Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France : première communauté juive d’Europe et deuxième du monde

"Retour" en Israël : alyah jacta est !

« L’Agence juive travaille sans relâche partout dans le monde, y compris dans les pays confrontés à des problèmes géopolitiques et sécuritaires complexes, afin de garantir la sécurité des juifs partout dans le monde. L’Agence juive aidera ces nouveaux immigrants à s’installer dans des centres d’intégration à travers Israël et, avec l’aide du peuple israélien, leur permettra de faire partie de la riche mosaïque de la vie israélienne. Je leur souhaite tout le succès possible. »

 

[…]

La dernière décennie a été marquée par une vague sans précédent d’alyot en provenance de France. Sur les 119 000 olim de France depuis la création de l’État d’Israël, près de 37 000 d’entre eux ont fait l’alyah au cours des dix dernières années. L’agence juive note un lien ténu entre la montée de l’antisémitisme dans l’Hexagone et le nombre d’alyot. Par exemple, en 2014-2015, au plus fort des actes terroristes sur le sol français, dont certains antisémites comme celui perpétré à l’Hyper Cacher de Vincennes, on dénombrait un pic avec 14 127 départs.

 

- Près de 450 000 juifs vivent en France, dont 280 000 à Paris et sa banlieue et 170 000 dans d’autres régions de France, dont environ 60 000 à Marseille et ses environs et plus de 15 000 à Lyon, Nice, Strasbourg et Toulouse, selon une estimation de l’Agence juive. Avec 700 synagogues et 170 écoles juives, la communauté juive de France est la plus grande d’Europe et la deuxième dans le monde après celle des États-Unis.

- « Les juifs de France représentent 1 % de la population globale française et ils sont victimes de 50 % de l’ensemble des actes racistes en France », déplore Francis Kalifat, président du CRIF, qui a rencontré le groupe de journalistes dans les bureaux parisiens de l’Agence juive du 14e arrondissement.

 

Kalifat définit l’antisémitisme comme étant « protéiforme » : celui de l’extrême-droite, celui de l’extrême-gauche, l’antisémitisme musulman à travers l’islam radical et l’antisémitisme du quotidien (vols de courriers, insultes, regards…) qui débouche – quand cela est possible – sur une « alyah interne » . On se souvient du témoignage frappant de Stella qui, après un cambriolage à caractère antisémite et sur les conseils d’un policier, décide de quitter Romainville.

Au printemps 2018, plusieurs intellectuels et personnalités juives et non-juives ont lancé un appel, signé notamment par l’ancien président Nicolas Sarkozy, dénonçant le « nouvel antisémitisme » et « l’épuration ethnique à bas bruit ».

« 10 % des citoyens juifs d’Ile de France – c’est-à-dire environ 50 000 personnes – ont récemment été contraints de déménager parce qu’ils n’étaient plus en sécurité dans certaines cités et parce que leurs enfants ne pouvaient plus fréquenter l’école de la République. Il s’agit d’une épuration ethnique à bas bruit au pays d’Émile Zola et de Clémenceau », affirmaient alors les signataires.

La France a connu une augmentation record de 74 % des incidents antisémites en 2018 par rapport à l’année précédente. « Douze personnes ont été tuées en France depuis le début des années 2000 uniquement car elles étaient juives », souligne Kalifat, en précisant qu’il incluait le DJ Sébastien Selam, 23 ans, froidement assassiné et mutilé dans la nuit du 19 novembre 2003, bien que le caractère antisémite ne soit toujours pas retenu à ce jour, et ce, en dépit de multiples preuves et du combat mené par sa famille auprès des tribunaux.

« La France n’est pas antisémite, il y a de l’antisémitisme en France, mais l’État en est le rempart », nuance Kalifat qui s’est longuement attardé sur l’affaire Sarah Halimi, assassinée en avril 2017 par un jeune voisin musulman aux cris de « Allah Akbar », entrecoupés d’insultes et de versets du Coran – Kobili Traoré l’avait rouée de coups avant de la jeter par la fenêtre dans la cour de son immeuble du 11e arrondissement parisien.

Simon et Alice Midal ne partagent pas du tout cet avis. Pour eux, « la situation de la France est de plus en plus catastrophique ». Retraités de 76 ans, cet ancien juriste au parcours militant et associatif sans pareil et son épouse, ancienne technicienne vidéo, ont décidé de s’installer dans leur appartement acheté à Raanana, une ville du centre d’Israël qui attire beaucoup d’olim de France. « La France ne fait rien pour agir contre le racisme et l’antisémitisme, il y a une importante hausse du radicalisme et c’est un problème pour notre communauté », estime l’ancien président du B’nai B’rith France, qui déplore un manque d’application de la loi en France malgré un arsenal législatif de pointe. « Nous ne voulons pas attendre que les prochaines élections municipales amènent une certaine population musulmane dans certains quartiers », tonne le septuagénaire ashkénaze laïc né à Bâle, qui refuse que les préceptes de la charia [loi islamique] s’installent en France et qui, selon lui, déboucheraient notamment sur la réclamation d’horaires spéciaux pour les femmes à la piscine municipale et les cantines sans porc.

Quand le Times of Israël a demandé au ministre de l’Intégration Yoav Galant (Likud), venu accueillir mercredi les olim sur le tarmac de Ben Gurion, s’il était toujours d’accord avec son appel lancé aux juifs de France en février dernier après la profanation d’un cimetière juif dans le nord-est de la France, il a rapidement répondu : « Bien sur que oui ! S’ils y restent, dans 25 ans, ils se marieront avec des… goyim. »

Le Times of Israël s’est pourtant réjoui de constater que l’antisémitisme ne figurait pas parmi les principales raisons de leur décision de vivre en Israël. Au contraire, il s’agit pour la plupart des personnes interrogées d’une alyah choisie. Beaucoup ont affirmé au Times of Israël n’avoir jamais eu de problème en France sans pour autant oublier certains regards, ni certaines réflexions. Mais, il serait faux de dire que c’est ce qui a motivé leur décision. […]

Entre 600 000 et 1,2 million de personnes en France sont éligibles aux critères de la Loi du retour. Adoptée en juillet 1950, l’idée sioniste du « rassemblement des exilés », inscrite dans la Déclaration d’indépendance de l’État d’Israël, garantit la citoyenneté israélienne aux juifs, aux enfants de juifs, aux petits-enfants de juifs et aux conjoints de juifs. Ainsi, une personne non juive mariée à un juif en bénéficie. Il ne faut pas non plus représenter un danger pour l’État et il faut enfin prouver sa volonté réelle de s’installer et de s’intégrer en Israël.

[…]

Comment fonctionne le bureau français ? Avec un budget annuel de plus de 6 millions de dollars, l’antenne française dispose de sept shalichim de l’Agence juive (émissaires israéliens) et 15 membres du personnel locaux. Les représentants de l’Agence juive en France travaillent dans deux centres, à Paris et à Marseille, et organisent des activités dans toute la France, des séances d’information et des entretiens personnels avec les candidats à l’alyah afin de discuter des thèmes qui les intéressent comme la scolarisation des enfants, de l’enseignement supérieur, du logement et de l’emploi.

Les activités de l’Agence juive en France sont aussi axées sur la vie de la communauté juive, notamment en renforçant la sécurité des institutions juives grâce à un fonds spécial de l’organisation, mais aussi en tentant de lier la prochaine génération à la culture juive et à l’État d’Israël à travers des programmes éducatifs. L’agence organise également des salons de l’Alyah et autres événements, en coopération avec Ofek Israel et le ministère de l’Alyah et de l’Intégration. Active dans environ 25 écoles juives en France, elle met également en place des activités pour les étudiants d’une vingtaine d’universités réparties dans toute la France, afin de les mettre en contact avec la vie juive et les sensibiliser à ses différents programmes en Israël – à commencer par des visites de courte durée telles que Taglit-Birthright, ainsi que des programmes de plusieurs mois tels que Massa Israël.

Chaque année, plus de 1 000 lycéens visitent Israël via le programme Bac Bleu Blanc ; plus de 4 000 dans le cadre de programmes à court terme organisés par Israel Experiences, une filiale de l’Agence juive ; et plus de 900 sur des expériences à long-terme avec Massa.

Lire l’article entier sur fr.timesofisrael.com

 

Le bonus de la Rédaction

Ici Pujadas (depuis viré de la télé par la socialo-sioniste féministe Ernotte) ravale sa salive pour vendre Israël aux juifs français, c’est-à-dire faire la promotion d’un pays raciste en guerre avec tous ses voisins – Israël – dans un journal de service public audiovisuel au détriment d’un pays non raciste et en paix avec tous ses voisins, la France :

 

 

Les JT français rivalisent de zèle (sur ordre) pour présenter sous son meilleur jour la montée en Israël, qui se passe mal pour au moins 30 % des juifs français, ce dont les JT ne font pas trop la pub, évidemment. Mais un JT français, même sioniste, ne pourra jamais rivaliser avec la propagande israélienne...

Liza a réussi son alyah :

 

 

Michael a souffert, mais il a réussi :

 

 

Le faux philosophe et vrai romancier BHL nous parle de ce sujet avec une immense émotion :

 

Alyah, les illusions perdues, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

53 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Encore un an ou deux et ils seront plus nombreux que les paysans...

     

  • Béchel i’va partir en issraelle !? nooon... parce quand il sortira de tôle, dans 140 ans, issraelle s’appellera Palestine depuis 135 ans


  • Le problème est « qu’ils » aimeraient bien que le bon Peuple de France (Juste a-t-on dit pour certains) s’insurge, se mobilise et refuse de voir partir ces gens. Au contraire, tout le monde s’en fout (et certains le souhaitent), enfin mis à part la Presse inopérante. Pour ma part, « Juste parmi les Justes », enfin élevé comme ça, c’est quand Fourest a dit que nous sommes un Pays qui a, quand même Merde, tué 6 M de Juifs que j’ai tourné carrément le dos (sans compter le sketch Pétain 1ère Guerre). J’avais déjà décroché (Bhl, Valls, Cuki, les rabbins...) mais sans plus. Aujourd’hui ? Je conchie, et je me branle de leur devenir.


  • Remigration prioritaire !!!

     

    • Pour les adeptes de la remigration (faudra m’expliquer comment tu oblige un autre pays à accepter quelqu’un qui est né et vécu en France avc nationalité fr au passage) libre à eux. Mais comment tu fais pour vivre dans un pays ou la natalité ne fait que baisser ? Sachant que comme je lis ici, c’est pas les "gaulois" qui font le plus d’enfants, donc natalité encore plus faible, lgbtisme, carrierisme et libération sexuel oblige... Vous voulez vous retrouver à 25 millions d’habitants ? A moins que vous choisissiez qui a droit de rester ? Ça parle de remigration mais ça réfléchi pas beaucoup je trouve


    • Pour yjack

      25 millions c’est bien ça ! Avec un gouvernement qui privilégie les petits producteurs et fait délocaliser les grosses entreprises, qui renationnalise les services publics, et qui fait payer la dette aux gafa ( c’est beaux les rêves je sais) et autres importateurs, il y aurait même moyen de redevenir une référence internationale, et avec 15 élèves par classe en moyenne, de le rester.


    • Pourquoi pas !
      25 millions de blancs catholiques, protestants, athées.
      Remigration du reste !


    • @Yvack

      Demande aux algériens.


  • Et qu’est-ce qu’E&R recommande, à ces Français juifs ? Parce que, l’aura qu’on vous fabrique et que certains empruntent contribue à ce sentiment d’antisémitisme qui monte. Si vous pouviez éclairer ce point.

    Moi personnellement, sur ce départ en Israël chacun fait ce qu’il veut, par contre je pense qu’E&R devrait avoir un discours adressé directement à ces gens pour leur dire : les sionistes vous manipulent, ce sont eux (les élites de manière générale, souvent sionistes mais ce n’est pas forcément le critère le plus marquant, le sionisme n’étant qu’un instrument stratégique) qui ont défendu l’immigration de masse en expliquant que s’y opposer serait raciste et mal, ce sont eux qui font monter l’insécurité, en France mais surtout ailleurs (Irak, Libye, Syrie, Liban, Palestine... bref l’ex-Grande Syrie et ses voisins), ce sont eux qui montent en épingle, avec leurs médias des faits divers peu représentatifs car pris parmi tellement d’autres, et ce sont eux maintenant qui vous incitent à quitter notre beau pays pour aller dans la colonie occidentale au sein de l’ex-empire ottoman, au point de tension le plus extrême (qui influence d’ailleurs la France et provoque des divisions).

    Sauf que je ne suis pas sûr du tout de la position d’E&R sur le sujet. Est-ce que ça vous fait plaisir que ces braves gens quittent le pays parce qu’on leur raconte des histoires ?

     

    • Très pertinent comme point de vue !

      Mesdemoiselles, restez donc, j’encourage la conversion chrétienne, et je serais ravi de ramener une brebis égarée dans le droit chemin du sacrifice et de la charité...


    • Deux bisounours...
      Ça fait quoi, plus de 2000 ans que l’on tente de leurs expliquer !

      Cessez de dire des bêtises...


    • Au malicieux

      Des bisous ou un rdv dans un coin sombre ton choix est fait, tu embrasses l’écran pas la Cité... Je suis chrétien je tends l’autre joue, je ne jette pas l’huile sur un feu que je n’allume pas, et jusqu’à la chute des rois, précipitée par une bourgeoisie bien de chez nous, les ethnies exogènes n’auraient jamais pu espérer conquérir le pouvoir.
      Crois tu vraiment que si tous les juifs du Quotidien rentrent en Israël, ceux impliqués dans les affaires sombres du gouvernement français ou européen, vont les suivre ?
      On est tous le Bisounours de quelqu’un ...


    • L’Histoire, c’est une série de leçons qui se répètent dans le but que les générations futures y prennent de la graine.

      Visiblement, il y en a qui ne retiennent jamais les leçons. Leur naïveté engendre la perpétuité des erreurs.


    • Pourquoi donc e&r devrait recommander quoi que ce soit à qui que ce soit ?
      Informer sur le rôle néfaste des sionistes, en particulier en france, e&r y passe déjà beaucoup de temps, et c’est libre d’accès.
      Chacun s’informant comme il le sent, ils peuvent faire leur choix en leur âme et conscience.
      C’est ce qu’ils font.


  • Personnellement, j’encourage à l’Alyah de masse par les français. Avec du bol, le CRIF n’aura plus d’appui terrain, si maigre soit-il, et arrêtera de faire chier.


  • D’où viennent ces chiffres ?
    Cela me paraît sous-estimé, j’ai vraiment un gros doute...
    Bref, comme pour d’autres, s’ils ne se sentent pas bien qu’ils dégagent !


  • « Les Juifs de France représentent 1 % de la population globale française et ils sont victimes de 50 % de l’ensemble des actes racistes en France », déplore Francis Kalifat.

    Tiens, il utilise le terme ’’raciste’’ maintenant...
    Pour être plus drôle, il aurait pu dire ’’et il sont victimes de 100% des actes antisémites, rendez-vous compte ! "

    C’ est pas Yassine Belattar au premier plan ? Ahahah !


  • « Les Juifs de France représentent 1 % de la population globale française et ils sont victimes de 50 % de l’ensemble des actes racistes et 100% des actes antisemites en France », déplore Francis Kalifat, président du CRIF,


  • Ces "français" parlent de leur alyah tout à fait librement, sans complexe, comme d’une réussite, alors qu’il s’agit au fond de colonisation de territoires et de politique d’apartheid, antisémite etc...


  • Si tout ces sémites pouvaient quitter la France , elles retrouveraient ( la France ) ses vraies racines ... Celle de Blier , Gabin etc ..etc ...


  • Très clairement, il faut vraiment éduquer les gens sur les causes et conséquences des migrations.

    Le problème est que les Indo-Européens ont lancé la mode dans le type
    "colonialisme d’extermination". Au moins les Romains étaient plutôt dans "colonialisme d’Assimilation".
    Il faut espérer que les personnes ayant eu des ancêtres pratiquent les Judaïsme, n’ont pas acquis cette mentalité Indo-Européenne, et ne vont pas
    reproduire ces "immigration d’extermination" dans ce pays du Moyen-Orient.
    Il faut espérer.


  • Bonne idée, finalement, l’aliah. Mais à une condition : nationalité unique et définitive. Faut assumer, quand même.


  • #2244501

    C’est bien ça grossi tout doucement mais surement, et puis ça gêne pas du tout l’état français ou plutôt le corps électoral profondément sioniste, Israel un bon ami de la France et vis versa.


  • Bienvenus sur des terres volées avec un cadastre de plus de 2000 ans, bienvenue à vous la lumière toujours assimilés ou vous étiez, comme zemour le prétend matin et soir. Bienvenu à votre déclin annoncé pour les 50 ans à venir, c’est une certitude. Et enfin, bienvenus à vous que j’ai toujours pris pour des compatriotes, vous nous avez fui comme des lépreux, oui bon débarras au final. Toutes mes amitiés aux français juifs souhaitant partager nos destins en commun au sein de notre patrie la France, autant les bonnes que les mauvaises époques.


  • Je comprends mieux pourquoi ce pays est si étouffant


  • Combien vont rester en Israël ?

    Les perspectives :

    Un coût de la vie exorbitant.

    36 mois de service militaire pour les hommes, 22 mois pour les femmes...

    ... Il y a quelques années, le gouvernement israélien avait publié des statistiques. Le solde migratoire était négatif pour les "Juifs". Dit autrement, chaque année, il y avait davantage de Juifs quittant Israël que de Juifs s’y établissant.

    La natalité juive ne compensait pas ce déficit.


  • Ils ont quand même une drôle anthropologie.


  • #2244534

    Ils feraient mieux de se désolidariser de ce pays qui n’en avait rien à foutre de leur sors pendant la durée du 3ième Reich.

    Ils devraient plutôt demander des comptes à leur élite qui a promu l’invasion migratoire et le metissage en France depuis 30 ans, car maintenant le bataillon des soit disants antisémites viens du Magreb.

    Ils ont plus de chance de se faire tuer dans ce pays lontain qui n’est pas le leur qu’ici en France.

    Et puis eux ils ont le droit de compter leur mort mais pas nous car c’est du racisme, on en revient toujours à leurs représentants qui leur font plus de mal qu’autre chose dans l’opinion publique, et la première c’est de les faire monter au créneau systématiquement pour la défense du dit pays, et ensuite d’accuser le Francais de faire l’amalgame entre juif et israélien.

    .

     

  • 450 000 ?
    1% de la populace.
    Victimes à 50% (alors que les blancs de plus de 50 ans doivent être à 80%).
    Bref : ça fait combien en pourcentage de morts Syriens ? Ou Libyens...
    Quant aux juifs, comme ma grand-mère paternelle aujourd’hui décédée de sa belle mort*, Alsaciens mais nés en Algérie d’après la défaite de 1871 et qui n’en avait rien à secouer d’Israël, l’inexistant, ça marche comment ? Ou, c’est combien ?
    Enfin bref, même ceux du Birobidjan actuel n’iraient faire leur Alyah pour rien au monde. Pas comme les quelques froussards et autres opportunistes après la chute du Mur...
    C’est donc en écoutant toutes ces âneries, en revoyant le documentaire de l’Israélien Yoav Shamir, « Defamation » (2009), que le spectateurs lambda devrait se demander d’où viennent ou à qui profitent, tous ces actes antisémites.

    * Fort heureusement avait-elle épousé un catholique, ce qui, selon l’Histoire que l’on nous chante, lui aura évité bien des vicissitudes. Un auvergnat : de quoi trouver des points de convergence...


  • Où qu’ils aillent, le problème demeurera car le problème c’est eux. Ce sont des adeptes des mutilations génitales infantiles (pudiquement appelé circoncisions). Relire l’excellent article de Laurent Guyénot intitulé "Le calvaire des circoncis du 8ème jours" (paru sur E&R le 23 août 2017).

    Et même avec leur départ, la France ne saura pas sauvée pour autant car nous avons toujours la république maçonnique sur les bras.


  • Ils feraient bien d’écouter un Juif iranien, Siamak Moreh Sedgh, représentant des juifs d’Iran au Parlement :

    « toute atteinte à notre sécurité économique dans la région menacera les intérêts économiques des alliés des États-Unis et des sionistes ».

    https://www.presstv.com/DetailFr/20...


  • Moi je pense que BHL n’aime vraiment Israel, il ne veux pas y vivre... Comme beaucoup d’ailleur. Des vrais hyprcites.


  • On notera le paradoxe derrière cette démarche de l’Alya. Ces gens quittent la France sous-prétexte que l’antisémitisme y serait insupportable. Soit...mais où vont-ils se réfugier ? Dans un micro-état entouré de populations hostiles ! Seulement quelques millions de Palestiniens, de Jordaniens, Libanais, Irakiens, Syriens, Iraniens...qui s’ils devaient perdre patience pourraient constituer un danger vital pour l’existence même de l’état lilliputien et dysfonctionnel hébreux. Comment comptent-ils gérer cela ? Une dizaine de bombes atomiques sur chaque pays susmentionnés ? En vérité l’oligarchie sioniste a parfaitement conscience qu’en cas de conflit ouvert d’intensité maximale Israël disparaîtra et c’est pour cette raison qu’ils ont créé un foyer de repli en Patagonie. Or seul une minorité triée sur le volet sera autorisée à trouver refuge en Amérique du Sud, les autres comme durant la seconde guerre mondiale seront sacrifiés pour la "bonne cause". Le plan de l’oligarchie sioniste est de mettre à genoux le continent eurasiatique et tout le Moyen-Orient dans un conflit mondial dévastateur. Une fois le boulot fait ils reviendront la fleur au fusil reprendre les choses en main. Comme tout aura été déstructuré ils auront les mains libres pour poser les dernières pierres des fondations de leur empire mondial. ça c’est la théorie, dans la pratique est-ce que cela se passera comme sur le papier ? Rien n’est moins sûr !

     

    • Goy pride. D’abord la théorie d’un état juif en Argentine n’est qu’une pure invention, un délire de quelques groupuscules d’extrême droite, ça n’est pas crédible un seul instant ! Pas plus crédible que de croire que "l’oligarchie sioniste" voudrait mettre à genoux l’occident, son seul allié économique et politique. Israël ne pourra jamais faire disparaître 1 milliard de musulmans, c’est juste un fantasme de sioniste. La réalité, comme l’explique si bien Alain Soral et bien d’autres observateurs, c’est que cet état qui n’a que 70 ans d’existance, peuplé par des colons venus d’Europe et de Russie, n’a pas d’avenir dans cette région qui se trouve au coeur du monde arabo-musulman à l’histoire millénaire.


  • Faut dire qu’il fait beau là bas.


  • parly,femme ministre des armees, se met a sangloter prise par l’emotion lors d’un discours pour la commemoration de la rafle du vel d’hiv,plus de 70 ans apres : on a pas le cul sorti des ronces...

    ps : les cours de theatre sont un prerequis pour les ambitieuses ambitieux qui voudraient faire de la politique.
    pps un politique c’est comme un acteur ,quelqu’un qui fait semblant ?


  • En réaction à cet article, marrant ces juifs nés en France qui la quitte et une fois arrivé en terre promise, disent de la France : "on a grandi là-bas, on aimerait faire connaitre cette culture a nos enfants mais Israel, c’est mieux, c’est chez nous"
    A aucun moment ils disent de la France "Notre culture" "Notre pays" c’est le cas également pour ceux qui restent dans l’hexagone !
    De nombreux juifs nés en France qui habitent partout dans le monde (Toronto, New York...) qui ont de la famille en France n’y viennent que de passage, La France n’est qu’un Hôtel à leurs yeux !
    Cela dit, je n’ai aucun probleme avec la communauté juive de France, libre a chacun de se définir mais tout de même c’est toujours surprenant le France-bashing gratuit et l’anti-fierté nationale que nous ordonne une partie organisée de cette communauté présente dans nos institutions, alors qu’en Israel la politique baigne dans les arcanes du fascisme ultra-nationaliste suprématiste !

     

  • Michael : "je suis de Tours, mais Strasbourg c’est mieux pour une vraie vie juive"

    Les témoignages sont plutôt sympas, Liza et Michael sont très touchants et passionnés dans leur parcours pour s’adapter a leur nouvelle vie.
    La moralité de ces Alyah ce sont tous les soutiens locaux qu’ont pu bénéficier les arrivants.


  • Aux frais de qui ? Des Palestiniens bien entendu, depuis 70 ans !


  • La France pays hôte de la première communauté juive d’europe, la première communauté algérienne au monde certainement plus les communautés sénégalaise, malienne, ivoirienne, marocaine et peut-être musulmane d’une façon générale et toutes se plaignent du racisme, de l’antisemitisme et de l’islamophobie des méchants Français qui voient LEUR pays complètement défiguré par ces communautés diverses qui pour l’extrême majorité ne font quasiment aucun effort d’intégration ( ne parlons même pas d’assimilation !.. ) ... Si la France et les Français leur sortent par les yeux ils n’ont qu’à nous laisser tranquilles chez nous et regagner leur pays qu’ils n’ont jamais vraiment quitté !
    Qui souffre en France ?


  • Je viens de passer par la Côte fleurie en moto, il y a toujours un gros spot à Deauville...


  • Et le grand retour du Macias... L’ Alyah d’Enrico dans le Constantinois... Les juifs du monde entier n’attendent que ça... C’est pour quand ???

     

    • Dieudo a répondu à cette question :-)
      L’Algérie veut bien pardonner à la France la guerre d’Algérie, mais Enrico, pas question...


    • Merci John Devant pour votre reponse.
      Je ne savais pas à propos de la réponse de Dieudonné à cette question, peut être connaissez vous le spectacle ou l’interview dans laquelle il en a parler.
      En tout cas en ce qui me concerne, si j’avais du pouvoir de décision en Algérie, je laisserai Enrico rentrer seul pour faire une visite pieuse de ses ancêtres... malgré son soutien pour l’armée la plus morale du monde...


  • Près de 450 000 juifs vivent en France

    Pour rappel :

    Il y a en 1940 environ 300 000 Juifs en France métropolitaine,

    parmi lesquels 150 000 citoyens français et 150 000 étrangers.

    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Union...

    Entre 600 000 et 1,2 million de personnes en France sont éligibles aux critères
    de la Loi du retour.

    « Les juifs de France représentent 1 % de la population globale française et ils sont victimes de 50 % de l’ensemble des actes racistes en France »

    Entre la manipulation des chiffres et la victimisation permanante pour

    justifier des détournements de fonds via des associations anti antimites

    tel la dilcra , sos racisme, licra, mrap, etc..

    Tout ça pour faire taire le gaulois ou le debranche un peu trop réfractaire,

    si on peut faire un ptit billet et continuer à se plaindre comme si de rien n’était.


  • Ah, si Bhl avait la très bonne idée de faire "alyah", une immense vague de joie traverserait la France ….. Enfin débarrassée de lui !!!!!


  • Questions : jusqu’à quels points ces personnes portaient elles la France dans leurs cœurs… ? fuir son pays … au lieu de se battre pour rester ! et combattre les préjugés etc... c’est de la lâcheté ?


  • Mais qu’est-ce qui peut bien retenir bhl chez nous ?


  • BHL en Israël ? Un allez simple s’il vous plaît Madame pour ce Monsieur !


Commentaires suivants