Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Hollande place ses fidèles à des postes clés

C’était pourtant l’un des reproches essentiels de la campagne de François Hollande à l’encontre de Nicolas Sarkozy, mais force est de constater combien le discours du président français est malléable et interchangeable à volonté. Le Figaro dénonçait il y peu dans un long dossier les manœuvres du népotisme d’un président décidément en permanence dans la fournaise des controverses et des scandales.

L’État impartial de François Hollande n’a donc été qu’un énième vieux pieux, mais il faut remarquer qu’en la matière, tous les présidents français de la Vème République ne se sont jamais privés d’user et d’abuser des nominations de proches et d’amis pour assurer l’avenir. François Mitterrand, mais aussi Jacques Chirac furent des artistes de ces nominations dans le but avéré d’asseoir une clientèle fidèle afin de contrôler les rouages essentiels de l’État, notamment dans le domaine de l’audiovisuel. Nous apprenons en effet la nomination d’Olivier Schrameck à la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). N’ayant par ailleurs aucune expérience en la matière, il fut juste le chef de cabinet d’un certain Lionel Jospin… Sans doute le paiement des allégeances de campagne électorale.

Mais François Hollande ne s’est pas arrêté en si bon chemin, nommant le sulfureux Jack Lang, l’un des « éléphants » du Parti socialiste à la tête de l’Institut du monde arabe, ayant sévi depuis 1981 surtout dans les ministères de la Culture et de l’Éducation nationale. Parachuté culturel ? Voici une nouvelle appellation qui pourrait faire du chemin. En 2012, après avoir été un soutien de DSK, Jack Lang avait lui aussi annoncé soutenir la candidature de François Hollande… il n’a pas été oublié non plus ! Et la liste s’étale ainsi, interminable car au-delà des têtes de file, il y a des centaines de nominations dans les « couches inférieures » de différents organismes et institutions, il s’agit en effet de verrouiller le pouvoir et fermement.

Nous nous souvenons du maître à penser de François Hollande qui avant de terminer son deuxième mandat de président avait placé in extremis ses hommes, notamment Roland Dumas, installé à la présidence du Conseil constitutionnel en 1995, une des plus hautes fonctions de l’État, place qu’il put occuper jusqu’en 2000 bien après le départ du président Mitterrand. Pour mémoire c’est sous la présidence dudit Dumas qu’il fut décidé que l’immunité judiciaire du Président de la République s’imposait également pour les crimes et les délits de droit commun… Mais l’homme fut rattrapé par toute une série d’affaires entre 1997 et 2007 ; il sera condamné à cette date pour complicité d’abus de confiance, 12 mois de prison avec sursis et 150 000 euros d’amende…

Ce triste exemple indique bien que la compétence est rarement la raison principale de ces nominations qui ne sont que de basses manipulations politiciennes permises par une Constitution décidément obsolète. Le ton est donné. Il est aussi donné dans les débats qui agitent la France, depuis quelques temps une offensive médiatique est en cours dans les médias télévisés où la chasse au « Hollande Bashing » est commencée. D’une manière perceptible, les spectateurs auront tous remarqué un changement de ton des journalistes. La déconfiture médiatique du président doit s’arrêter à tout prix ! C’est le cas par exemple des attaques lancées contre l’humoriste et imitateur Laurent Gerra, 6ème parmi les personnalités préférées des Français, accusé de critiques excessives contre M. Hollande.

Pendant ce temps-là en France, le spectacle consternant des réformes sociétales se poursuit, mariage des homosexuels, adoption par eux d’enfants, vote pour les étrangers, sans parler de la diversion de la guerre au Mali. Décidément les promesses du Nouvel An de « l’ami François » ont été oubliées en moins d’un mois. Le chômage ne figure en effet à aucun moment dans les préoccupations d’un gouvernement qui est parti en croisade contre la moitié des Français pour la plus grande joie d’agitateurs sexistes du type Caroline Fourest dont le fonds de commerce est assuré pour longtemps. La fracture sociale n’a jamais été si grande et mon collègue Alexandre Latsa dénonçait même le fait que les militaires étaient désarmés lors des visites du Président… c’est dire la confiance de l’homme dans l’armée qu’il a lancé au Mali dans une guerre, autre paradoxe, qu’il dénonçait en Libye mais qu’il attise désormais en Syrie… et ailleurs !

Nous avions eu les médailles de Cécile Duflot, nous avons les nominations du président Hollande, qui ne seront pas les dernières. Malgré la crise, les parts du « gâteau français » sont encore assez juteuses pour justifier que les chômeurs, le quart monde, les petites gens, les Français moyens, les besogneux ouvriers et artisans, les entrepreneurs, les simples employés, bref 90 % de la France réelle ne soient plus l’objet des attentions d’un gouvernement préoccupé de réformes inutiles qui dressent la Nation, les citoyens les uns contre les autres, semant au passage l’indifférence, la haine, la déception, la rancœur et la détresse dans le cœur de Français déjà bien assez malmenés à ce sujet.

L’année 2013 dans ces conditions, ne sera pas dure, elle sera extrêmement pénible. Balayer en quelques jours quelques centaines de « péquins » édentés au Mali et qui font figures d’épouvantail à moineaux, ne pourra pas cacher la misère politique d’une France qui plus que jamais est mise en coupe réglée par « une élite » décadente et irresponsable. Comme l’indique trop justement Étienne Chouard, cette démocratie-là n’en porte que le nom et usurpe et viole de manière souterraine tous ses principes essentiels et vitaux. La France aura sa guerre au Mali, son mariage pour tous, le droit de vote pour des étrangers, et les chômeurs et les nécessiteux devront se contenter de cela… tandis que la France de la base devra payer l’addition qui sera très, très salée.

Laurent Brayard

D’autres manières de faire de la politique sont envisageables, avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

12 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #321207

    Hollande nomme des copains : vous vous attendiez à ce qu’il nomme des ennemis ? Schramek et Lang, l’essentiel c’est qu’ils appartiennent à la Communauté...Quand aux Français, c’est à désespérer, il n’y en a pas un sur cent qui soit capable d’expliquer la différence entre la Proportionnelle et le Scrutin Majoritaire. Ils participent à des élection truquées sans s’en rendre compte. Cela explique cette Assemblée antiNationale illégitime composés d’affairistes et de Caligulas, tous prets évidemment à brader la nationalité Française si ça rapporte.


  • #321209
    le 03/02/2013 par Réveillez-vous
    Hollande place ses fidèles à des postes clés

    Balayer en quelques jours quelques centaines de « péquins » édentés au Mali et qui font figures d’épouvantail à moineaux, ne pourra pas cacher la misère politique d’une France qui plus que jamais est mise en coupe réglée par « une élite » décadente et irresponsable



    Rien à rajouter..


  • #321247

    En même temps dans la mafia il faut aider la famille quand on en a l’occasion...


  • #321279
    le 03/02/2013 par Thémistoclès
    Hollande place ses fidèles à des postes clés

    ERRATUM - Ce ne sont pas des fidèles de HOLLANDE qui sont nommés mais ses SOUTENEURS car ceux qui l’ont fait élire ne sont pas ses fidèles ni ses supporteurs.

    Exemple tiré de la CONTROVERSE de SION :
    "Dès les années 20, le maharadjah du Cachemire demanda à Sir Arthur Lothian "pourquoi le gouvernement britannique était-il en train d’établir une "Yehudi ka Raj" (la Loi des juifs) en Inde ?"
    Je contestai cette description, mais il insista sur la véracité des faits, déclarant :
    - ) que Lord Reading, le vice-roi, était juif,
    - ) que Edwin Montague, le secrétaire d’État, était juif,
    - ) que Sir William Meyer, le haut commissaire, était juif ;
    de quelle preuve supplémentaire avais-je besoin ?"

     

    • #321325
      le 03/02/2013 par Capitaine Tran.
      Hollande place ses fidèles à des postes clés

      Très juste,

      Si la France était souveraine, le Chef d’Etat nommerait ses amis (ou gens de confiance), et c’est normal (Cf De Gaulle et même encore Mitterrand). Vous n’allez quand même pas gouverner avec des inconnus ou des ennemis...

      Or ici le cheffaillon ne nomme pas ses amis, mais il aide ses maîtres à faire de l’entrisme et de l’infiltration.... c’est dailleurs pour cela qu’il a été propulsé à ce poste ... ;


    • #321331
      le 03/02/2013 par le grand jeu
      Hollande place ses fidèles à des postes clés

      Oui, on utilise trop souvent le mot prostitué, souteneur et mac sont bien plus propres......


  • #321326

    "La France aura sa guerre au Mali, son mariage pour tous, le droit de vote pour des étrangers, et les chômeurs et les nécessiteux devront se contenter de cela… tandis que la France de la base devra payer l’addition qui sera très, très salée" ... il manque juste une suite : lorsque les Français qui en ont plein le cul deviendront majoritaire , soit ils vont mettre au pouvoir le FN soit ils vont faire une révolution et pendre tous les traitres qui sont incrusté au pouvoir depuis 40ans ... à voir le nombre de liçenciements et d’entreprises qui ferment ou délocalisent depuis l’élection de Hollande je vous laisse imaginer dans ne serai-ce 1 an , la révolution arrivera plus vite que ce que l’on croit .

     

    • #321745

      Oui sauf que la deuxième issue serait un probléme pour tout les miséreux qui sont venus en France et du coup les traitres serait pas les seuls a morfler, j’ai presque envie de dire au contraire car ils ont un forte capacité a tourner dans le sens du vent mais ils peuvent également partir loin , trés loin en quelques heures.


  • #321395

    Encore aujourd’hui je n’arrive pas à croire que François Hollande, ce menteur de la gauche caviar qui brille par sa médiocrité, soit président de la République. Elle est tombée bien bas la France. On peut compter sur le "hollandisme révolutionnaire" (foutage de gueule talmudique) pour que la France tombe bientôt aussi bas que la Grèce.


  • Bonjour. J’ai vu sur internet : " Hollandouille, le président de Normali." Je trouve ça génial. Il veut être normal, et il est le chef au Mali... Y a des français intelligents qui ont beaucoup d’humour, ça fait plaisir... Les maliens ont offert un chameau à F. Hollande, maintenant il en a deux à la maison...

     

    • #322180

      A juger par ses cris véhéments dès que FH l’a approché, ce chameau n’est pas si bête. Vivement que notre président aille au Pérou pour qu’on lui offre un lama qui lui crachera dessus mdr.


  • Par exemple (extraits - texte de Marie Mantel)
    L’ épouse de Claude Bartolone, président socialiste de l’Assemblée nationale, vient d’être nommée chargée de mission « interventions et droit des femmes » au sein du cabinet de son mari. Cette information a été publiée au Bulletin quotidien, le jour même où le président de l’Assemblée a choisi d’annoncer, dans une interview à « Acteurs publics » une série de mesures d’économies et d’efforts de gestion de l’Assemblée nationale. Le président nouvellement élu déclare ainsi : « j’entends les exigences de nos concitoyens en matière d’exemplarité et de sobriété ». Or, depuis 1998, Claude Bartolone emploie son épouse aux frais des contribuables : Mme Bartolone a d’abord été chargée de mission au sein du cabinet de son époux alors ministre de la Ville (de 1998 à 2002), puis collaboratrice parlementaire du député Claude Bartolone de 2002 à 2008, puis chargée de mission à la présidence du Conseil Général de Seine Saint-Denis, dont Claude Bartolone était président jusqu’à son accession à la présidence de l’Assemblée nationale.

    Par ailleurs :
    Par décret, le président de la République, son ami François Hollande, l’a réintégré dans le corps Préfectoral — où il ne figurait plus depuis 25 ans. Un mois plus tard, il pouvait en conséquence prendre sa retraite de préfet honoraire hors cadre et hors classe …
    Résumons la situation financière du camarade :
    - Depuis août 2012 : retraité du corps préfectoral.
    - Depuis le 10 mars 2008 : conseiller général du canton de Pantin
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Canton...
    - Depuis le 20 mars 2008 : président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. http://www.seine-saint-denis.fr/Cla...
    - Depuis le 17 juin 2012 : député de la neuvième circonscription de la Seine-Saint-Denis http://petitsmatinsetgrandsoir.word... (à savoir, il est député depuis 1981)
    - Depuis le 26 juin 2012 : président de l’Assemblée nationale.
    http://www.assemblee-nationale.fr/1...
    Même en appliquant les plafonds de cumul, on arrive à plus de trente mille euros par mois, cela peut aller ! + l’incroyable logement de fonction en qualité de président de l’Assemblée Nationale + le « petit » logement de fonction en qualité de président du Conseil Général du 93.