Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

3 septembre 2013 - Propos recueillis par Alimuddin Usmani

Alimuddin Usmani : Bruno Gollnisch, les événements à propos de la Syrie s’accélèrent. Le président François Hollande a annoncé qu’une action militaire en Syrie serait prise « dans les prochains jours ». Il a également reçu jeudi dernier, en grande pompe, l’opposition au gouvernement syrien à l’Élysée. Quelle est votre réaction face à cette prise de position ?

Bruno Gollnisch : Je pense qu’il s’agit d’une ingérence inacceptable dans les affaires intérieures d’un État souverain, dont naguère encore nous recevions le chef d’État, Bachar el-Assad, à la tribune officielle du 14 juillet. Il y a dans ce pays une guerre civile, alimentée pour une bonne part depuis l’étranger. Le principe de non-ingérence, principe traditionnel du droit international, peut paraître insatisfaisant. Il a pour but cependant d’éviter les contagions et les extensions de ce genre de conflits. Un peu comme le commandant d’un navire qui ferme les portes étanches d’un compartiment gagné par l’incendie ou par une voie d’eau, afin d’éviter que le sinistre n’entraîne tout le navire à sa perte. Les atteintes portées à ce principe ces dernières années, toujours sous des prétextes « humanitaires », ont révélé des conséquences désastreuses la plupart du temps. Il faut en revenir au droit international classique, et rompre résolument avec cet interventionnisme brouillon dont les peuples ne mesurent, ni les causes réelles, ni les conséquences possibles.

L’inquiétude d’une intervention militaire américaine gagne une grande partie de la population syrienne. La population chrétienne craint notamment qu’un changement de régime n’amène à une catastrophe d’une ampleur sans précédent. Quel message souhaitez-vous adresser aux chrétiens de Syrie ?

Le régime syrien respectait indiscutablement leur liberté. Peut-être cependant leur faut-il éviter de paraître liés à un camp dans cet affrontement. Je crois qu’il leur faut être prudents. Je salue leur courage et leur volonté de garder leur foi et leur identité. La disparition des chrétiens du Proche-Orient (Syrie, Irak, Liban, Jordanie, Égypte, etc.) serait un recul en arrière de trois mille kilomètres pour notre civilisation. 

Les critiques de la politique extérieure américaine pensent que les États-Unis mènent des guerres d’agressions sous prétexte de venir en aide à la population civile. Un document datant de 1983 démontre que Washington a assisté Saddam Hussein dans le gazage des troupes iraniennes. Où vous situez-vous par rapport à ces critiques ?

Il est certain que les Occidentaux ont puissamment aidé l’Irak dans sa guerre contre l’Iran. Dans le cas présent, en Syrie, il semble bien qu’il ait été fait usage de gaz Sarin, mais par qui ? On peut penser ce qu’on veut de Bachar el-Assad, mais c’est un homme rationnel. Il était en train de gagner sur le terrain. Et c’est ce moment qu’il aurait choisi pour utiliser le gaz, alors que toutes les déclarations occidentales, et américaines en particulier, avaient annoncé à l’avance que c’était la « ligne rouge », autrement dit, un casus belli ? Cela me paraît incohérent. Un adage latin nous dit : « Is fecit cui prodest. » En français on dit également : « Cherche à qui le crime profite. » Ce qui est certain, c’est qu’il ne profite pas à Bachar. Certes, il détient des gaz de combat. Mais on sait que leur emploi est très facile. Au Japon, une petite secte, Aum Shinrikyô, en a fabriqué pour son compte et utilisé en 1995 dans le métro de Tôkyô, faisant douze morts et cinq mille cinq cents blessés. La police japonaise en a alors retrouvé cinquante tonnes, de quoi tuer six millions de personnes. Je ne dis pas pour autant que l’usage vient de la rébellion ; je dis qu’à l’heure actuelle nous n’avons pas de certitudes. En tous cas, je pense que le gouvernement de Washington, qui a fait périr de faim des centaines de milliers d’enfants irakiens par l’effet d’un blocus impitoyable durant des années, n’est pas qualifié pour donner des leçons de morale sur ces sujets.

Jean-Marie Le Pen a participé en tant qu’officier à la guerre de 1956 en Égypte et à la guerre d’Algérie (1954-62). Il s’est farouchement opposé à la guerre contre l’Irak, la Serbie ou la Libye. BHL ou Kouchner, qui n’ont jamais pris les armes, ont toujours poussé la France à intervenir militairement partout dans le monde (notamment au Kosovo, en Irak, en Afghanistan, au Darfour, en Libye et en Syrie). Que vous inspirent de tels personnages ?

C’est une constante de ces personnages. Ils ne sont jamais avares du sang des autres. Et ceci, toujours au nom des grands sentiments. Quitte, le reste du temps, à restreindre les crédits de la défense, à critiquer les valeurs militaires, etc.

Ce qui me choque aussi, c’est la prétention à « punir » Assad, par des « frappes limitées ». On présuppose donc que la Syrie n’aura d’autre choix que de subir ? Il n’y aura pas de riposte possible ? Et quand Bachar répond que cela portera atteinte aux intérêts français, ils s’indignent de ses « menaces ». De qui se moque-t-on ? Ces histoires de « guerre limitée » me font penser à juillet 1914. L’empire austro-hongrois a voulu « punir » la Serbie, dont le gouvernement était selon lui coupable de complicité dans l’assassinat de son archiduc héritier, à Sarajevo. Ce devait être une guerre « limitée ». En août, l’Europe entière s’embrasait, et c’était le début de la guerre mondiale !

Alain Soral pense que l’oligarchie bancaire mondialiste joue à un jeu pervers, qui consiste à désigner les groupes salafistes comme ennemis tout en assurant leur financement, notamment via le Qatar ou l’Arabie Saoudite. Cette stratégie aurait déjà été utilisée avec Hitler lors de la Deuxième Guerre mondiale. Quel est votre regard en tant qu’historien sur cette analyse ?

Je me garderai bien de prendre position sur ces sujets, car je ne dispose pas d’informations en qualité et nombre suffisants. C’est une hypothèse intéressante.

Ce qui est certain, c’est que les politiques occidentales sont parfaitement incohérentes. On a détruit le régime baasiste en Irak, et d’une façon plus générale le nationalisme arabe, qui était un rempart contre l’islamisme radical, au nom de la lutte contre ce même islamisme, dont les bases se trouvaient plus à New York, à Londres et à Hambourg qu’à Bagdad ! On invite Kadhafi à Paris, puis on participe en direct à l’organisation de son assassinat. On prétend combattre le salafisme, et l’on reste au mieux avec l’Arabie Saoudite et le Qatar, qui en sont les principaux bailleurs de fonds. Est-ce qu’il s’agit d’erreurs grossières, ou de machiavélisme ? Avons-nous affaire à des éléphants piétinant avec lourdeur ce magasin de porcelaine délicat qu’est l’Orient ? Ou à des comploteurs subtils qui y jouent un coup de billard à trois bandes ? J’hésite encore. La fréquentation des milieux politiques depuis un quart de siècle m’a appris qu’il ne faut jamais exclure l’hypothèse de la bêtise. Dans la deuxième hypothèse, celle des calculs cyniques, il faut reconnaître que ces combinaisons savantes et ces stratégies tortueuses ont généralement manqué leur but. Mais à quel prix pour les peuples !

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #514210

    On laisse au FN le monopole de l’opposition au takfiristes, pour rendre le takfirisme plus sympathique ;..
    Le travail réalisé, c’est de faire monter le FN !!! Les politiciens irresponsables viendront ensuite s’en etonnner !!

     

    • #514352
      le 04/09/2013 par MankindFails
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      T’as raison avec des politiciens aussi irresponsables cette pauvre France pourrait se retrouver avec un parti qui n’est pas composé que de sociopathes !

      Faudrait que les gens se bougent un peu pour éviter qu’un tel malheur ne se produise !


  • #514225

    " Ce qui est certain, c’est que les politiques occidentales sont parfaitement incohérentes " . Que non ! le fil d’Ariane de ces politiques, c’est l’intéret prioritaire d’Israel, en tant que peuple de la Diaspora et en tant qu’Etat . La Syrie et Israel n’ont jamais fait la paix, la Syrie NE PEUT PAS la faire tant qu’Israel ne lui restituera pas le Golan, et Israel ne le restituera pas . Il n’y a même pas eu d’armistice signé entre Israel et la Syrie . Après la guerre de 1967 et la guerre de 1973, la guerre qui vient et qui sera gagnée par Israel va lui fournir de nouveaux gains territoriaux . Ben Guigui-Hollande qui gouverne la France au nom d’Israel va envoyer l’armée dite "Française", payée par les Français, faire la guerre pour les Juifs et pour la plus grande gloire d’Israel .

