Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jacques Sapir – L’hélicoptère monétaire, dernière carte jouée par les banques ?

À l’heure où les taux de la Banque centrale européenne tombent un peu plus dans le négatif, une théorie revient avec insistance, celle de l’« hélicoptère monétaire ». Une notion qui peut paraître obscure pour les non-initiés mais qui pourrait avoir des conséquences importantes pour les consommateurs.

 

Jacques Sapir, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

23 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Oui à condition que ce soit bien encadré. Comme par exemple sous forme de bons, jetons ou tickets ou encore une monnaie virtuelle, à échanger dans les commerces locaux uniquement, sinon l’intérêt de relancer la consommation est nul si cette consommation sert aux entreprises étrangères.

     

  • Ces personnes qui parlent de claquer leur fric me font penser à cette pensée de LF Céline : " Les cimetières sont pleins de gens qui se sont privés… Tous les vices font du bien sauf celui de souffrir ! " " ( lettre à Georges Geoffroy, 25/12/1947) .


  • Augmenter la masse monétaire ça va faire baisser la monnaie et bien sûr faire monter la valeur refuge : l ’ OR .

     

    • Exactement, comme la croissance ne décolle pas, comprenez les intérêts bancaires. On cherche à fourguer de l argent pour la ramener. Et si ça ne suffit pas, ça va craquer dans les belles enseignes bancaire et alors c est la guerre ou la misère pour une très grande partie des gens en France où ailleurs. Le moment rêvé par les fabricants détenteurs de l argent de nous unir dans une planète enfin unifiée. Ça simplifiera tous les calculs pour une marchandisation du vivant comme du construit. Un cauchemar, comme si les crises venaient d une sorte de nuages inconnus.


  • Une entourloupe donné de l’argent a la population sans changer le système libérale qui détruit la nation et rend tout puissant les riches est d’une naïveté absolue.

    Enfin même si c’est moins stupide que de vouloir donné 100e par mois au peuple a la rue ou qui grève la dalle a force de payer.
    Le prochain président(e) voudras nous donner 10e par mois.

     

    • Pourquoi une entourloupe ?
      Si ça permet de faire en sorte que la consommation augmente et donc que, mécaniquement, les entreprises aient besoin de main d’oeuvre, ça va créer un cercle vertueux qui pourrait redonner confiance et relancer la machine.
      Sous réserve que, comme dit plus haut, cet argent ne puisse être dépensée que localement et aussi ne puisse pas être capitalisée, mais au contraire qu’elle perde chaque mois de sa valeur. Par exemple si on nous donne l’équivalent de 1000 Euros en bons, par mois, à dépenser en biens ou services, ce qui reste du mois précédent, mettont janvier, perdra automatiquement 80% (chiffre à calculer en prenant en compte divers facteurs) de sa valeur lorsque les 1000 du mois de février seront déposés sur notre compte.


    • Une entourloupe car le libéralisme dépossédera les biens de la nation et donc l’état ne s’aura plus l’état. (même la police sera privatisé)
      Le semi-libéralisme est la seul solution car cela permettra un partage entre l’état et les actionnaires.
      Avec un retour a une monnaie nationale cela rendrais la nation plus Forte que les lobbys.
      Plusieurs autres paramètres nuisent a la prospérité et la sécurité du peuple.( la corruption, le sionisme, franc-maçonnerie, l’immigration, les taxes en particulier)
      Je suis pas un expert mais il me semble une bonne solution pour contré l’ennemis qui est le libéralisme satanique.


    • « Pourquoi une entourloupe ?
      Si ça permet de faire en sorte que la consommation augmente et donc que, mécaniquement, les entreprises aient besoin de main d’oeuvre, ça va créer un cercle vertueux qui pourrait redonner confiance et relancer la machine. »
      Une telle opération, par définition ponctuelle, ne relancerait rien du tout, du moins pas de la manière dont vous l’envisagez, loin s’en faut. Ce serait vite croqué, et pour cause puisque les gens ont de moins en moins de thunes.
      @Mornifle, Pour arriver à ce que vous dites, il faudrait que l’augmentation de pouvoir d’achat soit à la fois durable et ne tombe pas du ciel. Ça porte un nom et ce n’est pas nouveau : l’augmentation des salaires ! Or, dans le carcan monétaire actuel, elle n’est pas envisageable.


    • Une entourloupe qui mène à payer une baguette de pain avec une brouette d’argent... Pourquoi ? La loi de l’offre et de la demande. En donnant de l’argent à tout le monde on va relancer l’activitée le temps d’effacer les 10% de chômage. Et ensuite si on peut plus suivre on montera les prix parce 1 les gens pourrons payer plus chère. 2 on peut pas produire plus, donc la rareté justifiera la hausse.
      Rajoutez à ça qu’on s’enfoncera encore plus dans les modèle pourri de rajout suspect d’eau dans le poulet, de gélatine dans les crevettes etc,pour faire croire qu’on fournie plus encore... On s’enfonce... Mais la manoeuvre est agréable le temps du dérouler... Elle permettrai même à une enflure de banquier d’être ré-élu...


  • C’est le début de la fin du libéralisme, je l’espère. Vouloir à la fois de l’inflation saine (hausse des prix par valeur) et innonder de monnaie papier est absurde. Donner sans contrepartie. Vous achetez des fruits et des légumes pour les laisser pourrir. C’est le symbole d’un système qui se fissure ne tenant plus sur ses dogmes, le libre-échange. Il n’y a pas assez d’échange, on vous donne alors de l’argent pour créer de l’activité. Le libéralisme nous permet d’avoir des smartphones inimaginales il y a 20 ans, mais en même temps il a fait perdre des "valeurs" non quantifiables qui font tenir une civilisation.

    Ce libéralisme a donné en réaction le bolchévisme, le nazisme qui ont échoué. Notre génération aura à trouver la solution.


  • L’homme à l’origine de l’expression "hélicoptère monétaire" est Milton Friedmann. Direction Wikipédia :

    "Milton Friedman naît à Brooklyn (New York), le 31 juillet 1912 dans une famille d’immigrants juifs venue de Transcarpathie, alors partie de la Hongrie (dans l’actuelle Ukraine). Il est le premier enfant de Sarah Ethel Landau et de Jenő Saul Friedman" [...] À sa sortie de Rutgers, toujours boursier, il étudie l’économie à l’université de Chicago où il obtient un master en 1933. Il y est influencé par les idées de Jacob Viner, Frank Knight et Henry Simons. C’est également à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Rose Director, sœur du professeur de droit Aaron Director..

    Si t’es complotiste, tapes dans tes mains, si t’es complotiste tapes dans tes mains.

     

    • Je ne défends pas Milton Friedmann, mais c’était tout sauf un crétin, la masse monétaire ne peut croitre que si l’offre de biens et de services augmente et accessoirement les salaires, hors la majorité des salariés étant payés à la chinoise le smic net est à 1200, ils ne peuvent se payer que le strict minimum et encore !!
      La seule solution passe par le réindustrialisation du pays et non l’hélicoptère qui est une plaisanterie d’économistes , les services délocalisés en Asie ou Maghreb doivent prendre la TVA dans la poire comme les services locaux, mais bon qu’en on sait qu’un philippin dans un centre d’appel ou de services ( genre saisie de comptabilité) est payé max 300 dollars cela suffira même pas.


    • Friedman a employé les mots helicopter et monnaie dans le cours de ses démonstrations de ses théories monétaristes, qui mettent au premier plan le lien entre inflation et masse monétaire.

      Mais c’est plutôt hors-sujet. Car le concept dont il est ici question, relancer l’économie par l "helicopter money", n’est pas vraiment dans la philosophie politique des économistes tels que Friedman. Le concept a en réalité été popularisé par Ben Bernanke, vers 2002, https://www.federalreserve.gov/boar... ce qui lui a valu d’une part d’être surnommé "helicopter Ben", et d’autre part d’être nommé Président de la Fed un peu avant la crise financière de 2008 (et ce n’est pas un hasard, à mon avis)


  • Je me demande à quel moment on se fera baiser ? (Réduction d’impôts / Emprunt par l’Etat à la Banque ?). Ces arrangements me donnent autant confiance que le revenu universel ou la puce RFID... En fait, malgré l’explication, je ne comprends pas la « logique » profonde.

     

    • @ El lco

      La logique c’est qu’on s’est DÉJÀ fait baiser et qu’avec ce nouveau mirage, ils ne font qu’entretenir cet état de fait. L’hélicoptère monétaire est la carotte qui fait avancer l’âne.


    • La logique profonde n’est pas facilement accessible, il faut comprendre le système dans sa globalité pour arriver à comprendre pourquoi ça coule de source le fait de devoir balancer de la monnaie à la population directement pour essayer de sauver les apparences. Mais ça ne sera qu’un patch provisoire, la logique inerente au système économique conduira mathématiquement à des révoltes conflits guerres etc...

      Pour la simple et bonne raison que le système économique fonctionne sur une monnaie dont le code, le principe de création est la dette associée à chaque unité de monnaie produite qui plus est par des acteurs privés : en fait c’est un outil privé, comme une marque , qui sert de mesure à nos échanges .

      Et donc en gros, tant qu’il y a des gens/entreprises qui sendettent ça crée de la monnaie qui se répand et fluidifie l’économie, tout va bien ( avec à la marge là problematique de repartition des richesses créés ) , et quand de moins en moins sendettent pour x raisons, la monnaie vient à manquer or il faut continuer à rembourser et insidieusement plus les dettes sont remboursées plus la monnaie est détruite et moins l’économie peut fonctionner. Pour y remédier ces couillons d’économistes diront qu’il faut plus de crédit pour relancer la création de monnaie ! Mais quand les gens n’y croient plus, ont compris l’arnaque, ou ne veulent simplement plus être endetté malgré les taux proche de zéro, l’économie cale. Ceci fait comprendre avec évidence ce que dit Sapir : on ne fait plus boire un âne qui n’a plus soif. Ou, quand même les taux sont quasi nuls les gens ne sendettent plus , ça va secouer.

      Pour aller en détails je vous invite à lire attentivement un bouquin de jean baptiste bersac : l’irrésistible émergence de la monnaie. Tout est limpide après avoir lu et compris ce livre.

      Bon courage


  • Si on augmente les salaires on crée de l’inflation et on ne peut plus exporter - puisqu’on ne peut plus dévaluer .


  • Sapir l’ultragauchiste du système Mondialiste,

    De plus en plus difficile pour Sapir de critiquer
    un système qui pratique sa politique monétaire .
    Poutine a fait la politique opposée avec le redressement
    spectaculaire de la Russie et sa Liberté recouvrée..
    Sapir ,un ultra mondialiste déguisé en patriote ..

     


  • " La dignité de l’individu exige qu’il ne soit point réduit en vassalité par les largesses d’un autre."
    Saint-Exupéry, Pilote de guerre,1942, p. 379.