pratiques, et ensuite c’est à soi d’y aller !

      Pour se le payer, il faut clairement sortir des villes et des zones peuplées, et ça tombe bien, c’est ce qui est préconisé. Agissons pour nous et nos proches. Se renseigner et être conscients des perturbations à venir c’est bien, mais ça ne sers que si c’est suivi de faits.


    • #1059995
      le 15/12/2014 par Alain selassie
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Bien vu... Tout seul rien n’est possible.


    • #1060529
      le 16/12/2014 par paca13
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      C’est sur qu’en passant ses journées à regarder des commentaires et des vidéos, ça va être difficilement accessible ce genre de projets.

      Dire que c’est tout sauf accessible à tout le monde et encore moins seul prouve bien que tu n’as jamais essayé d’aller plus loin que ton écran d’ordi. Un peu comme tous les gens qui laissent des commentaires içi. Un qui agit, 500 qui regardent et qui donnent des millions de conseils qu’ils n’ont jamais mis en pratique, puisqu’ils ne se sont jamais lancés.

      Donc moi, qui suis un smicard en parcours à l’installation aux Jeunes Agriculteurs, je t’affirme que OUI c’est possible de monter un tel projet SEUL et seul ne signifie pas qu’on a pas le droit de faire appel à des amis ou de la famille pour un coup de main, c’est stupide de penser comme ça. Peu importe les moyens mis en oeuvre,seul le résultat compte.

      De plus on a droit à des subventions et de l’appui technique lorsqu’on se lance. Avec la DJA, par exemple, en zone montagnarde, ça ouvre dans les 30 000 € de subventions. Alors oui, il faut un niveau bac agricole, oui il faut remplir des papiers. Et alors ? Vous voulez le monter ou pas votre projet ? Surtout qu’il existe des BPREA qui donnent le niveau bac agricole en 7 mois. Alors arrêtez de pleurnicher.

      Il y a aussi des aides lorsqu’on a pas de diplôme agricole. J’ai un collègue RMIste, qui a accès à 7 000 € d’aides pour son projet de poules de race. Et il se lance seul évidemment.

      Après, pour les personnes qui comme moi, pensent qu’il n’y aura pas d’effondrement brutal du système, on peut avoir recours à l’emprunt. Et pour ce qui est de se payer un terrain, lorsqu’on est agriculteur, on a le droit de CONSTRUIRE une MAISON sur un terrain AGRICOLE et dans des coins perdus, comme l’Aveyron par exemple, on en trouve dans les 20 CENTIMES le M², mais ça c’est pas en lisant les commentaires de personnes qui ne se sont jamais lancés que tu vas avoir l’info.

      Et si ça te tracasse de devenir agriculteur à temps plein parce-que c’est trop de boulot pour toi, tu as le statut de cotisant solidaire, qui te donne à peu près les même avantages que le statut d’agriculteur, sans le besoin de quantité. Tu ne savais pas ? Normal, tu cherches pas au bon endroit.

      Quant aux connaissances et exigences, beh c’est pareil, c’est pas ton clavier qui va t’apprendre que si y a de l’herbe et des arbres qui poussent sur ton terrain, y a des trucs comestibles qui peuvent également pousser et au pire tu mets des moutons ou des chêvres


    • #1062144

      @paca13

      "Surtout qu’il existe des BPREA qui donnent le niveau bac agricole en 7 mois. Alors arrêtez de pleurnicher." ?

      Exact et se renseigner pas soi même, un pro m’a parlé de 2 ans, mais pour les 7 mois faut le niveaux BAC en général.

      Quoiqu’il en soit, un smicard a peu d’intérêt à s’accrocher à ce système dans les conditions actuelles surtout en RP, il se fait trop avoir (quasi misère et concurrence internationale immigrée) et sans aucune perspectives. Allez 5 ans avant de s’apercevoir franchement de ce constat.


  • #1059369

    Il a l’air calé sur la conservation, le séchage comment ? dans une simple grange pendu ?
    Et sur les fermentations : kéfir, kampuchéa, levain ...

     

    • #1059468

      C’est pas vraiment compliqué en fait et il existe nombre d’ouvrage ou de site internet sur le sujet.
      La difficulté réside plus dans la variété des produits, la quantité à l’année, ainsi que la persévérance, la patience et la capacité à renouveler l’effort chaque année.


  • #1059400

    Peut être que les gens pourraient d’y mêttre étape par étape.
    Au début, ils s’entrainent la journée à la campagne à faire tout ça, et le soir il rentre chez eux en ville ou dans leur maison non autonome.
    Avant de vraiment tout maitriser et de pouvoir y vivre sans désagréments.


  • #1059476

    Intéressant...
    Si c’est son métier, combien gagne t-il en vendant des châtaignes ? Si ce n’est pas son métier, comment fait-il pour trouver le temps et l’énergie de jardiner tout en travaillant pour gagner sa vie. S’il fait l’équilibriste entre son auto-entreprise et le RSA, il n’est pas autonome.
    Un terrain non-constructible on en trouve à 5000 euros mais il faut trouver et louer un logement à proximité donc pas d’autonomie. L’autre solution : s’expatrier en Europe de l’est.

     

    • #1059612
      le 15/12/2014 par nakmuay
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Une caravane(camping car) à 2000/5000€ peut amplement faire office de maison. Je ne me rappel malheureusement plus de la vidéo que j’ai vu sur laquelle un Anglais a tout lâché et est partie vivre en campagne britannique dans sa caravane avec un ou deux petits panneaux solaires sur le dessus(suffisant pour faire chauffer la nourriture, brancher ta brosse a dents ou ta musique :p). On peut avoir terrain+logement(modeste mais complet) pour moins de 20 000 si on s’en donne les moyens, en France.

      PS : Pourquoi a l’est ?


  • #1059483
    le 15/12/2014 par Franck L
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    On t’a jamais appris à couper les champignons au dessus de la racine ? Ca permet au champignon de repousser l’année suivante.

    Cordialement,

    Franck

     

    • #1059574
      le 15/12/2014 par Le lansquenelle
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      C’est vrais, très bon conseil !

      Il n’a que 22 ans, je pense qu’il a encore besoin de nos connaissances pour se bonifier.

      En tout cas cela m’embaume le cœur de voir un petit gars vivre sereinement.

      C’est l’esprit de liberté bien compris en accord avec la nature.

      Bref, un esprit sain dans un corps sain.


    • #1061007
      le 16/12/2014 par Pierrot
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      @franck : pour l histoire de couper le champignon à la racine...
      Non, le mycelium du champignon peut s en trouver endommagé et justement ne plus repousser pour de multiples raisons,je te laisserai te renseigner.
      C est un vaste débat de mycologue, mais on tourne le pied du champignon à la base pour le "déraciner", de la meme façon qu’ on cueille une pomme ou une cerise avec sa queue.(le champignon n est que le fruit, le carpophore du mycélium.)

      Cordialement


  • #1059535
    le 15/12/2014 par corréos le bellovaque
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Merci ER pour cette vidéo. Que ça fait plaisir d’écouter un homme libre ! Si jeune et déjà si sage ... Vous me donnez l’espoir qu’une génération s’éveille.
    Bravo jeune homme. Vous allez vivre des moments difficiles ; il est plus dur de faire que de regarder faire. Certaines portes vont se fermer ( il faudra l’accepter) d’autres s’ouvriront (il faudra les repérer). La connaissance naît de l’échec, la victoire n’enseigne rien ... ou si peu. Mais, vous "tremperez" votre âme comme peu d’entre nous, et si vous ne perdez pas courage, et si vous ne vous égarez pas, vous vivrez la plus belle des vies.

    L’ermite retourne à son ermitage

    Que la paix soit avec vous tous


  • #1059540
    le 15/12/2014 par tronic
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Oui cool, mais si tu n’es pas bien né, pas d’argent, pas de foncier, la France est une grande propriété.


  • #1059564

    N’oubliez pas que l’achat seul du terrain ne suffit pas, parce que pour l’instant le système ne c’est pas encore effondré, il faut penser aux taxes liés à la propriété que vous allez devoir payer encore quelques années (et oui)
    Une fois que vous êtes proprio d’un logement ou d’un terrain n’oubliez pas d’économiser pour payer tout les ans la taxe foncière (qui augmente bcp) proportionnelle à la taille du logement ou du terrain, plus les taxes sur l’environnement les raccordements etc, je suis passer par là c’est pas toujours évident même en milieu très rurale ou je suis.

     

    • #1059622
      le 15/12/2014 par tronic
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Comme je disais juste au dessus, et oui, et acheter est un parcours du combattant sans oublier les taxes..
      ..j’ai retenu qu’acheter un bois et s’y cacher est peut être une astuce à étudier


    • #1060681
      le 16/12/2014 par paca13
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      A force de dire que c’est pas suffisant, que c’est pas parfait, que c’est pas de la vraie autonomie, beh tu te retrouves à continuer à payer ton loyer dans un appart en banlieue ou en centre ville et à bosser pour une multinationale dans une voiture à crédit.

