Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Égypte : l’assaut contre les pro-Morsi tourne au bain de sang

Le gouvernement égyptien a demandé mercredi aux partisans de l’ancien président islamiste Mohamed Morsi d’"entendre la voix de la raison", et a estimé que les forces de sécurité avaient fait montre de "retenue" lors de la dispersion dans la journée des campements organisés en soutien du chef d’Etat destitué.

Les forces de l’ordre égyptiennes ont mis mercredi matin leurs menaces à exécution et ont commencé à disperser les partisans de Mohamed Morsi, dans une opération qui a rapidement tourné au bain de sang avec des dizaines de morts.

Dans un communiqué, le gouvernement s’engage à mener à bien la transition politique "de manière à n’exclure la participation d’aucun parti" et demande aux cadres des Frères musulmans de ne pas inciter à la violence. "Le gouvernement tient ces dirigeants entièrement responsables de toute effusion de sang, et de toutes les émeutes et les violences qui sont en train d’avoir lieu", dit le communiqué.

Moins de trois heures après les premiers tirs de grenades lacrymogènes, un journaliste de l’AFP a compté 43 cadavres - tous des hommes dont plusieurs manifestement tués par balles - dans la morgue de fortune de l’un des deux rassemblements pro-Morsi, celui de la place Rabaa al-Adawiya au Caire.

Dans cet hôpital de campagne au sol maculé de sang, les médecins débordés délaissaient les cas désespérés pour concentrer leurs efforts sur les blessures les plus susceptibles d’être soignées. Un homme qui respirait encore mais avait reçu une balle dans la tête n’a ainsi pas pu recevoir de soins, a constaté le journaliste.

Le correspondant en Egypte de Skynews a pu pénétrer dans le campement des partisans du président déchu Mohamed Morsi, sur la place Rabaa al-Adawiya. Sur son compte Twitter, il évoque des scènes de "chaos absolu".

L’hôpital de campagne sont "plein de cadavres" et de blessés graves. Les femmes et les enfants se cachent dans la mosquée, poursuit-il, ajoutant avoir vu au moins deux nourrissons morts, "pas en raisons de tirs, mais à cause de la chaleur et du manque d’eau". Le journaliste évoque également des snipers tirant à balles réelles, rendant lpus difficile encore l’accès à l’entrée de l’hôpital.

Les Frères musulmans, l’influente confrérie dont est issu M. Morsi, ont annoncé un bilan dépassant les 250 morts et 5 000 blessés, tandis que les autorités recensaient 13 décès, dont cinq membres des forces de sécurité, en affirmant que les manifestants avaient ouvert le feu sur la police.

L’imam d’Al-Azhar, plus haute autorité de l’islam sunnite, s’est désolidarisé de l’opération en expliquant à la télévision n’avoir pas eu connaissance des méthodes que les forces de l’ordre comptaient employer, après avoir pourtant apporté sa caution lors du coup de force des militaires contre M. Morsi le 3 juillet.

Les partisans du président déchu ont été pris par surprise par les bulldozers des forces de l’ordre car les nouvelles autorités avaient promis des "sommations" afin de laisser partir ceux qui le souhaitaient, en particulier les femmes et les enfants.

Les islamistes occupaient ces places depuis près d’un mois et demi pour réclamer le retour de M. Morsi, destitué et arrêté par l’armée le 3 juillet.

Deux heures après le début de l’opération, le ministère de l’Intérieur a annoncé que la place Nahda, le second rassemblement, était "totalement sous contrôle". Un correspondant de l’AFP a vu quatre cadavres, dont certains calcinés, sur cette place.

En revanche, sur la place Rabaa, dont l’accès était interdit aux journalistes qui ne se trouvaient pas déjà sur les lieux, des tirs d’arme automatique résonnaient et une pluie de grenades lacrymogènes s’abattait sur le village de tentes, sur fond de chants religieux diffusés à plein volume par les haut-parleurs de l’estrade.

L’armée égyptienne a ouvert le feu sur des partisans du président déchu qui tentaient de rejoindre un campement pris d’assaut par les forces de sécurité, a également indiqué un correspondant de Reuters sur place, qui a dit avoir vu une vingtaine de protestataires atteints aux jambes par des balles tirées par les militaires. Les manifestants jetaient quant à eux des pierres des cocktails incendiaires sur les soldats.

Des sources au sein des services de sécurité ont par ailleurs fait état d’affrontements entre des partisans de Morsi et la police dans les villes d’Al-Minya et Assiout, au sud du Caire.

Un responsable de la sécurité a affirmé à l’AFP que des résidents avaient aidé les forces de sécurité à arrêter des dizaines de manifestants, alors que la télévision diffusait des images d’hommes menottés assis au sol et de familles escortées hors du site.

"Ce n’est pas une tentative de dispersion mais une tentative d’écraser d’une façon sanglante toute voix opposée au coup d’Etat militaire", a dénoncé Gehad el-Haddad, porte-parole des Frères musulmans, sur Twitter. Sa confrérie a appelé "les Egyptiens à descendre dans la rue pour arrêter le massacre". En réponse, le gouvernement a annoncé que le trafic ferroviaire en direction et depuis Le Caire était interrompu.

En représailles à la dispersion, des islamistes ont commencé à bloquer des grands axes du Caire en incendiant des pneus en travers des routes pour tenter de paralyser le pays. Des heurts sporadiques avaient lieu dans plusieurs quartiers du Caire ainsi que d’autres villes du pays.

Dans les provinces d’el-Menia et de Sohag (centre), des pro-Morsi ont incendié des églises de la communauté copte, dont le patriarche avait lui aussi soutenu la décision de l’armée de destituer M. Morsi, toujours retenu au secret. Les militants accusent les pro-Morsi de mener "une guerre de représailles" contre les chrétiens.

Le gouvernement et la presse quasi-unanime accusaient les Frères musulmans d’être des "terroristes" ayant stocké des armes automatiques sur les deux places et se servant des femmes et des enfants comme "boucliers humains". Les nouvelles autorités, s’appuyant sur une grande partie de la population qui reprochait à M. Morsi d’avoir cherché à accaparer le pouvoir sans rien faire pour l’économie en crise, entendent lancer une période de transition devant mener à des élections début 2014.

Sur le monde arabe, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tout les pro-morsi ont été heureux du massacre de Maouamar Khadaffi et de ses fidéles par l’OTAN !
    Idem pour la Syrie, quand ils soutiennent les "rebelles sunnites" contre le "tyran alaouite" !
    Donc même si je ne me fais aucunes illusions sur les raisons du massacre des Fréres Musulmans par l’armée egyptienne ( conservation de priviléges via la corruption), le sort actuel des pro-morsi ne m’attriste pas.

     

  • Et bien, nous y voilà : la guerre civile vient de commencer ! 120 morts pour débuter...ici, la police et l’armée roulent pour l’Empire, et les frères Musulmans jettent de l’huile sur le feu en appelant à installer des barrages un peu partout- au risque de multiplier les représailles à leur encontre...la Syrie à feu et à sang, l’Egypte qui prend le même chemin. En attendant le tour de l’Algérie, peut-être...

     

    • Il y a URGENCE car l’empire et ses serviteurs ainsi que l’état major israëlien doivent sûrement manquer de bouteilles de "CHAMPAGNE". Formidable, inespéré, quel bonheur... les arabes, les musulmans s’entretuent ! Les producteurs de Champagne surtout en France doivent se frotter les mains. Vous connaissez le proverbe :" le malheur des uns fait.....".


    • #493148

      Ah ouais... moi, je dirais plutôt que les trouillomètres sont au maximum !

      RPN : Retour au Pays Natal... l’Algérie, sans Boutef... certainement que l’armée fera le boulot... !

      Tu vois gars, t’avais un scoop, et t’as pas pigé, non, tu cherches des lettres dans un alphabet...

      Oh, mais c’est vrai, t’as une p’tite entreprise qui tourne bien... et tu sais tout !

      La vie est longue... un bon cap, mène toujours à destination !

      À plus !


  • Les égyptiens doivent amèrement regretter d’avoir cédé aux sirènes du printemps arabo-sioniste à l’heure qu’il est.
    L’islam interdit pourtant explicitement de renverser son dirigeant musulman, mais une bonne partie des oulémas médiatisés ont trompé les musulmans au moment où tout a commencé, je pense à Hassan, Quaradawi, Arifi et autres...Et maintenant que leur chouchou a été renversé, ils reviennent et disent qu’il ne faut pas renverser son dirigeant, et que blablabla...Les oulémas hypocrites ont ouvert la boite de pandore.

     

    • "L’islam interdit de renverser son dirigeant musulman".
      Quelle bonne idée !
      Ainsi quiconque arrive au pouvoir, s’il est musulman, peut faire ce qu’il veut et personne n’a le droit de le renverser sinon Allah le punira !
      Cette religion est vraiment parfaite pour soumettre les peuples, on comprend pourquoi tous les dictateurs et les psychopathes l’aiment tant.
      Et on comprend aussi pourquoi les dirigeants européens font tout pour islamiser leurs pays : régner sur un peuple à ce point soumis est le rêve de tout criminel endurci.


    • interdiction de le renverser si le dirigeant remplit les conditions : piété,juste, équitable ,ne collabore pas avec les ennemis de l’Islam etc


  • #492806

    Il paraît que



    Obama et le gouvernement égyptien des frères musulmans avaient conclu un accord caché au peuple égyptien. En échange de 40% du Sinaï, 8 milliards de dollars. L’armée égyptienne a trouvé les documents de cet accord secret. Le scandale commence à faire des vagues au Congrès.



    http://www.agoravox.tv/actualites/i...

    Morsi aurait donc été destitué par l’armée à cause de cette trahison.

     

    • e que tu dis est complètement faux, ils laissent courir des fausses informations sur Morsi pour mieux duper les gens mais depuis le début on sait que l’armée de l’Egypte comme celle de Tunisie est contrôlé par l’empire sioniste pour entrer en conflit contre le peuple ; et créer le chao dans les pays arabo-musulmans, que Dieu les maudissent, ils sont de toute façon maudit à cause de leurs traitrise


    • Ceci signifie que l’armée égyptienne va à présent se détourner du gouvernement en place à Washington et s’en remettre à la Grande et Sainte Russie pour la restitution des territoires volés à la Nation égyptienne ! Retour aux années 50 !!!! OBAMY, euuuuuuUUUUHH, Pfffttt......ça commence à faire beaucoup ! Olalala !


    • #493358

      On peut voir la vidéo sur le lien que j’ai indiqué, et activer les commentaires pour avoir la traduction en françois.

      Chose significative, elle vient de IMRANHOSEIN.FR. Cette information a donc un intérêt certain. (Il est curieux que le site http://imranhosein.fr/ soit devenu inaccessible ?)

      Tout cela est extrêmement bizarre, aucune chienne d’information n’en parle.

      Comme ça, les Américons auraient dépensé 8 milliards de roupies de sansonnets pour faire cadeau à Israël de 40% du Sinaï. Cette somme aurait été versée à Khayrat Al-Shater, le vicieux guide suprême. Moshe Obahmah aurait de gros emmerdements avec le Congrès, car la somme aurait été versée sans que la transaction ne soit conclue.

      Enfin, tout ça est, kahn même, très bon pour Israël, comme dit l’autre, puisqu’ils s’entretuent à qui mieux mieux en Egypte et les Frères Musulmans font le boulot pour lequel ils ont été élus : chasser les Coptes et brûler les églises, comme les bolcheviques.


  • #492809

    Ca m’étonnai aussi de ne pas voir les Coptes trinqués dans cette histoire, au passage, ça donne une bonne occasion d’incendier des églises.

     

  • La boîte de Pandore est ouverte...


  • "Les Frères musulmans, l’influente confrérie dont est issu M. Morsi, ont annoncé un bilan dépassant les 250 morts et 5 000 blessés, tandis que les autorités recensaient 13 décès, dont cinq membres des forces de sécurité, en affirmant que les manifestants avaient ouvert le feu sur la police."

    Je ne sais pas pour vous, mais moi je suis prêt à parier que des agents du Mossad étaient sur les toits à tirer sur les deux côtés histoire de s’assurer du déclenchement d’une guerre civile...

     

    • tout a fait d’accord, rappelons que les FM (Frère-Musulmans, pas Franc-maçon, quoi que...) ont été financée dès leurs début par le gouvernement US, rappelons que l’armée Égyptienne est en grande partie subventionnées par l’Armée US, cette guerre civile à été voulue , préparée par les Atlanto-sioniste, et exécuté par leurs larbins basanée

      Ce pays tout comme la Libye, la Syrie, le Liban, l’Algérie, l’Iran, L’Irak et toute Nation qui se dresse sur la route du Grand Israël devra être réduit à feu et à sang !


