Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Épidémie de "CoralieDubost" : shitstorm pour la députée LREM Patricia Mirallès

Membre de Territoires de progrès, le microparti lancé par les ministres Jean-Yves Le Drian et Olivier Dussopt pour représenter l’« aile gauche » de la majorité, Patricia Mirallès a notamment pioché dans son avance de frais de mandat (AFM) – 5 373 euros par mois d’argent public, censés servir aux dépenses liées à l’activité parlementaire – pour héberger sa famille à l’hôtel lors du déménagement de son fils à Limoges, à plus de 400 km de sa circonscription, en septembre 2019 (219,35 euros).

Un mois plus tôt, lors d’un déplacement pour le 75e anniversaire du débarquement de Provence, elle avait aussi payé, toujours sur fonds publics, l’hébergement à l’hôtel de son conjoint (total de 352 euros pour les deux nuits du couple). La même année, la députée a aussi utilisé cette enveloppe pour régler une facture informatique de 1 198,80 euros pour sa fille, alors étudiante, qui souhaitait absolument récupérer les données de son disque dur tombé en panne. (Mediapart)

On n’est pas sur des sommes folles, 200 balles par ci, 1 000 balles par là, c’est pas ça qui va impacter le budget de la République, mais c’est le principe qui heurte, et qui heurte les Gilets jaunes qui doivent compter chaque euro. Eux, ils se sont fait tabasser pour ne pas être sacrifiés sur l’autel de la mondialisation heureuse, pour reprendre l’expression d’Alain Minc, le père putatif d’Emmanuel Macron.

 

Avant, on voulait devenir député pour défendre le peuple, celui de sa circonscription ; en Macronie, on devient député pour profiter des frais de la princesse. Mais il se peut, un jour, que la princesse se transforme en crapaud, un crapaud géant, nauséabond et haineux, régurgitant toutes les couleuvres que la princesse a dû avaler...

 

Macron/Marine : droite contre extrême droite

 

 
 

Chez Mediapart, qui démolit un par un tous les députés LREM, on ne va pas jusqu’à déboîter complètement le maître du pacte de corruption, puisque l’officine gauchiste a dénoncé le fascisme de Marine, pourtant social et national, laissant un boulevard au fascisme bancaire, celui de Macron et de ses pères putatifs, l’attelage Minc-Attali, qui a fait tant de mal à la gauche française en 40 ans.

D’ailleurs, y a qu’à voir l’état du PS, parti croupion de la trahison sociale, qui nourrit désormais la chronique des chiens écrasés dans les pages humour des journaux et sur les fils Twitter.

 

 

Pour en revenir à la Coralie 2, la Mirallès s’est défendue avec le bouclier habituel des élus pris la main dans le sac à fric public : la « chasse aux sorcières ». Ça aurait pu aussi être « la haine », si la députée avait été d’une confession protégée. Chasse aux sorcières, c’est bien aussi, ça fait haine antiféministe en période MeToo et haine antiparlementaire comme dans les années 30. Un double bouclier, une sorte de combo qui autorise toutes les entorses à la loi ou à la morale.

 

 

Naturellement, pour Patricia, c’est le shitstorm (elle a bloqué les réactions non-LREM à sa pleurniche, deux macronistes courageux l’ont soutenue, mais ailleurs, ça défouraille grave), la fin du monde, la mirallèssophobie sur les RS, mais bon, il fallait y penser avant de faire ses emplettes républicaines. La justice populaire, elle est aujourd’hui en ligne, et remplace la justice d’une République qui n’en a plus que le nom, car elle est violente avec les petits, et magnanime avec les grands.

Mediapart fait du tir aux pigeons, mais aux petits pigeons. C’est pas qu’on prend la défense de Mirallès, mais dis-nous qui tu vises, et on te dira qui tu es, et de quel courage tu disposes. Pas question, chez Plenel, de viser les supérieurs hiérarchiques de la pauvre Patricia, qui a détourné mille fois moins que ceux qui ont ouvert la porte de l’État à McKinsey et autres cabinets de conseil, qui ne sont que des sangsues de la République. Mediapart prend le chemin du Canard enchaîné, qui ôte le cheveu de l’assiette de merde. Le pure player remplacera un jour l’hebdo satirique du mercredi, car il est plus pugnace, moins bourgeois, mais le principe est le même : prudence quand on s’approche du pouvoir profond.

Bon, ceci étant dit, on va pas se mentir, ça fait toujours du bien de lâcher les chiens sur les donneurs de leçons.

 

 

 

Coralie Dubost-Véran, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Encore un bel échantillon du premier lot de députés et surtout de députées de la génération spontanée macronienne.

    La cuvée 2022 s’annonce également prometteuse...

     

    Répondre à ce message

  • Mais on s’en fout
    On donne du menu fretin au peuple pendant que les élites s’engraissent sur son dos.
    Qu’est ce que c’est que 1100€ comparé au cinquante milliards d’euros d’intérêt que les marché financiers étrangers ont mis dans leur poches sur le dos de la misère en France.
    Avec ce putain d’embargo sur le pétrole et le gaz russe qui se profile à grand pas cela sera 70 000 000 000 € que ces marchés financiers se mettront dans leur poches sur le dos de misère française.

    Les mots d’ordres pour l’indépendance énergétique c’est couvercle , roue libre et éthanol

     

    Répondre à ce message

  • #2955126

    "C’est un sujet vital, de première importance, qui concerne tous les européens. Nous sommes tous ukrainiens.", c’est bien, la député à la culotte sale est prête à se battre jusqu’au dernier Ukrainien.

    Ces Ukrainiens qui vivent maintenant dans des caves depuis deux mois alors que leurs coreligionnaires y vivent depuis 8 longues années sans que cela ait dérangé personne le moins du monde.

    Non seulement ça ne dérangeait pas notre tyrannique président mais il était responsable avec les godons des accords de Minsk foulés aux pieds.

    Dieu qu’ils me débectent tous et que l’on a envie qu’ils soient méchamment punis par le maitre du Kremlin, c’est vraiment l’ignominie en marche et la bêtise mortifère au galop.

     

    Répondre à ce message

  • Contexte de libération anti coloniale si Marine était passée. Heu oui, dans quel sens les colons ? Je n’ai pas bien compris...

     

    Répondre à ce message

  • "Nous sommes tous ukrainiens."

    Ben non, je suis français, qu’est-ce qu’elle raconte cette folle ? C’est là qu’on voit qu’on a des traitres qui ne considère même plus leur pays. Même pour un soutiens ça ne devrait jamais se terminer sur cette pirouette. "Nous français, soutenons l’Ukraine" c’est plus juste même si c’est tout aussi faux puisque non, les français ne soutiennent pas l’Ukraine.

    Par contre vu que c’est pas encadré et encore moins puni, pourquoi elle se priverait d’utiliser son argent de poche ? C’est dur de vivre avec un patrimoine de riche et de toucher "à peine" 7500 € par mois avec tous leurs avantages...limite je les plains...mdr.

     

    Répondre à ce message

  • De " Je suis Charlie " à " Nous sommes tous des Ukrainiens ", en passant par le virus et l’aiguille, tout concourt vers le non-idéal : aseptiser les corps et les esprits (AS). Et Le Représentant Emblématique de la Mondialisation (Pour LREM) rebaptise son parti "Renaissance" avec ça : y se prend pour Terminator ? Ou y veut répéter une période de l’histoire ?

     

    Répondre à ce message

  • Je suis désolé, elle dit la vérité : ce sont tous des ukrainiens, avec le même sens éthique. Quand elle en aura marre d’être chassée comme la sorcière qu’elle est, elle nous enverra des Azov européens.

     

    Répondre à ce message

  • Comme aurait dit Séguéla : "Ne dites pas à ma mère que je suis député (dans la pub), elle me croit pianiste dans un bordel."
    Quand on demande à un enfant de 12 ans ce qu’il veut faire plus tard, la réponse la plus courante est pilote de ligne, artisan, vétérinaire, archéologue pour les plus contemplatifs peut-être même footballeur mais jamais député.

     

    Répondre à ce message

    • #2955434
      Le 7 mai à 10:13 par mais dans la réalité, c’est ça
      Épidémie de "CoralieDubost" : shitstorm pour la députée LREM Patricia (...)

      Moi, je voulais diriger et changer le monde en mieux, dans l’intérêt des miens...

      Mais j’imagine que je n’étais pas assez "contemplatif" pour me branler sur de l’épigraphie qui intéresse personne à part mon directeur de mémoire (parce que moi, j’en ai fait de l’archéo).
      Par contre, qui rêve d’être artisan ? Jamais entendu un gamin dire ça, pourtant j’ai grandi à la campagne. Et pour les véto, c’est pratiquement à 90% des filles qui te répondent ça, les mecs s’en tartinent le jonc.

      Enfin, si c’est ça les réponses courantes, faut pas chercher à comprendre le drame. (rappel : un pilote de ligne obéit et ferme sa gueule, même quand on lui dit de se piquer chez tonton pfizer \ Un artisan, à moins d’être un compagnon, ça mène pas la belle vie et hormis des gamins souvent désespérés, ça n’attire personne parce que c’est des heures de boulot à n’en plus compter (sauf si le projet c’est de tirer l’équivalent d’un smic au fin fond de la Creuse, et j’aime la Creuse, c’est pas la question) \ Vétérinaire, on s’en tape \ archéologue, c’est fini depuis le délire Lara Croft et Uncharted, et ça dure rarement plus de l’adolescence (dans ma fac d’Histoire, ça se battait pas pour être archéologue, et elle était loin d’être mauvaise puisque située près de grand site médiéval et dotée de professeurs émérites comme Martin Aurell pour ne citer que lui). Sauf que pour faire archéologue, va falloir voyager sur de longues périodes, faut apprendre le latin, le grec ou d’autres langues anciennes et pas toujours faciles, faut avoir le patience parce que la majorité des découvertes ne sont qu’un bout de phrases, qu’un quart de stèle à moitié poncée par le temps.

      C’est bien joli de cracher sur la politique pour glorifier le "concret", mais encore faut-il savoir ce qu’est ce "concret" porté aux nues. Au fait, Soral, il n’est ni archéologue, ni véto, ni artisan, ni pilote de ligne, ni footballeur... Il est écrivain je crois... Ca rentre dans les catégories des réponse courantes ?

      Ah, et au fait, la réponse la plus courante chez les jeunes, c’est d’abord youtubeur et (un peu) astronaute à cause de Monsieur Pesquet (jusqu’à ce qu’on l’oublie un peu, et que l’élan retombe, comme d’habitude). Donc bon... Tu fais ce que tu veux avec te réponse courantes tous droit sorties des années 80, mais on est en 2022 copain.

      Archéologue... jte jure, vaut mieux entendre ça qu’être sourd ^^

       
  • #2955351
    Le 7 mai à 06:21 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Épidémie de "CoralieDubost" : shitstorm pour la députée LREM Patricia (...)

    "Nous sommes tous ukrainiens."

    euh, non, j’ai qu’une 2 zones

    ma carte orange ne va pas aussi loin

     

    Répondre à ce message

  • Allô Pfizer ? Un vaccin contre la corruption politique, c’est faisable ? Faut voir, dites-vous ? Ah, vous allez consulter Mc Kinsey ? Ok, j’attends la réponse...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents