Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

Le désir de consommation poussé jusqu’à l’absurde ?

Mercredi, une quinzaine d’individus ont déboulé dans une prestigieuse enseigne de vêtements au centre de Toulouse pour piller les rayons. Un phénomène qui a tendance à se multiplier dans les magasins de la ville au grand dam des commerçants inquiets à l’approche des fêtes.

 

Le phénomène n’est pas nouveau mais ses conséquences laissent des traces et perturbent le petit commerce du centre-ville. Depuis quelques jours, des hordes de jeunes gens déboulent dans des magasins, le visage en partie dissimulé sous des capuches, et raflent des vêtements de marque sur les rayonnages avant de prendre la fuite en courant. Telle une immense vague qui engloutit tout sur son passage, ces attaques éclairs perpétrées par groupes de 15 ou de 20, « surtout des adolescents », confie une victime, sèment effroi et désolation sur leur passage.

Dépités, certains commerçants s’avouent impuissants face à la déferlante et s’inquiètent à l’approche des fêtes de fin d’année. Mercredi, vers 13h30, c’est une prestigieuse enseigne de vêtements, rue des Tourneurs, à proximité de la place Esquirol, qui a été la cible d’une quinzaine de pilleurs. « L’un d’entre eux est reparti avec un anorak de marque d’une valeur de 700€ », se désole Bertrand, le vendeur qui a pourtant tout fait pour contenir l’assaut. Avec son boîtier électronique, il commande à distance l’ouverture de la porte du magasin. « Mercredi, j’ai vu deux individus devant la porte. J’ai ouvert, et tous les complices qui se cachaient non loin de là en ont profité pour s’introduire dans le magasin. L’un d’eux a même demandé : il est où l’anorak le plus cher ?. » En quelques secondes, la quinzaine de pilleurs se ruent sur les vêtements malgré l’opposition du vendeur. « C’était très tendu. Il n’y a pas eu de violence. Mais quand ils ont vu que j’essayais de les bloquer à l’intérieur, les insultes ont fusé. Ils ont restitué les vêtements qu’ils voulaient emporter. L’un d’eux est parvenu à fuir avec un blouson avec un col en fourrure. » Des jeunes gens qui auraient patiemment repéré et attendu le moment opportun avant de passer à l’attaque.

 

« massive attack »

Début octobre, une supérette de l’avenue de Muret a subi les mêmes assauts. Des jeunes gens se sont rués sur des paquets de chips et des gâteaux. Rue des Pénitents Blancs, même scénario : une horde de vingt individus emporte sacs et portefeuilles exposés sur l’étal d’un magasin.

Hier, le vendeur de cette enseigne prestigieuse se disait favorable à l’emploi d’un vigile [un vigile issu de la bande de pilleurs ? NDLR] même si cela représente un « coût important. »

Lire la suite de l’article sur ladepeche.fr

 

Pour illustrer la folie de la consommation, voici la vidéo de l’ouverture d’un magasin de marque d’habits à Toulouse, le 20 février 2010, où des femmes se sont notamment battues :

 

L’autorité de l’État français à l’épreuve, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

105 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les ravages de la télé et de la pub...


  • #1305546
    le 31/10/2015 par mik ezdanitoff
    Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

    Cela s’appelle de l’hommerie:animal-masse.Le système a bien compris depuis longtemps le cerveau reptilien de l’homme,et c’est là qu’on se demande si la "liberté"est un besoin vraiment mérité pour la majorité.


  • ça doit regarder aussi Hanouna et danse avec les stars traitement : du Soral en perfusion h24 !


  • #1305553

    Ces connes sont prises de fièvre acheteuse....pour des chiffons !


  • Je suis impressionné dans mon entourage de femmes et homosexuels masculins, de voir la quantité hallucinante de conneries qu’ils achètent et en particulier chaussures et vêtement, les voitures aussi c’est leur truc.
    Je ne sais pas ce qu’il y a dans leurs cerveaux, si c’est chimique ou sociologique, il doit y avoir une explication.
    Par contre quand il s’agit d’acheter des objets technos ou Électroménager c’est toujours trop cher...

     

    • #1305650

      Ils suivent une tendance parce que ça fait "cool", "branché", et "open" tu comprends. C’est des moutons qui se complaisent la dedans. Les premiers qui se feront implantés une puce RFID avec le sourire, en boite de nuit, parce que "c’est trop cooooooool les filles !" Génération facebook


    • Encore une remarque d’une autre époque.

      Habitant en plein centre de Paname, ce que j’observe, moi, ce sont de bons petits hétérosexuels qui vont dépenser des fortunes pour des Louboutin.
      Ça coûte un SMIC ! Donc certainement bien au-delà de leurs moyens réels.
      Idem pour un tas d’autres marques à la con.
      Pour bien leur montrer que ce qu’ils reluquent sont de vrais trésors, on colle devant la porte de grands vigiles de couleur, des armoires à glace d’une taille xxxxxl et l’on fait rentrer les clients par tout petits groupes car on fait la queue sur le trottoir.
      Ils, les "fashion victims", sont tellement apprêtés, grossièrement, qu’il faut les observer un moment pour comprendre de quelle chapelle ils sont.

      Pour ce qui est des préjugés sur le sujet, en venant ici, on est certain d’avoir sa dose et même une overdose !


    • On vend a ces gens que le matérialisme rend heureux et que c’est bien entendu le paradis sur terre, mais lorsque l’on ouvre les volets roulants, ce sont en fait les portes de l’enfer que l’on ouvre.

      Parce que d’une part féminisme rime consumérisme et que, d’autre part, les homosexuels sont des insatisfaits permanents.

      Parce que les roles traditionnels de l’homme et de la femme ont du bon. Hors de ces roles, l’humain est un eternel insatisfaits, a part lorsqu’il se jette a corps et a coeur dans une entreprise noble.


    • #1306271
      le 01/11/2015 par Bé Hache Elle
      Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

      Par contre quand il s’agit d’acheter des objets technos ou Électroménager c’est toujours trop cher...




      Moi j’en connais dans mon quartier qui fument 2 paquets de cigarettes par jour et qui ne sont même pas capable de débourser 50 cts à la boulangerie pour son gamin qui chiale pour une sucette, car trop cher à son goût.


    • #1312140

      Les objets technos ne permettent pas de séduire, alors que le style si.

      Obsolescence programmée, suréquipement technologique, ces produits-là ne sont pas sans travers non plus. Même si on estime que c’est utilitaire, ce qui est vrai, il y a eu des abus aussi avec l’électroménager.

      Les voitures... ils ont du fric dans ton entourage. Ou alors ce sont des abonnés aux offres de leasing.


  • #1305567

    Tout ça pour pour acheter à des prix exorbitants de la merde chinoise laide et inélégante...

     

    • #1306166
      le 01/11/2015 par Tigre mauve point com
      Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

      Pour le coup les chinois font ce qu’ils ont à faire...et produisent ce que les consommateurs achètent en masse afin d’amasser de l’argent qu’ils utiliseront, eux, à meilleur escient.
      Un peu comme les dealers qui ne sont pas tous amateurs de came, loin s’en faut.


  • On dirait une nuée de petits insectes


  • #1305576

    Si un jour il y a pénurie de sucre et de pain, ,mais elles vont nous manger l’avant-bras ces gonzesses ;)

     

    • #1306113

      rassure toi on n’a jamais une ’ Nabilla ou autre fashion victime ’ savoir faire à manger et encore moins savoir ce qu’est un morceau de sucre ou à quoi il peut servir ! "’ authentique certains jeunes interviewés ( merci génération télé réalité ) pensent que les frites c’est de la purée mise en petits bâtons !!! ... Ils n’ont jamais vue ou fait attention que cela est fait avec des pommes de terres épluchées et débitées en bâtonnets "sur que cela est un secret si bien gardé que peu d’initiés connaissent alors dors tranquille sur tes deux oreilles tant que le pain n’est pas en sandwichs et que le sucre n’est pas saupoudré sur des crêpes ils n’y toucherons pas


  • Idolâtrie et mimétisme.


  • Ça a bien changé Toulouse, c’est ToutLoose.

    Ce mode de consommation ça date un peu du XIXème du Bonheur des Dames ou la marchandise devait être présenté comme quasi acquises à la porté pour pousser à l’achat.

    Mais va t on régresser effondrement oblige en rareté en consommation style l’épicier du coin, où tout sera derrière le comptoir et tu demanderas à ... un chinois.

    On va t on vers un gonzo consumérisme, ou tu rentrera comme un voleur mais tracé et tu sera taxé par RFID à la sortie, ben oui l’intérêt de la marchandise se discutant faut pousser la frénésie de l’achat et jouer sur la pulsion le ressenti pour se sentir "vivant" ?


  • #1305588
    le 31/10/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

    C’est un phénomène qui date d’au moins début 90’s.

     

    • Effectivement, ces pillages ne sont pas nouveaux.
      D’un côté la bourgeoisie étale son luxe, de l’autre les masses de banlieusards frustrés de leur faible de pouvoir d’achat.

      Je connais un centre commercial réputé qui se vide peu à peu pour délocaliser dans une autre aire commerciale, loin des banlieues et mieux contrôlables. Un désastre pour l’économie locale (qui ne manque pas de Kebabs et de boucheries hallal).


  • #1305593

    Amis de E&R.
    La société de consommation a gagné depuis longtemps.
    Elle est la base de notre économie. Nous ne produisons presque plus rien , mais par contre nous n’avons jamais autant consommé depuis que la France est France.
    C’est bien la preuve que nos pays vivent de la spéculation et de l’exploitation de pays pauvres ou serviles.
    Quand à ces faits divers , de vol de paquets de chips , franchement........
    Par contre il liste des vidéos et des témoignages bien plus accablants pour notre époque sont dispos sur la toile.
    Comme ce chinois qui a vendu un de ses reins afin de s’acheter un iPhone.
    Certains osent encore pointé des populations exogènes pour expliquer cet état de fait.
    Mr crédit ne vous oblige pas à venir l’engraisser, de même que Mr playstation ou apple ou autre.
    L’american way of life , vous l’avez voulu, vous l’avez.
    Du rock’n roll au maïs transgénique. Nous avons tout accepté , sans broncher et avec le sourire.
    Les Eglises se sont vidés au profit d’un autre temple qui est bien "logé" au sein de notre république.
    A-t-on obligé les français à devenir ce qu’ils sont ? Des sous américains. ?
    L’individualisme et le mercantilisme ont fini de tuer l’esprit Français.
    Ne varietur.
    Lavrov.

     

    • he oui, pour les raisons que tu cites, laissons-les ensemble, ne nous attardons pas à les observer tous et toutes dégénéré(e)s qu’ils sont !

      Crois-tu qu’ils viendront « se ruer » sur le site d’ E & R, y lire dse articles, acquérir, diffuser, assitster à des conférences, partager des ouvrages, de KontreKulture, partager des vidéos ?

      Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis ! (André Gide)

      L’insoumission ça se gagne, se mérite, se construit pas à pas.

      Il y a donc une ligne de partage en gestation, entre les insoumis en voie de maturité politique consciente, ceux qui s’instruisent et cette horde d’âmes soumises aux émanations sataniques, du Mamon, du Désir (de tous les désirs).

      En chacun réside un libre-arbitre auquel ni Dieu, les Hiérarchies céléstes, ni le satan, ses esprits démoniaques ne peuvent contraindre à les suivre, l’un ou l’autre !

      S’instruire, c’est se contruire de l’intérieur, pour y faire naître une statue vivante, celle que Jésus nous demande d’être en verticalisant l’ETRE, quelles que soient nos conditions d’existence par ailleurs ! Ainsi faire flèche de tout bois ce qui ne signifie pas contrairement au camp ennemi que la fin justifie les moyens !

      Bien au contraire, nous avons chacun un état d’âme pour construire un ETAT d’âmes !

      Sans l’âme et sa reliance à Jésus donc au Royaume divin, toute tentative est vaine, donc stérile pour construire et donc recontruire non à l’identique, une France spirituelle avant qu’elle ne se manifeste contrètement.

      Parce que notre France, nous l’aurons suffisamment portée dans notre Coeur commun, Elle pourra dès lors se manifester dans les faits avec les êtres qui l’auront portée comme Jésus a porté et incarné le Fils de Dieu, comme une mère porte son enfant dans ses entrailles avant qu’il naisse à l’existence.

      « Laissez les croître ensemble, au moment de la moisson vous saurez ce qu’il faudra brûler » ! Le « vous » ne s’adresse pas aux Hommes mais aux Anges !

      Les Anges sont chargés de cette consumation des âmes afin d’y déloger les esprits démoniaques auxquels beaucoup de cette génération de consommation s’est attachée.

      En attendant, les uns sont dans la consommation de leurs personnes.

      Les autres, dans la consumation de leur âme pour que naissent des personnes Vivantes et debout !



    • C’est bien la preuve que nos pays vivent de la spéculation et de l’exploitation de pays pauvres ou serviles.



      Non, c’est juste la preuve que les grosses sociétés délocalisent et produisent à l’étranger. Ceux qui en souffrent le plus, ce sont les populations qui voient leurs entreprises ex-nationales devenues internationales se passer de leur bras et les envoyer au chômage



      Comme ce chinois qui a vendu un de ses reins afin de s’acheter un iPhone.
      Certains osent encore pointé des populations exogènes pour expliquer cet état de fait.



      Quel rapport ? ... Encore a coté de la plaque


    • #1305729

      Particulièrement bien dit Lavrov !

      Une "civilisation" où un homme peut vendre un de ses reins pour s’acheter un iphone, est une civilisation perdue ! Et le phénomène est mondial, pas seulement à l’échelle de notre ex-France, comme dirait l’excellent Felix !

      Moi qui n’aie pas de religion, pas de croyance, je me suis surpris l’autre fois à prier Dieu, lui demandant de venir mettre fin à toute cette mascarade, d’utiliser sa puissance et de tout raser, de tous nous éliminer, dussé-je ere bien entendu du voyage, mais après tout, ne vaut-il pas mieux être mort que d’assister à ce lamentable spectacle mondial ?

      Et je refais souvent cette prière, je m’y surprends !
      Ce monde est immonde, comment peut-on continuer à vivre dans ce cloaque ?

      Bon courage à tous !

      Adishatz

      H/


    • Satan c’est l’opposant, c’est le Soleil , revenez sur Terre, les choses sont simples.


    • "vous l’avez voulu, vous l’avez."

      C’est cela.
      NOUS sommes tous irrémédiablement coupables SAUF VOUS bien entendu, VOUS qui vous situez au dessus de la mêlée.
      Schmock !


    • #1306031

      @NSX
      Mon ami que vous dire. ?
      Apprenez à lire et si vous ne ;
      voyez pas le rapport entre la société de consommation et une personne qui vend son rein afin de s’acheter un téléphone malin.
      Que vous dire si ce n’est , avant de vouloir faire des analyses de texte, encore faut il le comprendre.
      La plaque ? Y en a pas et vous êtes tombés dans le trou.
      Ne varietur
      Lavrov.


  • #1305594

    C’est ce qui s’appelle une razzia. Le naturel revient au galop.

     

    • #1305775

      Les vikings, les gaulois ou les germains faisaient eux aussi des "razzias" - c’est amusant que l’on est retenu que le mot arabe. Ce qui ne les empêchaient pas tout comme les arabes de fonder des civilisations.


  • Le résultat d’une civilisation édifiée par des hommes sans scrupules dont la foi s’évalue seulement en dollars, mais qui ne produit plus les vrais hommes qui pourraient ramener ces femmes à davantage de raison !

     

  • #1305604

    Que pourraient faire trois policiers municipaux DESARMES face à une horde d’une vingtaine de voyous ? Rien .

     

    • Surtout que les forces de l’ordre ont l’interdiction d’employer les moyens nécessaires, en proportion des délits, pour faire respecter la loi. Parce que dès qu’une racaille se fait fumer la gueule, il y a une escalade d’affrontements...
      Mais ce laxisme ne pourra pas toujours durer ainsi.


    • #1305986
      le 31/10/2015 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

      @ Dupont

      Les policiers pourraient filmer avec leur Iphone et lourder ça sur les réseaux sociaux pour se faire liker.
      "Abonnez-vous à ma chaîne YouTube !" c’est un ordre ! lol


  • mais il a quoi de spécial ce magasin ?!

    La dernière starlette à la mode à porté un t-shirt de chez eux et du coup l’objet est devenu culte ????

     

    • C’était une vente spéciale "Sonia Rikiel".
      J’y étais, en première ligne avec ma copine de l’époque (d’ailleurs on la voit à plusieurs reprises sur cette vidéo) ... Ce jour funeste restera gravé dans ma mémoire ... Plus jamais ça.

      On ne le voit pas sur ces images, mais j’ai été témoin de scènes surréalistes ..
      Des femmes avec enfants se faisant piétiner et écraser par la horde, des cris, des pleurs, des combats de femmes pour une écharpe ou une broche à la con ...
      Le souvenir de cet événement, et ces images qui viennent me le rappeler, me glacent le sang ...

      Fort heureusement, depuis je suis célibataire !


  • #1305609

    Bel exemple de vol d’étourneaux non pas sansonnets mais sanscervelle (ispice di counasse vulgaris) totalement désynchronisé qui achètent tout et n’importe quoi de manière frénétique.


  • #1305612

    que c’est joli une civilisation en plein naufrage !


  • #1305615

    Peut-être qu’elles nous mangerons pas que l’avant-bras. Ça craint, non ?


  • #1305616

    Dawn of the dead.

     

  • Le cerveau féminin dans sa "splendeur"

     

  • #1305630

    Ca n’a pas grand chose à voir avec la société de consommation, ils s’agit juste de pillage pur et simple perpétré par des racailles. L’article l’indique pourtant :



    Depuis quelques jours, des hordes de jeunes gens déboulent dans des magasins, le visage en partie dissimulé sous des capuches, et raflent des vêtements de marque sur les rayonnages avant de prendre la fuite en courant. Telle une immense vague qui engloutit tout sur son passage, ces attaques éclairs perpétrées par groupes de 15 ou de 20, « surtout des adolescents », confie une victime, sèment effroi et désolation sur leur passage.



    De "jeunes adolescents" cagoulés qui comptent sur le nombre et la vitesse d’éxecution pour piller une enseigne. Raflent autant d’articles de valeur que possible, sans doute pour les revendre ensuite.
    Pas grand chose à voir avec la vidéo, qui date de 2010, met en scène une nuée de femmes hystériques dans un contexte qui s’apparente a l’ouverture des soldes.

     

    • #1307588
      le 03/11/2015 par L’Australien
      Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

      Oui, j’ai pas trop compris l’association de la vidéo avec l’article, je ce que j’en retiens c’est que ce type d’attaque en meute (je ne parle pas de la video) va malheureusement en inspirer d’autres, peut être dans d’autres villes.
      Ça devient sérieux, on glisse vers une société de barbares...


  • #1305631

    Si je devais voler un anorak à 700 euros cela serait pour le brûler ! Un anorak à 700 euros cela ne devrait pas exister à moins qu’il s’agisse d’un vêtement de fabrication artisanale à partir de matières nobles, mais j’en doute ! C’est comme ces baskets à la con vendues dans les 200 euros fabriqués par des Asiats sous-payés en Asie du sud est...


  • « Le lumpenproletariat - cette lie d’individus déchus de toutes les classes qui a son quartier général dans les grandes villes - est, de tous les alliés possibles, le pire. Cette racaille est parfaitement vénale et tout à fait importune. Lorsque les ouvriers français portèrent sur les maisons, pendant les révolutions, l’inscription : « Mort aux voleurs ! », et qu’ils en fusillèrent même certains, ce n’était certes pas par enthousiasme pour la propriété, mais bien avec la conscience qu’il fallait avant tout se débarrasser de cette engeance. Tout chef ouvrier qui emploie cette racaille comme garde ou s’appuie sur elle, démontre par là qu’il n’est qu’un traître. »

    La sociale démocratie allemande


  • #1305656

    Désolée d’être logique mais la vidéo des zombies se disputant les fringues et les voleurs racailles( pardonnez le pléonasme) mentionnés dans l’article de la dépêche, n’a absolument rien à voir même si je déplore les deux cas.

     

  • #1305670

    Que la gente féminine se rassure , les hommes sont capables d’ avoir une attitude similaire .La preuve avec cette bande de primates qui se précipitent vers les rayons d’un magasin de jeu vidéo pour avoir leur console PS4 https://www.youtube.com/watch?v=3XY...

     

    • #1305908

      Bien entendu et merci du rappel qui ne devrait pas être nécessaire : dans ce cas, procéder à une distinction par genre n’a aucun sens. Tout cela n’a rien à voir avec une "féminisation" mais avec la lobotomie consumériste globale passant par la réduction de l’être humain à une unité de production/consommation aussi narcissique qu’esclave, déraciné et aliéné.


    • Mais bien sur que ça a tout à voir !
      Pourquoi croyez vous que la société de consommation fasse tant d’effort pour féminiser les masses sinon parce que consumérisme, soumission à la mode et compulsion d’achat sont des comportements typiquement féminins ?

      Posez vous cette simple question : croyez vous qu’il soit possible de fourguer une gamme de produits de beauté à un homme si celui-ci n’a pas été préalablement travaillé au corps afin qu’il devienne un métrosexuel ?


  • La destruction de la mère, fonction primordiale de la femme, par la promotion de l’avortement, et de la déchéance de la « libération sexuelle », à fait passé la gens féminine du foyer protecteur et responsabilisant à l’hypermarché. J’achète et je jouis donc je suis : ou le féminisme hyper-consumériste dans toute sa bassesse. L’aboutissement de l’abrutissement des masses et de la destruction des âmes.


  • #1305686

    >« L’un d’entre eux est reparti avec un anorak de marque d’une valeur de 700€ », se désole Bertrand

    Euh... bien mal acquis ne profite jamais ? un anorak a 700 euros faut le faire quand meme...c’est quoi la marge la dessus ? 3000% ? C’est fabrique sur Mars ? ou en Chine ? N’importe quoi, les mecs ont pas honte quand meme... bien fait pour sa gueule.


  • #1305687

    il a qu’a vendre des anoraks a moins de 50 euros, il sera moins emmerde comme ca, non mais je vous jure...

     

    • #1306261

      Ça n’a rien à voir avec le prix de vente du produit, pour avoir déjà eu plusieurs fois des groupes (mais avec perte minime) c’est d’une part difficile à gérer (à cause du nombre), il y a toujours des pertes (visible avec la vidéo surveillance) et ça peux toujours mal tourner...

      Mais bon, ca n’a rien de vraiment nouveau, le point s’y intéresse parce que c’était l’actualité du jour ou parce que c’est une enseigne...autrement c’est la tactique privilégié des roms même si j’ai eu d’autres ethnies concernées.

      ps : Les biens à voler étaient ridicule chez moi. (moins d’un euro)


    • Je vais parfois chez Emmaus acheter des vêtements.
      Depuis quelques mois, tu ne peux plus les essayer, les cabines d’essayage ont été définitivement condamnées.
      "Des vols à longueur de temps", dixit les compagnons et bénévoles.
      Donc le prix des articles n’y est pas pour grand chose...


  • Du libre échange au libre service, il n’y a qu’un pas. Ce comportement nihiliste semble être un moyen intéressant de toucher les grandes enseignes là où ça leur fait mal. Il y en a toujours qui diront que c’est plus moral de se faire de l’argent sur le dos des pauvres ou encore de payer des intérêts pour que les banques gardent leur argent. Tout devient très relatif dans une société sans valeurs où des élites corrompues donnent un exemple pitoyable.


  • #1305713
    le 31/10/2015 par Ulfberht (Mansur)
    Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

    Rien à voir avec la "société de consommation". C’est tout simplement la culture de la razzia tribale. On est bien dans la tradition donc.

     

  • #1305714

    Vraiment affligeant de voir la gente féminine immergée dans un consumérisme idiot à l’instar de droguées privées de leur piqûre...et ces femmes ont des enfants !...mais comment vont-elles les éduquer ?!!!


  • #1305717

    Les vendeurs de cette enseigne ne sont pas aimables, pas même un bonjour, et encore moins un sourire. La qualité de leurs produits est médiocre, c’est du prêt à porter prêt à être jeté très vite.
    Quant à la politique H&M, revoir l’article d’E&R :
    http://www.egaliteetreconciliation....


  • Voilà ce qui arrive, quand on a un gouvernement mono-couille.
    Les gitans crament les routes, font des dizaines de milliers d’euros de dégâts avec la bénédiction des gauchistes. Pourquoi ça s’arrêterait là ? Bientôt, ils pourront débarquer chez Rolex et se servir. C’est quoi ce pays de merde où on colle 6 points et 400€ d’amende à un type qui a bu 3 verres et où on dit amen aux dégats des gitans et des pilleurs ?

     

  • Quant on voit ça ,on se dit qu’il y a encore du travail ,le pire c’est que ça vote .Les politiques, savent-ils à qui ils ont à faire ,la réponse est OUI !!!!


  • Sûrement des hordes scandinaves ! Remigration !

     

  • Le problème est dans le camp des marchands.

     

    • dans le camps des marchands ? vraiment ?

      ils ne font que jouer sur nos instincts de manque , de désir ,le tout enveloppé dans une appartenance sociale par la consommation
      je ne leur jette pas la pierre , ils vont au plus simple et efficace et cela marche......

      il n y a de bon marteau que s il y a enclume


  • #1305762

    Ce genre d’incident va se répéter et cela va devenir une tradition comme les voitures brûlés le jour de l’an.C’est l’américanisation à outrance qui fera péter ce pays et l’immigration de masse Je ne vois pas de solution pour l’instant à moins d’expulser massivement maghrébin et subsaharien pour endiguer la chute de la France et encore cela ne sera pas suffisant.

     

    • #1305877

      C’est l’américanisation à outrance qui fera péter ce pays




      d’expulser massivement maghrébin et subsaharien



      Est ce que vous vous rendez compte de votre énorme contradiction, avant d’écrire votre message ?


  • #1305765

    Et bientôt des razzias dans les magasins de bouffe...Concernant la vidéo, c’est du vu et revu dans toutes les sociétés de conso. Je trouve néanmoins que le plus ahurissant, c’est le visage serein ou amusé de la plupart de ces hystéros, qui ont l’impression de vivre une véritable aventure dans leur petite vie sans saveur.


  • #1305770

    La société de consommation n’a rien à voir avec ce phénomène, il s’agit d’une razzia : "Employé en tant que nom commun : une razzia est une attaque, une incursion rapide en territoire étranger, dans le but de prendre le butin1. Le mot provient de l’arabe ġazwa (غزو2 : raid ; invasion ; conquête)." source wiki

    Autre nom "la dépouille"


  • Ces femmes, tellement futiles et vaniteuses, on se demandent même plus pourquoi, on nous rabâche qu’elles sont l’avenir de l’homme.
    tu leur dit se qu’elles veulent entendre et tu obtiens se que tu veux.
    Heureusement que l’on a nos grand mères, pour nous rappelez se qu’elles peuvent être pour nous.

     

  • #1305784

    Il est très facile de se moquer de ces acheteuses mais bien moins de se moquer des hordes de classes moyennes qui se précipitent à tel ou tel événement culturel dont l’intérêt est encore moins évident. Quant aux groupes de jeunes des banlieues qui s’organisent pour piller cela n’a rien à voir avec ces femmes qui se précipitent dans l’isolement le plus complet dans ces magasins. L’action de ces jeunes est préméditée et réclame une organisation qui nie justement cet isolement c’est justement pour ne pas ressembler à des consommateurs que ces jeunes montent ces coups de mains. Les situationnistes dont se réclament SORAL à leur époque pratiquaient eux aussi ce genre de choses. Le vol en groupe de produits culturels et autres...

     

    • "c’est justement pour ne pas ressembler à des consommateurs que ces jeunes montent ces coups de mains."

      Quand tu ne veux pas ressembler aux consommateurs, tu ne vas pas dans leur lieux de prédilections.


    • #1305981

      gregM....."Quand tu ne veux pas ressembler aux consommateurs, tu ne vas pas dans leur lieux de prédilections"
      Ces jeunes vont dans ces lieux non pas en acheteurs mais en ennemis

      . Par cette négation, ils montrent qu’ils ne sont pas esclaves de la marchandise comme les classes moyennes auxquelles ils sont indûment comparés dans cet article. Voler n’est pas consommer n’importe quel policier le sait.
      Ce que ces jeunes prolétaires cherchent derrière la banalité apparente des objets c’est la négation de l’étiquette qui garde ces objets, ils veulent simplement jouir de la Valeur exposée sur celles-ci. Ces jeunes sont en fait des métaphysiciens auraient pensé MARX.


    • "L’action de ces jeunes est préméditée et réclame une organisation."

      Exactement.
      La terminologie exacte c’est délinquance en bande organisée.
      Parler de situationnisme - dans le but de justifier ou disculper ? - ça fait joli mais c’est de la littérature, alors arrêtez l’enfumage.
      D’autant qu’il ne s’agit pas là de pillage de "produits culturels" mais de biens de consommation.
      Dans le but de faire de la maille facile.
      Ou plus simplement parce que la "kayra" est soumise à la mode et à la dictature des marques.


    • " Ces jeunes sont en fait des métaphysiciens auraient pensé MARX. "

      On atteint l’ultime n’importe quoi dans la catégorie " je projette mes propres idées sur les autres" .

      99% de chances qu’ils sont aller pour voler soit parce qu’ils n’ont pas la thune, soit pour la thune.

      Les envolées analytiques de ce genre c’est juste du bon macérage bien pourri de cervelle qui s’ennuie.


    • #1306320

      à Zoom
      Il est vrai qu’avec "c’est pour la thune ou c’est pas pour la thune" à défaut de vous ennuyer vous ennuyer les autres. A moins que vous ayez envie de parler à tout prix.
      Pour les métaphysiciens qui veulent s’expliquer la folie qui semble s’emparer de nos concitohyènes à l’époque des soldes ( les pauvresses n’ont pas les match de foot pour hurler).....
      Voilà quelques phrases de Marx à propos de la marchandise dont il est question dans cet article et qui pour la plupart apparaît comme du javanais : "Une marchandise paraît au premier coup d’œil quelque chose de trivial et qui se comprend de soi-même. Notre analyse a montré au contraire que c’est une chose très complexe, pleine de subtilités métaphysiques et d’arguties théologiques.......... Pour trouver une analogie à ce phénomène, il faut la chercher dans la région nuageuse du monde religieux. Là les produits du cerveau humain ont l’aspect d’êtres indépendants, doués de corps particuliers, en communication avec les hommes et entre eux. Il en est de même des produits de la main de l’homme dans le monde marchand......." Nos concitoyennes ne sont donc pas folles et la racaille a compris d’une manière opposée la religiosité de ces conduites dont le mot pudique de consommation n’épuise pas la signification.Ces furies ont certains aspect de thérése d’Avila attendant son divin époux - du moins c’est ce que l’on peut penser en lisant le début de Kapital recommandé par Soral.


    • kabouli , vous n’etes meme pas fichu de me lire correctement, je doute que vous sachiez mieux lire, ou citer, Marx.


  • #1305848

    C’est l’hiver qui approche, des personnes dans le besoin sans doute :-)

    Je blague, mais tout devient un peu n’importe quoi, un anorak à 700€ ?! ca existe ?!
    Des gamins qui seront libérés juste après être interpellés, des incivilités à répétition, cela fait un moment que notre système en bout de course démissionne à plusieurs niveaux et c’est bien anormal. Qu’est-ce que ca va être quand vraiment les gens n’auront plus à manger, je me le demande...

     

    • #1306470

      "Qu’est-ce que ca va être quand vraiment les gens n’auront plus à manger, je me le demande..."
      Ah mais vous croyez pas si bien dire !
      Lors de l’ouragan caterina, en 3-4 jours, les gens ont perdu tous leur repères et le côté bestial humain à ressurgi, des clans se formaient, ils dépouillaient les gens et les boutiques, se tiraient dessus, etc ...
      C’était le chaos total. C’était la loi du plus fort, la loi de la jungle.
      Et ça n’a duré "que" quelques jours. Imaginez au bout de 2 mois.
      On a pas idée comment la situation peut virer en un rien de temps.
      Dernièrement, on est resté 4 jours sans eau, c’est pas grand chose vous me direz mais dans ces moments la c’est pesant parce que ça chamboule toutes vos habitudes et vous ressentez qu’au quotidien on vit sans se soucier de tout cela.
      Le pire dans ces conditions n’est pas vraiment la coupure en elle même, parce qu’on sait qu’elle est temporaire, donc psychologiquement vous l’acceptez.
      Quand ils ne savent pas quand tout sera résolu que la panique s’empare de leur esprit et qu’ils "pètent les plombs".
      Enlevez l’eau, l’électricité et la bouffe des "magasins", vous verrez l’inimaginable.


  • En tant qu’homme si je reconnaissais ma femme sur ce genre d’image je demande le divorce...


  • #1305896

    Est-ce normal de vendre un blouson à 700 € quand le peuple crève la dalle ?

    Est-ce normal d’accueillir des immigrés lorsqu’on à 20% de chômage ?

    La vraie division dans ce monde, même si le système fait tout pour l’occulter, c’est la division Riches/Pauvres (et non homo/hétéro, blanc/noir, musulman/chrétien, etc...)

     

  • #1305905

    Les prémices sont là. Lorsque les gens auront faim et froid, ils iront se servir là où pourront trouver nourriture et vêtement chaud. Et quant la foule à faim et froid, cela peut faire très mal pour les bourgeois au pouvoir.

    Quant au cruches, qui sont assez stupides pour se battre pour un slip ou une dentelle, cela prouve a quel point certaines, sans cervelles, peuvent être des connes royales. Heureusement, qu’il existe des femmes de classe et de tête, car sinon nous désespérerions de la gente féminine. Cependant soyez rassurées Mesdames, chez ces Messieurs aussi il existe des imbéciles assez idiots pour faire la même chose que les cruches. Cela s’appelle l’instinct grégaire. Restons lucides et ne tombons pas dans le piège du système consumériste.

     

    • Oui mais cependant dans le cas de ces jeunes, je doute qu’ils ce soient rués sur les blousons à 700 balles avec capuche en fourrure "parce qu’ils avaient froid"....
      Même si nourriture et vêtements venaient à manquer, il y’a quelques chose que certaines personnes ne perdront jamais à aucun prix, c’est la dignité. Et ces jeunes "qui n’ont même pas froid" n’en ont aucune, même si le fait d’arborer une parka volée de grande marque avec un col en renard peut momentanément leur faire croire le contraire....


  • il y a quelques jours lors d’un repas avec mon père, une de ces phrases m’a marqué, en gros il m’exprimait qu’il ne souhaitait pas mourir pour avoir le plaisir de profiter encore de ses petits-enfants et enfants mais que lorsqu’il devrait partir il ne regretterait en rien ce monde devenu pourri, et quand je vois cette vidéo je me dis que je ne peux que comprendre


  • L’homme est un roseau pensant, la femme un roseau dépensant. Blague à part l’horrible fétichisme de la marchandise en action...


  • #1305974

    On se donne rdv à la banque on va recuperer les interets qu’on paye a ses usuriers depuis trop longtemps !


  • Tels des criquets pèlerins et les sauterelles au Sahel, cette génération va accomplir ce qu’aucune génération précédente n’avait osé faire à savoir pénétrer dans le saint des saints du temple des marchands en masse ! Y tout détruire !

    Jésus n’a-t-il pas montré l’exemple en renversant les étals des marchands ? Et ces traders trentenaires, banksters, mafieux en tout genre agissent aussi dans le sens de la destruction du temple de l’argent par leurs méfaits !

    Cette génération récupère la rue, son territoire urbain et suburbain dans lequel elle est confinée entre écoles, collèges, lycées, universités déshumanisantes à mourir d’ennui, sans projet de société, ni de civilisation avec vue sur maison de retraite et hôpital en fin de vie !

    Quelle vie (pour l’âme) ? Quelle existence (humaine) ou d’esclave ?

    Un film espagnol sorti en 1976 Les Révoltés de l’An 2000 retrace l’histoire d’un couple de touristes arrivé un matin dans la petite île tranquille d’Almanzora. Ils ne tardent pas à découvrir que les enfants de l’île ont assassiné la majorité des adultes. Traqués par des petits meurtriers au regard d’anges, le couple tente désespérément de quitter les lieux.

    La jeune femme enceinte entend alors son foetus s’agiter anormalement car lui aussi est sensible aux messages télépathiques de ces enfants révoltés du monde des adultes auxquels ils n’épargneront rien !

    J’avais 22 ans lorsque j’ai vu ce film. Il m’avait impressionné et pour cause. Ce film de science-fiction peut être vu comme une métaphore du Politique, du Religieux au carrefour de l’anthropologie sociale.

