Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Donald Trump nomme un ancien de Goldman Sachs à la tête de l’économie américaine

Donald Trump a annoncé la nomination de Steven Mnuchin au Trésor ce mercredi.

 

Donald Trump a été élu sur la promesse de gouverner autrement, en tenant à l’écart les lobbies « qui polluent Washington ». Comme Bill Clinton et George W. Bush, il fait pourtant le choix de confier l’économie américaine à un ancien de Goldman Sachs. Après Robert Rubin (1995-1998) et Henry Paulson (2006-2009), Steven Mnuchin devient ainsi le troisième banquier de « Government Sachs » – comme on l’appelle aussi – à prendre la tête du secrétariat au Trésor.

C’est un retournement à 180 degrés pour Donald Trump, qui présentait la banque comme la pire incarnation de Wall Street, de l’establishment et des lobbies. « Je les connais, les banquiers de Goldman Sachs ! Ils exercent un contrôle total sur Hillary Clinton », avait-il lancé au printemps.

Mais Steven Mnuchin a d’autres atouts pour lui : il fait partie des rares financiers à avoir soutenu Donald Trump, dès le début de la campagne. Issus de riches familles new-yorkaises, les deux hommes se fréquentent depuis une quinzaine d’années, au tournoi de l’US Open en septembre, au gala du Metropolitan Museum en mai... Un monde assez éloigné de celui qu’incarnait Donald Trump avant son élection.

 

Dix-sept ans chez Goldman

À 53 ans, Steve Mnuchin représente un pur produit de l’élite américaine – de ceux que Donald Trump a constamment raillés pendant sa campagne.

 

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La haute finance va continuer à diriger l’Empire !
    Quelle surprise ... !
    Etait ce vraisemblable autrement ?
    Un Empire financier qui détruirait la finance
    s’auto-détruirait !
    L’Empire doit aller à sa chute en restant dans sa logique,
    de création de fausse monnaie !
    Sa chute ressemblera à celle de l’Union soviétique,
    sauf à faire la guerre !


  • On retient que lors d’une crise de subprime, le type au nom imprononçable "a cherché les proies les plus fragiles et racheté une banque californienne en détresse, IndyMac, avec George Soros et John Paulson notamment. Il a multiplié les saisies immobilières - jusqu’à provoquer des manifestations devant sa maison de Los Angeles - et laissé l’Etat absorber une partie des pertes."
    Et que ce "Steven Mnuchin se montre très réticent à l’idée d’abroger l’intégralité de la loi Dodd-Frank, qui réglemente les banques depuis 2010."
    La loi Dood-Frank, adoptée par le Congrès en 2010, constitue la plus vaste réforme de la régulation financière aux Etats-Unis, depuis les années 1930.
    La loi Dodd Frank, "entre autres mesures connues, prévoit  :
    - le renforcement des pouvoirs de la Banque Centrale (Fed),
    - la création d’un organisme de protection des consommateurs de produits financiers au sein de la Fed,
    - la mise en place de mesures de sauvetage de grandes institutions financières, n’incombant pas aux contribuables (on peut en douter),
    - l’enregistrement des fonds spéculatifs auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission - SEC).
    Elle exige aussi des entreprises inscrites à la Securities and Exchange Commission (SEC) de "publier les commissions qu’elles versent aux gouvernements de chaque pays dans lequel elles opèrent, pour exploiter leurs ressources pétrolières, gazières et minières, pour éviter la fuite des bénéfices des grandes sociétés pétrolières dans les paradis fiscaux."
    En bref, cette loi Dodd-Frank a de bons et de mauvais aspects, l’essentiel étant de maintenir la FED en récupérant toutefois une partie des gains qui disparaissaient catastrophiquement (pour le peuple américain) dans les "paradis fiscaux" et les poches des oligarques du tiers-monde et des Etats-Unis.
    Comme souvent, ce type de loi est très difficile à supprimer ou à maintenir, car elle contient tout et son contraire.
    On ne sait ce que Mnuchin peut en faire. Son nom est israélien. Trump essaie peut-être de faire jouer certains financiers sionistes (la bande à Mnuchin-Netanyahu) contre d’autres (tendance clinton-obama-merkollande), probablement parce qu’il serait extrêmement risqué pour le pays d’agir autrement.
    A moins qu’il ait beaucoup de sympathie pour le père de son beau-fils Jared, condamné à un an de taule pour escroquerie financière.
    Espérons que non.


  • Ca sent à plein nez le Tsipras américain !

     

  • Donc si j’ai bien tout compris, Trump envisageait de nommer à ce poste John Allison qui, d’après ce que j’ai lu et vu, voulait abolir la réserve fédérale et il fini par désigner un ancien Goldman Sachs issu d’une famille de milliardaires et qui en plus a profité du crash boursier de 2008 pour s’enrichir sur le dos du peuple américain.
    C’est moi ou ça pu ?

     

  • Je ne sais pas si Trump est le plus grand joueur de poker de tous les temps, mais les premiers signes ne sont guère encourageants.


  • Stupéfiant, ce choix à première vue .....
    Espérons seulement que ce collaborateur et vieil ami de Trump utilise sa connaissance interne de cette banque pour mieux déjouer les pièges de Wall Street et impulser une politique positive pour l’économie mondiale !!!

     

  • Trahison de son électorat, un pas de plus vers la révolution "dure".


  • Et bien ça semble mal parti.... maintenant , il n’est pas interdit d’être
    riche surtout au USA , de cette avantage d’avoir des amitiés avec
    les financiers , en fera-t-il profiter le peuple Américains comme
    il l’a prétendu pendant sa campagne....ça reste à voir , mais il y a
    un doute.... ?


  • Mon ennemi, c’est la Finance.

    N’apprendront-t’ils jamais ?

     

  • Il a bossé 17 ans chez la Goldman Sachs (enrichissement sur la crise des subprimes, etc.)
    En 2008 il a financé la campagne d’Hillary Clinton
    Il a investi dans Hollywood à partir de 2014
    Après sa carrière à la Goldman Sachs il a bossé pour la banque OneWest Bank Group LLC fondée par Georges Soros (et qui soutenait le parti démocrate d’Hillary)
    ....
    Que dire de plus ?



  • C’est un retournement à 180 degrés pour Donald Trump




    Ou alors c’est un retournement à 180° pour Steven Mnuchin. Seul l’avenir le dira.


  • Vous avez cru à Trump ?

    Sera-ce seulement une leçon pour ceux qui croient en Marine le Pen ?

    Ceux qui s’approchent du pouvoir sont changés par lui plus sûrement qu’ils ne le changent.

    Ou, comme le dit Lordon reformulant le génial Spinoza : "On chasse les tyrans sans jamais attaquer les causes de la tyrannie"

    Je recommande la très bonne audio de Charles Robin sur la question : Faut-il voter en 2017 ? Il donne des arguments mais sans prendre position.

    A propos de Charles Robin, on ne le voit plus trop sur ER. A t-il trahi ? Est-il banni pour dissidence de la dissidence ? Quelqu’un sait-il quelque chose ?

     

    • Trump est politiquement plus proche de François Fillon que de Marine Le Pen.


    • #1613312
      le 30/11/2016 par James Dewey Watson Torquemada (Jean Scénist)
      Donald Trump nomme un ancien de Goldman Sachs à la tête de l’économie (...)

      @zorg
      Si Lordon le dit alors !
      C’est vrai que Lordon c’est une référence pour critiquer le système (dont il est un salarié F.Lordon directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne (CSE) chargé d’étude à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) mais aussi cerise sur la casquette Antifa Réforme du Code du travail et Nuit debout !)
      Tout est dit
      Quant à Charles Robin je recommande son livre La gauche du capital même si je ne suis pas en accord sur tout cet homme est un bon !
      Bien à vous camarade


    • Non personne n ’y croit ! Etant donné que ce sera la même chose pourquoi ne pas voter pour elle , après tout , ca ne risque rien !
      Je ne voulais pas voter pour elle , mais comme c ’est pareil , je vais y aller les yeux fermés ! Merci du conseil !


  • vous ne croyez tout de même pas que les américains ont voté en Trump un nouveau
    fidel castro


  • " Je les connais, les banquiers de Goldman Sachs ! Ils exercent un contrôle total sur Hillary Clinton "
    +
    il fait partie des rares financiers à avoir soutenu Donald Trump
    =
    Restez calmes et faites confiance à tonton

     

  • Donald J. Trump ‏@realDonaldTrump · @ 8.21 an NY
    ’President-elect Donald J. Trump today announced his intent to nominate Steven Mnuchin, Wilbur Ross & Todd Ricketts’


  • Certains crient déjà à la trahison alors que son mandant n’a pas encore commencé. Ridicule. Seuls comptent les actes, nous verrons ce qu’il en est. Selon moi, il donne des gages.

     

    • Pour l’instant on ne peut rien en déduire, ce qui compte ce ne sont pas les nominations mais les actes, oui pour l’instant on peut dire qu’il donne des gages ou qu’il cherche à s’entourer par des gens du système pour le contourner de l’intérieur...

      Après tout Roosevelt a bien nommé un profiteur de Wallstreet( le père à Kennedy) à la tête de l’administration de contrôle de la bourse, pour qu’il puisse utiliser son expérience pour améliorer les procédures de l’administration pour limiter les dégâts causés par les financiers, cette manœuvre a bien fonctionné à l’époque.


  • Wait and see ! !quand il sera investi de tous les pouvoirs de président des États Unis, on jugera sur pièce en attendant patience. ..


  • Eh oui ! Donald a pas le choix. Après tout, qu’est-ce que président sinon un "frontman" pour les sionistes planqués dans leurs châteaux en lingos. Avant que les sionistes prennent le pouvoir il y en avait pas de président.


  • L’élection de TRUMP confirme donc qu’il s’agit de la confrontation de 2 blocs d "élus" appartenant à la même communauté et qui ont chacune leur propre vision de la domination mondiale ! Avec TRUMP, l’on change donc de paradigme mais pas de Maitres !


  • Ne parlez pas de trahison.
    Il nomme peut être un banquier pour rassuré, car s’ il est trop brutal, dès le début, l’assassinat sera très vite une option.

    Un ancien ne veut pas dire corrompu.

     

    • Tu crois que trump a le contrôle ? Tu crois que marine a le contrôle ? Tu crois le vote a le contrôle ? Pour moi tu ne comprends pas que ton rêve de démocratie et qu un mensonge qui déstabilise tout ce en quoi tu crois le sol se dérobe sous tes pieds en regardant tout s ecrouler autour de toi parce que tu n ose croire que tu t est fait berner depuis ta naissance et que tout est faux mais c est la réalité tes ennemis tu les a mis en place pour te tromper mais tu continu a leurs trouver des excuses . Mets qui tu veut le pouvoir est dans d autres mains et pas dans le president des usa ou de la france ça c est pour masquer et donner de l espoir a toi et les aliénés qui ne comprennent pas que l occident est une contrefaçon basé sur le paraître mais qui est une dictature sous perfusion de consommation.


    • Tout à fait, n’oubliez pas quelle a été la TOUTE première mesure de Trump au soir des élections : avant même de faire un discours, il a fait déplacer des camions de sables devant son hôtel-QG pour prévenir les attentats. Le sort de JFK n’a pas été oublié.


    • @polk

      Oui oui, continue de te trouver des excuses pour ne rien faire.

      Rome ne s’est pas faite en un jour. Une guerre ne se gagne pas en une heure, surtout quand on marche sur terrain miné depuis des lustres comme tu dis. Ce n’est que le début de la contre-attaque. Il nous faut nous réapproprier notre monde. Mais nous vaincrons.


    • —> Polk : Si c’est le cas, alors pourquoi est-ce que la Caste Politico-Médiatique se met en branle à chaque élection et enclenche une machine à propagande qui ferait passer la Pravda soviètique pour un média de réinformation ?

      Je comprend parfaitement que le fatalisme peut-être ancré dans les consciences après des décennies de trahison des élites politiques : Mais souvenez-vous d’une chose : le FN a toujours fait les diagnostiques pertinents des maux qui nous accablent, seul dans le désert et contre vents et marrés, il n’a aucune responsabilité dans la déliquescence que connaît la France, et s’abstenir aux prochaine élections, ou le mettre sur le même plan que les autres, et le meilleurs cadeaux que le peuple peut faire à l’oligarchie.

      Rappelez vous d’une chose : Le peuple ne craint aucunement l’absention, même avec 5% des suffrages exprimés pour son poulain, le système perdurera, Pas si le peuple vote massivement pour la seule alternative crédible que représente le FN.

      Pour revenir à Trump, ce n’est pas tant le background de son ministre des finances qui est important, mais ce que ce dernier fera aux affaires : N’oubliez pas qu’il fut le directeur finanicer de la campagne de Trump et l’un de ses premiers soutiens, et jugeons plûtot les actes de ce dernier, plûtot que l’image que l’image tronquée présentée par les médias mainstream. Pour l’instant ce que je vois, c’est que Donald Trump a aussi nommé Tom Price a la santé, qui fût extrêmment critique vis à vis de l’ObamaCare, alors qu’on nous présentait son renoncement vis a vis de cette promesse de campagne, et qu’il est déjà parvenu à négocier un deal avec le géant Carrier afin que ce dernier garde son usine dans l’Indiana, sans délocaliser au Mexique, ce qui se traduit par une sauvegarde de 1,600 postes alors qu’il n’est même pas encore Président. Pour une traîtrise, vous m’avouerez qu’on fait mieux.

      Je pense que Trump est quelqu’un de très intelligent, et qu’il est parfaitement conscient que l’establishement est contre lui, c’est pourquoi il joue un jeu d’équilibriste en attendant le vote des grands électeurs mi-décembre, et sa nomination en Janvier, afin de pouvoir vraiment annoncer la couleur.


    • @magnaveritas,@ironcloud je vous répond parce que c est la moindre des politesses et je vous la doit . Mais je continu a ne rien faire en faisant pas moins que vous ne faite , croyez vous vraiment que vos actions comme les miennes ont une infimes influence sur les événements du système global qu on nous imposent , un peu de décence dans l humilité qui le jour venu vos actes traduiront la détermination que vous avez dans la parole . Je ne suis en rien pessimiste ou optimiste sur des sujets qui me considère comme un animal de cheptel en vie pour servir les plans d une puissance en rien bienfaisante pour l homme mais utilisant tout les pêchers corrupteurs de l âme humaine , les merdias qui se liguent contre tél ou tél ne sont que la société du spectacle mainte fois décrypté par des hommes qui sont beaucoup plus influent que nos bouteilles (coms)lancées a l océan immense (internet)de notre impuissance jusqu’à l occasion de démontrer que l idolâtrie ne fait pas partie de ma conception de l image que vous avez de ces pourritures .


  • On va peut être attendre de voir ce qu’il va faire de l’économie US. Ancien de la GS ou pas, Trump seul sait pourquoi il choisit Mnuchin et Mnuchin sait en quoi il soutient Trump. Attendons avant de crier au loup (de Wall Street)


  • Vous oubliez de mentionner la nomination au Commerce de Wilbur Ross, un banquier d’affaire qui a longtemps travaillé pour la banque Rothschild, se spécialisant dans les affaires de faillites. Il avait aidé, à ce titre,Donald Trump, dont les casinos d’Atlantic City se portaient particulièrement mal à la fin des années 80.


  • Ne vous excitez pas ! Souvenez vous Hjalmar Schacht, ancien banquier franc-maçon et voyez le boulot en Allemagne.
    Certes c’est très différent, mais attendons de voir avant de hurler !


  • A voir certaines réactions hystériques et jubilatoires du genre "Ah ! Ah ! Bande de naïfs ! Vous y aviez cru à Trump ! Ah ! Ah ! On vous l’avait dit... !" je constate que le niveau de compréhension de la politique est chez certains pas plus développé que chez un arracheur de dent...
    Il est trop prématuré pour tirer des conclusions définitives sur cette nomination qui si peut effectivement être le signe d’un ralliement ou d’une compromission peut tout aussi être exactement l’inverse et s’inscrire dans une habile stratégie politique...
    Soit dit en passant certains "anciens de chez..." sont des repentis dont l’expérience passée au sein même de certaines institutions sont un atout extrêmement précieux...
    Trump est loin d’être stupide, laissez le au moins une année à la présidentielle avant d’émettre un avis catégorique ! Le mec n’est pas encore en fonction que vous hurlez déjà à la trahison !

     

  • Trump ne peut pas faire autrement , à un certain niveau de la gouvernance des USA il n’a plus la main , c’est le cartel bancaire qui a tout vérouillé depuis des lustres , attendez vous à une attaque encore plus forte sur les métaux précieux dans le but de préserver le torche cul pétro/dollar .

     

    • A propos du " passage de main ... , relisons les déclarations de Président Wilson en 1916 , et dites vous qu’après ça , on sait qui dirige depuis cette date cette nation ! ; d’autant qu’aucun depuis lors , n’a remis en cause cette gouvernance ! IL faut donc peut être cessé de se bercer d’illusions , quand cela change de président ?!


  • D’abord Trump élu mais encore en fonction.

    Ensuite, un ancien de Sachs ne veut pas dire cheval de Troie au sein du futur gouvernement Trump. Car c’est comme si on disait que les fonctionnaires sous Vichy étaient tous pétainistes. La loyauté à son nouvel employeur ça doit bien exister tout de même.

    Enfin, si Steven Mnuchin trahi la confiance de Trump, ce dernier pourra toujours le virer et twetter "je vous l’avais bien dit, on ne peut pas faire confiance aux banquiers de Godman Sachs".


  • Depuis JFK tous les présidents américains savent a quoi s’en tenir


  • - Tout système électoral consiste à choisir entre deux candidats
    - L’électorat ne peut choisir qu’entre les candidats qu’on lui présente
    - Celui qui contrôle le choix des candidats contrôle l’électorat
    - Contrôler le choix des candidats revient à contrôler le candidat
    - Le meilleur moyen de contrôler le candidat est de lui signifier qu’il est libre de proposer ce qu’il veut à condition d’y avoir été autorisé
    - Et il n’est pas de moyen plus sûr d’y parvenir que de le persuader qu’il n’a pas le choix : l’obéissance relative, ou la mort.

    Lincoln et Kennedy l’ont appris à leurs dépens.

    Et M.L.P n’aura pas plus de liberté que Trump ou Hollande (modèle d’obéissance)

    Ne croyons jamais à l’élection, ce leurre.
    Mais ne désespérons pas non plus car Ponce Pilate était meilleur qu’Hérode.

    Et en dernier ressort, aucun de ceux qui nous tyrannisent et nous trahissent n’aurait de pouvoir que notre Père Qui est aux Cieux ne l’ait voulu ou permis.

    Aussi, nous perdrons peut-être toutes les batailles (puisqu’ils trichent) sauf la dernière (puisque nous sommes avec et pour Dieu).

    Thanks to God.

    Or, nous savons depuis Waterloo que celui qui gagne la dernière bataille gagne la guerre.

     

    • Dieu (je dirais le diable) a peut-être voulu l’URSS et ses tortionnaires bolcheviques affameurs, mais les Européens, non. Oh non, parce qu’on sait maintenant.
      Trumperie contre tromperie, voilà le choix. Poutine aussi a eu bien du mal avec les criminels pillards de son pays quand le mur a implosé, et n’a pu qu’en neutraliser progressivement une partie. Les Etats-Unis sont dans une situation intérieure assez ravagée, mais au moins ils ont une armée puissante et leur président peut avec les moyens (importants) du bord aider à l’assainissement général du "globalisme" glouton.
      L’Europe, puissance économique majeure et puissance militaire en grosse perte de vitesse, est en situation d’être pillée morceau après morceau, par les uns, par les autres, étrangers à l’Europe sur tous les plans. La torture continue.
      Le 21e siècle ne doit pas être celui des bolchos et Dieu y mettra peut-être du sien, pour changer.


    • Très sages paroles.
      Au-delà de ce que Trump fera ou ne fera pas, retenons qu’il a quand même balancé certaines choses. C’est toujours mieux que rien, même si certains s’attendaient à une révolution. Rappelez-vous que la révolution est un truc de messianistes. De plus, être trop gourmand revient à devenir comme les gens qui nous oppriment.



  • Donald Trump nomme un ancien de Goldman Sachs à la tête de l’économie américaine



    Ben ce sont quand même les plus expérimentés en matière de finance parasitaire, ce qu’est la finance bancaire US...


  • Le Trésor US appartient depuis toujours aux "Elus", comme chacun sait, et Trump est de mèche ... L’argent appelle l’argent, ne jamais oublier cela !


  • Et voila le début du commencement de la fin des illusions, de ceux qui voyait en Trump un adversaire de l’establishment, un défenseur des masses populaires et des classes moyennes..Il n’est rien de plus qu’un vendeur de reves pour nationalistes et autres identitaires mal dans leur peau. Tout comme les autres vendeurs de reves qu’on a en France (fillon mélanchon le Pen) les politiques peu importe leur provenance sont des EMPLOYES...tant qu’on aura pas compris ca on aura rien compris.

    Le temps est un bon conseiller, il parle sans qu’on lui demande son avis..


  • La clarté dans la confusion...c’est un choix tactique respectable. Et puis reprendre le navire au moment où il coule implique de prendre des infos sur les avaries et donc interroger les saboteurs. Pour trouver le mikado à bouger sans tout faire s’écrouler.
    Ce qui est marrant avec Trump, c’est qu’on parle sionisme et banques et jamais des wasp qui ont taclé dsk. Trump subit différentes forces dont quelques unes sont dénoncées (très bien) et d’autres qui sont laissées dans l’ombre. dur d’avoir un avis définitif.
    Pensée cocasse : les télés sont au moins en façade anti-Trump, ce qui contraint à la création du chaine d’état pour que leur président puisse s’exprimer...
    Trump oscille entre différentes forces : je regarderai celles qu’il essaye d’amortir et celles qu’il essaye d’amplifier. S’étonner qu’il y ait des bumpers dans un flipper, c’est con mais on est toujours surpris par les réglages et les trajectoires d’un nouveau flipper. Un temps d’adaptation est nécessaire, ne serait ce que pour repérer le multi-bille et la rampe Jackpot.
    Un scénario possible : les rotschilds font les cartons pour déménager et Trump est de corvée. Sûr qu’il va les aider à tout emballer, mais l’important est:de savoir si le déménagement se passera bien pour les rotschilds ou pour le peuple.des USA. Les choper au moment de l’état des lieux, si le peuple a encore des billes en jeu. J’ai le sentiment que la bille Trump rapportera des points.


  • Trump et le lascar se connaissent depuis un baille. Si ça se trouve le banquier l’était par opportunisme mais n’en pensais pas moins et ne rêvais que d’une choses c’est de renverser la haute finance dont il est issu.
    Peut être qu’au lieux de voir le verre à moitié vide on peut plutôt se dire que Trump est stupéfiant d’avoir dégotté un banquier de ce genre pour sont gouvernement mais qu’avec un peut de chance cela peut être un atout..

    Pour l’instant Trump suit une bonne ligne hein, il fait reculer la théorie de l’évolution (qui n’a jamais été plus qu’une théorie en l’absence de preuves hein, la théorie de l’évolution c’est un dogme. Comme les avions du 11 septembres ou la fameuses atmosphère conditionnée dont les allemands avaient soit disant le secret) et se lance dans un tas de trucs logique et correcte selon moi.

    C’est à prendre comme ça viens quand ça viens d’E&R ou d’un autre site un minimum crédible, cette article lui viens du journal les Echos qui est ultra subventionné par l’état. Donc considérons que c’est David Rockfeller lui même qui à rédigé les lignes qui vous divisent un peut.
    Une boussole qui indique le sud, rien de plus.


  • Steven Mnuchin succéde à Jack Lew, nommé en remplacement de Tony Geithner.
    https://www.letemps.ch/economie/201...


Commentaires suivants