Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Des milliers d’indépendantistes catalans ont manifesté dans les rues de Barcelone

Des centaines de milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Barcelone pour réclamer un référendum sur l’avenir de la Catalogne.

Dans une forêt de drapeaux rouge et or, des centaines de milliers de personnes ont manifesté jeudi à Barcelone. Ils réclament le droit de se prononcer par un référendum sur l’avenir de la Catalogne dans l’Espagne, à l’instar de l’Écosse.

Contrairement au gouvernement britannique, qui a autorisé le référendum écossais sur l’indépendance le 18 septembre, Madrid refuse tout référendum régional d’autodétermination. Invoquant la Constitution, le gouvernement espagnol veut interdire celui que la Catalogne prépare pour le 9 novembre.

La mairie de Barcelone, tenue par les nationalistes, a estimé que 1,8 million de personnes ont participé à la manifestation, alors que la préfecture du gouvernement espagnol dans la capitale catalane a comptabilisé entre 470 000 et 520 000 manifestants.

Oriflamme humaine

A l’heure prévue, les colonnes de manifestants vêtus de rouge ou de jaune se sont alignées en longues files, sur deux grandes avenues de la seconde ville d’Espagne, pour constituer une immense oriflamme humaine aux couleurs du drapeau catalan et en forme de V, pour "voter".

"Nous avons réussi. Nous avons rempli les rues et le 9 novembre nous remplirons les urnes", s’est écriée Carme Forcadell, présidente de l’Association nationale catalane, la principale organisation indépendantiste qui organisait cette démonstration de force pour la "Diada" (fête "nationale" de la Catalogne).

Dans des roulements de tambour et au son des "grallas", les hautbois traditionnels de la région, les manifestants étaient arrivés en groupes ou en famille, brandissant des drapeaux catalans ou indépendantistes (triangle bleu frappé d’une étoile blanche).

Par endroits, ils ont formé des pyramides humaines traditionnelles ("castells"), en montant sur les épaules les uns des autres, tandis que s’élevait la clameur "In, Inde, Independencia".

Lors de la Diada de 2012, une manifestation de plus d’un million de personnes avait contraint le gouvernement régional à promettre une consultation sur une éventuelle indépendance de la Catalogne. Après celle de 2013, pendant laquelle les militants avaient formé une chaîne humaine de 400 kilomètres, l’exécutif catalan a fixé la date du scrutin au 9 novembre prochain.

Prise de Barcelone en 1714

Cette année, la Diada marquait le 300e anniversaire de la prise de Barcelone en 1714 par les troupes du roi Philippe V, qui abolit les lois et les institutions catalanes. Symboliquement, le temps fort de la manifestation avait été fixé à 17h14.

À la pointe du V, une femme de 86 ans, Lourdes Castellseguer, était venue avec son déambulateur, accompagnée de son fils et de quelques amis.

"Nous sommes en train de faire quelque chose de très important", dit-elle. "Ce ne sera pas facile parce qu’ils placeront beaucoup d’obstacles devant nous, mais je crois que nous y arriverons. Et j’espère que je le verrai".

Imma Pablo, 57 ans, une des gymnastes de castells, s’emportait contre le gouvernement espagnol. "C’est surprenant qu’ils soient aussi aveugles et ne nous laissent pas voter. Ils ne se rendent pas compte qu’ils nous poussent ainsi à réclamer l’indépendance".

La Catalogne comme l’Écosse

Le chef du gouvernement catalan, Artur Mas, a averti Madrid qu’il ne pourrait "pas empêcher éternellement la Catalogne de se prononcer sur son avenir", dans une interview à l’AFP.

"Si une nation comme l’Ecosse a le droit de décider de son avenir, pourquoi pas la Catalogne ?", a-t-il demandé. Le gouvernement ne doit pas continuer à opposer des arguments constitutionnels au problème politique que pose la Catalogne, selon lui, et cette consultation non contraignante est nécessaire pour savoir si les indépendantistes sont majoritaires ou pas.

Fiers de leur langue et de leur culture, nombre des quelque 7,5 millions de Catalans pensent que le gouvernement central ne les respecte pas.

La Catalogne, qui produit un cinquième de la richesse de l’Espagne, n’a pas accepté que le tribunal constitutionnel la prive de son statut de nation en 2010, en réduisant fortement l’autonomie dont elle jouissait.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les indépendantistes et autres patriotes sont exécrés par les sionistes et ceux de Barcelone se voient déjà noyés dans le port !

     

  • L’indépendantiste, le patriote, qu’il soit Catalan, Russophone, Hongrois de Transylvanie, Corse, Basque, voilà l’ennemi, la bète immonde à abattre . Le seul peuple qui aie le droit d’etre indépendantiste et patriote, c’est le peuple d’Israel . Les autres ne doivent avoir AUCUN droit .

     

  • Les deux bouquins de p. Hillard situés en bas de page , sont explicites à ce sujet ... Les élites du N.O.M, doivent se frotter les mains : ils sont près du but ! ...je m’abstiendrai de formuler un jugement , me bornant qu’ à des constatations / mais quand l’opération à l’échelle européenne , arrivera à son terme ,la division , une fois de plus , réussie : l’" affaire " sera définitivement conclue ! Et donc un pas de plus vers la gouvernance mondiale ! ( mais allez expliquer cela à certains ...comme parfois ça relève d’un parcours du combattant , et que je n’ai plus l’âge , ni la santé , d’autres sont plus à même de réagir dans ce sens .)


  • Régionalismes contre nationalismes... en route vers le mondialisme avec l’assentiment des foules "rebelles" !... "agitez le peuple, et laissez faire" !


  • Conversation d’un futur Catalan aux USA :
    - Were are you from ?
    - I’m catalan.
    - ... Is that in Brazil ?
    Drole d’idée de vouloir se définir par une région quand on fait partie d’un Etat millénaire.


  • Tous ces mouvements en Espagne, en France (Bretagne...), comme ailleurs, sont l’initiative des mondialistes, qui une fois déguisés en mouvements nationalistes à l’aide des médiats, sous prétexte de liberté et d’identité, flattent les crédules en leur faisant croire que çà ira mieux ensuite, que leurs conditions de vie s’en trouveront améliorées, c’est évidemment faux.
    Ce n’est clairement pas une demande du peuple de revenir à des schémas anciens de plusieurs siècles, puisque ses préoccupations sont plutôt le présent et l’avenir de leur descendance.
    Le séparatisme c’est en fait de détruire le pays de l’intérieur.
    D’ailleurs, à aucun moment il n’est proposé d’alternative au modèle économique européen, toute la communication ne repose que sur le côté symbolique, que sur du vent, ce qui suffit à tromper beaucoup de monde, la force de l’image fait le reste !

     

    • Vous dites les choses il semblerait sans connaître le terrain ,sans savoir ce qui s’y passe.
      Très "sacré Coeur" franco-parisien !
      En Bretagne, c’est depuis l’après guerre que sont apparus des partis organisés autonomistes, fédéralistes, indépendantistes..etc..il y a des raisons à cela ! il y a toujours eu depuis des revendications pour langues cultures, réelle TV bilingue,dévellopp.économique (maritime..). , réunification, depuis la base, les Bretons.
      Et puis la Manif de 35 000 bonnets RougesBretons ou sans bonnets (!), à Carhaix en Novembre rassemblait une foule très diverse, de tout bord et sans la présence de partis instiututionnels !..pour des questions précises sur la surtaxation, les coûts devenus insupportable, besoin d’autonomie, de se gèrer soi-même car conscient de l’eficacité de cette gestion etc....
      ..et c’est cela qui a surpris et fait peur au gouvernement !...l’initiative de mondialiste ??...à part un club de libèraux Breton peu représenté..on peut dire que c’est l’exaspération de bon nombre de professions et leur entourage, qui a produit ces rassemblements, solidarité il y a, chez les peuples authentiques (!)


  • Ma grand mère maternelle est catalane pur jus, je comprend pas pourquoi E&R est du côté de l’oppresseur castillan... Ils ont pris de force la région il y a 300 ans en pratiquant des massacres abominables et en violant les femmes, tuant les résistants et empêchant de faire de la langue millénaire qui était la "notre", la langue officielle. Puis ce Franco, ce criminel de guerre, j’espère que vous ne le soutenez pas ? Le but de catalans est celui des corses et des basques, pas plus, ni moins.
    La situation est un peu similaire avec celle de l’Algérie. Une légitimité ancrée fermement dans le coeur des gens, un peu comme les irlandais avec les britanniques. Pour les catalans, l’empire c’est le gouvernement espagnol qui viol les droits régaliens et empêche le développement dans les intérêts du "pays".

    Merci.

     

    • La mise en avant du régionalisme c’est "l’empire" comme vous le dîtes si bien. Alors il semble logique de préférer les Etats nations aux régions qui seront faibles et asservies à l’UE (d’autant plus faible qu’on voit la mise en place de bloc continentaux dans le cadre d’un retour de guerre froide voulu par les Etats-Unis).
      De plus je ne suis pas sûr que vous trouverez un écho favorable aux revendications régionales par ici (qu’elles soient corses, bretonnes ou basques). La France est une nation ancienne (Napoléon qui a été un des plus grands dirigeants Français était corse) et ses régions n’ont pas vocations à devenir indépendantes, d’autant plus que la viabilité de ses nations est probablement proche de 0 : aucune économie viable (être indépendant mais vivre aux crochets des subventions de l’ancienne nation ?), un potentiel de défense militaire inexistant, etc...
      Enfin il faut le rappeler mais la mise en avant des régions comme "partenaire particulier" est VOULUE par l’UE.


    • D’ailleurs, la "Castille" a tellement asservi la Catalogne qu’elle a aboli avec les "Décrets de Nueva Planta" le servage, qui n’existait plus qu’en Catalogne (j’imagine que vous êtes un nostalgique du servage ?) et a permis à la Catalogne de commercer avec l’Amérique (ce qu’elle n’avait pas droit de faire avant, comme toutes les composantes de la Couronne d’Aragon), provoquant ainsi son décollage après des années de déclin durant l’époque moderne (Barcelone avait perdu son statut de principal port de Méditerranée espagnole au profit de Valence à cette époque). L’ignorance et/ou le mensonge font toujours autant de ravages.


  • #963620

    Un triangle qui pointe vers Lourdes, ils ne seraient pas un peu taquins ces Catalans, merde, quand même ?


  • L’autodétermination comprend-elle le droit à la défense militaire ? Se posent-ils réellement la question de déterminer leur propre protection ?


  • Dynamiter les nations par le régionalisme...
    Attendez vous à une révolte colorée bretonne d’ici peu.


  • A force que chacun veuille son indépendance par rapport à un truc plus grand juste au dessus, je me demande combien de temps cela va prendre pour "régresser" jusqu’aux tribus ? Tiens !? tribus, vous avez dit tribus ? cela va faire plaisir à certains qui prône le tribalisme, en tout cas le leur.....


  • L’oncle de mon papa était catalan. Quand il était jeune il écrivait en espagnol.

    Le développement du catalan comme langue "officielle" est récent.

    Et pourquoi pas l’indépendance de la Provence et de la Champagne tant qu’on y est ?

     

    • Faut vraiment arrêter de dire n’importe quoi. Quand ton oncle était jeune, Franco le dictateur interdit sous toute forme le Catalan, celui qui n’était pas content soit se réfugier en France soit était exécuté dans un parc... Vraiment lisez un peu plus les gars...


    • "Le développement du catalan comme langue officielle est récent."

      Faux, le catalan a connu un fort développement au Moyen-Age, en témoignent des textes écrits retrouvés datant de cette époque, c’est ce qu’on appelle "el català antic" (Catalan ancien).

      Renseignez-vous sur Ramon Llull qui était l’un des premiers grand écrivain a avoir rédigé en catalan, donc non plus en latin, des textes à caractère scientifique et philosophique entre autre. Et aujourd’hui l’institut qui permet de passer des examens de certification en catalan est l’Institut Ramon Llull, en hommage à l’écrivain, comme l’institut Cervantes pour l’espagnol, ou l’instiut Goethe pour l’allemand.

      Le catalan est toujours resté une langue utilisée dans la sphère privée, ou encore même dans les administrations et à l’église pour les messes.

      Cependant, il s’avère qu’effectivement, le catalan a connu "una decadència" seulement sur le plan culturel, il était alors plus d’usage de publier des textes en castillan ou encore français.
      Depuis, en Catalogne nord (Pyrénées Orientales et une petite partie de l’Aude), un décret du roi datant de 1700 interdit l’usage du catalan.

      Pour le reste de ce qu’on nomme les Pays Catalans (Països Catalans) à la suite de la mort du roi d’Espagne Charles II toujours en 1700, des décrets ont été édités afin d’interdire l’usage du catalan dans les administrations, les écoles, les lieux publics, au profit du castillan.

      La langue a été donc abandonnée dans la sphère publique mais pas dans la sphère privée, et c’est au XIXe siècle que le retour du catalan se fait dans la littérature notamment, puis redisparition du catalan encore une fois sous le franquisme qui interdisait l’usage du catalan !

      Sachez aussi qu’aujourd’hui en Catalogne, près de 95% de la population dit comprendre le catalan sans aucun problème et 85% estime le parler. Allez dans la province de Lleida par exemple, où les gens ont un fort accent catalan quand ils parlent espagnol, puisque leur langue maternelle est le catalan, bien qu’ils soient bilingue espagnol/catalan depuis petits.

      Donc renseignez-vous, je vous prie, avant de dire des choses complètement loufoques ! Et je ne suis pas catalane, et ni pour, ni contre l’indépendance de cette région, j’ai juste appris la langue par plaisir, comme quoi ça sert !


    • Rémi_Pierre a raison, sa phrase est la suivante :

      Le développement du catalan comme langue "officielle" est récent.

      Cette phrase est tout à fait vraie. La langue officielle au Moyen Âge était en Catalogne le latin, avec à l’origine de la Catalogne historique une aristocratie germanique qui parlait entre elle un dialecte allemand... alors que le peuple parlait la langue romane locale, le temps que le catalan à proprement parler se forme réellement. La phrase de Rémi_Pierre ne fait pas mention de la littérature en catalan au Moyen Âge... ou après le Moyen Âge, sa phrase parle du statut de langue officielle. Et la langue officielle fut en Catalogne le latin jusqu’à ce que ce fut l’espagnol, voilà tout. Ce n’est que dans les années 1970, avec la constitution de 1978 et avec les "estatutos" (en espagnol) ou les "estatuts" (en catalan) de 1979 et 2006, que le catalan est admis sous l’étiquette de lanque "officielle", et ce, ne l’oublions pas, en coexistence avec la langue officielle de l’état central, l’espagnol. Dans l’enseignement une réforme de 2010 OBLIGE les enseignants a donner tous les cours (maths, géo, histoire, musique, EPS etc) en catalan, sauf bien sûr les cours de langues (espagnol, anglais, français, allemand etc, matières enseignées, bien sûr, dans la langue d’immersion). Cette réforme de l’enseignement a pas mal secoué la région en 2010, car les anciens fonctionnaires qui enseignaient encore en espagnol se voyaient déjà exclus d’office (et je me demande comment ils ont dû faire). Ces "estatutos" et ces réformes ont été progressivement votés dans la logique du terrain conquis vers "l’indépendance" mais bien sûr il ne s’agit pas d’une vraie indépendance, uniquement de la désolidarisation de Madrid pour passer directement à la dépendance de Bruxelles... ou de Washington, peu importe.

      Quant à Franco, arrêtez de phantasmer, j’ai moi-même eu entre les mains un manuel scolaire de 1951 ayant appartenu à mon oncle à moi, où la géographie de l’Espagne incluaient la Catalogne comme une région espagnole fière de sa culture et de sa langue. L’interdiction du catalan, dans la presse et dans les arts, est un mythe de gauchos. Le catalan n’était pas une langue administrative de l’état ou de la région et ne devaient pas le devenir, d’accord, mais il n’était pas interdit, loin de là. J’ai habité en Catalogne de nombreuses années et je sais que TOUS les Catalans sont bilingues espagnol-catalan. Parce qu’il n’y a jamais eu d’interdiction.


    • Alors les livres scolaire de Fernand Nathan sont criticables mais ceux de Franco sont véridiques... Les chiffres sont de 65 000 à 75 000 morts du coté Catalan dans la guerre contre Franco, suite aux bombardements, assasinats, fusillades et autres... Arrondissons à 500 000 exilés dans les camps français... La moitié survivera... Tu penses qu’ils devaient être fier les Catalans, vivant en Espagne sous Franco... C’est écrit dans les manuels scolaire,..


    • À Catalan :

      Ni ton intelligence ni ta bonne fois ne sont au rendez-vous, mais c’est pas grave, nous allons tout de même éclairer un peu ta lanterne :

      "Alors les livres scolaire de Fernand Nathan sont criticables mais ceux de Franco sont véridiques"

      Je n’ai jamais dit ça. J’ai dit que le catalan n’était pas une langue interdite. Elle ne l’était pas.

      "Les chiffres sont de 65 000 à 75 000 morts du coté Catalan dans la guerre contre Franco, suite aux bombardements, assasinats, fusillades et autres... Arrondissons à 500 000 exilés dans les camps français... La moitié survivera..."

      Les victimes d’une guerre sont les victimes d’une guerre, dans la masse ce ne sont ni des "assassinats" ni des "persécutions", arrêtez de fantasmer avec votre moraline à deux sous cinquante et votre Histoire revue et corrigée par vos soins. Sinon, appliquez-vous vous-mêmes les même principes et clamez haut et fort que la deuxième république espagnole est responsable de "crimes contre l’humanité" et bla bla bla. Eh oui, mon coco, t’es pas au courant pour Ramiro Ledesma ? Ramiro de Maeztu ? José Antonio Primo de Rivera ? t’es pas au courant pour les 13 évêques fusillés ? t’es pas au courant pour les 29 bonnes sœurs torturées et assassinées ? les couvents brûlés ? les églises détruites ? tu crois que tous ces morts que j’ai cités étaient tous des combattants en uniforme, allongés sur un champ de bataille, comme il se doit selon les lois de la guerre ?

      "Tu penses qu’ils devaient être fier les Catalans, vivant en Espagne sous Franco... C’est écrit dans les manuels scolaire,.."

      Je n’ai jamais lu ça dans un manuel scolaire, j’ai lu que les Catalans sont fiers de leur culture et de leur langue (los catalanes están muy orgullosos de su cultura y de su lengua, retrouvé texto sur un manuel de 1951), ce qui prouve que leur langue n’était pas interdite.

      Qui lache des phrases comme "celui qui n’était pas content soit se réfugier en France soit était exécuté dans un parc" mérite vraiment des baffes : ma famille a longtemps habité en Catalogne pendant le franquisme et certes il y avait un régime fort et autoritaire, mais pas cette violence et cette terreur que vous voulez faire croire. De toute façon, en général, la plus grande erreur que mes interlocuteurs commettent consiste à croire que je suis un franquiste ou un sympathisant de ce régime... que neni, les choses (là oui Monsieur Chauprade) sont plus compliquées...


  • C’est de l’Union Européenne qu’il faille sortir, et non de la nation ! L’UE a tout intérêt à diviser les nations pour affaiblir les peuples et ainsi mieux les dominer (diviser pour régner) (cf conférence d’Asselineau sur les euro-régions)


  • Et la moitie des manifestants sont des immigres et des touristes Britaniques.....D’ailleurs Artur Mas a meme promis aux musulmans immigres de Barcelone que si ils votent OUI pour l’independance il fera de la ex-grande arene de corrida de Barcelone une mosquee geante.


  • L’Espagne est catholique par essence : le mariage d’Isabelle et de Fernando en 1469. Ce qui n’est pas du goût de l’Empire (la République Universelle des franc-maçons), sa stratégie est simple : détruire l’Espagne car elle est encore catholique (à la grande différence de la France) :
    17 % des espagnols vont à la messe une fois la semaine
    30% au moins une fois dans le mois
    80% d’entre eux se disent catholiques.

    D’autre part, l’Eglise espagnole détient une place importante au sein de l’Etat.
    Rien de tel que de favoriser le nationalisme catalan et les autres nationalismes basque, andalou... il faut savoir pour l’anecdote que l’étoile du drapeau indépendantiste catalan est un signe maçonnique.
    De plus, la République maçonnique (le drapeau tricolore avec la bande violette... encore un signe maçonnique) n’a pas réussi à s’imposer en Espagne : deux ans de guerre civile (1936-38) et quarante années de régence franquiste sont passées par là.
    Il est utile de rappeler que tous les partis de droite et de gauche (PSOE, PCE...) main dans la main (à l’exception des anarchistes, des phalangistes et des carlistes) se sont accommodés de la monarchie constitutionnelle comme régime à la fin des années 70.
    Or, malgré l’effondrement actuel civilisationnel (décadence des mœurs...), le régime possède une assise populaire. Ce n’est pas un hasard si Juan Carlos a du abdiquer : il est devenu inopérant.
    Si la Catalogne ose prendre le chemin de l’indépendance, le Roi Philippe VI fera appel à l’armée pour maintenir l’unité de l’Espagne. Et il y a de grande chance pour que l’on retrouve BHL sur les ramblas de Barcelone faire son numéro !!


  • Si les Catalans obtiennent l’indépendance mais n’abolissent pas dans la foulée le parlementarisme rien ne changera pour eux. Les oligarques continueront d’usurper la souveraineté des citoyens.


  • #963753

    La Savoie a été annexée en 1860 ... (30 après l’Algérie) ... La Catalogne date du IXe siècle ... en bagarre perpétuelle ... (Napoléon en avait fait des départements français !)

    Juste de l’égoïsme de l’assiette qui sert le Divide Et Impera... Pour améliorer la productivité (marginale), la meilleure solution est de se séparer des moins productifs ... Si votre commune est sur une mine d’or vous larguer le reste ... et vous devenez le Qatar ...

    Par contre qui dit "petit" dit "démocratie plus directe" ... voir l’Helvétie ... donc moins "bobo", risqué pour l’Empire.

    Une solution politique pour E&R : un Empire Russe jusqu’à Gibraltar ... On fait du Paristan et de la Marseilletchènie deux califats eurasiatiques autonomes (avec des Kadirov locaux très impériaux voir son discours). On annexe la Wallonie comme compensation au Royaume Franc. Savoie, Corse et Bretagne deviennent des républiques nationalistes eurasiatiques chrétiennes autonomes ... Les russes ont 20 millions de musulmans chez eux, ils ont l’habitude.
    Sinon je vois pas ... où plutôt je vois Benêtland bientôt dirigé par Rokhaya Diallo young leader (où Nafissatou ?)

    "Dans un Empire perdure toujours une lutte des classes marxistes. Mais la classe dominante n’est plus qu’utilement capitaliste, elle s’ est retrempée dans la fange de globoploutocratie libérale LGBT en une « classe des guerriers », constituée de l’industrie militaire, de l’armée et d’une caste politique impérialiste régénérée, d’ hommes qui osent." ’Le cas Poutine’ Feric Jaggar


  • Mais quel intérêt d’être Espagnol tout simplement ?
    Ils ont renoncé à leur souveraineté et ils sont à 100 % pro-Europe, pro-OTAN.
    L’empire est déjà, il faut vous réveiller.

    Alors pourquoi la Catalogne n’irait pas au bout de la logique en actant le fait que l’Espagne n’est qu’un cadavre en voie de décomposition.

     

    • Exactement, d’autant plus que le régionalisme et l’indépendantisme ne sont pas des armes du mondialisme et ne sont pas favorisés par l’UE, quoiqu’en dise Hillard, sauf si c’est pour créer des états artificiels avec une population déracinée et une énorme base de l’OTAN au milieu (Kosovo)... allez plutôt voir ce que Barroso et von Rompuy pensent de l’Ecosse et de la Catalogne. Pourquoi souhaiter la séparation de territoires s’ils sont à l’intérieur d’état déjà soumis intégralement comme le sont le RU, l’Espagne et la France ?
      Tous ces souverainistes qui s’opposent à ces sécessions, au point d’en souhaiter l’intervention de l’armée, ont simplement peur que la Catalogne et l’Ecosse fassent effet boule de neige en Corse, en Alsace, au Pays Basque, etc... Mais si la France n’avait pas renoncé à sa souveraineté, n’avait pas francisé de force ses territoires pour les inonder ensuite par une immigration massive et de la sous-culture US (*) quelques décennies plus tard au lieu de faire de ses particularismes régionaux une force, ces questions ne se poseraient même pas.

      (*) : tout ce qui vient des USA n’est pas à jeter ni forcément de la sous-culture, mais nous ne prenons souvent que le pire


    • Et quel intérêt d’être catalan, puisque les indépendantistes veulent tous faire partie de l’UE et de l’OTAN et que la Catalogne sera encore plus vulnérable au mondialisme qu’elle ne l’est maintenant ?


    • Une plus grande autonomie sur le plan culturel et économique. La catalogne se fait ponctionner une part non négligeable de sa richesse par l’état central.


    • @Hector : Autonomie culturelle (en gros tu choisis ta langue et ton drapeau) ça ne veut pas dire indépendance, loin de là. Et pour l’autonomie économique, j’ai de gros doutes là-dessus. Je ne pense pas que Bruxelles fera plus de cadeau que Madrid mais je peux me tromper.

      Sinon, oui l’Espagne est un cadavre, oui les Catalans ont une identité forte et je suis personnellement pour l’indépendance de la Catalogne qui historiquement n’a jamais voulue être rattachée à l’Espagne. C’est juste que dans le cas présent c’est pas d’indépendance qu’il s’agit, c’est juste un leurre. Les Catalans vont se faire tondre par Bruxelles en moins de 2 et ils seront à poil pour se défendre.


  • Kosovo ... Ecosse ... Catalogne ... c’est bien parti e comme cela ainsi de suite ils feront imploser l’Europe en partant par la promotion et l’indépendance des régions. L’Europe sera morcelée et ainsi affaibli. Observez et méditez !

    Mais rien pour l’est de l’Ukraine. Les russophones de Louansk et Donesck eux peuvent crevés et êtres passés par les armes seulement par ce qu’ils refusent le président ukrainien non-démocatiquement élu.

    C’est fou quand même tout cette manipulation !

     

    • L’indépendance pour l’UE c’est comme le cholestérol, il y a le bon et il y a le mauvais (bien que même ça, ce soit aussi une arnaque).
      Ça va être facile pour le grand Israel en formation (la procédure inverse de la partition des Etats) et l’empire américain (pas question de diviser leurs Etats là-bas) de soumettre encore plus tous ces petits morceaux de n’importe quoi éclatés pour les diluer ensuite dans ce grand cirque de l’"union" européenne.


  • Justement parlons en des USA ! Ils ont pu accroître leur hégémonie grâce à la lutte contre le communisme : les américains se sont bien arrangés avec Franco. D’ailleurs, ils ont aidé financièrement le régime franquiste à se maintenir : le même régime qui ne répugnait pas aux rentrées de devises grâce au développement du tourisme, même si cela déplaisait à l’Église qui voyait d’un mauvais œil les jeunes suédoises se promener en bikini sur les plages. L’incorporation de l’Espagne est beaucoup plus compliquée que cela.
    Ce qui vaut d’ailleurs pour les autres pays européens : comprendre la réaction des pays de l’Europe de l’est qui sont entrés dans l’Otan est très facile. La chute du rideau de fer a été vécu pour ces pays comme la fin de l’occupation soviétique (avec l’espérance que les files d’attente devant les magasins vides disparaissent).
    Quant on parle de l’UE, on tombe souvent dans le piège de se la représenter comme un tout : c’est Faux. Par exemple, entre la société suédoise complètement genderisée et féminisée et la Pologne catholique : ce n’est pas tout à fait la même chose.
    L’UE n’est qu’une apparence trompeuse car en réalité c’est l’Allemagne qui domine via l’axe anglo-saxons.


  • Divisé pour mieux régner : pourquoi pas la Prusse, la Wallonie, la Normandie, la Bourgogne, le Latium (tiens, ben oui, les VRAIS LATINS) ... le processus actuel (écosse, catalogne) s’accompagne en plus, d’une accélération du remplacement de population de masse.Juste une question, QUI est derrière tout ça, qui sont ils exactement ?

     

  • Basques et Catalans sont riches et ils veulent garder leurs sous pour eux, ils ne veulent pas aider les déshérités du sud de l’Espagne, d’où ce prurit "indépendantiste" . Charity begins at home... Leur menace de referendum c’est du chantage, si Madrid accepte qu’ils ne paient plus pour les autres, leur véritable revendication sera satisfaite .


  • Les Ecossais et Catalans ont de la chance d’être relativement pris en compte..référendum autorisé..large autonomie...la démocratie réelle en somme.
    Ce n’est pas en france que ça arriverait ..la démocratie.. !
    Ici, les populations singulières (Basque, Corse, Breton, Occitan, Alsacien, Flamand, catalan de Perpignan à Barcelone ! ..) sont méprisées, dépersonnalisées, matées. Et vous voulez qu’on aime cette france qui a humiliée nos parents et ancêtres à l’école parcequ’ils parlaient leur langues maternelles ?!..vous rêvez.
    Comment peut-on aimer son bourreau ??!!....
    Oui à l’europe aux 100 Peuples Premiers, non à l’imposture des Etat-Nations, derniers arrivés, castrateurs.
    Biskoazh kemend all ! (keltieg brezhoneg / Celtique Breton...les ancêtres les Gaulois)


  • Je partage les interrogations de la plupart des lecteurs.
    Seulement, je me demande si un état nation soit disant "fort" hautement noyauté vaut vraiment mieux que plusieurs régions "fortes" entretenant de bonnes relations.
    La mondialisation, l’Empire, ne souffrent guère de l’existence des Etats, la preuve : où en sommes nous ?

    Un pouvoir fédéral est plus réparti. Plus proche des citoyens, moins corruptible.

     

    • ..très bonne analyse.
      Contrairement à ce qui se dit souvent ici, le fédéralisme effectivement c’est la gestion au plus près du citoyen, à l’échelon adapté, évitant trop de pouvoir et d’argent entre les mains de quelques uns, le copinage...comme on le retrouve dans le souverainisme et l’organisation struturelle de l’Etat-nation...voir les dérives de notre époque..et de plus l’impuissance face à l’Empire.
      Pour une Europe différente, au 100 peuples Premiers enracinnés et solidaires.


  • Mais de quelle indépendance parle-t-on exactement ? Le droit de choisir ton drapeau et ta langue....pendant que tu restes sous le contrôle militaire de l’OTAN et le contrôle financier de la BCE ?

    Les politiciens qui font la promotion de la Catalogne indépendante n’en ont jamais rien eu à cirer des particularités culturelles de ce qui, à l’époque, était un pays à part entière. Ca c’est juste pour se mettre l’opinion publique locale dans la poche.

    Dans sa grande majorité (surtout à l’époque de la guerre civile), la sphère politique catalane est noyautée par une maçonnerie d’origine marane qui s’en contrefout de la Catalogne et qui cherche juste à saper l’influence de l’église catholique dans un pays où elle en a encore pas mal et aussi de mettre la main sur ce qui était en 1930 la région la plus industrialisée du pays.

    Une fois la Catalogne "indépendante", c’est effet domino pour toutes les provinces espagnoles (sans parler des bretons et corses qui vont rresortir leur nez en France) et on obtient un pays démantelé n’ayant aucune structure de taille assez importante pour résister à l’empire.

    Piège à con parfait : on te vend la solution au problème alors que c’est juste un moyen détourné pour accélérer le processus.

    On est plus dans un combat entre provinces oppressées et pouvoir royal madrilène, c’est tous les peuples (dont les Espagnols) face à un empire mondialisé qui est partout lui aussi.

    Et pourtant, on est sur ER, avec des mecs type Pierre Hillard hyper clairs sur le sujet et on a quand même des mecs en commentaire qui viennent dire que cette farce indépendantiste est une bonne chose.

    J’suis pas rassuré.

     

  • Personnellement je trouve le sujet de l’Écosse ou de la catalogne particulièrement compliqué. Est ce que Alain Soral aurait une opinion ? Pas que je ne puisse pas raisonner tout seul, mais je ne vois rien dans les différents arguments des pours ou des contres sur les deux sujets qui puissent me donner une opinion, me faire prendre partie. Ce sujet me donne Mal à l’aise néanmoins, j’ai le sentiment que le "diviser pour régner" est très présent, ou indirectement est-ce le symbole de la déconfiture des différents gouvernements en UE qui poussent certaines communautés ou populations à resserrer leurs liens pour affronter un futur bien moribond ?. Qui est à la tête de ses manifestations "populaires" ? Qui les dirigent concrètement ? Qui sont ils ? D’où viennent ils ?


  • Bonjour.Je vis en Espagne depuis 20 ans .La Catalogne est sioniste et Atlantiste.Les fils de l’ancien president de la region Jordi Pujol,qui a gouvèrné pendant 25 ans,ont vecu dans un kibouts en Israel.Le mentor de Pujol etait l’ancien associé de son père le banquier juif Moisès David Tennembaum,ce ne sont que de simples exemples.D’un autre coté,le gouvernement Espagnol,a travers son ministre de la justice,le sioniste Gallardon,a fait voter une loi samblable a la loi Gayssot,et ont otorgué la nationalité Espagnol a tout les juif expulssés en 1492...n’importe quoi.Bref L’Espagne est le pallasson de l’OTAN(USA) est d’Israel(Rotchild).Merci a E/R pour votre travail et pardon por les fautes.


Afficher les commentaires suivants