    • Tu penses à la côte d’ivoire en 2005, lorsque de mystérieux tireurs embusqués avaient ouvert le feu sur la foule ?
      en ce qui concerne l’Egypte, je crois que l’évidence saute aux yeux : nous avons affaire là à une provocation des frères musulmans et de ses militants qui ont ouvert le feu en premier, tué des dizaines de policiers et ainsi provoqué la riposte tant espérée !!! on a déjà vu ça en Syrie récemment, non ?


  • http://www.egaliteetreconciliation....
    ce pourrait il que tout cela soit une manip bien préparer ? le temps nous le dira.


  • L’Egypte a finalement sa guerre civile ? (etat d’urgence déclarée)
    Il ne reste plus que l’algerie, la "syrie" et l’iran ?
    Parmi toutes les théories, celle d’Imran Hosein est la plus proche de la vérité actuellement.
    - Révolutions dans les pays arabo-musulmans pour mettre au pouvoirs des parti musulmans et israel pourra ainsi tirer l’alarme pour faire une attaque préventive et étendre son teritoire du Nil à l’euphrate... Ajouté à cela une petite guerre entre sunites et chiites et le tout est là pour que l’anti-christ aparaisse enfin en personne.

    - Par contre je n’arrive pas à situer la 3 eme guerre mondiale ni l’effondrement économiqe (Soral avais dit que lors de son séjour à Hong Kong, des économistes pensaient qu’il n’y aurait pas d’effondrement brut de l’euro mais plutôt un lent pourissement pour qu’il puisse faire un max de profit.(si ma memoire est bonne)

    - Reste encore la Russie et la Chine.
    - Peut-on utiliser l’arme nucléaire ? Imran hosein pense que oui, "mais si tous les pyas l’utilisent, n’est ce pas la fin du monde ?"
    En cas de 3eme guerre mondiale, Israel et ses habitants seront t’il sacrifé par leurs "élites" ?

    J’ai peut-être dis des conneries alors merci de rester aimable dans vos commentaires.


  • Cette tragédie sanglante me fait penser à l’Algérie de 1992. A quel nombre le compteur s’arrêtera t-il ?


  • Les coups d’Etats militaires, la destitution d’un parti politique élu par les urnes, les prisonniers politiques, les massacres de manifestants, les charniers, tout ça c’est autorisé pour les "démocrates" libéraux et "progressistes".
    Non, la démocratie n’est pas un système politique neutre. C’est un discours qui sert à légitimer le pouvoir des libéraux "progressistes". C’est un discours qui en temps voulu, prive leurs opposants de tout droits à cette fameuse légitimité des urnes.

    Je l’ai déjà écris, mais cette affaire nous le montre avec d’autant plus d’éclat ; la politique, ce n’est pas la morale, les sentiments, la légitimité, la justice, c’est le rapport de force et rien d’autre. Carl Schmitt compare même la politique à la guerre ou l’adversaire doit être perçu comme l’ennemi tandis que Clauswitz affirme que la guerre c’est la continuation de la politique par d’autres moyens.
    Les européens et les français aujourd’hui endormis sont sortis de l’histoire. N’ayant pas à affronté les réalités (ce que leur permet la tutelle américaine) et les dangers du monde, ils se complaisent à leur pacifisme hypocrite, emmitouflés dans la wate. Ils ont oublié ce qu’était réellement la politique, la transformant en une espèce de spectacle abstrait. Les temps de feu de demain se chargeront de les réveiller.


  • Au cas où vous ne le sauriez pas, le général Abdelfattah Sissi à la tête de l’armée egyptienne est juif ; il est le fils d’une marocaine juive de la ville de Safi, Malika Titani.


  • cela ne vous rappelle rien ?, un gouvernement qui massacre son peuple qui manifeste pacifiquement. bon bien sûr, le gouvernement en question vient de faire un coup d’état, il est donc moins légitime que celui de Bashar El Assad, mais quand même !.
    je suis curieux de voir la suite des évènements et le choeur des pleureuses occidentales car dans le rôle des martyrs on a dans les deux cas les frères musulmans


  • Les Etats-Unis et l’Europe doivent se frotter les mains. C’est exactement ce qu’ils voulaient. Enfin, vous savez de qui je veux parler...


  • Dans cette affaire des frères musulmans l’administration Obama essaye de ménager le choux et la chèvre.
    D’un coté , les USA ont pris une part active a l’éviction de l’ancienne hiérarchie militaire du pouvoir par les frères musulmans, les pèlerinages incessant d’Issam Al Aryan bras droit de Morsi a Washington avant et apres la dissolution du haut conseil militaire et la mise a la retraite du maréchal Tantaoui ainsi que ses principaux collaborateurs témoignent d’une collaboration très étroite entre les FM et Washington.
    De l’autre coté, dans la réaction des républicains, il faut voir la main Saoudienne très mécontente de la présence des FM au pouvoir (d’où on peut comprendre le soutien critique des salafistes au coup d’état alors qu’ils étaient les alliés des FM), en effet , les monarchies médiévales du golfe craignent comme la peste une contagion FM dans la région, les tentatives de rapprochement de Morsi avec Téhéran n’ont pas plaidé d’ailleurs en sa faveur… même s’il s’est tardivement rallié sur les thèses saoudiennes concernant l’affaire Syrienne.

    En bref, en un an de pouvoir , les FM ont fait tellement d’erreurs tactiques et stratégiques au pouvoir qu’ils ont cassé toute leur crédibilité et ont rendu possible les évènements d’aujourd’hui.L’administration Obama , dans son souci de maintenir a la fois le mal et le remède, veut laisser la porte des FM ouverte, une sorte de courroie de transmission et un épouvantail pour tenir en respect la nouvelle génération d’officiers.


  • #493375

    Suite de l’information fournie par le site d’Imran Hosein, que j’ai indiquée en #492806, ci-dessus.

    L’ancien site d’Imran Hosein, devenu inaccessible, donne l’URL de son nouveau site en françois :
    http://imranhoseinfr.wordpress.com/

    On y trouve l’article avec la vidéo qui parle de la trahison des Frères Musulman, mais le Sinaï n’était pas promis à Israël :



    Plusieurs journaux égyptiens font état d’un acte de vente, sans l’accord du peuple égyptien, de 40% du Sinai en faveur du Hamas Palestinien. Cet acte aurait été saisi par l’Armée Egyptienne avant la destitution de Mohamed Morsi. Il serait ratifié par l’ancien Président Egyptien déchu Mohamed Morsi, et conclu avec Barack Obama. L’acte en question devait profiter au mouvement Hamas Palestinien Frères Musulmans également) qui aurait annexé cette partie du Sinai à Gaza, et ce dans les processus de conclusion d’un accord de paix global entre Israël et les palestiniens. Autrement-dit, un nouveau foyer pour les Palestiniens et une reconnaissance, à leur insu, de l’Etat d’Israël !

    Le document en question serait signé par Khayrat el Shater, le deuxième homme de la Confrérie des Frères Musulmans, par Morsi lui-même et le Guide suprême des Frères Musulmans.

    Une contrepartie de 8 milliards de $ US aurait donc été versée par l’Administration américaine d’Obama aux Frères Musulmans d’Egypte, sous prétexte de les aider pour arriver au pouvoir, après la chute de Hosni Moubarak.

    Aujourd’hui, après la chute de Mohamed Morsi et la révélation de cette information au peuple égyptien par l’Armée Égyptienne, rapportent les médias Égyptiens, le Congress américain exige de Barack Obama la restitution des sommes qui auraient été versées aux Frères Musulmans.

    Un mandat d’arrêt serait déposé en Egypte contre le Guide des Frères Musulmans et les membres de son bureau, impliqués dans cette affaire. Quand aux signataires de ce document, si l’affaire est prouvée, ils encourraient jusqu’à la peine capitale (de mort) pour haute trahison, selon les lois du pays.

    Toutefois, il est à noter l’absence de démenti sur cette affaire par les américains et par les Frères Musulmans eux-mêmes.

    Affaire donc à suivre, …



  • Les Frères musulmans c’est la franc maçonnerie de la pire espèce capable du pire, ils veulent la guerre civile. Il n’y a pas si longtemps ces islamos-sionistes étaient acclamés dans toute l’ Egypte, le lynchage atroce de Khadafi applaudi . Sheikh Imran Hussein avait prédit dans ses conférences ce bain de sang et ce n’est que le début...


Afficher les commentaires suivants