Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Espagne : le gouvernement veut limiter le droit à l’avortement

Promesse de campagne en 2011 du chef conservateur espagnol Mariano Rajoy, le projet de loi limitant fortement l’avortement a été approuvé hier par le gouvernement.

Ce texte annule de fait la loi de 2010 qui autorisait l’avortement jusqu’à 14 semaines et jusqu’à 22 semaines en cas de malformation du fœtus. Avec le mariage homosexuel, cette loi était l’une des réformes phares de l’ex-gouvernement socialiste.

La réforme revient au système de 1985 et ne prévoit une autorisation d’avortement que dans deux cas très précis : que l’avortement soit nécessaire en raison d’un grave danger pour la santé de la femme, ou que « la grossesse soit une conséquence d’un délit contre la liberté ou l’intégrité sexuelle de la femme », a expliqué le ministre de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardon. En cas de viol, il faudra que la femme ait précédemment déposé plainte. Et il faudra un rapport de deux médecins différents pour que la malformation du fœtus puisse être invoquée comme raison de l’IVG.

Les associations féministes et de gauche ont déjà sonné la mobilisation en dépit des fêtes de Noël. « Nous n’allons pas revenir en arrière de 30 ans », a réagi la numéro deux du parti socialiste espagnol Elena Valenciano.

Pour elle, Mariano Rajoy a finalement cédé « à l’aile dure de son parti et à la Conférence épiscopale ».

« Les lois restrictives ne réduisent en aucun cas le nombre d’avortements. Elles aboutissent à ce que les femmes qui ont le moins de moyens financiers interrompent leur grossesse dans des conditions peu sûres et qui peuvent mettre leur vie en danger », s’est alarmée l’association Médecins du monde.

Le projet de loi a toutes les chances d’être voté au parlement : le Parti populaire (droite au pouvoir) y dispose de la majorité absolue.

Sur l’avortement, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #638611

    C’est pas grave. La Troïka (La Commission européenne,le FMI et la Banque européenne) vont envoyer des arguments que l’Espagne ne saura pas refuser. Et, ce n’est pas le maquignon endimanché de Barosso ni Van Rampouy la créature Frankenstein des Bildelbergs qui me contrediront.


  • #638613
    le 21/12/2013 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
    Espagne : le gouvernement veut limiter le droit à l’avortement

    Les associations féministes et de gauche ont déjà sonné la mobilisation en dépit des fêtes de Noël. « Nous n’allons pas revenir en arrière de 30 ans », a réagi la numéro deux du parti socialiste espagnol Elena Valenciano.

    Pour elle, Mariano Rajoy a finalement cédé « à l’aile dure de son parti et à la Conférence épiscopale ».

    Le Cancer Socialiste - tel qu’il est devenu - dans toute sa splendeur...

    The Slender-Man
    Solidarité à Norbert Jacquet, ancien Pilote d’Air France massacré pour délit d’Opinion ( Informez-Vous )


  • ah ! enfin un pays qui ouvre les yeux et veut arrêter ces assassinats....
    Je n’aurais pas pensé que c’est l’Espagne qui comprendrait avant tout le monde, comme quoi, il y a toujours de l’espoir et faut jamais désespérer !

     

  • Avec un taux de fécondité de moins de 1,5 enfant par femme, la population espagnole est menacée de disparition à long terme, c’est pourquoi ils veulent limiter le recours à l’avortement . En France, 500 avortements par jour "compensés" par l’entrée légale de 500 étrangers par jour...

     

    • Bonjour
      je me permet de rectifier
      En France c’est environ 250 000 I.V.G.E* et donc par jour cela fait 684 I.V.G.E* environ par jour
      *I.V.G : Interruption volontaire de grossesse
      *V.G.E : Valéry Giscard D’estaing : Président au moment ou I.V.G a été voté


  • Et dire que pendant les années 90 au collège et lycée, les prof’ d’espagnol nous parlaient de Franco et de la "movida" -faussement- libératrice qui lui a succédé, on visionnait des films dégueux d’Almodovar qui montraient une Espagne enfin libre de tout, et surtout de pudeur et de morale...
    J’ose maintenant imaginer le nombre de gens à qui Franco doit manquer : j’ai entendu personnellement que sa période de règne (pas plus épargnée par le mensonge de propagande gauchiste que d’autres régimes dits "totalitaires") a apporté de bonnes choses à l’Espagne, si des camarades éclairés peuvent nous en dire plus sur Franco , dont on ne parle pas souvent sur E&R....

     

    • C’est tellement vrai !
      La culture est espagnole a complètement dérivé vers de la m**** gauchiste libertaire après l’époque Franco.
      Les profs d’espagnols au lycée nous gavaient de ces films d’almodovar toujours autour des memes sujets : l’homosexualité, la prostitution , le libertinage. Bref la mauvaise vie ...


    • La seule "bonne chose" que quelques espagnols regrettent de Franco c’est que sous son règne, il n’y avait pas de désordre .....
      Il est vrai que du point de vue morale sexuelle, c’était strict. Un couple de jeunes qui se roulent un pèle dans la rue, c’était une bonne paire de claque si un guardia-civil les voyait. Une femen dans la rue , ouffff la pauvre ........

      Mais il faut pas oublier que cela a été une dictature très dure. Les seuls qui étaient bien chez Franco, c’était les riches et les curés ......et encore, chez les curés, ceux qui défendaient le petit peuple se faisaient vite remettre à l’ordre .....

      Les amis de Franco c’était la grande aristocratie espagnole, d’ailleurs, c’est lui qui a formé et installé le Roi actuel .

      Pendant les 40 ans de dictature franquiste, l’Espagne n’a quasiment pas évolué. A sa mort, elle avait un retard considérable sur la France....

      Un salarié de l’époque n’avait le droit qu’a travailler pour une misère et a se rendre obligatoirement à l’église le dimanche. Mais surtout il fallait se taire, ne pas se plaindre, accepter tout se que la patron vous demande sans broncher. Faute de quoi, la guardia civil se chargeait de vous apprendre ou était votre place ..... à coups de matraque !

      D’ailleurs pour les émigrés en Espagne, c’est encore le cas. Là-bas, c’est le patron qui menace le salarié clandestin d’appeler les flics pour qu’ils l’expulsent ..... Le patron n’est en rien inquiété.

      La movida a certes était du grand n’importe quoi mais c’est pas pour autant qu’il faut regretter le franquisme. Ce sont 2 extrêmes a éviter !


    • Il y a certes eu une totale décadence sociétale en Espagne mais surtout depuis les années 90, mais si tout n’est pas "noirs" dans le règne de Franco il est certain que le niveau de vie du peuple espagnole etait extremement faible, et pour revenir chaque année en Espagne les nostalgiques de Franco sont minoritaires. Faut pas oublier que Franco par anticommunisme primaire est rentré très vite dans l’OTAN et a laissé plusieurs bases militaires au USA, ce ne fut ni un de Gaulle ni un Chavez tant dans sa politique économique que geopolitique. Aujourd’hui les espagnoles sont malheureusement complètement désabusés politiquement !


  • Du grand n’importe quoi de ne pas laisser les femmes avorter lorsqu’on sait que ça va être un trisomique 21 par exemple, seul les cas de viol et de danger pour la femme pourront continuer à avorter.

     

  • "Les associations féministes et de gauche ont déjà sonné la mobilisation en dépit des fêtes de Noël."

    1) Rien que le libellé incite à la méfiance. Associations "femen-istes" et de gauche ?

    2) C’est sûr que quand on est pro-avortement, pro-mariage pour tous et anti-famille, les fêtes de Noël n’ont pas de raison d’être........


  • Mariage homo + avortement limité... Assez étrange :-) mais avec du recul, le mariage homo n’est pas très grave, alors que l’avortement de confort est une insulte à la vie.
    Bien joué Espagne !


  • #638748

    Sur ce sujet, je n’aurais pas fait de retour en arrière.

     

    • Un avortement, c’est toujours un traumatisme pour une femme, qu’elle l’admette ou pas. En situation de détresse, elle a besoin d’être soutenue, pas d’être poussée vers une solution de facilité qu’elle risque de regretter toute sa vie. Espérons que ces mesures restrictives seront accompagnées d’autres mesures positives pour aider, psychologiquement et matériellement, les femmes enceintes en détresse dont le compagnon s’est fait la malle.
      PS : Je ne donnerai jamais un radis à Médecins du Monde, encore une ONG aux ordres du Nouvel Ordre Mondial dans lequel les humains sont des objets consommables et jetables parmi d’autres.


    • L’interdiction de l’avortement est une avancée. Il y a des moyens contraceptifs, non ? S’ils pouvaient se défendre, ces adultes en devenir nous demanderaient évidemment de les laisser vivre !
      Vous trouvez, vous, que la vie d’un fœtus a moins de valeur que celles de Jack Lang, Delanoë, PIERRE BERGE ?? Sérieusement ? Au moins, avec un embryon, il reste de l’espoir...
      Une femme est "libre" de se bourrer la gueule tous les jours, risquant sa santé ; mais dès lors qu’elle est enceinte, elle est responsable de l’enfant qu’elle porte, se doit de le protéger, et d’arrêter de boire.
      Même les franc-maçons, et leur connerie de "liberté qui s’arrête où commence celle des autres" (ce qui ne veut rien dire...), devraient approuver ce point de vue !

      En France aussi : limitons la pratique de l’avortement aux cas de viol ou de danger vital.


  • Quelle avancé pour l’humanité !
    J’espère que l’Espagne sera un modèle pour tous les autres pays et qu’on en termine avec ce véritable génocide !

    Il est temps de responsabiliser les gens !

    Et qu’on en termine avec toutes ces lois satanique !


  • "Grave danger pour la femme" comprend aussi le danger psychique, donc ceci ne changera pas grand chose. Si, peut etre que les couples seront un peu plus prudents dorénavant. il y a 120000 avortements en Espagne tous les ans.


  • Les commentaires sur Libération et l’immonde sont terrifiants...

    Sous prétexte que l’enfant à naître n’aurait pas l’usage de la raison et qu’il ne serait pas complètement formé, on aurait le droit de l’assassiner.

    Pour leur information, un bébé de 1 ou 2 ans n’a pas l’usage de la raison, donc selon leurs critères, on devrait avoir le droit de le noyer dans son bain si ça ne cadre pas avec notre plan de carrière…

    De même qu’un handicapé, qui selon eux souffre et est inutile, devrait donc être exécuté.

    Toutes ces horreurs de la part de cette gauche socialo-communiste ne sont pas étonnante puisqu’elles ont comme source l’athéisme darwinien qui est à la base des plus grandes abominations de l’histoire humaine : le communisme et le national-socialisme.

    Il est quand même fou que malgré le fait que la théorie de l’évolution ait été invalidée par la paléontologie (aucune espèce intermédiaire trouvée sur les milliards promises), les statistiques (il y a plus de chance qu’une tornade dans une décharge fasse un A380 que le hasard produise une séquence correcte d’acide aminé), la biologie (la cellule et les organes sont beaucoup plus complexes que ce que pensait Darwin), la thermodynamique ( Tout va naturellement de l’ordre au désordre et non l’inverse), on enseigne à nos gosses cette fable !

    Il faut lire les scientifiques comme Dominique Tassot (Mine de Paris) ou encore Michael Behe (professeur de biologie moléculaire aux USA) qui dévoilent clairement l’imposture de cette théorie.

     

    • Tiens, ça m’intéresse ce que vous dites sur la théorie de l’évolution. Vous n’auriez pas des sites sérieux sur le sujet à nous proposer ? Merci d’avance.


    • Les ouvrages scientifiques sur le sujet sont intéressants ("Evolution, une théorie en crise" de Michael Denton, "Le Darwinisme, envers d’une théorie" de Jean-François Moreel, "La boîte noire de Darwin" de Michael Behe...) mais ont l’inconvénient de confronter des arguments d’autorité finalement invérifiables pour le commun des mortels.

      Si vous lisez l’anglais, je conseille "Darwin on trial", écrit par un professeur de droit (Phillip E. Johnson) qui passe au crible implacable de la logique les affirmations des évolutionnistes.
      Je pense ce livre remarquable parce qu’il replace le débat au niveau qu’il devrait réellement occuper, celui de la philosophie. Philosophie que les esprits scientifiques modernes ont tendance à considérer comme dépassé ou sans lien avec le réel, alors que la logique est le fondement de tout savoir humain et que les modernes sont de fait de médiocres philosophes qui s’ignorent.


  • Bonsoir, non Amélie l’avortement n’est pas un traumatisme pour toutes les femmes bien loin de là,
    Certaine femmes utilisent l’avortement, remboursé par la sécu, comme un simple moyen de contraception... Malheureusement !


  • Attention les gars à ne pas tomber dans le piège du faux débat organisé par le système.
    Le système impose un débat sur une question qui n’est en réalité que la conséquence d’un problème créé par lui-même.

    Pour ou contre l’immigration ?
    Pour ou contre la pénalisation de la prostitution ?
    Pour ou contre l’avortement ?

    La vraie question n’est pas de savoir si on est pour ou contre, la vraie question est de savoir pourquoi des femmes sont elles obligées d’avorter ; pourquoi des immigrés sont-ils poussés à venir en Europe ; pourquoi des femmes sont elles obligées de se prostituer ?

    Les femmes avortent parce qu’elles se font violer nous dit-on. La violence faite aux femmes est une conséquence de la violence sociale, qui est une conséquence de la baisse du niveau de vie, de la hausse du chômage, etc. Dans une société avec un haut niveau de vie, un plein-emploi et de faibles disparités économiques, la violence en général (et la violence faite aux femmes en particulier) diminue.

    Ceci est une diversion évidente du système, qui lui permet en plus de nous diviser !
    Attaquons nous au véritable problème, qui lui est la cause, l’origine, de tous ces faux débat.


  • Concernant l’avortement il ne faut pas confondre idéologie et réalité de la vie :
    Une femme qui risque la mort lorsqu’elle est enceinte, un bébé non viable, un handicap très sérieux, les cas de viol, tout ça c’est avortement.
    Qui voudrais vivre avec un tel fardeau ?
    Est ce la peine d’infliger à la famille et à l’enfant à naître une telle calamité ?

    Faut savoir vivre avec son temps et la modernité de la science qui permet à ces calamités de ne plus se produire, essayer de convaincre qq’un de l’inverse c’est juste ridicule, et c’est apparemment la dessus que le gouvernement espagnol veut revenir, du coup les femmes ont bien raison de gueuler.

    Non aux avortements de confort et ou aux avortements de contraception, mais pour le reste, faut pas déconner...

     

    • Faire et élever un enfant est une responsabilité qui, quoi qu’il arrive, exige des parents de se sacrifier en sa faveur.
      Ceux qui veulent vivre sans fardeau ont le choix de ne pas faire d’enfants. Et ceux qui craignent de faire des enfants involontairement ont le choix de ne pas avoir de relations sexuelles.

      Voilà la seule position saine et morale sur le sujet.
      Le reste n’est qu’excuses pour ados attardés voulant jouir sans entraves.


    • Un enfant c’est pas un fardeau, qu’est ce que tu racontes comme conneries.
      A part si tu prends comme principe que c’est le même "fardeau" d’avoir un gamin normalement constitué que d’avoir un gamin trisomique par exemple.
      Faut arrêter de vivre avec 3 siècles de retard, si on peut éviter ces malheurs, qu’on les évitent.
      Combien d’homme qui sont de véritable fiottes vont en plus se tirer laissant la mère dans la merde lors de calamités que j’ai décrite ci dessus... ?


  • L’IMG va être interdite par la même occasion, donc si à l’échographie on vous annonce que votre bébé va avoir une grave malformation et ne sera pas viable, il faudra attendre sagement la mort in-utero ou l’accouchement pour voir mourir votre bébé après quelques heures ou quelques jours de vie. C’est juste monstrueux et un énorme retour en arrière. A ce compte là, ils devraient carrément supprimer tous les dépistages pendant la grossesse... Bienvenue au Moyen Age.

     

  • C’est genial. L’espagne a tout compris. En effet fini l’avortement de confort. Responsabilisation des gens. Les irresponsables n’auront qu’a assumer leurs ebats pour une fois. La plupart des medecins n’ont pas appris la medecine dans le but de refuser la vie et de tuer les bebes. Le tiers de ma generation squate les poubelles du planing familliale. Voila une belle vision de l’humanité. La desacralisation et la deshumanisation s’adresse a nos bas instincts.


Afficher les commentaires suivants