     

  • #514232

    Au Japon, une petite secte, Aum Shinrikyô, en a fabriqué pour son compte et utilisé en 1995 dans le métro de Tôkyô, faisant douze morts et cinq mille cinq cents blessés. La police japonaise en a alors retrouvé cinquante tonnes, de quoi tuer six millions de personnes.



    une shoah d’évitée !

     

  • #514238
    le 04/09/2013 par Catholique & Français
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    Je ne partage pas la plupart des vues du F.N. mais les réponses données sur ce sujet ô combien sensible me paraissent admirables de sagesse et de lucidité. Nous sommes ici loin des bouffons qui occupent la "politique" et les médias de nos jours. Merci à vous monsieur Gollnish.


  • #514254

    très bonne analyse,

    sauf pour ces histoires de chrétiens d’orient qu’il soutient par tribalisme (étant chrétien lui-même).

    on aurait préféré qu’il ne fasse pas cette distinction entre syriens chrétiens et syriens musulmans.

     

    • #514280

      Quelle inculture ! Le Président Syrien est alaouite, pas chrétien ! Et si il les défend ce n’est pas par calcul mais pour respecter un principe, celui de la laïcité et de la liberté de croyance.


    • #514284
      le 04/09/2013 par The Observer
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      On lui pose une question sur les chrétiens d’Orient...il répond sur ce sujet...point de tribalisme là-dedans.

      N’est ce pas plutôt vous qui feriez du tribalisme à l’envers ? ou à l’endroit d’ailleurs.


    • #514299

      @ aguellid
      L’intelligence et la perspicacité d’un homme de la trempe de Bruno Gollnisch appuient, au contraire, là où ça fait mal. La stratégie conduite par l’Empire est de "liquider" le Moyen Orient de sa présence chrétienne pour justifier par la suite la stratégie de la guerre de civilisation islamo-chrétienne toujours, bien entendu, dans l’intérêt supérieur du lobby auvergnat ;) Il ne s’agit pas du tout de tribalisme sectaire mais d’une sonnette d’alarme qui va dans le sens de la stratégie globale adoptée au Moyen Orient depuis la première guerre civile libanaise et à travers elle créer les conditions d’une haine menant à un conflit où l’histoire du coq du Rabbin deviendrait réalité... Il faut toujours lire entre les lignes ce qui est assourdissant de silence !


    • #514600

      la politique d’ingérence de la France en Orient en faveur des chrétiens ne date pas d’hier, elles remontent à l’époque de l’Empire Ottoman et de François premier, plus tard quand la SDN a donné un mandant à la France sur la Syrie, elle en a profité pour amputer la Syrie et créer artificiellement le Liban pour donner un État à ces chrétiens où ils seraient majoritaires et auraient tous les pouvoirs (ils y sont par la suite devenus minoritaires, à cause de leur émigration vers les USA et de leur natalité plus faible, tout en détenant tous les pouvoirs que leur a légué la France, d’où la guerre civile).

      Et Gollnisch s’inscrit dans cette tradition, d’ailleurs dans toutes ses interventions où il est question du Moyen-Orient, que ça soit l’Irak, le Liban, la Syrie ou l’Égypte il nous parle des chrétiens, de l’intérêt de soutenir le camp qui défend le mieux leurs intérêts, qui les "protège" le mieux, etc.. c’est à dire il voit les choses principalement du point de vue de l’intérêt de la communauté chrétienne,


    • #514663

      Le problème de l’Islam est décidemment l’écart incroyable existant entre les analyses d’un sheik Isram Hossein et les réactions émotionelles de cette sortie (hors sujet d’ailleurs) sur le tribalisme de Bruno Golnish.
      C’est d’autant regrettable, et significatif, que tu semblais apprécier le ton de son intervention.
      Le chemin vers l’Egalité et la Réconciliation est encore long pour toi.
      Bon courage et écoute mieux Soral.


    • #514739

      Les Syriens la font cette distinction !!


    • #515396

      bien sur qu il y a un soutien aux chrétiens d orient par intérêt... tout n est fait que par intérêt...
      je ne suis pas sur par contre que ce soit du pur tribalisme car à la lecture du reste de l interview il semble avoir une réflexion un peu plus poussé que ça mais ce n est pas à exclure totalement du point de vu de la manipulation des masses qui malheureusement ont du mal à pousser le raisonnement... une grande partie des commentaires qui précède le mien tend à le démontrer...
      la thèse du choc des civilisations organisé par une oligarchie toujours plus avide de pouvoir est également intéressante et même plutôt probable...
      avant les accord sykes picot et le démantèlement du califat ottoman il y avait déjà eu les croisades presque 1000ans avant...
      l intérêt des chrétiens comme des musulmans et comme d autre croyants et même des athées devrait être l humanité dans sa diversité... si Dieu ou la nature ou "le hasard"... qui bien souvent est la même force a créé le monde tel que nous le percevons (la perfection absolu n existant pas ici) à travers les différences nous devrions voir diversité et complémentarité...
      force honneur paix amour...


  • #514308

    3000 kilomètres, c’est exactement la taille de la quenelle qui se prépare, avec l’aide des musulmans inch’Allah !


  • #514386
    le 04/09/2013 par les je sont faits
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    "La fréquentation des milieux politiques depuis un quart de siècle m’a appris qu’il ne faut jamais exclure l’hypothèse de la bêtise."

    Joli !

     

    • #514591
      le 04/09/2013 par Jérémie Delage
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      Je pense que c’est un hommage et une confirmation de l’adage napoléonien :

      "N’attribuez jamais à la malveillance ce qui s’explique très bien par l’incompétence."

      Malheureusement, l’un n’empêche pas l’autre...


    • #518211

      Ou encore "Quelle est la part de diablerie et quelle est celle de la crétinerie " ? dans leur décision.


  • #514587
    le 04/09/2013 par Ezra Destouches
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    " il faut reconnaître que ces combinaisons savantes et ces stratégies tortueuses ont généralement manqué leur but. " ???

    Déclaration Balfour Dr Weizman
    colonel Mendel House, rabin Wise
    financement du Bolchevisme ( wall street Trotsky )
    pret bail à Staline
    Mai 68
    loi Pompidou Giscard Balladur Rothschield
    11 septembre
    etc etc etc

    j’Aurais tellement préféré qu’il ait raison....

     

    • #515536
      le 05/09/2013 par bobforrester
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      "financement du bolchévisme " "trotsky" ???
      Qu est ce que c est que ces allégations aussi préremptoires que fumeuses ?
      On aimerait

      1) les sources
      2) les références des archives
      Et pas celles de la propaganda staffel !

      l objectif politique ?

      à moins qu’il ne s agisse que d’un calcul mercantile qui illustre le jugement de Lénine suivant

       :" les capitalistes nous vendront la corde pour les pendre !"

      J ai le sentiment que l anti communiste et l anti sémitisme rendent sourd et aveugle mais pas jacasseur attardé de la guerre froide au moment où il faut unir les forces !
      Du travail idiot de diviseur !


  • #514668

    Encore une très bonne interview, et un point de vue très intéressant de M. Gollnisch.
    Merci à Alim et à ER de relayer l’info et nous permettre d’être informés dans le détail.
    Sinon dans une autre mesure à défaut de pouvoir s’informer, je prends les nouvelles mainstream et j’en déduis le l’inverse.
    Bien à vous.

     

  • #514762
    le 04/09/2013 par Substance2004
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    Alain Soral cité en entretien, bravo... On comprend qu´il puisse gêner...

    Brillant Bruno Gollnish.
    Il est clair que depuis le temps que ce conflit existe, il y a des questions à se poser sur l´efficacité des rebelles au combat. Pourquoi alors utiliser des armes chimiques alors qu´Assad devait avoir le dessus ? Et pouf ! On nous sort l´utilisation de ces armes.

    Les interventions de BHL à canal et ailleurs devrait mettre la puce à l´oreille à beaucoup.


  • #514772

    Qui est Alimuddin Usmani ?
    La seule information que je trouve c’est "Radio Prague" .. est ce lui ?

    Il fait de bonnes interviews, a chaque fois.

     

    • #515085

      C’est un journaliste indépendant qui collabore ponctuellement avec ER. Il a écrit des articles pour Radio Prague et a même réussi à donner la parole à Jean-Marie Le Pen sur cette Radio. Belle performance quand on sait que ce dernier est plutôt boycotté par les médias institutionnels. Les journalistes la bas sont en général des bobos qui font des sujets sur la pleurniche.

      http://www.radio.cz/fr/rubrique/fai...


  • #515095

    Réponses très intéressantes de Bruno Gollnisch. ça fait plaisir d’entendre des propos de bon sens, intelligents et lucides. Le parralèle avec la première guerre mondiale est pertinent. On peut en effet lire dans les livres d’histoire que l’Autriche parlait de "punir" la Serbie, exactement comme le fait Flamby à l’égard de la Syrie. ça nous change de Haziza ou Jerusalem Désir qui fait une comparaison inadmissible avec les accords de Munich. Avec Gollnisch le niveau est très élevé...

     

    • #515215

      Franchement c’est hallucinant ce que dit Kerry ....Il dit qu’une coalition large se dégage et il évoque notamment dans les pays arabes qui sont prêt à en découdre avec la Syrie.....Le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie....Bref tous les pays qui ont depuis deux ans alimenté les rebelles dans la déstabilisation......Manque plus qu’Al Quaida mais bon la c’est peut être pas politiquement correct pour les USA et la France.....


    • #515441
      le 05/09/2013 par Goetz von Berlichtingen
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      Oui notre "faux-vrai" juif Kerry cite de nombreux pays prêts à s’envoler joyeusement dans une nouvelle guerre, mais il ne parle pas du rôle du "monde juif" dans cette formidable pression politico-médiatique pour entrainer l’Occident dans une nouvelle guerre .... en Syrie cette fois !
      Kerry en "vrai faussaire menteur manipulateur" veut certainement faire oublier le rôle essentiel joué par la "communauté juive" dans les véritables drames que vit le Moyen Orient depuis des décennies.
      Pauvres de nous, qui sommes devenus les petits esclaves du diable, le peuple élu .....


  • #515308

    Je suis d’accord avec lui sauf lorsqu’il dit :"Je salue leur courage et leur volonté de garder leur foi et leur identité. La disparition des chrétiens du Proche-Orient (Syrie, Irak, Liban, Jordanie, Égypte, etc.) serait un recul en arrière de trois mille kilomètres pour notre civilisation. """"""

    Là ,il dit carrement que les chretiens d’orient sont la 5eme colonne de l’occident ....le moyent orient est avant tout une civilisation arabo musulmane et les chretiens d’orient font parti de cela mais en tant que minorité raison pour laquelle on ne les a pas massacré ou expulsé comme d’autres civilisations...Et il faut arreter avec ce probleme des chretiens d’orient ...la majorité souffre donc la minorité aussi ..de plus les chretiens ont cette chance de pouvoir s’exiler facilement contrairement aux musulmans ...combien de chretiens vivent t ils dans des camps de refugiés ? aucun donc qu’on arrete cette mascarade

     

    • #516341

      Si vous suivez les infos il faut reconnaitre que les chrétiens sont une cible priviligiée des djihadistes. L’armée gouvernementale syrienne défend cette minorité religieuse :

      http://www.france24.com/fr/20130905...

      Le Hezbollah ainsi que les chrétiens du général Aoun ont eu raison de faire une alliance car le vrai ennemi commun c’est le sionisme et l’Empire. Pendant la Guerre civile à partir de 1975 les fractures ont uniquement profité à Israël. Il faut donc saluer cette alliance et l’intelligence du Hezbollah et de l’armée syrienne qui a décidé de défendre les chrétiens qui sont la cible des djihadistes financés par le Qatar et l’Arabie Sioniste qui défendent les intérêts de l’Empire...


    • #517632

      Le plus tragique c’est que dans quelques années les mêmes Hollande et Obama la bouche en cul de poule viendrons pleurnicher quand des chrétiens seront massacrés par les islamistes.....Un peu comme les BHL, Sarko et Obama et Cameron en hypocrite devant le corps de l’ambassadeur américain massacré en Libye....Jusqu’où iront ils dans la régression ???...


  • #516347
    le 05/09/2013 par binational
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    ( a propos du gaz sarin) La police japonaise en a alors retrouvé cinquante tonnes, de quoi tuer six millions de personne.........Ptit jeu de mots qui ma fait sourire, tres fin le gollnisch , c un homme de cet accabit qui devrait gouverner en france pas un flamby qui se fait trainer en laisse......


  • #516742

    Je suis français musulman, né en France, de parents nés en Tunisie (je n’ai donc rien à voir avec la racaille - sic-).
    Je suis laïc, et parfaitement intégré à mon pays.
    J’apprécie à sa juste valeur la réaction de B. Gollnish : Il est normal d’avoir une relation particulière avec ses coreligionnaires. B. Gollnish est un patriote, je le suis aussi.
    Il défend la souveraineté de la France et celle de l’état nationaliste arabe et laïc de Syrie et je l’approuve totalement.
    Cela ne fait que confirmer les analyses d’A. Soral et montrer, si besoin était, que les patriotes de toutes les nations ont tous un seul et même ennemi : La finance mondialisée, les médias faiseurs d’opinion pilotés par qui l’on sait, les philosophes de la même communauté disant le bien et le mal, promeuvent la destruction des religions (à part une seule), de la famille, etc...

     

    • #516971

      Le Front national est effectivement un meilleur ami des Nations Arabes que l’UMPS qui est totalement à la solde des sionistes et du mondialisme...


    • #517625

      Il est très important que égalité réconciliation ne soit pas isolé....C’est pour ça que j’invite les internautes à signer la pétition contre la guerre en Syrie vous pouvez la trouvez sur le blog d’Allain Jules qui est lui aussi un militant (d’un genre différent d’Alain Soral) de la lutte contre l’impérialisme....C’est très important de ne pas être divisé pour contrer les positions des BHL Obama Hollande sur la Syrie....Faut leur montrer qu’on est radicalement contre cette guerre illégale et finalement imorale...


    • #520200
      le 09/09/2013 par Byblos le maronite
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      Votre dernière phrase sur la destruction de la famille et des religions est d’une très grande lucidité. C’est étonnant de voir en Occident, et singulièrement en France ces deux campagnes de propagande en apparence contradictoires -mais en apparence seulement-. L’une contre l’Islamisme et par extension contre l’Islam, et l’autre visant à détruire un à un tous les fondamentaux de la foi chrétienne.


    • #520306
      le 09/09/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      @ Karim

      Vous n’avez pas à vous justifier de ce que vous n’êtes pas, votre niveau d’expression écrite le traduit déjà. Renvendiquer d’où vous venez est en revanche bien légitime. Vous pouvez être fier d’avoir su conserver ce que la Tunisie pouvait présenter de meilleur, cela apporte aussi de l’eau à notre moulin (celui d’une réconciliation obligée alors que rien au départ ne nous opposait).
      Bien "gaulois" de naissance et de tradition, je puis vous assurer avoir trouvé souvent plus d’esprit et d’intelligence au Maghreb que dans notre réduit hexagonal contemporain.
      Les idiots qui décrètent à l’aune de leur horizon trop bas en prennent ainsi pour leur grade !
      Pour le reste, monsieur Gollnisch n’a pas une "relation particulière avec ses coreligionnaires", il fait de la politique et doit donc adapter son discours au contexte.
      Il pense beaucoup plus haut et loin que ce qu’il affiche, il est la puissance intellectuelle de son parti mais se voit confier un rôle subalterne sur l’échiquier du fait justement qu’il se situe très au-dessus de la mêlée. Celui qui pense est rarement celui qui est aux commandes... cela est vrai dans tous les domaines, même en dissidence.


  • #517564

    Peut-on imaginer plus éloquente illustration du délire que nous vivons ? À Clermont-Ferrand, 350 sans-abri ont dû camper dans la rue parce que l’Anef, l’association qui gère localement le 115 – le numéro d’urgence du relogement – n’a plus assez d’argent pour payer leurs nuitées d’hôtel. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Le constat est général en France car l’État ne rembourse pas ce qu’il doit. Cette crise du relogement est remontée jusqu’à la ministre Cecile Duflot qui a dû reconnaître “un dysfonctionnement de paiement pendant six mois”. La défaillance gouvernementale en matière de domicile promis à tous, a lieu au moment où le nouveau Tartarin de l’Élysée veut dilapider des millions d’euros dans une offensive qu’il mène seul en Europe, en satellite zélé des États-Unis. Il n’a pas d’argent pour faire du social, mais il en a pour faire la guerre. Pas d’argent pour aider à survivre, mais assez pour semer la mort. Comme pour son prédécesseur, la vanité du politicien promu chef des armées le pousse à prouver sa virilité par une nouvelle agression.

     

    • #517940

      Effectivement ce gouvernement est une honte. Au lieu d’envoyer des troupes en Syrie il ferait mieux d’utiliser l’armée à des meilleures fins. Il pourrait par exemple envoyer l’armée à Marseille pour quadriller les zones sensibles et sécuriser les lieux...


  • #519437

    C’est une thèse intéressente mais aussi inquiétante de comparer la possible punition d’Assad en 2013 avec celle de la Serbie en 1914. Je crois pas qu’une "guerre limitée" comme celle contre la Lybie en 2011 mène à une nouvelle guerre mondiale, même si on combat un président qui tue une partie de son peuple.


  • #519919
    le 08/09/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    Monsieur Gollnisch,

    Je vous trouve bien plus utile dans ce rôle-ci, quand l’implacable logique politique commande de ne pas tout évoquer...
    Sachez qu’à l’instar de vos proches, une grande tristesse m’envahit à l’évocation d’un 11 Mars qui n’avait aucune raison d’être... et qui signe aussi l’impuissance temporaire des lucides dont nous sommes face aux usurpateurs. Ce prix, il semble bien que nous devions le payer.

     

    • #520000

      Que vient faire Fukushima dans cette discussion ? Bruno Gollnisch possède des liens forts avec le Japon mais contrairement à Valls il n’est pas éternellement attaché à un pays étranger. Le pays auquel Valls est attaché est une théocratie militaire, belliciste et qui pousse les autres à faire la guerre pour ses intérêts.


    • #520221
      le 09/09/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

      @ Bachar

      C’est simplement une démonstration faite à monsieur Gollnisch de la primauté des grandeurs physiques sur tout le reste et en particulier la politique, il saura me répondre s’il le souhaite.
      Je vous rejoins aussi sur son attachement à la vérité et à notre nation mais lui indique à nouveau que l’heure de la pensée profonde n’a pas encore sonné.
      Cordialement.


  • #520199
    le 09/09/2013 par Byblos le maronite
    Entretien avec Bruno Gollnisch sur la Syrie

    Merci à M. Gollnisch pour cette opinion claire et sans ambiguïté sur la situation en Syrie. Je note son intérêt pour l’avenir des chrétiens du Levant. Je relève cependant une fausse note lorsqu’il recommande aux Syriens chrétiens d’« ...éviter de paraître liés à un camp dans cet affrontement ». Je remarque qu’il assortit ce conseil d’un prudent « peut-être ».

    En toute bonne foi, M. Gollnisch jette sur ces Syriens chrétiens le regard « protecteur » d’un Occidental. Il semble ignorer que ces Syriens chrétiens sont d’authentiques citoyens qui ont participé depuis toujours au service de la chose publique et même à l,exercice du pouvoir. L’un d’eux, Farès el Khoury (1878-1962), plusieurs fois député, plusieurs fois ministre, chef du gouvernement à deux reprises est considéré comme un héros de l’indépendance syrienne. Le ministre actuel des affaires étrangères est un chrétien. Quelques figures importantes de l’opposition sont chrétiennes. Bref, les Syriens chrétiens ne sont pas des « protégés » mais des citoyens à part entière ce qui, bien entendu, ne convient pas beaucoup aux takfiristes wahhabites de Saoudie et du Qatar, actuels alliés de la France (quelle décadence !). Aussi, Sarkozy hier et Hollande aujourd’hui les ont-ils sacrifiés au nom de je ne sais quelle espoir d’obtenir ici ou là quelques contrats juteux de ventes d’armes ou de quelque investissement dans l’hôtellerie ou la parfumerie. (Quelle déchéance !).
    Pauvre France ! Ton honneur fout le camp ! Pour parodier la Pompadour.


  • #520606

    Alimuddin, merci pour ce nouveu entretien, merci pour nous offrir les pistes pour réflexion et le forum pour les échanger !


Afficher les commentaires suivants