Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Il y a bien deux races d’humains

La petite leçon de philo du monde d’Après

Il y a désormais deux races d’humains : ceux qui croient que Bill Gates est un ami de l’humanité, et ceux qui croient que Bill est un ennemi de l’humanité. Ceux qui croyaient au Ciel (ou au hasard), ceux qui n’y croyaient pas, pour reprendre le poème d’Aragon, l’ami des peuples et des enfants, La Rose et le Réséda. Aragon et Bill, derrière leur opposition communiste/capitaliste, auraient eu au moins un point d’entente.

 

 

Il y a donc deux humanités, l’une consciente (du danger), l’autre inconsciente, ou souhaitant vivre dans l’inconscience. C’est la pilule rouge/pilule bleue de Matrix. Il faut pouvoir se coltiner le réel, aujourd’hui, cela demande des facultés mentales supérieures à celles d’un gauchiste ou d’un droitiste de base. Ces logiciels politiques ne permettent plus de comprendre le monde comme il va, ou comme les ingénieurs sociaux du mondialisme le font aller. Parce que si ça ne tenait qu’aux gens, il n’y aurait pas de pandémie, pas de vaccination de masse, pas de mensonge médiatique, pas de confinement pestiférique, pas de Castex, de Lacombe, de Cohen ou de Véran.

Parfois, pour édifier les inconscients, la réalité crue surgit dans le discours des élites. Il faut alors vite chasser cette idée nuisible à l’inconscience...

 

 

Tout l’édifice social de notre système dit démocratique tient sur cette croyance que l’autorité travaille pour le bien commun, et que l’élite est supérieure en tout. Or, elle n’est aujourd’hui supérieure qu’en amoralité, en mensonge et en dissimulation. Là, c’est sûr, elle nous bat à plate couture !

Ceux qui ne veulent pas voir dans le brutal changement actuel la patte de satanistes, c’est-à-dire des ennemis des valeurs chrétiennes, ont leurs raisons. Ils pensent que la pandémie est un hasard, que c’est un fait détaché de toute intention (bonne ou mauvaise), et que les maîtres de la politique font leur possible, parfois avec quelques erreurs, pour nous sauver.

 

 

Nos ennemis se frottent les mains devant une telle stupidité, ils n’en mentent que plus et en profitent pour accroître leur pouvoir démoniaque, tout en méprisant ceux qui se laissent mener à l’abattoir : celui de la pensée, du corps, de la souveraineté sur son corps et son esprit.

L’astuce consiste à traiter de paranoïaques et de complotistes tous ceux qui ne se laissent pas faire, en essayant d’entraîner les crédules dans la dénonciation des résistants. Et ça marche : non seulement les crédules donnent toute leur confiance aux maîtres des enfers, mais ils déploient toute leur violence – une violence issue de leur soumission malsaine – contre les résistants. Ainsi, les maîtres peuvent-ils régner tranquilles, le sale boulot étant fait par les esclaves eux-mêmes.

C’est le prisonnier qui, pour plaire au gardien, surveille et dénonce le prisonnier qui veut s’échapper.

 

 

Voilà pour le contexte actuel, the big picture, on dira la Grande Image (on aurait pu dire canevas mais plus personne ne sait ce que c’est). Une fois qu’on a saisi ça, les faits s’agencent harmonieusement, contrairement à un journal mainstream où tout le merdier s’empile sans distinction, le vrai comme le faux, le plausible comme le falsifié, au grand bonheur des manipulateurs. Avec la Grande Image, on distingue beaucoup plus nettement le bon grain de l’ivraie.
Tenez, au hasard, le dernier tweet qu’on a piqué :

 

 

Politique bidonnée, fausse gauche, piège à cons, alliance objective et inconvenante du (pseudo-)journaliste et du (pseudo-)politique pour blouser les pauvres.
Cobaye suivant ! On prend dans l’ordre d’arrivée de notre moisson tweetique du jour.

 

 

Ici, Laurence, que notre spécialiste des USA connaît bien pour en avoir fait son antithermomètre, en quelques mots, dévoile son idée de la démocratie. C’est clair, net, sans bavure.
On continue avec ce bon vieux clébard, pardon, Gérard, qui a pleurniché sur commande du CRIF pour avoir retweeté naïvement (ah, le logiciel gauchiste à l’ancienne) l’affiche du complot mondialiste :

 

 

C’est très bien de vouloir donner des sous aux pauvres mais le principe, c’est un peu de travailler pour en obtenir. Tout le reste est démagogie. Le salaire étudiant ne peut pas valoir grand-chose puisque les étudiants ne sont pas encore, par définition, formés pour le travail. Tous les patrons, petits ou grands, qui ont pris des stagiaires le savent : un stagiaire, ça coûte plus que ça ne rapporte, et en plus ça la ramène.

C’est donc doublement pénible, mais ça n’arrête pas ce bon vieux Gégé qui en plus traite les patrons d’exploiteurs. Ça y en a être pas très malins les gauchos ! Que ce révolutionnaire en carton aille voir un patron qui bosse 80 heures par semaine, qui donne du boulot à d’autres, qui les paye comme il peut pour que l’ensemble (l’entreprise) survive et qu’il revienne nous voir avec ces principes de lycéen qui « inspecte » le travail des autres !

Passons à Jablonka.

 

 

Oui, il y a une échelle dans la virilité, et dans la féminité, et là où les deux échelles se touchent, eh bien la zone n’est pas claire, la sexualité l’est d’autant moins. Ivan a des goûts de fille, et alors ? Rien de grave, même si ça pose quelques problèmes sociaux. Faut-il pour cela changer son corps, le transformer en corps de fille ? De tous temps les hommes efféminés ont gardé leur corps d’homme, tout en ayant une vie privée de femme. Aujourd’hui, le mondialisme fait tout pour détruire l’harmonie hommes/femmes en augmentant la confusion des genres, des sexes, et de leurs relations.

Naturellement, des personnalités fragiles – les ados sont la cible numéro un des pervers mondialistes – tombent dans le panneau et exécutent les ordres (et le Nouvel Ordre) en modifiant leur personne. On n’y peut rien, on en revient toujours aux prédateurs et aux proies avec, heureusement, deux sortes de proies : celles qui se laissent faire, et celles qui ne se laissent pas faire.

 

 

Avant, on parlait de mensonge qui endort et de vérité qui fait mal. La presse mainstream ne traite-t-elle pas les résistants à la dictature sanitaire de rassuristes ?
Aujourd’hui, c’est le mensonge qui fait mal, infligeant une double pleine aux moutons qui y croient.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

84 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2654759
    le 30/01/2021 par quidam
    Il y a bien deux races d’humains

    On pourrait faire un parallèle entre ce buffle qui symboliserait le peuple et les fauves qui s’attaquent à lui, mais toute comparaison avec les représentants du pouvoir et leurs commandiataires est impossible s’agissant de lions, il eut fallu pour cela les remplacer par des chacals ou des hyènes..

     

    • #2654860
      le 30/01/2021 par Cassandre
      Il y a bien deux races d’humains

      C’est en ratel que l’on devrait se transformer, petit mais courageux, aucun animal ne s’y attaque.


    • #2654874
      le 30/01/2021 par Mus
      Il y a bien deux races d’humains

      J’y voyais plus des vers parasites pour imager la scène !


    • #2654953
      le 30/01/2021 par Locksman
      Il y a bien deux races d’humains

      Ca me rappel la fameuse analogie animalière de Machiavel.



      « Un prince […] doit savoir bien utiliser la bête, il doit choisir le renard et le lion ; car le lion ne peut se défendre des filets, le renard des loups ; il faut donc être renard pour connaître les filets, et lion pour faire peur aux loups. Ceux qui veulent seulement faire les lions n’y comprennent rien [à la politique]. Donc, un seigneur intelligent ne peut pas tenir sa parole quand cela se retournerait contre lui, et quand les causes qui l’ont conduit à promettre ont disparu […] Et jamais un prince n’a manqué d’excuses pour cacher son manque de parole ; on pourrait trouver beaucoup d’exemples du temps présent, montrant combien de paix, combien de promesses ont été faites pour rien et annulées par l’infidélité des princes : celui qui a mieux su faire le renard s’en est toujours le mieux trouvé. Mais il faut savoir bien masquer cette nature, être grand simulateur et dissimulateur. »



      L’esprit du lion est noble, loyale, courageux et conservateur.
      L’esprit du renard est rusé, curieux, inventif et versatile.
      Pour Machiavel il faut se montrer lion aux yeux du peuple mais toujours agir en renard quand c’est nécessaire.
      Mais aujourd’hui notre "prince" n’est qu’un chacal, comme vous dites.


    • #2655028
      le 30/01/2021 par Aldébaran
      Il y a bien deux races d’humains

      Il existe une vidéo où le buffle tue le lion. Le lion sous-estime ses proies, là où le tigre en a parfois peur malgré sa toute puissance


    • #2655029
      le 30/01/2021 par Sedetiam
      Il y a bien deux races d’humains

      Pas vraiment, les lions allaient presque très bien et convenaient même aux trois strates les plus hautes, où plus nombreuses sont les putes, selon que l’on descende et qui chassent pour ceux qui ne branlent rien, sauf à les protéger et, dans ce cas précis l’arnaque est d’autant plus belle, tant ce sont les putes de la base qui financent ladite protection, malgré elles. Malgré elles, quoique...
      Tandis que le lion, celui de la savane, doit se friter pour protéger ses gagneuses et son territoire.


  • #2654761
    le 30/01/2021 par Praetorius
    Il y a bien deux races d’humains

    Clémentine Autain... Je me souviens de l’époque où Alain Soral l’avait appellé "ma petite jeune fille"... J’en ris encore bien des années après :)


  • #2654767
    le 30/01/2021 par De Bonald
    Il y a bien deux races d’humains

    Quelqu’ un a écrit (je ne fais que retranscrire sa réflexion en me questionnant sur son bien-fondé.....) :
    "Se soulever pacifiquement ? Je n’y crois pas une seconde ! Ce serait l’idéal de faire les choses sans violence certes mais il faut aussi arrêter de trop rêver et d’être angélique. Malheureusement je crois au contraire que seule une révolte générale violente mais ciblée ( pas la peine d’attaquer les magasins, leurs propriétaires ne sont pour rien là-dedans….) pourra déborder les démons au pouvoir. Je ne comprends pas pourquoi dans une révolte comme l’a été le Mouvement des GJ par exemple, ils ne s’attaquent pas directement aux nombreux sièges du Pouvoir, Elysée, ministères, préfectures voire aux lieux de résidence du Président, des ministres, préfets etc……( tout cela quand les susnommés y sont bien sûr !) Le jour où ils se sentiront menacés personnellement, peut-être qu’ils se calmeront un peu car ce n’est pas le courage qui les caractérise en général. Tant que ce sont des magasins qui sont démolis, ils s’en f…….totalement ! »

     

    • #2654872
      le 30/01/2021 par Cassandre
      Il y a bien deux races d’humains

      La question que je me pose, c’est est ce qu’une seule fois dans l’histoire, les petites gens ont révolutionné quoi que ce soit, même avec de la violence ? J’ai beau chercher je n’ai pas trouvé d’exemple. De ce que j’ai lu sur la commune de Paris, c’était une vrai révolution uniquement populaire, pas infiltrée par la bourgeoisie traitre, et ils se sont fait massacrer, point.
      Sans parler de la faiblesse humaine :
      "Prenez le révolutionnaire le plus radical et placez-le sur le trône de toutes les Russies, ou confiez-lui un pouvoir dictatorial, et avant un an il sera devenir pire que le Tsar lui-même."
      Mikhaïl Bakounine.


    • #2654876
      le 30/01/2021 par Strong
      Il y a bien deux races d’humains

      Tout à fait d’accord avec toi. Ce sont là des méthodes efficaces pour que ces autorités bougent leur fesse. Les autres forment de manif sont facilement manipulables, peuvent être utilisées à des objectifs contraires ou encore facilement déroutées par la police.


    • #2654908
      le 30/01/2021 par Dauphin
      Il y a bien deux races d’humains

      Dès qu’une partie des manifestants sera prêt à se sacrifier, ce que vous expliquez arrivera. C’est plus qu’une question de temps. L’histoire forge des héros.


    • #2654943
      le 30/01/2021 par Kev
      Il y a bien deux races d’humains

      La solution pour ma part est de ne pas obeir et ceci sans frustration plutot que d obeir tout en etant frustré et plein de rancoeur . J ai compris ca en faisant un stage avec des autistes et trisomiques de 7 ans la plus grande leçon de dissidence de ma vie . Ils n ecoutaient rien en faisaient qu a leur tete et tout ca avec la banane , et ben vous comprenez vite qu il ne sert a rien d essayer de leur imposer quoi que ce soit vous etes totalement impuissant et finissez par lacher beaucoup de leste . rien ne sert de faire scandale et aboyer surtout si nous ne sommes pas en paix avec nous meme .commençons par soigner nos blessures interieurs créées par ce systeme et ensuite on aura plus peur de tout perdre et on pourra s unir constructivement parce que la ils ont trop de pouvoir sur nous.on est tous accrochés a notre petit confort materialiste .combien j en voit faire des manif etc.. puis se jeter sur le dernier produit a la mode ou faire la queue au macdo pour combler un manque affectif ou autre vide interieur. La vraie revolution commence par notre monde interieur comment peut on s unir si on s embrouille toute les 2 sec pour des conneries avec nos semblabes. Je pense qu il faut etre pragmatique et honnete avec soi meme pour commencer. Le jours ou on aura deja commencé a se parler dans un metro ou dans la rue dans notre quotidien on aura gravi les 1ere marche.


    • #2654946
      le 30/01/2021 par miles davis
      Il y a bien deux races d’humains

      C’est les racailles, les blm et les antifa (la même entité de "chances " en fait) qui détruisent les magasins... et qui sont aux services de qui ?


    • #2654986
      le 30/01/2021 par Peter
      Il y a bien deux races d’humains

      La prise de l’arc de triomphe (tout un symbole) était pour moi une mise en scène. Ils allaient pouvoir démontrer qu’il s’agissait d’une foule en colère incontrôlable. Ce qui suffit à s’assurer que les gens prennent leur distance.

      Une pluie de pavés tombait sur les forces de l’ordre et les caméras positionnés derrière eux, nous offraient la perspective d’un point de vue des forces de l’ordre encaissant les assaults répétés... Qui n’a pas eu peur pour le flic qui était tombé et que la foule allait massacrer ? Heureusement, qu’à l’avant garde des casseurs.. vraiment au contact avec des bars de fer.. un gilet jaune vif apporta son assistance avant que le gendarme ne se fasse lyncher. Un agent provocateur ?

      La prise du Capitole avec la Motley Crüe (équipage héteroclite) dont certains ressemblaient à des fous m’a plutôt donner un sentiment d’inquiétude qu’un sentiment que le peuple américain reprenait le pouvoir. Les abruti piégés dans la nase paradaient devant les caméras... Ils vont prendre des années de prison et massivement le peuple semble être d’accord...

      Si je suis dans « l’opposition » c’est essentiellement par rapport aux manipulations de masses dont les médias sont un des outils préférés des gouvernants. Je ne vois ni un symbole fort, ni une utilité quelquonque à une prise de la Bastille.2.0...

      J’ai pour croyance que nos manipulateurs sont trés forts et très faibles à la fois.

      Les gilets jaunes eux étaient furtifs, pouvaient venir de n’importe où... apolitique, impossible d’être mis en boîte... L’air des médias nous oblige peut être à réinventer les luttes. Bien plus que tout il faut apprendre aux gens à se défendre intellectuellement et identifier les manipulations.


    • #2655091
      le 30/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Cassandre.. ..justement là il ne s’agit pas du tsar ! Le tsar était légitime comme la majorité des Rois qui sont les représentants (exécutif) de Dieu sur Terre et donc en général avec de vraies valeurs morales et spirituelles même s’ils ne sont ou n’étaient pas parfaits. Et normalement, seul le clergé avait le législatif (divin) . Donc les pouvoirs étaient équilibrés d’autant que les principales richesses étaient aux mains de classe mercantile, industrielle et agricole. Quant aux autres qui n’avaient les qualités ni pour le législatif ni l’exécutif ni pour produire des richesses, ils tenaient les 3 autres classes sociales par leur travail dont les 3 autres classes ne pouvaient ABSOLUMENT pas se passer ( tu peux te passer de ton garagiste toi par exemple ?). Donc il n’y avait dans ce cas, dans ce type de société, aucune raison de renverser le pouvoir et une révolution aboutissait alors effectivement à bien pire. Mais aujourd’hui c’est une "classe" unique qui a quasiment tout : ils donnent leurs directives idéologiques, mettent leurs propres pions dans l’exécutif et ils détiennent 99% des richesses. Et désormais ils veulent détenir les gens eux-mêmes qu’ils contrôlent déjà beaucoup via les médias, l’éducation scolaire etc....Ils veulent maintenant les contrôler 100% soit en en faisant leurs esclaves sous contrôle total via leur puces diverses soit en les exterminant carrément. Je ne vois pas comment une révolution pourrait amener à pire que ça ?!!!


    • #2655099
      le 30/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      On renverse le Pouvoir. On met Alain je ne sais à quel poste, Dieudo ministre de la rigolade, Hillard à l’Éducation Nationale, Valérie Bugault aux Finances, Eric Montana à la direction de la presse libre, Platini, Zizou ou Gaëtane Thiney aux sports etc....etc....Les choses sont simples finalement


    • #2655108
      le 30/01/2021 par anonyme
      Il y a bien deux races d’humains

      Là si tu veux une réponse faut sortir des cheminements subjectifs. Qu’est ce qui se produit quand un soulèvement "populaire" a lieu ? Pour faire très schématique et très simple : une situation de crise fait qu’on arrête d’aller travailler et qu’on s’empare de moyens qui nous permettent de mettre en place une autre forme de production en accord avec nos aspirations. La violence ne vient que dans un second temps, quand le pouvoir siffle la fin de la récré et qu’il veut faire rentrer tout le monde dans le rang. Donc à ce moment là il y a des éclats de violence.

      En ce qui concerne les Gilets Jaunes, on en était encore loin puisque aucune forme de production nouvelle même embryonnaire ne s’était encore mise en place. Une révolution de la base ne fait preuve de violence que dans un deuxième temps pour se défendre puisque le prolétariat est la classe qui assume la production et n’a donc pas besoin de faire preuve de violence pour s’en emparer.


    • #2655240
      le 31/01/2021 par Psicologue de contoire
      Il y a bien deux races d’humains

      @ Peter



      Une pluie de pavés tombait sur les forces de l’ordre




      Oui, des pavés énormes. Ce n’était déjà plus les gilets jaunes qui avaient fait trembler le régime, ceux des ronds-points de province et de la classe pauvre ou moyenne paupérisée. Le régime a effectivement exploité les violences et très souvent il les a provoquées. Ce fut un mélange de répression, de provocations,une catastrophe pour tous les estropiées et les condamnés, un théâtre aussi.

      Mais au-delà de toutes les manipulations ce fut aussi un règlement de compte entre hommes où les femmes n’avaient aucune place - je parle des pavés énormes qui volaient comme de vulgaires boîtes en carton. Et dans la semaine qui a suivi, l’attitude des femmes parisiennes a changé. Elles qui ne croisent quasiment jamais le regard des hommes (même de ceux qu’elles désirent, la stratégie amoureuse imposant de ne jamais exposer son désir, c’est-à-dire sa dépendance - si elles regardent c’est sans se faire prendre), pour une fois, ne cessaient de croiser nos regards et avec une sorte d’interrogation touchante comme « Mais vous êtes toujours là ? Mais alors vous n’avez pas disparus ? Et jusqu’où irez-vous ? Et vous n’avez pas eu trop mal ? »... Et puis c’est passé en quelques jours. Mais il y a eu ce moment où les femmes ont revécu l’expérience oubliée d’être exclues des affaires en cours et pures spectatrices de mâles blancs exprimant leur virilité...

      Évidemment, cela ne peut être un but politique, ce fut seulement une conséquence accidentelle et surprenante des affrontements dans le haut des Champs-Élysées. Mais, je les ai trouvé mignonnes ces parisiennes qui relevaient la tête et nous posaient leurs questions en silence...


    • #2655460
      le 31/01/2021 par homme_des_fôrets
      Il y a bien deux races d’humains

      @anonyme,

      Comment veux tu qu’une forme de production alternative se mette en place puisque tout ce qui te permet de produire, de vivre, de te soigner sont détenus par des lobbys avec des politiques corrompus pour faire écran de fumée ?

      A mon avis, pour changer la donne, il est nécessaire que le peuple commence par se soigner lui même individuellement comme le dit Kev dans un post plus haut, et ensuite une fois que le peuple sera en mesure de s’organiser, il pourra aller reprendre le contrôle des outils de production, etc...

      Et cela ne sera possible à la seule condition que cela soit fait avec comme intention que tous puisse vivre décemment et équitablement.
      Tant que l’on agira dans le but de se faire du fric, d’amasser soit par narcissisme, soit par peur de manquer, ce sera forcément au détriment d’autrui. Bref, c’est surtout une révolution dans les esprits qu’il faut commencer par faire.


    • #2655471
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Kew......ton témoignage sur les autistes et trisomiques est trés intéressant mais comment faire la même chose ? Tu n’avais pas avec eux le rapport de malveillance que les élites ont avec nous et même si cela avait été le cas, tu n’avais pas avec eux le même arsenal de soi-disant droits et pouvoirs que les élites ont sur nous. Pour le reste de ce que tu dis, je suis d’accord avec toi mais en même temps, là nous sommes vraiment dans l’urgence. Si nous devons attendre d’avoir résolu nos problèmes personnels pour réagir ( problèmes que nos élites font d’ailleurs tout pour créer, entretenir et accroître) on va se faire totalement déborder !


  • #2654781
    le 30/01/2021 par goy pride
    Il y a bien deux races d’humains

    cette croyance que l’autorité travaille pour le bien commun



    Je crois que c’est probablement le nœud du problème empêchant la prise de conscience d’un nombre considérable de gens. J’ai mis beaucoup de temps à réaliser qu’en fait les gens sont en fin de compte plutôt candides et ne parviennent pas imaginer que le pouvoir puisse être délibérément malveillant. Ils savent et admettent aisément l’existence de phénomènes de corruption résultant des faiblesses humaines (cupidité, lubricité...) mais en revanche ils n’arrivent pas à intégrer le fait que les gens de pouvoir puissent de manière à la fois consciente et planifiée vouloir les détruire. Je me souviens de repas de famille où mes interlocuteurs se plaignaient de l’incompétence, de la stupidité des dirigeants, fonctionnaires...or quand j’expliquais que loin d’être de l’incompétence c’était l’application d’un plan malveillant parfaitement réfléchi, à l’époque on ne me comprenais (cela plus de 15 piges que j’ai identifié le projet de destruction de la classe moyenne au profit des transnationales...)
    Peut être aussi, plus que de la candeur c’est le refus inconscient d’envisager que ceux détenant le pouvoir sont des ennemis monstrueux. La réalité est tellement épouvantable que peut être chez certaines personnes il y a une sorte de système de déni psychologique dont la fonction serait de préserver l’équilibre psychologique de l’individu.

     

    • #2654846
      le 30/01/2021 par Arya
      Il y a bien deux races d’humains

      Il n’y a pas de candeur , c’est de la peur . La construction mental d’une personne tient sur des ancrages de normes , d’idéologies , d’éducation et d’adaptation . La motivation à avancer et agir tient sur l’espérance et les désirs . Il s’agit donc de maintenir l’équilibre fragile entre ce que l’on pense être (ou ce que l’on pense devoir être) et ce que les contraintes du champ d’action nous imposent , et cela avec des sens imparfaits et des capacités limités . Donc on finit par faire du rafistolage pour éviter la confrontation avec sa conscience et son ressenti profond , par peur , on veut continuer à croire que tout va bien . Ne dit-on pas l’espoir fait vivre , et cela bien qu’il s’agisse d’espoir illusoire . Car on a peut du vrai , on choisit le fantasme en fuyant la lucidité . C’est pourquoi il ne s’agit pas de candeur mais de lâcheté et de peur . Même vieux et croulant l’ignorant s’accroche , et finit empêtré dans ses attachements et il ne veut pas déchirer le tissu de mensonges qu’il s’est tissé pour son confort mental illusoire . Fuyant la peur c’est pourtant l’angoisse qui va le submerger , fuyant l’idée de la mort par lâcheté c’est pourtant elle qui s’avance .


    • #2654883
      le 30/01/2021 par Cassandre
      Il y a bien deux races d’humains

      "La réalité est tellement épouvantable que peut être chez certaines personnes il y a une sorte de système de déni psychologique dont la fonction serait de préserver l’équilibre psychologique de l’individu."
      C’est exactement ce mécanisme qui se joue, et je peux vous assurer qu’on ne peut rien faire contre. Une fois le clivage enclenché c’est irréversible.
      Prenons l’exemple de la pédocriminalité, même quand c’est l’horreur absolu qui se produit devant ses yeux, si le clivage se met en place par faiblesse d’âme, de caractère, c’est foutu, ils ne verront jamais l’éléphant qui est dans la pièce, et c’est vous qui deviendrait l’ennemi à abattre.
      C’est une perte d’énergie que de tenter d’enlever le clivage des gens et c’est très dangereux.
      Ils seront prêt à tout pour rester dans leur idéal.
      Il faut se concentrer uniquement sur les êtres capables d’accepter le réel tel qui l’est.
      Ceux qui en 2021 avec internet et les sites de réinformation comme E&R, pensent encore qu’une entreprise qui vend des médicaments veulent aider les gens à être en bonne santé sont des causes perdues. Ou qu’un macron, une levy et cie font juste des bêtises.
      La question est combien de personne ont cette force de nos jours ?
      Je répondrai pas, je suis trop pessimiste ou réaliste.


    • #2654910
      le 30/01/2021 par Dauphin
      Il y a bien deux races d’humains

      C’est exactement ça. Penser la malveillance systémique n’est accessible qu’à un petit nombre. Le cerveau du quidam moyen ne peut pas accepter l’horrible vérité. Et c’est normal puisque faut du cran pour accepter le crime contre l’humanité permanent.


    • #2654930
      le 30/01/2021 par Caro
      Il y a bien deux races d’humains

      @goy pride : +1, merci d’avoir clairement expliqué ce que je pense également


    • #2654931
      le 30/01/2021 par Domino
      Il y a bien deux races d’humains

      Très juste


    • #2654938
      le 30/01/2021 par Henric
      Il y a bien deux races d’humains

      Les "croyants" sont devenus des adeptes fanatiques et consentants (car à ce niveau là, on entre vraiment dans le religieux et le sectaire).
      Le phénomène est troublant.
      C’est comme des conducteurs roulants de nuit et qui feraient plus attention au feux de la voiture de devant plutôt qu’à la route elle même :

      - Une part de dénis de réalité.
      - Une volonté d’entretenir une réalité factice à laquelle on a envie de croire alors même qu’on y croit de moins en moins.
      - Une part d’orgueil qui empêche de reconnaître les erreurs de jugement et notre vulnérabilité face à une propagande ultra performante.
      - Et surtout la peur de s’isoler du groupe dominant et d’affronter la solitude ( la mort).
      Il faut forcément être un peu suicidaire pour adhérer à une théorie du complot et refuser de pisser dans le sens du vent.^^


    • #2654999
      le 30/01/2021 par Guerric
      Il y a bien deux races d’humains

      C’est la fameuse dissonance cognitive c’est ça ? Tu ne peux pas appréhender un phénomène, dans ce cas là la malveillance, qui ne fait pas partie de ton mode de fonctionnement...
      j ai les problèmes que toi je dis régulièrement à mes proches qu’ils ne peuvent même pas soupçonner le niveau de malveillance de nos dirigeants, mais le message ne passe pas et ils s’en désintéressent immédiatement...


    • #2655345
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Je crois que beaucoup ont simplement beaucoup de mal à s’imaginer que quelqu’un qui a un nez et deux yeux tout comme eux puisse être psychologiquement si différent. D’autant que les apparences sont trompeuses et que ces démons prennent bien soin d’agir à couvert . Il faudrait juste qu’ils comprennent que la tromperie et le mensonge systématique font partie de l’arsenal des satanistes et plus généralement de la nature démoniaque, hard ou soft. Un escroc ne parvient jamais à ses fins en se montrant tel qu’il est par exemple : il faut qu’il ait l’air sympathique, honnête etc.....


    • #2655360
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Le souci est que plus on s’enfonce dans ce déni de réalité plus il est difficile d’accepter d’en sortir ce qui reviendrait à accepter que l’on s’est trompé pendant ces décennies : c’est alors des pans entiers et énormes de notre vie telle qu’elle a été pendant celles-ci qui s’écroulent carrément ce qui est insupportable. Le réveil est trop brutal, la dose de courage pour l’affronter est trop grande, la remise en question trop forte . Morale de l’histoire : le déni de réalité est comme les sables mouvants ou le mensonge : plus vite on décide d’en sortir plus c’est facile.


    • #2655444
      le 31/01/2021 par La Secrete
      Il y a bien deux races d’humains

      Voilà l’ exacte raison du peuple soumis ....le refus de croire que nos dirigeants sont mal intentionnés vis avis du peuple J’ ai remarqué aussi dans mon entourage , famille , voisins et autres connaissances un déni de la réalité car trop dure a accepter Il est fort possible comme vous le dites que ces gens se protègent psychologiquement
      Du coup nous sommes obligés de nos protéger de ces gens là qui peuvent devenir agressifs et dénonciateurs Aussi perso je n’aborde plus certains sujets Le plus difficile est lorsque cela se passe dans la famille ....on doit alors assumer la solitude avec Foi en Dieu en ce qui me concerne


  • #2654782
    le 30/01/2021 par Joko
    Il y a bien deux races d’humains

    Nos ennemis se frottent les mains devant une telle stupidité, ils n’en mentent que plus et en profitent pour accroître leur pouvoir démoniaque, tout en méprisant ceux qui se laissent mener à l’abattoir : celui de la pensée, du corps, de la souveraineté sur son corps et son esprit.

    L’astuce consiste à traiter de paranoïaques et de complotistes tous ceux qui ne se laissent pas faire, en essayant d’entraîner les crédules dans la dénonciation des résistants. Et ça marche...




    Oui, c’est bien vu, ça marche du tonnerre. Mais si les « résistants » consentent à côtoyer des réptilophiles, des ufophiles et des bigfootophiles comme si cela n’avait aucune conséquence sur la crédibilité de leur parole, est-ce qu’ils ne méritent pas d’être mis dans le même panier ?

    Si tu prends au sérieux ta critique politique, comment peux-tu consentir à ce qu’un crétin viennent se coller à toi et se permette d’ajouter un paragraphe sur les reptiliens à la fin de ton discours ?

    Tu organises un colloque sur la corruption politique et tu invites un ufologue ? Tu veux alerter le public sur l’importance démesurée du Crif dans la vie politique française et après avoir parlé, tu passes le micro à cryptozoologue ? Oui, « nos ennemis se frottent les mains devant une telle stupidité »...

    « L’astuce » consistant à « traiter de paranoïaques et de complotistes tous ceux qui ne se laissent pas faire » est loin d’être une manoeuvre brillante puisque « ceux qui ne se laissent pas faire » par le pouvoir se laissent pourtant faire par les authentiques « paranoïaques et de complotistes » qui leur collent au cul.

    Genre t’arrives avec un clodo en chaussettes, pas lavé et qui sent la crotte et la vinasse et tu t’étonnes de te faire refouler à l’entrée de la boite de nuit... tu t’étonnes et tu fais encore un scandale et va te plaindre partout...

     

    • #2654912
      le 30/01/2021 par Dauphin
      Il y a bien deux races d’humains

      L’essence même du chercheur de vérité c’est l’ouverture d’esprit.


    • #2655048
      le 30/01/2021 par Agrippa
      Il y a bien deux races d’humains

      Bonjour,

      si vous êtes ouvert d’esprit comme vous dites ; vous admettez le réel ; sans vous fendre d’une niaiserie d’un tel acabit ; ce que M. Joko rappelle. L’ouverture d’esprit n’est certainement pas une excuse pour inviter à sa table des mouvements sectaires et d’asociaux plus ou moins fêlés. Il y a une différence entre sagesse, vérité et folie furieuse d’individus psychiquement dérangés, même si parfois comme tout individu ils leur arrivent de dire des choses vrais. Comme l’on dit tendre le bâton pour se faire battre ; c’est aussi simple, on ne peut pas prétendre à l’intelligence ni à un quelconque talant en rompant d’avec la simple logique, ni en refusant la critique nécessaire sur de telles dérives malsaines.




    • #2655049
      le 30/01/2021 par Joko
      Il y a bien deux races d’humains

      @ Dauphin.e

      Tu es sûr que « l’ouverture » qui est un élément de langage mondialiste ne signifie pas aussi « soumission à tout » et « ouverture de l’anus » ?

      Je te dis ça parce que l’injonction « sois ouvert » qu’on entend continuellement est typique de ce magma dressé à tout accepter sans jamais oser dire non. C’est le prosélytisme mondialiste des enfilés : vas-y, « ouvre-toi », tu verras, ça ne fait pas si mal...


    • #2655084
      le 30/01/2021 par anonyme
      Il y a bien deux races d’humains

      Les théories délirantes sont des soupapes de décompression pour éviter que les personnes dans une démarche de questionnement qui conteste la vérité officielle n’aille trouver de réponse qui soit dangereuse pour le pouvoir à leurs interrogations.

      Un type inculte qui s’imagine que les hommes politiques sont des hommes lézards qui nous mettent en esclavage depuis des siècles est bien plus proche de la réalité que celui qui croit ce que sa téloche lui explique qu’il doit penser sur tous les sujets. Bien sûr que toutes ces théories les extraterrestres qui auraient crée l’être humain ou sur le moyen-âge n’aurait pas existé sont complètement débiles et ne gênent pas le système (au contraire), mais au moins elles prouvent que des personnes se questionnent sur la véracité de la narration officielle. L’interrogation est une condition nécessaire à l’intelligence. Celui qui ne se pose pas de questions ne risque pas de devenir intelligent.

      Seul celui qui doit falsifier est inquiet de la crédibilité de sa parole.


    • #2655253
      le 31/01/2021 par Mich
      Il y a bien deux races d’humains

      Je suis à la fois d’accord et en désaccord.
      S’il est vrai que parmi la dissidence il y en a qui sont adeptes du tout et n’importe quoi en matière de théorie qui génèrent la risée chez nos adversaires, il ne faut pas oublier que ces derniers surjouent de l’argument par amalgame et association.


  • #2654783
    le 30/01/2021 par De Bonald
    Il y a bien deux races d’humains

    On me répond à l’instant à une objection parlant des moyens militaires que Macron a mis en place :

    « Si la révolte était vraiment générale, je ne crois pas qu’ils aient assez de leurs fameux chars et troupes pour contrer cela, sans compter sur une éventuelle volte-face de ces mêmes troupes en faveur des insurgés. Ca s’est déjà vu ! Ceux qui appellent à pas de violence, surtout ciblée, sont en général au service du Pouvoir. Une révolte pacifique ne mènera qu’à obtenir un délai tout au plus, comme toujours. « 

     

    • #2655224
      le 31/01/2021 par Sedetiam
      Il y a bien deux races d’humains

      Pour avoir été au service du pouvoir, j’aime autant ne pas vous inviter, vous et vos congénères, à vous y frotter de manière violente : surtout en ces temps présents où l’individualisme et la mise en exergue de chiffes molles a déjà fait des ravages ; vous voudriez y laisser quelques plumes.
      Prenez plutôt une musette, deux litres de flotte, quelques vêtements pour l’amener à cinq kilos de poids, partez le plus rapidement que vous pouvez de chez vous en direction de la plus belle côte que vous connaissez dans votre coin et, à l’instant ou vous pensez avoir perdu vos poumons en cours de route, vous accélérez pour la gravir à toute pompe, auquel cas contraire, vous êtes cuit, « l’ennemi » à vos trousses vous descend. Soit vous montez, soit vous descendez...
      C’est aussi simple que cela.
      Voilà pour la jauge du cardio/physique.
      Par ailleurs, au moindre coup de Trafalgar, l’on vous coupera l’électricité, l’eau et le ravitaillement. Les révoltés des supermarchés ont déjà du mal à stocker du PQ... sont perdus sans leur téléphone et se défoncent entre eux pour un pot de Nutella. Et ce n’est pas la guerre : si ce n’est celle de Macron, mais pas au sens strict.
      Ça c’est pour le mental face à la survie : tenir en bouffant de la boue.
      Si vous réussissez l’ascension de la côte, pour vérifier que les vôtres sont en état de guerroyer, allez vous frotter à trois ou quatre lascars d’une cité environnante.
      N’oubliez jamais, en ces temps modernes, que le moindre bleu bite chez les CRS ou gardes mobiles, le moindre bidasse dans les compagnies des armées est un homme augmenté : de sa carapace et d’une arme où vous n’avez, pour l’essentiel, que votre bite et votre couteau à opposer : pendant combien d’heures ? Sans pisser, bouffer, dormir, patin, couffin... dans le petit confort qui vous est usuel.
      Ceci pour l’aspect du courage et de la détermination face à la peur.
      Pour l’aspect politique, la révolution étant une guerre civile entre deux groupes à tout le moins, elle servirait ici une troisième entité.
      Vous voulez faire tomber le pouvoir ? Il faut être dans ses arcanes. Même le dernier POTUS, milliardaire, avec des centaines de leviers en main, n’a pas réussi à faire tomber ceux profonds... C’est dire si la tâche est immense.
      Et puis avez-vous seulement un projet de société à l’issue ?
      Auquel cas contraire, ce sont les vôtres qui vous lynchent.


    • #2655388
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Sedetiam.......pourtant certaines révolutions violentes ont réussi : en Roumanie, Albanie.....et je suppose que les forces de l’ordre n’étaient pas moins fortes. En vérité, personnellement, je suis infiniment plus pour le changement via une évolution (spirituelle) que pour les révolutions. Mais changer les choses ou les voir changer via le progrés spirituel via le retour à la religion est du trés long terme. Le problème est que là, les mondialistes nous mettent au pied du mur et dans l’urgence absolue. Ils vaccinent en masse aujourd’hui même avec Dieu sait quoi dans leur seringue et chaque jour qui passe rend ce processus plus irréversible. Donc nous sommes actuellement dans le trés court terme. S’ils ont tout fait pour amener les masses à leur vaccination, ce n’est pas par hasard. Ils savent ce qu’ils font. Un processus sans retour est en marche sous nos yeux et ils accélèrent. Difficile donc d’éteindre l’incendie avec du goutte-à-goutte.


  • #2654789
    le 30/01/2021 par De Bonald
    Il y a bien deux races d’humains

    On me répond encore à l’instant suite à une objection ( je ne fais que rapporter pour étude....)

    " La violence physique ne fait que renforcer l’État sauf lorsque celui-ci devient totalement débordé par celle-ci. La violence physique n’a pas renforcé les dictatures roumaine ou albanaise mais les a fait chuter. Les pacifistes, dans de telles circonstances, sont seulement des collabos déguisés. "

     

    • #2654991
      le 30/01/2021 par De Maistre
      Il y a bien deux races d’humains

      @De Bonald



      La violence physique ne fait que renforcer l’État sauf lorsque celui-ci devient totalement débordé par celle-ci.




      Oui, c’est intéressant. Et pourtant la violence physique est parfaitement normalisée dans notre société : répression policière, arrestations arbitraires, provocateurs et casseurs, bombardements de la Libye et de la Syrie, violence politique, syndicale et contestataire, soutien étatique aux groupes terroristes, agressions crapuleuses, séries et films de guerre et d’horreur, jeux vidéos, etc. elle est partout.

      Dans le rapport de la violence d’État aux autres violences, surtout à la violence contestataire (type GJ, syndicats, grévistes), l’enjeu me semble être celui de l’initiative. Ce n’est pas être débordé massivement que craint l’État, c’est perdre l’initiative. Par exemple, en 2005, les réseaux sarkozystes ont foutu le feu aux banlieues pour préparer l’élection de l’homme providentiel et l’État a été complètement débordé, mais c’était pour la bonne cause et tout le monde comprenait bien que cet embrasement des banlieues à quelques mois de la présidentielle était taillé sur mesure pour le candidat Sarkozy. Je pense que ça ne gêne absolument pas l’État de foutre le feu au pays, de tout détruire, à partir du moment où c’est lui qui décide quand et comment. Et si l’État décrète que ça y est, telle manifestation de retraités doit devenir ultra-violente, même si papi et mamie ne le veulent pas, ils sont électrocutés jusqu’à finalement donner des coups de béquilles et bombarder les crs de leurs dentiers... C’est l’État qui conserve l’initiative de la violence : si le calme doit régner, il règne, si la chaos doit régner, même les malades se retrouvent dans la rue sur leurs lits à roulettes...

      Et donc, le but d’une opposition révolutionnaire, n’est forcément de déborder les moyens de l’État, mais plutôt de lui retirer l’initiative de la violence : être capable de ne pas être violent quand l’État veut qu’on le soit (les services d’ordre de la CGT servaient à cela), d’être violent quand l’État ne veut pas qu’on le soit... Et ne pas automatiquement prendre le contre-pied de l’État, mais décider soi-même en fonction du but et des circonstances.

      Quiconque a eu l’expérience de manifestations a pu se rendre compte à quel point la foule est tripotée par les mains de l’État. Le jour où une manifestation se soldera par 20 casseurs envoyés à l’hôpital par les manifestants, on saura qu’on a une opposition au régime en France.


    • #2655008
      le 30/01/2021 par De Maistre
      Il y a bien deux races d’humains

      @De Bonald



      La violence physique ne fait que renforcer l’État sauf lorsque celui-ci devient totalement débordé par celle-ci.




      Il y a aussi que cette proposition est vraie quand l’État recherche la stabilité... mais pas forcément quand « l’État » est moteur d’une révolution. Comme c’est le cas aujourd’hui. Nous vivons un changement de régime et un changement radical. Le pouvoir cherche à muter sous une forme nouvelle, il est prêt à détruire, et physiquement, toutes les structures anciennes.

      Quelle place pour la violence physique face à un État qui s’autodétruit, face à un pouvoir révolutionnaire prêt à tout détruire ? Si des manifestations dégénèrent et que Paris est brûlé, on boira le champagne chez nos ennemis (voir Apathie sur le patrimoine national)... Tu as intérêt à bien réfléchir à ce que souhaite vraiment le pouvoir quand tu t’apprêtes à allumer ton cocktail molotov...

      Il est très possible qu’un pompier volontaire fasse aujourd’hui plus chier le pouvoir qu’un « radicalisé » incendiaire... tout ce qui résiste à la destruction physique du « monde d’avant » fait chier le pouvoir.

      Porter des vestes et des pantalons quand on est un homme adulte, des robes quand on est une femme, réparer les murs qui s’écroulent, éteindre les incendies, déjeuner en famille le dimanche, baiser sans capote, faire des enfants, leur donner des prénoms français et les baptiser, prendre le temps de préparer une blanquette de veau ou un cassoulet « maison » pour ses potes... tout cela fait chier le pouvoir qui veut, lui, des adultes en tee-shirts et bermudas, laissant leur héritage s’écrouler, partir en fumée, qui vivent isolés de leurs familles, vasectomisés, sans enfants ou alors les appelant Ryan et Kimberly, commandant des pizzas uber qu’ils bouffent devant netflix... on peut faire une longue liste de toutes les résistances concrètes au « monde d’après ».

      Pour moi, l’image emblématique de la résistance, c’est les pompiers pétant la gueule aux casseurs envoyés par le pouvoir pour pourrir leur manifestation. Les pompiers, et eux seuls, décident s’il faut foutre des baffes aux flics et quand on les fout. C’est un sommet...


  • #2654801
    le 30/01/2021 par Syzygy
    Il y a bien deux races d’humains

    Le patron d’une PME, c’est Superman en personne ! Compétent en tout, sollicité en permanence, affuté et responsable de tout et tous, tous le temps !
    Ça use prématurément !

    Dans une société normale, l’étudiant apprend et démontre par son parcours, son courage, sa débrouillardise et sa volonté de réussir quelques soient les obstacles. il aura besoin de ces expériences pour commander. Les assistés de Filloche, le resteront et seront un poids mort donc de futurs nullards et puis des chômeurs !

    Pour les bons, il n’y a que des solutions !

     

    • #2654932
      le 30/01/2021 par Jérômeproudhon
      Il y a bien deux races d’humains

      C’est pas des supermens, c’est juste la valeur travail, mais les gens, beaucoup ce sont habitués aux congés payés, aux loisirs ,c’est le communisme je crois ? C’est aussi deux race, celui qui gagne sa vie à la sueur se sont front ( Jésus " tu gagneras ton pain a la sueur de ton front " ) et l’autre race " aidez moi" ,mais il faut aussi comprendre qu’il y a des faibles, et que dans notre civilisation, les forts devraient les protéger, j’aime bien me foutre de la gueule des faibles de temps en temps ,mais c’est parce que j’ai été élevé a ne pas pleurnicher, c’est l’éducation classique catholique. Et souvent les faibles veulent plus de fric, mais par les autres, aujourd’hui, sans spiritualité, sans introspection, il est sur que certains s’accrochent à des croyances, et ne peuvent même pas comprendre se qu’il se passe ! Il veulent retourner à leur vie simple au bord du un jour le bonheur. Il ne faut pas opposer les courageux et les feignasses, ils devraient être complémentaires comme ils l’ont toujours été, l’un va rarement sans l’autre. Je voudrais bien savoir qui souffre le plus de cette grande réinitialisation, le bosseur à qui on a enlevé sa vie, ou le normal qui n’est pas content ?


    • #2656133
      le 01/02/2021 par anonyme
      Il y a bien deux races d’humains

      Voilà et comme l’a dit Macron : dans la vie il y a ceux qui réussissent et les autres qui ne sont rien. Dommage, visiblement vous êtes vous aussi du côté des perdants.

      Et je rajoute pour les soit-disant catholiques qui protestantisent Jésus, que le passage que vous citez en tiré de la Génèse, donc de la bible juive. L’évangile est limpide pour qui prend la peine de la lire au sujet de l’argent. D’ailleurs pendant son ministère Jésus à vécu de la charité...


    • #2656700
      le 01/02/2021 par Jérômeproudhon
      Il y a bien deux races d’humains

      @anonyme, vous pouvez vivre de mendicité comme Jésus, même si je pense pas qu’il a dit " faites comme moi " ,mais je suis français, peut être à l’ancienne mais français, et à ce que je sache, mon pays c’est construit de toute les manières par un travail dur, l’argent, on s’en branle un peu, je parle de la valeur travail ! Pas de la valeur de la valeur du travail, se sentir bien, ou même mieux après avoir accompli son travail. Seulement je ne juge pas grosso modo les fumeurs de pètes, les joueurs Playstation, ceux qui ne voient pas de solutions, je pense vraiment qu’ils sont les perdants justement de ce monde dur.


  • #2654814
    le 30/01/2021 par De Bonald
    Il y a bien deux races d’humains

    Leur but est désormais que tout cela ne finisse jamais. Ils mentent en faisant croire aux gens que grâce au vaccin, on va revenir à la normale. D’ailleurs au tout début, rappelez-vous, Micron a prévenu que rien ne serait plus jamais comme avant. Pour un tout petit virus de m……. ! Donc le vaccin prépare juste le terrain à BIEN PIRE ! Les gens sont abusés. Quant à nous, n’ayons pas peur. Ces scélérats méprisent totalement les moutons qu’ils assassinent et croient à ce qu’ils disent mais, même malgré eux, ont un certain respect et une certaine admiration et fascination pour ceux qui sont assez intelligents et probes pour ne pas tomber dans leur piège. Cela nous protége jusqu’à un certain point.


  • #2654817
    le 30/01/2021 par Kal
    Il y a bien deux races d’humains

    C’est très juste, Bill Gates est Le marqueur des temps modernes. Sans complexe, ce dernier nous livre sa définition de la démocratie qu’il soutient sans réserve :"La démocratie, c’est voter pour les bonnes personnes !". Tout est dit, isn’t it ?

     

    • #2655149
      le 30/01/2021 par Syzygy
      Il y a bien deux races d’humains

      @Kal

      C’est vrai, si les électeurs ont le même degré d’information sur chacun des candidats en lice et sont réputés rationnels. Et puis, aussi si le scrutin n’est pas truqué !

      Ni l’une, ni l’autre de ces conditions ne sont respectés !


  • #2654849
    le 30/01/2021 par rea 51
    Il y a bien deux races d’humains

    Chers camarades,

    tant qu’on n’aura pas réglé son compte au complotisme, cette description :



    un journal mainstream où tout le merdier s’empile sans distinction, le vrai comme le faux, le plausible comme le falsifié, au grand bonheur des manipulateurs




    sera malheureusement aussi vraie pour la dissidence.


  • #2654856
    le 30/01/2021 par Anno
    Il y a bien deux races d’humains

    "... Quand je me penche sur ma garçonnité", c’est quoi de l’auto pedophilie ? les mecs vous devez être 3% à préféré candy à goldorak.

    Quant à la proie qui ne se laisse pas faire, pour faire face à des lions il ne faut pas être une proie mais un tigre.


  • #2654881
    le 30/01/2021 par De Bonald
    Il y a bien deux races d’humains

    J’ajouterai personnellement qu’il faut savoir ce que l’on préfère : mourir éventuellement debout ou vivre à genoux et le dos courbé ?
    Quelqu’un me fait aussi remarquer que les gars des banlieues chaudes, eux, arrivent bien à se procurer des armes…….Je ne sais quoi en penser……. ?

     

    • #2655115
      le 30/01/2021 par Rural et fier
      Il y a bien deux races d’humains

      Tu veux te procurer des armes... Fréquente tout simplement le milieu
      Stand de tir, chasse, bourse aux armes, foires.....
      Et il n’y a rien à en penser
      Croire que seul les banlieues sont armée, c’est juste méconnaître la France
      En milieu rural,, j’ai vu des gars plus armés qu’une caserne militaire
      Sauf que les gars ne se prennent pas en selfie avec, ne se tirent pas dessus et ne font pas les gros titres
      C’est des chasseurs, des tireurs sportifs, des patrons, des pères de famille, d’anciens militaires ou gendarmes qui vont au club de tir du coin
      Et la semaine ils travaillent


    • #2655265
      le 31/01/2021 par Un franchouillard
      Il y a bien deux races d’humains

      Déjà passe ton permis de chasse, inscrit toi dans un stand de tir et arrête de chialer parce que tu n’as pas d’armes
      Si tu fréquentes le Marais, tu auras des connaissances approfondies, sur la vaseline et le poppers
      Si tu fréquentes des tireurs, tu trouveras des armes
      Il n’y a pas de surprise
      Et contrairement aux banlieues, les tireurs sportifs, savent manipuler les armes et tirer, c’est pas juste pour impressionner, defourailler dans le tas ou se prendre en photo sur Instagram en se prenant pour Ice Cube, une fois tous les 36 du mois
      Les mecs de banlieues, sorti de leurs banlieues, ils savent rien faire
      Fout les dans un bois, en montagne et demande leur de se nourrir et on va rigoler, donne leur un veau, un cochon ou un chevreuil, les gars sont pas capable de te le dépecer
      En milieu rural, nombre de chasseurs, d’agriculteurs et même de gens lambda, savent tuer et découper une bête, connaissent les champignons, savent pécher... ( sans être des survivalistes)
      Il n’y a quand ville que le niveau de débrouillardise, est aussi bas (même si en campagne, on a aussi des feignasses, des cas soces ou des assistés)
      Il faut redescendre, la France c’est pas juste Paris, Lyon ou Marseille, il y a plus de 35000 communes, des villages avec moins de 300, 600, 1000 personnes la France en est farcie
      Des sociétés de chasse, de pêche, pas une commune n’en a pas
      Des clubs de tir en France, il y en a
      Sauf que les gens qui y vont sont des gens normaux et ne sont pas en une des faits divers, donc tu n’en entend jamais parler
      Mais ils sont bien là
      Amicalement


    • #2655562
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Rural et fier....et Franchouillard......OK ! Effectivement je n’avais pas pensé à cela. Mais en même temps, là vous me parlez donc d’armes bien enregistrées, on sait à qui elles appartiennent donc on a alors intérêt à gagner la révolution sinon c’est la prison directe. L’autre point, paradoxal et ennuyeux, est que ce sont les habitants des zones rurales qui, précisément, subissent le moins les restrictions. On peut aller se balader en campagne, il y a moins de risque de tomber sur une patrouille par exemple.


    • #2655792
      le 31/01/2021 par Chasseur de papillons
      Il y a bien deux races d’humains

      @De Bonald
      Va, rencontre, pratique et tu verras
      Il y a plus d’armes en zone rurale. Que dans toutes les banlieues (enregistrées ou pas)


  • #2654913
    le 30/01/2021 par Dauphin
    Il y a bien deux races d’humains

    Cet article monumental a tout résumé. A E&R on est dans ce qu’il se fait de mieux pour l’analyse de notre société. Bravo.


  • #2654956
    le 30/01/2021 par Kamika
    Il y a bien deux races d’humains

    Le pauvre Filoche ils ont eu sa peau , privé de télé et de médias en général par ceux qui l’occupe depuis 50 ans , c est ça la France d aujourd’hui occupé subtilement , je sais pas si on peut dire ça !!

     

  • #2654963
    le 30/01/2021 par Nicolas
    Il y a bien deux races d’humains

    L’Égalité des âmes et la réconciliation des corps et des esprits, puisse un jour briller. Pour l’heure, il n’y a pas de train à prendre en marche. On reste à quai, donc pas au taquet, choqués, le regard dans le vide, hagard en gare, déambulant en funambules, sur le fil... étendue, rincer, allez un petit coup de vent, plutôt que derrière. Hum ! La grande image, c’est le jugement dernier, celui que l’on trouve encore dans quelques cathédrales. Il y a l’Homme, la conscience, la trahison, le jugement, la sanction. Cette image, c’est aussi la nôtre.

     

  • #2654988
    le 30/01/2021 par anymosa
    Il y a bien deux races d’humains

    je crains qu’il y en ai trois
    ceux qui pensent qu’ils n’en sont plus
    ceux qui souhaitent le rester
    ceux qui ni ne pensent ni ne souhaitent, autrement que pour eux même


  • #2655016
    le 30/01/2021 par gaston
    Il y a bien deux races d’humains

    mes copines ....n ont jamais ete atireés par ma fememinite......


  • #2655120
    le 30/01/2021 par Mister Mayo
    Il y a bien deux races d’humains

    Très bel article, bravo !


  • #2655122
    le 30/01/2021 par Guignolerie excessive
    Il y a bien deux races d’humains

    Test Covid19 chinois
    Mode d’emploi
    https://youtu.be/Mk6klbmK7U4

     

    • #2655752
      le 31/01/2021 par Pr Sentenza
      Il y a bien deux races d’humains

      Tu vois, le monde se divise en deux catégories, ceux qui se font tester et ceux qui testent. Toi, tu te fais tester.
      Le con, la brute et les truands


  • #2655140
    le 30/01/2021 par bof
    Il y a bien deux races d’humains

    C’est dommage que l’autre race soit notre propre famille ou la fille qui vous ignore dans la rue ! Tant pis.


  • #2655168
    le 30/01/2021 par Travis Visart
    Il y a bien deux races d’humains

    Désormais le monde se divise en deux catégories :
    - les complotistes
    - les cons tout court

     

    • #2656276
      le 01/02/2021 par Hrld
      Il y a bien deux races d’humains

      Désormais le monde se divise en deux catégories :
      - la dissidence
      - les complotistes et les cons tout court


  • #2655180
    le 30/01/2021 par Druide
    Il y a bien deux races d’humains

    Quand des milliardaires criminels font de la philanthropie pour se faire une réputation de bienfaiteur de l’humanité, cela ne veut pas dire que leur action philanthropique est nécessairement mauvaise ni même criminelle. Un milliardaire criminel peut par exemple donner de l’argent à une école, cela ne signifie pas que cette action est en soi mauvaise, qu’il cherche nécessairement à faire du mal en faisant cela. Ce n’est pas évident que Gates cherche à faire du mal en vaccinant tout le monde, il cherche peut-être seulement à passer pour un messie.

     

    • #2655299
      le 31/01/2021 par goy pride
      Il y a bien deux races d’humains

      Va aux sources de ce qu’on dit et écrit ces gens, renseignes toi sur ce qu’ils ont déjà fait, les crimes commis avec multiples récidives, les procès... et tu comprendras qu’ils sont malveillants à moins que tu aies fait le choix confortable du déni du réel. Et entre parenthèses un milliardaire ne donne jamais, je dis bien jamais, de l’argent sans qu’il n’y ait une arrière pensée derrière. La gratuité n’existe pas chez ces gens. Par exemple toutes les écoles qu’ils financent ne sont pas libres mais doivent transmettre leurs idéologies, doctrines aux élèves.


    • #2655304
      le 31/01/2021 par anonyme
      Il y a bien deux races d’humains

      " peut-être seulement à passer pour un messie"

      Vous êtes un troll ? Allez racontez ça à des enfants qui souffrent un handicap pour le restant de leur vie après avoir été injecté par son poison. La multi-sclérose a explosé en Afrique noire après qu’on croyait l’avoir éradiqué.


    • #2655313
      le 31/01/2021 par Riddick
      Il y a bien deux races d’humains

      Les bonnes actions des multi-milliardaires ?
      Y pas un paradoxe ?
      D’abord ,il faut de poser la question : comment a-t-il fait
      Pour s’enrichir àce point ?ah oui c’est par amour de l’humanité ?
      Rappelle toi aussi Rockefeller ?face à la protestation
      De l’opinion sur ses méthodes pour exploiter et s’enrichir
      Il a décidé de faire un peu de "social", construire des hôpitaux des universités de médecines
      Donc former des médecins ensuite les embaucher et enfin
      Rentabiliser ses usines qui fabriquent les appareils médicaux,les médicaments et pourquoi pas les vaccins .
      Rien ne change au final en système capitaliste
      L’objectif est toujours le même la recherche du profit maximum en exploitant les faiblesses humaines comme l’égoïsme le chacun pour soi
      Bon pour cette réalité on va appeler ça l’individualisme
      C’est "plus cools ça passe mieux
      Après tout le vocabulaire c’est important pour se faire comprendre¿ ?????????


    • #2655409
      le 31/01/2021 par De Bonald
      Il y a bien deux races d’humains

      Les moyens employés par Gates et sa clique parlent pour eux-mêmes. Il existe des faisceaux d’indices énormes, qui en convergeant tous finissent par constituer des preuves, que cette pandémie était programmée de longue date et a donc été balancée volontairement par les mondialistes donc où sont les bonnes intentions de Gates et ses complices là-dedans ?


    • #2655511
      le 31/01/2021 par Antoine
      Il y a bien deux races d’humains

      Si vous voulez voir un documentaire intéressant sur Bill Gates et sa femme :

      "A DELETED BILL GATES DOCUMENTARY HAS BEEN REVIVED"

      https://www.youtube.com/watch?v=gns...

      Vous pouvez activer les sous titres traduits en français.


    • #2657489
      le 02/02/2021 par Druide
      Il y a bien deux races d’humains

      Je ne nie pas que Gates est un criminel, à la base il est surtout une façade pour les intérêts du très puissant Warren Buffett.

      Je suis par contre surpris de constater l’engouement pour un transhumaniste militant comme Elon Musk du côté de ceux qui croient que Bil Gates est le mal incarné qui voudrait supposément tuer la moitié de la population à l’aide des vaccins... Musk est comme Gates, un des plus puissants milliardaires au monde et une fraude totale (il n’a pas fondé Tesla !), mais à la différence de Gates il obsède sur l’idée que l’humanité sera obsolète dans le monde des machines à venir, c’est pourquoi, pour valoir encore quelque chose en tant que simple être humain, il faudrait s’insérer des neurones électroniques (neuralinks) directement dans le cerveau. Plusieurs suspectent Musk d’être une façade pour des intérêts corporatifs désireux de populariser le fantasme transhumaniste.


  • #2655335
    le 31/01/2021 par Lyseann
    Il y a bien deux races d’humains

    Un excellent résumé de la situation américaine selon niveau de compréhension, niveau de conscience :

    Libération du Monde
    https://vimeo.com/502144487
    L’armée a pris le contrôle de Washington DC
    https://videopress.com/v/ocabEKI7

     

    • #2656033
      le 01/02/2021 par Harold
      Il y a bien deux races d’humains

      Ramassis de conneries générées par des clodos à haut niveau d’alcoolémie pour des pigeons à bas niveau de QI.


  • #2655499
    le 31/01/2021 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Il y a bien deux races d’humains

    Matrix, ça fait partie des films que je n’ai jamais pu voir :
    esthétiquement, c’est hyper craignos
    on dirait une longue pub pour des lunettes de soleil

    pis, j’aime pas Keanu Reeves, il fait trop minet
    mets moi plutôt une sale tronche, que je m’identifie :
    Warren Oates, chez Sam Peckinpah

    ou carrément Tom Towles

    je n’ai jamais pu voir non plus Blade Runner
    j’arrive pas à entrer dans ces univers là
    ça me gonfle
    et puis, c’est vite périmée, leur esthétique
    à moins d’aller à fond dans l’esthétique périmée, en conscience,
    surtout si tu as Caroline Monroe, ça aide
    mais non, la science fiction, ça me laisse froid
    c’est pas habité, c’est une coquille vide

     

    • #2656041
      le 01/02/2021 par chien dlacasse
      Il y a bien deux races d’humains

      Merde j’aimerais pas être à ta place vieux. Et en même temps je t’echangerais pas la mienne non plus qui nla rien de beaucoup plus enviable.
      L’ esthétique de ces films est pourtant magnifique, autant point de vue scénarios que visuelle et auditive, chacun dans leurs domaines, même si je peux concevoir que ça t’emballe pas, mes parents pareil ça leur en touche une sans faire bouger l’autre...
      Donc bien que t’es l’air satisfait et heureux de t’être réfugié dans le style d’une époque qui avait clairement son charme, pour tenter de te réconcilier avec notre bon jeune vieux Keanu fait nous rêver à la classe américaine internationale, en mode un peu plus énervé que dans ses rôles habituels mais toujours avec sa tête de moine playboy rockeur un peu béta car il faut bien qu’il fasse avec le malheureux , je te conseille quand même de jeter une couille sur Constantine et John Wick. Mais c’est vraiment parceque j’ai que ça à foutre. Et pas histoire de te les couper.
      Ne te méprends pas sur mes intentions merci.


    • #2656114
      le 01/02/2021 par Jérômeproudhon
      Il y a bien deux races d’humains
  • #2656069
    le 01/02/2021 par Front populiste
    Il y a bien deux races d’humains

    Il y a bien deux races d’humains
    https://www.leparisien.fr/paris-75/...
    Le système vs le peuple

     

Commentaires suivants