Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

En bref, c’est quoi ? Une sorte d’instinctothérapie, mais à la place de la bouffe, vous avez de l’information. L’instincto, c’était à la mode nutritionnelle il y a quelques années, et ça a disparu, on ne sait pas trop pourquoi, parce que c’était pas mal : écouter son corps, son appétit, se laisser guider, et prendre sur la table ce dont on a envie.

 

L’instincto, c’était un quidam placé devant un buffet avec 250 plats ou produits, et on mangeait ce qu’on voulait. Vous allez nous dire, nous on va bouffer dans les buffets à volonté, les trucs où les gens se gavent pour pas cher. Non, c’est pas pareil, ici on parle instinct, flair, précision, on n’est pas là pour se remplir le ventre, pour du quanti, mais pour du quali. Comme la déesse du même nom.

 

 

L’instincto, ça change tout : on ne met plus des baffes dans la gueule à son gosse parce qu’il refuse de manger ses épinards. Mais alors, on le laisse bouffer des bonbons et des macdos toute la journée ?
Non, l’instincto, ça s’adresse à des gens qui n’ont pas de pathologie alimentaire, genre l’anorex qui bosse à la rédaction du journal Elle ou le boulimique qui officie dans l’émission de foot. Les mômes, on les met de côté, car ils sont portés naturellement vers le sucre, la paresse et la connerie.

Nous, on mange quand on a envie de manger, pas aux heures où il faut bouffer, et pas forcément trois fois par jour. On finit, avec ce genre de régime, à manger à peu près les mêmes trucs, de plus en plus adaptés à notre métabolisme et de plus en plus bruts (banane, ciboulette, ail, chocolat, jambon cru, fromage de brebis, pomme, noix) et avec de moins en moins de trucs accessoires. Et quand on se sent pas bien, eh bien on bouffe pas, ça s’appelle la diète, et ça soigne pas mal de trucs.

Regardez ce reportage qu’Arte a oublié de censurer, car ce sont les Russes qui ont théorisé le truc (la diffusion sur E&R va singulièrement diminuer l’espérance de vie du docu sur YouTube) !

 

 

L’info et la bouffe, même combat : on dispose de tout sur le buffet du média mondial, avec Twitter on collecte chez soi mieux qu’un fil d’infos AFP (dont l’abonnement coûte trop cher pour un média pauvre, première censure de type économique), alors on choisit non pas ce qui nous fait du bien, l’analogie s’arrête là, mais ce qui correspond à la réalité, ou qui s’approche de la vérité. Et on remarque que tous les morceaux choisis vont bien ensemble. On appelle ça l’harmonie. Ensuite, ça donne une petite musique qui est plus audible que l’horrible variété de la propagande.

Twitter nous a bannis sans explication pendant plusieurs semaines – ah mince, les semaines de campagne électorale –, maintenant que c’est revenu (l’effet Elon Musk ?), on va pouvoir refaire notre marché. Désolés pour cette introduction longue comme un jour sans pain dans la gueule de Gilet jaune, on ne recommencera plus.

Premiers à manger leur tarte E&R dans la gueule, c’est Libé, ce journal en faillite structurelle qui donne des leçons d’économie !

 

 

Quant à Esther Duflo, c’est de la même veine – ou engeance – que les Montchalin ou les Wargon ! On l’a épinglée ici, c’est du lourd.

Puisqu’on parle de la Montchalin, cette haineuse appelée à un grand avenir dans le régime macronien, la voici – la pomme ne tombant jamais loin de l’arbre (Staline) –, chez Haziza pour démolir Marine :

 

 

Ah, la belle famille mondialiste que voilà ! Et on va en remettre une couche avec la vieille folle d’avant Trump, qui ose continuer à faire la promo du poison pour tous, tenu qu’il est par son nébuleux passé :

 

 

Et pendant qu’on est sur la Barack, autant vider l’abcès, avec cette charge anti-liberté en ligne, reprise par la Pravda mondialiste :

 

 

Décidément, qu’on s’appelle Val, Valls, Macron ou Obama, quand on est tenu (par les services), on est obligé de dire et de faire des horreurs ! Nous, on ne risque rien : notre vie sexuelle est plate comme la poitrine de Jane Birkin, c’est l’avantage du romantisme. Au moins, la veuve Gainsbourg ne s’est pas fait poser des faux seins, un bon point. Petits seins, mais gros cul ! Comme les Anglaises et les Hollandaises.

 

 

Serge Gainsbourg, Thierry Ardisson, au fond nous manquent. C’est pas qu’on a besoin de stars au-dessus de nous, on a passé ce cap infantile, mais on a besoin de représentants intelligents, vifs, drôles, originaux, pas des Montchalin, des Macron et des Wargon, que Pierre de Brague, notre (sous-)chef à tous (rappel : et l’augmentation promise, Pierre ?), classe dans la catégorie « androïde attalien produit dans les laboratoires de la World Rothschild Company ». Quelqu’un a très bien traduit cela, un jour :

 

 

Face à la veulerie généralisée d’un peuple qui accepte de se faire masquer sur un haussement de sourcil de cocaïnomane, avec la moitié des people qui nous enjoignent de nous faire vacciner (alors que la plupart d’entre eux ont acheté un faux vaccin jusqu’à 5 000 boules), face à une technocratie médiatico-politique d’une médiocrité affligeante et d’une bassesse morale jamais vue, nous avons besoin de héros grecs, pas de gabrielattaux (un Gabriel Attal, des gabrielattaux).

C’est ce que le cinéma nous proposait, avant. Aujourd’hui, il met en avant la lâcheté et la putification. Pareil pour la pub, visez un peu ça :

 

 

Le système des valeurs a été retourné par le Diable, c’est d’ailleurs son boulot. Il a brûlé Notre-Dame, mais ce faisant, ce connard a réveillé notre foi. Bon, pas celle du journal catho-veule La Croix, qui a pris fait et cause pour l’Ennemi de Dieu :

 

 

Satan, qui a la main sur le pognon, peut acheter n’importe qui. Mais tout le monde n’est pas achetable. Perso, on vous le dit en vérité, si Libé nous offre un pont d’or pour bosser chez eux, on n’y va pas. Pas parce qu’on détesterait avoir un CDI avec 13e mois, intéressement, comité d’entreprise, vacances et tout le merdier salarié, mais ça ne matche pas avec la liberté d’écriture. Chez E&R, on en prend plein la gueule, mais cette intelligence collective vaut tous les salaires. En même temps, une petite augmentation de temps à autre, pour rattraper l’inflation à deux chiffres, on crache pas dessus. Faut bien bouffer, hein.

Esprit de l’escalier

Merde, on vient d’y penser : fallait pas demander une augmentation pour bouffer en faisant l’apologie du jeûne ! Mais qu’on est cons !

Un shoot de beauté et de courage dans ce monde de lâches

 

 

 

Attention tout de même aux chats de Marine.

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2946843
    Le 22 avril à 17:35 par draft
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Réponse à Leila...
    ...au moins la ’’Zizi’’ elle en avait !
    ...du charisme.

    ...C’était pas une taupe de la CIA, ni des Rothschild, elle !

     

    Répondre à ce message

  • #2946885
    Le 22 avril à 19:53 par kantor
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Sur le canapé avec son porte cigarette, c’est Claude Pompidou ? (en moins blonde...)

     

    Répondre à ce message

  • #2946921
    Le 22 avril à 21:14 par SaddamForEver
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Ils ont vraiment des gueules de prix Nobel les 2 prix nobel

     

    Répondre à ce message

  • #2946930

    « Sans détour mais pas sans réserve. La menace Marine Le Pen conduit La Croix à apporter son soutien à Emmanuel Macron en vue du second tour de la présidentielle. »

    Les aides directes à la presse qui représentaient en 2019, près de 49 millions d’euros, ont le plus profité à Libération, près de 4,2 millions d’euros, La Croix , 4 millions d’euros et L’Humanité, 3,3 millions d’euros...

     

    Répondre à ce message

  • #2946942
    Le 22 avril à 22:28 par Robespierre
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Il faut arrêter avec le « prix nobel d’économie ».

    Il a été créé en 1968 à l’initiative de la banque centrale suédoise et n’a rien aucun rapport avec les prix d’origine. La « science économique » n’a de science que le nom. Aucun de ces « scientifiques » n’a été capable de prédire quoi que ce soit, ils n’ont jamais rien vu venir. Les « économistes » passent leur temps à expliquer doctement comment les choses sont arrivées, mais ils sont incapables de prévoir une crise majeure comme celle de 2008.

    Imagine-t-on un ingénieur des ponts et chaussée vous expliquer qu’il ne sait pas si son ouvrage d’art ne va pas se casser la figure parce que la science physique a des lois de la statique capricieuses ?

     

    Répondre à ce message

  • #2946965
    Le 23 avril à 01:36 par Nicolas
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Avec la tambouille que l’on nous sert à longueur de temps, de l’indus dans toutes les bonnes franchises de NewsLand, je m’étonne qu’il n’y ait pas plus d’indigestion dans les rangs. Moi, mon menu est simple : en entrée et plat, une bonne plâtrée d’ER, et en dessert : quelques sketches de Dieudonné. Et pour le liquide : de l’eau. Sinon pour les sauces, j’ai pour l’instant parce que je suis lent agrémenter les plats de sauces diverses : sauce Guyénot (De JFK au 11...), sauce Séverac (La guerre secrète contre les peuples), et la spéciale du chef, la double saveur pour un même effet : Comprendre (L’empire et l’époque). Bref, oune véritable festin ! Succulent ! Al dente ! Ma qué..."fin euh....Mes félicitations au(x) chef(s) !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2947000
    Le 23 avril à 06:37 par Olivier
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Carrément charmante la Mélanie :-)

     

    Répondre à ce message

  • #2947004
    Le 23 avril à 07:10 par KAFIR
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Quand je constate que de plus en plus, la mode et la publicité utilise des mannequins obèses, je me demande à quels moments, ils font faire la même chose avec les hommes au nom de l’égalité. Imaginez, la couverture de TÊTU avec un gras du bide.

     

    Répondre à ce message

  • #2947045

    La Croix appartient au groupe Le Monde.
    Réduit la religion à des rituels très secondaires, et la charité, réservée au proche et prochain, au "migrant".
    Se fiche pas mal de PMA/GPA et avortement.
    Ces derniers réservés aux blancs et beiges ; le migrant proliférant très naturellement.
    Obama ne se ressemble pas, lors de la conférence universitaire.
    D’ailleurs, où est Mike ?
    Et non, pas de regret pour le grossier/pervers Gainsbourg ou sa Jane macronienne et leur fille sans charme. Il a beaucoup plagié, certes avec talent.
    Nous voulons qu’éclosent à nouveau les talents de France.
    Cent mille fleurs aurait dit Mao.

     

    Répondre à ce message

  • #2947358
    Le 23 avril à 17:32 par Ouate zeu feuque
    En bref – Vendredi 22 avril de l’an de grâce 2022

    Petit commentaire sur l’excellente photo-montage en haut de page.

    La macrone au journaliste :

    « Ah qu’il est bon le soir de se détendre à la maison, après une dure journée de travail ; d’enlever ce carcan présidentiel et d’être enfin soi-même !
    Vous dites ? Où est Jean-Michel ? Dans la cuisine bien sûr ! Il fait le café !
    Ah, ce soir, comme je lui ai dit, c’est les femmes au salon et les hommes au fourneau ! »

    Décidément, chez les macrone-trogneux, l’égalité n’est pas un vain mot !
    Bravo !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents