Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

Miss Artois & Marion Le Pen, Alice Zeniter pour les lycéens, et la famille Traoré

 

 

Miss Artois est canon. Mais Miss Artois, qui veut devenir Miss France comme toutes les Miss des 12 ou 18 régions, a commis une faute impardonnable, lourde de conséquences : elle a liké Marion Maréchal-Le Pen sur son Facebook. En d’autres temps, elle aurait été fusillée, ou revendue à un riche marchand arabe. En 2017, en France, elle aura la vie sauve, comme quoi, la démocratie, c’est pas de la merde !

 

C’est grâce à la vigilance antifasciste d’un journaliste courageux du Phare dunkerquois – un canard de province – que la relation entre Miss Artois et la « Miss France nationale » a été découverte.

« Quand la rédaction a commencé à éplucher les comptes Facebook des Miss, elle espérait trouver matière à vous les présenter à travers leurs passions anecdotiques ou activités improbables ou extraordinaires. […] Et puis il y a eu la découverte de publications partagées qui ne semblaient pas correspondre aux valeurs représentées par le comité Miss France. Imagine-t-on une Miss France se prononcer en faveur de la peine de mort, partager des posts de Marion Maréchal – Le Pen, remettre en cause le droit du sol en comparant ses concitoyens musulmans à des vaches ou des chevaux ? »

On ne savait pas que l’élection de Miss France était une élection politique, où il fallait bien penser. On imagine qu’après la révélation du collabo Antoine Da Silva (qui risque de connaître quelques secousses telluriques sur les réseaux sociaux), le phare de la Pensée du Dunkerquois, toutes les autres nanas ont cleané à toute berzingue leur compte Facebook à l’image des « nettoyeurs » après une opération homicide du service Action...
Quand on pense que la présidente du comité Miss France a longtemps été une bonne vieille patriote, on se dit que les choses ont bien changé : tout ce qui peut avoir une influence médiatique est contrôlé, non pas par les réseaux au pouvoir – ils ont autre chose à foutre – mais par les petites mains serviles qui veulent se faire bien noter par la hiérarchie.

Alors on peut le dire, si Miss Artois est charmante, Antoine Da Silva va un peu devenir le collabo du mois. Et on reste polis. C’est l’histoire du vrai fasciste qui dénonce le faux fascisme. Grâce à Antoine, la chasse au fascisme ne connaît ni répit ni limites. Bientôt, dans les concours de beauté à l’échelle locale, jusqu’aux concours canins, il y aura un commissaire politique qui jugera l’opinion des candidates, et non plus leur plastique. Le politique, c’est la beauté intérieure ! Et un jour, on aura une gagnante moche à crever, mais qui sera dans le bon move culturo-politique. On tend vers ça, ne vous leurrez pas.

 

JPEG - 98.7 ko
Sephora Ikalaba (alias Vincent McDoom ?), au centre, est devenue Miss Helsinki 2017

 

La victoire de Miss Finlande, gag ou réalité ? À vous de juger... mais attention, le premier qui dit « pouah elle est moche » est un raciste et celui qui dit « ils auraient pu prendre une Noire canon plutôt que ce thon » un demi-raciste.

 

 

Pour toutes les raisons précitées, Alice Zeniter a reçu ce jeudi 16 novembre 2017 le Goncourt des lycéens, un prix très couru et vous savez pourquoi ? Parce qu’ensuite il est acheté à 400 ou 500 000 exemplaires. On appelle ça un marché captif, la plupart des profs le donnant à lire à leurs pauvres prisonniers.

Mais il y a eu pire que Zeniter, qui raconte l’histoire d’une famille de Harkis en Algérie (française) : Sorj Chalandon, responsable de la critique télé au Canard enchaîné qui ne parle que de Shoah (Goncourt des lycéens 2013), le roi des platitudes David Foenkinos avec l’histoire d’une peintre juive assassinée par les Allemands (prix 2014) et enfin Delphine de Vigan en 2015, celle qui écrit encore plus mal que Foenkinos – oui, c’est possible – avec ses histoire connes à crever pour blaireaux analphabètes. Le degré zéro de la littérature, l’insulte aux Belles Lettres...Si la regrettée Geneviève Dormann voyait ça !

 

JPEG - 41.4 ko
Zeniter au zénith, titre naze au choix, pour Ruquier ou Libé

 

La Zeniter, elle, écrit beaucoup mieux que la Vigan, y a pas photo là-dessus, mais Zeniter, elle bosse comme critique au Monde des Livres, l’organe littéraire le mieux-pensant de la galaxie, et ses interventions frisent le politiquement surcorrect. Tenez, le soir du Bataclan, ces lignes indicibles :

« Tais-toi, ma peur, tais-toi.
Je ne laisserai pas aux tueurs de vendredi le droit de me terroriser jusqu’à me priver de ce qui fait le sens et le sel de ma vie. Et je refuse aussi à ceux qui nous gouvernent ou à mes voisins paniqués le droit de me sécuriser pour le même résultat. »

Ou sa critique du livre de Virginie Despentes King Kong Théorie :

« Le féminisme est une aventure collective, écrit Despentes, pour les femmes, pour les hommes, et pour les autres », et ce livre-là le présentait comme le genre d’aventures dont je voulais être une bad lieutenante. En avançant vers mes 30 ans, curieusement, je ressens de plus en plus fortement l’attrait que le punk exerce sur moi : le punk comme « éclatement des codes établis, notamment concernant les genres », comme refus de cette même politesse consensuelle et bourgeoise après laquelle j’ai longtemps couru, moi qui la voyais comme la marque d’une éducation raffinée que je n’avais pas eue.

King Kong Théorie me rappelle que la colère est belle quand elle sert de carburant à la lutte, quand elle dépasse les limites du corps individuel où elle pourrait, sinon, pourrir jusqu’au ressentiment, à l’amertume. Quand j’en relis quelques pages aujourd’hui, j’ai l’impression d’être l’un de ces personnages de dessin animé qui viennent de mettre les doigts dans la prise et je traverse ma journée les cheveux dressés et fous, le corps vibrant d’une énergie électrique que l’on distingue aux vagues éclairs bleus et circulaires qui m’entourent, habitée par cette croyance/espoir/désir, que la colère rend tangible, qu’on puisse dire « Je t’emmerde » à l’oppression, une fois celle-ci identifiée.

Avis aux terroristes : ne marchez pas sur les pieds de la bourgeoise punkette !

 

 

On a parlé dans UJEF de trois ou quatres prix littéraires cette année et le moins qu’on puisse écrire, c’est qu’il y a confiscation. On n’en dira pas plus. On va poursuivre dans la veine de ceux qui disent merde à l’oppression – blanche et masculine, cela va sans dire – mais pas avec des mots, avec du feu. On vient d’apprendre qu’un des frères d’Adama Traoré (qui sortait tout juste de prison) est en garde à vue pour avoir foutu le feu à un bus.

Non mais c’est quoi cette famille ? Soit il ressent de la colère pour la mort de son frère, auquel cas il a le droit d’incendier un bus, si possible avec plein de Blancs dedans, et si possible flics, soit il y a un truc qui tourne pas rond. Nous aussi on est en colère mais on incendie pas les bus, bordel. RT France nous explique le topo :

Les faits remontent au 23 novembre 2016. Ce soir-là, deux autres frères d’Adama Traoré, Bagui et Youssouf, ont été placés en détention provisoire par le tribunal de Pontoise, dans l’attente de leur procès pour violences contre les forces de l’ordre en marge du conseil municipal de Beaumont-sur-Oise.

[...]

Âgé d’une vingtaine d’années, Yacouba Traoré avait été condamné en mars à 18 mois de prison ferme pour avoir tendu un guet-apens à un ancien codétenu d’Adama le mois précédant. Il a été libéré en octobre.

Y en a marre que la police de race blanche s’en prenne toujours aux mêmes ! Pourquoi ne fout-elle pas les Blancs de plus de 50 ans en taule ? C’est-à-dire les fascistes ? Antoine Da Silva, si tu nous lis, tu peux pas faire quelque chose pour que ça change ?

 

JPEG - 37.3 ko
Avec Antoine, le fascisme n’a qu’à bien se tenir !

 

Voilà, c’était un jour en France.

Voir aussi :

15 décembre
Un jour en France : vendredi 15 décembre 2017
Le retour de la France, le retour de Najat (et Hollande), le départ de Tex
16
14 décembre
Un jour en France : jeudi 14 décembre 2017
Le Thalys de Clint Eastwood, Marsault censuré, la ZAD crade
37
13 décembre
Un jour en France : mercredi 13 décembre 2017
Révolte anti-Ernotte, Masure déchire Haziza, Rokhaya Diallo numérisée
27
12 décembre
Un jour en France : mardi 12 décembre 2017
Terreur et chômage, Balkany et Johnny, sexe et galanterie
20
11 décembre
Un jour en France : lundi 11 décembre 2017
Les matches Mediapart/Bertin, Dupont-Aignan/Mimie Mathy, Rossignol/Ménard
38
8 décembre
Un jour en France : vendredi 8 décembre 2017
Théâtrale Shoah, les Français détestent Manuel Valls, Polytechnique sa mère
17
7 décembre
Un jour en France : jeudi 7 décembre 2017
Sus aux anti-crèches, la croix de Ploërmel, et la croix de Johnny
40
6 décembre
Un jour en France : mercredi 6 décembre 2017
Johnny, le Milieu, la came, les filles et l’alcool
45
5 décembre
Un jour en France : mardi 5 décembre 2017
Macron contre la télé publique, Mélenchon contre miss Salamé-Glucksmann, Blanquer dicte sa loi
22
4 décembre
Un jour en France : lundi 4 décembre 2017
Au fait la dette on la doit à qui ?, Aphatie la grosse balance, Massar mort pour le crack
17
1er décembre
Un jour en France : vendredi 1er décembre 2017
Porno contre féminisme, Hanouna contre JoeyStarr, Dany Machado contre le Bataclan
13
30 novembre
Un jour en France : jeudi 30 novembre 2017
France 2 romantise le Bataclan, Cantat la violence, Hugo Clément dérape et gicle
9
29 novembre
Un jour en France : mercredi 29 novembre 2017
Macron défonce le Burkina, Deschamps Cantona : 1-0, Filoche la grosse pétoche
17
28 novembre
Un jour en France : mardi 28 novembre 2017
Omar Sy en promo au Bangladesh, France 2 dégraisse (ouf), Satan en Concert sur Arte
40
27 novembre
Un jour en France : lundi 27 novembre 2017
Caroline Fourest chérie, autoracisme antiblanc, Patrick Cohen sur liste noire ?
10
24 novembre
Un jour en France : vendredi 24 novembre 2017
Pierre Ménès disjoncte, Raphaël Enthoven s’excuse, Raphaël Glucksmann attaque
11
23 novembre
Un jour en France : jeudi 23 novembre 2017
Emmanuel Petit déprimé, ouvrières harcelées, Najat Belkacem insensée
10
22 novembre
Un jour en France : mercredi 22 novembre 2017
Haziza brûlé, Finkielkraut chauffé, règlements de comptes chez les sionistes
12
21 novembre
Un jour en France : mardi 21 novembre 2017
"Ferme ta gueule", "Touche à ton cul" et "Bouffe ta merde"
29
20 novembre
Un jour en France : lundi 20 novembre 2017
Bienvenue aux réfugiés de Libye !, Dieudonné bat Valls, Moix avale (Attal)
27
17 novembre
Un jour en France : vendredi 17 novembre 2017
Prune pour le PS, Joann Sfar est partout, Patrick Liste Noire Cohen battu
6
15 novembre
Un jour en France : mercredi 15 novembre 2017
Public fake news Sénat, métro boulot crado, Jamel accuse ses auteurs !
11
14 novembre
Un jour en France : mardi 14 novembre 2017
Le plagiaire Jamel chez Drucker, le caïd Benzema sur Canal, Cantona l’antifrançais
85
13 novembre
Un jour en France : lundi 13 novembre 2017
Plenel plénélisé, dessins interdits, Stéphane Bern catho intégriste ?
16
10 novembre
Un jour en France : vendredi 10 novembre 2017
Macron 1er chez Salman 1er, Brigitte voilée, révolte anti-islam à Clichy
22

Les faces cachées du féminisme et de l’antiracisme,
deux des grands piliers de la bien-pensance,
à lire chez Kontre Kulture

 
 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1841505
    Le 17 novembre à 10:11 par Fabien
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Miss Helsinki ?! Sans déconner !?
    Miss Bornéo ! ouais !

     

    Répondre à ce message

    • #1841804
      Le 17 novembre à 17:25 par Mort de rire
      Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

      Miss Bamako serait plus précis... Sa nomination par le jury au titre de Miss Helsinki est vraiment grotesque, rien qu’à son profil on remarque tout de suite qu’elle n’a rien de finlandais.

       
  • #1841542
    Le 17 novembre à 11:09 par hjk
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    La miss moche n’a pas de hanches, pas de taille, de larges épaules, le torse en triangle, la base en haut. Ses traits choquent parce qu’ils sont épais (nez invraisemblable : en carton bouilli ?) mais surtout parce que ce sont des traits masculins. Sur la photo qui montre l’individu entre deux vraies jeunes femmes, on ne voit pas les cheveux du phénomène et la rudesse des traits en ressort d’autant mieux.
    Ouais, foutage de gueule en pleine poire.
    Ceci corrélé à la baisse du QI finlandais depuis les années 90 dénote l’emprise de l’UE sur ce pays, bien capté par l’écrivain Arto Paasilinna.
    Il s’agit ici de se moquer du peuple finlandais, en décrétant sa beauté féminine (lapone ou scandinave, ou un peu les deux) inférieure à celle d’une immigrée d’Afrique, et surtout en ridiculisant l’homme historique finlandais : bûcheron, soldat, chasseur, marin, agriculteur, entreprenant, vaillant, toujours prêt à construire en s’organisant. Tiens, homme libre : voilà la compagne que nous te réservons, même pas capable d’enfanter.
    Quoi de mieux qu’une follasse moche et obscure élue miss Beauté finlandaise, pour se moquer du peuple, et en passant de tous les Européens ?

     

    Répondre à ce message

  • #1841570
    Le 17 novembre à 11:52 par David
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Antoine, on demande tous à nos femmes d’être elles-mêmes, un point c’est tout ! Tu lui reproches un"like" ? As tu"liké" la gourde qui a prôné l’élargissement des trottoirs là où les clandos déambulaient en commettant des crimes parce que nos femmes vivent dans leur pays ? Tu as une carte de presse à vie, alors fais le travail de journaliste ! Ou alors, va vivre en macronie.....

     

    Répondre à ce message

  • #1841573
    Le 17 novembre à 11:57 par David
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Le phare dunkerquois devrait plutôt éclairer la voie naviguable la plus directe vers l’Angleterre aux clandos qui pourrissent la vie des Ch’tis depuis des années.... Cette journalope pas au chômage devrait faire du Bon boulot !

     

    Répondre à ce message

  • #1841578
    Le 17 novembre à 12:05 par H Lee
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Il y a pourtant suffisamment de bombasses en Finlande... Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce moment jouissif où le groupe Lordi avait gagné l’eurovision contre toute attente (surtout celle de Drücker). Les finlandais semblent avoir beaucoup d’humour. Et si ça peut contribuer à décrédibiliser encore un peu plus ce genre d’élections débiles, c’est toujours ça.

     

    Répondre à ce message

  • #1841583
    Le 17 novembre à 12:23 par goy pride
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    En dehors de l’Europe les hommes d’origine européenne sont particulièrement appréciés par les femmes, africaines ou asiatiques, tout simplement en raison de leurs valeurs symboliques et ceci en grande partie indépendamment la valeur réelle des individus ; un homme blanc même médiocre bénéficie de la valeur symbolique de l’histoire collective de la civilisation dont il est issu.
    L’homme blanc symbolise la puissance, la domination, la supériorité civilisationnelle...Les gens ne réalisent pas à quel point notre domination militaire et culturelle consécutive à l’écrasante supériorité que nous a conféré la révolution industrielle a marqué l’inconscient collectif des peuples non blancs. Et là je vais rebondir sur une affaire récente : Tariq Ramadan. Pourquoi ce dernier est une puissance sexuelle qui subjugue les jeunes femmes musulmanes occidentalisées ? Parce qu’il est un Arabe qui a les caractéristiques symbolique d’un Blanc européen. Il représente le gendre idéal ; arabe, musulman...mais qui contrairement au cousin Zoubir de Bobigny vigile au Super U du coin de la rue il est un mâle dominant égale aux Blancs européens socialement dominants...Imaginez l’effet sur une jeune femme d’origine maghrébine en Occident de voir dans une émission télévisée un Tariq Ramadan tiré à quatre épingles humilier un Blanc avec virtuosité, décontraction et assurance lors d’un débat. Tariq Ramadan n’est pas le "ouech ouech" qui se fait humilier lors d’un contrôle de police...il impose le respect, il est l’égale du Blanc dominateur...

     

    Répondre à ce message

    • #1841879
      Le 17 novembre à 19:22 par VORONINE
      Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

      Je veux bien croire que certaines femmes soient sensibles à la supériorité civilisationnelle de l’homme blanc ...Néanmoins, mon expérience de l’Afrique me pousse à penser que c’est surtout le pognon qui fait la différence, la vie en France , avec un mari qui les fasse vivre à l’aise, la télé écran plat , la bagnole, et j’en passe..."Donne l’argent, patron"..."c’est l’amour qui frappe à la porte "

       
  • #1841643
    Le 17 novembre à 13:41 par Bruce m
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Quoique il y a de l’espoir ! Avec un tel miracle devenir la gagnante avec de telles beautés autour. Moi, je me dis que je peux devenir champion olympique de trampoline, ou soyons fou, prix Nobel de littérature (voyez mon style) ! Youpi !

     

    Répondre à ce message

  • #1841711
    Le 17 novembre à 15:23 par David
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Écrivons à m. Antoine da Silva, le phare dunkerquois, 19 rue des fusiliers marins 59140 Dunkerque !

     

    Répondre à ce message

  • #1841753
    Le 17 novembre à 16:18 par Fabien
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    Antoine ?
    Il n’a pas d’âme !

    ok ! je sors.

     

    Répondre à ce message

  • #1842069
    Le 18 novembre à 07:14 par Mouloudji
    Un jour en France : jeudi 16 novembre 2017

    "J’l’aime pas da silva chef !"...
    Souvenirs, souvenirs...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents