Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des savants fous au CERN ?

Une étrange danse exécutée pour le redémarrage du plus grand accélérateur de particules au monde

Les responsables de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN), présentaient le 12 mars dernier à Genève le redémarrage imminent du Grand Collisionneur de hadrons (LHC), après deux ans de maintenance.

Grâce à cet accélérateur de particules, le plus grand du monde, le groupe international de scientifiques espère trouver une mystérieuse « matière noire » qui n’a toujours pas été détectée à ce jour : « Nous espérons être sur le point de découvrir un autre monde, comme au début du XXe siècle l’antimatière, qui cette fois pourrait être la matière supersymétrique », expliquait en février dernier Beate Heinemann, membre de l’équipe de recherche du LHC et professeur de physique à l’université de Berkeley. C’est à la fin du mois de mai que les premières collisions de particules sont attendues. Pour ce faire, les scientifiques espèrent exploiter le LHC à 13 téra-électrons-volts (TeV), soit un rendement quasiment deux fois supérieur à celui obtenu en 2013.

Le potentiel danger que représente le LHC avait créé une controverse [1] dans les milieux scientifiques lors de son lancement, notamment sur les conséquences inconnues de la création possible de trous noirs par le puissant accélérateur de particules. En 2008, un groupe de citoyens avait déposé une plainte, devant la Cour européenne des droits de l’homme, sans succès, et une pétition demandant l’arrêt du LHC avait été rejetée en 2010 par la cour constitutionnelle Allemande.

À défaut d’explications claires, le public attendait des scientifiques du CERN qu’ils se montrent au moins rassurants sur la sécurité de leurs travaux. Mais, comme pour conforter les citoyens dans leur inquiétude, le LHC fut le théâtre d’une bien étrange danse inspirée de Nataraja (le dieu Shiva réalisant une danse cosmique), exécutée autour du grand collisionneur de hadrons dans le cadre d’un projet de film réalisé en partenariat avec le CERN et intitulé Symétrie. On notera qu’une statue de Shiva trône également devant un bâtiment du CERN depuis 2004 [2]. Dans la mythologie hindoue, la danse de Shiva rythme la destruction et la création du monde…

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

125 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1145883
    le 21/03/2015 par polomnic
    Des savants fous au CERN ?

    Les particules solaires percutent la lune avec la même énergie que celle du LHC. Jusqu’ici la Lune est toujours là.


  • #1145889
    le 21/03/2015 par akira
    Des savants fous au CERN ?

    Les inquietudes de creation de trous noirs etaient legitimes mais les calculs ont ete fait et il a ete demontre qu’il n y avait aucun danger, on etait tres tres loin de la creation de trous noirs macroscopiques. Faire encore planer le doute alors que toutes les informations sont disponibles et publiees ne revele que le manque de connaissance sur le sujet de leurs auteurs.

     

    • #1145933
      le 21/03/2015 par emmyv
      Des savants fous au CERN ?

      Il a été démontré en long en large et en travers que les centrales nucléaire sont sécuritaires.
      On voit le résultat Tchernobyl, Fukushima.

      Certains religieux de l’époque ont aussi démontré que la terre était plate ou que la terre est le centre de l’univers.
      Et aussi je crois que Jean-Pierre Petit à écrit quelque part : « La religion moderne s’appelle la science »


    • #1146185
      le 22/03/2015 par jay
      Des savants fous au CERN ?

      "certains religieux de l’époque" :
      je me permets de rapporter le fait que le Moyen-Age n’a jamais cru que la Terre était plate.


    • #1146257
      le 22/03/2015 par Starkamanda
      Des savants fous au CERN ?

      Sans prise de risque on n’avancerait pas.


    • #1146337
      le 22/03/2015 par Nicolas Tesla
      Des savants fous au CERN ?

      Trous noirs macro non "aucun risques", mais trous noirs micro (micro-singularités) oui c’est possible, celles-ci s’évaporent aussitôt crées, car pas assez stables et n’ayant pas le temps de se goinfrer et de grossir.
      Celles-ci ont la taille d’un électron voire moins...
      Il faut savoir qu’une singularité ne se définit pas par sa taille, mais par la densité de la matière en un point de l’espace-temps.
      C’est en partie pour ça que le risque imminent de se faire happer par un trou noir est écarté.


    • #1146418
      le 22/03/2015 par MaxC
      Des savants fous au CERN ?

      Les inquietudes de creation de trous noirs etaient legitimes mais les calculs ont ete fait et il a ete demontre qu’il n y avait aucun danger

      Dire qu’il n’y a aucun danger c’est dire que les scientifiques maitrisent tout et toutes les conséquences. Comment oser prétendre une maitrise totale alors que c’est l’inconnu sur certaines émergences de particules qui restent à découvrir ?

      Si des particules émergent suivant des conditions rare et difficile à atteindre, qu’en est-il d’autre phénomènes qui peuvent arriver et peut être se développer dans une réaction en chaine qui n’aurait jamais été pensée (ou pas encore entrevues à travers une théorie qui n’a pas encore été trouvée, entrevue, pensée) car improbable pour les calculateurs actuels au vue des théories actuelles.

      Dire le contraire équivalent à dire que la physique théorique est arrivée au bout de son concept et que tout est sus, qu’aucune autre théorie n’émergera dans un avenir plus ou moins proche pouvant peut être remettre en perspective des choses valides et qui paraissent totalement conformes dans les modèles actuels.

      Le problème du LHC et de ce genre de recherche c’est qu’on n’est plus dans un labo d’alchimiste ou de chimiste, ni même avec des abrutis qui s’amusent à jongler avec des bâtons de dynamite.

      La question à se poser est simple, à vouloir essayer de jouer à Dieu, est-ce que l’homme ne va pas ouvrir une boite de Pandore qui signera sa fin légitime pour le coup. Que ce soit un trou noir, ou n’importe quel phénomène imprévisible qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l’avenir de l’humanité.

      Le simple fait de chercher prouve qu’il y a forcément une part de phénomène qui sont imprévisibles, très rares peut être mais pas totalement improbables. Tout le reste c’est pour rassurer la masse. Prétendre le contraire sera l’équivalent de dire que le LHC ne sert à rien vu qu’on connait tout.

      On n’est pas à un paradoxe prêt.

      Vous pouvez me dire que tout est sus et connus.

      Mais je rétorque que d’une part, l’Univers est bien plus grand que ce qu’on peut voir, dire qu’on a tout vu c’est équivalent à se positionner en médium. D’autre part, l’Univers est un espace particulièrement adapté à des phénomènes cataclysmiques qui se déroulent en permanence sans pour autant impacter le bon déroulement des affaires distantes.

      Je ne suis pas sur qu’un accélérateur en milieu urbain en plein centre de l’Europe de l’ouest même 6 pieds sous terre soit sans conséquence.


  • #1145893
    le 21/03/2015 par Bacri
    Des savants fous au CERN ?

    C’est la crise et on te balance du pognon dans de ces trucs de dingue ; ça m’énerve...

     

    • #1145947
      le 21/03/2015 par untype
      Des savants fous au CERN ?

      Vous n’avez toujours pas compris que la crise est artificielle !?

      Je ne vois pas où est le problème de dépenser de l’argent dans la recherche scientifique.

      Sinon ce film est simplement l’œuvre d’un bobo mondialiste new age. Très peu de rapport avec les vrais scientifiques du CERN.


    • #1145953
      le 21/03/2015 par seraphin86
      Des savants fous au CERN ?

      La decision de le construire date de 1994, mis en service en 2008. ( anneau de 3 m de diametre pour 27 KM de long foré à 100 m sous terre en moyenne )


    • #1145968
      le 21/03/2015 par antisio
      Des savants fous au CERN ?

      C’est TOUJOURS la crise, à un niveau différent. Il y a toujours eu et il y aura toujours des enfants qui crèvent de faim dans le monde. Doit-on s’abstenir de toute recherche ? Surtout quand celle-ci coûte si PEU cher (fais le calcul, tu verras, ça ne représente rien par habitant et par an).


    • #1146279
      le 22/03/2015 par Dex
      Des savants fous au CERN ?

      Ils espèrent enrayer la crise grâce à un miracle scientifique opportun.
      Sauf que la démarche d’un vrai scientifique est celle d’être le plus rationnel possible, de manier des faits certains pour avoir un impact concret et immédiat sur notre monde, pas de jouer au poker avec addiction (le hasard aide à faire des découvertes, mais il ne faut pas trop miser là-dessus).


  • #1145901
    le 21/03/2015 par Sisla
    Des savants fous au CERN ?

    Petite correction à l’article : Téra électron Volt et non tétra électron volt.

    il y avait déjà auparavant des minuscules trous noirs qui se créait dans le LHC mais d’une durée extrêmement faible donc sans risque. Faut voir si effectivement l’augmentation d’énergie d’un flux de protons "accélérés" pourrait créer des trous noirs plus long et/ou plus gros mais c’est je pense, des travaux qu’ils sont menés sérieusement, vu comment le secteur du nucléaire est surveillé en Europe.


  • #1145913
    le 21/03/2015 par Kwisatz Haderach
    Des savants fous au CERN ?

    Et pourquoi ne pas l’avoir directement appelé "cemetery"


  • #1145920
    le 21/03/2015 par piet
    Des savants fous au CERN ?

    On se demande parfois s’ils ont vraiment trouvé le bozon de Higgs. Après tout ce n’est qu’une petite bosse dans un graphe, pas difficile à contrefaire. Parce que justifier la dépense de 15 milliards d’euros (de mémoire) pour démontrer la non-existence du bozon, ce serait moins évident.

     

    • #1145955
      le 21/03/2015 par jeromi
      Des savants fous au CERN ?

      j’ai travaillé au CERN pendant 7 ans, et vous me faites rire
      ca revient à dire "on se demande parfois si la terre est bien ronde, c’est peut-etre un complot facile à blahblahblah"
      ne parlez pas de ca qd vous n’y connaissez rien
      et il y a plus de 10.000 personnes impliquée dans la découverte du Higgs...


    • #1146056
      le 22/03/2015 par toujoursplus
      Des savants fous au CERN ?

      Je vais me faire avocat du diable, divertissement de l’esprit, combien de personnes ont physiquement travaillé sur les détecteurs ? Ne serait-il pas suffisant de corrompre ces quelques personnes pour faire avaler tel ou tel résultat à toutes les autres ? Qui à leur tour le ferait croire au monde entier ? Les certitudes c’est un peu comme les histoires d’amour, on imagine pas le monde autrement jusqu’a ce que la bulle dans laquelle on se trouve pete.

      Ceci etant dit, je ne doute pas specialement de la science menée au LHC, il me semble cela dit que ces messieurs ont pas fini de claquer de l’argent pour trouver des choses toujours plus petites, si ca trouve ca se poursuivra à l’infini, et ils mettront leurs trouvailles dans des cases, spin ceci, energie cela, blablablawoufwouf, un inventaire en somme, les progres de compréhension et d’applications sont limités pour le moment, on mesure mieux ca oui par contre.


    • #1146060
      le 22/03/2015 par BouliBoula
      Des savants fous au CERN ?

      Mais peut-être avez vous entendu parler de théories sur la mémoire de l’eau et de la terre en expansion (exemples parmi d’autres) qui a ont été mises au placard pour des raisons diverses et peu avouables (d’influence, d’argent, etc.), les chercheurs ont été ridiculisés, et pourtant elles mérites d’être connues par le plus grand nombre... on est loin d’avoir accès à une connaissance honnête est désintéressée, alors ouvrez l’œil si vous vous sentez responsable.
      Alors si vous jouez à l’indigné en utilisant cet exemple de la planète ronde pour ridiculiser votre interlocuteur vous vous trompez de combat. Il faut examiner et rester septique sans être dans le ressenti, ou autrement savoir expliquer, dialoguer.


    • #1146063
      le 22/03/2015 par Sisla
      Des savants fous au CERN ?

      Rien ne t’empeche de les éclairer dans ce cas, t’es bien placé pour le faire


    • #1146133
      le 22/03/2015 par JGueup
      Des savants fous au CERN ?

      @jeromi
      le nombre de personnes impliquées n’est pas un argument.
      on aurait espéré en apprendre plus ici de la part de quelqu’un qui a "travaillé sept ans au CERN"


    • #1146238
      le 22/03/2015 par jeromi
      Des savants fous au CERN ?

      @JGueup

      on ne va pas expliquer l’ensemble des recherches du LHC dans un message de qq lignes. mais pour résumer cette histoire de trou noir :
      l’idée est que comme on eclate les uns contre les autres des protons a des energies folles, on ne sait pas ce qui va se passer, alors peut-etre bien que ca pourrait créer un trou noir...

      mais c’est faux, pour la raison que oui, les energies des protons (qui vient du fait qu’ils tournent super vite) est enorme.... pour ce que l’homme fabrique.
      mais la Terre, la lune, l’univers entier est parcouru sans cesse par des particules (protons et autres) encore des millions de fois plus energétiques que ceux qu’on fait au CERN (ils sont acceleres par d’autres trucs naturels, des etoiles, des champs magnetiques ou gravitationnels enormes, etc).
      et bon.. ben si on avait eu un trou noir serieux qqpart ds le systeme solaire ces derniers millions d’annees, on l’aurait su..

      alors le contre argument qu’ils balancent parfois c’est : "oui, mais mais au CERN, les particules vont vraiment l’une contre l’autre, alors que les particules energetiques "naturelles" n’ont que peu de chance de rentrer de plein face contre une autre particule aussi energetiques"
      et ben c’est faux, parce que rien n’empeche de prendre une sorte de sphere enorme autour de la Terre. Dans cette sphere, on peut calculer serieusement la probabilite qu’un choc entre 2 particles super energetiques (bcp plus qu’au CERN) arrive. et donc on sait que ca arrive de tps en tps... et pourtant rien ne se passe qd meme.

      c’est comme si on disait qu’en claquant sa portiere un peu fort, on a un risque de creer un trou noir. on a beau dire : ben non, regarde. y’en aura toujours un pour dire "Oui mais c’est parce que tu n’as pa claqué assez fort". seulement la non, car la nature d’elle meme "claque des portieres encore des millions de fois plus fort"


    • #1146461
      le 22/03/2015 par MaxC
      Des savants fous au CERN ?

      et bon.. ben si on avait eu un trou noir serieux qqpart ds le systeme solaire ces derniers millions d’annees, on l’aurait su.

      Prétentieux va ;)

      Qui l’aurait su ? De quelle taille tu parle, micro trou noir, ou trou noir gigantesque. On est incapable de détecter un astéroïde qui s’avance inlassablement vers nous tellement le ciel est vaste et que l’objet est dérisoire (tant qu’il ne nous fracasse pas).

      Prétendre que la science "aurait su" détecter un trou noir dans le système solaire revient en fait à dire que les scientifiques auraient déduit qu’un objet gravitationnel massif circule dans le secteur et perturbe les orbites des planètes. Absolument pas comme si il existait des détecteurs qui "scannent" le ciel en permanence.

      Et est-ce que qu’un micro trou noir aurait réellement de l’influence sur l’orbite des planètes ? J’en doutes. Détrompes moi si j’ai tord.

      Donc non, il est tout à fait possible que des myriades de micro trou noir naissent et disparaissent parfois aussi vite dans le système solaire depuis toujours. Sauf qu’on a aucun moyen de le savoir et qu’il est présomptueux de présenter les choses comme si la science était infaillible. C’est surtout en présentant les choses de façon péremptoire que des gens finissent par douter judicieusement de ces affirmations.


    • #1146533
      le 22/03/2015 par JGueup
      Des savants fous au CERN ?

      @jeromi, de quelle histoire de trou noir parlez vous ? Personne n’a parlé de trou noir, c’est plutôt un résumé de ce sur quoi vous avez put travailler au CERN, sur quoi butte-t-il , que nous a t-il apprit durant plusieurs année de recherches...J’en apprend pas plus dans votre histoire de trou noir que sur le premier des commentaires de vidéo de Jean-Pierre Petit. Êtes-vous réellement physicien ?!!


    • #1148100
      le 24/03/2015 par jeromi
      Des savants fous au CERN ?

      @JGueup
      je parle des trous noirs, parce que ceux qui pretendent que le CERN veut detruire la Terre dise que ca se fait via un trou noir, en avancant des arguments qu’on peut facilement contre-argumenter.

      sinon perso, mon travail au CERN se repartissait entre 3 fonctions (comme la plupart des thesards du CERN) :
      - un peu d’enseignement (cours de physique, TPs, etc, a l’universite (geneve pr moi)
      - des sortes de "taches generales" de maintenance pour la collaboration (debug, programmation, ameliorations d’algorithmes de detections, shifts pr surveiller le bon deroulement des collisions etc etc)
      - et le plus important : mon travail de recherche, perso j’etais surtout ds un groupe qui s’occupait de la recherche du higgs, et un autre qui s’occupe de rechercher des particules qu’on appelle leptons excités. (on travaille toujours par groupe sur un projet, des groupes de 2 à bcp selon l’importance ou la complexité des taches). (un lepton, c’est un type de particule qu’on connait deja, (par ex l’electron ou le muon), et par contre, on se demande, a chaque fois qu’un nouvel accelerateur est construit d’ailleurs, s’il existe des leptons excités, qui prouveraient que les leptons ne sont pas des particules elementaires, mais des particules faites d’autres sous-particules).

      chaque physicien bosse sur un sujet de predilection en physique des particules (ou autre, mais bon au CERN, c’est surtout ca)
      il y a des tonnes de sujets.


  • #1145929
    le 21/03/2015 par Eric
    Des savants fous au CERN ?

    Bref, pour ne pas changer, tout est fait pour qu’on n’y comprenne rien. Et sinon, où ont lieu les représentations de ce spectacle de danse ? :-)


  • #1145930
    le 21/03/2015 par don_dario
    Des savants fous au CERN ?

    Il parait que pour creer un trou noir qui serait dangereux, ce serait comme gagner
    2 ou 3 fois au loto de suite.

     

    • #1146100
      le 22/03/2015 par sanso2b
      Des savants fous au CERN ?

      Peu probable en effet mais j’ai connaissance d’un américain pour qui les bons numéros sont sortis à deux reprises consécutives donc pas impossible


  • #1145940
    le 21/03/2015 par Alex
    Des savants fous au CERN ?

    Pour ma part, je suis en master de Physique.
    Je ne pense pas que les physiciens du CERN sont des savants fous, ils sont pour la majorité des gens intelligents et mentalement normalement constitués.
    Concernant les trous noirs, c’est juste du sensationnelle, c’est pour faire peur. Mais en effet, il y a une probabilité infinitésimale pour qu’un mini trous noir se créé et disparaisse aussitôt venu ; rien à craindre car c’est de même pour les rayonnements cosmique venant du Soleil qui peuvent eux aussi avoir des probabilités de créer des trous noirs et pourtant on n’a toujours pas été engloutie par un trou noir !
    La Physique peut raconter des choses aberrante comme par exemple selon la physique quantique (physique à l’échelle des atomes) il y a probabilité non nulle et très petite de qu’on puisse traverser un mur en béton ce qui impossible bien entendu. Ce qui faut comprendre c’est que la Physique se base sur des modèles pour expliquer des phénomènes en prenant en compte que certains critères. Dès qu’on sort des ces critères, le modèle ne s’applique plus.
    Le cern n’est pas capable de créer un trou noir, vous n’imaginez pas l’énergie qu’il faut. Si on voudrait créer un trou noir, il faudrait comprimer la Terre jusque son diamètre devienne celui d’une pièce de 2€ !
    Concernant la danse mystique Hindoue relatif à la création et destruction du monde, il faut comprendre à quoi sert cern, il sert à sonder la matière. Le but ultime est de comprendre comment l’Univers s’est créé. Une tâche rude, on comprend pourquoi le Modèle standard est à la dérive avec ces particules imaginaires (celles mentionnés dans dans le 2ème paragraphe).

     

    • #1146280
      le 22/03/2015 par Dex
      Des savants fous au CERN ?

      Ce délire de pseudo menace de création de trou noir est une pure création de médias de masse qui font dans le sensationnel à partir du vide.

      Cela me désole que beaucoup de commentaires tombent dans leur jeu en parlant de cette pseudo menace, car le débat n’a même pas lieu d’être.
      Il serait plus intelligent et utile de dénoncer les propagateurs d’anxiété.
      Il y a encore beaucoup de travail à faire pour élever le niveau de la conscience populaire...


    • #1146447
      le 22/03/2015 par MaxC
      Des savants fous au CERN ?

      Il serait plus intelligent et utile de dénoncer les propagateurs d’anxiété.

      Crois moi bien que les propagateurs d’anxiété ne sont pas ici mais sont les médias mainstream, et que le Français est bien plus inquiété au sujet d’une prétendue menace terroriste islamiste qu’inquié d’être hapé par un trou noir produit par le LHC.

      Fait un sondage dans la rue, demande que signifie l’acronyme LHC, et demande que veut dire l’acronyme EI. Tu verras qu’il est bien plus intéressant de "dénoncer" (sale terme, surtout en ce moment) les médias, plutôt que de t’acharner sur quelques camarades ici présent qui peuvent douter surtout de l’utilité de ces projets face à la misère qui s’installe de plus en plus dans nos contrées.

      Certes, ceux qui ramassent 10K€ pour s’astiquer les neurones sur les plaques d’arabesques du CERN ne peuvent pas comprendre ce que c’est que d’avoir faim. Au point même que certains refusent de considérer que le niveau de vie a fondu comme neige au soleil pour beaucoup. Ce n’est pas la crise, vu que c’est toujours la crise. Belle balayette et retourné acrobatique, mais t’ira expliquer à ceux qui sont dans la misère que le boson de Higgs est plus important que le fait qu’ils meurent de faim.

      Je sais que tout ça devient de moins en moins évident dans notre société capitaliste, consumériste et individualiste, mais c’est pourtant du bon sens de niveau primaire pour ceux chez qui il reste encore un peu d’humanité et de soucis du bien commun.

      "Le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous" qu’on nous disait il y a quelques décennies. Oui bon ok, mais là les gars, le progrès est loin d’être partagé par tous, alors vos slogans et votre mentalité de progressiste !

       

      • #1146517
        le 22/03/2015 par Dex
        Des savants fous au CERN ?

        En lisant ta réponse, je me rend compte du fait que je suis mal exprimé.

        Ceux qui propagent de l’angoisse sont les médias de masse, en inventant des menaces purement fictionnelles (quand les médias de masse se confondent avec l’industrie du spectacle, la désinformation triomphe pour déformer notre perception de la réalité).

        Mon reproche envers de nombreux commentateurs de cet article va dans le sens où il n’est pas du tout malin de répondre à cette pseudo-menace en déballant des arguments pour alimenter le débat ; alors que que ce débat n’a pas lieu d’être étant donné que c’est de l’intox.
        La voie de la Raison veut qu’on dénonce cette intox, pas d’y répondre en vain. Autrement dit, l’erreur revient au même que de prendre au sérieux cette émission humoristique sur des théories scientifiques :
        https://www.youtube.com/watch?v=6am...


    • #1145954
      le 21/03/2015 par simon
      Des savants fous au CERN ?

      Je ne comprend pas le rapport entre ça (une commande d’un quelconque service de communication à un quelconque bo-bo inculte sorti d’une école d’audiovisuel) et les livres proposés en bas de l’article.

      J’en profite pour faire une remarque générale, en réaction à ce que je vois dans pas mal de commentaires sur E&R :

      Faudrait réfléchir à cette habitude qui consiste à chercher une symbolique cachée, à suggérer systématiquement et sans vérifier. C’est insidieux... C’est une vraie misère de l’esprit (Ça fait penser à LLP, dont le pseudo sonne comme une bonne blague).

      "...C’est troublant !", comme dit ironiquement la jeune collègue de Marion Sigaut dans leurs vidéos.

      Cette façon de suggérer un soi-disant message implicite, sans même chercher à vérifier, c’est pousser ceux qui ont déjà pas tellement envie de réfléchir dans encore plus de bêtise et d’affirmations. Et qui peuvent stagner dans ce faux savoir des années durant, avec une morgue assez irritante. Ce que Socrate appelait "l’imagination vraisemblable", placée en-dessous de l’opinion, toutes deux dans la sphère de la croyance.

      Le problème de l’amateur c’est qu’il ramène tout ce qu’il découvre à une seule chose, d’où le naufrage intellectuel si il ne prend pas le temps de développer un peu ses vues en diversifiant les approches (permet la synthèse). Il est aussi important de savoir estimer le degré de fiabilité de ses idées.

      Tiens, petite citation de Hegel que je viens de retrouver :

      "Les francs-maçons disposent de symboles qui passent pour contenir une profonde sagesse, -c’est ainsi qu’on appelle profond un puits dont on ne distingue pas le fond, -c’est ainsi que ce qui est caché paraît profond aux hommes ; il y a là-dessous de la profondeur pense-t-on ; il se peut aussi qu’il n’y ait rien derrière ce qui est caché. Il en est ainsi chez les francs-maçons pour le plus grand secret. [...] Il peut arriver que l’on ait usé du symbole pour envelopper la pensée, par exemple dans la franc-maçonnerie, et que l’on ait été d’avis qu’il s’y cachait la plus profonde sagesse. Mais celui qui connait la pensée la révèle, car la nature de la pensée est de se révéler (=explication). Autrement c’est qu’on ne la possède pas ou que l’on veut se donner l’apparence de la détenir. Ce qui se cache, se dissimule sous des symboles est inconsistant ; ainsi tout le mystère de la franc-maçonnerie n’est que l’opinion qu’on a qu’il s’y cache quelque chose."

       

      • #1146109
        le 22/03/2015 par Frédérick
        Des savants fous au CERN ?

        @ simon,

        Merci pour ce rappel à l’ordre, c’est vrai qu’on peut avoir tendance à percevoir le monde depuis sa propre lorgnette. Qui jetterait la première pierre ? Certainement pas moi !

        Internet est devenu un terreau fertile pour la spéculation intellectuelle.
        Et c’est tant mieux.

        Selon ma propre experience, il y a quinze ans les conversations communautaires des internautes étaient surtout composées de deux extrêmes : très spécialisées ou très superficielles. Bien sûr il n’y avait pas que cela mais je crois avoir observé une progression dans la qualité de la communication communautaire : elle s’équilibre.
        Nous apprenons à developper notre esprit critique, à exprimer des points de vue personnels assez complexes, à argumenter et à débattre en groupe. Tout ceci, en plus bien sûr de nous être exposés à des idées qui à priori n’auraient jamais dû croiser notre route.
        C’est l’échange horizontal de personnes à personnes plutôt que celui vertical des médias sur la masse.
        On raconte peut être pas mal de conneries mais on apprend petit à petit à affiner nos esprits...

        Je crois que le problème de « suggérer systématiquement et sans vérifier » réside dans le réflexe que l’on peut avoir à prendre pour argent comptant des raisonnements qui ne sont que spéculatifs.

        Mais je peux penser que de dire que cette vidéo n’est qu’une « commande d’un quelconque service de communication à un quelconque bo-bo inculte sorti d’une école d’audiovisuel » est aussi spéculatif, même si ça l’est un peu moins que la proposition contraire (ton assertion est plus simple que son opposée, donc à priori plus plausible).

        Pour compliquer la chose, que je puisse penser que ton affirmation était spéculative est évidemment également spéculatif car peut-être as-tu les preuves de ce que tu avances.

        Pour terminer, je souhaiterais m’étendre un peu plus sur le sujet des symbole, en commençant tout d’abord avec ta citation de Hegel : pourquoi affirme-t-il que « la nature de la pensée est de se révéler » ? Je ne crois pas que ce soit obligatoirement le cas, et si on retire cette déclaration un peu rapide, le reste de son argument s’effondre.

        L’intellect fonctionne avec des symboles, chaque mot est un symbole qui contient des significations dont nous ne sommes pas forcément conscients. Celui qui sait utiliser la symbolique a un avantage énorme sur les autres. Chercher une symbolique cachée est loin d’être une mauvaise chose, mais qui doit être faite avec humilité.


      • #1146189
        le 22/03/2015 par Orcinus Orca
        Des savants fous au CERN ?

        @frederick
        Il n’y a pas de pensée sans mot.
        une pensée inexprimable n’existe pas en réalité.

        la citation de Hegel est claire et assez puissante.
        Il ne s’attarde pas à revenir sur un fait acquis.


      • #1146225
        le 22/03/2015 par paramesh
        Des savants fous au CERN ?

        @ Simon, sur ce cas précis, tu devrais te renseigner, (Oppenheimer/bagavad gita/nataraja) oui ce sont des savants fous qui pensent refaire le travail de Dieu, ET ILS EN SONT CONSCIENTS, (voir la petite intervention de Soral où il parle de l’idéologie de la Kabale)
        peut être que beaucoup parmi nous se trompent, mais que cela n’empêche pas de chercher. et pour reprendre Socrate, l’important c’est le doute, c’est quand on affirme que commence le danger de se tromper et de tromper les autres.
        pour ce qui est d’Hegel, s’il y a un philosophe qui n’a rien compris à la pensée symbolique, c’est bien lui. sa pensée dialectique exclut de facto toute vision symbolique puisque le symbole par essence exclut la synthèse, synthèse qui est l’aboutissement de la pensée dialectique hegelienne. le symbole est une dialectique en mouvement perpétuel (temps cyclique) la pensée hégelienne est une dialectique progressiste (temps linéaire historique). il y a donc contradiction fondamentale entre une vérité aggrégative et une vérité conceptuelle exclusive.
        . la pensée hegelienne peut exclure le faux par la dialectique historique (ce qui est vrai à un temps T n’est plus vrai à un temps T1).
        la pensée symbolique, elle, prend en compte toute opinion (il n’y a ni vrai ni faux)
        la dialectique hegelienne cherche à comprendre en séparant le vrai du faux, la pensée symbolique ne cherche qu’à unir, harmoniser les pensées et les opinions
        difficile à comprendre dans l’ère du kaliyuga, l’âge des ténèbres.
        exemple de symbole : la quenelle


      • #1146260
        le 22/03/2015 par Starkamanda
        Des savants fous au CERN ?

        Excellente remarque qui a été publié vraiment dans le bien d’ER et que je m’acharne à faire passer depuis plusieurs mois.


      • #1146281
        le 22/03/2015 par Frédérick
        Des savants fous au CERN ?

        @ Orcinus Orca,



        une pensée inexprimable n’existe pas en réalité.




        Ai-je dit le contraire ?


      • #1146341
        le 22/03/2015 par Féthi
        Des savants fous au CERN ?

        @Frédérick Salut,complètement d’accord avec toi camarade,s’interroger avec humilité,c’est ce qui semble être le juste milieu (je me souviens de l’après septembre 2001,d’un côté des étudiants arrogants gobaient la théorie cuisinière de la "pile d’assiettes" quand de vieux métallos besogneux et modestes émettaient les justes réserves dès le 12 septembre,c’était une inestimable leçon de vie pour moi qui était à cheval entre ces deux mondes à cette période)...et Hegel,tout Hegel qu’il est,est en-effet assez léger sur ce coup-ci si on peut se permettre,c’est du "tout ou rien" très limite...sinon,comme je me trouve dans les parages de ce machin à particules hindous,il y a une question que je me pose depuis mon arrivée ici en toute humilité : pourquoi nombre de statues posées dans les communes alentours depuis deux ou trois ans sont elles en cuivre ?(je ne parle que de métal,je ne dis rien sur le fait qu’une à cent mètres de moi en ce moment-même et posée l’hiver dernier représente vaguement un homme assis qui fait le fameux geste des cornes avec sa main droite)...Féthi


      • #1146616
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        la pensée symbolique ne cherche qu’à unir, harmoniser les pensées et les opinions

        C’est quand même très réducteur par rapport à un sujet qui tire ses racines loin dans le passé. Certains symboles initiatiques ont une portée qui dépasse largement ces principes. Principes plus proche du marketing que de la transcendance ceci dit au passage.

        Il ne faut pas confondre les symboles et leur utilisation. L’utilisation des symboles pour un ralliement existe depuis toujours, parfois détourné (inversé) de leur sens initiaux comme la Svastika (symbole solaire, de mouvement) qui devient une croix gammée, ou même la croix transcendantale que les satanistes inversent dans sa verticalité.

        Toutefois ces symboles révèlent bien plus que les sens secondaires qu’on peut leur affubler. Les symboles sont principalement des catalyseurs d’introspection. D’apparence simplicité ils sont pour certains d’une profondeur insoupçonnée.

        Le pire rapport à la symbolique se trouve chez ceux qui en abusent, en particulier les franc-maçons qui en spoliant des connaissances qu’ils ne méritent pas ont crée un rapport à la symbolique qui ne peut être plus vulgaire que ça.


    • #1145956
      le 21/03/2015 par jule23
      Des savants fous au CERN ?

      Regardez cette vidéo de Jean Pierre Petit et vous allez tous comprendre sur ce sujet.
      Comment se faire hacher menu dans un débat, JPP est le Soral de la Science !!!! le meilleur .

      https://www.youtube.com/watch?v=OkJ...


    • #1145962
      le 21/03/2015 par david
      Des savants fous au CERN ?

      Je pense pas qu’il y ait danger, enfin c’est une intuition, mais la démarche est clairement celle de savants fous, enfin que voulez vous c’est lucifer percer de plus en plus les secrets de la matière car pour lui il n’y a que ça qui existe.

      L’antimatière est soit abondante mais pas accessible, extrêmement rare ou toute théorique, mais si ils arrivent a en reconstituer vous imaginez même pas le "melon" qu’ils se faire :

      L’antimatière aurait quasi disparu confronté à la matière, cette mise en contact a donnée beaucoup d’énergie, heureusement pour nous la matière était supérieure en quantité à l’anti matière :
      http://www.youtube.com/watch?v=cnDV...

      Application :
      bombinette surpuissante
      énergie surpuissante
      ...

      Comme d’hab : conséquence inconnue

       

      • #1146102
        le 22/03/2015 par MedecineNucleaire
        Des savants fous au CERN ?

        Application concrète et maîtrisée : en imagerie médicale dans la Tomographie par Emission de Positrons (TEP) (PET Scan en anglais).


    • #1145964
      le 21/03/2015 par steffy
      Des savants fous au CERN ?

      Ne vous inquiétez pas !Dieu ne les laissera pas faire !


    • #1145983
      le 21/03/2015 par Epenos
      Des savants fous au CERN ?

      Évolutionnisme et orgueil, mais pas connaissance, qui est intérieure et non duelle.


    • #1145992
      le 21/03/2015 par arnica
      Des savants fous au CERN ?

      La création par la destruction, voilà ce que symbolise Shiva : il y a une vidéo bien connue ou est représenté cette danse de shiva ainsi que la destruction de l’ancien monde pour aller vers un nouveau : il s’agit de la sinistre vidéo " PET GOAT II ", qui représente au mieux cette idéologie.


    • #1146002
      le 21/03/2015 par Philippe de Macédoine
      Des savants fous au CERN ?

      Oppenheimer a été sujet aux mêmes angoisses lors du premier tir du projet Manhattan. Il avait encore des craintes que l’azote ait pu être fissile. Quand il a appuyé sur le bouton, il avait peur que l’ensemble de la planète disparaisse en un coup.

      C’est l’angoisse du chercheur, quel qu’il soit... et c’est aussi parfois son ivresse.

      Il faut des savants comme il faut des fous pour que le monde avance réellement. Alors, quand on plus, on dispose de savants fous, on peut se féliciter d’avancer deux fois plus vite.

       

      • #1146160
        le 22/03/2015 par nabs
        Des savants fous au CERN ?

        ..le gros souci est que malgré ses craintes,le type appuie quand meme sur le bouton !..oh !la boulette !lol


    • #1146020
      le 21/03/2015 par tontonremi
      Des savants fous au CERN ?

      Il me semble que lorsqu’ils ont fait péter la première bombe A ils n’étaient pas trop sur si ça n’allait pas embraser toute l’atmosphère terrestre.

       

      • #1146431
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        Reste quand même qu’on se demande si les explosions dans la haute atmosphère n’ont pas eu une incidence directe sur la couche d’ozone (les trous) et sur la recrudescence des cancers de la peau en découlant. Idem pour l’interruption de certains courants aériens de type gulf stream, certains courant naturels se sont interrompu bizarrement sans raison apparente.

        Ils ont fait péter des bombes, au sol, sous terre, sous l’eau, dans l’atmosphère, et même dans l’espace. Renseignez vous sur le nombre d’explosion atomiques et leur position, il existe maintenant des fichiers KML (Google Earth) qui permettent une visualisation sur le globe y compris de la hauteur des explosions.

        Celui qui oserai prétendre que tout cela n’a eu aucun impact sur l’environnement est un sacré filou. J’oserais presque dire que Fukushima ou Tchernobyl c’est des buissons qui cachent une forêt de Sequoia Sempervirens d’une superficie équivalent à la France.


    • #1146046
      le 22/03/2015 par Sukhoi
      Des savants fous au CERN ?

      L’affirmation sur l’évaporation de trous noirs crées au CERN suppose le fait que la théorie du rayonnement de Hawking soit vraie. Si elle est fausse et qu’un trou noir est crée, adieu veaux, vaches, cochons.

       

    • #1146057
      le 22/03/2015 par Caius
      Des savants fous au CERN ?

      Ce n’est sans doute qu’une énième initiative "artistique" farfelue, on devrait pourtant finir par être habitués. Je doute qu’il y ait un rituel impie derrière chaque spectacle de danse moderne.

      A noter que l’usage du féminin dans l’article pour désigner Shiva est surprenant, Shiva étant une divinité masculine, voir tout simplement l’incarnation du principe masculin.

       

      • #1146232
        le 22/03/2015 par emile
        Des savants fous au CERN ?

        Correct. Il est temps que ceux qui veulent parler de cosmologie védique lisent les textes pour savoir quelles sont la place et le rôle de Shiva, entre autre, dans notre création.
        Il régit en sous main la destruction au termes des milliers de kalpa qui voient défiler les milliers de civilisations successives entrecoupés de destruction partielles.
        Pralaya ou l’anihilation totale intervient avant une nuit cosmique qui dure autant que le jour qui l’a précédé soit en bas de feuille , la courte vie de Brahma : trois cent onze mille quarante milliard d’années terrestres fois deux. Cet évènement cosmique est produit par la danse de Shiva accompagnée du feu et de la résorption de toute énergie matèrielle, grossières ou subtiles.
        Les démons en cravate à l’initiative de cet engin de destruction massive veulent une fois encore se mesurer à la puissance de destruction originelle qui cause chaque fois leur propre destruction.
        Le clonage est du même acabit mais dans le sens d’une pseudo création.
        En attendant , les êtres humains luttent désespérément et frénétiquement par le biais du dharma pour préserver le principe de maintien qui est régit par Vishnu , Dieu de la préservation, celui proéminent et de ce qui lui est intrinsèque à 100%.
        Lisez : Puranas , dont le bhagavad ou mieux, le bhagavatam. Les échelles de temps y sont bien expliquées.Les journalistes y gagneront à sortir de leurs petits 24/24, 7/7, 2000 ans , 6000 ans. Le temps cosmique libère des contingences.


    • #1146090
      le 22/03/2015 par picandole
      Des savants fous au CERN ?

      note
      Nata = danse, Râja = roi (comme dans maharajah, grand roi), Nataraja est le maitre de la danse cosmique. Si c’est bien une divinité ce n’est pas une déesse. Le féminin de râja est râni. Quand Shiva est représenté androgyne on l’appelle alors ardhanarishvara (ardhanaru androgyne, Ishvara Seigneur). Shiva représenté sous forme féminine est appelé Kali ou Mahakali, la forme terrifiante de Pârvati (la femme de la montagne), fille du dieu de la montagne Himavat (l’Himalaya = hima neige, alaya demeure).
      Le culte de Shiva est le plus ancien culte monothéiste sur terre. Il est antérieur et étranger à l’hindouisme védique qui l’a incorporé à son panthéon hétéroclite.

       

      • #1146184
        le 22/03/2015 par paramesh
        Des savants fous au CERN ?

        tout juste,
        je rajoute juste que les shivaites se reconnaissent entre eux en prononçant : Shiva Shiva
        (c’est inscrit sur tous les parvis des temples). Shiva avec un a court pour le principe mâle et Shiva avec un A long pour le principe femelle (shakti).
        En fait Shiva étant Parameshwara soit le principe premier il est donc au delà de la différenciation sexuelle.
        shiva-nataraja en tant que créateur des 3 mondes est représenté comme un danseur mâle mais dans sa chevelure est emprisonnée sa shakti, le principe feminin (sous la forme d’une abeille)
        . l’explication iconographique étant : conscience + énergie = création
        depuis Oppenheimer les savants atomistes vouent un véritable culte au Nataraja car sa danse cosmique illustre parfaitement la vision scientifique moderne de la création de la matière (pour le comprendre il faut faire un peu de philosophie indienne ce qui était le cas d’ Oppenheimer).


    • #1146097
      le 22/03/2015 par Shipo
      Des savants fous au CERN ?

      Bonsoir, petite rectification : Shiva est un dieu et non une déesse.


    • #1146101
      le 22/03/2015 par Stolio
      Des savants fous au CERN ?

      L’utilisation du therme "trou noir" est éxagéré et laisse supposé que ça pourrait engloutir la planète.
      Si danger il y a, il est juste locale.
      La force gravitationnel est comparable à une accélération.Le réacteur impose une force comparable à la force gravitationnel d’un trou noir sous forme d’accélération c’est juste ça.
      C’est comme quand on compare une collision en voiture à 50km/h à une chute du 20ème étage.
      Ca veut pas dire que la voiture a une force gravitationnel aussi puissante qu’une planète.


    • #1146122
      le 22/03/2015 par ·٭·щargueri†e·٭·
      Des savants fous au CERN ?

      pas d’inquiétude : les derviches tourneurs du CERN ne risquent pas de péter la planète... par contre pour cramer du pognon, là c’est des champions hors catégorie !
      ah les temps nouveaux ! la physique à l’heure de la mondialisation financière...
      Avant on avait un Louis De Broglie, qui carburait avec un calepin, un crayon de bois, un sandwich et 2 cafés...
      et en plus il nous pondait des nouvelles théories géniales !
      Les derviches eux, sont toujours en train de compter les brins de paille dans la meule de foin des particules...
      [ mais bon, je reconnais que c’est plutôt 3 cafés et 2 paquets de gauloises... ]


    • #1146126
      le 22/03/2015 par Kris
      Des savants fous au CERN ?

      Une petite précision : Shiva n’est pas une déesse mais un dieu, les traits féminins apparents avec lesquels il est souvent représenté symbolisant l’androgynie primordiale (fusion du masculin et du féminin), androgynie dont la théorie du genre est une caricature inversée (le singe de dieu).

      "Les deux autres aspects constitutifs de la Trimurtî, qui sont complémentaires l’un de l’autre, sont Vishnu, qui est Ishwâra en tant que principe animateur et conservateur des êtres, et Shiva, qui est Ishwâra en tant que principe, non pas destructeur comme on le dit communément, mais plus exactement transformateur".

      René Guénon "Introduction générale à l’étude des doctrines hindoues" (chap.VII, 2/2)


    • #1146161
      le 22/03/2015 par Lisam
      Des savants fous au CERN ?

      "Les savants fous au CERN" ne cherchent pas une matière noire, mais veulent créer un Stargate, ce qui est réellement dangereux, parce c’est pour les Archons (sombres est malveillants entités qui domine au moins le Quest) est autres malfaisantes civilisations extraterrestriels. Actuellement ils sont trappés et ne peuvent ni sortir ni faire rentrer plus de support. Je sais que ca sonne bizarre, mais le future est déjà la et ca explique d’ailleurs aussi le symbolism du CERN...

       

      • #1146305
        le 22/03/2015 par le comte de saint-germain
        Des savants fous au CERN ?

        si le fait que le CERN censé représenter le plus haut degré de technologie sur terre mette dans ses films publicitaires des références à Shiva et autres cultes hindouistes millénaires ne vous interpelle pas, alors tant mieux !!
        pour ma part la plus grande erreur des scientifiques de nos jours est de vouloir tout expliquer uniquement par la science et la physique.....
        la ou d’autres scientifiques ne font pas la même erreur que ces derniers étants avertis que l’univers est régi par d’autres forces qui nous sont inconnues et certains de ceux la sont vraiment fous ou inconscient au point de vouloir entrer en contact avec une autre dimension,la première porte inter dimensionnelle crée par l’homme

        Il n’y a qu’a voir le génie des mathématiques et de l’électromagnétisme NIKOLA TESLA et sa croyance du culte hindou et de son explication millénaire de l’univers
        Les STARGATES existent bel et bien un peu partout sur terre, notre ami Lisam a raison,elles ne sont pas seulement le sujet d’un bon film de science-fiction, seulement la plupart des gens ne l’admettront que si on le leur dit au 20h ou le lisent dans "sciences et vie"
        https://www.youtube.com/watch?v=lsD...


    • #1146166
      le 22/03/2015 par charlie bobo
      Des savants fous au CERN ?

      j’ai plus peur de nos techno-gestionnaires qui nous manipulent comme des marchandises, que de ces scientifiques (et non savants ce serait leur faire trop d’honneur).

       

      • #1146600
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        En même temps, l’un ne va pas sans l’autre. Interdépendance est notoire surtout lorsqu’il s’agit d’engouffrer des fortunes pour des recherches qui je le rappelle ne sont pas financées par l’opération du Saint-Esprit.


    • #1146168
      le 22/03/2015 par Chatmarou
      Des savants fous au CERN ?

      Je pense qu’il ne trouveront jamais de matière noire car ils confondent vraisemblablement masse et gravité.

      L’existence d’une masse implique la présence de gravité, mais l’existence de gravité est elle nécessairement du à l’existence d’une masse, je n’en suis pas certain...

      En clair il se pourrait que la matière qui compose une galaxie matérialise une dépression gravitationnelle. Comme la vapeur d’eau matérialise une dépression cyclonique sans en être la cause.

      PS : une galaxie pour ne pas éclater nécessiterait, d’un point de vue gravitationnel, la présence de 90% de masse supplémentaire.
      La gravité existe puisque les galaxies ne se désagrègent pas, et la masse manquante l’est toujours...malgré toutes les observations directes et indirectes.

       

      • #1146293
        le 22/03/2015 par Dissidence made in Cosmos
        Des savants fous au CERN ?

        Réponse typique d’un mec qui ne s’est même pas donné la peine de se renseigner sur google sur ce que le terme de "matière noire" voulait dire !!

        La dite "matière noire" est celle qui constitue le vide intersidéral donc pas constituée que de "vide" !

        C’est pourquoi la physique et les mathématiques quantiques s’attachent par exemple à savoir combien pèserait l’univers ?

        Et parmi le tas de questions que ces gens là se posent c’est de savoir de quoi est constitué ce vide sidéral et intersidéral bref cette matière grâce à laquelle Tesla nous promet une énergie "gratuite et inépuisable" ce qui lui a d’ailleurs causé sa perte (financière pour le coup !) parce que son principal "mécène" (j’adore ce terme concernant un mec comme lui !) Rockfeller lui a répondu "mais M.Tesla où mettrons nous les compteurs pour faire payer les gens ?"

        Donc nulle question de masse ou de "gravité" il y a donc des matières qui n’ont pas de masse ou pas connues à ce jour ..D’où l’intérêt de ces scientifiques pour savoir de quoi est constituée cette "fameuse" matière "noire" (donc il n’est nullement question de gravité, de masse ou de quoi que ce soit qui compose le "bloubi-goulba" que vous nous servez ...

        Ne le prenez pas mal mais je pense que vos connaissances en la "matière" datent du XVIII° ...


      • #1146313
        le 22/03/2015 par Aristarque
        Des savants fous au CERN ?

        Tu "crois qu’ils confondent" ? Tu penses vraiment expliquer la gravitation à des physiciens de haut vol avec ton background Bogdanov ?


      • #1147136
        le 23/03/2015 par Chatmarou
        Des savants fous au CERN ?

        @ dissidence made in cosmos

        Puisque tu fais référence à la définition de la matière noire voici celle trouvée sur Wikipédia : le matière noire est une supputation de l’esprit une hypothèse alors hypothèse pour hypothèse la mienne ne me semble pas plus bête et je ne pense pas que tu ais les moyens de me démonter le contraire....si c’est le cas tu viens de gagner le prix Nobel de physique

        La matière noire (ou matière sombre), traduction de l’anglais dark matter, désigne une catégorie de matière hypothétique jusqu’à présent non détectée, invoquée pour rendre compte d’observations astrophysiques, notamment les estimations de masse des galaxies et des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond cosmologique.

        Différentes hypothèses sont émises et explorées sur la composition de cette hypothétique matière noire : gaz moléculaire, étoiles mortes, naines brunes en grand nombre, trous noirs, etc. Cependant, les estimations de la densité de l’univers et l’estimation de sa densité sous forme d’atomes, la matière baryonique donc, impliquent plutôt une nature non-baryonique, et donc encore inconnue, encore que l’on suppose fortement des particules, peut-être des super-partenaires tels que le neutralino (voir la page sur la supersymétrie). Ces particules exotiques sont regroupées sous le nom générique de WIMP, acronyme de l’anglais Weakly interacting massive particles (particules massives à interaction faible), traduction de « mauviettes », d’où l’appellation parfois rencontrée en français1.

        La matière noire aurait pourtant une abondance au moins cinq fois plus importante que la matière baryonique, pour constituer environ 24 %2 de la densité d’énergie totale de l’Univers observable3, selon les modèles de formation et d’évolution des galaxies, ainsi que les modèles cosmologiques.


      • #1147149
        le 23/03/2015 par Chatmarou
        Des savants fous au CERN ?

        @ Aristarque

        Tu "crois qu’ils confondent" ? Tu penses vraiment expliquer la gravitation à des physiciens de haut vol avec ton background Bogdanov ?

        Je ne pense pas en réalité qu’il confondent la masse et la gravité mais qu’ils pourraient se tromper en pensant que la gravité nécessaire à la bonne cohésion des galaxies est liée à une masse hypothétique indétectable...

        Cela fait si longtemps que l’on cherche la matière noire et que l’on ne la trouve pas ... Alors hypothèse pour hypothèse pourquoi n’irait on pas chercher dans une autre direction...

        Un indice : si il existe des dépressions gravitationnelles, il doit vraisemblablement exister des zones de surpression gravitationnelle. Ces zones de surpression du point de vue de l’observation devraient être des zones qui se vident de la matière qu’elles contiennent et présenter un effet de lentille gravitationnelle divergente.

        Ce qui peut être vérifié très facilement, sur les Clichés de Humble, a partir du moment ou l’on sait ce que l’on cherche, pour un spécialiste des lentilles gravitationnelles.


    • #1146178
      le 22/03/2015 par Pierre
      Des savants fous au CERN ?

      Les rayons cosmiques qui frappent la Lune en permanence sont beaucoup plus énergétiques que les particules du LHC et ils n’ont jamais provoqués de trous noirs puisque la Lune est toujours là.

      C’est comme l’argument de Laurent Glauzy selon lequel "le diamètre du Soleil diminue de 1,5 mètre par heure". C’est totalement faux. A l’ère d’internet, seul un menteur ou un débile peut raconter cela :

      http://www.futura-sciences.com/maga...

      Le problème, le vrai, c’est que notre monde est divisé en deux communautés :
      - d’un côté des agents impériaux qui prennent souvent les gens pour des cons ;
      - de l’autre côté des pauvres gens, victimes de l’Empire, qui n’ont aucun niveau scientifique : les personnes qu’un grand nombre d’étudiants des grandes écoles ( "vous êtes les futures élites de la Nation" disent les profs des prépas à leurs étudiants ) appellent "les boeufs" ou "les bourrins" ou "les débiles". Si vous en doutez, réalisez une enquête en caméra cachée. Elle vous traumatisera.

      Les dissidents ne devraient pas se ranger dans le camp des cons au prétexte que les mecs d’en face sont égoistes et avides.

      Ce n’est pas seulement pour des raisons économiques que le gouvernement fracasse Dieudo. C’est aussi pour des raisons cognitives : le gouvernement sait que si le pays était dirigé par Dieudo ou / et des dissidents, il ressemblerait rapidement aux pays de l’Est, durant la guerre froide. Les ennemis de Dieudo ont sans doute des défauts ( Dieudo n’a pas tort sur tout ) mais ils sont beaucoup compétents que leurs ennemis. Tant que Dieudo refusera de reconnaitre ce fait ( donc de se soumettre à la hiérarchie qui en découle ), il n’y aura pas de "réconciliation" possible donc il se fera détruire par l’Empire. A méditer ...

       

      • #1146294
        le 22/03/2015 par mars31
        Des savants fous au CERN ?

        ca fait plaisir de lire des paroles sensées ...


      • #1146613
        le 22/03/2015 par Rom1
        Des savants fous au CERN ?

        Hum parceque les gens au gouvernement semblent compétents et ne seraient pas des abrutis ? ...

        Et depuis quand les ingénieurs sont ils les élites de la nation ? Les ingés gagnent leur petit salaire qui est déjà bien certes, mais ils ne deviennent pas millionnaires. Les chercheurs c’est un peu pareil, en tout cas ceux qui sont dans le domaine public.

        Les élites de la nation ce sont ceux qui magouillent pour se faire à eux et à leur famille une place au soleil. Ou bien les familles d’industriels "bourrins" qui ont à la base crée quelque chose d’utile et d’innovant.


    • #1146191
      le 22/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Des savants fous au CERN ?

      Ne l’oublions pas, c’est dans le domaines de l’énergie, du climat (ce qui revient au même), ou de l’Histoire que l’Empire déploie ses armées de trolls pour perdre ceux qui doutent...
      Regardons ailleurs, nous sommes CERNés (BERNés, aussi) !

       

      • #1146595
        le 22/03/2015 par Féthi
        Des savants fous au CERN ?

        @Salut Ulysse,ils creusent aussi un méga-tunnel non loin de ce CERN,affublé lui aussi d’un sigle à quatre lettres : le "CEVA" (prononcez "céva"...le CEVApalatête pour les intimes)...pas de complotisme déplacé Ulysse je te prie,c’est simplement pour fluidifier le traffic routier et améliorer le confort des automobilistes (bien qu’il y ait déjà trente-six autoroutes et soixante-quinze lignes de bus à côté ; un peu comme cette subite mode dans tout le pays des tramways au beau milieu de cent-quarante lignes de bus parfaitement fonctionnelles,simple logique de gestion,faut pas voir le complot partout nomdediou !)...bien à toi Ulysse,drôle d’époque n’est-il pas ?!...Féthi


      • #1146899
        le 23/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
        Des savants fous au CERN ?

        @ Féthi

        Bonjour cher ami,

        Aucun complot, c’est certain, comme vous l’évoquez si justement, il n’y a aucun rapport entre le fait que les villes à bobos émasculés se dotent de tramways inutiles et cette particularité qu’elles ont toutes de posséder un maire FM socialiste. Des mesquins seraient même tentés d’y voir un financement occulte du PS, mais où va-t-on ? Merde, quand même !
        CEVA vous dites, malheureux, c’est l’anagramme de CAVE pour les anglophones, n’allez pas prétendre que quelques-uns ont décidé de se planquer au cœur de la montagne en cas d’événements "rock’n roll" ! Quand je dis de regarder ailleurs, je ne dis pas de poser les yeux sur ces vérités qu’on nous cache, regardez plutôt la nature bien disciplinée autour de nous, elle fabrique maintenant des nuages rectilignes, c’est qu’elle a compris, elle !
        Ne sortons pas du cadre voulez-vous, sinon, c’est le camp de redressement républicain et laïc qui nous attend !


    • #1146196
      le 22/03/2015 par Godefroi de Javron
      Des savants fous au CERN ?

      Encore une oeuvre de Satan .. une de plus !


    • #1146203
      le 22/03/2015 par miskine
      Des savants fous au CERN ?

      Science et croyance sont compatibles .....


    • #1146208
      le 22/03/2015 par Potatoes
      Des savants fous au CERN ?

      Ils vont nous faire croire que le séisme de la 3eme semaine d ’avril aura été provoqué à cause d’eux... Et les gens y croiront, circulez, y’a rien à voir... Promis on recommencera plus, on a déconné !
      Sauf que ca n’aura rien à voir avec le CERN, ils ne pourront pas la cacher longtemps toute façon.


    • #1146211
      le 22/03/2015 par Odyle
      Des savants fous au CERN ?

      no future

      Je viens de lire 4 articles intéressants que je conseille aux amis E&R
      http://www.atlantico.fr/decryptage/...

       

    • #1146218
      le 22/03/2015 par juju25
      Des savants fous au CERN ?

      Je suis régulièrement les articles de ce site et j’achète pas mal de livres sur kontre culture. Mais là sur le coup je suis déçu de cet article. Voir des complots partout ça devient de la paranoïa. J’ai visité les souterrains 5 fois et j’ai de la famille qui travaille au cern. Je peux vous assurer qu’il n’y a aucun danger pour la planète. De plus les recherches du cern sont importantes, car je vous rappel qu’ils effectuent également des recherches en surface. (hors du Lhc). Notamment pour traiter le cancer. Cordialement

       

      • #1146286
        le 22/03/2015 par Philippe
        Des savants fous au CERN ?

        Comme disait de Gaulle, on a besoin de gens qui trouvent, pas de gens qui cherchent ... pour le Cancer, cherche sur le net ... vitamine B27 (laetrine) , Cure Breuss, Générateur Lakovsky, Rife, jeun, régime sans sucre ... plein de "solutions" ... les "grands" chercheurs dans ces grands programmes n’ont jamais rien trouvé ... désolé.


    • #1146245
      le 22/03/2015 par hjk
      Des savants fous au CERN ?

      Encore un projet satanique mis à nu ! Une statue de shiva et une danse en son honneur....quelle abomination !

      Au moins, maintenant on sait pour quel patron bosse les mecs du CERN !

       

      • #1146273
        le 22/03/2015 par Bbop
        Des savants fous au CERN ?

        Faudrait arrêter de voir des "projets sataniques mis à nu" partout ça devient grotesque. Vous devez vivre dans un monde très petit si pour vous une statue de shiva et une danse en son honneur sont une "abomination". Ma petite dame ! J’y vois plutôt comme le disait un autre internaute un délire de chargé de com’ new age.

        Mais qui sait, peut-être que les physiciens du Cern sacrifient des nourrissons les nuits de pleine lune, c’est une hypothèse plausible aussi.


    • #1146251
      le 22/03/2015 par Anas
      Des savants fous au CERN ?

      Si ces expériences aboutissent à la création trou noir, notre disparition sera tellement foudroyante que nous n’aurons pas le temps d’avoir mal. La terre se contracterais au point d’avoir la taille d’une orange ...

       

      • #1146384
        le 22/03/2015 par Terrence Zimmermann
        Des savants fous au CERN ?

        Il y a eu beaucoup de déformation journalistique à ce sujet. Un "trou noir" est à comprendre de manière géométrique. C’est une région de l’espace tellement courbée que même la lumière peut y rester piégée (les géodésiques se referment et forment des boucles). Comme nous ne disposons pas de description quantique de la gravité, toute proposition selon laquelle les collisions du LHC pourraient engendrer des trous noirs est au plus spéculative. Énergétiquement, en tout cas, et dans le cadre de certaines théories, on peut être amené à penser que c’est possible. Cependant, il s’agirait de trous noirs de masse extrêmement faible et de la taille d’une particule, donc aucune comparaison possible en termes d’intensité du champ gravitationnel avec les trous noirs d’origine stellaire. Par ailleurs, ces trous noirs auraient une durée de vie très courte par radiation Hawking (les trous noirs "s’évaporent").
        Si les chercheurs du CERN ne passent pas leur journée à rassurer les foules, c’est parce qu’il n’y a objectivement rien à craindre et qu’ils ont bien mieux à faire. Non, la Terre ne va pas être réduite à la taille d’une orange (ça ne se passerait d’ailleurs pas comme ça si elle était dans le champ d’action d’un trou noir), seuls le pensent quelques journalistes qui ne comprennent pas le concept de trou noir, et les gens qui les lisent et les croient.

        Enfin, et je pense que cela rassurera tout le monde, il se produit en ce moment même, et depuis la nuit des temps dans l’atmosphère, des collisions de particules élémentaires (provenant des rayons dits "cosmiques"), d’énergie parfois bien supérieure au 13 TeV du CERN. Par conséquent, s’il existe un quelconque risque lié aux collisions du CERN, alors nous y sommes exposés depuis la nuit des temps...

        Mais ne me croyez pas sur parole, faites un peu de physique...


    • #1146264
      le 22/03/2015 par Torcos92
      Des savants fous au CERN ?

      Totale hallucination en voyant ce clip. J’ai fais une pause de 10 seconde pour m’en remettre.
      Des mecs qui miment la peur et une sorte de danse de la destruction a coté d’un put@in d’accélérateur de particule.
      Tout va bien.
      La statue de Shiva devant le CERN, tout va bien. Tout est normal.

      Les mecs n’épargnent AUCUN domaine, ca part en vrille absolument PARTOUT, c’est dingue. Va falloir reprendre le pouvoir a ces gosses maléfiques et haineux, juste après leurs avoir mis une grosse fessée.


    • #1146272
      le 22/03/2015 par ems
      Des savants fous au CERN ?

      "La déesse Shiva"

      Messieurs, Shiva n’est pas une déesse mais un dieu dans l’Hindouisme. Il est l’époux de Parvati.


    • #1146292
      le 22/03/2015 par leprince
      Des savants fous au CERN ?

      Conceptuellement hors service les physiciens


    • #1146301
      le 22/03/2015 par AnanasBounty
      Des savants fous au CERN ?

      ABERRATION ! Qu’est-ce que Shiva vient faire dans la science ?? Ils nient l’existence de Dieu sous prétexte qu’ils croient en la "science" mais vénèrent Shiva, sorti du trou du fion de l’Inde ? Satanistes

       

      • #1146521
        le 22/03/2015 par Reponse amicale
        Des savants fous au CERN ?

        Les scientifiques ne nient pas l’existence de Dieu, il est d’ailleurs bien souvent la seule réponse possible a la question de l’origine de l’univers etant donné qu’il est regit par des lois apparues en meme temps que le Temps lui meme et sont demeurés inchangés depuis. La communauté comporte beaucoup de croyant, mais pas forcement au sens religieux ou sataniste du terme. Un journaliste a d’ailleurs demandé a Einstein si il croyait en Dieu, il a repondu" donnez moi une définition de Dieu et je vous dirais si j’y crois"..

        Amicalement.


    • #1146311
      le 22/03/2015 par paramesh
      Des savants fous au CERN ?

      pour comprendre cette fascination des scientifiques qui étudient ce que l’on nomme matière, pour le Nataraja, il faut savoir que pour la pensée shivaïte qui est à l’origine du non dualisme hindou : la matière n’a pas de réalité, la matière est maya, illusion.
      le principe divin est conscience+ energie potentielle. la création est le fruit de la "copulation" entre la conscience divine et son énergie potentielle. l’origine de la création étant donc un son orgasmique (Ananda) représentée par le son AUM
      (A=Shiva conscience, U=Shakti énergie M= Ananda, éjaculation créative).
      de ce son primordial (un bing bang métaphysique) dépend toute la création qui est un développement illusoire que l’on nomme matière mais qui n’est en fait que de l’entropie (dégradation de l’énergie et libération de la conscience). c’est la signification de la danse cosmique de Shiva Nataraja.
      le démon sur lequel le Nataraja effectue sa danse représente justement cette illusion (la folie humaine)
      cette philosophie rejoint parfaitement toutes les théories actuelles de la physique quantique : l’univers n’est pas issu d’une dialectique matière /énergie mais d’ une dialectique conscience/énergie : ce qu’on nomme matière n’est qu’énergie agencée
      le seul problème est que ces abrutis de scientifiques prétendent renouveler en laboratoire cette création divine, ils se prennent de facto pour Dieu


    • #1146314
      le 22/03/2015 par Buleh Gila
      Des savants fous au CERN ?

      Parce que vous croyez qu’on reste indemne à travailler sur l’anneau ?
      Un peu d’indulgence.
      Ils ont morflé.
      Mais pour la bonne cause.
      Notre connaissance de l’Univers dans sa portion Gex-Genève.


    • #1146324
      le 22/03/2015 par Nicolas Tesla
      Des savants fous au CERN ?

      C’est John Titor qui va être content...

      A quand la production en série de micro-trous noirs confinés magnétiquement ?
      J’en ai besoin de deux, pour une certaine machine extrêmement intéressante (basée sur le modèle d’univers de Minkowski) dont parlait ce fameux John Titor.

      je n’en dit pas plus.


    • #1146340
      le 22/03/2015 par océania
      Des savants fous au CERN ?

      Les physiciens ne sont pas les matheux, ils ont besoin de concret pour progresser dans leurs recherches. Alors la matière noire n’est peut-être qu’un support pratique pour décrypter l’univers comme le fut par le passé l’ether. Faut pas leur en demander trop non plus.
      Sinon Shiva est plus jolie que Ganesh, c’est déjà ça.

       

      • #1146430
        le 22/03/2015 par Terrence Zimmermann
        Des savants fous au CERN ?

        Je citerai mon professeur de physique théorique il y a quelques années de cela : "Un type qui a une idée sans aucun formalisme mathématique pour la supporter, eh bien... c’est pas un physicien."

        La matière noire est une hypothèse physiquement acceptable, parce que compatible avec certaines observations et décrite mathématiquement dans le cadre de plusieurs théories, elles-mêmes devant être testées sur le terrain expérimental. D’où l’apparition d’instruments géants un peu partout dans le monde.

        C’est très simple, en vérité.


      • #1146467
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        Le modèle géocentrique même si imparfait a quand même été valide avant d’être déclassé par l’héliocentrisme.

        Ce que je veux dire c’est que même si les théories son valides et reflètent de l’expérimentation. Il faut se méfier des apparence. Quand je regarde le ciel aux alentours d’objets massifs il y a de forte chance que j’observe des galaxies virtuelles, dupliquée par effet de lentille gravitationnelle. J’observe bien 18 galaxies, sans déformation probantes, mais en réalité, il n’en existe que 13.

        Dans un modèle mathématique, il y a forcément une part d’interprétation surtout en matière de cosmologie.

        Le rayonnement fossile de l’Univers (Penzas et Wilson) valide le modèle actuel et est sensé refléter l’image thermique résiduelle de l’Univers après inflation si je ne m’abuse. Il y a concordance, tout semble logique et évident, mais qui dit que, même sans annihiler le modèle type "Big Bang", on ne découvre pas dans quelques années que ce rayonnement n’a strictement rien à voir avec le Big Bang et qu’il est la résultant d’un autre phénomène inconnu à ce jour.

        Tu me diras, avec des doutes on n’avance pas et aucune science n’est possible. Je ne dis pas ça. Je dis que les scientifiques modernes sans dans la certitude bien plus que dans le pragmatisme qui n’est que façade et je trouve ça particulièrement peu éthique. D’autant plus qu’il n’existent plus aucun scientifiques universels qui pouvaient encore servirent de sage, de "garde fou" et que la science de l’ère industrielle manque d’éthique et de maturité.


      • #1146891
        le 23/03/2015 par océania
        Des savants fous au CERN ?

        Un physicien avance avec prudence dans une espèce de cercle vertueux qu’il doit boucler : la pratique doit confirmer la théorie, qui doit être confirmée par la pratique et ainsi de suite jusqu’à correspondance entre les deux.
        Le fond diffus de l’univers conforte la théorie big bang et pas le big bang lui-même puisqu’il reste une modélisation possible du commencement du début.
        Quand une théorie en confirme une autre on demeure dans le conceptuel. Le rayonnement observé même s’il correspond aux prédictions peut être la traduction fausse d’une prédiction fausse. Sauf si formalisme et observations coIncident sans doute possible. Aristote observant la chute d’un objet lourd et d’un objet léger théorisa que celle-ci était fonction de leur masse jusquà ce que Galilé fasse intervenir la résistance de l’air.

        PS/ Des scientifiques intègres il en demeure surement...mais leur parole peut-être mal interprétée.


      • #1147856
        le 24/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        Des scientifiques intègres il en demeure surement...mais leur parole peut-être mal interprétée.

        Le problème c’est la complexité et la spécialisation des sciences modernes. Aucun scientifique ne peut être expert en tout, alors que jusqu’au 19ème siècle, les savants étaient avide de connaissance et avait une connaissance précise de l’évolution des domaines qui ne lui étaient pas propre. Ils maitrisaient les sciences fondamentales, et avait une parfaite connaissance de l’évolution de la chimie, de la biologie et j’en passe. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Tout comme deux branches à l’opposé d’un même tronc peuvent coexister sans jamais se rencontrer.

        La science moderne est comme un monstre à plusieurs têtes pensantes et un corps stupide. Et je ne m’étendrais pas sur la liste des domaines de recherches de type "apprenti sorcier" qui pullulent dans toutes les disciplines. Quand certaines sciences sont quasi-prêtes au clonage, et que les organismes génétiquement modifiés nous seront bientôt imposé par un traité transatlantique. J’ai envie de douter de la bonne foi de la science à l’aube de ce nouveau millénaire.

        Est-ce que j’en ai encore le droit ou est-ce que la science nous montrera bientôt son vrai visage, dogmatique, intolérant et sectaire ? Pour le côté sectaire inutile d’attendre, la science regorge de cas bien précis de scientifique isolé et mis au placard pour avoir osé ne serais-ce que d’émettre un doute sur les dogmes de la religion scientiste.

        Maintenant qu’il y ai des hommes bon, très intelligent et culturellement avisés, je n’en ai aucun doute. Mais quel est le poids de ces "Hubert Reeves" dans la marche forcée du progrès ? J’aime beaucoup écouter ce genre de bonhomme, mais je sais très bien à quoi ils servent. Ce sont principalement des vendeurs de sommeil, un tantinet désinformateur même sans le savoir.


      • #1148065
        le 24/03/2015 par océania
        Des savants fous au CERN ?

        @ MaxC

        Les scientifiques cherchent dans leurs labos mais leurs recherches ne constituent pas l’essentiel de leur travail, les compte-rendus la paperasse, les contraintes administratives et toutes les normes à respecter brident la liberté de perdre son temps à réflechir. Pour enrichir un savoir universel nourrisant une saine curiosité qui est le secret de la découverte.
        Et puis il y a le venin de l’argent : aujourd’hui la résolution de l’hypothèse de Riemman (1exp x+2exp x+ 3 exp x ...=0) est sur le marché pour un million d’euros. Quand même.


    • #1146399
      le 22/03/2015 par robotech
      Des savants fous au CERN ?

      Robert Oppenheimer, le directeur du projet Manhattan (les deux bombes atomiques Hiroshima et Nagasaki) était féru de culture Hindou et de sanskrit.

      Un homme qui a œuvré pour la paix et l’entente entre les peuples, vous en conviendrez.

      Shiva devant le CERN.. ceci explique peut être cela.

      affligeant mais surtout diabolique.


    • #1146400
      le 22/03/2015 par Amadeus
      Des savants fous au CERN ?

      Ils ont été clairs et rassurants, encore faut il ne pas s’imaginer un complot partout. Il suffit de lire un peu les communiqués des personnes intéressées. Liens ci-dessous :
      http://www.futura-sciences.com/maga...
      Quant à la vidéo, où est le problème ? Il s’agit d’une représentation du concept de symétrie, capital en physique des hautes énergies.
      Pour la statue de shiva, l’ami Wikipedia indique "il est le créateur, le préservateur, le transformateur, le dissimulateur et le révélateur". Bref, il a l’air d’avoir pas mal de fonctions le Shiva, et surtout assez mystiques et fondamentales pour correspondre à ce que le CERN cherche : la réponse à des questions très fondamentales.
      Donc non, les scientifiques ne veulent pas détruire le monde, ce genre d’article (comme celui pour la conférence qui nous explique qu’il n’y a pas eu d’avions le 11 septembre...) ne participe à rien d’autre qu’à vous décrédibiliser complètement.

       

      • #1146451
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        la réponse à des questions très fondamentales.

        Fondamentales comme quoi ?


      • #1146682
        le 22/03/2015 par Amadeus
        Des savants fous au CERN ?

        Fondamentales au sens conceptuel du terme, Je ne veux pas dire que ça va changer votre vie. Mais il s’agit des questions effectivement les plus fondamentales en physique. Par exemple, d’où vient la masse des particules (un des rôle donné au boson de Higgs qui a été découvert récemment après avoir été postulé il y a environ une cinquantaine d’années), une autre question : qu’est-ce que la matière noire ? Et de façon plus générale il s’agit d’étudier et de comprendre comment interagissent les particules élémentaires.
        Je suis bien conscient que ce genre de questions est probablement sans intérêt pour beaucoup, mais ce n’est pas une raison pour commencer à fantasmer un complot de physiciens fous. D’autre part, si on avait dû s’en tenir aux choses a priori utiles, certaines expériences n’auraient jamais vu le jour. Par exemple, faire passer des atomes d’argent entre deux aimants, ça peut sembler stupide et inutile, et pourtant c’est grâce à cette expérience réalisée par deux physiciens (Stern et Gerlach) dans les années 20, qu’on a découvert la notion de spin. À l’époque cela vous aurait parut une perte d’argent, et aujourd’hui grâce à cela on construit des appareils pour faire des IRM. Comme quoi, parfois s’intéresser à des questions fondamentales, ça paye (mais pas toujours, j’en conviens).


      • #1146786
        le 22/03/2015 par bog
        Des savants fous au CERN ?

        Ouais, donc si c’est seulement conceptuel, c’est pas fondamental du tout
        Quand a la notion de spin, ça intéresse qui a part ceux qui l’ont découvert (et quelques equipes de scientifiques ) ? tu parle et utilise le concept de ’spin’ tout les jours toi ?
        Et sortir que grâce a l’IRM le monde va mieux, mouais, il va mieux pour ceux qui peuvent se le payer surtout.

        Et ceux qui ont fait des recherches sur le nucléaire aussi : il nous ont sorti de beaux réacteurs très puissant , dont ont peut voir les merveilleux effets quand il se passe une catastrophe naturel, ou tout simplement quand le réacteur s’emballe, ou bien même ces superbes bombes nucléaires , une amélioration de l’humanité sans doute ? Un concept fondamental ?

        Nan parceque a part produire des déchets ultra radioactif, tellement qu’ils sont OBLIGES de les enterrer a des centaines de mètres sous terre pendant des MILLIERS d ’années (au passage en ignorant complétement ce que deviendront ces mines de déchets dans les milliers d’années qui viennent, aucune solution durable n’ayant été trouvé a part foutre des stelles en pierres sur lesquelles ils ont dessiné des têtes de mort), ou alors ces fameuses bombes, qui peuvent detruire une ville et ses habitants en quelques secondes ? oui vraiment, une amélioration certaine de l’humanité, amélioration dans la destruction massive de la vie oui

        Et maintenant voila qu’on dépense encore des MILLIARDS (on se passera d’un rappel de la situation économique française ... ) pour construire un machin assez inutile en fait, tout sa pour .... ? un culte de shiva ? des danseurs shooté a la meth qui font des danses ridicules en croyant apporter de la spiritualité et un sens mystique a leur conneries de technologisme-jusqu’auboutisme ?

        Non, ils veulent pas détruire le monde, ils n’en ont rien a foutre tout simplement, ces gens vivent dans un monde parallèle, perdus dans leurs équations, leurs graphiques, dans leurs chiffres et leur ’spin’ comme tu dis , il ne sont plus parmi nous depuis longtemps, et la moindre des protestations contre ce projet est esquivé d’un revers de la main, au mieux ; au pire on va te dire que t’es un nazi-islamiste-complotiste j’imagine ....

        La France a besoin de tout, sauf d’un accélérateur de particules ....


      • #1146797
        le 22/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        @Amadeus

        D’accord, mais au delà de la matière noire et du boson de Higgs. Les finalités sous-jacentes ? Je veux dire qu’une fois qu’on saura que le boson de Higgs existe et que la matière noire ça fait des bulles, que peuvent nous apporter ces changements autrement que de consolider la recherche fondamentale en physique ?

        Parce que la question n’est pas d’ordre complotiste, tout simplement économique. Au delà des coupes budgétaires ici et là et la privatisation de nos services publiques en devenir, à mon petit niveau de réflexion, engouffrer des milliards d’euros là dedans même si ça ne représente qu’une faible fraction des dépenses publiques c’est tout de même des milliards de trop quand on demande aux gens de se serrer la ceinture.

        Une recherche qui serait de l’ordre de la création d’une nouvelle forme de production d’énergie, pourquoi pas. Mais s’il s’agit uniquement de connaissance, je suis donc au regret de dire que la France n’a actuellement et temporairement j’espère pas les moyens de se la jouer grand prince.

        Bon je sais que pour beaucoup, la condition humaine importe peu par rapport au progrès de la science, et que de toute façon il existera toujours des sans-chicots et qu’ils peuvent bien crever. Mais un jour ou l’autre il faudra que l’humanité retrouve une certaine cohérence et harmonie dans son épanouissement sans quoi toutes vos avancées ne seront plus un symbole de la grandeur humaine.

        En informatique, on appelle ça le "z-order". A mon sens, le z-order des hommes et bien supérieur au z-order de la science. Mais j’admets que c’est un point de vue réactionnaire.


      • #1146963
        le 23/03/2015 par paramesh
        Des savants fous au CERN ?

        faut pas faire non plus de l’angélisme scientifique, le Cern est avant tout un centre de recherche lié à l’industrie nucléaire civile (mon cul sur la commode). l’histoire de la danse de shiva nous indique juste qu’ils sont conscients d’être des apprentis sorciers : déterminer l’origine de la matière et pouvoir la renouveler en laboratoire et donc se retrouver de facto sur le trône de Dieu (créateur ET destructeur) c’est assez flippant tout de même surtout quand on sait d’où vient l’argent (pas de philanthropes c’est sûr).


      • #1147045
        le 23/03/2015 par Amadeus
        Des savants fous au CERN ?

        Je ne sais pas pourquoi mon précédent message n’est pas passé, je me répète donc ici rapidement. @MaxC, oui on peut clairement discuter de l’intérêt de faire tout ça, ce n’est pas mon propos. Je réponds seulement à l’article qui a une logique de "mais que font-ils donc ces apprentis sorciers". J’ai cité quelques applications de la physique fondamentale, mais ça ne présume pas de l’intérêt de la physique fondamentale d’aujourd’hui. Il est donc tout à fait légitime de se demander si tout ça vaut le coup. Le problème c’est que je dis un truc sensé, et les réponses sont extrêmes.. Non, non et non, le CERN n’est pas lié au nucléaire civil, ça n’a rien à voir. Des centre de recherche de nucléaire civil, il y en a ailleurs, mais le CERN à Genève n’en est pas un (et peu import la hauteur du "cul sur la commode").


      • #1147879
        le 24/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        Il est donc tout à fait légitime de se demander si tout ça vaut le coup.

        Ton pragmatisme est plaisant et je t’en remercie, un scientifique répond généralement : sans la recherche fondamentale pas de déclinaison pratiques ni d’évolution dans les domaines de haut-niveau (le niveau du bonhomme de tout les jours). Sinon à quoi bon avoir un domaine de recherche de bas-niveau (fondamentale).

        Ce qui est une remarque pertinente si on n’a aucune préoccupation de la priorité des choses. Et c’est ça véritablement le fond du problème. Les scientifiques de nos jours ont été formatés pour penser que le vingtième siècle de la modernité technique et technologique fut une libération pour l’homme. Mais après un siècle fulgurant, beaucoup de gens commencent à douter des bienfaits de la machine à laver et du micro-onde (je schématise vulgairement). Et qu’au final, quand on pondère le bien et le mal de ce saut "quantique" que l’humanité à faite à la fin du 19ème siècle et jusqu’à aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile de savoir si c’est si bénéfique que ça.

        D’où le retour massif du spirituel que l’empire tant à dévier vers du spiritueux (mauvais jeu de mots je l’admet).

        Beaucoup de personnes dont je fais partie finissent par se dire que si l’homme a pu vivre et exister des siècles et des siècles sans tout ce merdier lobotomisant (voir la question des drogués de "technologie"), c’est que tout ce que nous avons aujourd’hui et qui ruine notre environnement (directement et indirectement) n’est pas forcément nécessaire.

        Je n’arrive pas à m’imaginer ne serais que 2000 ans d’histoire où l’homme avait toujours du caca dans sa culotte tout ça parce qu’il n’avait pas de papier toilette industriel, ni de WC avec libération de la flotte automatique. Mais quand on écoute certaines personnes, tout ce qui est ancien est forcément du bouseux inculte et totalement stupide (je parle du commun des mortels bien sur, ceux qui ne sont pas dans les livres d’histoire).

        Rendez-vous compte, ces connards ont vécu une époque où un pédé s’appelait un averti. Quelle honte !


      • #1148111
        le 24/03/2015 par jeromi
        Des savants fous au CERN ?

        avant la decouverte d’electricité, l’homme ne pouvait que penser "pff, ca sert a rien".
        qqun avait beau leur dire "regardez les eclairs ! c’est fascinant ! et si on lancait un cerf-volant en pleine tempete pr tenter de comprendre ce qu’il y a dedans", etc etc

        des gens ont du repondre : il est fou celui-la, on s’en fout de ce qu’il y a ds les cerf-volant.

        pourtant, grace a ca et d’autres experience, on a pu comprendre l’electricite... et bien sur aujourd’hui personne ne se pose la question de son utilite, ni de l’importance de la decouverte

        l’homme doit essayer de comprendre ce qu’il y a autour de lui,
        la science "fondamentale" est indispensable, sans meme chercher a savoir s’il y aura des applications derriere

        sans ce, on en serait encore a l’age de pierre (ou avant, en fait...)


      • #1148540
        le 25/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        pourtant, grace a ca et d’autres experience, on a pu comprendre l’electricite... et bien sur aujourd’hui personne ne se pose la question de son utilite, ni de l’importance de la decouverte

        L’électricité n’est pas le problème. C’est sa production et sa production massive à l’ère industrielle où le nombre d’humain a explosé sur la planète. Et l’importance de la découverte importe peux si la finalité c’est qu’elle amène la fin de l’humanité par sa production dangereuse et a potentialité catastrophique.

        Après l’utilité cher ami ça se discute. Avoir du courant pour alimenter une télévision et Internet où les vidéos débiles pullulent et sont les plus vues. C’est une façon de voir les choses.

        Que sans électricité, un bon gros moutons d’aujourd’hui serait dans l’incapacité de vivre, de se nourrir et j’en passe, tu as parfaitement raison. L’électricité et le confort moderne est en quelque sorte une bulle dorée, mais une prison d’où l’humain du 21ème siècle a peine à s’extraire.

        Quand il n’y avait pas l’électricité, les gens vivaient en harmonie avec la nature. La vie était rythmée par un cycle jour/nuit et même si les bougies et lampes existaient, la nuit c’était fait pour pioncer, rideau bonne nuit.

        Maintenant, c’est un point de vue qui doit difficilement être compréhensible si on n’a pas fait une introspection soit même.

        Sache quand même camarade, c’est que ta vision idéaliste du progrès s’arrête aux frontières des mondes dits "développés". J’espère que tu sais quand même que l’électricité ce n’est pas un bien qui est partagé par tous à l’échelle de la planète. Que ton magnifique progrès génial et incontournable, et bien il existent des millions d’humains qui n’y ont pas accès.


      • #1148696
        le 25/03/2015 par Amadeus
        Des savants fous au CERN ?

        @MaxC

        Il ne faut pas tout jeter à la poubelle non plus hein :D
        Le développement technique a aussi amené globalement un confort de vie, la diminution de la mortalité infantile, l’allongement de la vie. Bref, il demeure des améliorations objectives (je n’ai pas dit que tout était mieux) de certains points de la vie humaine. Maintenant, il est facile de voir quels domaines sont en premiers lieux responsables de l’amélioration du "niveau de vie", mais savoir dans quelle direction il faut poursuivre, c’est une autre tâche. Par exemple, si tu considères que l’amélioration de la médecine est globalement une bonne chose, ça ne veut pas forcément dire que la recherche doit forcément se faire dans le domaine unique de la médecine, parce que les domaines scientifiques se nourrissent entre eux : des découvertes en physique ou en chimie, le développement de nouveaux logiciels (qui requièrent des connaissances en mathématiques, programmation etc), peuvent avoir, et ont déjà eu, des impacts collatéraux en médecine. Et je ne prends qu’un exemple particulier.

        D’un autre côté, il est normal que les citoyens s’intéressent à tout ça, même s’ils n’ont pas la formation pour comprendre. Dans le cas particulier du CERN, qui doit être largement financé par des fonds publics venant de différents états, il est d’autant plus normal que les citoyens demandent des comptes. Pour être tout à fait honnête (et pour avoir un peu étudié la chose, je suis physicien, mais pas dans ce domaine), il me semble peu probable que les découvertes du CERN amènent à des développements pratiques un jour (les phénomènes observés requièrent de très hautes énergies, ça semble difficile à développer à des échelles plus petites, mais encore une fois, vraiment, on n’en sait rien. Si on savait, on ne ferait pas de recherche). Cela veut-il dire qu’il faut tout stopper ? C’est à pondérer avec le reste. Est-ce que le CERN est vraiment un gouffre financier ? Par rapport au reste ? Ce sont d’autre part des recherches inoffensives. C’est de la recherche pour la recherche (non contrairement à ce que pensent certains, ce n’est pas du nucléaire). Et ce n’est pas parce que c’est de la recherche pour la recherche que c’est forcément mauvais. La recherche en mathématiques par exemple est très déconnectée de la réalité sensible (et ce n’est pas d’aujourd’hui). Doit-on la mépriser par principe ? Bien sûr ce n’est pas le même financement non plus.
        Bref, tout ça se discute.


      • #1149445
        le 26/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        @Amadeus

        Il ne faut pas tout jeter à la poubelle non plus hein :D

        Bien sur que non, mais il y a de quoi discuter des détails. Surtout qu’on n’est jamais aussi avide que pour discuter des détails quand il s’agit de taxer le contribuable si tu vois ce que je veux dire.

        Le développement technique a aussi amené globalement un confort de vie, la diminution de la mortalité infantile, l’allongement de la vie.

        Totalement, mais avec un revers de la médaille qui n’est pas à ignorer. L’explosion du nombre d’humain sur Terre dans une progression quasi-exponentielle. Est-ce finalement si bien que ça sur le long terme, je suis persuadé que non. Particulièrement dans une société basée et généralisée sur des principes mercantiles.

        D’autant que la médecine naturelle n’a pas attendue l’ère industrielle, et l’agro-alimentaire de masse pour nourrir le bétail, pour exister.

        Bref, il demeure des améliorations objectives (je n’ai pas dit que tout était mieux) de certains points de la vie humaine.

        Oui encore une fois bien sur. Mais voir les améliorations n’empêche pas la pondération avec les maux qui en découlent également. Tu sais, tu parles d’amélioration et de prolongement de la durée de la vie, t’ira expliquer ça à mon vieux qui a été déboulonné par un cancer à 72 ans alors qu’il avait une vie équilibré et saine, six mois de traitement en tout genre et poubelle si je puis dire. Alors les arguments sur le prolongement de la vie et les bienfaits de la médecine tu vois, j’ai comme une peu d’expérience contradictoire dans mon vécu.

        A croire que les vertus de la science et de la médecine, c’est comme les sondage. On t’en parle, mais ça ne te concerne jamais.

        Par exemple, si tu considères que l’amélioration de la médecine est globalement une bonne chose, ça ne veut pas forcément dire que la recherche doit forcément se faire dans le domaine unique de la médecine,

        J’ai une haine profonde et indélébile pour l’industrie pharmaceutique. Je déteste les médecins qui viennent te dealer un sirop pour la toux en prenant 25€ de prestation (remboursé ou pas, ça reste à la charge de la masse). Je déteste les pharmacies et respecte les apothicaires. Comprendra qui pourra.

        J’ai la chance d’avoir un organisme qui tiens la barre pour le moment.

        Je tiens quand même à te dire que pour un physicien et un défenseur du LHC tu est bien moins dogmatique que d’autres confrères, et même si je peux paraitre acharné et obtus, voir totalement hermétique à la science, je ne le suis pas.


    • #1146541
      le 22/03/2015 par Ronan
      Des savants fous au CERN ?

      Je pense que la montagne accouchera d’une souri et que ces "savants" qui n’en sont pas,seraient incapables de créer un trou noir y compris s’ils le voulaient.Pas d’inquietude a avoir.

      Sur le plan scientifique quand on a besoin d’une telle machine pour elaborer des theories c’est probablement qu’on est en manque cruel d’inspiration et de reelles capacités.
      L’industrie scolaire delivre des diplomes a des gens qui se pensent etre devenus des savants,mais cela ne suffit pas.Et l’industrie scolaire telle qu’elle est ne peut que sanctionner une bonne obeissance a son système et continuer a gaver ses oies prétentieuses.

      En revanche qu’une centrale nuclaire explose en France ou ailleurs dans les prochaines années,ou que l’oligarchie decide d’eradiquer avec un pseudo vaccin obligatoire,mortel et constitutionnellement valide,une partie de l’humanité,est probable.


    • #1146558
      le 22/03/2015 par LeClown
      Des savants fous au CERN ?

      Dans la continuite d’Oppenheimer :
      https://www.youtube.com/watch?v=n8H...


    • #1146841
      le 23/03/2015 par pouic
      Des savants fous au CERN ?

      l’énergie maximal des collisions du cerne est inférieure à certains rayons cosmique qui frappent la terre plusieurs fois par an, si cela devait créer un mini trou noir ça fait longtemps que la terre et tout le système solaire aurait disparu.

      Même si la densité durant une collision de protons peut devenir très importante pendant un temps très bref, un mini trou noir n’est pas stable, il s’évapore plus vite qu’il ne peut grossir (évaporation quantique), si le mini trou noir étaient stablent ils auraient déjà tout remplacé dans l’univers.

      il n’y a pas de "controverse dans les milieux scientifique", il y a controverse chez les journalistes et autres hurluberlus...

       

      • #1147848
        le 24/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        ils auraient déjà tout remplacé dans l’univers.

        Pourtant des trous noirs gargantuesques existent en nombre dans l’Univers, et l’Univers est.

        Concernant les taux de radiations cosmiques qui frappent la terre, on peut faire dire ce qu’on veut aux nombres. Ca me fait penser à ces centrales nucléaires dont le rejet de radioactivité ne doit pas dépasser un seuil annuel - problème, c’est que lors de certaines maintenance sur le matériel c’est le taux annuel qui est rejeté sur une journée. Ils sont bien dans les normes, mais effectivement, il y a bien un danger lors de ces jours de rejets.

        Les radiations cosmiques et autres rayons frappent la terre en permanence, oui, mais la terre possède un certain nombre de barrières naturelles qui permettent justement d’exister dans notre environnement sans subir de dangereux problèmes.

        Un mini-trou noir est volatile certes, en théorie (équations), et dans un environnement qui lui est initialement propre (espace interstellaire). Mais à ce que je sache un accélérateur de particule qui est une sorte de gaine magnétique (pour simplifier) n’a absolument rien d’un contexte naturel. On artificialise la création de matière qui originellement n’ont pas de structure similaire pour apparaitre.

        Affirmer que c’est impossible qu’il existe un phénomène (trou noir ou même un champ magnétique de type vortex violent) particulier qui puisse émerger d’un processus artificiel tel qu’un accélérateur de particule est une croyance, pas une certitude. Je comprends parfaitement que les scientifiques aient confiance en eux. Le dernier parachutiste dont le parachute ne s’est pas ouvert avait lui aussi une parfaite confiance en ses camarades qui ont plié la toile et au mécanisme (double voir triple) de déclenchement (dont un automatique couplé à l’altimètre).

        Tout ce que je sais, c’est que lorsque je met trois ou quatre blanc d’œuf dans un récipient et que j’y applique une rotation énergique et constante, la résultant c’est la montée des blancs en neige. Au delà de la question des trous noirs, quelle est la conséquence d’un principe d’accélération magnétique ? Aucune ? J’en doutes, alors à quoi bon coller ça 100 mètres sous-terre si ça n’avait aucun impact particulier - un accélérateur en surface aurait été suffisant. Pas besoins d’un confinement précautionneux comme celui du LHC, ni même de ses prédécesseurs comme le Tevatron/Synchrotron de Chicago.


      • #1148197
        le 24/03/2015 par Vince
        Des savants fous au CERN ?

        tous les jours des protons à haute énergie touchent la terre et tous les corps du système solaire, s’ils créaient des mini trous noirs alors "ils auraient déjà tout remplacé dans l’univers."

        - 1- la psychose de mini trous noir a été lancée par un article de journaliste qui a tronqué une phrase pour faire du sensationnel.

        - 2- les rayons cosmiques ont été détectes en 1938 par Pierre Auger, ils sont détectes tous les jours et n’ont jamais été contredit, certain dépassent largement la puissance de ceux du cerne.

        - 3- ce que montre l’histoire c’est que la physique est toujours contre intuitive, exemple la chute des corps ce n’est pas plus ils sont lourd plus ils tombent vite (Aristote), en fait ils tombent tous à la même vitesse et c’est la résistance à l’air qui fait la différence. Vous pouvez toujours tourner des œufs dans un bol ça n’a aucun rapport avec des collisions de protons.
        Pour infirmer quelque chose établi depuis 70 ans et toujours vérifié, il faut une observation contradictoire ou un théorie plus pertinente, un avis de blog c’est un peu léger.

        - 4- si les trous noirs sont toujours massifs il y a peut être une raison

        - 5- il y a toujours des gens qui sautent en parachute

        - 6- si ça créait un mini trou noir et bien ça serait une découverte nouvelle, ça serait super :-)


      • #1148552
        le 25/03/2015 par MaxC
        Des savants fous au CERN ?

        2- les rayons cosmiques ont été détectes en 1938 par Pierre Auger, ils sont détectes tous les jours et n’ont jamais été contredit, certain dépassent largement la puissance de ceux du cerne.

        Du CERN.

        Et donc ? ça prouve quoi ? Ca ne prouve rien. Le LHC peut poser un problème de type catastrophe ingérable.

        Tu sais les mecs de chez British Petroleum disaient la même chose quand ils ont entrepris de creuses les fonds profonds du golf du Mexique pour trouver de nouvelles sources de pétrole (Deep Water Horizon), pourtant la catastrophe a eu lieu (20 Avril 2010) et elle est toujours (la faille est impossible à calfeutrer, les pressions dépassent largement toutes nos compétences en la matière).

        Les ingénieurs ont noyé les nappes de pétrole par un procédé chimique pour qu’elle ne remontent plus à la surface, pour le reste, dormez tranquillement les moutons, on gère. Et ce n’est pas parce qu’on ne t’en parles plus que le problème n’est plus.

        Ça s’applique aussi à Fukushima, et les Japonais aussi avant la catastrophe auraient pu aussi tenir le même discours mi-prétentieux, mi-inconscient comme quoi aucun problème n’est possible parce que ceci ou parce que cela.

        Vous jouez avec des choses qui vous dépassent. Et votre entêtement n’y changera rien.


    • #1146918
      le 23/03/2015 par Mojo Risin
      Des savants fous au CERN ?

      Tout le monde danse et discute. En attendant les français qui bossent pour cette structure bénéficient d’entrée de jeu d’avantage fiscaux allant jusqu’à l’exonération. Ce serait intéressant d’accéder à une sociologie de cette colonie scientifique (pour la partie française). La danse de Shiva et leur communication foireuse : au final le peuple paye à tous les niveaux.


    • #1147070
      le 23/03/2015 par Louis Delga
      Des savants fous au CERN ?

      C’est çà, dansez ; dansez devant vos instruments inutiles, qui paraîtrons bien insignifiants lorsque l’Humanité sera au bord du gouffre, à moins que ceux-ci n’y contribuent... Ces recherches soi-disant fondamentales sur les particules et la matière, les origines du cosmos ou la création du Big-bang, les phénomènes quantiques ou théories plus ou moins vaseuses qui occupent des scientifiques à travailler sur des sujets superflus au lieu de se concentrer sur la production d’énergie propre et illimitée, la recherche universelle pour la santé des individus, ou sur des thèmes pour améliorer la condition de l’être humain. On se fout pas mal de l’univers car nous sommes des terriens ; intéressons nous d’abord à maintenir notre environnement indispensable à notre survie avant d’espérer comprendre les mystères de la création.


    • #1147242
      le 23/03/2015 par bubulle
      Des savants fous au CERN ?

      Mouai bon.... c’est glucose quoi... Les physiciens ne comprennent pas grand chose à la sociologie. C’est malheureux mais les seuls contacts lointains qu’ils pourraient avoir avec la religion passe par l’éthique ou l’inconnu, alors ne leur demandez pas non plus une étude théologique comparative ni de devenir phylosophe.

       

      • #1147615
        le 24/03/2015 par océania
        Des savants fous au CERN ?

        La France compte parmi ses physiciens, des hommes de culture, certains sont scientifiques et philosophes egalement comme Bernard d’ Espagnat.


    • #1147867
      le 24/03/2015 par Soral à raison 21
      Des savants fous au CERN ?

      La machine à remonté le temps à toujours existée !!!
      Nous somme en l’an 50 2015 le descendant d’alain Soral... via quelques générations...I... vient d’inventer une machine à remonter dans le temps et décide de venir chatouiller les pieds de son ancêtre Alain de 2015 !!! Dans l’absolu c’est possible car si ce n’est pas en 50 2015 C’est en 100 2015 voir plus... ... ... Donc, elle existe dans le futur, donc elle à toujours exsitée !!! !!! !!! Alors Alain, fais gaffe à tes orteilles !!! J’attends vos commentaires...(mettre des chaussettes ? oui mais bon...)


    • #1147877
      le 24/03/2015 par BABS
      Des savants fous au CERN ?

      Ils ne sont pas tous enfermés, preuve en est...
      Chaque génération produit son lot de tarés et il semble donc que la notre ne fait pas exeption à la règle.


  • Afficher les commentaires suivants