Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Impensable aujourd’hui

Extrait de "Docteur Popaul" (Claude Chabrol, 1972)

Docteur Popaul est un film de Claude Chabrol réalisé en 1972, avec Jean-Paul Belmondo et Mia Farrow.

 

Synopsis :

Paul Simay, étudiant en médecine, épouse Christine, une jeune femme pas très belle et maladroite. Son père est directeur de clinique. Christine est heureuse malgré les nombreuses aventures de Paul avec ses maîtresses. Mais un accident de voiture le rend paraplégique et impuissant. Il se remémore son passé de coureur de jupons, de sa prédilection pour les femmes laides qui lui fit longtemps préférer Christine à sa jolie sœur Martine [1]…

 

Extrait :

Notes

[1] Source : Wikipédia.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

141 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #801390
    le 29/04/2014 par RD999
    Impensable aujourd’hui

    C’est amusant certes mais que faut-il en conclure ?

     

    • #801484
      le 29/04/2014 par bouffon
      Impensable aujourd’hui

      Faut tout vous prémâcher ou vous pensez pouvoir réfléchir par vous même et trouver vos propres idées ? C’est pas le drive-in de chez McDo ici :-)


    • #801487
      le 29/04/2014 par JAGGER
      Impensable aujourd’hui

      Mais c’est le propre des bons films l’ami, tu es libre d’en conclure ce que tu veux, selon ce que tu en as compris.


    • #801497
      le 29/04/2014 par blabla
      Impensable aujourd’hui

      rien a part le fait peut-être que la beauté c’est comme la taille du nez c’est relatif et a chacun ses goûts ....heu ses égouts selon les cas.


    • #801504
      le 29/04/2014 par totote69
      Impensable aujourd’hui

      J’imagine que c’est pas politiquement correct au niveau du féminisme :D


    • #801507
      le 29/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      La réponse est dans le titre, ce genre de film ne pourrait plus sortir de nos jours sous peine de manger 25 procès d’association de défense de mon cul sur la commode.


    • #801525
      le 29/04/2014 par laurent
      Impensable aujourd’hui

      Que si,belkacen vallaut najat avait occupé le poste de ministre du droit des femmes à l’époque, le film de Chabrol aurait été cen-su-ré.


    • #801530
      le 29/04/2014 par F.Fournier-Aubry
      Impensable aujourd’hui

      Qu’en conclure ?... Eh bien qu’il n’y a pas si longtemps, une époque bien plus vivable -car avec une plus grande liberté : de ton et d’action- éxistait !


  • #801399
    le 29/04/2014 par Marguerite
    Impensable aujourd’hui

    Impensable aujourd’hui ?
    Au contraire il y a bien là tous les ingrédients caractéristiques de l’idéologie du cinéma d’aujourd’hui.

    Regardez bien cet extrait :
    - dévalorisation du féminin (or le féminin c’est la mère, la transmission, l’épouse : notions absentes et auxquelles dans cette séquence est substitué la notion du support sexuel pour une sexualité de type pornographique)
    - promotion d’une sexualité prédatrice
    - promotion d’une sexualité de loisir (le loisir étant aussi présenté comme ingrédient de la prédation)
    - exhibition photographique sexuelle
    - monétisation sexuelle (via le pari)
    => 4 éléments structurants de la pornographie
    - la seule allusion à la maternité est une allusion péjorative : "un moule à mongoliens"
    - présence d’un symbole morbide, la main de squelette, dans des prises de vues ostensibles et euphémistiques "récréatives" (le personnage joue avec)
    - pédérastie symbolique : échange sexuel masculin dans lequel l’élément féminin est irreprésenté ou représenté par omission et truchement (photographies d’exhibitions)
    - tabac associé à l’attitude libertaire ...
    - vocabulaire : occurrence qu’un statisticien qualifierait d’anormale dans la surreprésentation du vocabulaire sexuel péjoratif et vulgaire ; inversion des valeurs beau/laid ; quelqu’un souhaite poursuivre l’analyse ?

    Impensable aujourd’hui ?
    Vraiment ?
    C’est de la naïveté ou juste une méconnaissance fondamentale des "convictions" de Chabrol ?

     

    • #801496
      le 29/04/2014 par Bobo
      Impensable aujourd’hui

      Comme quoi le cinéma est gangrené depuis très longtemps. C’est irregardable.


    • #801528
      le 29/04/2014 par domz
      Impensable aujourd’hui

      Toutes ces caractérisitiques, tu peux les appliquer au film "Confession d’un dragueur" de Alain Soral, ou même à sa vie :)


    • #801536
      le 29/04/2014 par Wotan
      Impensable aujourd’hui

      Vade retro, Puritanisme !


    • #801543
      le 29/04/2014 par F.Fournier-Aubry
      Impensable aujourd’hui

      C’est drôle en lisant votre message, je n’ai pu m’empecher de penser à cette interview de Léo Ferré... http://www.youtube.com/watch?v=Uh-C...


    • #801628
      le 29/04/2014 par Athenien
      Impensable aujourd’hui

      Bravo Marguerite pour ton message qui exprime à la perfection ce que je pense. Cet extrait me parait très vulgaire et après on s’étonne que la société part à vau-l’eau. Vive la femme Kleenex ! Gauche du travail et droite des valeurs ?


    • #801697
      le 29/04/2014 par RD999
      Impensable aujourd’hui

      Intéressant merci pour ce message !

      domz : oui nous avons tous nos contracdictions et chez Soral c’est là qu’est la sienne !


    • #801746
      le 29/04/2014 par piston
      Impensable aujourd’hui

      Toutes ces caractérisitiques, tu peux les appliquer au film "Confession d’un dragueur" de Alain Soral, ou même à sa vie :)

      Je ne vois pas où tu veux en venir Soral n’est pas surhumain, on peut faire des reproches à son travail.


    • #801751
      le 29/04/2014 par Marguerite
      Impensable aujourd’hui

      @ F.Fournier-Aubry

      tiens, une petite video de Leo Ferré... le chanteur "engagé" monégasque qui se met en entrant dans l’écurie jet set de Barclay,et très précisément à ce moment-là, à entonner tous les slogans de la "liberté", du judeo-communisme et de l’anarchisme de playmobils de l’époque (avec un peu d’anti-consumérisme, c’est bien l’anti-consumérisme dans le showbizz, ça fait vendre). Donc en cherchant un lien histoire de poster quelque chose même si vous n’avez rien à dire, vous pensez à Léo Ferré.
      Amusant.


    • #801755
      le 29/04/2014 par piston
      Impensable aujourd’hui

      Une excellente analyse à laquelle je ne peux que souscrire, il suffit de regarder un peu plus la tv et on verrai qu’on est envahi de cette façon de penser
      ps : les pubs suffisent largement pour faire ce constat


    • #801792
      le 29/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      Du puritanisme ? Pourtant, le message de Marguerite est très juste. Si on emploie tant d’énergie dans la lutte contre le féminisme, ce n’est pas pour inverser la laideur, mais pour l’éradiquer afin de revenir à des valeurs saines inscrites dans le respect mutuel des deux sexes. Du puritanisme pour vous peut-être, mais il s’agit très certainement de la société la plus durable et la plus florissante.


    • #802299
      le 30/04/2014 par Duke de Pouille
      Impensable aujourd’hui

      Parfait, Marguerite, vraiment parfait. Votre commentaire capture impeccablement l’esprit de l’indignation face à cet extrait : beaucoup de prétention niveau logos, au moins autant de prétention niveau morale, hélas presque aucune conclusion pertinente, mais par contre de la capillotraction à gogo.

      Vos dénonciations de la morbidité et la pédérastie symboliques dans l’extrait sont les moments où votre message touche au sublime. Délicieusement drôle. J’ai aussi beaucoup apprécié le passage où vous énoncez quatre "éléments structurants" de la pornographie, comme si vous aviez une maîtrise conceptuelle du sujet, et où vous étalez en fait un entendement de la pornographie dramatiquement pauvre et caricatural, digne de la première ménagère moralisante venue.

      Bref, Marguerite. Évitez de vous prendre pour une intellectuelle. Vous n’en êtes pas une et cela se voit. La prochaine fois contentez-vous d’énoncer votre mécontentement sans l’habiller d’un enrobage analytique qui ne convainc que vos camarades d’indignation, et vous ridiculise aux yeux des autres.


    • #802642
      le 30/04/2014 par Marguerite
      Impensable aujourd’hui

      @Duke de Pouille

      Après la référence au chanteur le plus rebelle (à part Johnny) de l’usine Eddie Barclay, voici donc la logorrhée hystérique de l’indigné façon Cohn Bendit ou Thierry Levy (deux grandes victimes de la morale, de la ménagère et de tous ceux qui ont le ridicule de ne pas penser que l’on doit interdire d’interdire la merde).
      Et toujours pas d’argument.

      Passez le relai à un autre pseudo, on verra s’il y a matière.


    • #802913
      le 30/04/2014 par Duke de Pouille
      Impensable aujourd’hui

      J’ai lu votre réponse cinq ou six fois, Marguerite, mettant toute mon énergie à essayer d’en capter le sens, les sous-entendus, tout ce fatras.

      J’ai lâché l’affaire. C’est une fausse réponse, le genre qui au fond n’est là que pour démotiver l’interlocuteur en rendant le débat confus et visqueux, et ainsi vous permettre d’obtenir le dernier mot avec en prime la conviction d’avoir été juste et cinglante.

      Ou alors c’est votre expression qui est confuse et visqueuse. Peu m’importe.

      Les sottes dotées d’un peu de culture sont les pires. L’ambiance instaurée par le féminisme les autorise à se prendre pour des philosophes dès qu’elles dissertent un peu, alors que leurs élucubrations auraient plutôt leur place dans un salon de coiffure.

      J’attends la nouvelle réponse juste et cinglante que vous m’adresserez, mais je vous rassure tout de suite : vous aurez le dernier mot. Je ne rentre pas dans ce jeu-là avec les coiffeuses, elles y sont imbattables.


    • #803113
      le 30/04/2014 par Marguerite
      Impensable aujourd’hui

      Duke de Pouille

      Bonjour à votre coiffeur alors !

      Mais ne lisez pas trop les magazines pour pédales qui dit-on y jonchent les tablettes : ça déteint.


    • #803740
      le 01/05/2014 par Marion Sigaut
      Impensable aujourd’hui

      Bravo ! Merci pour nous toutes Marguerite.


    • #803921
      le 01/05/2014 par Ahcène - Constantine
      Impensable aujourd’hui

      Bravo Marguerite, vous avez vu juste. Moi aussi je n’ai pas compris en quoi est-ce impensable ! ! !


  • #801404
    le 29/04/2014 par bleuez
    Impensable aujourd’hui

    tres dégradant pour la femme . on peut faire mieux que mettre cet etat d esprit avilissant a l affiche.
    et de façon artistique et tres comique :https://www.youtube.com/watch?v=H-I...


  • #801406
    le 29/04/2014 par Docteur Prolo
    Impensable aujourd’hui

    Chabrol,
    Un esprit libre !
    et copain de fac de Jean-Marie à l’Université de Droit.

     

    • #801598
      le 29/04/2014 par berla
      Impensable aujourd’hui

      Chabrol, copain de jean marie, mais tristouille de la nouvelle vague.


  • #801418
    le 29/04/2014 par damien
    Impensable aujourd’hui

    Aujourd’hui on pourrait dire :
    plus elle est moche, plus elle l’a ramène en faisant la féministe ! (à ses dépends et aux dépends de tous)
    et les belles par imitation suivent soit double effet kisskool

    La beauté morale c’est malheureux mais ça va bien souvent la beauté esthétique.
    Apaisé dans sa tête, la belle équilibré peut éventuellement s’adonner à la beauté morale.

    Chaque époque à ses codes on dirait, ce qui fait dire aux apprentis sorciers ont va user de cette plastique humaine à notre avantage -> faire du genre.

    Le concours de baise de moche à la fin est un peu exagéré, je me demandes si le mal est pas déja dans cette baise trop facile pour être honnête, comme dans la cognée dans l’arbre. Quels fruits ça peut amener ça ? avec le recul on le devine ?

    Celle à l’allure un peu "mongole" remporte le concours, Timsit a pris cher pour moins que ça :)

     

    • #801569
      le 29/04/2014 par geboul
      Impensable aujourd’hui

      Notre ami à très bien répondu, impensable car justement Timsit a dû payer pour une blague sur les mongols.
      Soit en France il y a liberté d’expression et donc on peut tous dire soit y a des limites à la paroles et du coup frauder changer de constitution.
      Et en plus je me suis bien marrer et tous ce du bâtiment qui travail en équipe parle souvent comme ça et oui si on réunis que des bonhommes c’est le sujet d’entente.


    • #801701
      le 29/04/2014 par RD999
      Impensable aujourd’hui

      Je crains que vous n’ayez raison : il y a ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien...

      Seul le temps permet d’égaliser un peu ce triste constat.


  • #801419
    le 29/04/2014 par Louis
    Impensable aujourd’hui

    Max Boublil y a consacré un clip, ça compte pas ?


  • #801423
    le 29/04/2014 par padrepio
    Impensable aujourd’hui

    J’ai bien ri, merci !


  • #801425
    le 29/04/2014 par Gilles
    Impensable aujourd’hui

    Impensable ? Regardez "J’aime les Moches" de Max Boublil.

     

    • #801714
      le 29/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      ça n’a rien à voir et puis quand tu est membre de la communauté, tu as plus de privilèges que les autres.

      Boublil, c’est prétendument de l’humour. Mais c’est de l’humour poubelle, bien crasseux, à la Michael Youn - montre ton cul et gueule dans un hygiaphone. Un film est soumis à une censure qui n’a rien à voir avec la censure du monde musical ou autre.


    • #802131
      le 30/04/2014 par Stev
      Impensable aujourd’hui

      Tentez plutôt "j’m les moches" de Stupeflip...


  • #801438
    le 29/04/2014 par Szczebrzerzyszczykowski
    Impensable aujourd’hui

    Impensable en effet : une brochette d’hommes et fiers de l’être, clope-sur-clope à l’intérieur d’un établissement public, l’alcool qui coule à flots, parler-vrai, jeux de hasard et… des Francs français sur la table !
    Et à la fin, une bagnole fabriquée en France, et sans pot catalytique.
    Un petit côté "paradis perdu"… :)

     

    • #801577
      le 29/04/2014 par Aze
      Impensable aujourd’hui

      C’est vrai que des mecs ivres dans un bistrot rempli de fumé ça me fait rêver...Mais si vous rajoutez une voiture bien polluante c’est le paradis !
      Enfin, un soucis de génération sans doute !


    • #801770
      le 29/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      @Aze

      Enfin, un soucis de génération sans doute !

      Ne soit pas trop dur non plus. Tu verras dans quelques années quand tu auras bourlingué dans ce monde que tu regretteras ton passé plus libre et plus vrai. Et vu que tout change de plus en plus vite, tu risques même de changer de discours plus vite que tu ne le penses.

      Bien sur en tant que jeune tu penses que les gens "d’avant" étaient soumis et qu’ils étaient forcé de tolérer la fumée de cigarette des autres. Mais la réalité, si tu l’avais vécue, était tout autre. Concernant la pollution des voitures, tu penses être dans un truc écologiste, mais en terme de carbone, le simple fait de poster un message ici est plus polluant que de tourner 100 km sans pots d’échappement (j’exagère à peine), et je ne compte même pas tout la pollution que tu génère en tant qu’homme (ou femme) moderne comparé aux gens du passé qui étaient soumis à la cigarette des autres. Tu vois où je veux en venir ?

      Techniquement, tu est à l’ouest.

      Amicalement,


  • #801440
    le 29/04/2014 par marlon branleux
    Impensable aujourd’hui

    Et après on dit que les hommes ne se fient qu’au surfait et à l’apparent. ^^

    Ce passage n’est pas vraiment machiste : il montre, au contraire, que mêmes les laiderons ont leur chance.


  • #801455
    le 29/04/2014 par Bristol sans alcool
    Impensable aujourd’hui

    Il y a eu des bons films dans lesquels Belmondo a joué. Et, effectivement, aujourd’hui ils seraient censurés, dans notre belle démocratie pleine de liberté.


  • #801457
    le 29/04/2014 par tv
    Impensable aujourd’hui

    Je ne comprends pas le pourquoi de cette vidéo. Je ne connais pas la suite du film, s’il y a une morale ou quoi derrière, mais l’extrait est assez dégueulasse.

     

    • #802290
      le 30/04/2014 par H.Gallo
      Impensable aujourd’hui

      Comme déjà dit précédemment, si tu ne comprends pas c’est que soit tu ne consulte pas bien E&R, soit tu ne consulte pas assez E&R.
      Et si ce n’est le cas pour l’un ou pour l’autre ; tu pers très clairement ton temps à consulter E&R.


  • #801464
    le 29/04/2014 par Sylvain
    Impensable aujourd’hui

    « Baiser une moche, c’est moins compliqué et plus marrant. » 100% terroir, merci Belmondo !

     

    • #801704
      le 29/04/2014 par RD999
      Impensable aujourd’hui

      Cela n’a plus court : de toute façon c’est oui ou non inutile d’insister et si c’est oui c’est de suite.


  • #801466
    le 29/04/2014 par vvrroouumm
    Impensable aujourd’hui

    Impensable certes et je comprends votre propos ; toutefois on ne peut pas dire que cet extrait soit d’une grande élégance.


  • #801470
    le 29/04/2014 par Kamel
    Impensable aujourd’hui

    Hahaha ! qu’est-ce que je me suis marré ! Y a de sacrées baiseuses chez les moches, faut savoir ce qu’on veut aussi ! Un bon coup au visage pas très fin ou une bombasse frigide ??


  • #801478
    le 29/04/2014 par Henri XI un peu
    Impensable aujourd’hui

    Indispensable en effet ! Décidément ce site périclite, plus de réactivité (indispensable) ou alors du n’importawak comme ici. il faut désormais aller chercher l’info, la vraie, ailleurs.

     

    • #801678
      le 29/04/2014 par kayasson
      Impensable aujourd’hui

      Il n’y a pas que la politique dans la vie !
      Quand à l information, on est inondé d information,vraie ou fausse.... connaitre chaque detail de chaque dossier n’est pas indispensable.

      Etre un site d information pure,ou d’information continue présente beaucoup d inconvénients aussi...comme être totalement dépendant de l’actualité ..regardez BFMTV quand il ne se passe rien...c’est pathétique.

      Après peut être qu E&R à ses raisons d’être un peu moins en première ligne...


    • #801975
      le 29/04/2014 par MARISIS
      Impensable aujourd’hui

      Je trouve pourtant la lecture des commentaires très instructive !


  • #801482
    le 29/04/2014 par maryam
    Impensable aujourd’hui

    bonjour,

    c est plutôt de la mauvaise plaisanterie cette vidéo ;

    les hommes ne sont pas tous fidèles ??? c est quoi cette histoire !!!
    et les femmes, elles sont toutes belles ; un tour chez le coiffeur, un peu de maquillage, un régime, et le tour est joué

    amicalement,

    maaryam

     

    • #801674
      le 29/04/2014 par chouardien
      Impensable aujourd’hui

      Je dirai qu’on a la femme qu’on mérite.
      Pour moi il faut en prendre une qui vieillira bien, moralement (c’est plutôt l’affaire de l’homme), et physiquement (son potentiel de départ).
      Après, que chacun soit heureux.


  • #801502
    le 29/04/2014 par Julbergen
    Impensable aujourd’hui

    Faudrait faire un remake avec Isabelle Alonso en conquête et Soral en Belmondo.

     

  • #801535
    le 29/04/2014 par Aiguiseur de guillotines (cherche emplois, urgent)
    Impensable aujourd’hui

    Que celui qui ne s’est jamais tapé un boudin lui jette la première pierre.
    Moi mème, dans ma jeunesse, certains lendemains de cuite furent... "surprenants"
    o_O

     

    • #801721
      le 29/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      C’est quoi un boudin ? Comment juger une femme ? sur son physique uniquement, sur sa beauté d’âme, sur son élégance, sur sa façon de faire l’amour. Car il y a des "boudins" qui sont des amours et qui te font décoller au plumard.

      Entre une cagole siliconée et pot de peinture (maquillage), et une femme élégante, intelligente et au potentiel amoureux intéressant mon choix est vite fait. Après on peut ne pas aimer les fortes, ou même les maigrichonnes, mais il en faut pour tout les goûts.

      Ah oui, critère n°1, une femme non-névrosée ... mais je doutes que ça existe encore dans nos sociétés modernes. En tout cas, c’est en voie de disparition.


  • #801546
    le 29/04/2014 par david
    Impensable aujourd’hui

    Au niveau vulgarité on trouve bien pire de nos jours , mais il est vrai qu’ entendre parler de "beauté morale" à la télé à l’ heure actuelle ca parait impensable !


  • #801556
    le 29/04/2014 par antiseptique !!!!
    Impensable aujourd’hui

    je sais plus quel artiste disait : "dieu a inventé l’alcool pour que les moches puissent baiser".

     

  • #801562
    le 29/04/2014 par karimbaud
    Impensable aujourd’hui

    férocement et délicieusement méchant !...mais quand y a l’talent !

     

    • #801691
      le 29/04/2014 par OhSyrie
      Impensable aujourd’hui

      Il est souvent intéressant d’inverser les rôles dans ces cas-là... et l’on peut se demander quelles genres de réactions auraient des hommes si à la place de Belmondo et consorts on mettait un groupe de femmes s’exprimant de la sorte. N’entendrait-on pas fuser ou ne penserait-on pas très fort des phrases comme "Oh la bande d’all..." ou "Ah les p’tites sal..." ??

      Le choix de proposer ce genre de vidéos ici (avec leurs titres signifiants) et les réactions qu’elles suscitent révèle tout de même EN PARTIE un état d’esprit particulier des responsables du site et de certains de ses habitués vis-à-vis des femmes...

      Signé UN trentenaire qui n’idéalise pourtant en aucun cas les femmes.


    • #801901
      le 29/04/2014 par piston
      Impensable aujourd’hui

      @oh syrie, tout à fait d’accord avec toi, il faut que les gars qui ont poster cette vidéo s’imagine qu’on parle de leur fille et qu’on fasse ça à leur fille pour comprendre


    • #802054
      le 30/04/2014 par oeildufaucon/ hommage à gilbert
      Impensable aujourd’hui

      Sauf que l’homme est la femme ne sont pas interchangeable, si tu voulais l’analogie, avec la femme ce serait trouver l’homme le plus pauvre possible, si tu connaissais rené girard et le désir mimétique tu dirais moins d’ânerie , est ce que ce serait marrant ... je sais pas vraiment mais en tout cas , ce que je dénote, c’est que c’est typiquement une réaction bien pensante de dire " et l’inverse alors" , ton commentaire et du niveau de court-metrage sortie il y a quelque mois sur justement la place inversé de l’homme et la femme dans la société, ou tu vois un homme se faire agressé par des cadras en joggins ... franchement là c’est le niveau 0, pour un trentenaire il n’est jamais trop tard tu sais.

      TheSlender-man


    • #802063
      le 30/04/2014 par rapluie
      Impensable aujourd’hui

      @OhSyrie
      Salut,
      Je pense qu’il n’y a pas besoin d’inverser (mais pourquoi pas) les rôles pour que nous comprenions car ça reviens au même ; ne pense tu pas que les femmes pensent aussi ce genre de trucs (traduit en langage femme bien-sur).

      Il faut simplement prendre cette vidéo avec humour, et ceux qui ce sentent visé peuvent, soit riposter par l’humour, soit éviter ce genre de vidéos qui ne pourraient que les fâcher encore plus ^^.
      Il peut y avoir d’autres solutions auxquels je n’y ai pas pensé mais, en tout cas, se retenir de poster des vidéos humoristiques n’est pas la solution. Car l’humour n’est pas sensé être un argument valable auquel on prête attention ; ce qui compte c’est d’avoir le droit d’en parler et surtout que ça soit DRÔLE et recherché ; pas comme un certain Jérémy Ferrari (qui manque cruellement de finesse dans ces vannes).

      De plus, la première minute est très sensée et beaucoup de femmes (type Nabila) feraient mieux de cogiter dessus !
      ps : il est vrai Alain Soral est un gros macho ;) c’est clair et nette il s’en venterait presque haha


  • #801564
    le 29/04/2014 par AtropoS
    Impensable aujourd’hui

    Bonjour,

    Bébel, LE type même du français qui a servi de modèle pour le personnage de Cobra (le dessin animé pas le nanard avec Stallone). Machouillant un cigare, buvant un cognac, dissertant avec humour en bottant le cul des méchants. Les femmes sont quand même plus girondes dans le manga.

     

  • #801603
    le 29/04/2014 par Soldat du Christ
    Impensable aujourd’hui

    J’imagine si les "tontons flingueurs" revenaient à notre époque, Bernard Blier, Jean Gabin, Michel Constantin et surtout le grand Lino Ventura. Putain la gueule qu’ils tireraient, ces grands machos grandes gueules mais gros coeur, en voyant ce qu’est devenue la France et la société française, le mariage pour tous et bientôt la PMA et GPA, la Fistinière, les Femen, les lesbiennes ultra-féministes, les transexuels à géométrie variable, les pédophiles revendicatifs, le pouvoir politique traître et abject gangréné par la judéo-maçonnerie… J’imagine quelqu’un expliquant la théorie du genre à Lino Ventura, que toute sa vie il est passé à côté de sa vraie nature féminine et qu’il aurait dû porter maquillage outrageux, bas résille et talons hauts. Ouarf, Ouarf, comment il t’aurait dézingué tout ça ! Parce que ces gens-là portaient en eux les vraies valeurs de la France et des Français. Et je suis éternellement lié, merde quand même, à cette France-là, celle du béret, des flonflons, du biniou, de la valse musette, de la Jeannette troussée dans les foins, de la baguette et sauciflard avec un bon kil de rouge et de la chanson paillarde, nom de gueu de la digue du cul ! Merde aux envahisseurs venant d’une autre planète, on en a ras la soucoupe !
    Signé : un Français blanc, péquenot, catho, tradi, hétéro, macho, droit dans ses bottes de valeurs universelles et intemporelles… et alors ? Vive la France de Clovis, saint Rémi, Charlemagne, Saint-Louis, Philippe le Bel, Jeanne d’Arc, Louis XVI et le Christ-Roi !

     

    • #801933
      le 29/04/2014 par moa
      Impensable aujourd’hui

      En changeant la mentalite des hommes pour aimer la mode , se sont laissé entrainer dans la passion des gays pour le cult du corps, je suppose qu en islam cest pour ça qu ont sorts en djelaba, la societée accepte de passer des lois divines aux lois des hommes puis s etonnes des injustices , ceux sont mes thories sans certitudes, je me demande qui dans ce monde sais quelque chose.


    • #801938
      le 29/04/2014 par marlon branleux
      Impensable aujourd’hui

      @ Soldat

      Des fois, je me dis que s’ils revenaient à notre époque : ils se prendraient quelques râteaux au départ et très vite ils voleraient de conquêtes féminines en conquêtes féminines, tellement ils apparaîtraient comme la résurrection de la virilité dans une France globalement castrée. Même les Femen se la boucleraient en leur présence. Même Francis Blanche ou Bertand Blier seraient des sex-symbol par rapport à une population de "mâles" actuels qui tiennent du personnage joué par Claude Rich que d’homme dignes de ce nom. Triste ! Arriver en soirée avec un costard aussi simple et chic que ce qu’ils portent vous fait passer pour un extra-terrestre et vous rend ridicule ; encore plus si vous avez la même mentalité qu’eux ! Il faut venir à plusieurs habillés de cette façon et près à agir comme eux pour faire impression.


    • #802081
      le 30/04/2014 par Francois Desvignes
      Impensable aujourd’hui

      Souvenons-nous : César a cru nous coloniser mais c’est nous qui l’avons converti au Christianisme en 314 (baptême de Constantin) et sauvé des Huns à la bataille des champs catalauniques (453) puis qui avons relevé l’empire de ses ruines après l’abdication du dernier empereur le 4 septembre 476

      C’est la république qui tombe en ruines, sous le poids de sa corruption, pas la France.


    • #802379
      le 30/04/2014 par Xavier57
      Impensable aujourd’hui

      Les dernière lignes du commentaire de "marlon branleux" sont très intéressantes.
      L’élégance masculine a été entièrement détruite à la fin des années soixante. Un costume bien coupé, une paire de chaussures glacée et une cravate correctement nouée représentent une masculinité parfaitement assumée. Un homme élégant n’a que faire de la mode. Cette dernière est féminine et éphémère. Vous n’avez qu’à observer les nœuds de cravate des divers employés de banque que vous croiserez dans les rues. C’est un désastre. Je n’ai que vingt-ans, mais l’idée de sortir sans un minimum de tenue ne m’a jamais traversé l’esprit. L’élégance est d’abord un respect de soi et des autres. La chemise, les chaussures, les pantalons... sont des vêtements masculins que les hommes d’aujourd’hui ont délaissés. La différence physique entre l’homme et la femme passe aussi par l’habillement. Vous n’auriez jamais pu faire porter de tee-shirts et de jean à un Lino Ventura ou à un Humphrey Bogart, ni de costume/cravate à une Catherine Deneuve des années soixante.

      Certains ici me diront sans doute qu’être élégant coûte cher, ce qui est faux. Les hommes, et surtout les jeunes d’aujourd’hui préfèreront toujours dépenser plus de cent euros dans une paire de baskets Nike, plutôt que dans une veste correctement coupée. Ce n’est donc plus qu’une question de choix et d’éducation. Je rajouterai également qu’il n’est pas nécessaire de posséder une quantité infinie de vêtement. Là aussi, le "shopping" et la consommation sont à mon sens deux choses essentiellement féminines.


  • #801666
    le 29/04/2014 par Ravenor
    Impensable aujourd’hui

    Les mecs se tapent des filles moches parce que c’est plus facile et les belles filles se tapent des mecs mochent parce qu’ils sont blindés. Au moins le mâle fait du social, il soulage les filles moches et éventuellement les belles filles, sans faire de discrimination au portefeuille. Comme disait Soral si les filles écartaient les cuisses par gentillesse et non-pas par profit ça se saurait et les SDF seraient aux anges.

     

    • #801764
      le 29/04/2014 par piston
      Impensable aujourd’hui

      Comme disait Soral si les filles écartaient les cuisses par gentillesse et non-pas par profit ça se saurait et les SDF seraient aux anges.
      Je te renvoie ta remarque : si les hommes auraient des relations avec des filles au regard de leur personnalité et non de leur physique, ça se saurait et les filles ne seraient pas tous en train de suivre une mode de plus en plus avilissante et ne cèderait pas à la tentation de la chirurgie.

      Tout ça pour te dire que ta remarque est fausse parce que la société a pervertir autant l’homme que la femme.


    • #801994
      le 29/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      @Piston

      Vous sous-entendez que les hommes, par leur attitude, ont été les instigateurs de l’hyper-sexualisation de la société ainsi que de l’hystérie névrotique qui affecte les femmes et les induit à recourir éperdument aux pratiques chirurgicales. Rien de plus faux.

      Le regard nostalgique que vous portez sur la société idyllique substituée par cette farce post-soixante-huitarde n’appartient à rien d’autre qu’au domaine de la tradition, une création masculine. Le rapport homme/femme centré sur la famille était perçu comme facteur stabilisateur des relations entre hommes et femmes, et nous préservait de la superficialité immanente au monde moderne que vous décrivez.

      Le féminisme, quant à lui initié par des hommes d’une certaine classe en premier lieu, a été propulsé par l’indigence féminine de l’époque, et s’est toujours affairé dans l’espoir de défaire cette source de prospérité. La déflagration du paradigme familial (ou du système "patriarcal" comme elles l’appellent (terme très féministe) ) a justement été amorcée par la libération sexuelle, fer de lance du féminisme, l’affranchissement de la morale, et bien évidemment des "convenances" chrétiennes qui subsistaient encore. Par la suite, les femmes féministes n’ont fait que perpétuer cette destruction au fil des générations et se sont fait les partisanes, d’abord de leur propre malheur, du malheur des autres femmes, mais surtout du malheur des hommes qui n’ont fait que subir cette réalité. Leur propre malheur, car elles ne tirent de jouissance que l’instant éphémère de leur jeunesse, et ne construisent rien. Le malheur des autres femmes, car bien que prudes originellement, elles ne s’aperçoivent que trop bien que la seule source d’épanouissement dans un système individualiste et cosmétique est d’orchestrer leur propre déchéance dans l’extravagance, jusqu’à en devenir d’une banalité confondante.

      Aujourd’hui, si il est un bénéficiaire de ce système articulé sur le cul, ce n’est ni l’homme ni la femme. La femme ne construit rien, l’homme nage dans la solitude. Si il est un responsable, il s’agit des deux. L’homme par son inaction et sa tolérance insipide en second plan, la femme par son activisme destructeur en premier plan.


    • #802145
      le 30/04/2014 par piston
      Impensable aujourd’hui

      Si pour l’homme le critère beauté est important, pour la femme c’est le confort matériel. C’est ce que je voulais démonter par l’exagération (comme Ravenor l’avait fait) . Et, si tu veux parler de tradition, ces critères sont valables depuis la nuit des temps ya qu’à voir les contes où la pauvre et belle paysanne se marie avec le riche prince. C’est aussi ça les genres c’est la différence dans la sélection, c’est ce qui fait qu’un homme est poussé à travailler avec ambition et la femme a prendre soin d’elle.
      Et puis quand tu écris "la femme par son activisme destructeur", faut arréter de tout mettre sur le dos de la société, la société c’est nous et ces femmes ne sortent pas de nul part, elles ont été filles d’un père qui avait le devoir de lui inculquer certaines valeurs...


    • #802193
      le 30/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      "Et, si tu veux parler de tradition, ces critères sont valables depuis la nuit des temps ya qu’à voir les contes où la pauvre et belle paysanne se marie avec le riche prince."

      Vous avez une très petite idée de la tradition si elle ne se résume qu’à des comtes de prince dans des donjons. Et selon moi, le critère de "sélection" n’était pas forcément la richesse, mais surtout la bravoure. Observez le monde d’hier et d’aujourd’hui, vous verrez que les désirs féminins ont drastiquement changé, car la société a changé. Vous ne pouvez pas balayer l’intronisation de la perversion depuis Mai 68 d’un revers de main, car toute la société est régit par ça, désormais. Même monsieur Woodman l’a remarqué, c’est dire...

      Hommes ou femmes, riches ou pauvres, tout le monde trouvait son compte, de quoi s’épanouir et fonder une famille. Ce n’est plus à l’ordre du jour.

      "Et puis quand tu écris "la femme par son activisme destructeur", faut arréter de tout mettre sur le dos de la société, la société c’est nous et ces femmes ne sortent pas de nul part, elles ont été filles d’un père qui avait le devoir de lui inculquer certaines valeurs..."

      C’est pourtant vous qui avez écrit : "Tout ça pour te dire que ta remarque est fausse parce que la société a pervertir autant l’homme que la femme."

      Moi, je pose des noms sur cette "société".

      Les femmes disposent aujourd’hui d’un monopole éducatif sur leurs enfants qui est appuyé par un très fort privilège juridique. La répudiation des pères n’est plus à démontrer, et beaucoup (trop) d’enfants ne sont rien d’autres que de mi-orphelin sans père. On ne peut pas exclure les pères, les déresponsabiliser dans le même temps, et leur jeter la pierre par la suite.


    • #802320
      le 30/04/2014 par Piston
      Impensable aujourd’hui

      Les femmes disposent aujourd’hui d’un monopole éducatif sur leurs enfants qui est appuyé par un très fort privilège juridique. La répudiation des pères n’est plus à démontrer, et beaucoup (trop) d’enfants ne sont rien d’autres que de mi-orphelin sans père. On ne peut pas exclure les pères, les déresponsabiliser dans le même temps, et leur jeter la pierre par la suite.

      Quand il y a un divorce, la plupart des hommes sont plus préoccuper par leur nouvelle conquête qu’à éduquer leurs enfants. Pour moi, les hommes sont autant responsables de cette situation que les femmes. D’autant plus, qu’en tant qu’homme on a plus de devoirs qu’une femme, donc s’il y a quelqu’un qui aurait du agir c’est bien l’homme. Il faut pas se cacher derrière les femmes.


    • #802393
      le 30/04/2014 par Piston
      Impensable aujourd’hui

      Les hommes sont plus préoccuper, quand ils divorcent, par leur nouvelle conquête que par l’éducation de leur enfants...
      Si le père a été éloigné par le système c’est parce qu’il s’est laisser faire, oui certes ya eu de la manipulation mais il nous reste notre libre arbitre. On est toujours responsable de ce qui nous arrive. La responsabilité c’est ce qui fait un homme, sans ça c’est un ramolli, il faut arrêter de ce cacher derrière les femmes. Pour moi, en tant qu’homme on a plus de devoir qu’une femme.
      Je ne prétend pas dire la vérité c’est ma façon de voir les choses.


    • #802411
      le 30/04/2014 par dede
      Impensable aujourd’hui

      « Et puis quand tu écris "la femme par son activisme destructeur", faut arréter de tout mettre sur le dos de la société, la société c’est nous et ces femmes ne sortent pas de nul part, elles ont été filles d’un père qui avait le devoir de lui inculquer certaines valeurs... »

      Le modèle égalitariste forcené malignement porté par les franc-maçons à mener à une mort à petit feu de plus en plus flamboyant.
      Je me demandes si certains peuvent comprendre avant de disparaitre ?

      Plus de père, plus de mère, mais des parent 1 et parent 2 dans la loi et de plus en plus dans les faits des parents 0.

      Les seule structure qui se renouvelle sont encore familial qu’elle soit :
      * "rétrograde" (suivant le vocabulaire progressiste bien biaisé), style famille traditionnelle catholique
      * "exogène" (de plus en plus accentué par réaction), familles d’ailleurs qui s’implantent style musulmane


    • #802505
      le 30/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      "Quand il y a un divorce, la plupart des hommes sont plus préoccuper par leur nouvelle conquête qu’à éduquer leurs enfants. Pour moi, les hommes sont autant responsables de cette situation que les femmes. D’autant plus, qu’en tant qu’homme on a plus de devoirs qu’une femme, donc s’il y a quelqu’un qui aurait du agir c’est bien l’homme. Il faut pas se cacher derrière les femmes."

      Vous incriminez les hommes en leur imputant un caractère irresponsable tout en omettant de dire que cette irresponsabilité est non seulement grandement partagée, mais qu’elle a été dépêchée par les femmes feministes, preuves à l’appui.

      Voici un graphiques calculant le pourcentage croissant des enfants mi-orphelin depuis Mai 68 pour corréler ce phénomène avec le féminisme :

      https://docs.google.com/spreadsheet...

      Autant vous dire que la charge éducative n’est pas confiée aux pères, mais bien aux mères.

      Les demandes de divorce sont le fait principalement des femmes, encore une fois croissant depuis Mai 68, et presque exclusivement pour des motifs ridicules et irresponsables. Et malgré la tendance exacerbée des femmes pour la rupture conjugale, il n’y aucune parité en termes de droits.

      http://aimeles.over-blog.com/articl...

      Et voici comme certaines femmes déresponsabilisent les hommes en tant que pères devant la loi : https://www.youtube.com/watch?v=1rS...

      Le divorce est donc extrêmement profitable aux femmes puisqu’il leur garantit quasiment le revenu d’une pension alimentaire versée par l’ex-conjoint.

      Que les hommes soient responsables, c’est une évidence et je l’ai déjà affirmé dans mes précédents messages, ce n’est absolument pas le propos. Je décris une réalité, à savoir celle de l’ascendance juridique indéniable des femmes sur les enfants lorsqu’elles sont en instance de divorce, vous ne faites que me dresser des conjectures fondées sur votre propre interpretation de ce que vous croyez être le masculin en légitimant l’exclusivité aberrante des femmes au regard de la loi. Si vous pensez que les pères se foutent de leurs enfants et font prévaloir la jeunette sur leurs bambins, allez plutôt le raconter au nombre toujours plus grandissant d’hommes désamparés face à un système misandre au sein d’un contexte sociétal féminisé.


    • #802583
      le 30/04/2014 par Tremah
      Impensable aujourd’hui

      Si on parle juste des divorces, effectivement c’est juste une façon de voir les choses, car la séparation est demandée dans 70% des cas par la femme - créant le phénomène des "mères célibataires" - qui hérite en outre du foyer conjugal près de deux fois sur trois. Ce que vous décrivez au sujet des hommes délaissant leurs enfants après un divorce pour se remettre à courir est de plus en plus un vieux cliché... aujourd’hui, c’est plutôt le phénomène l’inverse qui se met en place et dans lequel certains voient d’ailleurs encore un signe de la "féminisation" de ces pères attachés "comme des mères" à leur progéniture.

      Autant analyser objectivement les faits sans tomber dans le misérabilisme androcentré mais sans se voiler la face non plus.


  • #801729
    le 29/04/2014 par anon
    Impensable aujourd’hui

    dans confession d’un dragueur on comprenait l’inverse, que la belle est bien mieux moralement qu’une moche.

     

    • #801997
      le 30/04/2014 par dudule
      Impensable aujourd’hui

      "La beauté se donne... la laideur se refuse.’
      Louis de Tralepuit
      Maître de conférence honoraire à l’université de Gadagne (Vaucluse).


  • #801739
    le 29/04/2014 par piston
    Impensable aujourd’hui

    Si c’est ça être un homme, ça serai tellement facile même un ado de 15 ans serait un homme.
    C’est tout ce que je hais, parler que de sexe. Pour moi un homme c’est celui qui construit une foyer stable, éduque sa descendance pour qu’elle lui fasse honneur, se bat pour sa famille, se lève le matin pour travailler, a le respect pour ses enfants et sa femme de ne jamais aller voir ailleurs.
    Faut pas confondre virilité et vulgarité, il n’y a pas plus vulgaire que Joe Star et il n’y a pas plus virile que Nasrallah. Et, le seul a être un homme dans les deux c’est Nasrallah.

     

    • #801980
      le 29/04/2014 par amélie
      Impensable aujourd’hui

      Merci pour ce message qui résume tout à fait ce que je pense de ce qu’est véritablement un homme digne de ce nom. Marre de certains mecs qui sont ou se disent des "dissidents" et prétendent que les mecs, eux, ne peuvent comprendre ce qu’est la chasteté et ensuite la fidélité (des trucs de nanas), ont autre chose à faire que de s’occuper de leurs mômes... rassure-moi piston, t’es un mec ou pas ? Si oui ça me rassurerait carrément sur le fait que les hommes existent toujours, quoiqu’en nombre réduit.
      Signé : une fille qui essaie très humblement de concilier dans la mesure de ses moyens beauté physique (parce que c’est ce qu’on voit en premier, et que la beauté fascine et peut élever) et morale (parce que c’est l’essentiel, que de jolis yeux sont vains s’ils n’y mènent pas).


    • #801993
      le 29/04/2014 par Jeff
      Impensable aujourd’hui

      Du calme camarade, ça s’appelle un film, du cinéma, bref un divertissement, quoi^^ Un peu comme Valls qui gueule dans un micro, on y croirait presque mais ça reste du théâtre pour nous divertir.


    • #802096
      le 30/04/2014 par manipsecrete
      Impensable aujourd’hui

      Entièrement d’accord !

      des valeurs qui se perdent et que les médias n’hésitent pas à détruire


  • #801748
    le 29/04/2014 par pandanlagl
    Impensable aujourd’hui

    Ça me rappelle une blague de Walter dans un sketch qui évoque les effets secondaires de l’alcoolisme. Il a passé une nuit à boire et il se réveille :

    "Mais ; c’est pas ma chambre
    mais, c’est pas ma femme
    mais, c’est pas une femme."


  • #801763
    le 29/04/2014 par Les jeux sont faits
    Impensable aujourd’hui

    C’est du cinoche, la réalité vue à travers un prisme.
    Avec de la thune en jeu qui voudrait croire sur parole un type qui dit avoir couché avec une fille juste en montrant une photo d’ elle ?
    En tout cas j’ai souris, c’est pas tordant, mais amusant.
    C’est déjà pas mal.
    Sur le fond il va de soit que dans la vraie vie la beauté morale n’est pas corrélée à la beauté physique, deux esthétiques dont on peut se réjouir qu’elles soient un tantinet subjectives, en tout cas la seconde. Dans ce domaine on trouve tout et son contraire.


  • #801852
    le 29/04/2014 par Human
    Impensable aujourd’hui

    Hé ! oui, c’est la plus belle...
    https://www.youtube.com/watch?v=HDL...


  • #801863
    le 29/04/2014 par Tremah
    Impensable aujourd’hui

    Mouais... on appelle ça une scène d’auteur dans le jargon. Chabrol, cinéaste quasi officiel du régime subventionné pendant des décennies pour écrire ce qu’il voulait, comme il voulait, sans vraiment être Kubrick ou Bergman, pour se faire plaisir, quoi, c’est surtout ça qui me choque en fait.

    Scène qui illustre assez bien les défauts grossiers et la médiocrité du cinéma français post nouvelle vague : oubli de la dramaturgie, dialogues "épate-bourgeois" surécrits mis dans la bouche de "prolos" à la langue forcément râpeuse et obscène... Désolé, je trouve que c’est de la merde, tant sur la forme que sur le fond. A vrai dire, on est plus dans le cynisme post soixante-huitard que dans le réalisme français... inversez les rôles et vous avez à peu près "Sex and the City".

    Du reste je doute que cette France-là ait réellement existé, sauf, évidemment, dans les fantasmes de M. Chabrol...

     

    • #801946
      le 29/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      inversez les rôles et vous avez à peu près "Sex and the City".

      Heureusement que tu précise à peu près car franchement les comparaisons ne sont valables que lorsque les choses sont comparables. Tu me diras, il y en a qui comparent la Joconde à Nabilla, ou qui prennent la Femen Ina en modèle pour Marianne. A notre époque, on ose toutes les comparaisons.

      Après c’est pas vraiment le débat, le débat réside plus sur la liberté de ton, en particulier la volonté de réduire l’homme a l’état de laquais de sa dame et où ce genre de discours ne serait plus vraiment tolérable dans un film subventionné justement.


    • #801962
      le 29/04/2014 par Marc
      Impensable aujourd’hui

      @ Tremah

      Merci !

      Tout est à peu près dit et très bien dit, sur Chabrol et la nouvelle vague, sur le mépris du populo qui donnera ensuite les Deschiens, et les beaufs qui confondent vulgarité et virilité. Je préfère de beaucoup le cinéma réaliste d’avant le putsch des Cahiers du Cinéma et de la bande à l’inquisiteur Truffaut, et la France qu a inventé l’amour courtois à celle de cette beaufitude intégrale. Bébel est bien plus à son affaire dans des films comme Les Mariés de L’An II, L’Incorrigible, Un Singe en Hiver que dans ce Chabrol sans intérêt.

      Et je préfères faire partie de ces "ringards" qui considèrent encore la galanterie comme une vertu cardinale pour un homme digne de ce nom, qui tiennent la porte aux dames, belles ou pas, et leur laisse les sièges dans les transports aux heures d’affluence.On peut être TRES sévère avec les féministes MLF, Femen et Fouresto-compatibles, les hystériques gynocentrées, sans se comporte comme le dernier des mufles. Dommage que parfois Alain (et ses disciples) glissent dans ce travers facile et pas très glorieux. Il y a pourtant bien mieux à faire ! Soyons sérieux, et laissons aux faibles d’esprit ces facilités grasses et médiocres.

      Amitiés à tous


    • #801987
      le 29/04/2014 par blobfish
      Impensable aujourd’hui

      Vous avez raison ce film est de la merde sur la forme et sur le fond. Et le public français (à qui on ne martelait pas chaque jour ce qu’il devait aimer ou ne pas aimer) ne s’y est pas laissé prendre : ce film n’a pas eu un grand succès et on n’en entend plus parler depuis sa sortie en salle. C’est dire !


    • #802231
      le 30/04/2014 par Tremah
      Impensable aujourd’hui


      Heureusement que tu précise à peu près car franchement les comparaisons ne sont valables que lorsque les choses sont comparables. Tu me diras, il y en a qui comparent la Joconde à Nabilla, ou qui prennent la Femen Ina en modèle pour Marianne. A notre époque, on ose toutes les comparaisons.

      Argument formaliste. Mets quatre pétasses autour d’une table parlant de la taille du pénis ou de leur dernière soirée chippendale, et tu vas avoir une avalanche de commentaires pudibonds et moralistes.

      Après c’est pas vraiment le débat, le débat réside plus sur la liberté de ton, en particulier la volonté de réduire l’homme a l’état de laquais de sa dame et où ce genre de discours ne serait plus vraiment tolérable dans un film subventionné justement.

      Le culte de la "liberté de ton" est précisément un truc de gaucho des années 70 qui a conduit à celui de l’impertinence obligatoire façon canal+ (deschiens, grosland, etc.)

      Dans cette scène, le "personnage" de Belmondo tourne à l’auto-caricature grossière. Virilité surjouée et déjà dans une cruauté compensatoire qui annonce en creux la dévirilisation à venir... s’essuyer les pieds sur des laiderons infériorisés pour ne pas avoir à devenir un "laquais de service" auprès d’une belle, c’est plutôt la virilité démissionnaire. Relis le texte d’intro, le personnage de Belmondo est impuissant.

      "Bon les gars, on est trop nul pour prendre cette ville, attaquons ce petit village".

      Il me semble d’ailleurs - sans avoir vu le film - que le propos de Chabrol est ironique dans cette scène.

      Et puis rien n’est réel... Comment peut-on imaginer un instant que ce genre de scène se déroulait dans les troquets des villages ? A cette époque le Français moyen rencontrait une femme et l’épousait à l’âge de 18 ou 20 ans. C’est une projection de grossièretés bourgeoises et soixante-huitardes sur des personnages présentés comme "populaires", rien de plus.

      Libre à vous d’y voir un sommet de la "liberté de ton" ou une apologie de la virilité à l’ancienne, mais je crois que ça se passe juste dans vos têtes.


    • #802264
      le 30/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      Absolument d’accord avec Tremah. La virilité d’emprunt des hommes post-soixante-huit a préfiguré la dévrilisation masculine par le cynisme rétrograde. Vous vous imaginez bien que pour atteindre un tel point culminant de dévirilisation, il a fallu une phrase intermédiaire pour faire la jonction. Les hommes nostalgiques de l’époque illustré par ce film sont en réalité nostalgique des prémisses de la décadence que nous vivons.


    • #802333
      le 30/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      Pardon pour les fautes en fin de phrase, je corrige.

      *il a fallu une phase intermédiaire pour faire la jonction. Les hommes nostalgiques de l’époque illustrée par ce film sont en réalité nostalgiques des prémisses de la décadence que nous vivons.*


    • #802434
      le 30/04/2014 par Tremah
      Impensable aujourd’hui

      @D.

      C’est tout à fait ça. La phase intermédiaire entre l’homme à l’ancienne et l’homme d’aujourd’hui. Un homme qui a déjà renoncé à son statut (baiser des moches... puis ne plus baiser du tout) et qui se dissimule derrière un cynisme virant à la beauferie et des signes extérieurs de virilité devenus trop lourds à porter, et dont la génération suivante se débarrassera :

      https://www.youtube.com/watch?v=maX...


    • #802781
      le 30/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      @Tremah

      Libre à vous d’y voir un sommet de la "liberté de ton" ou une apologie de la virilité à l’ancienne, mais je crois que ça se passe juste dans vos têtes.

      Tu surinterprète. Personnellement je n’y vois aucun "sommet" ou apologie de la virilité, loin de là. D’ailleurs ce n’est certainement pas le rôle de plus viril de Belmondo.

      Après franchement, j’ai même pas envie de me prendre la tête pour si peu. Vu l’austérité ambiante, il y a des sujets bien plus importants pour débattre.

      A la prochaine camarade.


    • #803272
      le 01/05/2014 par Tremah
      Impensable aujourd’hui

      Je ne te vouvoie pas encore, rassure-toi... c’était un vrai vous vouvoyant.


  • #801873
    le 29/04/2014 par Xavier57
    Impensable aujourd’hui

    A ceux que les bistrots rebutent, vous pouvez toujours imaginer la femme de vos rêves et ce genre d’atmosphère : http://www.youtube.com/watch?v=qyfP...


  • #801902
    le 29/04/2014 par MARISIS
    Impensable aujourd’hui

    ce court extrait révèle une certaine vérité : les mecs moches (et fauchés) font avec ce qu’ils peuvent : des filles moches (et désespérées) ! ben oui, belmondo c’est pas non plus apollon !
    intéressant serait de trouver une version féminine, pour voir la réaction des nombreux mâles qui s’occupent et commentent le site E&R...chiche ? ;)


  • #801930
    le 29/04/2014 par Casanova
    Impensable aujourd’hui

    Cette crotte cinématographique ne grandit pas l’esprit français. Ceci est de la vulgarité à l’état pur qui ne fera rire que les beaufs. Pitoyable !

     

    • #802202
      le 30/04/2014 par moumoune
      Impensable aujourd’hui

      Bravo les mecs , vous me redonnez de l’espoir quand je vous vois donner votre avis comme ca , je me dis que les hommes en France sont encore bien élévés pour certains et courtois , merci .


    • #802370
      le 30/04/2014 par oz
      Impensable aujourd’hui

      @Casanova : c’est du cinéma et pas une vision réaliste de la France et des hommes de France.


  • #802025
    le 30/04/2014 par ferdisland
    Impensable aujourd’hui

    Je suis en désaccord complet avec le message que je perçois dans ce sujet E&R. Cette histoire je l’ai vécu il y a bien longtemps. J’étais dans le rôle flatteur avec mes potes du beau gosse de la bande qui savait faire avec les filles. Sur un pari à la con, style Belmondo dans cet extrait, j’ai été draguer un "thon" suivant l’expression de l’époque. Je n’ai jamais été aussi minable de ma vie. En plus de son physique, je me suis aperçu que la fille avait un pb "mental". Honteusement je me suis défilé. Cette fille je l’ai humiliée devant ses amies et je suis sûr qu"elle a compris.... Un peu comme dans "diner de con" : les bobos qui se foute du prolo. Si c’est ça E&R, ce sera sans moi..........

     

    • #802204
      le 30/04/2014 par moumoune
      Impensable aujourd’hui

      Tu es quelqu’un de bien !! Je suis d’accord aussi !


    • #802284
      le 30/04/2014 par H.Gallo
      Impensable aujourd’hui

      Allo la terre ? Ceci est un film, et n’est aucunement une retranscription d’un idéal. Faut apprendre un réfléchir au delà de l’image même.

      Qui a dit que c’était l’idée que se faisait E&R des relations homme-femmes ? Si tu le comprends ça je pense que E&R n’est effectivement pas fait pour toi.

      Ce qu’il faut pas lire comme conneries... Je vous jure. Heureusement la majorité semble avoir compris le propos.


    • #802351
      le 30/04/2014 par ferdisland
      Impensable aujourd’hui

      ok je me suis un peu emballé hier sur le sujet. Mais quand c’est beauf, c’est beauf... même au second degré. Je ne vois pas trop le message à tirer. S’il faut revoir les navets anciens ou actuels, on n’a pas fini.


  • #802102
    le 30/04/2014 par krs
    Impensable aujourd’hui

    Hahahaha je suis mort !
    Les films de Belmondo j’ai du mal, mais celui ci il me donne bien envie !
    J’ai cru entendre mon grand père avec ses potes et leurs blagues à la con.
    Merci pour ce moment :D . Mais où sont les femens ?


  • #802114
    le 30/04/2014 par noname
    Impensable aujourd’hui

    Comme quoi, on est pas obligé d’être d’accord sur tout sur ER.

    Au premier visionnage j’ai trouvé ça plutôt vulgaire, et assez caricaturale des hommes même si le début avait plus ou moins bien commencé (beauté morale etc..). A la seconde lecture, mes yeux se sont déjà habitués et j’ai pu un peu mieux apprécier la fin, qui n’est pas aussi mauvaise que ça, « imbaisable ? Baisé quand même ! » (récupérant la photo de celle ci), c’est plutôt gentil vu son physique.

    Une autre époque sans doute mais par principe, si je ne souhaite pas céder à un extrême (féministes), il me semble difficile d’accorder plus de tolérance pour l’extrême inverse. Et puis l’image renvoyé de l’homme dans cet extrait s’éloigne plutôt de ce que j’ai en tête. Ici, on a une sorte de voyous, qui bois, qui fume, qui parle mal/de cul, qui joue...bref un branleur qui profite de la vie. Image peu glorieuse de l’homme.

    Quand à la possibilité de diffusion, il me semble, qu’il y a pire, notamment sur le net et que malgré tout il n’y a pas de censure, en fait, la censure aujourd’hui n’a pas le même impact qu’a l’époque parce que le modèle médiatique à changé, la preuve, si Soral et Dieudonné sont bannis de la TV (censure pure et dur) ils ne le sont pas d’internet et vous pouvez trouver de quoi dialoguer longtemps sur les contenus jugés mysogines. Le clip "Robin Thicke - Blurred Lines" ou encore la vidéo de rémi gaillard "free sexe" (youtube) sont un aperçu de ce qui est faisable aujourd’hui sans censure. Si vous êtes un inconnu, vous êtes automatiquement ignoré de tout le monde mais ça n’a rien à voir avec la censure.

    Par contre, les remontés féministes sont mieux organisés et pour la vidéo de remi gaillard il y a eu une remonté médiatique (minime ?) mais ça n’a pas eu d’impact surtout quand les types sont trop populaires (et puis les vidéos sont encore en ligne donc bon...). Pour continuer mes "observations" sur les contenues dispo, il faut noter que les femmes en bonne copieuse font exactement la meme merde et prennent le chemin des mecs en terme de vulgarité, il éxiste une vidéo intitulé, "les filles expliqués aux mecs" ou ces dames sont fier de dire que les femmes sont très vulgaire entre elles et qu’elles parlent cul autant que nous...On est entrée dans une air ou tout le monde critique tout le monde mais ou aucune censure n’est possible.

    Au final, peu importe l’époque, tout est permis, sauf pour soral et dieudonné :D

     

    • #802135
      le 30/04/2014 par késako
      Impensable aujourd’hui

      Impensable aujourd’hui, juste pour rappeler le titre de l’article du site et le propos de ce clin d’oeil cinématographique...

      Impensable aujourd’hui, "serait" de tourner ce genre de scène en 2014, car vous auriez les critiques féministes aux culs...

      Cela ne veut pas dire qu’E&R cautionne que les moches c’est too much, comme certaines réactions que j’ai lues ici !

      Attention hors sujet !

      Impensable aujourd’hui, Impensable aujourd’hui c’est le titreeeeeeeeeeeeee !!! Sinon les critiques LGBTistes et FEMeniste te cisailleraient avec une tronçonneuse thermique sur la croix... Hihihi !

      Phéromone, Phéromone, Phéromone...

      Allez je sors.


    • #802163
      le 30/04/2014 par noname
      Impensable aujourd’hui

      Oui sort prendre un peu l’air...

      D’un point de vue des médias, oui c’est impensable parce que tout à été verrouillé par qui on sait, d’un point de vue de l’époque, c’est faux parce que le mode de diffusion a changé et le contenu sur internet le prouve largement.

      Je me fiche de savoir si ER cautionne ou pas, le titre donne l’impression de regret d’une certaine époque et moi je dis que je trouve cette image de l’homme bien trop ringarde et trop laide par rapport a ce que j’en pense pour qu’on montre cette vidéo en exemple.


    • #802817
      le 30/04/2014 par petit_poney
      Impensable aujourd’hui

      Un commentaire qui sent bon la jeunesse. Je ne pense pas cela seulement à cause de l’orthographe ou du ":D" à la fin...


    • #803308
      le 01/05/2014 par noname
      Impensable aujourd’hui

      Désolé pour l’orthographe, je suis un pur produit de l’éducation nationale..mais j’ai pu compenser avec mon niveau d’intelligence contrairement à d’autres.

      Tiens ? Je vois que ton message ne contient pas de faute petit_poney...ça me fait penser que parfois c’est l’inverse, les mecs investissent tout dans l’orthographe et ont laissés tombé l’intelligence en cours de route...

      Mais la profondeur de ton message vaux peut être toute argumentation connue...Allez rassures toi, personne n’a vraiment envie de connaitre ton avis sur la question...


    • #807524
      le 05/05/2014 par petit_poney
      Impensable aujourd’hui

      Oui, je vois ça, plein ... d’intelligence.


  • #802127
    le 30/04/2014 par Océania
    Impensable aujourd’hui

    Hommes et femmes n’ont pas les mêmes reliefs corporels et n’ont pas pas vécu leur Oedipe de la même manière certes. Le psychologisme exacerbé des femmes n’est peut-être pas une légende mais une fois ce constat fait ceux qui en profitent pour les dénigrer en tant que telles peuvent être qualifiés d’idiots. D’autant que ce dénigrement consiste le plus souvent à les réduire à l’état d’objets sexuels ce qui montre le manque de virilité de ceux qui s’y adonnent.
    La complémentarité des sexes se lit aussi dans le sens d’une même capacité à bien vivre sa condition. Une femme peut et doit être femme à part entière et s’en satisfaire pleinement.
    Si la fréquentation de ce site devait la conduire à regretter de ne pas être née homme ce serait le comble.
    La majorité des préoccupations propres à l’humain sont partagées, même si c’est avec une perception différente, par les deux genres. Trouver un bon bon chéri pour la vie en fait partie. Les critères diffèrent davantage en fonction du vécu que du sexe mais à priori tout le monde place au dessus du reste l’amour partagé. Celui qui à priori réunit ce que tout un chacun privilégie chez le compagnon de route.

     

    • #802153
      le 30/04/2014 par Ipson
      Impensable aujourd’hui

      Si la fréquentation de ce site devait la conduire à regretter de ne pas être née homme ce serait le comble.

      Tout à fait d’accord avec toi, d’autant plus que le souci de nuance fait pour l’immigration à savoir distinguer le patriotisme du racisme n’est pas fait par ER quand il s’agit des rapports homme/femme.

      ER dit avec justesse que la France est un grand pays construit il y a des siècles sans dire les autres pays c’est de la merde. Alors pourquoi vouloir faire l’éloge de l’homme en rabaissant la femme. L’homme est quelqu’un de respectable mais la femme l’est tout autant.


    • #802252
      le 30/04/2014 par Océania
      Impensable aujourd’hui

      Il ne faudrait pas non plus surinterpréter le propos de ER lorsqu’il décide d’éditer cet extrait de film. Mais il est vrai que plus généralement je trouve les commentaires disons contradictoires à l’endroit des femmes à qui il est rapproché d’être des victimes consentantes du système. De toutes façons plus ce dernier se joue de vous et plus il est difficile de déjouer ses stratagèmes : L’autodérision me semble un moyen efficace de sortir de ce piège. Comme le fait Dieudonné se moquant des noirs. C’est plus simple quand l’éducation s’y prête et qu’elle offre la capacité de jauger correctement combien la réelle malveillance est dénuée d’humour.
      Beaucoup de femmes présentant les troubles propres à notre époque sont angoissées par des tas de détails en réalité futiles. D’ailleurs celles qui sembles épargnées parce que souriantes naturellement passent fréquemment pour des demeurées simplettes et "inconscientes". Pas aux yeux de tout le monde fort heureusement


  • #802156
    le 30/04/2014 par jeanpierrrrr
    Impensable aujourd’hui

    A croire que certains ici soient trop jeunes pour comprendre, ou plus féministe que les féministes elle-même. Détendez-vous les mecs.
    Vous seriez incapable d’aller draguer une femme...même la plus moche ! Vous êtes trop pd. ;)
    Dans cet extrait, je n’y vois qu’une liberté perdue d’une certaine époque qui s’éteint. Ça avait son charme. La déconne entre amis, les paris débiles, la virilité etc...bref impensable d’imaginer ça à la TV et dans le réel aujourd’hui ! :)
    J-p

     

    • #802240
      le 30/04/2014 par Benjamin
      Impensable aujourd’hui

      Autant je considère que les commentaires dont vous parlez, sans être pour autant stupides, sont peut-être, pour certains, exagérés ( cette scène reste quand même vachement à prendre au second degré, et il n’y a effectivement pas de quoi en faire une montagne ), autant le coup du "vous dites ça parce que vous êtes des pédés et seriez incapables d’aller draguer une femme", c’est pour le moins puéril, et de la même manière que vous vous interrogez sur l’âge des auteurs de ces commentaires, je m’interroge sur le vôtre. Sérieusement, on croirait entendre une réplique de cour de collège. Si vous êtes, comme vous le laissez entendre, assez âgé pour pouvoir comprendre et apprécier cette scène, à fortiori, vous devriez être capable de garder pour vous ce genre de répliques insignifiantes.

      Pour laisser un message, tout de même un tant soi peu constructif, dans ce qui était au départ une invective, je dirai que cette conception de la virilité est en effet de moins en moins partagée ; quand à dire qu’elle n’existe déjà plus, je pense qu’il faut regarder ailleurs qu’à Paris, et qu’on en verra encore, des mecs comme ça. Quand à dire que leur nombre diminue, je suis d’accord. L’ère Gabin-Ventura incarnait un modèle du genre, parce qu’en dehors de leur gabarit, ce qui, pour évaluer la virilité de quelqu’un, est secondaire, ils étaient dotés de quelques chose qui se raréfie aujourd’hui : la dignité, de la tenue, une profonde élégance morale. La virilité, ça passe par la tête et le coeur, avant d’entrer dans les muscles qui se gonflent.


    • #802258
      le 30/04/2014 par D.
      Impensable aujourd’hui

      Bien au contraire. La drague, et l’hédonisme concupiscent qui en découle, est bel et bien un attribut du féminisme, que cela vous plaise ou non. Faire la court à une femme et la "draguer" forment deux notions bien distinctes. La drague est en réalité une forme de régression maternelle, car elle tronque les rapports homme/femme en leur prêtant une connotation exclusivement sexuelle et individualiste. Des relations forgées dans un tel magma ne peut que déboucher sur l’echec sentimental, la violence, et le divorce, chaque année mieux banalisé.

      L’introduction de la perversion a été le catalyseur de l’abrutissement de la population. Vous êtes un féministe d’une autre époque, mais un féministe quand même.

      A titre informatif, voici une vidéo de Léonidas Durandal qui vous expliquera bien mieux : https://www.youtube.com/watch?v=LAp...


    • #802263
      le 30/04/2014 par jeanpierrrrr
      Impensable aujourd’hui

      En réponse à "Benjamin"

      Avez-vous vu mon clin d’œil à la fin de ma phrase ?
      Arrêtez de tout prendre au premier degré !

      Il n y a plus de place pour la rigolade et la taquinerie entre camarades ici !

      Signé, un mec des années 70’s (Pour te faire une idée de mon âge)


    • #803024
      le 30/04/2014 par arkhamian
      Impensable aujourd’hui

      Haha moi j’ai bien rigolé en lisant ton comm’ JP. Pourtant je suis pas de l’époque mais je vois de quoi tu parles. C’est terrible comme même les mecs aujourd’hui se mettent à réagir comme des gonzesses, à tout intellectualiser. Il faut dire que vu comme c’est devenu coton de tirer un coup, on dirait que même les hommes finissent mal baisés.


  • #802176
    le 30/04/2014 par Marielliste
    Impensable aujourd’hui

    Dans le genre "impensable aujourd’hui", faudrait plutôt aller voir du coté du Jean pierre Marielle des années 70 ! Calmos, les galettes de pont aven, comme la lune, etc...
    Cadeaux :
    http://youtu.be/OxtLpGu3qvk
    http://youtu.be/aunjrum8Kt4
    http://youtu.be/WOhpZTyiUeQ

     

    • #802423
      le 30/04/2014 par Gerard John Schaefer
      Impensable aujourd’hui

      Si tu es "marielliste", tu sais que Jean-Pierre a interprété un privé tantouze dans 4 mouches de velours gris de Dario Argento !
      http://www.lexpress.fr/culture/cine...
      http://blog.dvdpascher.net/index.ph... c’était en 1971 !


    • #802847
      le 30/04/2014 par MaxC
      Impensable aujourd’hui

      les galettes de pont aven

      Énorme souvenir cinématographique. Vous remarquerez que ces films passaient encore à la télévision il y a 20 ans , maintenant c’est fini. Au mieux on te colle un "tontons flingueurs" devenu aussi culte que commercial, et la "grande vadrouille" qui fait toujours un carton. Après c’est mort, que de la merde américaine et des télé-réalités.


  • #802226
    le 30/04/2014 par Eurasien
    Impensable aujourd’hui

    Le frivole et le sérieux.


  • #802255
    le 30/04/2014 par brice willous
    Impensable aujourd’hui

    D’après Fabio dans le film de Soral, c’est plus facile avec les belles, avec les moches, c’est quasi le rateau assuré, ce passage est excellent, très juste. A voir.

    Et quand je lis les réactions de jeunes vierges effarouchées par la vulgarité du mâle, je me dis ...
    ... elle est pas gagnée cette guerre.


  • #802285
    le 30/04/2014 par Le Cynique
    Impensable aujourd’hui

    Les filles moches ne sont pas plus faciles à baiser que les belles... C’est un mythe. D’ailleurs, il me semble que dans le film de Soral, le personnage incarné par Saïd Taghmaoui, le confirme.


  • #802383
    le 30/04/2014 par Batmanitou
    Impensable aujourd’hui

    On est censé trouver ça bien, et être nostalgiques de cette époque de révolution sociétale qui a pondu BHL et Danny le rouge, ou quoi ?

    Demandons à Marion Sigaut ce qu’elle pense de ça, elle qui connait bien le sujet, mais ça m’étonnerait fortement qu’elle cautionne ce genre de propos qui semblent tout de même parfaitement illustrer ses conférences sur la libéralisation sexuelle des années 60.
    Ca ne m’étonne plus que le féminisme ait trouvé des partisans à l’époque, avec des films pareils...


  • #802428
    le 30/04/2014 par brice willous
    Impensable aujourd’hui

    Mais putain, c’est pas ce qu’ils disent qui est important, c’est le fait qu’ils avaient le droit de le dire.
    C’EST LA L’OBJET DE CE POST.

     

    • #804082
      le 01/05/2014 par jedigoy
      Impensable aujourd’hui

      laisse tomber ,certain(e)s ont déjà leur neurones BFMisés !!!!!


  • #802775
    le 30/04/2014 par cristobal
    Impensable aujourd’hui

    Rappelez vous le temps pas si lointain des films qui avais tellement des grosses couilles qu’il fallait acheter un Slip avec la VHS pour les contenir . Les mornifles que balançait Belmondo, les coups de tronches et les giflons de Lino Ventura dans la gueule des plumeaux de l’époque : ces pédales de “yéyés” ! Les phases ou Gabin prenait la parole et ou tout le monde la fermaient pour l’écouter ! La Gueule de Jean Marais ,un pédé avec des couilles, un pédé à l’ancienne qu’on respecte à mort chez FDP !

    Rappelez vous les gueules , rappelez vous les styles que les mecs se payaient , ils puaient le vécus, la clope et la vinasse rouge , l’usine, les vieilles sales de boxe ,les types avaient la classe sans être des taffioles indigestes pour autant !

     

    • #803434
      le 01/05/2014 par Thibault
      Impensable aujourd’hui

      Ce commentaire a été pompé dans un article sur le blog : fdpdelamode
      ça serait bien de le préciser au moins ;)


  • #802830
    le 30/04/2014 par petit_poney
    Impensable aujourd’hui

    Un homme contenté sexuellement, c’est un très mauvais consommateur.

    Le mâle plein de frustration, c’est bon pour la croissance.

    Je suis persuadé que la drague de rue sera un jour interdite, il faudra au moins passer par des sites payants pour faire tourner la machine.


  • #802835
    le 30/04/2014 par Shoatane
    Impensable aujourd’hui

    Fabuleux, exceptionnel


  • #803400
    le 01/05/2014 par xmut001
    Impensable aujourd’hui

    Pouaahhh...Putain, c’est génial.
    Merci bebel.


Afficher les commentaires suivants