Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des habitants d’une commune suisse demandent un "soutien pédagogique" autour du spectacle de Dieudonné

La venue de Dieudonné le 27 janvier à Fontainemelon divise. Comme la salle de spectacle se trouve dans le bâtiment de l’école primaire, des habitants demandent aux autorités de Val-de-Ruz de prévoir un soutien pédagogique auprès des élèves.

Tous deux professeurs d’histoire-géographie, Daniel Balmer, de Valangin, et John Vuillaume, de Neuchâtel, regrettent que l’humoriste français se produise dans le canton de Neuchâtel. « A-t-il le droit de communiquer son message dans la salle spectacle de Fontainemelon, sise qui plus est dans une école ? », s’interrogent-ils. Ils proposent donc aux autorités vaudruziennes de « profiter de cette erreur » de programmation pour intervenir auprès des élèves.

Armand Blaser, président de Val-de-Ruz, réfléchit à cette proposition. Un ou des événements, tels que lecture, conférence ou spectacle qui prônent des valeurs de tolérance, devraient être programmés. « Le temps est court. Si ça n’aura pas lieu la même semaine que le spectacle de Dieudonné, ça se déroulera un peu plus tard. » Quant au soutien auprès des enfants, le directeur du Cercle scolaire de Val-de-Ruz, Fabrice Sourget, déclare que les enseignants devraient être préparés à répondre à d’éventuelles questions ou à traiter de ce sujet.

« Son agent nous avait contactés et nous avons accepté de lui louer la salle car nous nous sommes référés à un arrêt du Tribunal fédéral qui lui avait donné raison s’agissant d’un autre spectacle. Nous ne voulions pas lui faire un procès d’intention sans l’avoir vu, mais nous ne sommes pas insensibles », poursuit Armand Blaser, qui ira voir Dieudonné sur les planches en janvier « par vérification, pour que ça ne déborde pas ».

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Afficher les commentaires suivants