Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jérusalem, capitale de l’apartheid, attend l’insurrection

L’attaque terroriste de mercredi soir à Jérusalem n’aurait dû surprendre personne. Après tout, deux nations vivent dans le Pretoria de l’État d’Israël. À la différence des autres zones occupées, il y aurait là une certaine égalité entre les deux peuples : cartes d’identité bleues accessibles pour tous, liberté de mouvement, impôt foncier payable à la municipalité, sécurité sociale – tous Israéliens. Mais Jérusalem sombre dans les mensonges. Elle est devenue la capitale israélienne de l’apartheid.

À l’exception de Hébron, aucun endroit ne subit un régime de séparation aussi criant et cynique. Et maintenant que la botte israélienne s’abat encore plus fort sur la capitale, la résistance dans le ghetto-en-devenir s’intensifie : battus et opprimés, abandonnés et pauvres, emplis de sentiments de haine et d’un appétit de vengeance.

L’insurrection est en route. Quand la prochaine vague de terreur émergera des ruelles de Jérusalem Est, les Israéliens prétendront être surpris et furieux. Mais il faut dire la vérité : en dépit de l’incident choquant de mercredi, les Palestiniens se révèlent être une des nations les plus tolérantes de l’histoire. Arrestations massives, colons violents, privations, expulsions, manque de soins, dépossessions – et ils demeurent silencieux, excepté la récente manifestation des pierres.

Il n’existe aucune désillusion dont la ville ne souffre pas. La capitale n’en est une qu’à ses propres yeux ; la cité unie est l’une des plus divisées de tout l’univers. L’égalité alléguée est une plaisanterie et la justice est foulée aux pieds. L’accès libre aux lieux saints n’existe que pour les Juifs (et oui, pour les vieux musulmans). Et le droit au retour est réservé aux Juifs.

Un résident palestinien de Jérusalem est maintenant en bien plus grand danger d’être lynché qu’un juif à Paris. Mais ici, il n’y a personne pour réveiller Caïn. À la différence du juif parisien, le Palestinien peut être expulsé de Jérusalem. Il peut aussi être arrêté terriblement facilement. Après que le jeune Mohammed Abu Khdeir de 16 ans a été brûlé à mort, provoquant une vague de protestations, Israël a arrêté 760 Palestiniens dans la ville, dont 260 enfants.

Comme toujours, la réponse à chaque problème est une main plus pesante. Le Premier ministre a déjà ordonné de soutenir les forces de sécurité, utilisant le seul langage connu des membres de son gouvernement. Et quand, naturellement, la résistance devient plus violente, ils lèvent les mains au ciel et disent : « Regardez comment ils détruisent la voie légère que nous leur avons construite. »

Jérusalem aurait pu être différente. Si Israël y avait pratiqué la justice et l’égalité, elle aurait pu devenir une cité modèle ; le peuple qui l’a annexée aurait dû s’y efforcer. Aux pires jours de l’Intifada, il y eut relativement peu de terrorisme dans la ville, alors même que ses résidents pouvaient voyager librement. Les Palestiniens sont les mêmes Palestiniens, mais la fermeture, le couvre-feu et le siège sont différents. Le résultat est qu’il y avait moins de terrorisme à Jérusalem, réfutant la théorie comme quoi un siège prévient le terrorisme. Pourquoi ? Parce que beaucoup de résidents de la capitale aspirent à devenir Israéliens. Mais Israël les en empêche. Unis, unis – mais sans les Arabes.

Les arrestations massives à Jérusalem, qui n’ont éveillé aucun intérêt en Israël, l’invasion des colons dans les quartiers arabes avec le soutien du gouvernement et des tribunaux, la négligence criminelle dont la ville est responsable – tout ceci aura un coût.

Combien de temps encore verront-ils leurs enfants craindre de quitter leur maison de peur d’être attaqués dans la rue par des hooligans ? Combien de temps verront-ils leurs enfants arrêtés à chaque jet de pierre ? Combien de temps observeront-ils l’abandon de leurs quartiers ?

Combien de temps consentiront-ils à leur expulsion tacite de la ville ? Entre 1967 et 2013, Israël a retiré le statut de résident à 14 309 Palestiniens de Jérusalem, avec d’étranges prétentions qui ne s’appliquent à aucun de ses résidents juifs. N’est-ce pas de l’apartheid ?

Alors, la terreur surgira. En retour, des drones envahiront les cieux du camp de réfugiés de Shuafat, il y aura des meurtres dans les rues d’Azariyeh et des assassinats ciblés à Beit Hanina, et une autre barrière de séparation sera construite entre les deux parties de la ville, juste pour être du bon côté. Avec un maire nationaliste, des forces de police violentes et un gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu, rien n’est plus sûr.

Gideon Levy, Haaretz, 23 octobre 2014

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Chrétiens et musulmans tous uni.
    Car les sionars en ont après les arabes en général.....
    Pourtant ils sont les vrais sémites eux.....

     

    • Non, le christianisme et l’islam étant deux religions prétendant détenir des vérités contradictoires et imposables à la terre entière, leurs fidèles ne pourraient s’unir qu’en reniant leurs textes sacrés.
      N’oubliez pas par exemple que le coran précise bien qu’il ne faut pas se faire d’amis parmi les infidèles et que selon la Bible celui qui ne reconnait pas le Christ comme fils de Dieu finira torturé pour l’éternité par ce dieu prétendument d’amour.
      Ces monothéismes ne proposant d’unir la terre que sous leur propre dictature il est impossible que leurs fidèles s’unissent un jour, à moins qu’ils n’aient le courage de reconnaitre avoir été trompés et quittent ces religions de guerre et de divisions éternelles.


    • @@niert

      Depuis quand les musulmans n’ont -ils pas le droit d’avoir des amis chrétiens juifs bouddhistes, martiens ?
      Le Coran(7ème) fait référence à l’alliance judéo-protestante ( ou plutôt talmudo-kaballisto-sionisto- protestante).Donc le Saint Coran parle d’une événement qui allait se réaliser dans le temps.. !
      Le talmudisme et le protestantisme ont accouché de la maçonnerie qui sévit depuis plus de deux siècles en France.L’orthodoxie a subi le bolchévisme qui est une production de la juiverie, qui a donné l’athéisme forcené dans les pays de l’Est ... ! L’alliance talmudo -protestante vomit le catholicisme et l’orthodoxie...Fort heureusement l’âme russe a repris du poil de la bête grâce à Poutine ,et dans les pays de l’Est aujourd’hui, il n’est plus question d’interdire le culte chrétien.
      Les musulmans ont pour interdiction formelle de s’allier à cette maudite alliance qui est à l’origine du chaos actuel.Certains pays, et notamment du Golfe ,ont passé outre l’interdiction coranique .Maintenant ,on voit le résultat au Moyen -Orient ,dans les pays musulmans.
      L’alliance avec les Rum ( les orthodoxes) est mise en avant.58


  • Daesh bientôt en Israël ?


  • Le Nouvel Ordre Mondial, c’est l’accoutumance à la profonde médiocrité et à la haute perfidie de nos élites. Le Nouvel Ordre Mondial, c’est l’acceptation de mourir pour des idéologies financières, de mort plus ou moins lente, plus ou moins douloureuse. Satan va nous aider à mourir comme des animaux, Dieu va nous aider à vivre comme des êtres humains dignes de Lui.
    Aucun maître juste et bon ne peut se plaindre de la reconnaissance de son disciple.
    Aucun disciple juste et bon ne peut dénigrer la reconnaissance de son maître.
    Israël n’est pas mon maître, la République française n’est pas mon pays.


  • quand on voit qu’au moment des raids israéliens sur gaza ,les israéliens montent sur les collines avec leurs enfants et leurs pic nic pour avoir une belle vu sur le massacre ,et applaudissent a chaque déflagration comme si qu’ils assistaient au feu d’artifice du 14 juillet ,on comprend que ce peuple ne peut être elu que par SATAN .