Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gilles-Emmanuel Jacquet – Aux origines de la crise ukrainienne

La présentation de l’intervenant :

Gilles-Emmanuel Jacquet, chargé de cours dans des universités privées à Genève et à l’étranger, est analyste au GIPRI, l’Institut international de la recherche pour la paix à Genève et, depuis de nombreuses années, il étudie les conflits oubliés et leurs origines, afin de proposer une vision critique du « narratif » vendu par l’Occident à travers les médias mainstream ou d’autres canaux.

 

 

À ne pas manquer, le cours de Vladimir Poutine, sur E&R :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #3034609

    -  « La chute du gouvernement Janukovic » : quelle mauvaise foi ! C’est un coup d’état mené par les bandéristes avec l’appui de l’OTAN.

    -  Les massacres d’Odessa n’ont pas été menés contre des radicaux russes mais contre des civils russes.

    -  Quid des accords de Minsk qui n’ont pas été respectés par le gouvernement Ukrainien ? et que les gouvernements français et allemands s’étaient engagés à faire respecter ?

    -  Guerre du Donbass ? Combien de victimes civiles Mr Jacquet ? 14000, pourquoi ne le dites-vous pas ?

     

    Répondre à ce message

  • #3034691
    Le 22 septembre à 18:36 par lapierrefolle
    Gilles-Emmanuel Jacquet – Aux origines de la crise ukrainienne

    je m’attendais un minimum l’entendre dire un mot sur l’holodomor qui je pense n’est pas étranger dans la mémoire de ces antagonismes, mais rien.... Dommage.

     

    Répondre à ce message

    • #3034755

      "Holodomor"...sujet très controversé historiquement, normal qu’il ne se risque pas à en parler. En plus, le sujet est vaste : cette famine était commune à plusieurs régions russes donc impossible d’en faire un problème uniquement ukrainien ( ce qu’ essaient d’ailleurs de faire des auteurs Anglo-saxons comme R.Conquest , ex MI6, et leurs suiveurs dont les nationalistes ukrainiens).

       
    • #3034785

      Il est vrai que l’Holodomor restera une plaie pour l’Ukraine, je suis d’accord il aurait pu le mentionner, mais Staline étant Géorgien, la famine organisée a touché également la Géorgie, une partie de la Russie de l’ouest, azerbaidjan, etc, il aurait été difficile d’imputer cela aux russes.

       
  • #3034796
    Le 22 septembre à 22:36 par Laflippe
    Gilles-Emmanuel Jacquet – Aux origines de la crise ukrainienne

    Il na pas trop évoqué le financement du mafioso dégénère kolomoyskyi, véritable caricature d’un personnage de cinéma joué par john goodman. Ni l’ingérence américaine géré par le gros tas victoria nuland, femme du neocon obèse, kagan. Ni le prédécesseur completement taré de zelensky, le gros Porc’ochenko.
    Il n’a pas précisé qu’on pouvait trouver curieux de voir un mec se dandiner en string bas résille, déclaré chef de guerre sans trembler du menton, par toute la coalition de l’arc en ciel.
    Il a oublié 2 3 trucs mais il est bien quand même.

     

    Répondre à ce message

  • #3034858
    Le 23 septembre à 06:34 par archie bald
    Gilles-Emmanuel Jacquet – Aux origines de la crise ukrainienne

    Si le gouvernement Macron (ou Zemmour ou Marechal) décidait de vendre le pays Basque ou la Bretagne à des fonds de pension US via les multinationales qu’ils possèdent, les Basques et les Bretons se rebelleraient avant d’être expropriés ou euthanasiés. L’état français les bombarderait alors, leur couperait les vivres et les services de base, ferait règner la terreur en rétablissant geoles secrètes, enlèvements nocturnes avec tortures et viols, voire génocide planifié comme sous Carnot. Exactement ce qui se passe dans le Donbass depuis les ventes massives de territoires par l’état ukrainien AVANT Maidan.

    Je m’attendais à voir évoquer plus en détail le martyre du Donbass : la cession de ses terres par l’Etat à des multinationales, avec projet de déplacement des populations inscrit dans la loi. Comme en Palestine depuis les années 40.

     

    Répondre à ce message