    Ne sommes-nous pas en train de vivre des événements précurseurs d’un inexorable chambardement ? La révolte de l’ÊTRE, celle exprimée par Charles de Gaulle « à la fin des fins, la dignité humaine se révoltera  »

    La guérilla urbaine ne sera pas le fait d’affrontements idéologiques, ni religieux mais probablement de la ........ marchandise. Retour à l’envoyeur, Mammon : tout dans la gueule !

    Le « spectacle de la marchandise* » et du bonheur livré en kit fermera ses rideaux sous peu !

    * expression empruntée à Francis Cousin.

    .


  • #1306054
    le 31/10/2015 par Le Suisse Apolitique
    Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

    Est-ce qu’un violent incendie dans cette boutique, engendrant panique, bousculades, asphyxies, odeurs de tissus -humains et synthétiques- brûlés, chairs crépitantes, 120 décès, aurait été une alerte suffisante aux yeux de l’opinion sur l’absurdité du consumérisme à l’américaine ?
    J’y aurais personnellement vu la preuve de l’existence du Divin, pauvre athée que je suis...


  • #1306158

    Le pillage sera bientôt généralisé partout dans les pays où les gens ont faim et soif ! L’intensité de cette faim et de cette soif est certes relative mais réelle ...


  • #1306169
    le 01/11/2015 par Tigre mauve point com
    Des hordes de pilleurs déboulent dans les magasins

    Quand c’est pour nuire au plus grand nombre la racaille, quelque soit son niveau sociale, se montre particulièrement inventive. D’autant que le sentiment d’impunité lui donne des ailes et un aplomb insupportable pour le citoyen lambda.
    Et pourtant il digère, va savoir par quel miracle !

     

  • Je lis beaucoup d’erreurs d’interprétations dans les commentaires. L’article de "La Dépèche.fr" est aussi trompeur car politiquement correct.
    Les hordes de pillards ne sont pas constitués de travailleurs pauvres qui volent des produits de première nécessité. Ce sont en général des groupes ethniquement homogènes qui font le pas d’une culture communautaire à une culture de gang. Les magasins visés proposent des produits de luxe : vêtements de marque, parfums, bijoux, etc et ne sont tenu en général que par une seule personne.

    Les magasins de téléphonie se sont déjà adaptés, ils ne placent que des objets factices en vitrine. Les produits à vendre sont à l’abri des regards, et des mains baladeuses…

    D’autres enseignes sont obligées de changer de taille pour employer plusieurs vendeurs et des vigiles, dont les coûts sont supportés par les acheteurs honnêtes. Mais la place manque dans les centres villes pour cette évolution, d’où la multiplication des magasins vides sur les vitrines desquels on a collé des affiches qui en trompe l’œil, donnent l’illusion d’une présence, voire d’une activité.

    Il faut en revenir aux causes :
    1 - D’une part la loi SRU qui a imposé un quota de logements sociaux dans les centres villes
    2 - Ensuite la disparition des épiceries et boulangeries dans les rues commerçantes des centres villes au bénéfice des grandes surfaces installées en périphérie.
    3 - Enfin le remplissage des logements sociaux par des populations nouvelles et désœuvrées qui sont confrontées à la violence du luxe proposé par les boutiques de leur quartier.
    4 - Les bandes agressives font peur aux acheteurs potentiels qui vont privilégier d’autres enseignes ou le e-commerce. Les magasins du centre ville ferment ou ne trouvent plus de repreneurs.

    Si vous voulez arrêter cela il faut simultanément :
    - stopper l’immigration invasion
    - stopper le chômage de masse
    - stopper l’insécurité et le laxisme de la justice

    Avant que cela n’arrive, il n’y aura plus de magasin dans les centres villes.


  • "Gardez les simples et les stupides et ils deviendront de bons consommateurs" Bill Benbach (publicitaire)


  • #1306276

    Je trouve que l’image utilisée pour illustrer cet article est très mal venue....c’est un déni de réalité, Il participe à la stygmatisation systématique des Blancs, un peu comme dans les feuilletons américains, ça commence à fatiguer sérieusement !


  • #1306903

    Personne ne s’interroge sur les origines des pillards.

    Dans cette province française de l’UE-OTAN-Jerusalem soumise aux puissances d’argent et hautement multiculturelle (métissage imposé et obligatoire) , nous savons que le pillage n’appartient pas ni à la sensibilité européenne ou ni à celle des peuples enracinés/traditionnels (les corses ne vont pas piller les commerçants de leur île par exemple)

    Par contre la très grande majorité des peuples déracinés (actuellement en phase de sémitisation/nomadisation avancé) pratiquent cela.

    A quoi reconnaît-on ces peuples : Ils adoptent un comportement de nomades (ne vivent pas sur la terre de leur ancêtre), se soumettent à des valeurs contraire à la tradition de leurs pères, pour caricaturer dollar en or autour du coup, casquette NY, culte d’Apple, Nike au pieds... => vision matérialiste et marchande de la vie sur le modèle "économie libérale".


  • La video m’a rappelé un film vu dans mon enfance, avec Jerry Lewis. Des américaines se battaient comme des chiffonnières dans un grand magasin, à l’époque des soldes. Je me souviens m’être sentie très mal à l’aise devant ce spectacle affligeant, même si ce n’était que du cinoche. Aujourd’hui, je peux enfin mettre des mots sur cette gêne occasionnée : ça manquait cruellement de dignité humaine.


  • #1313991

    Effrayant et insupportable ces cris stridents ...une vraie basse-cour, pardon les animaux.


Commentaires suivants