Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Formation Instinct de Survie : "Autonomie en milieu rural isolé" (Languedoc)

Deux modules : 23/24 mars & 30/31 mars 2013

Instinct de survie propose une formation unique aux techniques d’autonomie en milieu rural isolé.

Cette formation de deux jours (deux modules possibles) se déroulera dans un splendide mas catalan situé à 30 minutes de Perpignan (possibilité de s’y rendre en voiture ou d’être récupéré à la station SNCF la plus proche).

Encadrés par un biologiste retourné à la terre, les participants à la formation pourront bénéficier des connaissances scientifiques de leur formateur et de sa longue expérience de terrain.

 

Au programme :

Autonomie en milieu rural isolé

23 & 24 mars 2013 : MODULE 1

Autonomie - Energie - Santé de la terre, bien être des hommes

2 jours 240 €

1) Techniques de potabilisation de l’eau sur site isolé • Solution technologique pour potabiliser de l’eau sur site isolé ou pour améliorer une eau de réseau. • Différentes étapes de filtration et stérilisation • Stockage de l’eau ; traitement de l’ eau de pluie • Fabrication de boissons « vitalité » type limonade : Kefir fruit et Kombucha. Méthodes et intérêts

2) Installation et gestion de toilettes sèches • Matériel et technique • Présentation de différents modèles sur les sites • L’hygiène, le nettoyage • Le compostage

3) Démarrer un petit jardin sur des principes de permaculture • Le jardin potager naturel et sans labour avec peu d’eau • Mise en place de cultures sur buttes • Les composts et les différentes sources de matières organiques • Les brises vent

4) Les légumes "ressources" à prévoir : les cultiver, réaliser les semis d’hiver • Les graines et semences • Cultures sous abri et extérieures

Il s’agit d’un stage pratique pour découvrir l’autonomie sur un écodomaine. Vous découvrirez des techniques intégrées à notre vie de tous les jours, des conseils tirés de nos expériences.

Repas « tiré du sac » le samedi midi.

Le prix du stage comprend les repas du samedi soir et dimanche midi ainsi que le petit déjeuner et les collations.

Couchage dans un grand gite chauffé au bois (2 chambres grand lit, 9 lits une place).

 

Autonomie en milieu rural isolé

30 et 31 mars 2013 MODULE 2

Autonomie- Energie- Bien être des Hommes - Santé de la terre

2 jours 240 € - Samedi 9h00 à dimanche 17h00

1er jour : Apprendre à gérer et à utiliser un four à pain traditionnel. Faire son pain et réussir une cuisine paysanne saine et savoureuse

Le four : trucs et astuces pour le faire chauffer, entretien

La cuisine au four : faire son pain de campagne et aussi des potages, du pâtés, du sanglier, du mouton, des pizzas, des tartes aux légumes, de la tartiflette,une tarte aux noisettes...

Les infrarouges du four et des autres sources :

Intérêt biologique et énergétique des infrarouges Tests organoleptiques et sensitifs

La dégustation des plats préparés et cuit dans le four et pain réalisé par chacun à emporter.

2ème jour : Cuisson dans un four solaire

Présentation et conseils pour construire un four solaire Si météo favorable, cuisson de légumineuses et de pain d’épices

Semis :

Réalisation de semis de printemps en place ou à repiquer Produire ses plants de petits fruits, réaliser ses boutures

Couchage dans un grand gite chauffé au bois (2 chambres grand lit, 9 lits une place)

 

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • très bon concept et très intéressant.
    en espérant que ce genre de stage se développe davantage à l’avenir.

     

    • Si c’est gratuit, c’est intéressant. Si c’est payant, alors ce n’est plus crédible parce qu’on nage en plein business survivalisme. Et là faut croire que la peur, l’angoisse des gens sur leur avenir, rapporte du fric.
      Je me demande d’ailleurs, moi chomeur, si je vais me lancer dans la combine.


  • J’habite la région...mais le prix est définitivement un frein à l’expérience !
    erf...

     

    • oui le prix fait tres mal


    • Le prix, faut relativiser, une formation coûte toujours très cher, il faut :
      - payer le propriétaire des lieux (un mas c’est pas gratuit)
      - payer les charges qui vont avec
      - nourrir les gens
      - payer le(s) formateur (qui consacre deux jours de boulot + la préparation soit une bonne semaine en tout)
      - payer le matériel
      - les assurances
      - les taxes et autres charges

      J’ai jamais vu de formation sérieuse (pas au black) pour des petits groupes à moins de 100€ par jour... Vu l’environnement c’est même assez bon marché !

      Sortir 240 €, soit grosso modo une semaine de boulot au SMIC, pour ce genre de chose, c’est vraiment pas la mer à boire (sauf pour une personne au RSA, ou un salarié parisien, mais dans ce cas il faut sortir de votre situation).

      Pour comparer, une journée de formation pour des pros c’est plus du 800€ par personne.


  • super initiative bravo
    par contre pour faire du pain faut beaucoup de blé donc le terrain qui va avec
    je serais curieux de voir comment ils font des cereales

    je suis dans la campagne et j’ai le meme genre de projet à plus petite echelle
    doit etre super interressant

    il faut reprendre ce que l’on nous a pris a savoir se nourrir tous seul

     

    • Oui effectivement les céréales demandent du terrain et beaucoup de temps et de travail. A titre personnel j’ai un biais anti-céréale, pas fanatiquement opposé, je n’affirme pas que cela devrait être interdit, je considère juste que l’importance de cette source alimentaire est surestimée et source de bien des maux même si j’aime et mange du pain moi même ! (de la charcuterie ou du fromage sans pain ? Inconcevable !!! Une hérésie !)
      Pour répondre à ta question une BAD n’a de sens que si elle s’inscrit dans un réseau plus large et de ce fait ton blé, si tu ne veux ou ne peux pas le produire toi même pourra être obtenu auprès de quelqu’un d’autre en échange de quelque chose (une compétence, ta force de travail... des noix, des châtaignes...contre du blé)
      Il faut bien avoir conscience que si l’objectif d’une BAD est de pouvoir subvenir à ses besoins vitaux il y aura toutefois toujours des choses non indispensables mais désirables qui ne pourront pas être produites d’où l’importance d’appartenir à un réseau.


    • le pain est la base de notre alimentation donc tres dur de sans passer voir impossible
      en ce qui concerne le resau je veux bien mais les gens que je connais
      qui on un bon etat d’esprit non pas les moyens de se faire une bad
      je suis un chanceux par rapport a une majorité d’entre eux


  • très très très bon son,si quelqu’un le connais je suis preneur, merci.BEAU boulot ,belle vidéo.

     

  • Survivre pour préparer la transition vers un monde meilleur ?

    Le Pire DK


  • Cela devient véritablement un métier complet, la préparation au prochain effondrement économique et social. J’ai lu récemment un article de 1975 d’une revue française, prédisant de grands changements sur les manières de travailler et par là-même une pauvreté accrue et de grands risques de soulèvements sociaux. Fin 2012 devait être une période où pratiquement tout s’écroule. D’après Piero San Giorgio, c’est au début 2014 qu’apparaîtrai le commencement de l’effondrement de tout notre système…

     

  • L’idée est bonne mais le prix va limité certaines perssone donc pensé a faire des prix adapté
    la survie n’est pas donné qu’au plus fortuné


  • La survie n’as pas de prix.


  • 240 € ?

    Sans vouloir faire le pisse-vinaigre, comment justifiez-vous une telle somme ?

     

    • A mon avis ça comprend surtout les frais de préparation et d’organisation : l’hébergement, la nourriture etc. sans oublier tout le savoir-faire transmis durant le séjour qui demande du personnel qualifié. C’est plutôt correct je trouve, après je comprends aisément que ce soit trop cher pour certains.


    • @Johnwayne Bah ça correspond à deux jours et quelques de ce qu’on me paye dans mon travail(chantiers) donc c’est correct...personnellement je me suis mangé une garde-à-vue le mois dernier(agents zélés et je me laisse pas faire,je n’ai rien à me reprocher),ils ont mis ma voiture en fourrière(700e) et petite cerise mon chien en fourrière(500e) donc on m’a plumé de 1200 euros,merci l’état !...donc pour moi ce sera la prochaine fois malheureusement,encore merci l’état,les banques et bien-sûr le trésor public(à qui je dois encore payer 500euros pour port d’arme d’un couteau-suisse) ! c’est fou ce que je vous raconte mais c’est vrai,la dictature bancaire,je vous le confirme,est bien là !...Féthi(dites merci à vos maîtres les trolls,c’est boîte de conserves pour moi ce mois-ci et j’ai pas payé mon loyer !mais la roue tourne !)


  • C’est ce genre de mode de vie traditionnel qui arrivera (en gros) quand le pétrole et les ressources énergétiques seront épuisées, on dit survie mais en faite il y a 100 ans la vie rurale était encore comme ça...
    Bravo pour l’initiative de ces stages !

     

  • @anonyme..........le prix, par rapport à certaines dépenses de merde qu’on fait parfois...faut relativiser (et je n’ai pas les moyens non plus)......sinon pour tes déboires, ils t’ont bien assaisonné ces salopards !...mais comme tu dis la roue tourne..bonne chance.


  • Double quenelle de 240 pour entretenir ma paranoïa ? Je m’inscris de suite ! Ça à l’air super !

     

    • ahhahahahhahaha

      bon après si on décompose les 240€ en :

      - 1 nuit dans un mas provençal / maison d’hôte ou quelque chose du style : pas moins de 60€
      - 2 repas : pas moins de 10€ par repas
      - collations : pas moins de 10€ à 20€ sur les deux journées

      Au total il y a déjà 100€ ou presque que n’importe qui aurait dépensé pour passer 1 nuit et 2 jours dans un mas quelconque

      140€ pour un encadrement et une formation pertinente durant ces 2 jours, ça revient finalement pas si cher que cela.

      Après il est clair que l’objectif n’est pas d’attirer 50 personnes par stage car il n’y aurait pas la capacité de les accueillir. Du coup le prix fait office de filtre si on peut dire.
      Le survivalisme en règle général n’est pas chose donnée, juste pour des consommables ou du matériel. Là au moins ils enseignent des techniques, ça se garde.

      Les cours de cuisine très à la mode de nos jours ne sont pas donnés et à quoi servent-ils à part savoir faire une recette pour épater les copains ? Et encore, pas sûr que les stagiaires réussissent les recettes à la maison.


  • Le son et l’image sont bien montés. Ce clip me donne quand même l’impression qu’on en saura jamais assez pour tenter de sauver sa carcasse et celle de nos proches.

    La quantité de savoir-faire qu’il faudrait posséder pour survivre par ses propres moyens relève d’une civilisation ; ce dont nous avons été dépossédé en 5O ans.

    Le savoir ancien revient par la petite porte, le renouveau arrive mais la tendance "aware" pense que cela ne se fera pas sans abnégation totale. Abandon de l’égotisme au profit du service aux autres. Et puis l’effroi...

    Nouveau paradigme pour seulement cent siècles à venir. Un goût de Très Haute Antiquité et de retour aux sources.


Afficher les commentaires suivants