Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jérémie Zimmermann sur le contrôle d’Internet et l’antiterrorisme en France

Intervention de Jérémie Zimmermann à la commission d’enquête du Sénat « sur l’organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe », le 28 janvier 2015.

 

Partie 1 :

 

Partie 2 :

Voir aussi, sur E&R :

Sur la surveillance généralisée, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

50 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un geek pour defendre les libertés fondamentales : Vive le XXI siecle :p


  • Voir aussi les conférences de Benjamin Bayart. C’est très grave, c’est maintenant, c’est très important.


  • Magnifique esprit de synthèse.
    Merci.

     

  • Qui sont ces gens austères - tant dans l’accoutrement que dans l’attitude - qui votent des (leurs ?) lois dans leur coin ?

    Ca leur vient même pas à l’esprit de soumettre ce genre de mesures à un referendum. "Mais on sait bien que notre texte de loi est contraire aux libertés fondamentales, on sait bien que la France ne sera plus un état de droit, on sait bien que plusieurs organismes indépendants ont rendu un avis défavorable concernant notre texte ; mais puisqu’on vous dit qu’on l’a déjà voté ! Ca suffit maintenant hein, rentrez chez vous, y a rien à voir ! Si on vous invite à prendre la parole aujourd’hui, c’est pour sauvegarder une façade démocratique, rien de plus."


  • Très bien,Bravo Mr Zimmermann !


  • Ils me font rire jaune ces vieux de 70 piges qui veulent à tous prix décider pour la génération A.ctive.


  • Le pot de terre contre le pot de fer...
    La partie est jouée depuis longtemps... j’apprécie l’énergie dépensée par Jérémie Zimmermann pour faire entendre la vérité et dénoncer les tartuffes mais c’est cause perdue...

    Le "merci beaucoup" final en dit long sur les motivations de ce genre de commissions...
    - merci beaucoup, voilà on vous a invité, vous ne pourrez pas dire que le débat n’est pas démocratique, mais maintenant laissez-nous publier les conclusions déjà rédigées et qui attendent au chaud...
    Comment peut-on imaginer lorsque l’on connait comment fonctionnent les politiques... qu’ils puissent avoir le moindre courage, la moindre conviction, le moindre goût pour la réflexion et la vérité... en matière de lutte efficace contre les injustices et la censure et la propagande et je dirais... la bêtise... ?
    La bêtise est leur mode de fonctionnement... ils sont dans les clichés et la propagande... ils ont l’esprit de clan et sont violents... Et c’est à ces gens-là qu’on confie notre Droit...
    Aïe aïe aïe... y a que moi qui ne crois plus au père Noël ou quoi... ???


  • Quel dommage que la Quadrature du Net soit sponsorisée par l’Open Society de George Soros...

     

    • donnes nous des détails sur le sujet avec des éléments qui implique la quadrature du net


    • En même temps, une fondation ça se doit d’avoir de financer aussi des projets "normaux". Si tu considère que tout ce que l’Open Society a financé comme néfaste c’est petit comme raisonnement. A ce rythme là, jette un coup d’œil sur les fondations liées à l’empire Rockefeller, tu ne vas pas être déçu du voyage. J’irais même jusqu’à dire que tout projet d’envergure depuis un siècle a plus ou moins été financé par une fondation liée à une famille de "l’empire".

      C’est ça le problème avec Internet, l’encouragement aux raccourcis et à la synthèse belliqueuse. Il faut juger un projet non seulement sur son financement, mais sur son intérêt effectif. Parce que la tu encourages un raisonnement binaire de type :

      Femen = Soros, Quadrature du Net = Soros ... donc ... Quadrature du Net = Femen.

      En l’état, peut importe ce qu’il en est de cette association, le fait est que Zimmermann défend bien le bifteck.


    • Pour répondre à "blabla", c’est assez simple, il suffit de regarder en bas de cette page :
      http://www.laquadrature.net/fr/qui-...

      "La Quadrature est soutenue également par des organisations non gouvernementales françaises, européennes et internationales, dont l’Electronic Frontier Foundation, l’Open Society Institute et Privacy International."

      En cliquant sur le lien de l’Open Society Institute, on a bien confirmation que c’est celle de nôtre bon vieux George ;)


    • Pourtant il y a qq jours de cela la quadrature du net à failli fermer ses portes pour manque de FOND justement, j’y ais participée car c’est un des derniers remparts pour nos liberté sur internet, que ce soit ou non "sponsorisés par soros".
      http://korben.info/la-quadrature-du...


    • @helmut : Merci d’avoir fait le boulot camarade !
      @blabla : merci pour ton pseudo (cf mon commentaire à @helmut)
      @Maxc : Ici c’est E&R, on fait dans le logos, pas dans le raisonnement binaire. Entre mon pseudo (Bob Dylan, dans l’esprit je me sens Charlie Coulibaly) et mon commentaire (Quel dommage que...) tu aurais pu comprendre que je trouve Zimmerman et ses compères de la Quadrature très bons, mais que je m’inquiète, à juste titre il me semble, qu’ils soient payés par Georgio le fils maudit. Demande à Soral s’il touche du blé des Rockefeller ou de Bill Games. A un moment donné, tu dois rendre des comptes. C’est le genre d’infos qu’il est bon de garder en tête quand on entend parler les mecs de la Quadrature. Moi je dis ça, je dis rien...


    • @Bob Dylan

      Non, la démarche de savoir qui finance est saine. Je dis juste qu’il ne faut pas forcément voir le mal partout parce qu’à ce rythme là, il y a réellement de quoi tourner fou. En présence, tel que développé dans cette vidéo je ne vois pas la patte du "diable", bien au contraire, c’est même l’inverse.

      Tu sais très bien que dire qu’il y a Soros dans la baignoire amènera des réflexes de raccourcis comme je l’indique chez bon nombre de lecteurs. A savoir que je fait la part entre les gens d’E&R, les commentateurs régulier, et les lecteurs qui constituent la part la plus nombreuse mais silencieuse.

      Mais tu n’as pas pour autant tord dans ton commentaire initial ... quel dommage !


    • @Bob dylan

      Deux questions spécialement pour toi :-)

      1 - 1h d’exposé d’un type qui ne dit pas que des sottises et qui défend la liberté sur internet. ton commentaire : 2 lignes pour dire que la Quadrature du net c’est Soros. Question : A quoi ta remarque sert-elle concrètement ?

      2 - E&R relaye la vidéo d’un type de la quadrature du net (et pas des moindres, je crois qu’il est fondateur ou co-fondateur) : du coup E&R sont eux-aussi des ennemis de la dissidence puisqu’ils relayent des infos de la maison Soros ?


  • Super boulot, M. Zimmermann !
    Merci.


  • Mr zimmermann ,les pires terroristes que l’humanité ait connu ont lâché des bombes au phosphore sur les populations civiles à Gaza !les pires terroristes sont les américains qui ont lâché les bombes atomique sur Hiroshima et Nagasaki !les pires terroristes sont ceux qui détruisent des pays pour pouvoir piller leur richesse ! Les états terroristes ont tout intérêt à censurer les sites d’information hors contrôle,pour pouvoir continuer leur funeste projet !Une gouvernance mondiale satanique !Trop tard pour eux le monde s’ est réveillé par la Grace de DIEU !La fin est écrite ,mais ça Mr, c’est pas dans la religion laïcité ,ni dans" les valeurs" et des fausses égalités que vous aurez vos réponses !


  • Moi j’attend que quelqu’un disent à ces gens qu’ils sont aussi des citoyens avant d’être des élus et des fonctionnaires et qu’ils feraient bien de s’inspirer de Sarkozy qui n’hésite pas à rouler à 120km sur des routes à 90 qu’il a criblé de radars et qui crie à la Stasi lorsqu’il se fait espionner grâce aux lois qu’il a lui même fait voter.


  • Beau boulot de Jérémy Zimmermann face à ce troupeau de dinosaures qui semblent le prendre pourtant encore de très haut. Respect à lui et à son association.


  • Foutaise tous cela,quand on sait qui commandite les attentats...


  • M. Zimmermann :

    1) Le mode politique de notre pays n’est pas une démocratie mais un gouvernement prétendument représentatif.
    2) Une analyse des financements et des intérêts de nos gouvernants ainsi que du recul des services publiques place notre pays bien plus proche d’une "réprivée" que d’une république.
    3) Les juges sont indépendants et impartiaux dans vos rêves. En réalité, il ne font que perpétuer et imposer leurs opinions et préjugés au mépris de la loi car exerçant sans contrôle réel et en toute impunité, à l’instar de nos gouvernants. Ils ne sauraient constituer le moindre rempart contre la violation globale des libertés, sauf à remettre en cause leur impunité, ce qui n’arrivera pas.

    L’ignorance de ces points fait que vous avez encore l’espoir que votre intervention - qui n’est pour eux qu’un faux semblant parmi d’autres de leur théâtre "démocratique" - puisse les conduire à s’interroger lucidement. Je pronostique que cette "hystérisation" des rapports sociaux va se poursuivre, permettant en réalité au Pouvoir de se renforcer encore et encore (ce qui est son destin "naturel", jusqu’à ce qu’il trouve un obstacle d’échelle suffisante qui l’en empêche. (cf. "Effondrements" de Jared Diamond et "1984" d’Orwell")

     

    • Je ne suis pas d’accord avec votre critique.

      Une réflexion rapide me dit que pour combattre un système il y a deux manières : soit on le fait sur son terrain soit hors de son terrain de pensé.

      Un site comme E&R sort de ce schéma de pensé, ce qui empêche quelque part ses acteurs de pouvoir dialoguer avec le pouvoir, et doit tout réinventer.
      Mr Zimmermann le fait sur leur terrain, c’est à dire qu’il vient ce battre dans leur institution selon leur protocole et selon leur lois, ce que je trouve est infiniment plus compliqué car cela demande d’être plus intelligent qu’eux, et on pourra dire se que l’on veut ces gens au pouvoir sont très très intelligent, même dans leur bêtise qu’ils contrôlent de manière habile dans leurs intérêts. Quelque part c’est plus facile UNE FOIS SORTI du système de le critiquer logiquement (je parle pas des représailles).

      Il arrive ainsi à se faire écouter en face à face au sein de leur institution même, et vient dire ce qu’il a à dire. Même si on peut toujours arguer qu’ils font ça pour la forme, pour donner une illusion de démocratie, l’intervention existe, est médiatisé pour le grand public et permet de montrer que des personnes intelligente s’oppose au système, ce qui donne espoir. C’est la première étape indispensable pour voir ensuite qu’un autre système de pensé existe, ce qui n’est pas forcément facile à imaginer quand l’on vient du système même.
      Et rêvons toujours, cela permettra peut être de mettre certaines de ces personnes du système face à leurs propres contradictions si ils n’appliquent pas encore la double pensé à eux même, faute d’expérience (je pense à la jeunesse).

      Je voulais juste réagir à cette morale en 3 points que vous lui fessiez, je pense qu’il en a conscience, et ça m’agace de sous prétexte je suis quelqu’un hors système de me permettre de juger non pertinent tout ce qui ne l’est pas.
      Respect à ces mecs qui y restent pour s’y battre de manière authentique et intelligente (je parle pas des fausses rebellions), ils sont aussi important que ceux qui en sortent.


  • Dommage qu’il soit pas président celui là !


  • Très bonne intervention.

    Merci Jérémie.


  • C’est très bien, sauf qu’il l’invite pour la forme.

    Qui écrit les lois ? : ceux qui s’en servent ! certainement pas les parlementaires.
    A savoir les lobbys. Dans ce cas, les plus gros d’entre eux en commençant par GOOGLE.
    Qui non content de surveiller, ficher, analyser les habitudes, le comportement, l’évolution, voire même la pensée par rapport a ce qu’il voit/lie sur internet, ces recherches, ces achats, ces discussions, ces participations, ces messages "privés"...va donc se voir arroger la possibilité légale de censure. Blocage de sites, de contenus, blocage de profils, voire même blocage d’accès à internet tout court.

    Il faut bien comprendre que dans l’ère numérique que nous vivons, se voir censuré sur internet est quasiment une mise à mort sociale pas pour le moment dans tous les metiers mais ca augmente. Déja des entreprises trouvent suspect quelqu’un qui n’a pas de compte facebook, linkdel, etc... et n’apprecient pas de ne pouvoir accéder à la vie privée de leur futur employé. Imaginez que cette entreprise voit sur internet que vous êtes blacklisté ... c’est CV au panier direct. Alors qu’en fait peut_être aviez_vous fait une vidéo youtube reprenant un morceau de musique et que vous avez été censuré pour copyright.

    Un internet ou ne subsisterait que les marchands, et les medias officiels ... un rêve


  • Bonne intervention, pertinente, si on croit que l’État vise réellement les "terroristes" avec ses lois sécuritaires.


  • J’ai ressenti une certaine ambigüité dans ce discours que la conclusion de la seconde partie m’a confirmé.

    Mais laissons ça de côté pour l’instant.

    Je suis d’accord pour dire qu’une personne qui cherche à conserver son intimité n’a pas à être considérer comme criminelle.
    J’approuve l’idée d’avoir des surveillances ciblées -répondant à un cadre juridique précis et équilibré- plutôt qu’une surveillance généralisée.
    Je m’oppose également à la privatisation de cette surveillance.
    Je comprends aussi que deux ordinateurs communicant l’un avec l’autre puissent choisir le protocole qui leur convient et qu’ils veuillent protéger la confidencialité de l’échange entrepris.

    Par contre, contrairement à ce que dit Jérémie Zimmermann, ce dernier point n’est pas une description valable d’Internet. C’est comme de comparer un échange épistolaire avec la publication de livres et de journaux : une immense partie de l’activité de la toile est liée à l’édition publique pour des motifs différents.

    Je trouve donc son raisonnement biaisé, alors qu’en tant que fidèle de E&R, je crains les lois liberticides sur Internet -des restrictions sur la web débattues par le parlement visent à mon avis beaucoup plus le premier site français d’information alternative que des groupuscules djihadistes.

    Mais finalement, ce sont surtout les derniers mots de son intervention qui comme je l’avais dit plus haut éveillent mon attention :

    « [...] Cette responsabilité collective que nous avons contre les idées de haine [...] je rappelle qu’il ne s’agit pas ici de combattre les symptomes [...] faire disparaître ces messages n’enlèvera pas les idées à ceux qui les portent. Ce que l’on veut c’est combattre ces idées et on a aujourd’hui par cette universalité de potentialité de participation dans la sphère publique des outils individuels pour collectivement, potentiellement aller s’y opposer sur leur terrain. Voici un ensemble d’actions concrètes [...] »

    Quelles sont ces actions concrètes ?

    Et puis que veut dire tout ceci ? Dénoncez votre voisin ? Interdiction de pensée ? Il est contre la censure mais veut "combattre des idées" ?

    À quelques vidéos de celle-ci se trouve celle de "Minute Papillon" et je crois que ça vaut la peine de la voir pour en évaluer les propos après avoir écouter ce discours.

     

    • « Par contre, contrairement à ce que dit Jérémie Zimmermann, ce dernier point n’est pas une description valable d’Internet. C’est comme de comparer un échange épistolaire avec la publication de livres et de journaux : une immense partie de l’activité de la toile est liée à l’édition publique pour des motifs différents. »

      @Frédérick Bel exemple de confusion entre le web et Internet :) Comme l’a dit Jeremy Z. Internet est un ensemble de protocoles permettant à deux machines de communiquer sans entrave. Internet est un réseau de réseau sans centre névralgique. Voila la définition la plus pure d’Internet que l’on pourra d’ailleurs facilement retrouver partout (dictionnaire / wikipedia etc...).

      D’ailleurs comme il le précise en début de vidéo, le web n’est qu’une petite partie d’Internet et qui plus est, le web 2.0 c’est à dire le web participatif ou l’internaute est à la fois le lecteurs/auditeur/spectateur mais aussi l’éditeur et le créateur de contenu. Le web 2.0 n’est qu’une partie du web.

      Si je dois prendre un exemple : lorsque tu télécharge un fichier via torrent ou un autre moyen dit "peer-to-peer" (donc machine à machine) tu utilise Internet sans pour autant être sur le Web.

      Voila sinon je suis d’accords avec tout ce qui ce dit ici et notamment ce que tu soulève : « je crains les lois liberticides sur Internet -des restrictions sur la web débattues par le parlement visent à mon avis beaucoup plus le premier site français d’information alternative que des groupuscules djihadistes. »

      Alexis


    • @ Alexis,



      @Frédérick Bel exemple de confusion entre le web et Internet :) Comme l’a dit Jeremy Z. Internet est un ensemble de protocoles permettant à deux machines de communiquer sans entrave. Internet est un réseau de réseau sans centre névralgique. Voila la définition la plus pure d’Internet que l’on pourra d’ailleurs facilement retrouver partout (dictionnaire / wikipedia etc...).




      Merci d’avoir apporter cette précision sur les fondamentaux structurels d’Internet, précision dont je vais profiter pour réitérer le sens de mon message : pour reprendre les termes que tu as employés, un échange isolé de nature P2P n’est pas la même chose qu’une édition sur le web. Cette dernière est destinée à être vue par une large audience qui parfois d’ailleurs ne souhaitait pas la voir.

      Dans l’exposé de Jérémie Zimmermann, ces particularités sont amalgamées face à la notion de censure. Il met l’emphase sur la revendication de libertés avec un ton sarcastique mais comme je l’avais noté dans mon commentaire d’origine, son discours contient des ambigüités qui à mon avis déportent l’enjeu du débat.

      Il me paraît donc que ses arguments ne fournissent qu’un bruit de fond (white noise) au sujet traité et qu’il y a en fait dans ses paroles plus de forme que de fond.


  • Son association La Quadrature du Net était financée par Soros. Donc probablement bien pour son indépendance qu’il l’ait quitté..


  • Pour info, parmi les 3 principales ONG qui financent la Quadrature du net on retrouve l’Electronic Frontier Foundation, Privacy international et... l’Open Society Institute de George Soros !
    source : https://www.laquadrature.net/fr/qui-sommes-nous

    Ce qui n’enlève rien à l’intérêt de la vidéo et à la pertinence de l’intervention.


  • « La dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours ! » Coluche.

    Les lâches ferment leur gueule, les encore plus lâches répètent ce que disent les autres, les mi-moles défendent la liberté d’expression, les courageux l’utilisent.

     

  • quelle belle leçon de démocratie et aussi quelle belle leçon pour les "dissidents". Ce que j’en retiens comme leçon pour que nos idées puissent être écoutées :
    - être crédible. Cela implique d’être cultivé ( avoir une bonne culture générale) et technique dans son domaine. Il est bien évident que les sénateurs en ont eu plein les oreilles, quand il parle des " terroriste intelligents" et des moyens de se rendre anonyme sur internet " .
    - avoir un discours constructif. Zimmerman, ne se contente pas de critiquer les interdictions au nom d’une idéologie libertaire, il fait la démonstration, que cela sera contre productif pour lutter contre les réseaux délinquants.
    - un langage respectueux, n’interdit pas l’impertinence. Derrière un vocabulaire, où il met les formes et les formules de politesse, il n’hésite pas à bouleverser les certitudes des sénateurs.
    - connaitre son sujet, sans lire son discours. Mais çà, c’est le b à ba.

    De ce que je sais des parlementaires et contrairement à ce que vous pensez, les senateurs présents, ne seront pas insensibles à ce discours. Ces commissions et auditions sont importantes. Les chaines parlementaires ont ce rôle et cette utilité de nous en montrer le contenu. Et on ne rappellera jamais assez qu’un parlementaire fait bien plus son boulot en assistant à ces commissions, qu’en assistant au cirque des questions d’actualité au gouvernement retransmises sur les chaines généralistes.

    Mais au final, malheureusement on ira à l’interdiction, uniquement pour faire un effet d’annonce et " rassurer le bourgeois". Parce que les effets d’annonce et les solutions simplistes, c’est ce qui plait. A nous, de les dénoncer. A nous de dénoncer les populistes comme Estrosi, Cioti ou Valls.


  • Ils l’ont invité pour sauver les apparences.
    Dans leurs têtes ils pensent : "cause toujours tu m’intéresses"


  • il suffit de voir leurs têtes pour comprendre qu’il n’y a que là vérité qui blesse


  • Ce monsieur croit-il sincèrement que ses interlocuteurs s’intéresse a la vérité, la réalité, la cohérence...
    Hé bien non, ces interlocuteurs ne l’écoutent même pas vraiment, ils ont un but et le réalisation de ce but ne prends pas en compte les notions de vérité de réalité ou cohérence mais juste la limite de ce qu’ils peuvent faire gober au peuple et si cette limite est franchi intentionellement ou non, créant une révolte alors ils saurons l’instrumentaliser...

    Tout ces gens sont des francs maçon ou affiliés, ces parlementaire font partie des loges inférieurs, ils n’ont pas haut statut maçonnique, mais ils savent a qui obéir quand une requête est formulée par une loge supérieure....

    Lire absolument la conjuration antichrétienne de henri Delassus, ça permet d’ouvrir les yeux et d’arrêté d’espérer quoi que ce soit de nos élite même du sénateur le plus insignifiant.

    Démanteler le réseau francs maçon voila la première étape obligatoire pour trouver une solution....Cela ne sera pas une mince affaire mais a cœur vaillant rien d’impossible


  • Il est bon ! Mais les jeux sont déjà faits... "Mais bouuuuhhhhhh ne prononcez pas le mot censure, pas en France ! quand même !" on vous fait fermer votre gueule sans passer par la justice mais on le fait avec classe. Les inconnus auraient pu faire un sketch sur "comment reconnait on la bonne censure de la mauvaise censure"


  • Tout ce que dit ce monsieur relève du plus fondamental des bons sens. Et d’après moi, le fait que les maîtres de la France (dans le sens où ils la dirigent d’une manière ou d’une autre) aient des difficultés à comprendre son propos, et même s’en offusquent sur certains points, montre bien qu’ils n’ont pas de bon sens.
    Être capable de gérer des mécaniques qui échappent à des gens comme moi est une chose, mais ne pas être capable de le faire en respectant la volonté du peuple (sa volonté de ne pas être sacrifié à un ordre excluant le bon sens, par-exemple), c’est un aveu d’impuissance clair et net.


  • La censure totale de tout ce qui n’est pas compatible avec le projet mondialiste n’est qu’une question de temps. Nous n’avons encore rien vu.......Le bon vieux papier sera encore le moyen de communication le plus sûr.....


  • Financé par Soros, invité au Sénat, relayé par Médiapart (Xavier Niel)... Mesdames et Messieurs, sous vos yeux ébahis, voici venu le temps de la dissidence caviar (qui crie à la fermeture imminente depuis 7 ans faisant raquer les internautes, et s’imposant en seul interlocuteur du domaine pendant que toutes les autres assos n’accèdent jamais aux médias...)

     

    • Commentaire très sensé.


    • voici venu le temps de la dissidence caviar

      Qui t’as mis dans la tête que Zimmermann se prenait pour un dissident ? Je me fiche totalement de savoir pourquoi il est là, tant que son discours vaut le détour. Sachant que personne ici n’est dupe et qu’on sait parfaitement que c’est un coup d’épée dans l’eau.

      Ensuite, pour ce qui est d’être au auditionné, pourquoi eux et pas les autres. Parce que la quadrature du net est depuis son origine focalisée sur les libertés en ligne. S’ils sont financé par l’Open Society, c’est peut être aussi parce qu’ils militent pour le monde du libre (Open Source ...) et s’ils sont relayé plus qu’un vulgaire blog d’un réactionnaire proche des milieux dissident, c’est justement parce que la quadrature du net n’est pas un vulgaire blog quelconque et n’est pas affilié à des mouvances prétendument "tendancieuses".

      Après, je ne vais pas me faire le défenseur de cette association, mais il faut comprendre une chose importante concernant le principe des fondations qui financent des projets, qu’elle soit liée à Soros ou pas d’ailleurs :

      1) Une fondation finance un projet qui est pré-établi. C’est-à-dire que si Soros finance la quadrature du net, ce n’est déjà pas forcément lui en personne, mais ses administrés, et qu’il finance un projet qui a été déterminé par avance par la quadrature du net.

      2) Une fondation qui finance une association, ça n’a rien à voir avec une OPA ou une sorte de prise de majorité sur un capital d’entreprise. Même si de l’argent de Soros arrive dans les comptes de l’association, seule une infiltration physique de l’association peut en dévier les principes et les objectifs.

      3) Même si une fondation finance des projets scabreux, il convient de noter que tout comme les mafieux qui se cachent derrière des façades de respectabilité, la fondation se doit au minimum d’avoir un panel de projets "normaux" histoire de faire illusion. De ce postulat, il nous est impossible de savoir si la quadrature du net est un projet "normal" ou "scabreux".

      J’appelle donc à raison garder sur ce sujet, où alors qu’un camarade démontre par A+B que la quadrature du net est un projet néfaste et pourquoi. Sinon, tout ce que vous faites c’est sont des raccourcis qui n’aident pas les plus raisonnable à nous voir autrement qu’une bande d’allumés qui font une fixette sur les complots.

      Et quand j’ai dis ça, je me fiche totalement de Zimmermann et de la quadrature du net. Juste que pour le coup, j’ai écouté ce garçon, et il a été parfait !


    • Je reconnais qu’à sa relecture mon message était imprécis et caricatural. Imprécis par le fait que je ne conteste pas l’intérêt de relayer cette vidéo, que dans son contenu rien n’est à redire, et qu’il serait en effet ridicule de rejeter ce qui n’est pas issu de la dissidence pour les raisons que tu as invoqué. Et caricatural parce que fondé sur des éléments qui ne constituent pas en soi la preuve d’une association pilotée. Mais cette association a bénéficié immédiatement après sa création d’un article dans le Monde, d’une couverture médiatique permanente depuis, invitée 3 ans après sa création par l’Elysée à faire partie du CNN (ce que la QDN a refusé, peut-être à cause du problème d’image que ça leur aurait engendré ?). Si effectivement certains travaux de cette association sont trés intéressants à relayer, il me semble important que chacun connaisse ses accointances, ce qui est le cas de ceux qui sont intéressés depuis longtemps par ces questions, mais bien sur pas de tous, dont certains pourraient vouloir contribuer à son financement ce qui me semble hasardeux.


  • Concrètement à quel moment devient-on un terroriste bête, est-ce une nanoseconde avant ou après s’être mis à visiter un site déclaré terroriste ? D’autre part je ne comprends pas si les sites seront d’office bloqués ou censurés, bah il n’ y’ aura personne pour les visiter et personne en France du moins n’aura cette chance inattendue de porter le titre ou qualification de "terroristes bêtes " un genre d’espèce en voie d’apparition au gré de textes de lois.
    Nonobstant de la leçon de stratégie de lutte anti terroriste que cet intervenant a donné aux intéressés en laissant justement ouvert ces sites pour mieux repérer ces individus et infiltrer leurs groupes, la listes de ces sites devraient être mis à la disposition de tous ceux qui veulent rester loin de toute cette merde en préparation sinon c’est juste de l’oppression généralisée sous couvert de mesures sécuritaire avant même de parler de restriction de liberté.
    Une dernière chose, je souhaite rappeler que si l’Iran ou la Chine ou je ne sais où encore autre que l’occident , font peu de cas de la liberté d’expression dans leurs pays respectifs, que ce n’est pas un de leurs fondements.
    Et par contre il faut voir comment les champions de cette valeur si précieuse à leurs yeux ont finis par se comporter , quand elle a commencé à échapper à leur contrôle sur internet justement.


  • Remarques très pertinentes ou l’art de prendre a son propre piège tous les soumis du pouvoir...Il y a un proverbe qui dit :"toutes les vérités ne sont pas bonne a dire"...et pourtant !!C’est surtout qu’elles sont dérangeantes !!


  • Je sais pas quoi penser de l’outil "Tor" car il fut financer par le gouvernement américain et plusieurs services de renseignements ont des serveurs qui servent de relai.
    Je sais que snodwen est pour. Quelqu’un en sait plus sur anonymisation via tor ?


Afficher les commentaires suivants