Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

James Bond a-t-il violé ses conquêtes ?

La vidéo que vous allez voir, et qui n’est pas pour tout public (on voit des femmes pas très bien traitées, voire traitées comme des putes), a fait hurler les progressistes. Il s’agit d’un montage de plusieurs James Bond, ce héros de roman qui traite mal ses ennemis et les femmes. En gros il « nique » ces deux catégories. En poussant le bouchon un peu plus loin, on pourrait dire que les femmes – fourbes, menteuses, vénales, cruelles – font partie des ennemis de l’agent de sa Majesté.

 

 

Non, la femme n’est pas un sous-homme !

Ce n’est pas parce que la femme est (généralement) dessous pendant le rapport procréatif que la femme est un sous homme. Ceci étant dit, attaquons le problème : peut-on condamner James pour viols rétroactifs ?

La scène qui nous a le plus choqués c’est celle de Goldfinger dans la paille : or, le film date de 1964, soit presque 60 ans. On peut dire qu’il y a prescription, La salope qu’on a envie de gifler dans Goldfinger est allemande et s’appelle Honor Blackman. Ça sent le pseudo mais on n’en sait pas plus.

Allociné nous apprend que ce bombardier était la première partenaire de Steed dans Chapeau melon et bottes de cuir (et pas Chasse au melon et bottes de cuir, pourtant ça aurait pu car la blonde est boche), et qu’en outre, c’est là le scoop, elle était une icone féministe avant l’heure !

Face à Sean Connery (qu’elle retrouve quatre ans plus tard dans le western Shalako), elle incarne Pussy Galore, femme forte et indépendante, leader de l’équipe féminine de pilotes du Flying Circus et tueuse en chef d’Auric Goldfinger.

Gross zalope

Face à Sean, Pussy (!) se fait carrément violer, mais il n’y a pas trace de plainte dans le scénar. Si ça avait été Paul Préboist ou Fernandel, peut-être y aurait-il eu des suites judiciaires, surtout si la victime avait été d’une confession protégée. Car les femmes sont des créatures à double tranchant : si vous leur plaisez, vous pouvez presque tout leur faire. Mais si vous ne leur plaisez pas, mamma mia : c’est MeToo puissance douze !

Écoutez bien l’aveu de la jolie brune (et de ses copines) à 39’49 dans le doc Infrarouge consacré à la « virilité ».

 

 

En vérité, on aimerait tous faire comme James, mais il y a la loi, et les femmes veulent des garanties (CDI, PEL, voiture, appartement, maison secondaire, vacances, la totalité des biens après divorce).

 

JPEG - 33 ko
Quel salaud ! Après la sailie, il se verse tranquille un grand cru...

 

En fait, Goldfinger porte bien son nom, c’était l’âge d’or des rapports hommes/femmes : on pouvait les tarter, les « coller contre le mur » (comme le souhaite la brune pas très progressiste-friendly), et se barrer juste après l’éjaculation, sans postludes ni autres tartines psychologiques (« tu es, tu es comme une reine », « tu sais... non, rien, je suis trop ému »). Aujourd’hui, il faut vraiment tomber sur une Biélorusse des campagnes – en évitant les Miss Kolkhoze de 140 kilos – pour retrouver ce bonheur masculin.

Cependant, notre petit doigt en or nous dit qu’après cette période complètement débile, où les hommes ne doivent plus être virils et les femmes féminines, il y aura un retour de manivelle inimaginable pour les wokes d’aujourd’hui. On espère être encore là pour en profiter. Gengis Khan et ses méthodes radicales seront alors valorisées, même James Bond passera pour une fillotte prévenante.

 

 

Attention : Gengis Khan n’est pas le monsieur qui parle, c’est le héros qui pète la gueule à la moitié de la planète.

Non au sexisme : avec elle comme James Bond Girl,
plus de risque de dérapage inapproprié

Élisabeth Borne naît le 18 avril 1961 dans le XVe arrondissement de Paris du mariage de Joseph Borne avec Marguerite Lecesne, une pharmacienne du Calvados. Son père est un juif d’origine russe d’une famille réfugiée en France en 1939, résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, il est déporté en 1942, il sera naturalisé en 1950. Joseph et Marguerite Borne ont dirigé un laboratoire pharmaceutique. (Wikipédia)

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2960072
    Le 16 mai à 19:18 par FranceLibre
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    elle remplit tous les critères, c’est à se tordre de rire. Le quinquennat du changement pour que rien ne change. J’attends de voir le casting pour mourir de rire.

     

    Répondre à ce message

    • #2960306
      Le 17 mai à 06:21 par francky
      Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

      Non pas tous les critères, elle est blanche (bon là pas de discutions possible) et ... hétérosexuelle (si ce n était pas le cas les médias l’aurait signalé comme étant "un plus"...) !!!!

      Comme on dit le Macron il a a vraiment fait les fonds de tiroir ...

       
  • #2960074
    Le 16 mai à 19:29 par Saladin
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Le seul que j’ai apprécié c’est casino machin, le seul oû il n’y a pas de courses poursuites et des cascades bidons...

     

    Répondre à ce message

  • #2960082
    Le 16 mai à 19:35 par david ghetto
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    au royaume des aveugles, les Borne sont rois

     

    Répondre à ce message

  • #2960093
    Le 16 mai à 19:54 par fajs
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    "Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl" ?
    Pour comprendre le titre, fallait-il que je regarde
    son passage affligeant sur Sud-Radio ; c’est inutile !
    Pas besoin !

     

    Répondre à ce message

    • #2960688
      Le 17 mai à 15:35 par André Meloche
      Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

      « Élisabeth Borne, la nouvelle James Bond Girl ? » Compte tenu de sa tronche, je parie que le nouveau James Bond sera PD !

       
  • #2960143
    Le 16 mai à 20:40 par Kal
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Elle correspond parfaitement aux canons de la beauté pour un Macron très fan de James Bond

     

    Répondre à ce message

  • #2960230
    Le 17 mai à 00:50 par Sedetiam
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Vous êtes des déconneurs et voilà une bonne marrade qui agrémente réellement les contours de ma pensée sur le sujet.
    Cela fait deux soirs : hier, au hasard d’une discussion à bâtons rompus qui traitait de ce qu’une majorité d’hommes préféraient les fesses avant les seins et que cela ferraillait dur en terme de « oui mais, non », quelqu’un s’en va chercher de quoi vérifier, l’on tombe sur un sondage dans lequel est demandé ce que les hommes préfèrent en premier : les fesses, les seins ou les jambes ?
    Et alors que chacun prend cela très au sérieux, argumente, donne mille exemples, sa sœur ,sa grand-mère tout ce que l’on veut, jusqu’au cœur des commentaires, il se trouve un type qui répond : « Les mains » .
    D’autres lui rétorquent : « Mais ce n’est pas noté dedans ! »
    Et le gaillard de renchérir : « Les mains... pour la vaisselle... »

    J’ai cru me pisser dessus.
    Eh bien là, c’est pareil !

    SAS, San Antonio, James Bond et compagnie... Les tartes à la Delon, les mandales à la Bébel. Par chez moi, je les rends folles parce que je les claque des doigts : sans qu’ils ne soient d’or. Servi comme un pacha, ici ou là, connues ou inconnues. Par contre, lorsqu’il s’agit de faire le bonhomme, il convient d’être présent. C’est le cas.
    Leur wokisme, je ne comprends même pas ce que c’est. Même si j’ai bien tout saisi, je fais l’endormi. Réveillez-moi lorsqu’il sera l’heure.

     

    Répondre à ce message

  • #2960652
    Le 17 mai à 14:24 par Sedevacantiste
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Gengis c’est un cousin de Dominique Strauss ?

    Pour l’anecdote, Saint Louis avait envoyé un moine franciscain, Guillaume de Rubrouck, comme diplomate auprès du Khan. Mangou Khan, un petit fils de Gengis Khan, initialement animiste, a organisé un grand débat intereligieux à l’issu duquel il a reconnu la véracité du christianisme, mais décide de se convertir au... boudhisme. Le voyage de ce moine en bure à travers l’Asie Centrale, anterieur à celui de Marco Polo, est relaté dans un récit haut en couleur.

     

    Répondre à ce message

  • #2961194
    Le 18 mai à 12:42 par Le zèbre sort de la caverne
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Faut avouer que ça allait loin et que ce n’est pas sain qu’un jeune homme croit que c’est ça ’’draguer’’.
    Et ce n’est pas du gauchisme que de le voir. Être père de famille suffit.

     

    Répondre à ce message

  • #2963153
    Le 22 mai à 13:49 par Iseult
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    " car les femmes sont des créatures à double tranchant, si vous leur plaisez vous pouvez presque tout leur faire, ( ou pas ! ), mais si vous ne leur plaisez pas...alors mamma mia etc..." heu, oui, en même temps, se laisser faire des trucs par quelqu’un qui ne vous plaît pas...c’est ça la prostitution non ?

     

    Répondre à ce message

  • #2963180
    Le 22 mai à 14:55 par labelette
    Élisabeth Borne nouvelle James Bond Girl

    Un des ministres d’Elisabeth Borne est Clément Beaune, lui aussi petit fils de russo ukrainien juif.
    Tout comme Raphael Glucksman (pas encore ministre)
    Et une ministre canadienne...

    Ca commence à faire beaucoup de gens qui ont un parti pris (revanche personnelle à prendre ?)

    Est ce comme ça qu’on va calmer Poutine ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents