Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Edwy Plenel attaqué par les fillonistes sur le salaire de sa fille Ève

Le 23 juin 2016, Libération mettait en ligne un article fort complaisant sur Ève Plenel, la fille du cofondateur de Mediapart.

JPEG - 93.3 ko
Photo prise juste avant l’interrogatoire des trois bandits qui ont coulé Le Monde (Plenel est à l’extrême droite)

 

Structurée et efficace, cette associative de 34 ans vient de prendre la tête du projet Paris sans sida, lancé par Anne Hidalgo

Comme Libé est un repère connu de la mouvance LGBT, le CV de la belle au « visage rayonnant » est dévoilé sans retenue ni arrière-pensée.

« Le visage rayonnant, avec ses cheveux toujours très courts, on le sent, elle le dit, elle est contente d’avoir été nommée à la coordination de Paris sans sida, ce nouveau projet lancé par la maire de Paris, à l’instar de ce qui se fait à San Francisco ou à New York. »

Cependant, la faute terrible arrive. Non pas une faute de goût, car la jeune humaniste de 34 ans a le CV parfait de la gauchiste bien née, mais une faute de communication énorme : le journaliste dévoile le salaire de celle qui a pris la tête du projet Paris sans sida [1]. Et là, le lecteur tique : Anne Hidalgo qui a créé le poste, Ève habite à Berlin, elle ne bosse donc pas à Paris, elle touche un salaire confortable pour un boulot qui n’a pas l’air de ressembler à la mine... Un fumet nauséabond de délit d’initié, voire d’emploi quasi-fictif monte des égoûts du Marais et de la Mairie.

La voilà donc choyée et marquée par des repères de taille. Et cela marche : bonne élève, bac à 16 ans, Sciences-Po, Act Up, la Cimade, la maternité très jeune (22 ans). Un temps, elle travaille au CentQuatre, ce lieu culturel incertain dans l’Est parisien. Puis elle dirige l’Association de recherche, de communication et d’action pour l’accès aux traitements (Arcat) qui, dans l’histoire de la lutte, a toujours adoré les experts. Elle gagne 3 000 euros par mois (1). Se méfie beaucoup des conflits d’intérêts. Aujourd’hui, Ève a deux enfants, vit avec un spécialiste des sciences politiques, spécialiste de la police et de la justice, qui se situe bien sûr à la gauche de la gauche. Et la petite famille habite à Berlin.

À l’approche des grandes vacances, l’article ne fait pas couler beaucoup d’encre, rien de bien méchant, à part un tweet perfide de Gilbert Collard, toujours à l’affût d’une vacherie antigauchiste :

Eve Plenel vit à Berlin, 3000 euros à mi-temps contre le Sida à Paris : que dirait saint Plenel dans Mediapart, si c’était la fille d’un autre ?

Fin de la parenthèse « Ève ». Huit mois plus tard, papa Edwy, comme à son habitude, lâche ses chiens sur le candidat de droite, dans un ensemble parfait avec le Canard enchainé. Là encore, on sent que les ordres viennent de l’Élysée, l’informateur numéro un de la presse bien-pensante de gauche. Rien de nouveau sous le soleil de Satan. Cependant, les fillonistes dans la tourmente se sont souvenus de l’article de Libé, et ont contre-attaqué à leur tour, en visant Plenel sous la ceinture :

 

 

Pas très à l’aise sur sa chaise, le patron de Mediapart répond... en attaquant Fillon :

 

 

Mince, Plenel qui se plaint d’être visé à travers sa fille innocente, ce qu’on peut comprendre, alors qu’il a lui-même visé la famille Fillon, femme et enfants compris...

Lors de sa conférence de presse du lundi 7 février 2017, Fillon s’en était pris à Mediapart :

 

Notes

[1] La solution serait l’expulsion de tous les habitants du Marais, mais la mesure de prophylaxie serait probablement mal vue

Quand la contestation sert l’oligarchie, lire sur Kontre Kulture

 

Plenel, ses méthodes, ses sources, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

25 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants