Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Élections en Espagne : percée du mouvement des "indignés"

Une liste issue du mouvement des indignés et intégrée par l’antilibéral Podemos est en tête aux élections pour la mairie de Barcelone, et une autre, de la même tendance, deuxième à Madrid avec des chances d’être élue, selon des résultats officiels partiels.

La liste de la militante anti-expulsions de Barcelone Ada Colau est en tête devant celle du maire sortant Xavier Trias, un nationaliste conservateur. À Madrid, la liste de Manuela Carmena est deuxième après celle du Parti populaire (droite) mais pourrait gouverner avec l’appui du Parti socialiste, selon des résultats publiés après dépouillement de plus de 90% des bulletins.

À Madrid comme à Barcelone, l’élection du maire ne se fait pas au suffrage universel direct et donnera lieu dans les jours qui viennent à des tractations peut-être complexes entre conseillers municipaux sollicités pour soutenir l’un ou l’autre.

Devant des militants euphoriques, Ada Colau, 41 ans, qui hésitait encore à l’automne 2014 à se lancer dans l’arène politique, a déclaré en pleurs qu’avec sa liste, "l’espoir" l’avait emporté.

"La citoyenneté a gagné, l’espoir a gagné, le désir de changement a vaincu la campagne de la peur, de la résignation, et avec ça c’est nous tous qui gagnons, surtout Barcelone", a-t-elle dit.

Sa liste obtient onze sièges, contre dix pour les nationalistes conservateurs de CiU, cinq pour le nouveau parti Ciudadanos (centre droit) et quatre pour le Parti socialiste catalan (PSE).

À Madrid, où la droite gouverne depuis 1991 sans partage, la liste du Parti populaire est en tête et obtient 21 conseillers. "Ahora Madrid", enmenée par l’ex-juge Manuela Carmena, avec Podemos, l’allié espagnol de Syriza, disposera de 20 sièges. Le Parti socialiste est troisième avec neuf conseillers.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est le grand retour de l’esprit "Barcelone 1937" (lisez Hommage à la Catalogne de George Orwell). Pendant quelques mois l’ordre bourgeois fut aboli à Barcelone et les Barcelonais fraternisaient.

     

    • Pourvu que cette fois-ci cela ne se termine pas par un massacre comme avec les militants du POUM.


    • Pour ce qui est de la "fraternisation", on pourrait dire quelques mots des tchékas qui quadrillaient Barcelone avec les disparitions des personnes qui ne fraternisaient pas totalement...
      Ne parlons pas de l’attaque de la Telefonica où les franquistes n’avaient rien à y voir.

      C’est bien de lire mais, comme aurait dit un homme qui l’a vécu, c’était mieux d’y être pour s’en rendre compte.


  • Podemos contrairement à ce que vous croyez n’a rien de révolutionnaire. A la fameuse question qui tue : ’voulez vous sortir de l’Europe’ , la réponse est Non, ils veulent renégocier les traités..

     

    • A la différence de la France (dictature en devenir), en Espagne l’émergence de micro partis peuvent se développer. Quoi qu’il en soit toutes les mouvances populaires sont représentées, nous ne pouvons pas en dire autant en France où 2 partis frères siamois (UMPS) se partagent le pouvoir sous la 5è République même en réalisant des résultats relativement très faibles parviennent à ravir des postes devant ceux occupants la première place (FN) qui, par le truchement du scrutin majoritaire à deux tours empêche toute représentation populaire de s’exprimer. La proportionnelle paraît la meilleure solution même si elle génère des désordres institutionnels au début, elle nécessite le compromis. En cela, elle demeure plus démocratique que cet ersatz de scrutin majoritaire favorisant les oligarques des 2 partis faux frères ennemis (UMPS et ses affidés) qui perdent considérablement en légitimité élection après élection. Si l’on fixe une limite légale à 5% des suffrages exprimés, toutes les opinions, même celles diamétralement opposées, devraient être en mesure d’exercer leur mandat. Qu’en pensez-vous ?


    • RSS, peu importe, avant toute chose il faut sortir de l’euro.Sinon tu ne peux rien faire. Ensuite c’est le typique partie gauchiste : pro immigration, ouverture des frontières,libre circulation des travailleurs, régularisations des sans papiers, haine de l’hymne national espagnol , haine du drapeau espagnol. Pablo Iglesias est fonctionnaire d’état, invité par toute les télés. Autant dire qu’on est dans la pseudo-résistance


    • Podemos, comme tous les mouvements démagogues d’ extrême -gauche ( pléonasme), sont des créatures de Soros et Cie.
      L’ immaturité des peuples est ici encore flagrante et explique comment une petite minorité peut faire la loi dans chaque pays.


  • ATTENTION !!!!!

    Podemos n’est pas ce que vous croyez,c’est la version Espagnole du NPA.Ils ne sont PAS pour la sortit de l’Union européenne,ils veulent PLUS d’immigration,ils sont pour l’indépendance de la Catalogne et même pour une Andalousie "libre".Pablo Iglesias le leader de Podemos est aller en Israël se prosterner devant le mur des lamentation avec kippa en tête.Les médias Espagnol lui ont dérouler le tapis rouge,il sort dans toutes les chaînes de TV,magazines...ect alors que le VRAI parti dissidant,antiliberal,anti sionistes Espagnol (les nationalistes de Democracia Nacional) est complètement boycotter par les médias.Podemos n’a RIEN d’antiliberal,ils vont juste finir de ruiner l’Espagne voir même la diviser.

     

    • Si Podemos est ce que vous en dites, c’est qu’à n’en pas douter la dernière ruse de la ploutocratie va être de mettre en valeur un 3ème parti aux ordres, histoire de faire croire à un changement et leur faire gagner quelques années de répit. Le temps que les peuples se rendent compte de la supercherie.
      A surveiller de près SYRIZA en Grèce et en France, le FN, si aux prochaines élections, le front ripoublicain de l’UMPS n’est plus en vigueur.


    • Pour approcher le mur des chouineurs, il faut mettre une kippa. Il est allé voir pour achever sa formation en quelque sorte. Il est resté un quart d’heure et il est reparti au Parlement Européen dont il est élu. L’avez-vous entendu parler de la Palestine et des abus commis par Israël contre les palestiniens ? Même votre dirigeant suprême n’a pas dit autant et cela devant un parterre officiel, pas devant une caméra assis sur un canapé.


  • Ca va foirer comme Syriza en Grèce .

     

    • Et vous êtes content ?
      Cela s’appelle de la solidarité entre les peuples.
      Rassurez-vous : cela va bientôt arriver en France, mais vous laisserez vos compatriotes crever, tout comme les autres.
      A quoi sert donc qu’on vous explique à longueur de pages que cette crise est voulue et provoquée par le sionisme et que les grecs ne sont que le premier maillon faible ?


  • Ce terme " indigné" est l’un des exemples types de la corruption du
    vocabulaire par satan et ses sbires . C’est le cas de tout un univers de
    Langage qui déforme la vérité dans l’imaginaire des peuples . Citons en trois exemples de ce complot
    contre l’outil sacré de la communication entre les humains :
    - le " mariage gay" . Il est évident,pour un esprit sain,qu’il ne s’agit guère de 
    mariage,dont le sens noble, est institué par les trois grandes religions 
    monothéistes ;à savoir : judaïsme,christianisme et islam . Et même,en dehors
    de ces religions,de nombreuses croyances vouent un respect,sans faille,à l’institution du Mariage . Pour le vocable " gay", les diables savent trop que
    Mariage et homosexualité ne peuvent cohabiter.Aussi,et pour tromper les
    simples d’esprit,ils utilisent le mot "gay",qui évoque la gaieté,et quelle gaieté !chez le bon peuple de cette vieille France,fille aînée de l’Eglise .
    - "Homophobie" est le comble du détournement du sens des mots vers une
    destination criminelle.Selon le dictionnaire,phobie,veut dire une peur démesurée. Or l’aversion naturelle que ressent l’humanité,depuis la nuit des
    temps,envers l’homosexualité est un sentiment de dégoût et d’aversion et non
    d’une prétendue peur des homosexuels . Un point c’est tout. Le reste c’est de
    "l’œuvre" sale et nauséabonde de satan.
    - " révolutions" orange,violette,beige etc...n’est,aussi,que de la grossière
    tromperie de satan pour tenter d’apprivoiser le terme Révolution,qui,bien
    évidemment,évoque dans l’imaginaire des peuples de la planète les glorieuses
    révolutions socialistes et les soulèvements populaires contre les tyrans et les
    mercenaires du diable.
    Ceci dit,je souhaite,sincèrement,à tous les mouvements des indignés contre
    les crimes des sataniques un triomphe historique . Et j’invite,humblement et
    affectueusement nos amis militants contre la mafia sioniste,à substituer au terme " indignés" les beaux et émouvants 
    termes "révolutionnaires" ou " résistants" ou encore " militants" ...Si satan
    ne se gêne pas et ne recule devant aucun crime,pourquoi les honnêtes gens,qui,
    conduisent l’humanité vers les grandes et sublimes hauteurs de l’éternelle
    beauté auraient à rougir de leurs luttes sacrées ?


  • Pffff espagne/grèce c’est blanc bonnet et bonnet blanc. Les indignés, c’est un leurre, ils sont récupérés par l’état. A ce niveau de corruption du monde, je ne crois plus en rien. Qui est capable de renverser la vapeur en France ? Ou ailleurs. Le destin du monde est entre les mains de la masse mais apparemment pas prête à bouger, à se révolter. Et j’en fais partie comme beaucoup même si nous sommes plus "éveillés" sur les situations.


  • #1192733

    Après Syriza et sa révolution de salon...voici Podemos et son Arriba enculadas...

    Ce que les peuples sont cons...


  • D’accord avec l’ensemble des commentaires ; podemos n’a jamais été crédible, on y voit plus une armée de Spartacus à la sauce Mélenchon, c’est dire.
    Pour voir l’esprit réel d’un parti, il faut faire comme au théâtre à une époque :
    "demandeeez le programme" !

     

    • L’éclairé des Lumières que vous êtes n’a pas dû lire une seule des 255 propositions du programme qu’ils ont soigneusement préparé, conduits par un éminent professeur en Droit et en Sciences Politiques de la faculté Complutense de Madrid ; dénommé Pablo Iglesias.
      Oh, certes, cela n’atteindra jamais la hauteur des enfoirés de première qui professent à la Sorbonne (Faculté de théologie, sic) et qui vous font avaler de la Shoa par tous les trous à longueur de journal télévisé et d’émission radio, dirigée par des sionistes. Mais bien sûr VOUS, vous êtes ces êtres supérieurement doués qui donnent des leçons au monde, les deux pieds dans le fumier...


    • Le programme, le voici http://podemos.info/wp-content/uplo...
      Vous pourriez vous en inspirer, et si possible, mettre en application l’article qui précède tous les autres : Créer un mouvement digne de ce nom et vous présenter aux élections. Vous deviendriez alors crédible.