Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

Il y a littéralement des milliers d’articles de publications scientifiques visées par des pairs qui ne soutiennent pas la thèse d’une vision catastrophique, ou même problématique, de l’enrichissement de l’atmosphère en CO2.

La publication récente du rapport de l’ONU sur le changement climatique a électrisé politiciens et activistes environnementalistes, qui ont émis une nouvelle tournée d’appels à réduire les émissions de gaz à effets de serre. Certaines des déclarations parmi les plus enflammées dans ce sens sont venues de la sénatrice démocrate californienne Barbara Boxer, qui en a appelé au congrès à « se réveiller et tout faire en son pouvoir pour réduire la dangereuse pollution au carbone », tandis que le ministre des Affaires étrangères John Kerry a exprimé des sentiments similaires dans un communiqué du State Department, affirmant que, « sauf si nous agissons rapidement et fortement, la science nous dit que le climat et nos modes de vies sont littéralement en péril ».

Vraiment ? Le climat de la Terre est-il si fragile que lui-même et notre mode de vie seraient en péril à cause de la montée des émissions de dioxyde de carbone (CO2) ?

En un mot, non ! L’impact humain sur le climat est petit ; et tout réchauffement qui pourrait se produire du fait des émissions humaines de CO2 aura probablement peu d’effets, que ce soit sur le climat ou la biosphère de la Terre, d’après le rapport récemment publié « Le changement climatique reconsidéré II, les Impacts Biologiques » qui a été produit par le Panel Non-gouvernemental sur le Changement Climatique (NIPCC), et qui contraste avec celui du GIEC.

Lire la suite de l’article sur contrepoints.org

 

Voir aussi, sur E&R :

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et c’est qui les gentils sponsors ? Exxon ? Texaco ? Shell ? BP ?...

     


    • En 1989, les grandes organisations bien connues du public, comme le WWF (World Wide Fund for Nature), Greenpeace, les Amis de la Terre et de nombreuses autres, généralistes ou spécialisées, au Nord comme au Sud, mettent sur pied un réseau, le Climate Action Network International (CAN-I), leur permettant d’adopter une stratégie concertée pour faire face à une question qui, durant la décennie 1990, est devenu le problème environnemental de référence.



      WWF = fondé et financé par des membres du Bilderberg
      Greenpeace = BP
      Les amis de la Terre et les autres je ne sais point... mais oui le groupe est suspect et l’article est bourré de contre-vérité indéniable, notamment quand il soutient l’inversion de la désertification, une verdification de la planète, c’est un mensonge éhonté, que ce soit la surface de forêt primaire ou secondaire, ça diminue constamment depuis les années 70, que ce soit naturellement (feu de forêt ou maladie) ou artificiellement (activité humaine et agriculture).


    • On vous cache a quel point la situation est mauvaise pour ne pas avoir a vous dire quelle solution a été trouvé : réduction de la population mondiale, réduction drastique !
      Il y a 3-4 facteurs essentiels à prendre en compte dans ces histoires de "réchauffement", des choses bien plus importantes que la concentration de CO2 atmosphérique en ppm que les idiots invoquent pour nier le problème :
      - la surface forestière se réduit à vitesse exponentielle parce qu’il est estimé que 1 arbre sur 3 est malade et en train de mourir à l’échelle globale, soit qu’ils ont les veines qui se bouchent (crise cardiaque des arbres), soit qu’ils sont attaqués de l’extérieur par des champignons parasites (les champignons sont le seul règne de la vie dont la représentation augmente avec l’homme). En conséquence le renouvellement du CO2 en O2 par la photosynthèse va réduire constamment.
      - le taux d’acidification des océans par absorbtion du CO2 a atteint un niveau alarmant, suffisant pour provoquer le recul et la disparition de nombreuses espèces marines (c’est un fait constaté et incontestable). Et on se rapproche dangereusement du point où l’océan qui constitue le plus gros réservoir du monde (40%) aura atteint sa capacité d’absorbtion maximum en CO2 et ne pourra plus contenir plus, à ce moment tout le CO2 rejeté ira dans l’atmosphère.
      - la surface et le volume des banquises et toundras polaire diminuent chaque année, c’est mesuré et incontestable. Ces glaces contiennent des millions de mètres cube de méthane et de CO2 qui finiront dans l’atmosphère.
      - les naturalistes constatent l’extinction d’espèces représentantes de tout les règnes de la vie (donc sauf les champignons) à un rythme jamais vu, ça n’est pas 9 espèces depuis le XVIIe siècle, imputable à l’homme ou pas le problème, le problème c’est qu’actuellement, il y a en moyenne 3 espèces par jour qui disparaissent. Les naturalistes parlent de 6eme grande extinction (depuis que la vie est apparu sur terre, il y a 3,5 milliards d’années).
      - les astrophysiciens et les astrogéologues en sont à parler du syndrome de Vénus, une planète mal-connu mais qui n’a probablement pas toujours été ce qu’elle est : une boule de pierre avec une atmosphère constitué à plus de 85% de CO2, dont la température de surface est de 600° jour et nuit. C’est pour cette raison que l’UE finance à grand frais et dans l’urgence une mission d’exploration de Vénus, pour savoir si l’atmosphère y était différente et se serait emballé.


  • Ces satanés se servent du bouleversement du champs magnétique terrestre pour se faire 50 milliards en 10 ans sur le dos du "réchauffement climatique", tout en culpabilisant une fois de plus les gens qui n’y sont pour rien. Ils nous conduisent droit à la destruction par le feu des écrits antiques, tout comme la précédente était par l’eau.

     

    • La destruction par le feu n’est pas liée aux activités humaines. Je pencherais plutôt pour un Yellowstone qui se réveille, par exemple.


    • Encore une fois il n’y a pas de bouleversement du champs magnétique ni d’inversion des pôles, les pôles magnétiques oscillent, le champ magnétique lui fait un syndrome de Mars, lentement mais surement, il n’est pas infini et il n’est pas éternel, c’est un phénomène physique.
      Le champs magnétique empêche l’entrée dans notre atmosphère des particules électriquement (ions, protons et électrons) chargées émises par le soleil, ces particules provoquent des incidents électriques (aurores boréales) et elles ont bien un effets réchauffant sur la haute atmosphère, la ionosphère.


  • ’Après la vérité qui dérange, voici le mensonge qui ne gêne personne’

    Dès 2007, cette histoire de changement climatique faisait déjà sursauter les jeunes ingénieurs énergéticiens de mon école : http://esip.actifforum.com/t155-apr...

    Plus on nous en apprenait sur l’éolien, le solaire, le nucléaire, le thermique etc...plus nous nous posions de question sur le concept ’vert’.


  • Le GIEC .. Ce groupe d’experts en climatologie qui nie l’influence du Soleil sur le climat...
    Ah si si ,je vous jure...renseignez vous...
    Ca me fait penser a ces autres experts qui ne voyaient aucun problème
    a donner a manger de la vache... aux vaches...avec le succès que l’on connait ...
    Des experts comme ça ,ils se les prennent ,ils se les taillent en pointe ,et se les carre là où vous devinez ;-)
    Tiens en guise d’info : quel est le % de co² dans l’atmosphère ?
    13%
    3%
    0,03 %
    .... .... ... .... 0,03% ....
    Je vous laisse méditer sur ce chiffre ...


  • C’est la que le conspirationisme trouve sa limite...
    Le réchauffement global est systématiquement confondu avec le réchauffement de la météo. Aujourd’hui tous les signaux confirment le réchauffement GLOBAL, à l’origine de bouleversement climatique présent et à venir. Il faut être un esprit bien limité pour dire que l’impacts humain ne peut être à l’origine de dérèglement du climat planétaire. Quelques cliché HD de la planète terre de nuit suffit à comprendre l’ampleur de l’impacts humaine sur cette planète.

     

    • #795936

      Il y a eu un réchauffement global pendant longtemps effectivement, mais nul besoin d’être conspirationniste pour s’apercevoir qu’il s’est arrêté il y a déjà une quinzaine d’années. La quantité de CO2 émis, elle, continue toujours d’augmenter, on peut donc en conclure que ce n’est pas la cause principale des variations climatiques (ce qui ne veut pas dire que ce n’est pas une cause minoritaire).

      Les types du GIEC sont des tarés qui refusent clairement d’envisager que l’activité solaire, les cycles astronomiques et autres (nuages...) pourraient être les causes principales des variations climatiques (c’est vrai que le soleil responsable du climat, c’est vraiment du délire...). Si je réactive mon côté conspirationniste, je dirai que tout cela a pour finalité la création d’une taxe sur la respiration.


    • Bien sûr que tout va mal ... mais les responsables sont ceux qui te vendent le réchauffement en te disant que c’est ta faute ...


    • Ce que vous avancez est totalement faux et c’est une vision de l’esprit.Vous dites que parce que on voit des lumières un peu partout grâce aux satellites,l’homme DOIT nécessairement avoir un impact avec les émissions de CO 2 ???Renseignez vous correctement sur ce qu’avance réellement le GIEC et vous verrez qu’ils se basent sur des graphiques et des données erronées ou mal utilisées.Le co2 est présent dans notre atmosphère dans une proportion de 0,03 % !!!De plus,ce n’est pas un gaz à effet de serre très "efficace" si je puis -dire….contrairement à la vapeur d’eau qui est bien plus efficace…je ne parle meme pas du méthane qui est la mais sous formes de "traces" dans l’atmosphère.Ce que les études sérieuses avancent plutôt par rapport a ce fameux co2,c’est qu’il augmente plutôt EN RAISON du réchauffement,et non pas à cause de l’activité humaine.En clair ,il est "UNE CONSEQUENCE" du réchauffement du sans doute à l’activité solaire qui n’est pas linéaire dans l’histoire ce qui est prouvé depuis très longtemps…..



    • mais nul besoin d’être conspirationniste pour s’apercevoir qu’il s’est arrêté il y a déjà une quinzaine d’années.




      Alors quid de l’été 2013 qui était au top et sec ? Quid de l’été indien avec des températures estivales en plein automne ? Quid de l’hiver le deuxième plus chaud depuis 100 ans (et ne me dites pas que c’est de l’enfumage, on l’a tous senti cet hiver hyper chaud) ? Quid du printemps précoce en février, du début d’été précoce depuis mars ?

      On a quand même pas eu de gelées (presque pas) cet hiver bien que nous en ayons eu (très peu aussi) des tardives.

      Encore une fois, c’est juste des insanités balancés par des pseudo-scientifiques suppôts des grands groupes pétroliers. Enfin je ne vais pas vous apprendre que nos maîtres en nous manipulant en devient leurs raisons de vivre.

      Pour la taxe je suis tout à fait d’accord.

      J’aimerais bien un bon bouquin qui dénonce justement cette escroquerie du réchauffement climatique, mais pas un auteur partisan ?


    • #797230

      @ kasiar

      Je pourrais vous répondre qu’aux États-Unis, il y a eu une vague de froid titanesque cette année, mais, au même titre que vos exemples, ces événements climatiques ponctuels ne permettent en aucun cas de déterminer l’évolution globale du climat. Je confirme donc que la tempéture globale sur terre n’augmente plus depuis 1997 et trouver les données officielles sur internet ne doit pas être trop difficile (je les avais trouvées quand j’avais fait un exposé sur le sujet l’année dernière).

      Je ne partais avec aucun a priori quand je me suis intéressé à ce sujet et les arguments des "négationnistes" du facteur anthropique m’ont juste semblé plus pertinents (corrélation dans l’histoire entre les cycles de milankovic et les variations de température, importance de l’activité solaire...). Je ne connais pas de bon bouquin sur le réchauffement, le débat se passant surtout sur internet j’ai essayé personnellement de creuser les arguments de chacun sans parti pris pour me faire mon opinion.

      Pour ce que vous dites sur les groupes pétroliers, il est évident qu’ils ont un intêret à nier le réchauffement mais dans le même temps le catastrophisme est soutenu par toutes nos élites politiques corrompues qui pourtant ne font pas grand cas de la pollution sous toutes ses formes (métaux lourds, perturbateurs endocriniens, pesticides, ondes...) et de tout ce que cela implique. Alors je ne peux m’empêcher de me demander pourquoi ces gens sont soudain si concernés par l’avenir de la planète qu’ils ont tant contribué à détruire.

      Cordialement


    • @MendiantIngrat

      J’aimerais voir les données prétendant que la planète ne se réchauffe plus depuis 1997, car paradoxalement c’est après cette année que nous avons plus senti le réchauffement. L’hiver 2013/2014, ainsi que l’hivers 2006/2007, sans parler des douceurs que nous avons eu pour décembre 2011 (une vingtaine de degrés en plein début d’hivers), de 2007/2008 c’était pas mal aussi.

      Enfin maintenant je prends les données fournis avec des pincettes.

      Mais je persiste, depuis 97 la planète est loin de s’être arrêter de chauffer.


  • #795541

    Il est certain que les politiques ne pensent qu’aux impôts lorsqu’ils nous parlent du climat. Cependant, je ne suis pas certain que les prévisions alarmistes ne soient qu’une imposture.


  • L’écologisme est le second versant de la justification du mondialisme, le premier étant tout aussi insignifiant et manipulé, à savoir le terrorisme.
    Créer la peur et proposer de fausses solutions, la stratégie perverse du système, son alpha et son omega, avec des sous-genre : le fascisme, le nationalisme, le complotisme, les petits hommes verts, les virus, les météorites….
    Il y en a pour tous les goûts.


  • La terre est une sphère ,sur la surface de cette sphère il y a plusieurs strate tel que l’Atmosphère,la stratosphère l’ionosphère la couche d’ozone
    Il n y a pas de frontière pour la circulation de l’air (oxygène,azote,dioxyde de carbone,argon,l’hélium....) sur la surface de la terre et donc l’équilibre se fait rapidement

    Seul le soleil peut provoquer le réchauffement climatique sur le long terme

    Les produits inflammables (carburant organique) sont issus de la photo synthèse (la capture de l’énergie solaire)

    La combustion permet de libérer cet énergie par l’intermédiaire d’un comburant qui est aussi issue de la photo synthèse

    Et donc si toute l’énergie est libéré instantanément ,le réchauffement sera tel que seul les Tardigrades et certaine bactérie et virus y résisteraient

     

  • En 20 ans, la planète ne s’est pas réchauffée d’un demi degré.
    Qu’en est il de la montée des océans ? Rien !
    Qu’en est il de la fonte des glaciers ? Rien !
    Certains disaient que la France serait aride comme l’Afrique, force est de constater que notre pays est toujours vert et humide.
    Ils préfèrent faire de l’empirisme pour focaliser les peuples sur de faux problèmes, tandis que, pendant ce temps ils peuvent s’adonner à leurs maléfiques desseins.
    Rappelez vous l’hécatombe qui devait frapper la population mondiale due au SIDA. Cela n’a jamais eu lieu, et ce n’est certainement pas grâce à big pharma. Les africains n’ont pas les moyens de se soigner et pourtant ils ne meurent pas plus qu’avant ( mais hélas toujours autant ) et toujours des mêmes maladies.
    Tout n’est qu’histoire de lavage de cerveau.

     


    • Qu’en est il de la montée des océans ? Rien !




      Tu as vérifié ? Tu es océanographe ? et les tsunamis de 2004 et 2011 en Asie c’est pour Hollywood ?



      Qu’en est il de la fonte des glaciers ? Rien !




      Pourtant des scientifiques travaillent dessus, et la banquise fond, je me demande où avez vu celà ? Même les climatosceptiques admettent pour la plupart cette fonte.



      force est de constater que notre pays est toujours vert et humide.




      Je sais pas où tu crèche très cher, mais de par chez moi il n’a pas plu depuis presque ... un mois (excepté hier) avec un mois de mars digne d’un moi de mai, où il a très peu plu également, et je peux te garantir que malgré l’averse de quelques heures d’hier, les cols subissent la sécheresse actuelle, donc stop de balancer des insanités.
      Puis pour revenir à la sécheresse, sachez qu’elle sévit un peu partout Californie, Brésil, Australie en Europe de l’Est.

      Non franchement les mecs parfois c’est à en pleurer le niveau des commentaires quand on parle écologie.


    • "Tu as vérifié ? Tu es océanographe ? et les tsunamis de 2004 et 2011 en Asie c’est pour Hollywood ?"
      ha la sampiternelle réflexion d’ado attardée sur le ’tu n’es pas... alors tu y connais rien" heureusement qu’il ne faut pas "être" sinon personne ici ne pourrait plus jamais l’ouvrir sur aucun sujet !
      Quant à la relation tsunami et hausse des océan, ça en dit long sur ton niveau de connaissance digne d’un Borloo... alors ferme là à tout jamais sur le sujet !!
      et je ne parlerais même pas du reste par charité chrétienne !


    • REPONSE A KASIAR :
      1 : et les tsunamis de 2004 et 2011 en Asie c’est pour Hollywood ?
      Les tsunamis sont des conséquences d’une forte activité sismique sous marine et n’ont pas de rapport avec le climat.
      2 : Qu’en est il de la fonte des glaciers ? Rien !
      Globalement vrai dans l’hémisphère nord mais c’est le contraire dans l’hémisphère sud (variations de l’inclinaison de l’axe de la Terre).
      3 : force est de constater que notre pays est toujours vert et humide.
      Vu la quantité de cycles climatiques se superposant (d’une échelle temporelle allant des ères géologiques à quelques dizaines d’années) il est stupide de tirer des conclusions sur des faits relevés seulement sur quelques années.

      Ma légitimité ? Même si cela est assimilable à un argument d’autorité : Bac + 5 en géologie.
      Cela te suffit ?


    • @mica

      Tu ne parlerais pas du reste dis tu ne serais-ce parce que tu n’a aucun point de vue crédible à y opposer ?
      Je te retourne le "ferme là à tout jamais" car ta réaction épidermique n’est que la mesure de mon rapprochement de la vérité.
      Enfin je ne rappellerais que des évidences de base je te signale, je ne suis même pas rentré dans les détails. Enfin c’est dommage que les gens sont obligés de rejeter l’eau de bain avec le bébé juste parce que ça fait écolo et que c’est pas trop "dissident", ce qui m’amène à poser la question de savoir si le fait de protéger l’environnement c’est un acte dissident ? Car le contraire ne démontre que l’égoïsme de chacun et par conséquent la logique néo-libéraliste dénoncée ici-même.

      @Squalospinax

      - Ca ne prouve toujours pas que les océans ne montent pas, quand je dis prouver, c’est des preuves scientifiques hein ou via un appareil photo si tu vis en Bretagne ou autre contrée océanique. Quand bien même l’avenir nous le dira si l’eau montera ou pas.
      - Pour l’hémisphère Sud je ne sais pas non plus, il faudrait donc que les scientifiques nous le prouvent.
      - Certes, mais entre la sécheresse de cette année qui est mondiale, celle de 2011. As-tu entendu parlé de la sécheresse en Californie qui sévit encore aujourd’hui depuis 3 ans ? (les cours d’eau diminuent) Et cette année la sécheresse se généralise au monde entier. Sachant que les autres années nous avons eu de la canicule et des feux de forêts en Russie une année, une sécheresse au Maghreb en 2010 ou 2011 ... On parle bien sûr du monde, pour une fois faites quand même confiance aux recherches scientifiques de ce point de vue-là, car il est vrai qu’avec un hiver record au niveau température un printemps précoce en février et un temps quasi estival depuis le printemps, voire avant, un été indien, un été très chaud, et un anticyclone qui va réchauffer la palnète encore quelques mois, il est difficile de ne pas accorder crédit au fait que la planète se réchauffe. La question n’est pas est-ce que la planète se réchauffe/se dérègle (qui est une évidence), mais plutôt comment ça se réchauffe ? Une fois que l’on aura compris celà, on pourra débattre.
      Non Bac + 5 en géologie ça suffit pas. Il y a d’autres professions comme météorologue, océanographe, et surement des tas d’autres. C’est pas que je doute de tes qualités de géologues, mais je ne compte pas sur la géologie pour résoudre le problème du climat. C’est pas suffisant.
      Bon j’arrête là sinon ça va commencer à se compliquer.


    • #797321
      le 25/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

      @ Squalospinax

      Les tsunamis sont des conséquences d’une forte activité sismique sous marine et n’ont pas de rapport avec le climat.”

      Voilà une bonne "expertise" typique d’un "bac + 5" (10,15...), il est certain qu’en se fondant sur de telles certitudes, la science véritable ne risque pas de progresser !
      Et bien moi, je vous affirme que climat et activité sismique sont étroitement liés, et pour cause !
      On n’est pas sorti de l’auberge...


    • @ Neuneu qui comme Ulysse

      Vous affirmez du haut de votre chaire...mais d’arguments que nenni.
      Cela me fait penser à quelque chose, ou plutôt quelques personnes :)

      Affirmation 2 plus loin dans le fil "dit de discussions" et toujours pas de contre-arguments : le fait que l’on soit tous illégitimes à parler climat et qu’il parait que nous ne prenions pas les choses (quelles choses ? les castagnettes de Valls ?) par le bon bout, des incidents d’incidence donc.

      Je propose donc que l’on cesse de débattre, que l’on dissolve E&R, que l’on supprime internet, que l’on se coupe tous la langue et les mains (pour ceux qui sauraient écrire) et que l’on s’unisse afin de construire un lieu, un espace où vous pourrez pérorer ... seul mais plus contre tous.

      J’en ai rencontré des zèbres dans ma vie mais là c’est le pompon ! Peut être un cadeau des cloches de Pâques, qui sait...


    • Moi j’ai bac-2 mais je suis aussi allé 2 fois à la mer de glace, vous devriez y aller vous aussi, c’est une promenade vivifiante et sympa, à l’entrée il y a un panneau qui dit niveau en 1950, puis un autre disant niveau en 1980, 1990, 2000. Le glacier a reculé de 100 ou 150 mètres, comme tous les glaciers du monde.
      Les lacs et mers intérieures diminue de façon constante, photo satellite à l’appui et relevé sur place au sol, le cas de la mer Morte et le plus connu, le cas de la mer d’Aral est le plus dramatique, sur 5 grands lacs Maliens dans la boucle du Niger, 3 sont aujourd’hui à sec, c’est la raison de la monté du trafic de coke puis de l’apparition du terrorisme djihadiste et enfin de l’intervention Française, les populations locales dépendaient de ces lacs et elles ont été contrainte de s’adapter !
      Quand au niveau des mers et des océans, il suffit de partir en vacance cette hiver dans le golfe de Gascogne ou en Corse, c’est hors-saison touristique mais vous pourrez observer le balaie des barges qui s’occupent à réhausser le niveau de la plage pour éviter de perdre trop de territoire émergé et comprendre où passe la taxe carbone. Sinon vous pouvez aussi vous payer un chouette voyage en Polynésie si vous avez des économies, vous pourrez discuter du problème avec les indigènes, certains ont style de vie primitif mais ils parlent le Français et ils ont constaté qu’ils perdaient leur territoire, ça les préoccupe parce qu’ils ont une très faible surface habitable chez eux.


    • #797919
      le 25/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

      @ Squalospinax

      Ce qu’il y a de bien avec les guignols de votre espèce, c’est que l’on peut déjà prédire que, dépourvu du moindre argument, ils se contentent d’insulter ceux qui pourraient pourtant les instruire de l’essentiel à côté duquel ils passent sans jamais le voir. Faut dire qu’ils sont fiers ces médiocres tellement convaincus de leur "science" qu’ils préfèrent se ridiculiser à diffuser leurs dogmes bien appris mais qui ne reposent sur rien !
      Allez, retournez faire des pâtés sur la plage, un de vos tsunamis finira bien par vous emporter, vous et vos certitudes d’ignorant patenté...


    • Re @ Neuneu qui comme Ulysse

      Arrêtez de vous gargariser de grâce, vous ne remuez que du vent et cela ne vous honore pas.

      Si je suis un guignol ou un ignorant patenté tellement convaincu de « ma science » que je dispense des dogmes ( ? des) ne reposant sur rien, et bien je vous réitère ma demande :
      Puisque vous sous-entendez être capable de nous instruire, qu’attendez-vous pour commencer à avancer un tout petit argument, un fait infime, une information, ceci afin d’étayer vos prétentions si toutefois elles ne relèvent pas d’une simple bouffée délirante.
      Allez-y que l’on discute sur quelque chose de concret, non ?
      Soyez constructif car pour le moment vous tournez en rond et je crains que vous vous ridiculisiez.
      Alors qu’est-ce qu’il a à dire le Monsieur ? J’aimerais me coucher moins idiot ce soir ( si si !)


    • @ jojo : et tout ça avec 0.17°C d’augmentation de température en 30 ans... merde alors on est fichu...


  • La balançoire commence a s’user mais ’ils’ vont trouver très vite autre chose pour pouvoir continuer a exister.


  • Oui enfin il n’est pas question non plus de basculer dans un négationnisme aveugle et suicidaire non ?
    Car en admettant que le CO2 ne soit pas responsable (en tout cas n’est pas le seul) du réchauffement, quelqu’un s’est posé la question de l’impact du kérozène sur l’environnement ? Eh oui à chaque fois que des nuages disparaissaient je voyais comme des traces de passage d’avions dans l’air tel l’ escargot ou la limace et comme par hasard il n’y avait quasiment plus de nuages par la suite. Il y a de celà quelques jours.
    Ensuite oui le climat se réchauffe énormément, est-ce l’optimum médiéval ? le CO2 ? la surpopulation ?
    Dans ce jeu de dupes entre ceux qui nient le réchauffement global, probablement (même surement pour certains : http://www.lefigaro.fr/internationa... ) payés par les grands groupes pétroliers.
    Je veux bien que l’on apporte une contre argumentation envers les réchauffistes, même il est du devoir de tout scientifique, mais attention à ne pas tomber dans le piège inverse, qui non seulement divisera les gens entre eux, mais ne fera que servir une fois de plus l’Empire qui quoiqu’on en dise à réussi à récupérer les deux partis pour faire comme il arrive si bien à faire avec l’UMPS.

    Pour moi si réchauffement il y a et plus généralement problèmes environnementales : disparition de la faune flore avec les pesticides, la déforestation ... les sécheresses dues au gaspillage d’eau c’est certainement la société de consommation, en tout cas sa mise en place à qui incombe toute cette responsabilité.
    Je dis il faut que tout un chacun revoit son mode de consommation, combattre nos petits caprices qui veulent le dernier Iphone, pouvoir manger tous les fruits du monde et commencer à boycotter les produits qui viennent d’ailleurs et forcément utilisent les moyens aériens et bateliers et là le jour où un écolo en prend l’initiative, je lui envoie personnellement un message de félicitation.
    Donc j’ai également fait d’une pierre deux coups puisque j’ai évoqué un problème que soulève la mondialisation.

    Pour moi il est plus sage de dire : Dieu Saul Sait.

     

    • Tout scientifique serieux et independant connaissant bien la science de la climatologie insiste sur le fait que le Soleil est la principale cause du des changements climatiques....


    • @francky

      En général, les scientifiques sérieux ne suivent pas une directive. C’est comme si on avait des scientifiques qui suivaient l’idéal de la complémentarité des sexes et d’autres celui de la théorie du genre. La science ne doit se baser que sur des observations et laisser libre cours au jugement populaire, afin de se forger son opinion. Enfin malheureusement on est obligé de faire confiance à des scientifiques, même s’ils peuvent se tromper.

      Même la science arrive à diviser les gens, c’est dire à quel point on est tombé.


  • Si vraiment une serre est en train de se former autour de la terre on va finir en merguez .


  • #795922

    Aucun scientifique, aucune donnée, aucun rapport sérieux dans ce bordel qu’on nome le GIEC !
    Il faut savoir que pour ces gnomes, le soleil, ses explosions, ses cycles n’ont aucun impact sur la planète..seul l’homme est responsable, l’homme, ce minuscule grain de sable de la galaxie qui existe depuis hier matin si on le compare à l’échelle du temps.

    Nous vivons une fin de cycle de 25920 ans (précession des équinoxes - cycle du système solaire), il y a aussi l’arrivée des planétoïdes près de Pluton qui perturbent notre galaxie.

    Nos ancêtres parlaient de "principe de l’alpha et de l’oméga" (c’est quoi le GIEC ?)

    Jean-Pierre Garnier Malet parle d’accélération du temps en cette fin de cycle (fin des temps), il avait prévu la 5ème explosion solaire (7 espacées de 30 ans) en août 2003 alors qu’elle aurait du arriver en 2019 (1ère explosion solaire 1899 - 1929 - 1959 - 1989 (accélération du temps) - 2003 canicule).

    Voilà ce qui explique les changements climatiques .. et ce n’est que le début.

     

  • Réchauffement climatique ? C’est possible puisque l’on est dans une période inter-glaciaire. Tout le monde a entendu parler de l’Homo sapiens dans un environnement de toundras avec Mammouth, rennes, Rhinocéros laineux (Würm, la dernière glaciation). De nombreux cycles glaciaires et inter-glaciaires sont connus depuis la fin du Tertiaire (Pliocène). Ce ne sont pas les seuls détectés : des cycles à l’échelle des ères géologiques, des étages géologiques également...jusqu’à des cycles à très petite échelle (voir petite ère glaciaire du Moyen-Age).
    Donc où sommes nous dans tout ces cycles ? Pas vraiment possible de le savoir.
    Le climat change ? La belle affaire, c’est le cas depuis des centaines de millions d’années.
    La faute au CO2 ? Non, c’est le contraire : l’augmentation du CO2 atmosphérique en est l’effet, pas la cause.
    Cause des variations climatiques ? Les variations de l’activité du soleil, de la trajectoire de la Terre et de l’inclinaison de son axe de rotation + dérive des continents avec modifications des courants marins.
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

     

  • #796961
    le 24/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

    Toujours personne pour aborder ce sujet par la bonne incidence ?
    Sortez de votre formatage "pro" ou "anti", la science s’affranchit parfaitement de l’idéologie !
    Oui, le climat est perturbé, non ce n’est pas accidentel, oui l’origine humaine ne fait aucun doute, oui le CO2 et sa fable de l’effet de serre ne sont que foutaises !
    Qu’est-ce qui fait le climat ? Les vaches qui pètent ?
    Un volcan actif en Indonésie produit plus de CO2 que toute l’humanité mais c’est l’automobiliste qui est taxé alors que le transport ne constitue qu’une infime partie de la production de CO2 d’origine humaine ! P..., remettez-vous à penser ! Ma voiture consomme trop mais ses deux tonnes ne me posent pas de problème, j’ai des pneus "verts" ...

     

    • #797302
      le 25/04/2014 par The Slender-Man / Solidarité à Norbert Jacquet
      Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

      Ma voiture consomme trop mais ses deux tonnes ne me posent pas de problème, j’ai des pneus "verts" ...

      Cool ! Vous avez une Ford GT ? Qu’est ce que je rêverais de posséder une de ces voitures : Plymouth Superbird, Dodge Viper, Ford GT40 ( ou la GT ), Ford Mustang ou alors une Corvette C-5.

      Des voitures lourdes, rapides, à un prix qui par rapport à leurs performances et à leur concurrents ( BMW, Mercedes, Ferrari, Porsche etc... ) est extrêmement faible, et solides.

      Mais c’est sur, ça risque de ne pas plaire à nos bobo-écolo-gauchistes de Paris !

      Amicalement,

      The Slender-Man


    • TRES CHER MAITRE

      Toujours personne pour aborder ce sujet par la bonne incidence ?

      => Alors quelle serait la bonne incidence pour vous ? Je serais très curieux de vous lire à ce sujet.

      Sortez de votre formatage "pro" ou "anti", la science s’affranchit parfaitement de l’idéologie !

      => C’est un beau lieu commun mais le premier problème est qu’un lieu commun est considéré par certains (exemple Jacques Ellul) comme l’expression d’une idéologie. Et le deuxième problème est que Science et idéologie ont souvent, bien au contraire, des rapports pour le moins incestueux (voir ce que peut produire les consensus ou l’anarchisme épistémologique pour ne citer que ces deux phénomènes).

      Oui, le climat est perturbé, non ce n’est pas accidentel

      => Oui et non. Amen. Dire qu’il est « perturbé », que cela soit « accidentel » ou non, fait appel à un jugement de valeur. Il varie oui, parfois rapidement et inopinément. Nous devons accepter cela malgré notre nombrilisme et notre volonté de puissance, et évidemment nous adapter.
      Qui fait la liste de ce qui est perturbé ou non. Vous ?

      Oui l’origine humaine ne fait aucun doute

      => Dans ma chasse incessante aux sophismes et à l’emballage dialectique, ceux qui écrivent « aucun doute », « certainement » ou « incontestablement », pour ne reprendre que ces exemples ne font que provoquer une énooooorme moue dubitative épicée d’un brin d’ironie.

      Oui le CO2 et sa fable de l’effet de serre ne sont que foutaises !

      => Non. Voir périodes « greenhouse » de la partie moyenne du Crétacé ou de l’Eocène. Reste à en disséquer tous les tenants et aboutissants (processus adiabatiques en particulier).
      Le cas échéant, rejoignez donc des incertains comme les créationnistes !

      Qu’est-ce qui fait le climat ?

      => Et bien là je vous pose la question aussi puisque vous me refusez les compétence pour y répondre. C’est LA question fondamentale. Peut-être pourriez-vous nous faire la grâce d’une démarche propédeutique et nous expliquer au préalable ce qui fait…les saisons. Merci d’avance.


    • La science au delà de sa simple observation via des appareils de mesure, se conjugue bien souvent avec l’idéologie de la personne, ou en tout cas son opinion. Il n’y a aucun problème à celà pourvu que l’on ne tombe pas dans des élucubrations grotesques.


    • #797937
      le 25/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

      @ Squalospinax

      Instruire les cons est une entreprise trop ambitieuse pour être menée à son terme, désolé !
      Vous me faites penser à ces automobilistes bien dressés qui choisissent un véhicule en fonction de ses "Airbags" mais qui se contrefichent de son inertie et de l’efficacité de ses freins ! Et oui, le meilleur moyen pour ne pas être victime d’un accident c’est être en capacité de l’éviter...


    • Re @ Neuneu qui comme Ulysse

      Après les affirmations dogmatiques, l’absence absolue et totale d’arguments, ceci ayant été dénoncé par mon précédent message, nous voici arrivés à l’étape suivante des sots (je me permets cette saillie en tant que vous n’hésitez pas à employer le mot « con », qu’il me soit spécifiquement destiné ou qu’il soit adressé à la cantonade, tout en m’étonnant de la mollesse de la modération sur ce point là…). Cette étape suivante est l’attaque ad hominem.

      Donc si je résume bien le fond de votre pensée :
      -  nous sommes des cons incapables de comprendre, d’être instruits par vos lumières
      -  sans connaître les champs de nos compétences, de notre instruction complémentaire autant que de nos éventuels centres d’intérêts, vous nous condamnez sans appel du haut de votre intransigeance et de votre suffisance
      -  vous vous autoproclamez spécialiste du sujet qui nous occupe sur ce fil de discussions mais sans avancer la moindre petite idée ni le moindre début d’argument consistant ou univoque. Votre désolation, faute de mieux de votre part, ne révèle que votre escroquerie intellectuelle, votre mépris envers vos semblables ainsi que votre totale incapacité à mener un débat CONSTRUCTIF. D’aucuns pourraient même vous reprocher « de noyer le poisson » voire d’user de "cache misère" avec vos salmigondis automobilistiques.

      Je voudrais souligner enfin le fait que moi, résistant en mal de vérités, de déconstructions et de ré informations, je m’étonne fortement de votre attitude, plus analogue à celle des ces illégitimes qui nous pourrissent la vie (pour faire simple en tant qu’esprit simple) qu’à de vrais esprits éclairés et désirant l’être et tournés vers l’avenir avec ses pairs afin de reconstruire une société basée sur de vraies valeurs.
      En d’autres termes, que faites vous ici et pourquoi ? On n’est pas sortis de l’auberge…
      Le pire dans l’affaire est que vous ne semblez pas vous en rendre compte.

      Allez, un petit effort, quand même, merde (avec ou sans castagnettes) !


    • #798715
      le 26/04/2014 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Impact humain sur le climat : le rapport qui contredit le GIEC

      @ Squalospinax

      Ne perdez pas votre temps, tous les effets de manche de l’avocaillon de l’Empire que vous êtes ne me détourneront pas de mon ambition à amener le nombre à penser juste.
      A ceux qui ont le mérite de douter, je les invite à se poser les bonnes questions, et les bonnes questions sont toujours hors cadre, comme les réponses qu’elles appellent.
      Dans tous les domaines et particulièrement dans ce qui relève de la connaissance scientifique, des dogmes sont relayés afin que le peu puisse garder son avantage concurrentiel. Les "vérités" assenées dans les universités ne sont là que pour asseoir le pouvoir des "élites", envisager l’impossible comme une hypothèse de départ n’est donc en rien absurde.
      Alors, pour ce qui est de l’escroquerie intellectuelle, elle se situe dans la science officielle et non dans le message que je tente de faire passer...
      Je connais des paysans bien plus brillants que nos "élites", ceux-là ne trichent pas avec les observations qu’ils sont (eux) en capacité de faire, ils ont une perception du réel bien plus pertinente que les pseudo-spécialistes qui n’envisagent jamais leur discipline comme faisant partie d’un tout qu’ils ignorent parfaitement, et le climat ne déroge pas à la règle...
      Apprenez à voir plus haut que l’horizon, vous comprendrez pourquoi certains tsunamis n’ont rien de naturel, mais ne comptez pas sur moi pour donner les réponses aux questions que vous ne vous posez pas. Cela serait contreproductif, l’effort doit venir de celui qui veut savoir, cette règle est immuable, ce n’est pas parce que notre époque "moderne" l’a bannie que je dois m’empresser de l’oublier.


    • @ Neuneu qui comme Ulysse 1 :

      Bon, en résumé vous n’êtes capable que de balancer des attaques stupides et inutiles, des procès d’intention, de la masturbation intellectuelle erronée et assujettie à une idéologie que vous croyez appartenir à la résistance. Mais en fait ce genre de comportement se rapproche plus à mon sens de ce que je connais et ai pu péniblement subir de la part de jeunes boutonneux antifas.
      Trêve de plaisanteries et puisque vous avez le flacon et point l’ivresse (du blabla sans idées ni faits), la forme sans le fond, ainsi que l’étonnante virtuosité à anathématiser sans argumenter, à rejeter les informations apportées par les autres sans JAMAIS apporter les votre, vous me faite penser à un BHL de pacotille.
      Passons aux choses réellement sérieuses pour celles et ceux qui d’aventure liraient encore ce pénible fil de discussion.

      Vous affirmez sans preuves que l’origine de certains tsunamis est liée aux modifications climatiques. Soit.
      A moins que vous brûliez les connaissances humaines dans un gigantesque autodafé (les bonnes et évidemment les mauvaises) admettez que si la tectonique des plaques (dérives des continents, sismique, volcanisme…) a un impact sur le climat, le contraire semble a priori beaucoup plus étonnant…mais exact, je vous l’accorde.

      Il y a un article qui se balade sur le net, succinct et incomplet (le journaliste n’a pas tout saisi) et des gens qui lisent cet article sans l’assimiler correctement, faute de connaissances suffisantes.

      La publication d’origine est la suivante :
      G. Iaffaldano, L. Husson, H.-P. Bunge, 2011. Monsoon speeds up Indian plate motion. Earth and Planetary Science Letters, v. 304 (3-4), p. 503-510.

      L’avez vous lu, vous qui semblez tout savoir ?
      Pour faire court, les auteurs montrent que l’augmentation de l’intensité de la mousson provoque un accroissement de l’érosion de la partie orientale de l’Himalaya, ceci favorisant à la fois la progression de la plaque indienne dans la plaque asiatique ainsi qu’une légère rotation antihoraire, la partie orientale avançant de fait plus vite que la partie occidentale.

      (à suivre)


    • @ Neuneu qui comme Ulysse 2 :

      A titre documentaire sachez qu’à la fin du Primaire il y avait un continent unique, la Pangée. Il s’est séparé ensuite en deux parties : la Laurasie dans l’hémisphère nord (Amérique du Nord, Europe et Asie) et le Gondwana dans l’hémisphère sud (Amérique du sud, Afrique, Madagascar, Inde, Antarctique et Australie). Un océan, la Téthys séparait ces deux masses continentales.
      Chacune des deux parties s’est fragmentée puis les plaques continentales issues du Gondwana ont migré vers le nord provocant la réduction progressive de la Téthys et la création de montagnes (arc alpin au sens large, de l’Atlas marocain jusqu’en Asie du sud-est).
      La plaque indienne est « entrée dans le ventre mou » de la plaque asiatique au début du Tertiaire formant ainsi l’Himalaya, la chaîne de montagnes la plus haute au monde. Cette collision et la continuation du trajet de la plaque indienne ont provoqué et provoquent encore des séismes. Ces séismes se produisent au contact de deux masses continentales donc.
      L’augmentation de la mousson a donc un impact sur ces séismes d’après la publication sus nommée.

      Mais rien à voir, très cher Monsieur, avec les tsunamis.
      La tectonique indo-asiatique se déroule en milieu purement continental.
      Pour qu’il y ait tsunami in faut 1 : des séismes, 2 : que ces séismes aient lieu au sein de plaques océaniques donc avec une tranche d’eau importante. La profondeur moyenne des océans est de 5 km. J’ai beau chercher, je ne trouve pas de masses d’eaux importantes dans la collision indo asiatique.
      Les séismes océaniques (la grande majorité se situant dans la ceinture de feu du Pacifique) correspondent à une rupture des contraintes en milieu solide à plastique (à l’échelle géologique) et cette rupture provoque une importante libération d’énergie mécanique, souvent elle-même à l’origine de la propagation d’une onde.
      Cette onde provoque le déplacement de grandes masses d’eau, les tsunamis.

      (à suivre)


    • @ Neuneu qui comme Ulysse 3 :

      Après, je suis peut-être ignorant et donc en attente d’une démonstration solide prouvant qu’il y a une corrélation entre la vision du réchauffement climatique global de la pensée unique et les tsunamis.
      Sachez que si l’on se réfère à cette pensée unique et a son scénario, on devrait s’attendre à une réduction de la mousson, pas a son augmentation comme mis en évidence dans l’article de Iaffaldano & al.
      Sachez également que les modifications de la mousson sont encore considérées comme naturelles et non d’origine anthropique, faute de démonstrations consistantes et surtout imprévisibles dans l’état actuel de nos connaissances.

      Après si vos « lumières » de néo résistant hésitant et ébauché vous amènent à jeter le bébé avec l’eau du bain et à douter de la TOTALITE des connaissances humaines autant que de développer une paranoïa hypertrophiée à l’endroit de l’ensemble de ces mêmes connaissances et de ceux qui les prouvent et les partagent, il ne vous reste plus qu’à nous démontrer que 2 + 2 ne fait plus 4.
      Je suis ouvert à tout puisque je suis à la recherche d’une certaine vérité et que je suis opposant au système depuis près de 40 ans (j’ai l’âge canonique d’Alain SORAL).

      PS : de belles cartes paléogéographiques montrant l’évolution de la Terre, et en particulier le trajet de la plaque indienne sont consultables ici (voir en particulier les liens des périodes K-T (65Ma), Eocene (50Ma) et Oligocene (35Ma) ) :
      http://jan.ucc.nau.edu/rcb7/mollglo...

      Voili voilu


  • Afficher les commentaires suivants