Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

NDLR : à 10’02 il faut comprendre 1863 et non 1963 comme le sous-titre l’indique.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #172088

    tous est dit ! Si cette homme trouve le moyen de se faire écouter je lui donne 3 mois d’espérance de vie...


  • #172093

    Je pense que cet homme mérite que l’on écrive son nom de manière correcte : Webster Tarpley.
    C’est vraiment une avalanche ce que cet homme vient de balancer !
    C’est du très lourd, rien de mieux qu’un anglo-saxon pour montrer les manipulations des élites anglo-saxonnes ?


  • #172106
    le 19/06/2012 par Le dauphinois
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Tarpley est un trésor. C’est un des seuls à démonter le génie rhétorique des libéraux. Pas étonant que toute cette satanerie (école dite autrichienne) vienne d’angleterre et de sa LSE. Le vrai NWO il est là au think tank du Mont Pèlerin. Le sujet de dissert de 2011 de cette société de pensée : "Examinez si un modèle de capitalisme oriental autoritaire est plus efficace qu’un modèle de capitalisme démocratique dans l’allocation des ressources ?".
    Naomi Klein est efficace aussi à lutter contre eux.
    Ils veulent faire de nous des chinois.
    Et ils sont si malins qu’ils nous poussent à demander nous même de tirer le pousse-pousse.

     

    • #172400
      le 19/06/2012 par Le décodeur
      Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

      Allez voir le sujet de dissert de 2012 du Mont Pèlerin Society :
      https://www.montpelerin.org/montpel...

      En gros il faut débattre de ce qui doit remplacer les banques centrales nationales :

      - Un système bancaire libre de toute entrave, chaque banque privée ayant ses réserves (en or et/ou devises) et faisant ce qu’elle veut comme business, émettant sa monnaie gagée sur ses propres réserves. Il y aurait donc une monnaie LCL, une monnaie SG, une monnaie Goldman Sachs etc...

      ou

      - Une banque centrale internationale
      (Strauss Kahn voulait cela en disant que le FMI avait vocation à devenir cette banque, on sait que tout le monde n’a pas été d’accord, surtout côté wasp us, qui aiment bien leurs dollars tout puissant et unique).

      Dans tous les cas le but est de couper les corones aux États (Déjà qu’ils en ont plus beaucoup comme le rappelle Tarpley en disant que le gouvernant federal us est faible).
      Car si la banque centrale se prête à elle même à 0%, y a bon pour payer des fonctionnaires, construire des hopitaux etc. L’argent n’est qu’une idée, un simple moyen d’échange, il ne faut pas tomber dans l’excès qui mène à l’inflation, mais il y a pas mal de marge de manœuvres, en plus on indexe les salaires sur l’inflation.

      Merci les socialistes d’avoir supprimé l’indexation des salaires en 1983, bandes d’esclavagistes !

      Allez voir, je trouve que Mises écrit comme une vache espagnole, c’est bourré de doubles négations lol.

      Webster Tarpley le dit : la réintroduction des métaux précieux dans le système monétaire va être profondément oligarchique. Je ne sais pas exactement comment, mais ils vont tenter de nous queneller sévère.


  • #172108
    le 19/06/2012 par pseudonyme
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Tarpley toujours très conspirationniste mais aussi très intéressant (contrairement à certains on ne pourra pas lui reprocher d’avoir une vrai culture, ce type est solide...), il a aborde en passant quelque chose d’intéressant : la théorie quantitative de la monnaie, escroquerie à la base du système monétaire de l’Union Européenne.

    C’est peut être du coté des post-keynésien et de la monnaie endogène qu’il faut chercher la vérité, c’est en tout cas eux qui m’ont le plus convaincu quand j’étudiais cela il y a quelques années, il faudrait peut être que je m’y remette car il faut dire que le mouvement nationaliste de gauche ne sait pas trop où donner d’un point de vue économique ! Je crois que Jacques Sapir qui a souvent été relayé ici au sujet de l’euro notamment est un hétérodoxe donc probablement un post keynésien, ou en tout cas proche.


  • #172126
    le 19/06/2012 par fafa fafa
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    genialissime !!!! surtout la fin


  • #172150
    le 19/06/2012 par kiesling
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Vraiment très bon ce Tarpley sur les questions géopolitiques, économiques et historiques.
    Sur le nazisme, je pense qu’il ne va pas assez loin probablement afin de ne pas se tirer inutilement une balle dans le pied si vous voyez ce que je veux dire...


  • #172203
    le 19/06/2012 par Christophe
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Le passage sur De Gaulle est sympa, par contre il n’est pas arrivé au pouvoir par un coup d’état... Ce genre d’approximation à tendance à décrédibiliser le tout.

     

    • #172429

      beaucoup de gens pensent que si...
      c’est à étudier, beaucoup pensent que c’était un coup d’état sans armée, politique, bien préparé de l’intérieur par ses fidéles. Lui s’en est toujours défendu et j’ai envie de dire peu importe, car il na pas pris le pouvoir pour être dictateur il l’a pris pour être président et remettre la France sur les rails et la remettre aux français.
      ça le décrédibilise pas, il faudrait une vrai enquête dessus et quand bien même, certains te diront que sa préparation politique afin qu’il reprenne le pouvoir et purement politique, d’autres le considérons toujours comme de la fine manipulation interne pour reprendre le pouvoir et donc le voit comme une sorte de coup d’Etat. Peu importe.


  • #172221

    Un américain qui aime le Général DE GAULLE ! oh mon dieu ! c’est peut être vraiment la fin des temps !

    Post-scriptum :"Pour faire le blocus de Monaco, il suffit de deux panneaux de sens interdit"
    citation de Charles de GAULLE.

    dédicace au président de E&R :
    "Les gaulois n’ont pas changé.Leurs chefs détestent obéir.Mais ils adorent discuter !"
    citation de Charles DE GAULLE.

    Bien à vous tous.


  • #172223
    le 19/06/2012 par abeilles
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Napoléon détestait les anglais ,il ne faut pas oublier qu’il s’est battu à Toulon pour le Roi ,et qu’ils ont toujours manipulé les autres Pays l’Autriche ,malgré son mariage ,pour la Paix ,le Générale De Gaulle n’en voulait pas dans cette Europe ,il avait raison
    Mais notre Histoire de France ,désolée conçue par les Socialistes Royalistes l’ont complètement déformée ,déviée ,de la réalité ,
    Le plus grave nous le remarquons avec ces élections ,les Français ,n’ont rien compris ,heureux épanouis ,la retraite à 60 ans ,avec leur 35 heures par semaine ,sur leur petit nuage ,
    l’atterrissage sera catastrophique ;tant pis le seul moyen de les ramener sur le sol


  • #172227

    Vive De Gaulle !
    Remercions Mr Tarpley de rendre hommage au Général.

    Il ne fait aucun doute qu’un homme tel quel lui aurait régler leur compte à tous ces salopards depuis longtemps.


  • #172245

    Je voudrais mettre un bémol à ce que dit Tarpley sur Roosevelt :
    Roosevelt, comme les Bolcheviques, comme Hitler, a été financé et mis en place par Wall Street (voir Antony Sutton).
    Entre l’Homme Nouveau d’Extrême Gauche, l’Ordre Nouveau d’Extrême Droite, et le Deal Nouveau de Roosevelt, bien peu de différence de fond : dans les 3 cas , on a contrôle total sur l’économie, sous l’égide de la Banque.
    Roosevelt était un pur produit de l’Elite mondialiste. Je doute qu’il avait la culotte aussi propre que Tarpley le dit.

     

    • #172347

      Vous avez raison de mettre un bémol,

      Roosevelt entretenait des relations avec un certain nombre de Banquiers, il provenait lui-même de ces milieux. Il n’en reste pas moins que parce qu’il connaissait très bien ce milieu Bancaire et franc-maçon, il savait mieux que quiconque négocier et se faire respecter par leurs représentants. N’oubliez pas que sans son élection, les EU se seraient très vite transformés en dictature Fasciste, voir National-Socialiste.
      N’oubliez pas non plus que si De Gaulle a fait appel à Pompidou, ce n’est certainement pas parce qu’il approuvait le "Borgia-gentilhomme" et ses visées économiques, mais bien plutôt pour établir un sas de négociation avec les milieux bancaires, et protéger ses arrières par la même occasion.
      Le reste c’est le problème de la Démocratie, et ça, c’est au peuples de s’en saisir entièrement....


  • #172264

    à 13:32 ce n’est pas "Kane" mais "Keynes".


  • #172324
    le 19/06/2012 par Supermouslim
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Ça fait plaisir mais c’est quand même pathétique. D’avoir à ce faire donner des leçon de Gaullisme par des Américains... Ici on préfère se compliquer la vie dans un grand écart absurde entre républicanisme et légitimisme.

    J’espère ne pas être censuré cette fois.


  • #172334

    Ce n’est pas David Erhardt, mais David Urqhuart à la British Library, le très influent agent Britannique "auprès"de Karl Marx pendant l’écriture du "Das Kapital", sans oublier le rôle de père spirituel que fût le très esclavagiste Friedrich Engels...


  • #172354

    J’aime bien Tarpley généralement, mais ici il s’agit davantage d’un règlement de compte avec Paul.
    Il y a plusieurs choses à comprendre, Tarpley est pour un État-providence comme celui en France avec tous les excès que cela amène.
    Ron Paul est un médecin, il connait très bien le pouvoir incroyable de Big Pharma (et de leurs amis de la FDA), l’industrie la plus puissante après les banques. Ne vous méprenez-pas Obamacare était avant tout pour plaire à Big pharma et aux cies d’assurances. Paul croit que les USA comme la France pourrait couper largement dans leur budget en bloquant la mafia pharmaceutique. Il faut savoir aujourd’hui que cette dernière produit très peu d’innovation, se contentant de "me too". Je crois aussi que si Paul est contre l’assurance-maladie, il croit aux valeurs chrétiennes de charité et de solidarité. Ici, on aide pas seulement son prochain pour obtenir de l’argent de l’État, mais bien en lien avec ses valeurs morales.
    Tarpley est aussi un partisan des syndicats. Je comprends qu’il forme un contre-pouvoir, mais aujourd’hui beaucoup de ceux-ci ont trahi la cause et sont devenus aussi des organisations vivant aux dépens de leurs membres comme le fait le patronat. C’est une chose d’organiser un syndicat dans un Wal-Mart, s’en est une autre dans une PME. Dans un système fascisme, il y aussi des syndicats, mais ceux-ci sont intégrés aux parti...
    Tarpley vante aussi Syriza. Il oublie peut-être que Tsipras est allé dire au FT qu’il va payer et rester dans l’Euro...Je ne vois pas le radicalisme dans sa pensée et j’aime mieux à ce niveau les "Grecs indépendants". Finalement, le système américain est aujourd’hui très peu libéral et de plus en plus néo-corporatisme

     

    • #172432

      Le reglement de compte avec Ron Paul se justifie amplement : il faut comprendre que RP est financé par des interets privés issus de Wall Street.
      Le produit politique ’Obama’ ne fait plus recette et est devenu obsolète. Il etait donc necessaire de creer un nouveau produit politique dit "de gauche" ou du moins percu comme tel aux USA.

      Ce produit s’appelle Ron Paul. Ce produit est mort né. La grande majorité de l’argent de Wall Street va a Mitt Romney. Il sera le nouveau président des USA en 2013.


    • #172671

      Je crois que vous méconnaissez le contexte aux USA. Jusqu’à preuve du contraire, Paul n’a jamais été soumis aux banquiers de Wall street. Il est député depuis trois décennies et a toujours voté avec ces convictions, que vous soyez d’accord avec lui ou pas. L’attaque de Tarpley en lien avec l’Afghanistan est ridicule lorsqu’on la replace dans le contexte. Ces principaux donateurs et cela contrairement à tous ces opposants sont de "petit gens", des vétérans désenchantés de l’armée américaine notamment.
      Si vous avez suivi la campagne, vous avez peut-être aussi constater l’ignorance des médias mainstream envers sa campagne et le nombre de fraudes commis lors de cette campagne républicaine.
      Ce n’était pas un secret pour personne que pour poursuivre sa campagne, il avait besoin d’argent et c’est là que Peter Thiel semble être apparu. Celui-ci a probablement les intérêts des Bilderberg a coeur, mais aussi les siens, lui qui semble apprécier la primauté des droits individuels pour des raisons personnelles (homosexualité). Cela peut être compréhensible lorsqu’on connait la vision de Romney et des mormons.
      Je ne vois aucunement comment la campagne de Paul a servi les intérêt de l’élite, bien au contraire, celui-ci a réveillé un homme impressionnant d’Américains. Finalement, il est juste de tenir compte aussi des menaces supposément proférés sur sa vie révélées par les journalistes Jim Tucker et Daniel Estulin, tout comme les menaces suite au vote sur le Patriot Act en 2001.


  • #172436

    Tarpley j’aime bien,
    très bon passage sur De Gaulle, ça fait plaisir d’entendre ça de la part d’américains.

    Par contre s’il a raison sur Ron Paul et Rand Paul, je pense qu’il se trompe sur Syriza en Grèce qu’il admire... Je pense que Tsipras le chef de Syrisa est un Mélenchon grecs... il a toujours gueulé qu’il était pour la sortie de l’euro et quelques jours avant le vote il a dit que finalement il voulait rester dans l’euro et renegocier le memorandum avec l’UE : traduction, continuer de rester sous la coupe UE. (qu’est-ce qui la fait changer d’avis ? est-ce qu’il a changé d’avis ou mentez depuis le début pour sortir son vrai jeu à quelques jours du scrutin ? La folie des sondages ? je ne sais pas mais ça incite pas à la confiance, on va voir s’il a rechangé de position maintenant qu’il sait qu’il n’a pas gagné les élections... vous allez voir qu’il va repasser du côté "je veux sortir de l’euro" pour garder son capital électoral...


  • #172619

    Impressionnant malgré les approximations de Tarpley ou peut-être de la traduction ? Von Mises et Hayek sont cités plusieurs fois mais n’apparaissent pas dans les sous-titrages. Ce sont des noms qu’on a entendu à plusieurs reprises dans les entretiens et conférences d’Alain.
    Bref, du grand et du bon. J’espère qu’Alain reviendra là-dessus dans le prochain entretien car c’est du lourd et cet entretien/ analyse converge vers la vision d’E&R bien que la dynamique Américaine propre et celle d’Alex Jones en particulier ai pu constituer des obstacles à la compréhension des dessous de l’Histoire officielle.
    Très conspirationniste, mais d’un très haut niveau de crédibilité, même pour du "Alex Jones".

    ***L’évènement marquant de l’année 2012 ou 2013 : inviter Tarpley en France et organiser une méga-conférence en duo avec Alain Soral, voire Pierre Hillard et Pierre Jovanovic. L’un parlant français (Tarpley), l’autre bilingue (Jovanovic). Une quenelle atomique de fin du monde, enfin d’un monde...
    Il ne manquerait que Thierry Meyssan pour cette "conférence internationale".
    Pourquoi pas en Suisse, à Téhéran ou Moscou ? On peut rêver un peu. Un anti-G20.


  • #172630
    le 20/06/2012 par Abd al Haq
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    Vive De Gaulle !!!! Il fait parti de ces personnages historiques et providentiels qui ont jalonnés l’histoire de France, preuve du destin si particulier de cette patrie ! Sachons en être à la hauteur !!


  • #172673
    le 20/06/2012 par mercator
    Interview de Wester Tarpley par Alex Jones

    J’ai l’impression que sur E&R, il suffit de faire l’éloge de De Gaulle d’une manière ou d’une autre, pour recevoir un flot de commentaires admiratifs... Pourtant, la ligne hamiltonienne de Tarpley est dangereuse. C’est intégralement la dictature des banques et des corporations grâce à un pouvoir centralisé et oligarchique. Hamilton était le Bernanke du 18ème siècle. Il ne faut pas se leurrer.
    Cette vidéo, en tout cas, a le mérite d’expliquer l’animosité de Tarpley envers la ligne Jeffersonienne de Ron Paul. Concernant la prétendue trahison de ce dernier, aujourd’hui même, interviewé sur Fox, il a déclaré qu’il n’était pas prêt du tout à soutenir le favori républicain Mitt Romney. Son fils Rand Paul a annoncé son soutien à Romney, après que ce dernier ait en toute vraisemblance sécurisé la nomination républicaine. Le compromis politique que ce soutien représente n’est ni plus déshonorant ni plus inexcusable que les compromis fait par Marine Lepen. On peut parfois préférer de ne pas donner au système le bâton pour se faire battre.


  • #172748

    C’est quoi l’histoire avec De Gaulle et Monaco ?

     

  • #172917

    Les adhérents E&R ont clairement un niveau d’analyse de loin supérieur a la moyenne. Vous ne m’avez pas attendu pour vous méfier des analyses de Tarpley. En effet, certains ont remarqué l’inanité de cette curieuse vénération de Roosevelt, vaillant chef de file de la "lutte armée contre le fascisme". Tarpley est érudit et parle même un très bon français, chose rarissime. Sa vision du monde et de l’histoire est formatée par son mentor Lydon LaRouche. Comme lui, il valide le dirigisme étatique et le protectionnisme comme vecteur de progrès. D’où leur aversion pour les libertariens. Outre le très mondialiste Roosevelt, ils adorent Lincoln et soutiennent ... les Clintons !
    Son indulgence avec Syriza, déjà a table avec les libéraux, est plus que suspecte lorsqu’il condamne d’emblée la trahison de Rand Paul. Si son intention est d’influer sur un retour des Républicains a leur ligne traditionnelle de non-ingérence et de monnaie réelle (étalon or), il faudra bien qu’il fasse de la politique. Nous verrons ce qu’il fera.

     

    • #173901

      Je suis désolé, mais votre "légitime" suspection vis à vis de FDRoosevelt devrait se rapporter de manière équivalente au Général De Gaulle !
      N’oubliez jamais que ces deux grands personnages de l’histoire humaine moderne étaient entourés de crapules !
      Aussi, notre problème n’est pas d’approuver ces deux personnalités en tant que telles, mais bien plus de comprendre, de réinventer et de réorienter les principes "actifs"et cognitifs dont ces personnalités, en tant qu’acteur majeur de l’évolution des sociétés, se sont saisis pour transcender les problèmes auxquels nous devrions faire face à cet instant de l’histoire humaine.
      A quand le Gouvernement du Peuple, par le Peuple, pour le Peuple.... ?


  • Afficher les commentaires suivants