Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Docteur Folamour, Alfaville, Soleil vert : les films d’éveil politique

Émission de radio Fréquence Orages d’acier

Présenté par Capitaine Danjou, ce 67ème numéro de Fréquence Orages d’acier avait pour thème : « Les films d’éveil politique, volume 3 ».

 

Invités : Charvet, Xavier Javel et Alexandre Apreval

 

Au sommaire :

- Peaky Blinders
- Voyage au bout de l’enfer
- Harry Potter
- War Games
- Docteur Folamour
- Alfaville
- Soleil vert
- La French
- Le cinéma italien
- Dunkerque
- Le cinéma de Guy Debord
- Les Duellistes
- Hommage à Jean Rochefort

 

 

Un autre film d’éveil politique, chez Kontre Kulture :

Sur le cinéma, également chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1841341

    La grande bouffe

     

    Répondre à ce message

  • Qui a vu La Montagne Sacrée de Jorodorowsky ?
    Ou "comment fabriquer de l’or à partir de la merde"

     

    Répondre à ce message

  • #1841444
    Le 17 novembre à 07:26 par Syndrome de Gilles de la Tourette
    Docteur Folamour, Alfaville, Soleil vert : les films d’éveil politique

    Pour un éveil politique, je conseille plutôt les éditions KontreKulture, les Éditions de Chiré, Retour aux Sources, la Librairie de Flore, Librairie française, les Editions Clovis & les Editions Saint-Remi
    Et de rencontrer de vrais gens (boulot, bistrot, marché, conférence)
    Ne plus regarder la télé , ni aller au cinéma est un authentique geste militant
    Profitez-en pour arracher les pubs sur les panneaux publicitaire en ville (grandes marques )
    Même si j’apprécie grandement « “Fréquence Orages d’acier” » longue vie à eux
    MILITEZ

     

    Répondre à ce message

  • #1841459

    L’occupation économique atlantiste,les multinationales plus puissantes que les états ou elles s’installent,la dictature absolue du profit.
    En 1982,Henri Verneuil décrivait le monde d’aujourd’hui dans"mille milliards de dollars"

     

    Répondre à ce message

  • #1841500

    La comédie satanique Epouse-moi mon pote a atteint 1 613 362 entrées et ce n’est pas fini !

    France Info fait la promotion de Diane a les épaules, autre comédie satanique (sortie le 15 novembre) qui banalise la GPA !

     

    Répondre à ce message

    • #1841555
      Le 17 novembre à 11:27 par Skinhead Transgenre
      Docteur Folamour, Alfaville, Soleil vert : les films d’éveil politique

      @Eric94
      Il ne faut pas prêter attention au nombre d’entrées, qui sont souvent faux et un moyen de dire au public , allez-y c’est un super film, regardez tout le monde y va (ingenierie)
      Qui fonctione uniquement parce-que nous sommes un peuple de veaux et de moutons
      Il n’y a qu’à voir les jeunes dehors, tous habillés pareil (Jeans Slim chevilles apparentes, avec soquettes blanches et tennis Adidas Stan Smith blouson court et cintré) et fille et garçons sauf la coupe de cheveux court pour les garçons avec la barbe et long pour les filles plat
      Des zombis
      Si leur cerveau est identique les uns les autres les gouvernements ne risquent pas grand chose de cette jeunesse

       
    • Les nombres d’entrée seraient faux ?!.. Arrêtez de dire des conneries, SVP... J’ai plutôt l’impression que c’est un chiffre officiel.. le CNC finance une partie de ces films, en conséquence c’est les chiffres sur lesquels s’appuie la profession, les exploitants de salles, etc.

       
  • #1841875

    quitte à choquer ! l’an 01

     

    Répondre à ce message

  • #1841915

    Dans une moindre mesure :
    - "Adieu poulet" de Pierre Granier-Deferre
    - "Coup de tête" de Jean-Jacques Annaud
    - "Je sais rien mais je dirais tout" de Pierre Richard

     

    Répondre à ce message

  • #1842143

    Belle émission. Continuer, s’il vous plait.
    Quelques films contribuant à l’éveil politique :
    Le film "un fauteuil pour deux" : petite comédie américaine dont l’intrigue réside dans les arnaques boursières et les spéculations insensées. La version rigolotte de "wall street" qui a l’avantage de plaire aussi aux plus jeunes.
    "sup de fric", comédie française des années 1990 qui traite des transactions boursières et des écoles de commerce. rarement diffusée.
    Le film "le 7e juré" avec Bertrand Blier décrit bien le réseau bourgeois de la province, sa gestion des affaires en cercle privé. Traitant au premier plan d’un meurtre jugé au tribunal et des remords du véritable coupable voyant un innocent accusé, ce film expose la corruption politique au niveau local. Si on remplace "réseau bourgeois" par réseau franc mac, ça colle super bien : était ce l’intention du réalisateur ?
    Dans la lignée anglaise, les oeuvres de Dickens qui ont donné plein d’adaptations à la télévision (Scrooge et les 4 fantômes) peuvent contrebalancer la propagande encensant les riches. C’est bien mieux que harry potter selon moi.
    Pour les très jeunes : les dessins avec picsou. picsou (successeur de scrooge) est un personnage qui peut faire comprendre aux enfants que le riche est méchant mais qu’il essaie tout le temps de se faire passer pour un gentil.
    Bis repetita : l’intérêt de voir des vieux films est que l’on peut suivre l’évolution de la propagande de l’empire, pointer ses incohérences ou ses dissimulations et amener des amis à l’éveil politique dans un cadre convivial. On croise aussi des gens bien futés qui ont réussi à glisser des quenelles cinématographiques au système : c’est une source d’inspiration.

     

    Répondre à ce message

  • #1842271

    Et que penser de "Themroc" de Claude Faraldo (1973) qui renvoie l’Homme face à la société de consommation au rang de la préhistoire et d’une bête sauvage...
    En est-on sorti ?

     

    Répondre à ce message

  • Seul contre tous (1998) de Gaspar Noé avec Philippe Nahon.

     

    Répondre à ce message

    • #1842686
      Le 19 novembre à 07:23 par Fiodor Vassilievitch Tokarev
      Docteur Folamour, Alfaville, Soleil vert : les films d’éveil politique

      @yann
      Bidon, un très mauvais film promotion du vice, de l’absence de morale et de l’inceste

       
    • @Fiodor Vassilievitch Tokarev
      Je ne suis pas totalement d’accord,on peut y voir un type qui lutte contre ses demons,
      ok c’est un film malsain et derangeant,le type est un exclu raciste, incestueux, misogyne, homophobe plein de haine,mais ce n’est pas un film mauvais pour autant.

       
    • #1844048
      Le 21 novembre à 01:27 par Fiodor Vassilievitch Tokarev
      Docteur Folamour, Alfaville, Soleil vert : les films d’éveil politique

      @yann
      Je te donne mon avis , je ne suis pas critique de cinéma mais s’il me devait ici te citer une phrase d’un homme ce serait
      - Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.
      Bossuet
      Voilà ce qui résume mon à-propos
      Je ne suis ni malheureux ,ni pleurnichard juste je constate notre époque celle que je vis (1945-2017)
      On laissera aux générations futures que de la merde
      Littérature de merde (Moix, Angot), architecture de merde (Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou) politique de merde (LR, PS, NPA, FN, LREM), philosophe de merde (BHL), art de merde (plug, IKB3 Monochrome bleu) bouffe de merde (MacDo), progrès de merde (mariage pour tous, droits sexuels pour les enfants, gay-pride, LGBT ), monde de merde (guerres, Serbie, Libye, Irak, Palestine, Ukraine terrorisme, Azov, Daesh, LDJ ), avenir de merde (virtuel, chômage, immigration, réseaux sociaux), musique de merde (rap, variété, techno, hard), liberté de merde (IVG, divorce, homoparentalité), agriculture de merde (Mosanto Syngenta), cinéma de merde (celui-la et tant d’autres) et tous le reste (antifa, vegan, femen, laïcard, etc..)
      C’est triste pour les jeunes qui arrivent
      Mais peut-être faut-il cela pour que tout change
      Bien à toi camarade

       
Afficher les commentaires précédents