Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Mathias C., auteur de "Hooliblack"

Le Parc des Princes comme baromètre social, comme laboratoire de la banlieue. Ou le récit sans concession d’un ancien hooligan parisien. Car, dès les années 80, le Parc n’était plus seulement un stade de football. Avec l’apparition des premiers skinheads et par réaction des premières bandes estampillées « caillera » telles que les Black Dragons, et par extension des « fights raciaux » l’enceinte francilienne s’est fait le miroir des déviances de la société française, à tel point que les évènements survenus autour du PSG et du Parc des Princes annonçaient toujours avec un temps d’avance les futurs problèmes sociaux qu’allait rencontrer la France.


Entretien avec Mathias C - Hooliblack par ERTV

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est effrayant de voir que le microcosme du Parc des Princes reflète parfaitement le macrocosme de la France.


  • #72542
    le 06/12/2011 par Peter Sellers, keep on running fool
    Entretien avec Mathias C., auteur de "Hooliblack"

    En Écosse la rivalité entre les hooligans de Glasgow est pas mal... Le celtic football club et les Rangers... Une séparation géographique de la ville en deux moitiés entre catholique et protestant... le hooliganisme n’a rien de nouveaux labas... c’est transmis de génération en génération... une haine qu’y date de la création des clubs respectifs... Voilà lorsque les tribunes libre sont organisées financées entretenus la haine gangrène le tissus sociale pas de repos pour les braves chers frères...


  • #72572

    Mathias & Julien, Merci !


  • point de vue intéressant sur la violence dans les stades.
    L’idée de laboratoire n’est pas bête et est a creuser pour ceux qui en ont les compétences et le temps.
    En tout cas un garçon qui a l’air d’être intelligent, ce n’est pas sur des plateaux TV avec des autoproclamés experts qu’on entendrait un récit aussi sincère et poignant de vérité.
    La manipulation de sa mère et de ses sœurs est malheureusement en droite ligne avec ce que dit A.Soral dans "vers la féminisation".
    Une preuve que ses idées tiennent la route.

    ne serait-ce pas la voix du camarade Victor qui pose les questions ?

    longue vie à E&R.

    Marco.


  • Brillant.
    J’appréhendais au début mais j’ai été agréablement surpris par le ton juste, le propos réfléchi (tout particulièrement les réflexions sur la réappropriation et la juste orientation/utilisation de sa part de violence, l’arnaque et les manip de SOS racisme, l’ironie de la vie...), une saine virilité et un certain style, si j’ose dire, soralien.
    Bravo et Merci.


  • un Cass Pennant "made in France", la classe et les tops potes en moins

    le syndrome "Chausettes Noires" perdure depuis le 60’s...... on court derrière le modèle sans jamais l’attraper ......


  • #72595
    le 06/12/2011 par Mehdi_à_14_heures
    Entretien avec Mathias C., auteur de "Hooliblack"

    Merci pour cette vidéo, ça fait un peu penser à "Fight Club" ce besoin de se réapproprier son corps.


  • #72609

    Bon, je suis de la même génération que Mathias et avec pratiquement le même parcours sauf que je suis Kabyle... je suis complètement en accord à 100% avec tout ce qu’il dit excepté sur son pessimisme sur le rap... car il y a encore des rappeurs (certes très peu) qui écrivent de très bon texte comme MYSA

     

  • Ce qui est inquiétant c’est que ça ne s’arrête jamais !
    là où je vis il y a toujours eu très peu de noirs africains, et depuis 1 an ont en voit de plus en plus, femmes en boubous d’importation directe avec de nombreux enfants...et pourtant c’est un coin où les loyers sont chers, minimum 600 euros le trois pièces...non seulement les logements sociaux leurs sont réservés mais certains ont même été construits pour eux !
    Sarkozy dans l’un de ses discours sur les bienfaits du multiculturalisme avait déclaré : "je veux faire de la France le Brésil de l’Europe"...ordure !

     

    • #72618

      Le Brésil de l’Europe ?! Il a dit ça le con ? Si tu pouvais faire suivre un lien camarade, stp, j’ai dans mon entourage pro des électeurs sarközystes et ça pourrait m’aider à leur décoller les paupières ! ^^


    • #72660

      « depuis 1 an ont en voit de plus en plus, femmes en boubous d’importation directe avec de nombreux enfants...et pourtant c’est un coin où les loyers sont chers, minimum 600 euros le trois pièces. »
      c’est clair et pendant ce temps, des petits provinciaux français ( blancs ou pas d’ailleurs) de familles modestes montent à Paris pour faire des études et devenir des futurs penseurs de notre pays et n’arrivent même pas à se loger décemment (coût et loyer de la vie à Paris étant trop cher), et finissent par retourner finalement travailler dans les usines de la ville d’où ils viennent !


    • Difficile de retrouver son discours il en fait tellement mais je me souviens bien de cette phrase j’avais sursauté à l’époque !
      .
      En attendant tu peux faire relire à tes amis de l’UMP son discours sur "l’égalité des chances" de 2008 où le mot "métissage" revient en permanence et leur faire savourer ce passage :
      .
      "Le défi du métissage, la France l’a toujours connu et en relevant le défi du métissage, la France est fidèle à son histoire. D’ailleurs, c’est la consanguinité qui a toujours provoqué la fin des civilisations et des sociétés disons les choses comme elles sont, jamais le métissage."
      .
      Ceci dit, il n’a pas entièrement tort et si Sarko décidait demain de faire venir des bataillons de suédoises ou d’italiennes genre Carla, le français moyen ne serait pas contre.
      Sauf que c’est pas vraiment ça que l’on voit arriver depuis 40 ans... :)


  • Moi aussi je suis de 75 et c est vrai on s en est pris des quenelles avec l arrivée du hip hop combien d heures de jours d années perdus a faire du break ou des tags des bastons débiles entre deux villes de banlieue limitrophe ( le pire étant enfant on été amis ça ma sauve une fois mais pas la deuxième g mange lol) tous ça pourquoi ? de nous tous c est a dire une vingtaine de pote un seul fera réellement carrière dans la danse, d autre se mettront a la tise après le jeunes générations commence a frappe plus fort plus violemment voir même a régler des compte avec nous etc etc puis quand j y repense mon père me disait pendant que tu danse comme un singe les petit français eux il étudient quand j y pense j aurai pu être médecin ou pilote ....merci beat street et break street
    Nous somme la génération de transition entre la France et les Etats unis de France y avais pas l euro y avais pas de mac do y avais encore des français portugais en hlm s étais réellement mixte en banlieue.
    Mais grâce a dieux et a mon père toujours lui j ai lâché le mouvement hip hop de merde vers 20 ans après ça étais le début du mouvement de drogue de la techno ce coup ci j ai passe mon chemin bref
    Tous ça pour dire au plus jeunes le temps passe très vite et les modes aussi, 36 balais père de famille taxi man parisien un conseil :
    ne vous faite pas enfler par des modes a 2 balles
    Et surtout après un certain temps j ai commence a ouvrir les yeux merci a ER

     

    • C’est vrai ce que vous dites sur la banlieue à une certaine époque et le reste, et en plus c’est drôle ! avec une mention spécial pour votre père et son "pendant que tu danses comme un singe"...hahaha !


  • #72639

    Discours assez dur vers la fin je trouve, mais cohérent et ayant un œil vers le futur plutôt que vers le passé, et c’est très bien affirmé.
    Sinon, pour l’analyse politique socio-économique, malgré certains points qui me semblent sombre, elle est très pertinente.

    Enfin : lorsqu’il parle de réconciliation, je pense qu’il est bon de souligner le CNR (http://fr.wikipedia.org/wiki/Consei...) composé de personnes allant de la vraie extrême gauche aux nationalistes.
    Aussi, après avoir réglé le problème du système côté à côté, en vrai frères d’armes (il le souligne), ils peuvent se concentrer à réformer les institutions et imposer réellement leur voix dans une vraie démocratie populaire et pas en se tapant sur la gueule je pense. Il peut y avoir des compromis pour vivre ensemble si on reste tous patriotes.

    C’est mon avis, ça n’engage que moi bien sûr.


  • #72642

    hallucinant comment le pouvoir nous meprise ,vivement que les francais de souche reprenent le pouvoir d urgence meme si y a un prix à payer.la vision de mathias et la meme que la mienne,ça ne peu plus durer comme ça ,faut le changement maintenant .de toutes façon j ai pas les mots pour decrire ce que je
    rescent.pour ce changement je suis pret à me sacrifier pour le pays qui m a donner à manger.
    merci a vous pour votre travail.


  • trés bon interview !la reflexion sur l’état ect...(vers la fin)sur le détournement est exact , ça fait plus de 20 ans(...) que l’on constate cela ...toutes ces "réveries dirigées" que les gens s’achétent avec le peu qui leur reste est bien là pour "chloroformer" les révoltes (et reflexions sur là ou ça "irrite") et transformer les gens en figurants.


  • C’est pas mal. Mais la partie sur les skin il est pas très callé et reprend meme des termes des gauchistes ant-fa comme bonehead... à savoir que meme les pseudos chasseurs de skins reconnaissent dans leur auto interview qu’ a l’ époque, en France ( et comme partout ailleurs ) les skins étaient tous au minimum nationalistes.
    Il serrait intéressant d’ avoir une interview d’ un blanc, ouvrier qui allait au parc des princes, coté boulogne...


  • #72681

    En voilà un qui a visionné et aimé Fight Club et compris le message du film. Je le conseille à Soral puisqu’il à l’air d’aimer le vrai cinéma.

     

    • #72689
      le 06/12/2011 par Edgar Detriach
      Entretien avec Mathias C., auteur de "Hooliblack"

      Et au passage Je recommande la lecture de Chuck Palahniuk, Fight Club etant une adaptation d’un de ses bouquins. De cet auteur lisez Fight Club et aussi invisible monster.


    • Oui, bon film quand même, surtout le final, mais je ne vous en dit pas plus....Sinon que le film a été réalisé en 1999, la même année que Matrix. Prémonitoire...


    • #72755

      Soral connait très bien Fight Club, et il en a déjà parlé.


    • #72781

      @raskolnikov
      Je n’ai pas vu de vidéo où il le mentionne, aurait-tu le temps de me retrouver le lien ? Merci bien :)


    • #72787

      c’est surtout les gens qui ne foutront jamais les pieds sur E&R
      qui ont le plus besoin de se faire défoncer (Réveiller) par Fight Club
      le pire c’est que pour la plupart sa ne suffira pas ! ...
      depuis que le film est sorti nous en avons eu la preuve ( tout autour de nous ).
      pourtant Tyler n’est pas Mort " il vie en chacun de nous " .
      mais lorsque l’on vie dans la maison de Satan , parfois le souffle Divin peine à passer .


  • J’ai apprécié cet exposé que j’ai trouvé limpide et authentique, qui éclaire bien sur le sujet. Chapeau pour le combat.


  • #72740

    Merci Mathias
    Voila du vrai rap qui ne sera jamais connu :
    http://www.youtube.com/watch?v=GkgU...
    Unissons nous et combattons ensemble pour une France libre !


  • #72742

    Merci pour cet entretien !

    J’en profite également pour signaler l’existence d’un court métrage que je trouve d’excellent sur les Élites Financières (14 minutes). (C’est bel et bien un film, non pas un documentaire)

    [Le Réalisateur du Monde (FRA) de Carlo Fumo


  • Très belle interview qui donne envie de lire le bouquin...
    j’ai 15 ans d’abonnement dans le club ennemi footballistiquement parlant de Mathias , dans le groupe pionnier du velodrome...
    Je suis pas hooligans (y en a très peu sur marseille) qui donne rendez vous pour des bastons dans les bois. Simplement ce qu’on appelle vulgairement un supporter acharné. Pour moi le stade, les chants, les virées à l’extérieur et parfois les bastons "imprévues" qu’il peut y avoir c’est les seuls moment où on est libre dans cette société. C’est le moment de ta semaine où tu vomis toute ta rage et tes barrière de la vie de con dans laquelle on veut t’enfermer...

    De ce que je connais de ce mouvement l’affrontement "politique" de tribunes tel qu’ils l’ont vécu (de manière aussi violente et manichéenne) ne pouvait que se passer qu’au parc ! C’était le contexte idéal avec tout ce qu’il faut pour caricaturer le truc....
    Il y a eu des tentatives de politisation à marseille, identitaire vs mecs de quartier. Orange vs blu weiss pour ceux qui connaissent... Mais ca n’a pas pris car peut être dans le fonds que pour notre ville l’identité est marseillaise/méditerranéenne donc l’arabe le noir et le blanc sont du même creuset derrière la même banière ! les skins qui sont chez nous sont plus des trojans ...

    Ce qui fait dans le même temps de nous (les rats du sud) les ennemis du KOB politiquement parlant. Avec à Marseille certain groupe bien noyauté de trotskystes et d’antifa... La rivalité avec auteuil étant simplement côté tribune (tifo, chants etc...). Dans les années 2000 on a été dépassé par paris sur les deux tableaux.... sauf à l’extérieur niveau chant :)

    Pour vous qui venez sur ce site pour comprendre la société française je vous conseille vraiment de vous intéressé au monde des tribunes (enfin ce qu’il en reste) car c’est vraiment le reflet accentué de ce qui se trame dans cette société (tendances politiques, fringues, violence etc etc...).

     

    • Personnellement, je ne trouve pas cohérent le fait de vouloir dénoncer les inégalités de la société et en même temps de consommer des places de tribune, qui participent à accroître ces inégalités, aussi minimes soient-elles.


    • moi je ne vai pas au stade pour consommer... mon abonnement me revient à 8 euros par place ! donc mons cher que le ciné.... Je défends juste mes couleurs, la fierté de ma ville et de mon club.

      Moi je ne fais pas de politique au stade, Je ne sais pas ce que tu entends par inégalité mais ceux qui y vont et se battent contre le foot business ne sont pas dans le faux en y allant au stade ! Au contraire ils font bien chier ceux qui veulent imposer ce système, pourquoi laisserait il la place à ces nouveaux dirigeants qui sont là depuis 2 ans alors qu’eux se battent et s’investissent pour le club depuis 30 ans ? comme dirait soral ceux sont les derniers communistes authentiques au milieu des mondialistes...

      Regarde toi tu supportes plus ce systeme, pourtant tu regardes ta télé, paye des impôt pour l’europe, va surement voter pour finalement l’avoir dans l’oignon.... est ce que pour autant tu arreterais de te battre contre ce système que tu alimentes quand même d’une certaine manière ? non je crois pas.... Et bah ces groupes de supporter eux aussi laisseront pas leur combat !!!


  • #72762

    " Merci Mathias "

    Salutations !


  • J’avais entendu brièvement Mathias C sur RMC où il était invité dans une émission de foot...
    Il avait pu développer seulement quelques uns des points abordés dans cet entretien, mais déjà, le vocabulaire employé ne laissait que peu de doutes : cet homme est des nôtres...

    Une personne intéressante et éclairée que ce Mathias C... très instructif lorsqu’il explique les ressorts psychologiques utilisés pour la radicalisation des "jeunes de banlieues"... c’est quelque chose qui n’est généralement pas compris par les "Français de souche"...


  • "Les skins manipulés par le front national !" N’est-ce pas des fantasmes d’immigrés ?


  • Merci pour cette si intéressante interview ... J’aimerais juste rajouter , au sujet de la phrase de fin, que les anti-tout ont toujours existé (ce sont en fait très majoritairement des quemoi-quemoi), mais que le chaos organisé a laissé cette génération particulièrement sans structure suffisante pour s’intégrer bon an mal an au reste de la société qui les entoure, et de ce fait stimule une violence déjà ( naturellement) présente ...


  • Merci Mathias (et aussi à l’interviewer). Vraiment excellent !!!


  • #73314

    je vais acheter le livre pour l’offrir à mon beau frère qui peut-être se reconnaîtra dans ce parcours ! bien entendu, je lui emprunterai par la suite...


  • Pour beaucoup de personnes du "mouvement", deux imposteurs.
    Fautes d’autre "collabo" (pour reprendre les termes de ceux qui les critiquent, les hooligans ne s’exposent que très rarement, surtout en France ou le journaliste est un "collabo") ils ont fabriqué de toutes pièces ces 2 pseudos ex-hooligans.
    Vision totalement incompréhensible, Mathias C. fustige aujourd’hui les ultras parisiens qui ne veulent plus se rendre au stade protestant contre le foot moderne et leur éviction du Parc des Princes (abonnements).
    Ca pue l’imposture à plein nez.

     

    • commentaire qui dit des choses intéressantes. possibilité de développer un peu plus en détails ces explications ?
      merci.


    • #73420

      Je l’attendais celle là : Sache d’une part que celui que tu qualifies de pseudos hooligan ou d imposteur n’est ni plus ni moins que julien d’egalite et reconciliation, qui est un historique de l association. A ce demander qui est l imposteur mon ami. De deux, étant mathias c, ton serviteur, je vais profiter de l occasion pour mettre certaines choses aux points. Vu que tu sembles vouloir réduire ma reflexion à l’épihénomène des boycotteurs du plan leproux, sache que je ne désapprouve pas du tout les ultras qui le font, j’émets juste des réserves sur la méthode, je pense qu’une stratégie d’entrisme serait plus appropriée (histoire de retourner les méthodes de l’ennemi) plutot qu’une lutte frontale contre l argent des quatari, les médias dominants et le public de footix
      De deux, je pense que tu ne m as pas écouté et surement pas lu, le sujet n est pas l histoire du hooliganisme ou des tribunes parisiennes, il y a des leaders de tribunes qui peuvent très bien le faire, étant les gardiens du temple, je vous laisse votre légitimité et toutes façons ce n est pas mon propos.
      Tout ce que je dis , je le dis en mon nom, et je ne revendique aucune appartenance. Hormis celle du camp national, et des patriotes. Si tu veux tout savoir J ai développé mon propre réseau de fights, dont le champ de recrutement va bien au delà du foot. Et puis le cv de l ancien combattant..entre nous...J essaye de redéfinir mon hooliganisme comme étant l’inverse du terrorisme (et non son opposé) dans le sens où généralement le terrorisme est l’utilisation de l ultraviolence pour contester quelconque souveraineté, mon hooliganisme est pour moi au contraire l’utilisation et la réappropriation de l ultraviolence pour restaurer la souveraineté nationale, entre autres. D’ailleurs le terme d’hooliganisme est réducteur par ailleurs, mais étant adepte du foot et ayant des freres d armes venant de la mouvance supporter, et puisqu il faut une definition, on va rester sur ce terme.
      Quant à ceux qui savent lire et surtout écouter, je suis touché par vos messages.
      N’ayant pas le discours attendu du black de service, je m attends malheureusement aux tentatives de déstabilisation de toutes parts.
      Je devais aujourd hui faire un débat contradictoire face à Julien Dray dans l emission de Zemour et Naulleau, devinez qui a décommandé ?


    • Imposture dans le sens ou, Mathias, très peu de gens qui ont fréquenter de près ou de loin se reconnaissent pas dans ton analyse. Alors effectivement, ça va bien au delà du cadre "footballistique" (soyons honnête, et je me mets dans le lot, la majorité s’en carre complétement du football à proprement dit) d’ou la confusion.
      On a eu le cas de Thierry de Marseille, je pense que tu n’es pas dans cet optique là. On a eu l’occasion d’en parler, comprends que beaucoup de l’ancienne époque ou plus récente reste sceptiques.
      Imposture, posture, le fait que Julien s’exprime ne nous empêche pas, nous, de nous exprimer sur le sujet.Du moins, je l’espère.
      Je n’ai pas fait parti de ce "milieu parisien", assez unique par son histoire, sa composition, etc... mais le milieu des tribunes est finalement assez petit.
      Ca peut être mal reçu, et c’est mal reçu ton initiative, ou mal comprise (on a pas l’habitude de pousser les clivages politiques jusque là dans ce "milieu", ça reste gauche/droite), comme tu sembles le dire.
      Lire ton livre, pourquoi pas. Ton passage à RMC ne m’a pas convaincu et a suscité beaucoup de réactions, pour autant, en élargissant notre cadre de compréhension, effectivement...
      Tu sais que c’est un milieu assez fermé, là dessus on sera je pense assez d’accord, c’est un peu une sortie à l’anglaise (Cass Penant je lisais plus haut), et il sera difficile de te faire comprendre du milieu "ultra" classique qui te citera comme responsable des amalgames hools/ultras.


    • D’ajouter aussi à ça, pour terminer, qu’en suivant ce "mouvement" en Angleterre, on a constaté un glissement vers l’EDL d’une partie (je ne mets pas Mathias sur le même plan, la différence est fondamentale) des casuals.
      Même cause pour mêmes effets, le "populo" au football a été viré des stades par une politique tarifaire ou par la repression.
      Le milieu des tribunes reste un milieu d’assez faible culture politique (natios vs gauchistes e tça s’arrête là, chacun se fait son éducation politique en dehors du stade).


  • #73446

    c’est du haut niveau, j’ai meme sentit une graine d’alain soral en pousse, en train de se découvrir. seulement un alain soral un peu plus jeune et issu de l’immigration et l’age moderne capitaliste. le plus étonnant c’est qu’il a réussit par example à me convaincre que se battre peut etre un moyen de s’émanciper, ce que je n’aurais pas pu imaginer avant d’entendre un interview d’un ’’hooligan’’. de plus je voudrais qu’il a un niveau d’expression assez élevé et très clair et réfléchit, ce qui casse totalement d’une part l’idée qu’on nous sert de l’immigré africain du quartier pauvre et d’autre part l’imbécile supporter de foot qui va tapper sur la gueule des autres groupes de supporters...

    un Homme, un vrai, avec un grand H, qui a vécu la vie, qui prend les leçons que celle-ci lui a enseigné et les a comprise. bref grand respect.


  • #73453

    Le parc des princes reflète la France. Le PSG appartient a des Qatari.
    Amusant...


  • Témoignage très intéressant, notamment sur sa vision de la violence assumée comme véritable révolte sociale.
    .
    Mais témoignage qui laisse quand même pour les plus anciens comme moi, et malgré une note d’espoir à la fin, un goût amer aussi.


  • Très bon, demain je vais acheter le bouquin, merci d’avoir mis des mots sur le processus "créatif" et "environnemental" de l’ultraviolence que je sens en moi depuis des années. Le passage sur la réappropriation est simplement criant de vérité.
    Merci à toi d’avoir réussit à t’épanouir malgré cette double casquette france afrique, moi c’est pire je suis métisse et je me sens profondément français né en france de mere française. Je finirai en disant que d entendre la sérénité que tu dégages à 35 ans me redonne un peu d’espoir concernant mon cas personnel (23ans). VIVE LA RÉCONCILIATION NATIONAL ET PORTONS HAUTES LES VALEURS DE LA FRANCE.


  • Bonjour à tous et a Mathias.
    Je voudrais remercier Mathias pour m’avoir replongé aux temps ou je faisait parti d’une section ultra-violente antifasciste marseillaise. C’était l’époque ou le FN faisait une percée politique sur Marseille. Avec le recul et les confidences de mes amis je peut affirmer aujourd’hui que Tapis et les sections anti-fa ont procédés a des arrangement bien juteux (légation des virages sud et nord) et nous, les suiveurs, ont s’est fait berné. Tapis et JMLP se battaient pour la mairie de Marseille, la directive venant des sections était clair : taper du Skin. D’autant que cela était simple, les immigrés italiens (très nombreux dans les tribunes) exprimez d’avance un idéal antifasciste. Ce qu’explique Mathias sur la manip des tribunes Auteuil et Boulogne a été transposé plus tard sur Marseille pour aux final confronté Boulogne et Marseille. Tapis avait, et a, pour amies intimes ses ennemies révélés. C’est pour moi l’homme qui a en France la bras le plus long. Son emprise sur le système est tellement déroutante qu’il a forcement du y contribuer. En fait, ils n’ont pas fait grand chose : Ils ont simplement canalisé notre ultra-violence pour se protéger d’eux même, d’une part, mais surtout pour discréditer toute lutte prolétariennes. Ça rejoins entièrement ce que Mathias dit au sujet des révoltes anglaise sous Thatcher : condamnation sous couvert d’hooliganisme. Vous remarquerez, pour appuyer mes dires, que pour disséqué définitivement la tribune Boulogne, il eut fallu d’une erreur de logistique malencontreuse qui aboutira sur des supporters parisiens égaré en pleins centre ville de Marseille... Il est (comme par Magie) devenu inutile de déplacez les supporters marseillais et parisiens aujourd’hui : Pourquoi prendre des risques avec les petites souris quand le laboratoire de recherche a fermé ?... Je ne vais pas refaire du fight de rue comme Mathias, mais je veut bien reprendre un sport de combat. D’ici peu nous aurons besoin de cette ultra-violence. Mathias a complétement raison.
    D’une part il faut connaitre ces limites physiques, et d’autre part la canaliser pour la juste cause. Quand je vois ces américains nourris au Mc Do et aux Sitcoms se faire tabasser la gueule a Wall-Street, impuissant, pathétique, face a 20 policiers gras du bide, je me dis qu’il est temps de leur montrer comment mener une lutte efficace. A la française. L’exemple doit venir de cher nous. Voyez comment les tunisiens et les égyptiens ont ratés la leur...

     

    • #76122

      On est de plus en plus nombreux camarade. Ma fierté est qu’avec ce bouquin, tous les patriotes de
      la nouvelle mouvance puissent se retrouver. Première étape avant de pouvoir faire des choses...sérieuses.



    • Je ne vais pas refaire du fight de rue comme Mathias, mais je veut bien reprendre un sport de combat. D’ici peu nous aurons besoin de cette ultra-violence. Mathias a complétement raison.




      Peut-être mais avec seulement des coups de savates vous n’irez pas loin face aux forces de l’ordre et à l’armée...
      .
      La véritable ultra-violence comme vous dites c’est celle qui a lieu avec des armes à feu et ce jour là il faudra non seulement oser s’en servir mais commencer par en avoir une ! et ça n’aura rien à voir avec les tatamis ou les bastons de rue...
      .
      Pour avoir fait l’armée et utilisé plusieurs armes de guerre je me souviens encore de l’effet que ça faisait même sans ennemi en face, surtout le tir à la mitrailleuse lourde...il y en avait toujours un qui refusait de s’en servir et un autre à qui on interdisait carrément de s’en servir !
      Et curieusement les gradés n’insistaient pas, loin de là !


  • #82848

    Comme disait Céline (à propos de la légitimité d’un écrivain) :"Si vous ne mettez pas votre peau sur la table, vous n’avez rien. Il faut payer !", et Matthias l’a fait, bravo a lui. Vraiment un témoignage touchant qui donne de l’espoir.
    Merci pour l’interview !


  • Je ne suis pas foot, mais juste une question :

    Dans quelle tribune se loge Patrick Bruel ?


Afficher les commentaires suivants