      Vous parlez beaucoup, mais il est dix milliards de fois plus autonome que vous tous qui croyez que pour faire quelque chose il faut que ça soit absolument parfait et irréprochable comme dans une série américaine.

      La vie est faite de compromis. Soit on fait avec, soit on commente ceux qui font avec et on fait rien de peur de ne pas être dissidemment correct.


  • #1059569
    le 15/12/2014 par Patricia
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    à françaisconverti : je suis d’accord avec toi. Il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir s’acheter une maison avec un bout de terrain, même à des pris dérisoires tels qu’on peut en voir dans les campagnes. Mais tu peux t’abonner à Passerelle Eco (voir aussi leur site) où tu trouveras plein d’annonces de personnes qui recherche de l’aide pour de l’auto construction, des cultures ou autres en échange du gite et du couvert. Il y a aussi des communautés qui se développent dans plusieurs régions de France ; c’est à creuser.

    Par contre, à tous ceux qui préconisent de prendre un crédit, alors là méfiance : si tu as un crédit sur le dos, tu imagines bien qu’en cas de perte de revenus, tu perds ton bien, comme aux USA et en Espagne. Beaucoup savent qu’un crash financier se prépare... ils vont perdre leur maison ou appart à cause du crédit immobilier. Il y aura des familles sans abris.

     

    • #1060944
      le 16/12/2014 par paca13
      E&R Bretagne visite une ferme autonome

      Je ne suis pas certain qu’en cas d’effondrement brusque et majeur (auquel je ne crois pas), les bouts de forêts avec trois poules et une mauvaise cabane dans la Creuse, le Limousin ou la Lozère, soient les premiers biens visés par les banques.


  • #1059604
    le 15/12/2014 par Sous-Citoyen
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    C’est vrai que l’on trouve beaucoup d’informations sur le net concernant l’autonomie mais je préfère de loin un bon livre bien complet car il y a beaucoup de contractions sur l’internet. Acquérir aussi des connaissances sur le terrain par ses propres expériences et grâce aux conseils d’amateurs avisés, j’évite les professionnels.

    Mon livre de base est le grand guide du potager de John Seymour, l’édition de 1978. Il est complet on y apprend la culture des légumes et fruitiers de A à Z mais aussi la conservation, diverses constructions (serre, terrasses...), La basse-cour (élevage de poule, lapins, abeille, abattage des bête et préparation...).

    J’ai adapté mes cultures à ma situation (petit potager de 120 M2), c’est à dire culture sur bandes permanentes ou buttes surélevées (ce n’est pas les grosses buttes de permacultures) qui permet de cultiver beaucoup plus serré. Je me suis aussi inspiré du jardinier maraicher Jean-Martin Fortier et du manuel pratique de la culture maraichère de Paris édition de 1845.


  • #1059650
    le 15/12/2014 par source
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    chapeau bas !
    ça remonte le morale de voir des gars comme ce Mr de 22 ans ...
    e&r , c’est important d’interviewer "des Sam" , ça élargi l’horizon !!!


  • #1059676
    le 15/12/2014 par Nalsacien
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Au vu de nombreux commentaires, je me permets de faire la "pub" de l’association Citoyen Autonomes, une association créée par un survivaliste français plutôt connu : Francesurvivalistes (sur youtube).
    En gros l’idée est d’acheter des terrains partout en france et permettre aux adhérents de nombreux stages gratuits dans l’objectif d’acquérir un savoir-faire pour devenir autonome.
    Voilà, je ne sais pas si mon commentaire passera mais je pense qu’il est utile de faire la promotion de ce genre d’associations. :)


  • #1060158
    le 15/12/2014 par Rwa-belge
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    Moi aussi je commence une ferme autonome !
    Rien que d’être dans cette démarche est génial !


  • #1060319
    le 16/12/2014 par toulic
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    L’autonomie..dans tout les domaines, plus efficace, moins contraignant..au plus proche de la démocratie. Bretagne Autonome / breizh e-unan


  • #1060572

    Oui ce genre de vidéo de personnes passées "du côté obscur de la force", il en faudrait plus ! C’est rafraîchissant, c’est motivant, cela donne de l’espoir, et dans mon cas, cela m’a donné faim !


  • #1060587
    le 16/12/2014 par Christian
    E&R Bretagne visite une ferme autonome

    c’est quoi cette super musique de leur générique ? Je la veux !!!


Afficher les commentaires suivants