Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des perturbateurs endocriniens retrouvés chez quasiment toutes les femmes enceintes

L’étude, réalisée à la demande du ministère de la Santé, a porté sur plus de 4000 femmes. Il s’agit de la plus grande étude jamais réalisée sur le sujet en France métropolitaine.

 

Des traces de perturbateurs endocriniens, des polluants qui perturbent le système hormonal, ont été retrouvées chez quasiment toutes les femmes enceintes au cours d’une étude de Santé Publique France publiée ce mercredi 7 décembre, la première de cette ampleur qui a porté sur plus de 4000 femmes.

« Le bisphénol A, les phtalates, les pyréthrinoïdes (famille d’insecticides), les dioxines, les furanes, les PCB, les retardateurs de flamme et les composés perfluorés sont mesurés à des niveaux de concentrations quantifiables chez près de la totalité des femmes enceintes », explique l’agence, mandatée par le ministère de la Santé pour réaliser cette étude.

Ces substances « sont des perturbateurs endocriniens », des substances étrangères à l’organisme qui imitent les hormones naturelles ou interfèrent avec le système hormonal, et « pour certains, des cancérigènes avérés ou suspectés », rappelle Santé Publique France.

[...]

Le bisphénol A, utilisé dans la fabrication de certains plastiques et résines et partiellement interdit en France depuis 2010, a ainsi été retrouvé chez plus de 70 % des femmes. Et la quasi totalité – soit 99,6 % – présente des traces de phtalates, qui entrent dans la composition de nombreux produits de consommation courante (emballages alimentaires, produits cosmétiques, produits d’entretien, peintures...).

Lire l’intégralité de l’article sur huffingtonpost.fr

Comprendre les enjeux de santé publique avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’avidité du sacro-saint "Marché" va peut-être détruire l’humanité .


  • "des substances étrangères à l’organisme qui imitent les hormones naturelles ou interfèrent avec le système hormonal"
    bien sûr. Mais il ne faut pas oublier que les principaux perturbateurs endocriniens sont les contraceptifs. Être pour ou contre, là n’est pas le sujet, mais le discours du ministère ressemble à "filtrer le moucheron et avaler le chameau".
    Dès lors, il faut s’interroger : pourquoi ce discours ? Pour quoi ?
    Je risque une hypothèse : l’effet de ces propos est d’induire chez les gens une méfiance vis-à-vis des nouveautés technologiques (je n’utilise pas le terme "progrès" à dessein), une disqualification de la technique qui est le fond du discours écologiste.
    J’ai de bonnes raisons de penser que l’écologisme (à distinguer de l’écologie qui fait appel à la raison et non à la peur) fait partie du plan mondialiste : tant qu’à appauvrir les populations, tant qu’à baisser leur niveau de vie, autant que ce soit avec leur consentement. Consentement provoqué par des campagnes de propagande dont le réchauffement climatique prétendument dû à l’homme est le fer de lance.
    Dire cela n’équivaut pas à accepter toutes les nouveautés comme autant de progrès. Il faut du discernement, donc une information non biaisée et c’est ce qui est le plus difficile actuellement, la recherche scientifique étant en partie instrumentalisée soit par les pouvoirs politiques, soit par l’industrie, soit par les écologistes.


  • Selon Claire Séverac, un nourrisson vient au monde avec 280 substances toxiques dans le sang...


  • Dans les thermoplastiques ou les thermodurcissables, les liaisons et catalyses s’effectuent chimiquement au niveau moléculaire comme pour tout le reste. Quoi d’étonnant à ce que des résidus de chaînes moléculaires, des radicaux libres, voire des catalyseurs, se retrouvent dans l’organisme quand ils sont mis en oeuvre dans la fabrication de tout ce qui nous environne. La pétrochimie est à la base de presque tout ce qui est produit aujourd’hui. Il ne faut jamais oublier que les systèmes d’élaboration des matières premières et de leurs transformations ne sont pas parfaits et quelquefois même défectueux. Sans même parler du phénomène naturel de délittement. Ceci dit, libres à vous de continuer, par exemple, à faire de la patisserie dans des moules en silicone, mais ne comptez pas sur qui les vend pour vous en dissuader...

     

    • Je pense que c’est plutôt dans la recherche et particulièrement dans la chimie qu’il faut travailler à un minimum éviter tout composé chimique néfaste pour l’Homme, les autres espèces, la végétation... mais celà n’est pas possible dans le régime dans lequel nous vivons



  • Le bisphénol A, utilisé dans la fabrication de certains plastiques et résines et partiellement interdit en France depuis 2010, a ainsi été retrouvé chez plus de 70 % des femmes.




    Pourquoi on en retrouve sur 70% de femmes si celui-ci est interdit depuis 2010 ???

     

  • Et après on s’étonne que les gens aient des problèmes de santé bizarres, moins la forme qu’avant...

    En tout cas, contrairement à ce que l’on pense, il existe toujours une sélection parmi les humains. Seuls les plus résistants aux pollutions diverses seront en mesure de garder la santé et de beaucoup se reproduire. Dans 100/200 ans peut être, les humains seront probablement devenus résistants à tout un tas de pollutions chimiques, métaux lourds, radioactivité, etc...

     

    • Ou ils seront tous stériles ...

      Les chiffres sur ce sujet sont accablant. A cette allure, dans 2 ou 3 générations on peut dire bye bye aux grossesses naturelles. Ce sera un marché prolifique pour eux, ne doutons pas de leurs intérêt dans cet empoisonnement des masses.

      le livre "marchandiser la vie humaine" est juste terrifiant.


  • A l’époque ils empoisonnaient les puits. Mais aujourd’hui les chemtrails sont plus efficaces.