Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Enfants disparus et tués en Isère : des dossiers sabotés ?

En l’espace de 16 ans, 11 meurtres et disparitions d’enfants ont eu lieu en Isère, dont Grenoble est le chef-lieu. Seuls deux de ces meurtres auraient, selon la justice, été résolus, et les dossiers de deux meurtres viennent d’être enterrés. La justice dit avoir exploré toutes les pistes, ce qui ne semble pas être l’avis des familles. En tout cas, comme dans le dossier des disparues de l’Yonne, comme dans l’affaire Alègre et bien d’autres, on a pu constater quelques « dysfonctionnements » assez incroyables dans des affaires aussi graves.

Entre 1980 et 1996, 11 enfants âgés de 5 à 13 ans ont été tués ou portés disparus dans ce département d’1,2 millions d’habitants (aujourd’hui). On est dans la région de Grenoble, pas loin de la Suisse et de l’Italie, tout près de Lyon.

Pour situer le tableau, pendant cette période, de 1983 à 1995, le maire RPR de Grenoble était Alain Carignon, dont on se rappelle les démêlés avec la justice [1]. En 1986, Carignon, élu député, entre dans le gouvernement Chirac, et de 1985 à 1997 il est président du Conseil général de l’Isère.

Grenoble, c’est aussi le secteur où a eu lieu une partie de l’affaire du Temple solaire, avec un des trois « suicides collectifs » qui s’est produit dans le Vercors, et c’est là que l’affaire a été « instruite ».

Aujourd’hui, la mafia sicilienne semble bien implantée à Grenoble, avec quelques débordements tels que l’assassinat à l’aide d’une carabine de chasse à lunette d’un détenu dans la cour de la prison juste avant qu’il n’aille voir le juge, en 2008.

 

Les meurtres et disparitions

Officiellement, on en comptabilise 9, mais certains ont été oubliés, semble-t-il, des bilans officiels.

- Philippe Pignot, disparu le 25 mai 1980 à La-Morte-sur-Isère, à l’âge de 13 ans. On n’a jamais retrouvé son corps.

- Ludovic Janvier, disparu le 17 mars 1983 (trois jours avant le 20 mars, date de rituel satanique) à Saint-Martin-d’Here, à l’âge de 6 ans et demi. Un peu avant 20h, il était parti avec ses deux frères chercher un paquet de cigarettes à deux cents mètres du domicile familial. Il est enlevé devant plusieurs témoins par un homme avec un casque de moto sur la tête, en bleu de travail et portant des chaussures de sûreté. Cet homme, en outre, avait l’air gentil et connaissait les noms des enfants. Les enfants ne se sont pas méfiés quand il leur a demandé de l’aider à chercher son chien. La famille de Ludovic s’était installée en Isère depuis la Sarthe trois semaines plus tôt. Le corps de Ludovic Janvier n’a jamais été retrouvé. Un non-lieu a été rendu, mais le dossier de Ludovic, comme quatre autres, a été « perdu » puis retrouvé en 2009. « Il faut qu’un avocat saisisse un ministre pour lui signaler qu’il y a un problème au tribunal de Grenoble pour que, subitement, ils retrouvent les dossiers perdus », a souligné la sœur de Ludovic devant France Soir. Des ossements d’enfant retrouvés dans le Vercors en 1985 remontent à l’époque à la disparition de Ludovic [2].

Lire la suite de l’article sur dondevamos.canalblog.com

Notes

[1] Il a été poursuivi pour abus de biens sociaux et recel pour avoir lancé des journaux de campagne payés par l’argent public, puis pour « faux, usage de faux et abus de biens sociaux » dans l’enquête sur la société Grenoble Isère développement (GID), suite à quoi il fait 29 mois de prison et doit rembourser avec son associé à rembourser 253 126,36 € au conseil général, à payer 51.000 € d’intérêts, ainsi que 25 000 € d’amende pour Alain Carignon.

[2] Le cadavre de cet enfant présentait une blessure importante à la tête par un objet contondant, ce qui l’a tué. Mais, on n’a plus jamais réentendu parler de ce corps jusqu’à ce qu’on apprenne qu’il avait été détruit en 1998 dans un des « dysfonctionnements » de cette affaire, ce que la justice nie officiellement. Légalement, le corps n’aurait pas dû être détruit, car on ne les détruit pas comme des vulgaires pièces à conviction.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pourquoi l’accès à ce site, dondevamos, est bloqué à l’INSEE ?

     

  • on sait tous que ces reseaux franc macons sataniques s’amusent a torturer, violer, puis tuer et meme parfois manger les enfants. Le tout sur film snuff qui se vendent tres chers. Cela permet aussi le chantage sur personnalites. Les grades de la police, justice, medecine, etc se retrouvent pris au piege et sont obliges de tout couvrir. C’est comme ca que des dossiers se perdent, que les cas sont classes,etc....
    C’est l’horreur absolue du luciferisme.


  • Je ne doute pas que les réseaux pedocriminels existe bel et bien mais étant du village de Sara et Saida et ayant suivi cette affaire comme tout voreppins il n’y a apparement plus aucun doute sur la culpabilité de George Pouille.


  • Quand la pédocriminalité s’exerce dans les milieux de notables, d’oligarques, de sectes sataniques franc maçonnes et des puissants de ce monde, il est effectivement difficile que les enquêtes des gendarmes aboutissent !!!...........

     

    • Nous vivons bel et bien dans le royaume de satin. Quel cauchemar. Cette franc-maçonnerie me dégoute à un point, je ne trouve pas de mot assez fort, comment peut-on faire partie de cette m.rde ? Et certains ont l’air d’en être fiers et la défendent.


    • #1034145

      @systempourri
      Ceux qui défendent la maçonnerie sont persuadés que c’est fait n’existent pas, du moins pas dans leur obédience, ce ne sont que les maçons d’un certain grade (à priori pas avant les degrés approchant le 30ème grade des rites les plus fréquentés qui en comportent au total 33) et ayant suivi certains rites qui commettent ces agissements, la grande majorité des francs-maçons sont des gens qui adorent le côté grandiose des cérémonies, la pseudo-profondeur intellectuelle du mouvement qui ne jure que par les grands philosophes, les ouvrages sur les vestiges d’anciennes cultures polythéistes (l’Egypte, la Grèce notamment mais aussi l’hindouisme et autres), en somme : la masturbation intellectuelle et par dessus Tout, les nouveaux secrets et les titres pompeux qui sont conférés dans les "hauts-grades"...

      NB : les rites classiques comportent 3 premiers grades fondamentaux : Apprenti, Compagnon puis Maître. Ensuite, la progression dépend de l’impression que le maçon fait à ses supérieurs, beaucoup de maçons ne passent jamais (même après plusieurs décennies !) dans les hauts-grades car jugés insuffisants selon les critères de leurs confrères plus ... "éclairés". D’autres progressent rapidement et atteignent les degrés supérieurs aux quinzièmes, vingtièmes niveaux en même pas 15ans...

      ’Sources : sites de lutte contre la pedocriminalité tels que dondevamos et conférences de (soi-disant) repentis de ces mouvements... Y’ en a beaucoup, et sur les grandes lignes tous disent la même chose. Après selon les obédiences fréquentées et les choix de parcours de chacun, des choses changent.


    • Ces histoires d’évolution et de grandes chez les franmacs c’est du n’importe quoi pour faire miroiter aux "apprentis" une espèce d’aventure au pays merveilleux du grand architecte. Si un oligarque se fait envoyer un carton d’invitation chez ces fils de pute, t’inquiète pas qu’il commencera direct au niveau 30.


  • ...et puis , à Grenoble, il y a le Centre d’Énergie Atomique (CEA), d’où sorte tous les maires de Grenoble depuis 40 ans... Le dernier en date, issue du directoire du CEA, est auto étiqueté EELV... (il y a de quoi devenir vert !)... Les dizaines de labos plus opaques les uns que les autres... et leurs cohortes d’apprentis sorciers... Philippe Malière, grand pourfendeur des sciences techno-débiles terriblement mensongères (ils font miroiter n’importe quoi) et dogmatiques (des Nazis ?... oui oui) : les nanotechnologies... l’être humain marchand totalitaire et « augmenté », avec des trucs implantés dans le cerveau et partout ailleurs, d’ailleurs... Geneviève Fioraso (qui a résisté à toutes les tempêtes à Matignon...), alias « Furioso », est la première représentante de ce lobbies d’eugénistes, la vraie mafia ... c’est par là... (y a qu’à voir sa gueule pour comprendre...) ... tout ça c’est à Grenoble aussi... une armée de juge d’instruction aurait du boulot pendant des années... en Isère... si on les y invitait avec une insistance correctement salariée... mille excuses, je rêve...