Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Ex combattants de Tsahal, ils refusent maintenant de se taire et parlent

Micha, Dana, Noam, et Mikhael ont combattu pour Tsahal. C’est la première fois que des officiers israéliens manifestent à visage découvert leur contestation à propos des exactions infligées dans la bande de Gaza, entre 2000 et 2009.

Des grenades pour faire peur

« On déboule dans un village palestinien à 3 heures du matin et on se met à lancer des grenades étourdissantes dans les rues. Pour rien, pour faire peur. On voyait les gens se réveiller affolés... On nous raconte que cela fait fuir les éventuels terroristes. N’importe quoi... Par rotation, on faisait ça toutes les nuits. La routine. On nous disait “Bon­ne opération”. On ne comprenait pas pourquoi. »

Lire la suite de l’article : parismatch.com

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "on comprend pas pourquoi..." et bien nous on comprend pourquoi.
    Le vrai terrorisme est celui qui ne vous laisse aucun répis,meme pas quelques instants de bonheur familial,le systeme oppresse des poches a la conscience allant jusqu’au harcellement corporel et psychique.Ceux qui ne comprenne pas sont ceux qui,tout simplement,ne le vivent pas.
    Une preuve a charge de plus,un temoignage surement tardif d’un colonialisme qui en cache bien d’autres.


  • A propos du fasciste israélien et futur premier ministre de l’entité israélienne, Yitzhak Shamir qui dirigeait en 1943 le groupe terroriste Lehi et essayait de chasser les Palestiniens de leurs terres. Dans le journal de Lehi, Shamir écrivait en 1943 :

    « Nous devons réfuter toutes les jérémiades contre le recours à la terreur par des arguments simples et évidents. La terreur est une arme de guerre. Nous menons un combat national et nous pouvons nous passer des doutes moraux comme d’une rage de dents. Une bonne fois pour toutes : la terreur fait partie de la guerre politique. »

    Dans des termes presque identiques, le ministre américain des Affaires étrangères, Shultz, dira en 1984 : « En matière de contre-insurrection, les considérations morales ne doivent pas nous paralyser. »


  • Comme d’hab, les états ont toujours été les meilleurs terroristes.

     

  • Lors de la première intifada je devais avoir une dizaine d’années, mais je me souviens d’une chose qui m’avait marquée : à chaque fois qu’un commentateur du journal télévisé abordait le conflit il utilisait l’expression "Tsahal, l’armée la plus morale du monde..." pour désigner les forces armées de l’entité sioniste. Systématiquement l’expression "l’armée la plus morale du monde" était accolée au mot Tsahal. A l’époque j’étais trop petit pour comprendre ce qui l’en relevait exactement, toutefois j’avais l’intuition de quelque chose de bizarre car cela m’avait marqué au point de m’en souvenir plusieurs décennies plus tard.
    C’est en utilisant ce genre de procédé grossier que l’on conditionne l’opinion publique à penser dans un sens plutôt que dans l’autre. A force de marteler plusieurs fois par jour "Tsahal, l’armée la plus morale du monde" on finit pas créer dans le cerveau des gens et à leur insu une association fallacieuse.

    Si quelqu’un avait le temps et si cela n’a pas déjà été fait il serait peut être bien de rechercher dans les archives INA et de faire un montage vidéo où l’on verrait les commentateurs dire "Tsahal l’armée la plus morale du monde" que l’on associerait avec des images d’exactions commises afin de mettre en évidence le mensonge...