Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Gang Story : Les Années rap

Décembre 2012

Coup de projecteur sur un sujet rarement abordé, les Gangs en France. Souvent médiatisé, ce phénomène est pourtant très mal connu, compte tenu de la méfiance des principaux intéressés à témoigner et du caractère parfois illégal de leurs actions. Ce phénomène est aujourd’hui présent dans les affrontements entre quartiers, mais il est la conséquence d’une histoire que beaucoup ignorent.

Pour un documentaire inédit diffusé sur Planète +, Kizo est allé à la rencontre des principaux chefs de gangs de ces quarante dernières années. Ils commentent les raisons de leurs actes et nous expliquent pourquoi ils se sont livrés à des « guerres » provoquant violence et mort. Ils racontent aussi comment ils s’en sont sortis et quelles sont les perspectives selon eux pour la nouvelle génération qui se dessine aujourd’hui. Un sociologue et des journalistes apportent également leur éclairage qui permet de comprendre le fonctionnement des gangs selon une approche scientifique.

Une recherche toute particulière a été réalisée pour retrouver les rares images d’archives existantes. Elles ont le plus souvent été recueillies auprès des gangs eux-mêmes et sont pour la plupart inédites.

Les intervenants :

Jérôme PIERRAT - Écrivain et reporter
Olivier CACHIN - Journaliste
Gérard MAUGER - Sociologue
Lamence MADZOU - L’un des quatre fondateurs des Fight Boys
MC Jean GAB’1 - Bande des Requins Vicieux
LA BTG - Blacks Trop Gangsta
Fred - Bande des Asney (Anti Rebel)
Jo DALTON - le leader des Kamikazes, « la police des polices » des Black Dragons
Rocky - Leader des Ducky Boys - le premier gang à se revendiquer « chasseurs de skins »
Julien TERZICS - Leader des Red Warriors
Kim - Membre des Ducky Boys puis des Red Warriors
Philippe WAGNER - Mouvement Sharp (skinhead antiraciste)
Serge AYOUB - Fondateur du JNR (Jeunesse nationaliste révolutionnaire)

 

 

En savoir plus sur le rap, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

104 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #338172
    le 22/02/2013 par Franco-serbe
    Gang Story : Les Années rap

    Un autre lien que rutube pour pouvoir le télécharger ? Car downloadhelper marche pas sur rutube.

     

  • #338206
    le 22/02/2013 par Raphaël K.
    Gang Story : Les Années rap

    Franchement, la médiocrité de leur réflexion me laisse sans voix. Des débiles. Et dire que beaucoup d’entre nous parlent encore de "la grande époque hip-hop" avec nostalgie, ça me désole. Tout ça c’est de la merde radioactive (j’ai arrêté le visionnage au bout de 15mn, bien trop pénible).


  • #338209
    le 22/02/2013 par Arona
    Gang Story : Les Années rap

    Et voila comment avec la subversion via la musique et le cinéma , ils auront réussi a créer
    une jeunesse en perte d’identité , violente et non instruite .
    Des bons zombies acteur de la consommation à outrance .


  • #338210
    le 22/02/2013 par Ersatz
    Gang Story : Les Années rap

    37:35

    "Aujourd’hui les meufs elles veulent faire des gangs de gonzesses... Tu crois qu’j’vais prendre ça au sérieux sans déconner ?! Elles peuvent arriver à 10 : "Wesh wesh wesh wesh quoi" , tu prends un frontkick t’es dans l’eau ! L’histoire elle est réglée.
    C’est des gonzesses !
    "

    Hahaha
    Sacré MC Jean Gabin.

     

    • #338737
      le 23/02/2013 par Dr.Aiguille
      Gang Story : Les Années rap

      MC Jean Gabin dit des trucs très intelligents de manière très conne :D
      Un grand respect à lui au passage, ce mec a vraiment un parcours de warrior (son père a tué sa mère, parti très tôt à la DDASS), le seul rappeur qui ne soit pas un imposteur. « Un frontkick dans l’eau »....ca me rappelle Soral avec « si j’souffle ils s’envolent...tu vois » (en parlant des animateurs de Canal+) ; quoiqu’il en soit c’est toujours un plaisir d’entendre de bonnes punchlines de la part de deux protagonistes aux parcours radicalement opposés ! L’art du clash est une caractéristique fondamentale de la culture hip-hop et quand j’écoute Soral ou Mc Jean Gabin, sur le plan de l’art oratoire c’est très hip-hop finalement !


    • #339146
      le 23/02/2013 par SaucisseMan
      Gang Story : Les Années rap

      MC jean gabin est un des rares que j’ai entendre parler, je trouve qu’il a une façon de s’exprimer très vieux français prolo. Et sonne souvent juste.


  • #338229
    le 22/02/2013 par bernamej
    Gang Story : Les Années rap

    Les putes médiatiques nous montrent les acteurs du making-of (du film "diviser pour régner"), mais comme toujours, les réalisateurs sont absents.


  • #338230
    le 22/02/2013 par Nesh
    Gang Story : Les Années rap

    Misère intellectuelle... je crois que le pire, c’est de loin le Tersics.

     

    • #339319
      le 23/02/2013 par Igor
      Gang Story : Les Années rap

      hahaha !!! j’ai pas besoin de regarder le reportage pour soutenir ton commentaire, les red warriors je les ai rencontré à l’époque, c’étaient des petites frappes, entourés de fils de bourgeois célèbres qui s’encanaillaient à fumer des pets et se bourrer la gueule à partir de midi, côté baston ils tapaient des petits de 13-14 ans à 5 contre 1, entre autres. C’était une bande de baltringues.


  • #338236
    le 22/02/2013 par anonyme
    Gang Story : Les Années rap

    Si ces adolescents ou jeunes adultes se comportent

    d’une façon aussi débile, c’est simplement un manque

    d’éducation de leur parents. Ils devront rendre des

    comptes devant Le Tout Puissant !


  • #338239
    le 22/02/2013 par Les Dieux Ont Soif
    Gang Story : Les Années rap

    La conséquence la plus pure de l’extension du marché par le socialisme : la violence mimétique.


  • #338245
    le 22/02/2013 par wolvie
    Gang Story : Les Années rap

    J’ai trouvé le reportage très intéressant:il constitue un bon élément de compréhension de la création et de l’évolution de ces gangs .Respect pour ceux qui en ont tiré quelque chose de positif et qui sont dans la transmission de leur expérience.


  • #338252
    le 22/02/2013 par Julio
    Gang Story : Les Années rap

    "Fred travaille actuellement dans une societe en charge de la sécurité pour des evenements culturels.
    Il est entré dans les ASNAYS en 78, il ne les a toujours pas quittés."

    Vive les euphémismes.. le type est gardien, c’est un agent de sécurité : )

    A part ca, pas un qui sache parler convenablement. Belle brochette de débiles, entre l’antifa de 40 piges qui n’a jamais du ouvrir un livre pour comprendre ce qu’est le fascime, le noir qui appelle a voter pour s’en sortir "parce que sa voix compte", mc jean gabin, qui meme s’il est tres sympathique est plutot un type du showbusiness, le portugais joao "rocky" avec son accent de chef de chantier "qu’on soit tous frères" sauf avec les "fa" puisqu’il est antifa.

    Au moins certains s’en sont sortis, l’un est moniteur de taikwendo, l’autre a fuit en thailande pour se la couler douce dans la barriere de corail, le tos qui est parti faire de l’agriculture au portugal (comme quoi l’immigration est une tristesse, et finalement la remigration peut amener quelque chose de tres sain !)

     

    • #338436
      le 22/02/2013 par barnamus
      Gang Story : Les Années rap

      Bon résumé, j’ai pensé la même chose que toi. Belle brochettes de débiles, même maintenant quand tous se la racontent...


    • #338744
      le 23/02/2013 par Dr.Aiguille
      Gang Story : Les Années rap

      Gabin un type du showbusiness on aura tout lu...Toutes ses interviews sont faites à partir d’iPhone....et depuis son morceau controversé J’temmerde (2002) : boycott général des radios mis en place par tous les "poids lourds" de la boue idéologico-labelo-commerciale qu’on a entendu pendant 6 ans faire des pseudos clash (clan Booba-Rohff-Kery).
      D’ailleurs il est intéressant de souligner que Kemi Seba a dévoilé récemment quelques détails croustillants sur les producteurs de ces derniers !
      Gabin a subit l’omerta depuis (et même une agression à 7 contre 1), ce mec est le Dieudo du hip-hop français !


  • #338271
    le 22/02/2013 par Olifaxe
    Gang Story : Les Années rap

    J’ai regardé jusqu’au bout, c’était pénible.

    Toute cette flute, toute cette histoire, alors que les gangs de rappeurs, zulu je sais pas quoi, ça n’a jamais été ce que c’est aujourd’hui, c’est à dire le business, du shit principalement, les thunes et les meufs, c’est tout, point barre, après l’enrobage de "conscience" politique, de "revendication" culturelle hip-hop ou territoriale du quartier.

    Y a jamais eu un coup de feu "pour le sport" ou pour l’honneur ou je ne sais quel connerie, c’est le trafic qu’on défend à l’arme de poing et c’est tout.

    50 min sur les gangs et 30 mins avant de mentionner le trafic de shit. Avec le discours victimaire habituel "On les parque, On les assigne ect ect..." et le trafic, c’est jamais que la nécessaire, sinon juste, réponse à la ségrégation.

    Connerie gauchiste de merde.

    Les gens se battent pour le sport, et ils vivent d’amour et d’eau fraîche...Et c’est papa et maman qui achètent les fringues de marque...


  • #338284
    le 22/02/2013 par CoinCoin
    Gang Story : Les Années rap

    Une vaste blague ce documentaire, Ayoub doit avoir 10 sec de tps de parole max, contre tout le reportage pour les antifa.

    Heureusement que Mc Jean Gab’1 est là pour nous donner deux trois réflexion bien senti.
    "Elle peuvent arriver à 10, Wech wech wech quoi ? Tu prend un front kick t’est dans l’eau ! Et l’histoire elle est réglé."

     

    • #341270
      le 25/02/2013 par Aze
      Gang Story : Les Années rap

      Le reportage est en deux parties, la première partie porte sur les "années rock", dans la quelle Ayoub a plus de temps de parole.


  • #338292
    le 22/02/2013 par Ektorleressor
    Gang Story : Les Années rap

    une belle bande de mythomanes, de types qui grossissent les faits, qui tentent d’ exister en se donnant de l’ importance... Sous cultures de merde, documentaire de merde.


  • #338294
    le 22/02/2013 par xmut001
    Gang Story : Les Années rap

    Extraordinaire reportage.


  • #338307
    le 22/02/2013 par Rachid
    Gang Story : Les Années rap

    De la creation d’une nation a partir de tribus territoriales.


  • #338315
    le 22/02/2013 par Gloups
    Gang Story : Les Années rap

    C’est quand même marrant tout ces braves mecs tournés vers le respect, le peace and love qui finissent toujours en embrouille, en baston puis en tuerie, en viol collectif, etc. J’ai presque la larmichette qui me vient ; "ils voulaient juste de l’amooooouuuuur !!!!".
    Et pour ajouter la cerise sur le gâteau on nous parle des "Skins" qui à les en croire tenaient toute la France et qui auraient motivé la création des gangs. Une armée de crâne rasé dans toutes les rues de toutes les villes... ouais ouais. Mais j’ai dans l’idée que pour imiter les USA, ils avaient pas besoin des "Skins" qui n’ont jamais été grand chose.
    Beau boulot d’auto-justification.

    Je résume :
    - c’est la faute aux Skins.
    - c’est la faute au délaissement des cités.
    - c’est la faute "à la mentalité française" pour les gangs de filles.
    Les méchants français...


  • #338357
    le 22/02/2013 par Hamza 02
    Gang Story : Les Années rap

    MC Jean GABIN doit rejoindre E&R.... J’aime ce type.

     

    • #338468
      le 22/02/2013 par gto
      Gang Story : Les Années rap

      Totalement d’accord.


    • #338779
      le 23/02/2013 par xmut001
      Gang Story : Les Années rap

      Oui, il est intéressant ce gar autant que les autres. Moi, je les trouve attachant ces repentis. Maintenant, z’ont la quarantaine, voire cinquantaine. La maturité de la vie est passé par là. Moi, çà m’a appris bcq de choses de reportage.


  • #338375
    le 22/02/2013 par ZOULFIKAR
    Gang Story : Les Années rap

    Pour info Terzics est très proche de Besancenot, c’est lui qui assurait sa sécurité et était chargé de "faire le ménage" lors des manifestations de soutien en Palestine.Autrement dit aller ratonner les antisionistes, son frère est un membre influent de la LDJ.
    D’ailleurs il me semble qu’une video circule où l’on peut voir ces nervis essayer de ratonner le défilé du Parti Antisioniste.


  • #338382
    le 22/02/2013 par al
    Gang Story : Les Années rap

    Il y a une autre partie : http://www.youtube.com/watch?v=U8hr...

    Et pour équilibrer la balance, pour ceux que ça intéresse, il y a le documentaire "Sur les Pavés" : http://www.youtube.com/results?sear...

    Serge Ayoub s’était aussi pas mal exprimé lors d’un entretien avec Franck Abed.


  • #338385
    le 22/02/2013 par Farid
    Gang Story : Les Années rap

    en gros ce que cette vidéo nous dit d’interessant ( je n’en suis qu’à 10 minutes pour l’instant ) c’est que la plupart étaient des chasseurs de skins
    donc le rôle du rap c’était de détruire les skin qui sont trop traditionnalistes ?
    c’est comme ça que je le vois en tout cas

     

    • #338499
      le 22/02/2013 par Gloups
      Gang Story : Les Années rap

      C’est surtout destiner à prétendre que la culture Hip Hop fut autre chose que ce qu’elle est aujourd’hui. C’est surtout s’inventer à posteriori un message politisé, de bon petit gars voulant la paix universelle et surtout surtout se laver les mains de leurs actes et de leurs conséquences. D’ailleurs à un moment le Joe Dalton parle des viols de représailles sur les copines de clan rivaux, mais n’attribue les viols qu’aux gangs d’en face (bien sûre). Et ça viens se faire mousser et se présenter en exemple de la jeunesse...
      Cela a toujours été une démonstration de force par le nombre (et pas tellement par la technique de combat), une affirmation de soi par la violence et l’intimidation. Rien d’autre. Maintenant peut être que les mecs ont évolué, mais ils reconstruisent beaucoup leur jeunesse et le mouvement auquel ils ont participé.


  • #338430
    le 22/02/2013 par tristan
    Gang Story : Les Années rap

    Quand le rap et venu prendre la place de la funky music avec " grandmaster flash" dans les année 80, la funk avait séduit des grands argentés alors que la funk c’est le romantisme et le respect de l’autre...La funk n’est pas née des paillettes mais du classique....La funk c’est un groupe avec tout les instruments , le violoncelles, le triangle, la flute, les violons, le piano, le saxo, les tambours etc....

    La france c’est pas un pays de noirs mais de blancs et quand noir vous arriviez devant une boite accompagnée d’une très belle blanche, le videur(noir) disait " elle, elle rentre mais vous , vous devez revenir, ce n’est pas possible..." et pour humilier le noir le videur ajoutait " monsieur revenez accompagné" devant votre copine surement très mal a ces moments déchirants....

    On peut trouver une explication des gangs et de la place d’un jeune dans une société qui reconnait pas le respect de certains blancs et blanche devant les noirs....


  • #338437
    le 22/02/2013 par Igor Meiev
    Gang Story : Les Années rap

    Les intervenants :

    Jérôme PIERRAT - Écrivain et reporter
    Olivier CACHIN - Journaliste
    Gérard MAUGER - Sociologue
    Lamence MADZOU - L’un des quatre fondateurs des Fight Boys
    MC Jean GAB’1 - Bande des Requins Vicieux
    LA BTG - Blacks Trop Gangsta
    Fred - Bande des Asney (Anti Rebel)
    Jo DALTON - le leader des Kamikazes, « la police des polices » des Black Dragons
    Rocky - Leader des Ducky Boys - le premier gang à se revendiquer « chasseurs de skins »
    Julien TERZICS - Leader des Red Warriors
    Kim - Membre des Ducky Boys puis des Red Warriors
    Philippe WAGNER - Mouvement Sharp (skinhead antiraciste)
    Serge AYOUB - Fondateur du JNR (Jeunesse nationaliste révolutionnaire)



    Assez évident comment la plupart des "intervenants" sont des personnes complètement soumises à la culture anglo-saxonne. On le voit très bien à travers les titres qu’ils se choisissent - Fight Boys, Red Warriors, Ducky Boys, Sharp, Black Dragons…-.
    Il m’apparaît évident alors que certains se posent la question "c’est quoi être français ?", que c’est déjà d’en défendre la langue c’est à dire de ne pas se soumettre à l’usage immodéré et illégitime - car utilisé à la moindre occasion, sans motivation réelle si ce n’est de céder à une mode et non au but premier d’une langue, celui de se faire comprendre de ses contemporains - d’une autre langue que celle de la culture de son pays.

     

    • #338495
      le 22/02/2013 par jodim
      Gang Story : Les Années rap

      Pas Jean Gab1

      Lui semble de toute évidence à la culture française, il connait ses classiques, et les revendique.

      Il est d’ailleurs honnête lorsqu’il explique qu’il est la pour l’oseille, comme tlm, et que le reste c’est du baratin.

      Même sont gang portait un nom français :Les requins vicieux , et pas vicious shark ou shark dirty-minded.


    • #338582
      le 22/02/2013 par dawadji
      Gang Story : Les Années rap

      C’est quoi d’être français ? la langue française ? ... C’est juste des jeunes, perdus,oisifs sans emploi faute d’être blond et dont la vulnérabilité causée par la misère et la frustration a constitué l’arme absolue de leur conditionnement.
      et les questions "C’est quoi d’être français ? la langue française ?" il faudrait les poser à ceux qui gagnent très bien leur vie, qui travaillent dans la pub (COM, MKTG.etc..) ou même dans d’autres secteur..

      Moi aussi les rapeurs et certains jeune de banlieue m’énervent. Ils m’énervent car ils se la jouent dur et malin alors qu’ils se font entuber, manipuler... il n y a qu’à voir comment ils s’habillent , leur attitude, leur démarche, leur nourriture (mac-do, quick) etc... Mais tout ça s’explique... d’ailleurs l’ex chef des fight boys l’explique très bien, il dit qu’il se sont rattaché à des références américaines, car il y avait des gens (noirs,porto-ricains, etc..) qui vivaient leur problème et qui réussissaient quand même... Sauf qu’il ne savait pas que c’était de la manipulation.

      Contrairement à ce qui qui font de la pub, les français de souche qui ne parlent que franglais, "je suis surbooké (emploi du temps surchargé), je suis out (fatigué), man day (jour homme), planning, quickoff, brainstorming, meeting, en plus de ça.... des hommes à queue de cheval (mais pas droit et fier où la queue de cheval peu rajouter du charme à la virilité) avec une démarche de flottes.. je ne parle même pas de la lâcheté, la délation, l’hypocrisie etc.... qui les carractérisent. Je me demande parfois si As n’est pas un peu trop optimiste..

      Les français de souche rapprochent aux étranger d’aimer le pays d’origine de leur parent ; alors qu’ils sont les premiers à détester la France... quand on aime la France on ne vote pas Sarkozy à moins d’être bête.
      Les français sont tellement complexé devant les américains que ça ne les a même pas choqué que Sarko fasse du jogging avec NYPD sur la poitrine.. quand je parlais de ça au boulot, ça n’avait l’air de choquer personne.. j’étais très content et soulagé d’entendre Nicolas Dupont Aignan faire référence lors de sa conférence avec Fils de France...
      un candidat à la présidence qui est fasciné par la police américaine.. et qui a fait chier la police français quand il était premier ministre... c’était déjà une note éliminatoire...
      je ne pense pas que la majorité qui ont voté pour lui étaient des arabes ou des noirs. Il n y a qu’à voir la tête des jeunes de l’ump.


    • #338788
      le 23/02/2013 par Barry Mills
      Gang Story : Les Années rap

      @dawadji
      Sarkozy responsable des émeutes nationales "de banlieue" 2005 !
      J’entendais les sirènes toute la putain de nuit, car crèchant près d’un grand axe.


    • #338885
      le 23/02/2013 par dawadji
      Gang Story : Les Années rap

      pour palier au gang des skin head, on a laissé se former plus d’une dizaine de gangs dont la majorité d’origine étrangère.. quand Kemi Seba a formé la tribu ka et que celle-ci présentait une menace pour la LDJ et le betard la Tribu Ka a été désintégrée et son fondateur harcelé par la justice...
      Pourquoi n’ont-il pas fait ça les années 70 et 80 pour les autres gangs ? IL doit y avoir plusieurs raisons à cela.. la première est que ça arrangeait la doxa (éliminer ce qui menaçait une certaine communauté quitte à foutre le désordre national mais aussi, à mon avis, ils voulaient qu’ils (les gangs) servent d’exemple pour les plus jeunes d’entre eux... ---> pas d’évolution pour le jeune immigré. Tout a été programmé pour que le jeune de banlieue n’évolue pas.. pas de boulot... Joey Star, djamel debouze à la télé 3 fois par semaine se conduire comme des porc pour leur servir de model. On présente cette fiotte de Joey star et de la fouine comme des models de virilité---> Conclusion : La majorité des jeunes ressemblent à des pétasses qui se seraient fait sauté à la sauvette avec leur pantalon qui leur arrive au genoux.
      Biensur que c’est Sarkosy (ou le système si tu veux) qui est responsable des émeutes de 2005... mais ça c’est un autre débat...
      Pourquoi la majorité des jeunes qui viennent du bled réussissent.. ?

      Si c’est escrocs voulaient vraiment que les immigrés s’intègrent, ils auraient commencer par leur donner du travail et d’interdire le rap en France.. au lieu de financer une groupe (NTM) dont le nom est vulgaire qu’on ne peut même pas prononcer devant ses parents ni même devant sa soeur ou son frère mais en plus il défèquent sur la France par le contenu de leurs chansons. Et si NTM ou la majorité des groupe sou chanteur de rap ont réussit en France c’est grâce au système mediatico-politique mai surtout grâce à l’adhésion de français de souche à ce genre dépravation, en effet, même s’il y a plusieurs millions d’immigrés en France, ce n’est pas suffisant pour rendre riche tout cs rapeurs.
      Ps : je ne suis ni un puritains ni un moraliste.. je dis juste que la jeunesses français ( de souche ou immigrés) mérite mieux que ça contenu de la puissance de la France dans beaucoup de domaine


  • #338442
    le 22/02/2013 par mrkuligan
    Gang Story : Les Années rap

    s’est totalement romancé, bidon.....etc étant ancien membre du scalp de cette époque la vidéo
    http://youtu.be/tCYZdLjoyGA est plus proche de la réalité...


  • #338443
    le 22/02/2013 par gwenvael
    Gang Story : Les Années rap

    Connaissant des skins de cet epoque ils sont partis un a un parce que maturite et obligations.
    Apres les repentis de cette periode ne sont que des anes. Sur les paves quand ayoub parle c est autre chose meme si je ne partage rien avec ce gars. Ce documentaire est absolument tronqué. et donc ca n est pas une bonne idée de mettre ca sur E&R. On ne peut pas s entendre avec tout le monde certe, mais ca va encore exacerber beaucoup de monde.


  • #338450
    le 22/02/2013 par barnamus
    Gang Story : Les Années rap

    Je constate que leurs tenus vestimentaires n’ont pas varié d’un iota après toutes ces années " fashion ", même pour la nouvelle génération. Racaille oui ! Racaille jusqu’au bout !


  • #338456
    le 22/02/2013 par Yves
    Gang Story : Les Années rap

    Bon dieu qu’il y a des commentaires affligeants des fois.

    Ce reportage montre des témoignages sincères, certes dès fois (souvent) pas très intelligent, mais au moins c’est sans parti prit.

    Je vois surtout que le message va plutôt en direction de la réconciliation. L’antifa après avoir pris un peu d’âge et de plomb dans la tête résume parfaitement la bonne réflexion à avoir :"si on se range en communauté c’est la guerre à court terme (ce qui est d’ailleurs en train d’arriver) la vrai question qui a tout, qui a rien ? pourquoi c’est toujours ceux qui ont tout qui tout... et changer ça."

    Pour moi c’est le moment ou l’extrême gauche et l’extrême droite bien comprises se rejoignent et s’en sorte par le haut. Il me semble que c’est le but de se site et de la pensé Soralienne...égalité et réconciliation.

    Bref un reportage bien construit, mais qui nécessite un peu de réflexion pour comprendre la société de maintenant et trouver les solutions.

    Faire ses conclusions uniquement sur la pertinence de ces anciens ou actuels chefs de gangs c’est un peu comme la phrase "Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt".

    sans vouloir vous manquer de respect.

    Yves

     

    • #338504
      le 22/02/2013 par LapinBlanc
      Gang Story : Les Années rap

      FAUX ! ...... Julien TERZICS qui se trouve toujours dans la mouvance Antifa ne combat pas la Système qui exploite la main d’oeuvre étrangère pour la mettre en concurrence avec le Français de souche , il continue à combattre le Nationalisme Protectionniste de Soral , Le Pen etc ...

      A pars Serge Ayoub , le reste ne sont que des idiots utiles du Système Marchant contrôlé en sous mains par la communauté Victimaire ......... ET ça , Alain Soral là bien prouvé dans ses vidéos mensuels ! ........ car ce sont les Antifas qui agressent encore et toujours Alain Soral et le FN , et certainement pas les Natios de Serge Ayoub !


    • #339187
      le 23/02/2013 par Yves
      Gang Story : Les Années rap

      Tes précisions sont très bonnes à prendre merci, et je suis triste et pas surpris de voir cette extrême gauche à laquelle j’ai très longtemps adhéré, être les idiots utiles de la coure.

      Par contre je ne change pas d’un iota, que cet Antifa n’est peut-être pas un homme cohérent, mais sa conclusion est en parfaite adéquation avec la pensée de ce site.

      Soral qui plus est, n’est plus au FN.

      Même si je suis très proche des idées de Philipot je ne pense pas qu’un partie politiques aujourd’hui résonne les trompettes de l’égalité et de la réconciliation.

      Donc je maintiens encore et toujours, la réflexion à ce faire sur ce documentaire et plus global que les propose tenus dans ce documentaire.


  • #338462
    le 22/02/2013 par sonofpriam
    Gang Story : Les Années rap

    Kim a un discours très "show business" style (J’vous encule tous mais j’vous aime) j’le verrais bien sur canal +


  • #338482
    le 22/02/2013 par le vieux
    Gang Story : Les Années rap

    Serge Ayoub qui dit : "ici on est chez nous !"...J’ai pleuré...de rires...c’est beau


  • #338485
    le 22/02/2013 par gwenvael
    Gang Story : Les Années rap

    a regarder sur youtube le reportage "sur les pavés" parce que j ai mal précisé. Un autre avis sur la question.


  • #338494
    le 22/02/2013 par fredo
    Gang Story : Les Années rap

    Bonsoir,
    Cela a été difficile pour moi aussi de voir ce reportage jusqu’à la fin.
    C’est effectivement la misère intellectuelle et aussi de la pensée politique (en admettant qu’ils en aient une).
    Ce que je retiens, ce sont les types de grigny qui sous-entendent qu’ils jouent les loubards alors que ça n’a pas lieu d’être .... .
    Quand on voit la situation aujourd’hui, il suffirait d’une petit étincelle pour que ça dégénère. J’habite en Seine et Marne où il n’y a pourtant pas de cité (grandes tours HLM)et les jeunes (et moins jeunes aussi) se comportent exactement comme si ils en étaient originaires et que cela serait l’origine de leur problème.
    Je trouve qu’il y a une odeur d’anti-France traditionnelle dans ce reportage et que ça reste de la propagande pour la wesh wesh attitude.
    Reportage à consommer avec modération car ça peut nuire à une éventuelle réconciliation.


  • #338498
    le 22/02/2013 par jodim
    Gang Story : Les Années rap

    Je prefere voir la ganache de Gab1 sur E.R, plutot que la tete de Morsay qui est resté un bon moment en photo sur les marges du site...

     

  • #338508
    le 22/02/2013 par Vosgien Volant
    Gang Story : Les Années rap

    Comment ces types peuvent se mettre dans ce genre de paradigme et y croire dur comme fer. Simplement à cause de films ou de musique....
    Il faut vraiment être débile mental à l’image des vieux leaders qu’on nous a montré.
    On en vient à la conclusion évidente que les forces de l’ordre n’auraient eu aucune difficulté, vraiment aucune pour s’en débarrasser rapidement et qu’il y a eu une volonté au plus au niveau de favoriser ce phénomène et ces groupes.


  • #338510
    le 22/02/2013 par titicanar
    Gang Story : Les Années rap

    c’est marrant d’entendre parler des skin et des gangs ethniques !
    aucune de ces deux formations n’est justifiable et aussi n’aurait existé sans une immigration massive extra-européenne !

    dans les deux cas, on a affaire à des succursales de RG noyautées de l’intérieur pour faire des "coups", orientés !

    je suis désolé, mais ayant vécu à paris très longtenmps et dans les années 80 jusqu’à 2000 (13 ème et 20ème arrondissements, avec aussi le 19ème) je n’ai jamais vu un skin-head de ma vie, et je prenais toujours le stransports en communs et allait en banlieue, à la défense etc... JAMAIS !!
    des punk à chien, oui, des skins, non ! des racailles oui, des skin jamais !

    Sinon les black dragon c’est bien dommage qu’ils ne soient pas aussi présents quand des agressions physiques se produisent !

    les skins comme ces gangs sont des groupuscules racistes ! la chsse aux skins étant un bon prétexte pour une chasse aux blancs !

    arrêtons s’il vous plait de donner la parole à ces gens, qui sont très loin de porter nos idées dans leur coeur , le pseudo rappeur Ades étant pote avec Joe dalton, et quand on écoute ce que Ades raconte sur alain Soral on se doute du courant de pensée dont se revendiquent ces "chasseurs de skins ".

    Je me doute bien que les skins étaient une réalité, mais c’est dommage qu’en s’en "débarassant", les "gentils" black dragon ne nous aient pas aussi débarrasé des racailles terrorisant la populasse !

    on les voit pas trop dans ces cas là !

     

    • #338735
      le 23/02/2013 par qsr
      Gang Story : Les Années rap

      franchement c’est pathetique de lire ce genre de truc

      les skinheads à la base c’est des anglais crane rasé qui ecoute du SKA ya rien de raciste la dedans un genre de PUNK
      c’est en france que les skinheads RACISTE ont commencé...faut demandé au FN entre autre qui les ont mis en avant


    • #338840
      le 23/02/2013 par Ektorleressor
      Gang Story : Les Années rap

      C’est vrai que c’est bien connu que les jeunes prolos anglais étaient fascinés par les immigrés...


    • #341455
      le 26/02/2013 par Rob SπR
      Gang Story : Les Années rap

      @qsr : Es tu idiot ? C’est bien en Angleterre que les skins ont commencé à virer extrême droite, principalement sous l’influence du groupe Skrewdriver et son leader Ian Stuart.

      Tiens, instruis toi un peu : http://fr.wikipedia.org/wiki/Skrewdriver


  • #338524
    le 22/02/2013 par julia
    Gang Story : Les Années rap

    Bla, bla,bla, les "skineads" n’étaient qu’un pretexte...

    Un des problemes de nos « démocraties » c’est de jeter à la poubelle tout ce que des régimes comme ceux de Salazar, Franco, Mussolini Hitler ou Staline (et même en France avec les chantiers de la jeunesse !) on fait, nomement pour la Jeunesse.

    Sous Salazar, par exemple les jeunes jusqu’à l’age de 18 ans avaient accès GRATUITEMENT à l’equitation, escrime, la voile, plongée et même parachutisme. Aujourd’hui seuls les fils de bourgeois ont acces au gymnase. IL FAUT QUE l’ETAT S’OCCUPE DES JEUNES, BON SANG, et pas faire semblant ! ! !

     

    • #338738
      le 23/02/2013 par eldo
      Gang Story : Les Années rap

      Mouai ... enfin ma mère a vécu sous salazar jusqu’à ces 20 ans, et bon, ceux qui avait le droit à l’escrime, la voile etc ... c’etait la caste de privilégiés, le reste mangeait du pain rassi.
      Je ne connais pas grand chose de cette époque, mais de ce qu’elle a pu me dire, les souvenirs d’enfances, tournent beaucoup sur le manque de nourriture, il y avait un taux assez importants de bébés qui mourraient par malnutritions.

      Je ne connais personne qui a vécu sous staline, Franco, Mussolini donc je ne parlerai pas pour leurs pays

      Mais pour le portugal, s’il te plait ne dit pas de conneries ..... - du parachutisme gratuit au moins de 18 ans - .....
      et pourquoi pas un voyage dans l’espace tant qu’on y est ...


    • #338924
      le 23/02/2013 par julia
      Gang Story : Les Années rap

      Moi bien, j’ai vécu cette periode et je peux te garantir que ce n’était pas pour les privilégiés. Je te suggère d’aller voir sur google des images de ces ""privilégiés" (mocidade portuguesa). Pour ce qui est du mythe de la "fain", je te suggère de faire pareil et tu veras que les gens avant 1975 mangeaient comme des vrais porcs -contrairement à aujourdhui. Pour l’analphabetisme encore pareil ! Toutes les écoles ont été construites sous l’ancien régime. Aujourd’hui on les ferme !


    • #339676
      le 24/02/2013 par eldo
      Gang Story : Les Années rap

      Pour les ecoles, je suis d’accord, les instituteurs etaient bien traités et avaient une grande importance dans le systeme.
      Mais je suis désolé, concernant la faim, dans le nord du portugal, vers Chavez, une partie de la population avait vraiment faim.
      ( ce n’est pas pour rien que la plupart des immigrés portuguais sont originaires de la moitié nord. Notamment dans le 94 )


    • #340387
      le 24/02/2013 par julia
      Gang Story : Les Années rap

      Pour ton information, le Portugal n’a jamais connu un taux aussi elevé de migration que depuis deux ou trois ans !!!

      Sous Salazar il manquait du travail, sans doute. Mais dela a dire qu’il y avait de la famine, plus personne ne crois cela. Aussi l’immigré portugais a la réputation de menteur sur son histoire récente afin de se faire plaindre.

      Des centaines de milliers d’Italiens, Irlandais ou Grecs ont eux aussi emmigré et ils venaient de pays démocrates. Non, les portugais n’ont pas fuit le régime. Tout comme les autres, ils sont venu au Nord de l’Europe parce qu’il y avait du travail. Evidemment, c’est plus romantique de dire : ""on a fuit le "fasciiiisme" et ""la famine"".


  • #338529
    le 22/02/2013 par titicanar
    Gang Story : Les Années rap

    juste une question simple :
    combien de skin head ont été arrêtés pour crime ???? assassinat ???

    combien de membres de gangs ethniques ont été impliqués dans des assassinats, des viols , des vols à main armées ????

    on peut faire la statistique, mais je ne suis pas sûr que cela soit en faveur des gang ethniques revendiquant une filiation avec les "chasseur des skins"...........ou des autres gangs en découlant.........

    une dernière chose le type qui a écrasé les deux flics dans une bagnole à 80keuros hier, il était skin head ????

    d’accord pour un rapprochement et une réconciliation, mais pas avec le bras armé d’SOS racisme !!!!!

     

    • #338656
      le 23/02/2013 par kaderium
      Gang Story : Les Années rap

      bonne question....les groupuscules neonazis et leurs commanditaires ont bien plus d’accointances avec les grands banditismes et les saloperies barbouzardes politico-mafieuses que les folkloriques bandes ethniques qui font dans la petite et moyenne delinquance.....faut pas etre nigaud non plus !


  • #338555
    le 22/02/2013 par Youri Boyka
    Gang Story : Les Années rap

    Et rien sur la ldj ?

    C’est marrant, je suis pas étonné.


  • #338561
    le 22/02/2013 par rachou
    Gang Story : Les Années rap

    le coté positif c est qu ils ont chassé ces skins ridicule ..

     

    • #338699
      le 23/02/2013 par Martin
      Gang Story : Les Années rap

      Je te rassure, si les Skins ont été chassés, c’est grace à la répression du système, mais surtout pas par les minables de Redwarriors... Mais au lieu de dire : "le côté positif c’est qu’ils ont chassé ces skins ridicules ...", tu devrais te poser réellement la question pourquoi des Français sont devenus Skins, sans les exactions des racailles il y aurait pas eu de Skins...

      Ps : loin de moi de participer au choc des civilisations, mais quand je lis plus haut ce genre de commentaire partial, ça m’agace au plus au point...


    • #338991
      le 23/02/2013 par Moi, Peter Sellers
      Gang Story : Les Années rap

      Salut Martin,
      si tu pose les questions je te donne les réponses...
      Peut-être que c’est lier au fait que la mère de Serge Ayoub (l’arabe) aka Batskin, était la chef de cabinet de Pasqua ? Que l’arnaque SOS Ravioli (on en à tous une énorme envie) avais besoin d’un repoussoir, en d’autres termes qu’il fallait illustrer le racisme par une grosse caricature ? Si la France à été fortement influencer par la culture populaire anglo-saxonne (rock-punk-skinhead), les premier skinheads parisien connus et reconnus étaient deux maghrébins... Faut pas oublier que même en Angleterre la récupération de la mouvance skinhead fut détourné par le Brittish National Party, BNP partie d’extrême droite que très tard...
      C’est la televiSion qui à définit ce qu’était un skinhead : un raciste.
      Cette antagonisme ethnique organisé en Bande et non plus de classe est la source à bien des niveaux de notre insécurité de nos jours...
      C’est pas pour rien que des petits blancs pauvre (anti-skins) se sont mis à vouloir éradiquer d’autre petits blancs pauvres (skins et boneheads)...
      La vérité c’est qu’après cette gènese c’est les ados immigrés qui fantasment (à juste titre) de bouffer du skinhead
      raciste. Trop chaud pour les skinheads (j’ai vu des rocks-à-Billy frapper du skinhead en soirée) ils se cachent
      n’affichent plus leurs couleurs. Les bandes de Zoulous (qui est à l’époque à l’image d’un HLM encore mixte black-blanc-beur) se font ensuite la guerre entre eux... Il y a des chefs blancs chez les requins vicieux (et requins vicieux juniors) ou les ravageurs de Trappes. Les collégiens et lycéens aspirants Zoulous radicalisés se mettent à dépouiller les vêtement des autres Zoulous, ils s’appelent d’orenavant des racailles (les sans pitié). Une fois ce stade dépassé... ils s’aperçoivent que nos rues ne sont pas surveillées, donc ce rabattent sur les citoyens lambda : de préférence les plus faibles...


  • #338562
    le 22/02/2013 par Jester
    Gang Story : Les Années rap

    C’est honteux.

    Je résume :
    - Si tu veux être hardcore les nazis c’est des méchants, faut les taper comme nous on a fait.
    - Après quand tu seras grand, n’oublie pas ta carte d’électeur : vas voter Hollande.
    - En plus t’auras trop du vécu, tu pourras raconter des histoires a tes enfants pour qu’ils suivent le même parcours en pire.

    Le plus triste, c’est qu’ils pensent tous être totalement rejetés par le systême alors qu’ils sont surement l’engrenage le mieux huilé.

    Verdict : ne plus regarder de documentaires de merde.

    Sinon il y a ca : http://www.youtube.com/watch?v=cZ0M...

     

    • #339182
      le 23/02/2013 par eddie666
      Gang Story : Les Années rap

      d accord ce reportage c est de la merde...si ils ont eut besoin de vivre ttes cette violence pour voir qu au final il fallait respecter l autre c était bien la peine....vos cartes d élécteurs,les jeunes vous pouvez vous torcher avec, elles vous serviront a rien pour changer les choses...qeutchi....la violence appelle la violence,c est un proverbe vieux de mille ans...les gangs ne sont que des alienations de la société...c est absurde de faire parti d un gang ca n amene a rien a part a la misere généralisé...a la rigueur Terzics a qlq bons mot a ce sujet...mais ils ont qd meme brasser du vent tte leur jeunesse ces glands,au lieu de lire des bouquins....gardons nos forces pour vider les sieges du parlement,un jour béni.....en attendant vivons en paix et que jeunesse se passe...


  • #338563
    le 22/02/2013 par de passage
    Gang Story : Les Années rap

    Serge "Elie" Ayoub dit Batskin, personnage très médiatisé à la fin des années 80 et fer de lance du mouvement Skinhead que l’on a pu récemment voir aux cotés d’une certaine Christine Tasin dans les rassemblements "Laïcs" sur Paris...


  • #338602
    le 23/02/2013 par Olivier
    Gang Story : Les Années rap

    J’ai grandi en Seine-St-Denis toute mon enfance, je n’ai jamais vu un skin ailleurs qu’à la télé. Même lors des ballades sur Paris, je n’en ai pas rencontré. Alors raconter que ces bandes se sont structurées pour se défendre face aux Skins, c’est de la réécriture totale de l’histoire. C’était déjà à l’époque de simple bandes de racailles comme elles existent encore aujourd’hui sous des formes un peu différentes. D’ailleurs, ils n’arrivent pas à cacher leurs contradictions tout le temps dans le reportage, ils s’oublient de temps en temps quand ils leur arrivent de raconter la vérité, comme par exemple à la 18e-19e minute, où le Black Dragon nous raconte qu’ils allaient se balader dans le 15e et le 16 ou à Assas pour rencontrer des skins. Or ces lieux ne sont pas la banlieue et aucun banlieusard n’y traine par hasard. Il n’y a pas lieu de se défendre contre des gens que tu ne rencontres tout simplement jamais.

     

    • #338777
      le 23/02/2013 par Barry Mills
      Gang Story : Les Années rap

      Je confirme, et c’est très bien dit.
      Ce qui signifie que certains font de leur vie une looooooooooooooongue branlette. Et s’astiquent toujours, cf. le doc.


  • #338662
    le 23/02/2013 par Kurama
    Gang Story : Les Années rap

    Saviez vous que lorsque vous ne connaissez ni maîtrisez ni n’êtes pas vraiment touchés par un sujet, vous n’êtes pas OBLIGES* (*vous avez le droit mais c’est pas obligé hein) d’écrire un commentaire pourri pour dire que le sujet est pourri .
    Faites pas comme si vous saviez de quoi vous parlez c’est trop flagrant que pour certains vous ne connaissez rien au RAP, aux banlieues, aux jeunes issus de l’immigration etc..
    Tout le monde sur E&R n’est pas Alain Soral (sans l’idolâtrer non plus car il ne maîtrise pas tous les sujets) donc les gars quand vous n’avez pas fait un réel effort d’analyse ne dépassez pas 2 lignes de commentaire vous serez gentils.

     

    • #339026
      le 23/02/2013 par ...
      Gang Story : Les Années rap

      J’ai le même sentiment que vous en lisant certains commentaires.


    • #339041
      le 23/02/2013 par jojo
      Gang Story : Les Années rap

      T’es bien mignon avec ton air condescendant mais on ne va pas passer un bac pro R.A.P. pour avoir le droit à la parole.
      Ce reportage parle de bandes de chasseurs d’hommes vivant dans nos rues. Nous on se balade dans la rue en famille ... Pas avec un garde du corps. La nuisance de ces esclaves consentant, on la connait. Pas besoin d’analyser ça depuis un lieu reculé à 1000 bornes de la ou ca se passe pour démasqué les divers mensonges et autres imposture de ces guignols.
      Bref un chasseur d’homme c’est un chasseur d’homme, ils peuvent être fier du résultat obtenu, maintenant ils s’entretuent et se violent entre eux, brulent les voitures de leurs voisins et sont détestés même par leur familles.


    • #339117
      le 23/02/2013 par titicanar
      Gang Story : Les Années rap

      JOJO,

      excellente analyse !
      un chasseur d’homme reste un chasseur d’homme !

      moi je ne me lève pas le matin en me disant je vais casser la gueule à un gaucho ou à un sioniste !
      ces mecs là se levaient le matin et allaient provoquer hors de leur quartier pour casser du blancs !

      on ne peut les défendre et venir casser du sucre sur la LDJ ! ce sont des milices racistes dans les deux cas !

      quant à ceux qui disent que ces mecs là ont laissé leur peau sur le bitume :
      1-ils sont toujours tous vivants pour témoigner,
      2- je ne me réfugie pas derrière un clavier, je me suis battu en opex pendant 3 ans pour mon pays la France et je ne me suis jamais dégonflé quand on me provoquait !


    • #339264
      le 23/02/2013 par Olivier
      Gang Story : Les Années rap

      La réconciliation ne pourra se faire que dans la discussion et l’argumentation. Vous n’argumentez pas, vous dites simplement que les autres ont tort et n’y connaissent rien. Cela ne fait pas avancer la discussion. Avancez des arguments, des exemples, faites progresser la discussion, montrez en quoi ce qui est dit par d’autre est incorrect et pourquoi.
      J’ai grandi dans le 93, j’étais adolescent au moment de l’éclosion du rap en France et des premières compilations Rapattitude, j’ai vu l’effervescence de cette époque sur toute la banlieue etc..., et je ne trouve pas les commentaires dénués de sens. Le reportage lui-même pose un certain nombre de problèmes et ne reflète que partiellement les choses.


  • #338667
    le 23/02/2013 par Bastien P.
    Gang Story : Les Années rap

    Je ne pense pas que ces ex-chasseurs se prennent pour des intellectuels, contrairement à plein de gens qui laissent des commentaires arrogants sur cette plate-forme. J’aurai bien aimé vous voir à cette époque, confrontés à cette violence et à cet engouement anti-raciste. Il est vrai que certains intervenants se prennent pour des sauveurs de la cause, mais pas tous. Pour connaître un peu le sujet (et certains d’entre eux, nottamment Kim), à vrai dire, la plupart d’entre eux sont pleinement conscient qu’ils ont été instrumentalisé, que leur combat était vain, et qu’ils ont une certaine responsabilité dans cette mode du gangstérisme, ou plutôt du "weshweshérisme" qui pullule dans nos quartiers populaires et ailleurs...
    Par contre, la violence, elle, était bien réelle. Quand on vit derrière son clavier dans le confort technologique, on peut commenter, mais gardez un peu de respect pour ces gens qui ont mit leur peau sur le pavé pour défendre des idées qui dans le fond n’étaient pas dénuées de sens...

     

    • #338728
      le 23/02/2013 par Kurama
      Gang Story : Les Années rap

      Merci je voulais écrire ça aussi mais jvoulais pas mettre un com trop long.


    • #339255
      le 23/02/2013 par Olivier
      Gang Story : Les Années rap

      Mais quelles idées ont-ils défendues ? Cela ne transparait pas clairement des discussions. Dire qu’il fallait se défendre face aux skins est faux, les skins étaient totalement ghettoisés, dès cette époque. Si vous évitiez Assas, le Parc des Princes et 3 arrondissements bourgeois parisiens où jamais un banlieusard ne met les pieds par hasard, vous n’aviez quasiment aucune chance de trouver un skin. J’ai passé mon adolescence en banlieue, effectivement à entendre parler en permanence de skins ou je ne sais quoi, sans jamais en avoir vu un seul, et je ne suis pas resté cloitré dans ma chambre pour autant. Les skins n’ont jamais mis les pieds dans les banlieues (je parle des banlieues ouvrières de la région parisienne). A la minute 18 du reportage, le black dragoon l’avoue d’ailleurs lui-même. Pour se "défendre" des skins, les banlieusards allaient à Assas, dans le 15e et le 16e, soit les spots naturels de tout mec de banlieue bien entendu.


  • #338727
    le 23/02/2013 par Olivier_8
    Gang Story : Les Années rap

    Bon, je résume :
    - Sous-culture US x Faiblesse/immaturité des jeunes = Portnawak

    ... et pendant ce temps-là, y’a d’autres jeunes, d’une certaine communauté (biiiip), qui bossent leur maths et leur français, et qui réussiront leurs examens et concours, et qui seront les véritables maîtres à bord de demain, comme leurs papas aujourd’hui ...

    ... et qui doivent bien se marrer en voyant toute cette errance ...

    ... et qui d’ailleurs ont tout intérêt à ce qu’elle perdure et se perpétue ...

    Conclusion :
    - ’faut pas bosser que la baston ; ’faut bosser les échecs aussi


  • #338741
    le 23/02/2013 par julius
    Gang Story : Les Années rap

    Comme Soral le dit "quand les femmes se mettent à rentrer dans un domaine qui était détenus par les hommes c’est que la profession n’a plus rien à inventer" c’est finis les gangs et le bout du bout de cette logique décadente est... l’arrivé des femmes dans ceux-ci. cqfd. J’adore vraiment e&r franchement..
    C’est au citoyen intelligent ce que l’oxygène pure est à l’asthmatique.
    En bonus on a le droit à des mathématiques pour validé les commentaires.. si ça c’est pas une usine à élevé les consciences.. :-)
    Longue vie à e&r

     

    • #338789
      le 23/02/2013 par de passage
      Gang Story : Les Années rap

      L’avènement des gangs de filles n’est rien d’autre que le résultat de la propagande menée avec force par les Mi putes Mi soumises, arnaque politico sociale du même acabit (et par les même) que le recyclage de la marche des beurs de l’époque SOS racisme, l’objectif étant de déstructurer plus encore le tissu familiale des populations pauvres issus de l’immigration (pour les récalcitrantes qui n’avaient pas jusque là répondu à l’appel bienveillant des élites visant à les "libérer" par le tapin sur fond de rupture culturelle) en les poussant d’une part à l’échec scolaire comme leurs confrères (pour combler les futurs départ à la retraire des métiers ingrats féminins tenus par leur mères) et d’autre part à briser la transmission culturelle pour enrailler la progression du retour au religieux (il n’y à qu’à voir l’agressivité des féministes sponsorisées sur la question)
      Le tout bien évidemment relayé par des productions audiovisuelle toujours réalisées par les mêmes (Voir le film abjecte "La squale")


    • #338886
      le 23/02/2013 par baked beans
      Gang Story : Les Années rap

      Je suis anglophone et le plus decevant avec les "gangs" francais c’est limitation des USA, de ses comportements et des images mediatiques. L’acces aux armes de feu, la manque de services sociales et le phenomene du "crack cocaine" du continent americain n’est pas souhaitable en europe. Je vois des gars qui ont la nostalgie de leur jeunesse dans cet extrait. J’aurais prefere’ voir une emission sur 5 heures avec des couches sociales plus varie’s. En gros la France "aux alentours de la chute de l’URSS, qui pursuit la politique de l’autruche, avec 5 million de musulmans et la troisieme population la plus importante de juifs dans le monde".


  • #338818
    le 23/02/2013 par Alexis
    Gang Story : Les Années rap

    Je ne suis pas sûr que la totalité de ce docu soit honnête et impartial, mais je l’ai trouvé relativement bien fait et pertinent.

    Retenons clairement que les discours des "anciens" sont globalement quand même assez désabusés : ils parlent de filles de leur bande qui se sont fait violer, de membres qui ont été défigurés, blessés, voire tués... ils parlent aussi de la nouvelle génération qui est violente gratuitement et incontrôlable. Bref, j’ai trouvé contrairement à vous qu’ils ne sont pas tant que ça du genre à la ramener et à rouler les mécaniques en jouant les légendes.

     

  • #338936
    le 23/02/2013 par spirit
    Gang Story : Les Années rap

    "Je met en lumière ta minable existence en me faisant plein de fric avec les droits d’auteurs et si faire le clown à la télé reste ton but ultime,saches que tu ne toucheras pas un radis des revenus que touchera la production !"

    Tout cela reste du spectacle...Les skins avaient déjà disparu en 87,date de la fondation du JNR !...Carpentras a achevé en 90,les derniers survivants...les antifas n’y sont pour rien du tout !
    L’antiracisme n’est qu’une autre forme du racisme...dans une version fabriqué de toutes pièces !
    Enfin,tout ça c’etait avant internet...l’information était contrôlé comme tout le reste !

     

    • #339124
      le 23/02/2013 par titicanar
      Gang Story : Les Années rap

      Crapentras était un leurre, une aberration républico maçonnique pour contrer le FN !
      un mensonge médiatique , une igniminie !

      à Carpentras, je pense que tout le monde sait qui a fait le coup maintenant , mais c’est le fils d’un notable désoeuvré et de la même obédience que les cadavres profanés !

      Joxe la fripouille et Mitterand étaient les marionettistes à l’époque !

      au fait pour info plusieurs cadavres de juifs profanés à Carpentras étaient avant de mourir des sympathisants FN !


  • #339049
    le 23/02/2013 par Abiola
    Gang Story : Les Années rap

    La france est un pays soumis a l americaine way of life depuis de gaulle parlons de dick rivers pour les amateur de rock ? arretez de vous faire passer pour des victimes du systemes avec lequel vos parents et arriere grand parent ont collaboré ,aujourd’hui que les maitres de sion se retourne contre vous, vous prenez la posture anti imperialistes ? ils sont ou les natios qui font la gueule quand il faut tabasser du betar ou du ldj ? a l epoque de la tribu ka on a pas vu des serges ayoub ou autres skinhead

     

    • #339129
      le 23/02/2013 par titicanar
      Gang Story : Les Années rap

      mon pote tu devrais te taire, car à l’époque de l atribu Ka, j’ai soutenu ce smecs !
      donc tu vois ne l’ouvres pas trop !
      pour mes parents et grands parents , ils vont bien, ils ont jamais été soumis aux USA, de tout temps et ont toujours combattu pour la Frabce !

      Quant à Kemi, puisque tu en parles, j’ai essayé de le soutenir récemment quand il a été refoulé de Genève, tu étais où toi, je ne crois pas t’avoir vu !


  • #339075
    le 23/02/2013 par anonyme
    Gang Story : Les Années rap

    C’est bien joli ce reportage qui plaint ces pov’rappeur d etre des victimes du système alors que leur engagement premier etait soi-disant l’antiracisme....j’ai grandi en proche banlieue parisienne et à Paris de cet époque, j’ai le même age que dieudo, mc jean gabin et autre joey star et koolshen (génération 66-67),comme un ptit gaulois de base, ni skin ni black-beur et j’me souviens qu’avant l’apparition du mouvement hip-hop on se faisait dépouiller et latter à la sortie des concert à baltard par les skins puis ensuite ça a été par les rappeurs à la sortie des concert à bercy.Pour nous rien ne changeait,juste l’identité de nos agresseurs,alors ils peuvent toujours se la jouer maintenant en se propulsant défenseurs de la justice urbaine, ils ne sont en fait que des petites frappes qui n’ont toujours agit que pour leur propres interets non communautaires et cela me désole de les voir maintenant parader dans des programmes de ce genre qui les idéalise.Les racailles ne sont que la suite logique, ils etaient déjà des racailles, termes d’ailleurs employé par nous pour les designer dés les années 80. C’est eux qui nous ont éjecter des banlieues populaires à coups de battes de baseball(j’en ai encore un souvenir sur le crane de 7cm) J ai quitté definitivement la banlieue à 20 ans dégouté car c’était "ferme-la" ou "casse-toi" ! Bien heureusement je n’ai jamais fait l’amalgame entre population d’origine immigrée et gangs, ce qui me semble t-il etait le plan des instigateurs de cette dérive sociétale importée des "states". Qu’on ne vienne pas nous faire croire qu’ils étaient victimes mais ce sont bien des complices et il faudrait qu’ils commencent à l’assumer en "la fermant à tout jamais !"

     

    • #339577
      le 24/02/2013 par arkhamian
      Gang Story : Les Années rap

      Merci mec, Je partage entièrement ton vécu et ton avis, avec juste 10 ans de moins. Je n’ai pas connu les skins qui avaient déjà disparu, pourtant à l’époque on entendait parler que d’eux... Evidemment, il ne fallait pas parler de la violence des enfants d’immigrés, qui ne pouvaient être que de pauvres victimes...
      J’ai fini par me barrer de cet univers de banlieue pourrie où avoir la peau blanche, parler et s’habiller normalement faisait de vous une proie sans arrêt sur ses gardes. Cet univers où ceux qui jouaient les victimes pourrissaient chaque jour un peu plus la vie des autres, en profitant des avantages et de la protection morale indus dont ils jouissaient. Que ces mecs se plaignent aujourd’hui me fout la gerbe. Imbéciles, coachés par des imbéciles, ces fameux éducateurs trotskistes, dans ces maisons communales pour jeunes où nous n’étions pas les bienvenus... Mais je m’égare, enfin, pas tant : qu’attendre de ces types élevés à la haine de leur pays et à la glorification communautaire de leur statut de victime ?


  • #339100
    le 23/02/2013 par titicanar
    Gang Story : Les Années rap

    les skin n’ont jamais été un mouvement structuré !
    c’est bien là le problème !
    jamais une salle d’entraînement pour skinhead en france ou à paname !!!!!

    par contre les "héros"black dragons , eux , avaient des salles de sports, du matossouvent fourni par la police elle-même !....

    bon c’est clair que ces mecs là étaient le bras armé de sos racisme et c’est tout !

    les skin étaient plus une bande de potes qui buvaient des bière ensemble et gueulaient un peu contre l’immigration.....

    Jamais vu des skin s’acharner sur une petite vieille arabe ou black !

    ces gangs étaient des danger pour les blancs à l’époque tout comme ceux qui sont là actuellement le sont toujours !

    je me demande comment les gens qui commentent mes post peuvent être aussi crédules !

    jamais vu aucun de ces champions d’europe de boxe thai sur les circuit pro ! je me rappelle de certain skin qui expliquaient en riant que visiblement ils étaient jamais tombés sur les "champions" des black dragons !

    la différence entre les skin et les black dragon est simple : quelle était la légitimité sur le sol de france de ces groupuscules ethniques ??? aucune .....ils réagissaient à quoi ?? au fait que certaines personnes commençaient à gueuler contre l’immigration dans leur pays ? alors que eux, je m’en doute devaient être encore une fois des bi nationaux !!!!!!
    pfff !

    ce genre de "vengeurs masqués" et les reportages dessus sont pathétiques ! ça me rappelle colin powell ou nethanihaou à l’onu , un avec sa fiole de pisse et l’autre avec son dessin mimi cracra !

    moi je dis que le mouvement skinhead était légitime, et que les gang ethniques étaien des merdes financés par les milliards de bergé et de SOS baleines !

    juste une question , à part brunerie le traitre, citez moi une seule fois où les skins ont agressé des vieilles, violé des gonzesses ou tués un black ????

    par contre des contre exemple je peux vous en citer un millier !
    sur ce je clos mes interventions sur ce topic !

     

    • #339401
      le 23/02/2013 par LEon
      Gang Story : Les Années rap

      oui mais les skins ont ete recuperé par le nationalisme donc la gauche lancé les "antiskin" ou "antifa" c’ est pareil ...
      au final c’est quasiment la même chose, des zozos bagarreurs politisés....
      mis a part quelques marginaux ca a ete un mouvement de jeunesse de plus recuperé par les partis.


  • #339398
    le 23/02/2013 par LEon
    Gang Story : Les Années rap

    C est pas inedit..Ca fait déjà quelques mois que ce docu est sur youtube...
    enfin l enchainemen logique et temporelt c ’est "hamsa " la rage au ventre....(pierpoljak)
    "antifa chasseur de skin"(des blaireaux) pour finir par "sur les pavés " de serge "batskin" ayoub.
    sinon "skinhead attitude" ou alors les films "this is england" et this england 86/et this is england 88


  • #339404
    le 23/02/2013 par Barry Mills
    Gang Story : Les Années rap

    Bon, ayé les modos, on peut passer aux choses sérieuses ?
    http://www.youtube.com/watch?v=nPkp...
    http://www.youtube.com/watch?v=QQE-...
    Elle est jolie, C-Note...


  • #339412
    le 23/02/2013 par Antisi
    Gang Story : Les Années rap

    La question à se poser est plutôt
    - qui était derrière les sociétés de rpoduction de musique de rap et hip hop
    - qui était derrière les sociétés qui produisaient les blousons etc...
    En gros qui a profité financierement de ces mouvances ?


  • #339421
    le 23/02/2013 par anonyme
    Gang Story : Les Années rap

    merci pour ce doc. Si le RAP est une imposture c’est sans doute dommage pour certains artistes ;notamment certains danseurs hip-hop qui arrivent parfois à des niveaux d’expression admirables(on en a de trop brefs appercus dans ce doc) . Ce qui m’a toujours laissél songeur, car question musique, on reste collé à la boite électronique.

     

    • #340212
      le 24/02/2013 par yoyo
      Gang Story : Les Années rap

      Même si il représente une minorité de la production musicale de Rap il est faux d’affirmer que seule la boite à rythme (et le sampling) y est utilisé.
      La production californienne de rap, avec ses labels cultes des années 70 et 80 de funk, ont fait que ses résidents ont une culture Funk très forte et des musiciens de génie collaborent avec des rappers, que ce soit à la basse guitare, aux claviers (rhodes et cie) et aux batteries pour ne citer qu’eux.
      Les live de Snoop avec son groupe The Snoopadelics sont un bon exemple de ce rap qui a su s’affranchir du carcan infantile qu’est le sampling et la boite à rythme.
      Un exemple sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=1ney...

      Ce qui n’oblige personne à aimer ce genre musical mais je désirais réctifier cette petite erreur, on ne peut pas tout savoir.

      Quant au reportage, mis à part MC Gabin, j’ai trouvé que les intervenants étaient vraiment inutiles.
      Et puis j’ai quand même souri au passage du Gabin sur les gangs de filles et le front kick comme solution à ce petit soucis proposé par lui.


  • #339430
    le 23/02/2013 par toto
    Gang Story : Les Années rap

    Il manque que le gang des "Tractions Avant".
    HA HA HA !!! Q’une bande de comique.
    Bande de sous sous sous sous et encore sous américain.


  • #339452
    le 23/02/2013 par luca
    Gang Story : Les Années rap

    de la belle merde ce doc, y’a qu’a voir on entend que mc jean gabin et jamais ayoub. vu l’intellect de ce dernier, les spectateurs viendraient a s’interroger sur les skins. alors on laisse la parole aux autres blaireaux qui ne savent pas aligner 2 mots.


  • #339559
    le 23/02/2013 par Alex
    Gang Story : Les Années rap

    Mc Jean Gab’1 devrait adhérer à E&R. On l’a même vu en photo avec le patron et Dieudo :

    http://www.hapshack.com/images/sDOH.jpg
    http://sphotos-d.ak.fbcdn.net/hphot...


  • #339584
    le 24/02/2013 par GAry
    Gang Story : Les Années rap

    Voix off pitoyable pour des gens qui le sont tout autant !

    Jean gab1 il parle des states ou de l’europe quand il parle des noirs présents depuis 400 ans ?Parce qu’en europe c’est faux mon gars.


  • #339656
    le 24/02/2013 par malakin
    Gang Story : Les Années rap

    et le méchant skinhead de merde n’a pas eut droit de faire de conclusion ?

    comme c’est bizarre peut être en avait il déjà trop dit en disant que les immigrés étaient victimes de l’immigration. A t’il été coupé au montage car sa conclusion risquait de contrevenir aux idées convenue ?

    encore le même partie prix journalistique.


  • #339735
    le 24/02/2013 par max
    Gang Story : Les Années rap

    Serge Ayoub et les JNR taclés, 1 minute de parole. OK, on voit l’orientation du sujet.

    Pour ceux qui veulent le point de vue des JNR : reportage "Sur les pavés" de Serge Ayoub disponible sur YouTube en réponse à l’affreux reportage "AntiFa" (avec la branlette intellectuelle de TERZICS et son pote TAI TAI)

    C’est bien plus intéressant que ce reportage inutile voir contre-productif.


  • #342420
    le 27/02/2013 par damoines
    Gang Story : Les Années rap

    Abrutissant ! A tel point que je me suis mis un petit ’’ss marschiert in feindesland’’ comme fond sonore pour attenuer !


Afficher les commentaires suivants