Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Reprise du dialogue entre Washington et Damas, la France hors-jeu dans le dossier syrien

Le 15 mars dernier, John Kerry prenait à rebours la diplomatie française à propos de Bachar Al-Assad, en confirmant sur la chaîne CBS que le dialogue avait repris entre Damas et Washington.

« Au final, il faudra négocier, a-t-il annoncé. […] Nous travaillons avec l’opposition modérée, mais ça n’est pas tout. » Le chef de la diplomatie étasunienne a en effet assuré « avancer sur la voie diplomatique » avec le président syrien, confirmant ainsi à demi-mot ce que beaucoup supposaient : le rétablissement du contact entre Washington et Damas. Le député UMP Jacques Myard, qui s’était rendu à Damas avec trois autres parlementaires français en févier, confirmait l’information le jour même dans un communiqué :

« En répondant à l’une de mes questions, Bachar al-Assad me l’a personnellement confirmé lors de notre entretien à Damas, j’en ai informé les autorités françaises ! »

Des autorités françaises qui semblent plus que jamais enfermées dans un mutisme total et dont la position reste inchangée, malgré l’évolution de la situation dans la région. En effet, le lendemain de l’aveu de John Kerry, Laurent Fabius réagissait vivement à l’issue d’une réunion à Bruxelles : 

« C’est une transition politique qui doit préserver les institutions du régime, pas M. Bachar al-Assad. Toute autre solution qui remettrait en selle M. Bachar al-Assad serait un cadeau absolument scandaleux, gigantesque aux terroristes de Daesh. »

Une position intenable, qui rend la France complètement inaudible sur la scène internationale. D’autant plus que les apparitions de Laurent Fabius se font de plus en plus rares et que des rumeurs persistantes font état d’une dégradation avancée de sa santé.

C’est donc le Premier ministre Manuel Valls qui a assuré la communication du Quai d’Orsay en assénant, le 16 mars au soir sur Canal+ :

« Il n’y aura pas de solution pour la Syrie tant que Bachar al-Assad est au pouvoir. »

De son côté, le président syrien a réagi aux déclarations de John Kerry. Après avoir expliqué qu’il attendait des « actes » de Washington, Bachar al-Assad a déclaré à l’agence SANA que la communauté internationale « devrait commencer par l’arrêt du soutien politique et militaire aux terroristes ».

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La France est devenu pire que les États-Unis !
    Tout ça à cause de son énorme composition sioniste !
    L’ image de la France et de sa politique étrangère est catastrophique !
    Ces gens n’en ont rien à faire même Israël a plus de retenu !
    Ils se servent de la France pour accomplir leur grand Israël, c’est inadmissible !
    C’est pas pour rien qu’on a eu des Élus qui sont partie rencontrer Bachar !
    Comment ne pas dialoguer avec un président réélu à plus de 80% !!!
    La France a désormais beaucoup d’ ennemis et à ce rythme là bientôt les français ne pourront plus jamais voyager !
    La France a toujours eu des terres coloniales et un passé aux quatres coins du monde , en témoigne la francophonie !
    Les relations humaines sont basés sur la confiance et la guerre est toujours éphémère .
    La France a toujours eu une voix internationale crédible, c’était le baromètre de la justice.
    Hollande doit être reconnu coupable de haute trahison nationale pour avoir placées des psychopathes et criminelles de guerres à la tête du gouvernement !

     

    • Je crois que le crime de haute trahison n’existe plus pour le président de la RF depuis N. Sarkozy et sa réforme constitutionnelle.
      Le seul moyen crédible pour les chasser est par les urnes, pendant que cela est encore possible.
      J’aimerais qu’on puisse voter pour une vacance du pouvoir ( ceux qui existerait de fait si on comptabilisais le vote blanc...).... je suis convaincu que si la France n’avait pas eu de gouvernement ces 15 dernières années, elle s’en porterait bien mieux...


    • Ils sont pas fous ils ont retiré "crime pour haute trahison" de la constitution avant les travaux !


  • Meilleurs vœux de rétablissement à notre ministre. Sinon, bon voyage vers un lieu qui ressemble à un pays à feu et à sang.

     

  • "D’autant plus que les apparitions de Laurent Fabius se font de plus en plus rares et que des rumeurs persistantes font état d’une dégradation avancée de sa santé."

    Je suppose que l’on parle là de sa santé physique, parce que sa santé mentale, il y a belle lurette qu’elle est dégradée.....


  • Il n’y aura pas de solution en France tant que Manuel Valls sera au pouvoir !


  • Quand viendra la débâcle de DAESH et que les Djihadistes Français aguerris,fanatisés et aigris seront de retour vers « la mère patrie », Fabuis parlera toujours de la Syrie sans Bachar ?


  • fabius est un sioniste qui se sert de sa position pour effectuer sa mission. C’est un agent de la 5° colonne israélienne, section trahison et délitement de la france. Les US ont la même chose avec nuland, chaque nation occidentale est noyautée au plus haut niveau pour servir le sionisme, c’est flagrand.


  • Je pense que l’Amérikkke a enfin compris, et elle est entrain de rejoindre "l’axe de la résistance", "immuable", d’abord l’Iran, maintenant la Syrie, demain la Russie et la chine, si ce n’est pas déjà fait, quelque part... ?

    "La résistance s’organise" ...  : )


  • Je ne pensais pas qu’un jour,je verrai un gouvernement français plus sioniste que les sionistes,très dur et voulant coûte que coûte faire la peau à la France.
    La France n’a que le nom parce que,la nation en tant que tel n’existe plus grâce à la potion administrée depuis 2007 par les "présidences" Sarkozy/Hollande.

    Et pour achever ce qu’il reste encore de la France(si tant est qu’il reste encore quelque chose),le gouvernement sous la présidence de Juppé en 2017 s’en chargera.
    Ce dernier n’attend que ça,être élu face à Marine Le pen avant d’entamer la mission que Bruxelles lui a donné.