Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

De nombreux juifs français qui partent s’installer dans l’État hébreu finissent par revenir, confrontés à un isolement et des difficultés administratives qu’ils n’avaient pas prévus.

 

En Israël, l’été n’est pas seulement la saison du tourisme. C’est aussi celle de l’alyah, la « montée » des juifs qui le souhaitent vers leur « nouveau pays ». Lundi, deux cents olim (« nouveaux immigrants ») venus de France et âgés de deux mois à 92 ans sont ainsi accueillis en grande pompe à l’aéroport de Tel-Aviv. D’autres groupes les suivent à intervalles réguliers pour se fondre dans le flux des quatre mille Français attendus cette année par le ministère israélien de l’Intégration et par l’Agence juive, la structure paraétatique chargée de faciliter leur alyah.

[...]

Si l’on connaît à l’unité près le nombre de nouveaux immigrants arrivés dans l’année, les statistiques de la yerida (« le retour ») sont beaucoup plus floues, puisque ceux qui décident de rentrer en France le font presque toujours à la sauvette. Selon que l’on s’adresse à l’Agence juive ou à d’autres institutions, le pourcentage de retour varie de 10 à 30 % au terme de la première année d’immigration.

 

Nouveaux codes

« C’est une décision difficile à prendre mais je n’ai pas d’autre choix », lâche Jacques N., 70 ans, veuf et ancien commerçant à Saint-Denis. « Lorsque je me suis installé à Netanya en 2010 pour vivre tranquillement le restant de ma vie, ma retraite mensuelle de 1 100 euros valait 5 475 shekels [devise israélienne, ndlr]. Mais aujourd’hui, elle équivaut à 4 414 shekels à peine en raison de l’affaiblissement de l’euro. Je perçois moins que le smic israélien dans un pays où tout coûte plus cher qu’en France. »

Certes, de nombreux olim français – et surtout les plus jeunes qui passent par le creuset social de Tsahal (l’armée) – s’intègrent à la société israélienne. Mais beaucoup d’autres n’y arrivent jamais. Ils galèrent, ballottés entre une administration dont ils ne comprennent pas le fonctionnement, une langue qu’ils peinent à assimiler, un système social moins protecteur que celui de l’Hexagone, et des codes de comportement différents de ceux qu’ils connaissaient dans leur pays d’origine.

Lire l’article entier sur liberation.fr

 

 

Et maintenant un peu de propagande israélienne :

 

 

L’alyah est-elle encore une errance ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Ce que cache l’alyah, sur E&R :

 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1764474

    " Si vous voulez devenir millionnaire en Israël, venez avec deux millions sur vous " (adage israélien) .

     

    Répondre à ce message

  • #1764475

    Au bout d’un an d’ancienneté vous avez droit à 2 semaines de congés payés en Israël, et la date de vos vacances est à la discrétion de votre employeur . Puisqu’on vous dit que c’est Byzance .

     

    Répondre à ce message

  • #1764481

    La Terre Promise ne tiendrait-elle pas toutes ses promesses ?...

     

    Répondre à ce message

  • #1764493

    lire le livre de Marion Sigaut ” Juifs herrants sans terre promise” édifiant , des professeurs d’université contraints à etre jardinier ou manutentionnaires ,les conflits ethniques à l’intérieur de l’ethnie , les passeports confisqués , le pret d’allocation à rembourser si on veux partir,un enfer pour ceux qui l’ont vécu, Marion a fait jouer ses réseaux pour exfiltrer des Russes vers Paris , ça lui a couté son ”persona non grata en israel” et d’etre blacklistée en France , à minima ça mérite la médaille du Juste .

     

    Répondre à ce message

    • #1764643

      Au début des années 90, les russes les ont pas mal couillonnés , se présentant comme juifs appartenant à des communautés converties à l’Orthodoxie sous la menace, ou "déjudaisées par les bolchéviques , donc ne connaissant rien au judaisme , ne parlant que le russe ....Trois générations sous le régime communiste, ça développe au delà de toute espérance le sens de la démerde, et l’oportunisme pour sentir les bons filons .

       
  • #1764521

    C’est beau la France.Je ne sais pas comment cela se passe mais quand on décide de quitter un pays qu’on trouve"raciste" on rend sa carte d’identité et on n’assume.Je dis cela a tout le monde si la France ne vous plait pas et bien partez .

     

    Répondre à ce message

  • #1764554
    Le 11 juillet à 17:43 par Robespierre le Petit
    Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

    Bonjour,
    La petite video dans laquelle le soldat juif israelien aide le vieil homme musulman n’est pas de la propagande. Je vis avec ma famille à Jerusalem et j’ai été témoin de scenes similaires. J’ai aussi vu des musulmans aider des juifs.

    A titre personnel l’homme musulman responsable de la station d’essence m’a apporté de l’huile de son village pour soigner mon mal de dos. Mon épouse l’a aidé pour rédiger des papiers administratifs. Ces choses arrivent naturellement entre etre humains me semble-t-il.

    Il est simplement faux de penser que musulmans et juifs sont incapables de respect mutuel. Cela était aussi vrai en Afrique du nord ou mes parents (qui n’etaient pas riches) prétaient leur bijoux à leurs amis musulmans lors de mariages. Mon pere m’a raconté qu’il y avait une confiance mutuelle et que mes parents ne vérifiaient pas le détail des bijoux que les amis musulmans leur rendaient apres la ceremonie car ils étaient honnetes.

    Pour firnir, je dois ma vie à une femme musulmane amie de ma mere qui l’a alerté apres un vaccin me laissant inconscient lorsque j’etais nourisson. Je suis juif vivant en Israel et n’oublie pas le bien que l’on ma fait.

    Israel n’est pas l’enfer souvent décrit par certains. Il serait bien de visiter le pays une fois dans votre vie et vous faire une idée par vous meme.

    Bien à vous.

     

    Répondre à ce message

    • #1764619

      Exact, l’enfer c’est gaza et les villages arabes cisjordaniens...
      Personne ne dit que juifs et musulmans ne peuvent pas s’entendre, en tout cas pas moi
      Juste que les sionistes sont une plaie, et que l’état créé pour eux une ignominie aux yeux de l’humanité
      Simple constat, me concernant je ne suis pas à convaincre que tout ceci n’a rien de religieux ni même réellement ethnique.
      Pouvoir, puissance, domination, soumission, tels sont les maitres mots du projet sioniste
      C’est mon avis en tout cas

       
    • #1764681
      Le 11 juillet à 20:29 par gentil goy
      Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

      Je pense pas qu’on me laissera entrer ahah mais merci quand même pour l’invite ;-)

       
    • #1764794

      Jolie petite histoire très emouvante.
      j oses espérer qu il y a un brin d’humanité dans ce pays ,qui depuis sa création n’a apporté que le malheur et la haine des uns envers les autres.
      je me demande comment serait le monde si il n’y avait pas eu hitler,39-45,et la création de l’état hébreux ensuite.

       
    • #1765771

      Cela va dépendre de chacun et selon l’éducation que la personne a eu. Si il ou elle a été enivré dans l’idée que le juif était supérieur, vous pouvez être certain que la majorité de ces personnes vont aller dans ce sens.
      Idem pour qui que ce soit en fait.
      Cela arrive, mais c’est rare, et il faut regarder de façon globale et pas forcément que dans son entourage pour pouvoir avoir une vision plus objective.
      Mais oui cela arrive il ne faut pas l’oublier mais ne pas croire pour autant que cela représente une moyenne ou majorité.

       
  • #1764649

    Emigrer, ce n’est pas changer de lieu , c’est changer d’époque . Que ce soit dans l’islam ou dans le judaisme, il n’est pas facile de s’adapter aux principes vieux de plus de mille ans de peuples du désert .

     

    Répondre à ce message

  • #1764689
    Le 11 juillet à 20:32 par gentil goy
    Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

    Quoi ? Les élus sont exploités par d’autres plus élus ?! :o

     

    Répondre à ce message

  • #1764706
    Le 11 juillet à 20:54 par L’Australien
    Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

    La " terre promise " aux emmerdements... c’est désolant mais certains doivent toucher du doigt pour comprendre que la France est un pays que l’on doit défendre plutôt que le dénigrer et le lâcher devant l’adversité.

     

    Répondre à ce message

  • #1764712

    @Robespierre le petit

    Es-tu d’accord avec le Talmud qui situe les goys pratiquement au même rang que les animaux ? Tes remarques sont pleines de bon sens et d’humanité, mais elles sont en contradiction avec ce qui fonde ton appartenance communautaire.
    Il serait peut être temps de dénoncer les Ecritures qui ont divisé le monde. Fractionner l’humanité et entretenir ces divisions me semble incompatible avec la quête d’humanisme.

     

    Répondre à ce message

    • #1764763
      Le 11 juillet à 22:18 par Robespierre le Petit
      Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

      Je ne souscris pas à l’idée selon laquelle les Goys seraient au même rang que les animaux pour plusieurs raisons :

      1 - tous les hommes ont, selon la Torah, été créés à l’image de Dieu.
      2 - placer les Goys au niveau des animaux consiste à connaitre les secrets de Dieu au sujet des âmes. Or, "je ne suis pas le secretaire du bon Dieu" pour citer un grand homme.
      3 - dans le talmud lui même la legislation concernant les animaux les place au dessous de TOUS les hommes
      4 - à mon avis, il faut etre sacrement con (pardon, je ne trouve pas de qualifiquatif plus adequate) pour placer les Goys au niveau des animaux

      Par ailleurs, je ne dénonce pas la Torah car je suis croyant de facon tres profonde et également scientifique. Je crois - comme le suggere les premiers mots en hebreu de la Genese - que Dieu a créé le Temps et l’Espace. Rien que ce point devrait nous inciter à beaucoup de modestie puisque notre entendement humain ne peut comprendre cela et trouve ici ses limites car nous sommes DANS le temps et l’espace. Il est dur pour l’horloge de comprendre l’horloger...

       
    • #1765544
      Le 13 juillet à 08:42 par point de vue
      Quand l’émigration en Israël devient source de désillusions

      L’être humain comprend trois parties : animale, psychique et spirituelle. Aujourd’hui, la plupart des humains vivent dans les zones les plus inférieures de leur être car nous nous trouvons dans un temps cosmique proche de la fin de cette humanité. C’est grâce aux croyants et pratiquants sincères que la Miséricorde divine agit encore dans ce bas-monde.

      Cependant il existe des degrés dans la façon dont l’animalité humaine s’exprime aujourd’hui qui part de la plus sauvage à la plus domestiquèe.

       
Afficher les commentaires précédents