Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

États-Unis : le procureur de Washington lance des poursuites contre Amazon pour "abus de position dominante"

Le procureur de Washington estime que « le comportement d’Amazon et sa part de marché prouvent son intention de bâtir un monopole, avec une dangereuse probabilité de succès ».

 

La façon dont Amazon utilise son pouvoir de marché est dans le viseur de la justice aux États-Unis. Le procureur de la capitale américaine Washington a lancé des poursuites mardi contre le géant du commerce en ligne, qu’il accuse d’entrave à la concurrence.

(...)

Le procureur Karl Racine reproche à Amazon d’empêcher les entreprises de vendre leurs produits moins chers ailleurs que sur sa plateforme. Le juge réclame donc des dommages et intérêts ainsi que des mesures pour interdire ces pratiques.

(...)

Mais pour asseoir ses accusations, le magistrat vise en particulier une clause dans les contrats avec les commerçants, qui leur interdisait de proposer leurs biens à des prix inférieurs sur d’autres sites. Toutefois, Amazon dit avoir arrêté cette pratique en 2019. « En réalité, ils ont discrètement remplacé cette clause par une autre, équivalente, qui dit que les vendeurs tiers peuvent être sanctionnés ou renvoyés d’Amazon s’ils commercialisent leurs produits pour des prix moins élevés ailleurs », assure le juge. Il mentionne aussi les « commissions élevées » prélevées par la firme, « jusqu’à 40 % du prix du produit ».

(...)

Avec cette plainte, la pression continue de monter aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, contre les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) dont les comportements sont jugés anticoncurrentiels. Joe Biden a par exemple fait part de son intention de nommer la juriste Lina Khan à la tête de l’agence américaine de la concurrence (FTC). Cette universitaire s’était fait connaître dans le monde académique en 2017, alors qu’elle était encore étudiante, en publiant un article intitulé Le paradoxe antitrust d’Amazon dans une revue de l’université de Yale. Elle y estimait que l’arsenal législatif américain était insuffisant pour lutter contre les pratiques monopolistiques.

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

À lire, sur E&R :

 






Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • La gauche fustige les GAFA qui les ont aidé à être au pouvoir .
    Ça va être dure de mordre la main de ceux qui vous ont fait monter au cocotier .

     

    Répondre à ce message

  • En attendant, Amazon vient d’acquérir la MGM pour 8.5 milliards de $.

     

    Répondre à ce message

    • Au contraire, c’est plutôt parce que Amazon commence à devenir trop gros que les lois anti-monopoles ont plus de chances de s’exercer maintenant qu’avant l’achat de la MGM.

      De plus, comme la grande crise inflationniste arrive maintenant (pas l’année prochaine, mais bien en ce moment-même) : la clientèle occidentale est en train de s’appauvrir de plus en plus (Charles Sannat estime que le niveau de vie occidental moyen devrait se rétracter sur les 10 prochaines années qui viennent d’environ 20% ... au mieux !)
      Du coup, cette même clientèle qui fait la fortune de géants comme Amazon risque fort de freiner ses dépenses sur internet. C’est donc un bon calcul de commencer maintenant les poursuites anti-monopoles contre un organisme comme Amazon, ultra-puissant aujourd’hui mais qui risque de l’être beaucoup moins l’année prochaine.

      Quelle que soit la taille de la boîte, plus elle subit de difficultés, plus elle a intérêt à négocier avec la justice. Attaquer un monopole quand il est en position dominante est bien plus difficile. Ce fut le cas pour Microsoft. Quand donc l’entreprise de Bill Gates a-t-elle été attaquée pour monopole ? Vers 2000, au moment où la bulle internet a éclaté.
      Le faire dans les années 90 aurait été plus justifié et cohérent : mais voilà, il fallait une déstabilisation externe pour que le géant de l’informatique plie.

      Facebook & Youtube n’ont pas plié face à Trump parce qu’ils étaient en position dominante. Ce ne sera pas avant qu’ils attaquent réellement la pente descendante que leurs crimes leur seront mis sous le nez.

       
  • #2733241

    peut-être le début d’une reprise en main... je ne suis nullement naïf, et très anti-démocrates US... très méfiant aussi... mais j’observe aussi "qu’il y a des cyclones sur la planète Jupiter"... le système lui-même est en proie à des contradictions internes... A suivre...

     

    Répondre à ce message

  • #2733379
    Le 27 mai à 09:37 par Palm Beach Post : "Cult !"
    États-Unis : le procureur de Washington lance des poursuites contre Amazon (...)

    Amazon a renforcé la sécurité d’accès aux comptes,
    ils t’envoient un code sur le portable afin d’achever la connexion
    ce qui nécessite obligatoirement un smartphone

    j’en ai pas, j’ai résilié ma ligne téléphonique mobile
    du coup, j’achète directement chez les éditeurs (vidéo)
    niveau coût, c’est équivalent, et y’a aussi des promos ponctuelles
    donc, l’article qui dit le procureur Karl Racine reproche à Amazon d’empêcher les entreprises de vendre leurs produits moins chers ailleurs que sur sa plateforme, ce n’est pas vérifié dans mon cas

     

    Répondre à ce message

    • En fait, Amazon a un algorithme qui adapte son prix quand un compétiteur vend un produit moins cher. J’ai remarqué ça quand mes gamins me demandent des jeux pour leur console, les rares cas où La Fnac et / ou Cdiscount, pour ne citer qu’eux font des rabais / promos, très vite (trop ?) Amazon s’aligne...
      Pour ma part, c’est toujours chez eux que j’ai les prix les plus bas et, avec la livraison gratos, c’est vrai que c’est vraiment très fort.
      Évitant néanmoins Amazon par principe, j’avoue que quand j’ai besoin d’un truc rapidement et qu’il n’est pas dispo ailleurs, je me retrouve obligé de passer par eux. J’imagine que plein de gens font comme moi, les éviter par principe à cause de leur escroquerie fiscale qu’ils appellent de "l’optimisation"...

       
  • Les grands empires finissent toujours par disparaître... les Gafam connaîtront le sort de leurs prédécesseurs politiques et historiques, qui avaient pourtant tellement plus d’allure !

     

    Répondre à ce message

  • #2733607

    Si Amazon prend des commissions de 40% et arrive quand même
    a être en moyenne 30% moins cher que les magasins du coin,
    (livraison comprise) :

    On se demande quelle genre de commissions prend la grande distribution
    et les magasins spécialisés.
    C’est surement les salariés (au smic) qui font exploser les prix.

    Et si Amazon ne paye pas ses taxes, qui va s’en plaindre ?
    Nous on les paye et on voit pas la couleur.
    A tout prendre... Autant économiser.

     

    Répondre à ce message