Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Hollande, président du Chômage et des Attentats : le danger c’est Trump, Poutine et "l’extrême droite"

Que peut donner l’interview du premier valet de l’oligarchie dans le premier média de l’oligarchie ? Un mélange de propagande, de contre-vérités, et d’aveuglement qui fait honte aux esprits les plus rationnels.
Pas besoin d’être anti-socialiste ou anti-social-démocrate pour comprendre que ce Système, très bien symbolisé par cet homme et ce média, est arrivé au bout de sa logique. Des deux côtés, côté présidence et côté média, on a rabaissé la fonction. À un porte-parole des puissances non démocratiques (les lobbies dominants) pour l’un, et à la propagande des mêmes puissances pour l’autre. Le président relaye les ordres supérieurs, Le Monde fait la promotion de ce système. Les deux sont déconsidérés, et il ne suffira pas d’appeler « extrême droite » la saine réaction populaire pour s’en débarrasser. Ce réflexe trotskiste dépassé indique l’impuissance de ces pouvoirs – le visible et l’invisible – à contrôler les gens.
Ce qui suit, le discours d’un président défait et la complaisance du média, illustre la fracture désormais consommée entre le peuple et le système médiatico-politique. Si ce n’est pas pré-révolutionnaire, ça en a tout l’air.

 

Le contexte de l’interview est le sommet de Versailles – ça rappelle 14-18 – qui ce réunira ce lundi 6 mars 2017 au soir, avec les chefs de gouvernement de nos trois grands pays limitrophes, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Dès le début, le ton est donné.

Le Monde : La possibilité d’une victoire de Marine Le Pen à l’élection présidentielle alarme nos partenaires européens, qui y voient un danger mortel pour le projet européen. Est-ce votre sentiment ?
François Hollande : La menace existe. L’extrême droite n’a jamais été aussi haute depuis plus de trente ans. Mais la France ne cédera pas. D’abord, parce qu’elle est la France et qu’elle a conscience que le vote du 23 avril et du 7 mai déterminera non seulement le destin de notre pays mais aussi l’avenir même de la construction européenne.
Car si d’aventure la candidate du Front national l’emportait, elle engagerait immédiatement un processus de sortie de la zone euro, et même de l’Union européenne. C’est l’objectif de tous les populistes, d’où qu’ils soient : quitter l’Europe, se fermer au monde et imaginer un avenir entouré de barrières de toutes sortes et de frontières défendues par des miradors. Mon ultime devoir, c’est de tout faire pour que la France ne puisse pas être convaincue par un tel projet, ni porter une si lourde responsabilité.

Conclusion : le FN au pouvoir, c’est les miradors. Dans la bouche d’un Frédéric Haziza ou d’un Jean-Yves Camus, on peut comprendre ce genre de raccourci, mais dans celle d’un président… Dans l’entretien entre Sylvie Kaufmann (Marchand, en allemand) et François Hollande, l’Europe tient une grande part. Le président plaide pour une défense européenne, scie qui dure depuis quasiment les débuts de l’Europe. Une illusion quand on sait la soumission des pays européens au parapluie américain, que ce soit directement ou indirectement, via l’OTAN.

Parfois, Hollande laisse échapper une phrase surréaliste, comme « le plan Juncker pour l’investissement qui a même été amplifié et prolongé, c’est bien une réorientation en faveur de la croissance ». Ce qui est économiquement faux : il n’y a pas de plan de relance européen, à part celui des banques. On l’a vu avec l’aggravation du chômage qui touche environ 25 millions de personnes en âge de travailler sur les 27 pays de l’Union.
Il faut attendre les trois-quarts de l’interview pour la première question journalistique ou un peu rationnelle :

« Comment expliquez-vous le désenchantement sur l’Europe ? A-t-on sous-estimé la revendication d’identité nationale ? Le ressentiment sur la mondialisation ? Quelles erreurs ont-elles été commises ? »

Ce à quoi, dans une même phrase, le président répond par un bel oxymore :

« Mais nous n’allons pas tomber dans le protectionnisme, ni refuser tout accord commercial même équilibré comme le CETA ! En revanche il est nécessaire de lutter contre toutes les formes de dumping. C’est ce qui a été fait sur l’acier chinois. »

Le sens global de la réponse présidentielle sur le désamour européen chez les peuples en question est que l’Union souffre de « pas assez d’Europe ». Le remède n’est pas efficace ? On double le remède. À l’ère des tweets populistes, l’Europe n’irait pas assez vite dans son processus de décision. Il aurait fallu creuser un peu, et insister sur l’incroyable bureaucratisation de ce que certains ont appelé la nouvelle Union Soviétique. La puissance centrale de l’UE par rapport aux pays et donc aux peuples pose la question de la souveraineté de ces derniers. Mais de ce point essentiel, il n’est point question dans les réponses du président, qui préfère botter en touche, de l’autre côté de l’Atlantique, dans une Amérique trumpienne qu’il résume en ces mots : « l’isolationnisme, le protectionnisme, la fermeture à l’immigration et la fuite en avant budgétaire ».

Côté président, on ne se refait pas. Côté Le Monde non plus. Après avoir abordé l’UE et les États-Unis, voici la question sur la Russie :

« Quel niveau de menace représente la Russie actuellement, pour les démocraties et sur la scène internationale ? »

On a connu Le Monde plus mesuré, ou moins engagé ! Mais la réponse du président in extenso et en guise de conclusion est un modèle d’inversion accusatoire :

« Que cherche la Russie ? À peser sur les espaces qui étaient autrefois les siens dans l’ex-Union soviétique. C’est ce qu’elle a tenté en Ukraine notamment.
Elle veut participer à la résolution des conflits dans le monde, à son avantage. On le voit en Syrie. Elle s’affirme comme une puissance. Elle teste nos résistances et mesure à chaque instant les rapports de force.
En même temps, la Russie utilise tous les moyens pour influencer les opinions publiques. Ce n’est plus la même idéologie que du temps de l’URSS mais ce sont parfois les mêmes procédés, les technologies en plus. Avec une stratégie d’influence, de réseaux, avec des thèses très conservatrices sur le plan des mœurs. C’est aussi la prétention de défendre la chrétienté par rapport à l’islam.
N’exagérons rien mais soyons vigilants.

On me dit souvent “Pourquoi ne dialoguez-vous pas plus souvent avec le président Poutine ?” Mais je n’ai jamais cessé de dialoguer avec lui ! Avec la chancelière aussi, d’ailleurs. Et c’est bien. Vladimir Poutine est à la tête d’un grand pays, lié à la France par une longue histoire. Mais parler n’est pas céder, ce n’est pas admettre le fait accompli.
Parler c’est agir pour trouver les bonnes solutions. Sur la Syrie, on voit bien que si l’opposition est écartée ou minorée il ne peut y avoir d’issue politique [dans le cadre des négociations] à Genève.
Là aussi l’Europe est au pied du mur. Si elle est forte et unie, la Russie voudra entretenir une relation durable et équilibrée.
Quant aux opérations idéologiques, il faut les démasquer. Il faut dire très clairement qui est avec qui, qui est financé par qui. Pourquoi tous les mouvements d’extrême droite sont plus ou moins liés à la Russie. »

C’était l’interview de François Hollande, 7e président de la Ve République, interrogé sur l’Europe, et qui nous explique clairement que la souveraineté et le populisme, c’est mal. C’est-à-dire, en creux, que l’oligarchie, qu’elle soit européiste ou mondialiste, c’est bien. Cet homme ne travaille décidément pas pour nous.

Sur cette classe politique soumise à l’oligarchie et opposée au peuple,
lire chez Kontre Kulture

 

Le vrai François Hollande, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Honnêtement, qui écoute encore hollande et qui lit encore le monde à part les indécrottables ?

     

  • Ses réponses font froid dans le dos .Les frontières ont automatiquement des miradors .J’ai connu les frontières en France pour avoir voyagé pendant des années en Europe ,j’ai vu des frontières ,mais jamais des miradors .(1er baratin ).
    quitter l’Europe, c’est se fermer au monde.(2ème baratin)
    Drôle de conception , sans l’Europe on a jamais autant commercé ,on était en excédent et.depuis que nous avons adhéré à l’Europe ,nous sommes en déficit et en désindustrialisation comme jamais .Tant qu’au chômage n’en parlons même pas.
    Quand on est président ,et que l’on affirme ce genre de bêtises ,on s’appuie sur des faits réels et cohérents.Je comprends pour certains ,l’envie de mettre le vote à 16 ans ,ils s’en donneraient à cœur joie de raconter ce genre de conneries.
    Jusqu’à présent le danger pour la France aura été Mr Hollande ,dans tous les domaines .5 ans ,c’est très court et quelques fois une éternité .La, nous avons eu un supplément :un calvaire.

     

    • Et bien ils veulent nous en remettre pour cinq ans... dix ans même !

      l’ascension du FN ou l’émergence de toute voie s’engageant - réellement - contre ce système est inéluctable si ils jouent le jeu de la démocratie. Alors Ils feront absolument tout pour qu’il n’y ait aucune alternance démocratique ; on voit bien aujourd’hui les offensives en ce sens, les manipulations cousues de fil blanc. Que l’on soit de gauche ou de droite, pro FN ou pas, on peut, on doit même, être très inquiet quant à l’avenir de notre pays. Je ne sais plus qui disait, parlant de la séquence post DSK, "le Boss est tombé on nous a collé le stagiaire". Personnellement cela me fait plus que "froid dans le dos" ; avec ce ton qui lui est si propre et sa bonhommie trompeuse cet homme tient des propos glaçants.

      Ce président - p - minuscule, ce nombre historiquement exceptionnel d’incompétents dans son sillage , arrivistes sans scrupules et sans vision pour le pays, sont à l’aune de la déliquescence actuelle, de l’état de dégradation des institutions et finalement de l’affaiblissement de la démocratie que nous traversons. L’hydre avait déjà laissé voir un bout de sa tête en montrant son mépris intrinsèque des peuples. Attendons nous maintenant à voir le peu de cas qu’elle fera de nos vies, ici même.
      Il est incontestable que l’oligarchie en place fera tout ce qui est en son pouvoir pour passer en force. Et sinon rendre le pays ingouvernable si jamais les choses leur échappaient.

      Cet "ennemi qui n’a pas de nom, pas de pays" et que Mr François affirmait combattre sans répit avant d’être élu, est aux commandes.
      Et son valet en chef est "notre" Président.


  • Ces réponses là disent surtout , à mon avis, l’aveuglement crasse d’un homme et d’une classe dirigeante complètement manipulée par des gens ayant eux encore bien moins d’idéal réel qu’eux, ce qui n’est pas peu dire...
    Oui cela fait froid dans le dos parce que cela prépare un affrontement entre les "non-français" déclarés, les méchants à abattre, de plus en plus nombreux qui votent en grande partie FN mais pas uniquement et les "français", ceux, moutons bêlant, qui suivront la bonne parole du berger mondialiste, donc anti-français ! CQFD. Un comble non ?
    Où ces gens là nous emmènent-ils ? Le savent-ils eux-mêmes ? Je crois et crains bien que non et ça c’est terrifiant.


  • Attention, atterrissage en catastrophe ! Alertez les pompiers.


  • Cette rencontre ’’au sommet’’ pue à des kilomètres !...
    Les pays limitrophes, dîtes vous ? En d’autres temps il en fût de même ...pour essayer d’arrêter ’’une révolte...non une révolution’’ !...

    Ce début de siècle est à n’en pas douter le pire que nous aurons vécu depuis la fin de la 2ème GM avec un summum d’immoralité, de bêtises crasses, immondes collusions, de fourberies et de trahisons !
    Et savoir que notre propre Président nous mène comme ’’des veaux’’ vers l’abattoir est la pire des ignominies !
    Si nous sommes Français d’âme et de cœur, alors qu’il ne s’attende pas à ce que nous nous laissions faire !


  • Qu’importe la popularité ou la légitimité de l’un ou de l’autre.
    Le problème est les moyens qu’ils utilisent en ce moment même pour assassiner politiquement 2 candidats à l’élection présidentielle.


  • Tout faire jusqu’au bout pour empêcher les peuples de décider à qui ils entendent faire confiance. Voilà pour quoi on continue de la payer. Vivement qu’il dégage, ce manipulateur pervers qui nous fait vivre dans une ambiance de merde. Hollande+Sarkozy c’est 10 ans de foutus. Vivement qu’on tourne la page. Et c’est pas avec Fillon qu’on le fera même s’il a bien raison de se maintenir. Fallait le dégager avant la primaire ou au plus tard lors de la primaire. Maintenant le peuple a commencé à parler. Qu’on le laisse s’exprimer jusqu’au bout. Et ce ne sont ni les journalistes ni les juges qui auront le dernier mot.


  • La seule chose de positif que ce mec a su faire ; c’ est de prendre la place de la malle à pizzas sur un scooter !..et l’on ne sait même pas vraiment, si la livraison était à la hauteur des espoirs de la belle !...c’est un peu court pour un président de la Républik !...pour le reste , il n’est intervenu que pour pourrir la vie des français.... et celle des syriens .

    ....à sa place je me cacherais le restant de ma vie !


  • Le titre de l’article pouvait être plus complet avec cette formule :
    Holland,président du chômage,des attentats et de la destruction de la cellule familiale( "mariage" pour tous ).


  • Le titre de l’article pouvait être plus complet avec cette formule :
    Holland,président du chômage,des attentats et de la destruction de la cellule familiale( "mariage" pour tous ). Le désastre sera bouclé avec Mc
    Rond s’il est élu.Franchement,les dissidents qui sont les nouveaux Héros
    de la nation ont fait,en matière de défense de la patrie contre la mafia sioniste-maçonnique,plus que ne l’autorisait le maigre soutien que leur a
    accordé les français. Maintenant,et en cas de l’élection de Mc Rond,les français n’ont qu’à se prendre à eux mêmes.
    On peut sauver une personne,mais si son naufrage lui paraît sous
    l’aspect du salut que pourrait-on faire ?


  • Quel sale type ce Hollande , jusqu’au bout il va nous faire ses grandes
    phrases creuses et inutiles .

    J’ai appris une nouvelle qui pourrait nous expliquer les excès de zèle
    de Hollande , surtout concernant le FN , selon le journal Challenges
    Hollande et royal sont très amis du Portigais Antonio Guterres qui est
    le nouveau secrétaire général de l’ONU , Hollande vise la présidence
    du Conseil de l’Union Européenne le poste sera vacant en juin et
    Royal elle brigue la direction du Programme des Ntions Unies pour le
    développement (PNUD) , elle peaufine son Anglais en ce moment pour
    remplacer en septembre prochain la Néo Zélandaise Helen Clarck .

    Voyez , ils ont tous les deux de grand projet , il leur faux toujours plus
    de pouvoir......ont ne se débarrassera jamais de ces socialistes.....


  • "Extrême-droite". Traduisez dans la bouche d’Hollande : Le peuple en colère des multiples trahisons des élites...


Commentaires suivants