Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Interview de Dieudonné

donnée le samedi 27 février 2010

Nous avons eu la joie de voir arriver par email cette interview exclusive, qui devrait se décliner en anglais dans quelques jours dans le SUNDAY MIRROR, premier quotidien de Dublin, Irlande, où Dieudonné sera en spectacle le dimanche 5 avril. Il sera aussi à Londres le dimanche 14 mars... Après le Liban et la Syrie, le Dieudonné nouveau, international, est arrivé...

A quel type de spectacle peuvent s’attendre les francophones habitant à Dublin, y a t’il un message particulier que vous souhaitez apporter en Irlande ?

L’histoire de votre pays est très marquée par une terrible frontière religieuse. Mon métier consiste à faire rire et mon travail c’est de traquer et d’abolir des frontières de toutes sortes qui divisent les humains. Chaque irlandais sait ce que coûte ce type de division, parfois entretenue par des douaniers idéologiques irréconciliables. Là où presque tout a échoué, il se peut que le rire, lui, obtienne parfois quelques résultats.

Ma venue en Irlande me permet de le mesurer un peu mieux à chaque fois, comme je le fais dans d’autres pays comme tout récemment au Liban ou en Syrie. Il existe dans tous les peuples et quelles que soient les divisions qu’on y favorise parfois, des ressources insoupçonnée pour unir les gens contre ceux qui divisent. Rire est la meilleure arme, même à Dublin j’en suis sûr !

Jean Marie Le Pen est le parrain de votre fille, soutenez-vous ses idées d’extrême droite et d’anti-immigration ?

Je suis pour tous les dialogues sans exception, et en particulier avec tout homme qui ose ne pas se conformer à la pensée unique. La politique qui est donnée à voir ne dialogue plus du tout, mais elle met juste en scène des apparences d’opposition. Il est temps de faire renaître une vraie droite et véritable gauche, avec de vrais adversaires loyaux et qui ne pensent pas qu’à leur carrière, mais aux gens et à leur vie. C’était à mes yeux le sens de notre rencontre.

Jean-Marie Le Pen est anti-immigrationnisme, et moi immigrationniste puisque utopiquement j’aspire à ce jour où on aura enfin ouvert toutes les frontières géographiques. Il a eu le courage d’affirmer qu’il ne fallait pas s’en prendre à ceux qu’on appelle abusivement les sans-papiers. Il faut dénoncer, poursuivre et condamner les employeurs, les multinationales et les complices du système négrier qui organisent ce trafic inhumain. Nous sommes tous des nègres aujourd’hui face à une clique d’exploiteurs capitalistes. Entrouvrons les frontières sociales, nous devons nous échapper tous ensemble !

En ce qui concerne le baptême de ma fille Plume, la rumeur a fait le tour du monde. Il s’agit incontestablement d’une performance artistique d’un genre nouveau, dont je suis particulièrement fier. Quant à savoir si Jean-Marie Le Pen est réeelement le parrain de mon enfant au sens catholique du terme, je garderais là un silence de circonstance, car on ne demande pas à un magicien de révéler ses tours de magie !

Vous avez eu une série de condamnations pour avoir insulté la communauté juive, est-ce que les juifs irlandais sont bienvenus à votre spectacle ?

Votre question pourrait laisser entendre que je suis antisémite. Soit vous êtes mal informé, soit vous êtes malhonnête, car après un harcèlement judiciaire communautariste, j’ai surtout eu pas loin d’une trentaine d’acquittements d’antisémitisme ! En clair, trente juges français vous ont dit : "Dieudonné n’est pas antisémite, laissez-le tranquille !". Au final donc, un brevet d’honorabilité ! Que les Irlandais juifs viennent donc rire de bon coeur avec moi, et avec tout mon public qui est juif, noir, blanc, catholique, musulman, ou athée, une vraie boite de crayons de couleur.

Pour avoir fréquenté Robert Faurisson, quelles sont vos idées sur l’holocauste ; pensez-vous que cela s’est produit comme dans les livres d’histoire occidentaux ?

Les livres d’histoire occidentaux, pour moi, c’est de la merde. J’attend les livres d’histoire du monde.

Pensez-vous que le génocide des Noirs s’est produit comme on le dit dans les livres d’histoire occidentaux ? Pensez-vous vraiment que le génocide des indiens s’est produit comme on le dit dans les livres occidentaux ? Pensez-vous que mon grand-père breton est vraiment un gaulois ? Et que le 11 septembre c’était ce qu’en a dit Bush ? Ou ce qu’en dit le Hamas ? Je suis comme tout le monde, j’écoute, j’essaye de comprendre, de raisonner, de conclure quand c’est possible, et on y arrive de mieux en mieux grâce à internet.

Les théories du complot, si critiquées par quelques experts autoproclamés, ont le mérite de soumettre à la réflexion citoyenne des hypothèses et d’alimenter des débats d’où peuvent émerger parfois des vérités bien étayées qui ne relèvent pas d’une pensée unique dictatrice ou partisanne. N’est-ce pas toujours le vainqueur qui écrit l’histoire ?

Je défend la liberté d’écrire des histoires hors de toute pression politique ou géopolitique. Au sujet de la Shoah, elle est devenue sous le règne du sionisme une sorte de nouvelle religion. Il est clair pour moi que la sensibilité contemporaine sur ce sujet n’a plus rien à voir avec le révisionisme professionnel des historiens, mais qu’elle découle de l’envahissement de la palestine par ces colons qui se sont baptisés des Sionistes, et qui se disent abusivement des Juifs... Le bouclier religieux a bon dos quand on finit par en arriver à du génocide !

Qui je serais pour affirmer aujourd’hui que je connais LA vérité sur cette période de l’histoire ? Je ne conteste pas la Shoah, je suis simplement contre toutes les lois mémorielles, qui sont communautaristes donc replient les gens sur eux-mêmes, les isolent même de tous les autres.