Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des binationaux…aux banlieues : une OPA hostile ?

En 2002, était sorti entre les deux tours de la présidentielle un film particulièrement médiocre de Gilles de Maistre, « Féroces » (avec le pauvre Samy Nacéri) , une charge éléphantesque contre un FN jamais directement cité mais véhiculant tous les mauvais poncifs à son sujet.

Le comique Elie Sémoun, lui, veut tourner le sien l’été prochain ! L’ancien complice de Dieudonné (qui lui aussi a de projets cinématographiques qui seront certainement moins médiatisés et plus difficiles à monter) a déclaré sur le plateau de l’émission du militant antiraciste Cyril Hanouna que « ce serait drôle que moi, petit juif, j’interprète un mec du Front National… Ça va être un sujet très fort. »

Ce qui est en tout cas certain, n’en déplaise au socialiste Elie Semoun, c’est le glissement à droite de la communauté juive ces dernières années. Un constat auquel s’est livré Richard C. Abitbol de la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël, et repris sur le site de la LDJ. Si la communauté juive de France est historiquement plutôt portée à gauche, voire à l’extrême gauche, si « en 1981 (les franco-israéliens) ont voté à 75% pour François Mitterrand contre Giscard d’Estaing », « en 2007, ils furent plus de 80% à préférer Nicolas Sarkozy à Ségolène Royal »

M. Abitbol souligne aussi que « le Parti Socialiste, à l’origine très pro-israélien, a pris ses distances pour arriver à des positions très proches d’une certaine radicalité anti-israélienne. Cela était d’autant plus facile que c’était un sentiment largement répandu dans la société française. »

Il s’émeut aussi comme M. Prasquier « de la décision de désinvestir trois députés socialistes d’origine juive , comme on se plait à le dire, au profit d’antisionistes notoires, n’est pas anodine. Sur quatre députés parisiens d’origine juive , trois sont destitués ! En Île de France, c’est cinq députés d’origine juive qui cèdent leur place à des verts. » M Abitbol y voit la persistance de l’influence néfaste de Pascal Boniface.

M. Boniface fut chassé du PS en 2003. Auteur de « Est-il permis de critiquer Israël ? », actuel directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), il fut en effet en butte à l’hostilité notamment de Pierre Moscovici et de Dominique Strauss Khan. Il lui était reproché une note invitant le candidat Jospin en 2002 à modérer son soutien inconditionnel à Israël afin de séduire l’électorat des « banlieues . »

Banlieues qui sont la cible d’offensives étrangères, menées actuellement par le Qatar et l’Arabie saoudite pour draguer des jeunes arabo-musulmans. Deux petro-monarchies rigoristes, alliés des Etats-Unis, qui sont en ce moment à l’œuvre derrière les tentatives pour renverser le régime syrien ; Qatar qui fut aussi actif dans la chute de Kadhafi et dont les mercenaires sont toujours sur le terrain en Libye…

Richard Abitbol pointait l’importance du vote des binationaux franco-israélien : « (Ils sont) 200 000 à faire la queue devant les consulats lors de chaque présidentielle, il y a une sensibilisation particulière à la politique étrangère de la France et cela se traduit, très nettement, dans les urnes ! »

Mais en France l’électorat banlieusard arabo-musulman et bi-national est aussi l’objet de bien des convoitises. Nous faisons état en juin dernier des programmes lancés par les Etats-Unis via leur ambassade parisienne, avec la complicité de l’UMP, pour recruter et assurer la promotion de jeunes « issus de la diversité » et sensibles aux sirènes de l’empire mondialiste.

Une OPA qui est imitée aujourd’hui par le Qatar, le pays au PIB le plus élevé de la planète et dont les pontes ne se contentent plus d’investir dans le football, les palaces et les achats sur la côte d’azur . Un émirat où se sont rendus le mois dernier une dizaine d’ élus locaux français d’origine maghrébine, cinq hommes et cinq femmes. Ils y ont été reçus par l’émir cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani.

L’émir du Qatar a décidé de créer un fond de 50 millions d’euros –qui pourrait être augmenté- pour les entrepreneurs de nos banlieues. Pour accompagner nos entrepreneurs maghrébins dans leurs projets, M. Al-Kuwari, ambassadeur de l’émirat à Paris, a précisé qu’ une « équipe de professionnels » a été installée tout spécialement pour les recevoir…

Si les Saoudiens et Qataris, qui financent déjà largement la construction de mosquées sur notre sol, n’ont pas la réputation d’être de purs philanthropes il est certain que cette nouvelle immixtion étrangère dans nos banlieues, à laquelle l’Elysée a donc donné son aval, est assortie d’une contrepartie. De quelle nature, de quelle ampleur ? Une question qui mérite d’être posée estime Bruno Gollnisch.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « L’émir du Qatar a décidé de créer un fond de 50 millions d’euros –qui pourrait être augmenté- pour les entrepreneurs de nos banlieues. Pour accompagner nos entrepreneurs maghrébins dans leurs projets, M. Al-Kuwari, ambassadeur de l’émirat à Paris, a précisé qu’ une « équipe de professionnels » a été installée tout spécialement pour les recevoir… »

    Je le vois aussi d’un mauvais oeil de plus c’est inconstitutionnel dans notre république qui ne reconnais pas les communautés, qui est une et indivisible.

    N’ayant pas d’aïeux magrébins, j’aurais tout de même aimer espérer péter dans la soie de la nouvelle sublime porte Qatariote ... un peu comme Casanova en son temps.
    Quoi qu’au final, je pense que je me ferais plus plaize en Iran ou en Syrie, d’un point de vue culturel, ça fait largement plus envie.


  • #75231

    Je crois qu’il faut être humble.
    L’etat francais n’a plus un rond.
    La banlieue est une poudrière (pas que la banlieue d’ailleurs, une fois que les bobos se seront réveillés, je donne pas cher de la peau des banquiers/ politiques qui nous ont mis dans la mouise de la DETTE).
    Je disais donc que la banlieue est une poudrière, Sarko a besoin de desserrer un peu la pression (50 millions c’est une goutte d’eau face aux besoins). On peut dire que le Qatar remercie d’une certaine façon l’Etat Français d’être intervenue en Libye et surtout il tente de redorer un peu son blason auprès des populations d’origine maghrébine en France. Voilà, un peu de beur dans les épinards ca ne peut faire que du bien.
    Quant à l’Arabie Saoudite, elle est en plein dans la mouise avec les problèmes internes de sa jeunesse (drogue, prostitution, alcoolisme, homosexualité en progression, perte de la pratique religieuse - et oui-, pauvreté qui tend à augmenter ,...). A cela s’ajoute un début de campagne médiatique méritée (qui traverse aussi les médias du Monde Arabe, light comme même) sur le sort qui est fait aux femmes. En ce moment le KSA du côté-ci de la méditerranée, c’est profil bas.

     

    • si c’était aussi simple.
      50 millions d’euros ça n’est rien surtout comparé aux milliards que la France a déjà donné pour les banlieues.
      La banlieue, ça n’est donc pas une question d’argent.
      50 millions, ça n’est même pas le coût de construction d’un seul collège zep.


    • Plan "banlieue" 2003 : 36 milliards d’euros sur une dizaine d’années...ou pour les plus anciens : 234 milliards de francs....


    • 50 millions c’est peu, les problèmes se comptent en milliards voire trilliards, mais c’est un symbole de craquellements de l’Etats, de résugence des communautés ... pas bon moyen terme.

      C’est un peu comme quand Stalone arrive dans les banlieues pour faire la nique au pays.
      Derrière il y a un plan magouille.

      Le Qatar mène en quelque sorte une immigration choisi ethnico-(même pas confessionnelle).
      Et c’est la France qui est le dindon ce coup.
      Ils n’ont pas toutes les clés de la vérités, mais reconnaisse nos échecs d’intégration.
      En quête de coup "intéressant"/prix (cf le sur stock de vaccins), ils se montent un pla
      J’ai 2 exemples parmis mes connaissances qui me revienne à l’esprit :
      * l’un algérien bling bling tout pour la maille, le Qatar lui a plu, reste tout de même un verni culturel français (la ou il a grandi)
      * l’un tunisien qui pour rien au monde n’irai au Qatar, c’est me pays de la misère en libertés, misère culturelle, un pays déprimant même si ça coule à flot

      Et c’est clair que c’est un pansement sur une jambe de bois,
      mis à part Miracle ... Malik Jobs l’inventeur du iblabla ...
      Tout ce blé en milliard qui vient ici, ça fait durer un peu ...
      peut-être que le Qatar sera le dindon du futur, ayant investi peu avant le kaput total...
      ne revera pas la couleur de son blé

      Tu parles de l’Arabie, mais le Qatar est déja dans une optique après pétrole bien entammée


  • #75262

    autrement dit plus tu as d’etrangers dans un pays plus tu augmentes tes risques de division donc risque de guerre civil et vu l’assisitanat FRancais plus tu es endetté cout de l’immigration
    50 milliards par an en France 1600 milliards de dette ????...


  • Cette operation se fait avec la benediction de l’UMP, on sait a quel point ce parti aime les immigrés et en particulier les immigrés. Je mets ma main à couper que les binationaux des banlieues ne verront rien de cet investissment, par contre les potes de l’UMP c’est autre chose. En plus ca permet de faire monter la haine contre les maghrebins, c’est win-win.


  • Le Qatar a quelque chose derrière la tête nous devrions faire trés attention on à vu ce qui c’est passé pour le président Kadhafi ou actuellement ce qui se passe pour le président Bachar-El-Assad . Mèfi , ça pourrait nous arriver si le FN remporte les présidentielles de 2012 .

     

    • #80139

      C est pour cela que nous devons TOUS voter pour Marine Lepen...


    • Voter pour le FN alors que la sortie de l’UE n’est pas dans son programme c’est se laisser prendre par la manipulation médiatique qui tient à faire croire au bon peuple qu’il vit dans une démocratie alors que le pouvoir de ses élus a été délégué, par eux et contre l’avis du peuple, aux technocrates de Bruxelles.
      C’est également faire confiance à une politicienne, Marine Le Pen, qui déclare chez Zemmour et Nauleau qu’elle n’ira pas chez Ruqier même s’il l’invite car ils n’y sont plus, puis qui récemment se vante d’y être invitée et d’y aller.
      Bref, voter FN c’est se faire avoir, une fois de plus, par le système oligarchique.


    • #87428

      Il me semble pourtant que cela fait des mois et des mois qu’elle ne cesse de répeter qu’elle veut sortir de l’euro et de Bruxelles, à tel point que souvent les journalistes se trouvent dépités car elle ne parle plus d’immigration !


  • Cette participation qatari n’augure rien de bon, déjà que l’influence américaine a pas mal affaibli notre pays depuis 40 ans...Je crois qu’il s’agit ici de recruter les éléments prometteurs de la banlieue afin, dans un futur proche, de les retourner contre leur communauté d’origine dont ils se feront les porte-voix...