Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov"

Un témoignage d’Adrien Bocquet, ancien militaire, de retour de trois semaines de mission humanitaire en Ukraine. La séquence qui nous intéresse ici débute à 17’30.

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

42 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2957002
  • #2957027

    les journalistes français se rendent-ils complices de crimes de guerre ? J’en ai bien l’impression !

     

    Répondre à ce message

  • #2957046
    Le 10 mai à 19:57 par Goetz von Berlichingen
    "J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov"

    Je comprends la déception concernant berkof mais au moins il laisse parler des invités qui ne sont pas invités ailleurs

     

    Répondre à ce message

  • #2957047

    Au boulot, certains pensent que Poutine a un cancer et donc il a déclenché une guerre pour "laisser une trace" dans l’histoire (ne rigolez pas).
    Petite précision : certains sont issus d’écoles d’ingénieurs.

    C’est tout pour moi.

     

    Répondre à ce message

  • J’aurais bien aimé qu’il puisse expliquer comment, techniquement, il a pu réussir à filmer les exactions commises par les Ukrainiens sur les prisonniers russes. Car même si ceux qui ont fait ça sont des monstres, ils ont bien dû avoir à coeur de se cacher un minimum pour faire ce genre de chose. De plus, apparemment, Monsieur Bocquet est handicapé. Il n’aura donc probablement pas pu se cacher de manière aussi discrète que s’il était valide pour filmer ces scènes à l’insu des bourreaux...

     

    Répondre à ce message

    • #2957200

      Pas besoin de se cacher, puisqu’ils se filment eux-même en train de torturer et d’assassiner. C’est le principe du terrorisme : inspirer la terreur à l’adversaire.

       
    • #2957372
      Le 11 mai à 15:24 par Gauthier Perlouze
      "J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov"

      Quand on a toute la puissance logistique et propagandiste des USA et de l’OTAN derrière soi plus besoin de se cacher,ces nazillons sont les harkis du Pentagone pas des combattants du Hamas ou du Hezbollah !!
      Et puis si ils se font attraper par les Russes ils savent ce qui les attend vu qu’ils abattent/torturent eux-mêmes leurs prisonniers....

       
  • #2957143

    Et oui ,c’est la différence entre faire de l’information dans un studio ,le cul sur un fauteuil en lisant la propagande de l’ AFP sur un prompteur, et faire du journalisme d’investigation sur le terrain .

     

    Répondre à ce message

  • #2957156

    Purée. Se prendre une balle de 7.62 dans le genou, le gars n’a plus aucune chance. Déjà ce lui explosé l’os et le genou et le type se vide de son sang très vite. Sans parler de la douleur atroce. Autant lui tirer une balle dans la nuque au moins c’est réglé immédiatement.

    D’ailleurs pour ce Bled la, Boutcha ou Bouchta, j’ai du mal à comprendre pourquoi les Russes laisseraient un charnier de cadavre. Ils savent que l’opinion internationale est presque unanimement contre eux, c’est complètement contre productif.
    Ou pire, comme le dit Adrien Bocquet (j’espère qu’il a vraiment des preuves), je trouvais très bizzare (en fait j’y croyais même pas) le fait que l’armée russes bombarde des écoles maternelles comme ça gratuitement.
    Toujours est il que comme le répète Bercoff (on voit qu’il va pas au bout de sa démarche et son courage reste limité)les russes ont effectivement envahie l’Ukraine mais pas parce que c’est des fous assoiffés de sang, mais pour faire cesser le massacre des russophones à l’ouest, évité que ce clown de Zelinski n’autorise des bases otaniste en Ukraine et régler le compte définitivement à Azof. Et que ce Zelinski qui parle à longueur de journée pour nous dire quoi faire, avec son t-shirt militaire ridicule, nous montre sa face hors de son bureau et aille voir les siens, qui sont en grande souffrance et martyrisé. Mais vu que ce lâche se planqué on ne sait où, personne ne se demande pourquoi ne sort il jamais de ce foutu bureau ?

     

    Répondre à ce message

  • #2957189

    J’ai un petit doute sur le témoignage du type. Sa phrase : « Ce que je viens de vous dire là, j’ai des vidéos qui l’attestent, sinon je ne me permettrais pas de sortir des trucs pareils. » est assez étrange. S’il n’avait pas de vidéos, il ne parlerait pas ce qu’il a vu de lui-même ? Un témoignage n’aurait de valeur que s’il est accompagné d’une image ? Le témoin d’une scène quelconque ne pourrait pas se « permettre » de parler s’il n’avait pas aussi filmé la scène ? Moi aussi, « j’ai des vidéos » de cette scène, elles sont partout sur le net. J’ai l’impression que le type fait un mélange d’expérience personnelle et de choses publiées par ailleurs.

    Et donc, l’effet est assez étrange... au final le témoignage ne sort pas renforcé mais affaibli, c’est-à-dire que finalement la réalité des crimes de guerre des régiments Azov est comme affaiblie... bizarre... On a une vidéo indiscutable et induscitée et survient un type qui dit « oui, oui, j’y étais je l’ai vu » et ça ne serait pas étonnant que des « débunkers » passent maintenant derrière et prouvent qu’en fin de compte le type ne pouvait pas y être... Mais je sais que la paranoïa est une maladie, et probablement, le type s’exprimait juste un peu étrangement...

     

    Répondre à ce message

    • #2957351
      Le 11 mai à 14:20 par Francois Desvignes
      "J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov"

      Veni Vidi Vici :

      - il s’est rendu sur place
      - il a témoigné de ce qu’il a vu
      - il a filmé ce qu’il a vu pour prouver ce qu’il disait.

      Roma locuta causa finita.

      Que ceux qui le croient faussaire, fassent comme lui et prouvent l’inverse.

       
    • #2957480

      @ Francois Desvignes

      Merci pour la précision, j’avais compris qu’il n’avait rien publié, je retire ma remarque alors. Je croyais sont intervention très similaire à celle de Gérard Fauré, mais non, « l’ancien militaire » (sous-officier à la DRM ou DRSD ?) parlant « anglais, russe et ukrainien », travaillant avec « Azov » à faire de « l’humanitaire » doit être clean après tout, je reconnais bien volontiers mon erreur.

       
    • #2957566

      "Pendant un exercice militaire, en 2010, j’ai eu un grave accident. J’ai eu la colonne vertébrale brisée.




      Sa vie a basculé en 2010. Au cours d’une opération au Tchad, Adrien Bocquet, ancien militaire, s’est « brisé la colonne vertébrale ».



      « Exercice », « exercice militaire », « exercice au combat », « opération »... c’est quoi la suite ? Je pose la question parce que « exercice » et « combat », ce n’est pas du tout le même sens.... pourquoi insensiblement passer de « combat » à « exercice » ?

      Ma paranoïa est chronique, je guéris et puis finalement, non, je rechute.

      Et qu’est-ce que le type allait faire en Ukraine, à Boutcha en plus... merde quand même... en Ukraine, un pays plus grand que la France, c’est vraiment pas de bol... tomber pile à Boutcha... genre un ancien du SBU débarque d’Ukraine à Châteauroux, à 2 000 km de Kiev, pile le jour où il y a un massacre dans la ville perpétré par les petits nazis qu’il vient aider (c’est François Perrin dans La chèvre ? le Grand Blond avec une chaussure noire ?) à mettre du mercurochrome bleu et des pansements sur leurs bobos ? Ma paranoïa freine des quatre fers et me murmure des trucs super louches que je veux pas entendre mais qui sont trop bruyants.

      Désolé, mais je ne suis qu’une pauvre tanche squelettique à force d’hésiter à mordre à l’appât.

       
    • #2958043

      J’ai la même impression que vous.
      D’ailleurs faisons l’inverse : si ce gars racontait la même histoire mais concernant des massacres d Ukrainiens par des Russes, tout le monde ici crieraient à la fake news et demanderaient les images qu’on ne verra jamais.
      Son histoire est bancale et son ton est très suspect. J’ai pas l’impression d’entendre qqun qui a assisté à crime comme Bonnel mais plutôt comme qqun qui cherche à convaincre comme les nombreux faux témoins "c’était horrible, il faut me croire, j ai tout vu !".

       
  • #2957207
    Le 11 mai à 08:59 par Pépé le Moko
    "J’ai vu des crimes abominables commis par le bataillon Azov"

    Mais il n’y a pas que le bataillon " AZOV " avec des velléités " Nazi " en Ukraine ...

    Y en a tout un paquet !!!

     

    Répondre à ce message

  • #2957533

    J’espère qu’il met sa foi en Dieu, après des épreuves difficiles, et aussi d’avoir pu quitter l’Ukraine vivant. Normalement, ceux qui viennent aider, se voient confisquer leurs documents et envoyer directement sur le champ comme bouclier humain. Son témoignage a été traduit et publié sur des médias et des réseaux sociaux en Russie. Je vais dire une chose comme un ressenti, sa vie est menacée, il devra bénéficier d’une protection. Beaucoup de criminels ukrainiens sont arrivés dans différents pays de l’UE comme réfugiés, ils peuvent servir les ukrainiens du pouvoir de Kiev comme les occidentaux de l’OTAN et l’oligarchie qui les contrôle, car cet homme a dit des choses qui ne vont pas les plaire et surtout il peut être un témoin pour la Russie.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents