Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

6 morts et 5 000 déplacés en trois semaines

L’ONU et des pays africains ont exprimé vendredi leur inquiétude face aux violences xénophobes qui ont fait six morts et provoqué le déplacement de 5 000 étrangers en trois semaines en Afrique du Sud, où elles frappent désormais Johannesburg.

Les incidents qui ont éclaté depuis début avril sont limités depuis trois jours au centre-ville de la capitale économique. Vendredi, la situation y était toujours tendue devant un foyer de travailleurs : un groupe de Sud-Africains apparemment désireux d’en découdre chantait et dansait, face à la police.

Dans la nuit, des magasins tenus par des étrangers avaient été pris d’assaut par des pillards, qui ont également crié aux propriétaires de quitter le pays. Douze personnes ont été arrêtées, des voitures ont été incendiées, mais aucun blessé n’a été signalé.

Depuis Genève, le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) a sonné l’alarme. "En Afrique du Sud, les attaques xénophobes au cours des trois dernières semaines ont tué six personnes et déplacé plus de 5 000 étrangers", a déclaré un porte-parole de l’agence onusienne, Adrian Edwards. "Ceux qui sont affectés par ces attaques xénophobes sont des réfugiés et des demandeurs d’asile ayant été obligés de fuir leurs propres pays en raison de la guerre et des persécutions. Ils sont en Afrique du Sud car ils ont besoin d’être protégés", a-t-il souligné.

Début avril, six personnes ont été tuées dans des violences à Durban, le grand port sud-africain sur l’Océan Indien. Aucun incident n’a été signalé à Durban depuis mercredi, mais la tension s’est déplacée à Johannesburg, pour une fois dans le centre-ville, alors que les townships surpeuplés de la grande banlieue - théâtres habituels d’incidents xénophobes - sont restés calmes.

Traitement inhumain

À Pretoria, le directeur de cabinet de la présidence sud-africaine, Jeff Radebe, a mis en garde contre les conséquences de ces incidents sur l’économie et l’image du pays. Selon lui, la chanteuse Kelly Khumalo a déjà dû annuler des concerts à Londres, et un groupe sud-africain a également renoncé à se produire au Zimbabwe.

Les pays d’origine des immigrés montent aussi au créneau. À Harare, capitale du Zimbabwe, une centaine de manifestants ont marché vendredi sur l’ambassade d’Afrique du Sud pour remettre une pétition. "Nous, Zimbabwéens solidaires avec nos frères africains, condamnons fermement et dénonçons les attaques xénophobes cruelles, insensées et effrayantes contre des étrangers et le pillage de leurs biens en Afrique du Sud", indique le texte. Le Zimbabwe, qui compte officiellement 250 000 immigrés en Afrique du Sud, a annoncé qu’il rapatrierait ceux de ses ressortissants qui en feraient la demande. Le Malawi avait fait la même annonce en début de semaine.

Au Mozambique, plus de 200 manifestants mozambicains ont brièvement bloqué vendredi matin la route menant au poste-frontière de Ressano-Garcia, entre le Mozambique et l’Afrique du Sud. Ils ont interdit le passage de tous les véhicules immatriculés en Afrique du Sud, en représailles aux violences xénophobes des derniers-jours.

Au Nigeria, le ministre des Affaires étrangères Aminu Wali a relevé qu’aucun de ses concitoyens n’avait été victime des récents incidents. En cas de besoin, "il est de notre devoir de nous assurer que nous pourrons rapatrier nos compatriotes", a-t-il cependant indiqué jeudi soir, ajoutant : "Nous n’acceptons pas que nos citoyens soient l’objet d’un tel traitement inhumain en Afrique du Sud".

Plus symbolique, une radio privée en Zambie a annoncé qu’elle ne diffuserait plus aucune musique d’artistes sud-africains. La ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane, a reçu des ambassadeurs africains, vendredi, pour les assurer des efforts de Pretoria. "Nous avons mis le corps diplomatique africain dans la confidence des mesures prises par nos forces de sécurité pour traduire en justice les responsables de la violence et des actes criminels", a-t-elle dit, assurant : "Nous pensons que nous pouvons vaincre ce démon" de la xénophobie.

Les violences de ce genre sont récurrentes chez ce géant économique du continent. Elles reflètent les frustrations de la majorité noire qui continue de souffrir économiquement, et la résurgence d’une culture de violence exacerbée sous l’apartheid.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1165660
    le 18/04/2015 par Rachid
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    quoi des noirs seraient racistes ? c’est pas possible, quelle propagande !

    c’est connu le racisme est le fardeau de l’homme blanc...

     

  • #1165663
    le 18/04/2015 par Déclassé social
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Comme quoi ce ne sont pas que les blancs qui sont méchants contrairement au discours de la propagande culpabilisante.


  • #1165665
    le 18/04/2015 par laurent
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    ça n’est pas du racisme, les méchants ne sont pas blancs....


  • #1165691

    Finalement, sous le régime d’apartheid, le pays était mieux géré et la criminalité était moins importante.

     

    • #1165901

      ouais on peut dire aussi que sous Mussolini point de franc-maçon et plus de mafia certes mais enfin mélangeons pas tout...


    • #1166017

      Moins importante ? Oui mais elle était exclusivement contre les noirs sur leur propre terre. Je pourrais dire de même lorsque l’Allemagne occupait la France.


  • #1165699
    le 18/04/2015 par Docteur Prolo
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Les populos tuent d’autres populos.
    En attendant, qui possède les mines d’ or, exploite immigrés et locaux, et provoque ces émeutes pour éviter toute révolution ?

     

    • #1165927

      ils n’ont qu’a faire comme tout homme libre, prendre les armes est se sacrifié pour développé leur pays, mais ces gens là préfèrent qu’on leur mettent le pain dans la bouche et l’argent dans les poches sans bougé, juste parc qu’ils sont noirs.


  • #1165702
    le 18/04/2015 par compris
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    C’est ce qu’on appelle le même phénomène de violence des gangs noirs contre noirs aux USA.
    Même culture anglosaxonne qui sait comment façonner les peuples à la division et à l’entretuage, sans qu’on puisse soupçconner comment le phénomène est crée, ni qui l’a créé.
    J’espère que qui on sait n’apprendrons jamais comment faire naître celà en France.

     

  • #1165703
    le 18/04/2015 par goy pride
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    A part ça les Français blancs sont des grosses pourritures de racistes ! Partout ailleurs dans le monde les autres sont plus racistes que nous !


  • #1165771
    le 18/04/2015 par Glock 17
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    En Afrique et dans le monde arabe, les différences ethniques, culturelles, religieuses, qu’elles soient réelles ou percues, génèrent des massacres, conflits et exodes massifs de populations.

    D’ou la stupidité des humanistes de gauche, qui pensent qu’il est possible de faire de ces gens des francais "comme vouzémoi"
    Comme le dit sans cesse Bernard Lugan ; L’Afrique, c’est un autre monde, un autre paradigme, plus familial, plus tribal, mais aussi beaucoup plus brutal. Le "Chacun chez soi" reste la meilleure solution.

     

    • #1165870
      le 18/04/2015 par Takeshi kitano
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      C’est faux ce n’ est pas que propre à une ethnie ou une race mais plutôt lié à la génétique humaine , un processus de supériorité numérique plus des causes économique et sociale qui engendre ce genre de phénomène. Ce n’ est ni plus ni moins que la nature humaine qui est ainsi.


    • #1165964
      le 18/04/2015 par VORONINE.
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      Faire des extra européens des français "COMMEVOUZEMOI" ...ça ne peut pas marcher , ça n’a jamais marché , et ne marchera jamais .Dans mon enfance , en AFRIQUE, en EXTREME ORIENT , aux ANTILLES ...partout .on nous apprenait :" nos ancêtres les gaulois " .Et un jour, cette formule qui résumait l’assimilation est devenue ringarde , ridicule , combattue par ceux là memes qui l’avaient enseignée . Les gaulois sont rentrés chez eux , avec leurs souvenirs et leur nostalgie .Et aujourd’hui, c’est enFRANCE meme que cette formule est combattue , nos ancêtres ne seraient plus les gaulois, nous serions tous des métis , et l’islam est l’élément majeur de l’ histoire et de la culture françaises, la ministre de l’éducnaze sabote l’histoire, nos racines .


  • #1165787
    le 18/04/2015 par bixxou
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    La multiplication des tensions à travers le monde est-elle un hasard ?


  • #1165790

    Des "magasins tenus par des étrangers" , des "réfugiés" ... on ne comprend pas très bien.

    En Afrique du Sud, depuis la fin de l’Appartheid, on sait que les richesses sont toujours au mains des colonisateurs (pour faire simple). Est-ce que sous couvert de "xénophobie", le gouvernement ne cherche pas plutôt à masquer la vraie guerre : les pauvres contre les riches. Et contre éventuellement les réfugiés qui viennent rajouter à la misère ambiante.

    Tiens ça me rappelle un pays d’ici qui commence par F.... et qui crie au racisme en permanence pour masquer une politique proche de la dictature ...

     

    • #1165932
      le 18/04/2015 par RaoulC
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      « Des "magasins tenus par des étrangers" , des "réfugiés" ... on ne comprend pas très bien. »

      Il y a les deux : des commerçants étrangers qui s’en tirent relativement bien et des réfugiés peu qualifiés qui vivent souvent dans des bidonvilles.
      « En Afrique du Sud, depuis la fin de l’Appartheid, on sait que les richesses sont toujours au mains des colonisateurs (pour faire simple). »
      Il y a de nombreux blancs pauvres et le groupe qui s’en tire le mieux c’est sans doute les Parkistanais/Hindous._


  • #1165828

    Ces africains là vivent dans une pauvreté extrême il me semble ?

     

  • #1165844

    Interressant de lire les commentaires et de constater que les gens ici qui se targuent de ne pas tomber dans le piege grossier qui assimile la lutte au Capital a de l’antisemitisme, mais qui ne parviennent pas a voir le meme piege grossier quand des luttes sociales sont qualifiees de xenophobes.

     

    • #1166120
      le 18/04/2015 par Pascal
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      Mille pardons, monseigneur, d’avoir heurté ta sensibilité intellectuelle.
      On attend ton analyse socio-économique de l’Afrique du Sud avec plaisir.


  • #1165845
    le 18/04/2015 par gaulliste
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    ici c’est la violence des noirs autochtones contre les immigrés noirs...
    Si les mêmes scènes apparaissaient en Europe, on parlerais tout de suite de xenophobie...
    Je me rappelle qu’à malte où il y avait des milliers de manifestants contre les immigrés, on accusait les maltais de racisme. et ici, on ne parle pas de racisme (juste des emeutes...).

     

    • #1166224
      le 19/04/2015 par Chemin
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      Complètement d’accord, comme si qu’il n’y aurait qu’un racisme émanant de blancs, ou d’arabe contre les noirs, j’attends l’analyse de Kemi Seba sur ce sujet, il va encore parler de nécéssaire fraternité inter africaine et j’en passe.
      La réalité semble plus simple, une présence étrangère trop importante dans un pays, au bout d’un moment, notamment en temps de crise peut être perçue comme envahissante.
      Et ce type de "conflit", peut arrivé entre blancs, entre arabes,entre noirs, malais et indonésiens....


    • #1166225
      le 19/04/2015 par Chemin
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      A titre de rappel, au moment de la crise asiatique de 1997, la Malaisie avait expulsé 2 millions d’indonésiens, a l’époque Mahathir était au pouvoir.


  • #1165871
    le 18/04/2015 par Georges 4bitbol
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Il y a erreur, la xénophobie, c’est uniquement de la part des Fronçais selon Valls, Flanland et la licracrifsossrass.


  • #1165894
    le 18/04/2015 par jasmin
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Bonjour , L’Afrique du Sud en 1996 c’était 40 millions d’habitants dont 5 millions de blancs, 11 langues, 9 ethnies, les trois principales langues sont l’Afrikaans, le zoulou, et l’Anglais, ils y avaient 8 millions de chômeurs et 8 millions d’étrangers, c’était le fruit de l’ouverture du pays et la concurrence après l’apartheid. j’ai été frappé en 2007 par le nombre d’Africains francophones sur le marché du travail, et déjà ils subissaient des violences de la part des autochtones, ils me disaient que le Canada était trop compliqué au niveau politique d’immigration pour y aller, et que la France, ils y avaient déjà trop d’immigrés d’Afrique ! Ce jeune homme m’a parlé comme à un colon de Français, j’ai été surpris, il ma remis à ma place de blanc. Voilà un pays communautaire, il y a un certain respect entre tout ces Sud Africains, depuis la commission vérité et réconciliation de 1995 (titre évocateur) les Sud Africains ont su se pardonner, très difficile à comprendre pour un Français qui pense avoir le monopole des droit de l’homme ! Mais l’empire est toujours présent dans le monde, l’Afrique du sud est un aimant pour les populations du nord du continent, c’est un pays riche et moderne, qui fait partie de la BRICS !!!


  • #1166206
    le 19/04/2015 par Antoine
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Mouai ! Y aurait pas des organismes comme la NED, NDI open sociéty, Soros et toute la bande qui traîneraient là bas ? Parce que l’Afrique du sud qui est un des "BRICS", fait partie, dans les Projets de stratfor (George Friedman), du future bloc du monde anglo-saxon auquel ils veulent agglomérer tout les autres Pays jusqu’a la région des grands lacs (le Rwanda est d’ailleurs un laboratoire pour l’anglicisation). pour faire que l’Afrique sub saharienne soit rattachée définitivement et globalement aux Etats Unis.
    NED = National Endowment for Democracy filiale de la CIA
    NDI = National Democratic Institute filiale de la NED qui ont notamment validée la dernière élection au Nigeria malgré de graves dysfonctionnements de la commission électorale dont on a même pas entendu parler.


  • #1166216
    le 19/04/2015 par samykabyle92
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    j ai extrêmement honte pour les suds africains noirs qui attaquent leurs frères noirs d autres pays !
    Mr Mandela doit pleurer là où il est !
    C est l hôpital qui se fout de la charitée !!!
    Quel honte !


  • #1166280

    J’ai vu récemment un documentaire sur Mayotte et ses problèmes de clandestins.

    On y voit notamment un autochtone se plaindre des nuisances causées par les étrangers.
    Je me suis fait la réflexion "si on coupe l’image, rien qu’au son on peut croire que c’est un blanc de chez blanc qui parle", sauf que c’est un noir, tout ce qu’il y a de plus noir. Comme quoi, aucun média ne laisse un blanc tenir de tels propos, pourtant objectifs et issus d’une colère légitime, car quand c’est un blanc qui le dit c’est forcément du racisme... donc on lui coupe la parole.

    La raison évidente de ce deux poids, deux mesures tient au fait que la libre critique de l’immigration peut aboutir à la fin de ce phénomène organisé (à partir du chaos) et à la régénérescence des nations européennes.

    Au sujet de ces événements en Afrique du Sud, comme à leur habitude les gauchistes ne manqueront pas de mettre ça sur le dos des blancs, car ils pensent que "les problèmes des noirs sont depuis toujours causés par les blancs", telle une loi de la nature.


  • #1166527
    le 19/04/2015 par fautqueçachange
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    Ce n’est un secret pour personne, la capacité des USA à fomenter et alimenter, via internet et biens d’autres procédés, des mouvements de rue et des pseudo révolutions de quête démocratique au sein des états qui ne se plient pas à leurs intérêts. Il semble qu’il soit temps à l’Afrique du Sud de payer la facture de leur soutien à Kadafi, celle du refus de Mandela convalescent de recevoir Obama, et surtout le louvoiement des autorités vers un autre système financier.


  • #1166688
    le 19/04/2015 par PER CAPITA ...............................................
    Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

    On m’avait pourtant dit que depuis la fin de l’apartheid tout allait mieux en Afrique du sud ?..
    On m’aurait menti ?..


  • #1166775

    La lecture ethno-centrée de Bernard Lugan s’avere une fois de plus juste.

     

    • #1167516
      le 21/04/2015 par Tonton Christobal
      Émeutes et lynchages en Afrique du Sud

      Le multiculturalisme c’est pour les blancs occidentaux,et si ils galèrent et n’arrivent plus à se loger,bouffer,élever convenablement leurs gosses ou se soigner,et bien tant pis pour eux,les pauvres indigènes de nos terroirs européens seront immolés sur l’autel du multiculturalisme et de l’antiracisme...
      Quand aux jaunes,aux arabes,aux noirs,rien à craindre de ce coté-là puisqu’en règle générale ils ne peuvent pour la plupart pas se piffer entre-eux...
      Pas besoin de "guerre des races" puisqu’ils ne s’aiment pas déjà des masses à la base entre ethnies et sous-ethnies,je défie quiconque de faire cohabiter ensemble, par exemple dans une même cité des bantous,des nilitiques et des commoriens sans qu’ils finissent par se bouffer le nez,et oui une fois de plus c’est Bernard Lugan qui a raison:la "société du métissage" ça ne marche qu’entre millionnaires ou avec des bobos ayant fait un minimum d’études et gagnant bien leurs vies,et encore en respectant certaines conditions comme un minimum d’éducation et un taux de testostérone inférieur à la norme,partout ailleurs ça foire...
      Sinon pour créer une société utopique il reste les endroits reculés ou les îles,ça peut marcher si vous ne prenez que des gens bien éduqués,sans gros égo ni fierté mal placée,plus ou moins déracinés ou sans sentiment bien sérieux d’appartenance et tous en plus avec un QI supérieur à 120.
      Bref rejoindre une telle société équivaut à aller chez les extra-terrestres...


  • Afficher les commentaires suivants