Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Intervention russe en Ukraine : John Mearsheimer débunke le narratif atlantiste

John Mearsheimer est un célèbre professeur de sciences politiques américain, spécialisé dans les questions de sécurité, de dissuasion et relatives aux théories des relations internationales. Son ouvrage le plus connu est Le Lobby pro-israélien et la politique étrangère américaine, paru en 2007 et rédigé avec Steven Walt.

 

Une traduction ERTV !

Soutenez E&R avec odysee.com

 

À lire, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Oui cela dit, que la Russie ait eu peur des mouvements des US et leur serpillières de l’EU...je crois plutôt que c’est de l’exaspération de voir ces Khazars lorgner sur l’Ukraine, en même temps que l’agression continuelle de ces derniers envers le dernier empire chrétien. On pige le pourquoi hein ?!

    Que la Crimée soit pour de bon dans l’empire russe les a mis dans un état de transe non stop. Dès lors l’on comprend mieux leur hystérie frénétique aux US, il faut dire que le swamp amerloque est aux bords de l’implosion (clinton, epstein, pizzagate, Trump).
    Ces amerloques sont dans une phase finale d’auto destruction, pareil pour nous en europe puisque nous leur léchons le cul avec entrain, notre espoir est à l’Est, en Russie justement, le seul et dernier véritable empire européen, souverain et chrétien. Le mondialisme peut gesticuler, mais Russie + Chine c’est too much à avaler pour les pieds nickelés !!

     

    Répondre à ce message

  • #2958886

    En fait avec la déculottée que les ukrainiens vont se prendre et par ricochet,l’Empire,c’est au final l’Europe qui va s’en détacher:le Moyen-Orient,l’Asie,l’Amérique du Sud n’en peuvent plus des US..manque plus que l’Europe et le tour sera joué,et c’est ce qui va arriver quand il faudra chercher des coupables aux maux qu’ont encaissé les européens,une fois la guerre passée.Les anglo-saxons pro-sionistes vont se retrouver avec le monde entier ne pouvant plus les blairer,l’Europe,dont les dirigeants soumis sauteront, reviendra à ses fondamentaux qu’elle n’aurait jamais dû quitter.Et la France par dessus tout coupable de s’être écartée de son soc, d’avoir suivie les chemins de traverses sionistes depuis Sarko : voilà où celà nous a mené,car si elle n’avait suivie ces chemins à courtes vues,rien de l’histoire contemporaine mondiale n’eut été même.
    Et ce n’est qu’en retrouvant son caractère particulier et bien français,que la France pourra accompagner la marche du monde pour une Europe de Gibraltar à l’Oural,et en paix avec le reste du monde et non en guerre comme le sont ces connards de l’Empire anglo-sioniste depuis qu’on les connaît.
    Espérons qu’un jour les leçons de l’histoire puissent être retenues...

     

    Répondre à ce message

    • Je ne veux pas vous démoraliser plus que vous ne l’êtes, mais la France d’avant est bien celle d’avant, elle n’existe plus. Cette voix qui osait s’élever contre les puissances militaires ou économiques, au nom de la juste mesure et du bon sens.
      De nos jours, nous sommes les toutous des allemands, c’est vous dire ou nous en sommes. Je me souviens d’une époque pas très lointaine, la France était mieux placée que l’Allemagne dans quasiment tous les domaines, sauf au foot... Depuis les choses ont bien changé, pour preuve ce monsieur américain parlant de perdants de cette guerre, il nous oublie, nous la puissance nucléaire..., c’est un signe qui ne trompe pas.

       
  • Oui, en gros c’est juste et on n’avait pas besoin de son avis !
    Mais c’est un anglo-américain raciste et stupide qui pense
    que nous Européens sommes capables de nous comporter entre nous,
    comme eux se sont comporté contre le Japon, le Vietnam,
    la Serbie, l’Irak, la Libye ...
    Les Russes ne vont pas raser Kiev qui est leur capitale historique !
    [ c’est un gros con qui fait semblant d’être intelligent ]

     

    Répondre à ce message

  • Ce monsieur Mearsheimer parle beaucoup mais il ne dit pas un mot sur la seule réponse et solution à tout cela : US go home !!!
    Qu’ils soient dégagés de partout où ils influencent et/ou squattent.
    Qu’ils aillent se faire foutre.

     

    Répondre à ce message

  • Cela fait un sacré bout de temps que le gaillard nous alerte.
    Les ennemis de la tranquillité ont voulu faire les matins, ils vont ramasser : toutes les pensées vont aux peuples qui deviennent dommages collatéraux.

     

    Répondre à ce message

  • Mearsheimer disait aussi que la Russie n’attaquerait pas l’Ukraine, je vous laisse juger de l’exactitude de ses prédictions.

     

    Répondre à ce message

  • les USA ont toujours une conflit au four , ça fait tourner l’ industrie de l’ armement, et ce dernier n’ est jamais contre les intérêts d’ Israël ou Londres.. ça suffit à faire une politique étrangère .
    là par contre , avec une planète coupée en 2 , les mondialistes vont devoir redimensionner leur rêves de domination.. pour l’ instant ça fanfaronne sur les plateaux télé , mais dans les tribunes , les spectateurs qui accumulent les humiliations depuis le 19ième siècle , sentent le moment de la revanche approcher , isolera bien qui le sera le dernier .
    et le premier pays qui va constater son isolement , lorsque la guerre sera terminée , sera.. oui , oui cette petite colonie maligne coincée dans un désert de haine .

     

    Répondre à ce message

  • L’analyse est certes pertinente mais non dénuée d’une certaine arrogance yankee, notamment concernant le PIB russe vs le PIB du Texas !Dans un pays où la pauvreté tapisse les rues de toutes les grandes villes américaines,c est un non sens total !

     

    Répondre à ce message

    • Il semble ignorer que le PIB américain est lié intrinsèquement à la valeur du dollars américain, lui même produit du pétrodollar . Que le dollars perde son monopole monétaire mondial hérité de la seconde guerre mondiale et les 1000 milliards de déficit commerciaux annuel des USA transformera cette monnaie en papier toilette. Chose qui aurait comme première conséquence l’effondrement du PIB US. Les américains importent une grande partie de ce qu’ils consomment, on est plus en 1945 quand les USA était l’atelier du monde. Les américains dépendent largement du reste du monde mais le reste du monde ne dépend plus du tout des USA ; C’est cette dichotomie qui a transformer les USA en pays paniqué comme l’avait très bien vu Emmanuel Todd en 2003 dans son livre célèbre "Après l’Empire".

      Ce qui se joue en ce moment entre l’empire américain, ses satellites et la Russie c’est justement le rôle du dollars, l’Ukraine n’est qu’un accessoire dans cet affrontement. Les russes tapent là où ça fait mal et pourraient bien entrainer l’effondrement de l’empire simplement par la fuite hors du dollars des principales puissances économiques réelles comme la Chine, le Japon et les tigres asiatiques et les gros producteurs de matières premières. L’affaiblissement du poids des USA même chez les gros pays producteurs de pétrole comme l’Arabie est la vraie marque de l’évolution actuelle des rapports de force.

       
  • Une analyse certe pertinente mais non dépourvue d une certaine arrogance si propre aux yankee !!

     

    Répondre à ce message

  • 1- l’Ukraine est partenaire de l’OTAN depuis 1994

    2- l’Ukraine, et sa souveraineté territoriale, n’a aucun rapport avec les velléités de Poutine en Afrique, en Extrême Orient et au Moyen Orient, dans le cercle arctique ou en orbite.

    Bref, c’est "cool" 1000 ogives nucléaires directement pointées sur 500 000 000 de consommateurs européens, tout va bien ;)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents