Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

John Kerry accuse Israël d’avoir entravé le processus de paix

Le secrétaire d’État américain John Kerry a accusé mardi Israël d’avoir entravé le processus de paix avec les Palestiniens, un dialogue sous médiation américaine qui se poursuit toutefois cahin-caha entre les deux camps.

Même s’il n’a pas épargné les Palestiniens, M. Kerry s’en est exceptionnellement pris à l’allié israélien, jugeant que l’annonce la semaine dernière de plus de 700 nouveaux logements à Jérusalem-Est et le refus de libérer des prisonniers palestiniens avaient précipité le processus de paix dans une impasse.

« Malheureusement, les prisonniers (palestiniens) n’ont pas été libérés le samedi (29 mars) où ils devaient l’être », a déploré le chef de la diplomatie américaine devant la commission des Affaires étrangères du Sénat.

« Puis, un jour, deux jours, trois jours sont passés et dans l’après-midi, quand ils (les Israéliens) pouvaient peut-être le faire, 700 logements de colonisation étaient annoncés à Jérusalem et pouf, voilà où nous en sommes », a-t-il regretté.

Le gouvernement israélien avait refusé de libérer le 29 mars comme prévu un quatrième et dernier contingent de prisonniers palestiniens, réclamant désormais une prolongation des négociations censées s’achever fin avril.

Le président palestinien Mahmoud Abbas avait réagi en signant le 1er avril les demandes d’adhésion de la Palestine à 15 conventions et traités internationaux, estimant que les nouvelles exigences posées par Israël pour ces libérations le déliaient de son engagement de s’abstenir de toute démarche auprès de la communauté internationale.

Cette décision est intervenue peu après un nouvel appel d’offres par Israël pour 708 logements dans le quartier de colonisation de Gilo, à Jérusalem-Est annexée.

M. Kerry était en tournée en Europe et au Proche-Orient durant cette crise la semaine dernière et il en est rentré vendredi exaspéré et pessimiste face à un dialogue de paix au bord de l’implosion.

Pour la première fois, il avait prévenu - et il l’a répété mardi - qu’il y avait « des limites au temps et aux efforts » de Washington « si les parties ne sont pas désireuses de faire des progrès ».

M. Kerry se concertait mardi à la Maison Blanche avec le président Barack Obama et son vice-président Joe Biden sur la marche à suivre.

Israël réplique à Kerry

Le ministre a remis sur les rails fin juillet 2013 le dialogue israélo-palestinien, après trois ans de gel, et a effectué plus d’une dizaine de navettes au Proche-Orient, avec des centaines d’heures d’entretiens avec leurs dirigeants.

La réaction d’Israël à la pique de M. Kerry ne s’est pas fait attendre. « J’ai entendu que le programme de construction à Jérusalem avait été défini par un pouf », a ironisé le ministre de l’Economie Naftali Bennett. « Israël ne présentera jamais ses excuses pour ses constructions à Jérusalem », a martelé ce chef du parti nationaliste religieux Foyer Juif.

Le département d’État a lui essayé d’éteindre l’incendie naissant entre les deux alliés : « John Kerry a dit très clairement que les parties avaient pris des mesures non constructives et à aucun moment il ne s’est livré à un jeu d’accusations », a défendu la porte-parole Jennifer Psaki.

De fait, M. Kerry a aussi fustigé les Palestiniens pour « ne pas avoir aidé en adhérant aux traités » internationaux.

Il a renvoyé les deux camps dos à dos, réaffirmant qu’il leur revenait de « prendre les décisions fondamentales ».

« Ce n’est pas notre décision », a insisté M. Kerry.

Le secrétaire d’État a aussi été pris à partie par le sénateur républicain John McCain, pour qui le processus de paix « s’est arrêté ». « Admettez la réalité ! », lui-a-t-il lancé.

« Israéliens et Palestiniens ne l’ont pas déclaré mort. Ils veulent continuer de négocier », lui a répondu le secrétaire d’État.

Les rencontres se poursuivent effectivement depuis dimanche, sous médiation américaine, même si les désaccords persistent. « Il y a encore des divergences entre les positions israélienne et palestinienne et la partie américaine a fait de gros efforts pour surmonter ces difficultés », a dit à l’AFP une source palestinienne, après de nouveaux entretiens tripartites dans la nuit de lundi à mardi, sous les auspices de l’émissaire américain Martin Indyk. Ces rencontres reprendront après une réunion de la Ligue arabe mercredi.

Le département d’État a fait état « d’efforts intensifs pour aplanir les désaccords ».

 

Voir aussi, sur E&R : Israël, bourreau des enfants palestiniens

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Est ce que la "communauté internationale" peut rester longtemps insensible au drame palestinien à GAza ?
    Si oui, alors vaste hypocrisie que es principes des droits de l’Homme des Peuples et on retourne à à la case départ. Boycotter massivement Israël dans tous les domaines.
    Pourquoi ne pas accepter des sportifs Palestiniens aux championnats d’Europe. Il y a bien Israël ?


  • Je trouve l’attitude de kerry un poil antisémite.


  • "Ca va, j’ai pas ete trop dur ???...On s’retrouve a la cantine ?..."

     

    • Inutile d’en dire plus :)


    • Ca c’est de la politique . Quand Soral dit que Dieudo est incroyablement drole et surtout intélligent.
      Les israeliens adoptent exactement la meme politique quant à la colonisation d’habitation de Jérusalem qu’avec les frontières de 1967 , qu’ils appellent eux memes disputées .Si un jours on doit négocier Jérusalem, cela se fera avec les constructions déja faites , donc s’ils décident d’entamer des négociations en l’an 2033 cela se fera d’ici là avec 0.001% de Jérusalem qu’on pourra éventuellement ceder à cette entitée Palestinienne.
      VOILA comment résonne un sionard qui se respecte.

      N’oublions pas ,nous en France ,somme des Fralestinniens.


  • Une grosse perte de temps et une comedie bien huilee, rejouee depuis des decennies devant le public de l’opinion international. La surprise n’est pas l’echec mais serait le succes des "negociations".


  • C’est du film à deux balles archi-vu. On nous pond un ou plusieurs remakes de ce rutabaga tous les ans depuis 1948.

    Ce navet a un scénario assez lassant : D’un côté des monstres font des monstruosités, et de l’autre, les patrons monstres, encore plus monstrueux si on se fie à la tête de mort qu’arbore John Kerry, les grondent pour paraître glops devant la population mondiale médusée par tant de méchanceté.

    Bref, c’est du vachement pas bon Hollywood.

     

  • Ces petites bisbilles entre un Juif américain et les Israéliens pour faire croire au bon peuple que les US ne sont pas inféodés à Israel, très vieille ficelle utilisée depuis 1948...

     

  • Attention Johnny, veille à ne pas trop t’émanciper...l’AIPAC veille au grain et pourrait te faire payer cher ta liberté d’expression ! T’as pas encore compris avec ce qui est arrivé à ton pote Hagel ???


  • C’est de l’enfumage...Kerry alias Kohn est juif et la colonisation continue de plus belle



    Plus tôt, un porte-parole de l’administration militaire israélienne, le commandant Guy Inbar, avait annoncé qu’une commission du ministère de la Défense avait approuvé des projets portant sur un total de 2.269 logements dans six colonies de Cisjordanie occupée.



  • #782691

    c’est un bon acteur john kerry .


  • Cela fait 70 ans que les impérialo-sionistes ont signé la disparition du peuple palestinien pour lui voler sa terre !! le reste n’est que du vent !! chaque fois que les palestiniens ont fait un pas en direction de la paix les israéliens ont on fait dix pour les ramener en arrière avec l’aval de leurs vassaux occidentaux ! ces criminels contre l’humanité ne reculerons que devant une force supérieur qui commence a se dessiner face a leur satanisme et a leur cupidité originelle et cela les rends d’autant plus dangereux que cette force représente les quatre-cinquième des habitants de la planète.


  • On pourrait proposer une alliance entre la SNCF et la DB pour régler le problème plus vite, non ? Hein, quoi, j’ai pas le droit de le dire ? De le penser non plus ? Merde...


  • "Kerry le clown", t’as même pas réussi à battre "Bush d’égout", et tu voudrais faire "illusion" avec les "zélusionistes" ? Tu ne trompes personne.......


  • Du théatre de skull and bones avec simulacre de mésentente.. ouaf, ouaf , le bohémian club nous avait habitué à mieux !


  • Vu de la République Française, Kerry Gaullade !


  • Les israéliens et les sionistes n’ont jamais voulu négocier la paix avec les palestiniens, qu’ils considèrent comme une race inférieure. Tout ce qu’ils veulent c’est une autre guerre mondiale. Une troisième guerre mondiale fait par eux et pour eux. Et, une bonne raison d’amener les américains à la faire à leur place.

    Ils n’ont pas réussi à la provoquer avec la Syrie. Poutine a mis tout son poid dans la balance et a déjoué leur plan. Ils se sont alors tournés du côté de l’Ukraine. Poutine les a encore une fois déjoué avec la Crimée. Ils vont revenir à l’attaque cela n’est qu’une question de jours ou d’heures maintenant. Le Rav. Chaya l’a bien dit : "...par la tignace de leur chevelure nous les obligeront à se battre".

    L’histoire des deux coqs qui se battent (l’un occidental et l’autre arabo-musulman), laissant le troisième (israélien) victorieux, du Rav. Chaya, en dit long sur la façon dont les sionistes voient les choses. Ce qui est très malheureux pour nos frères juifs du monde entier et tous nos frères goys, inclant nous-mêmes, qui forment le reste de l’humanité !

    Le but ultime des israéliens et des sionistes : Devenir les maîtres du monde.

    Ils le sont déjà de façon détournée, dans l’ombre de nos gouvernements, nos banques, nos industries, nos militaires, etc., ils veulent maintenant que cela soient reconnue à la face du monde. Alors, nous présenteront-ils un sauveur israélien-sioniste, leur "Machia’h", qui viendra régler tous les problèmes et les crises qu’ils ont eux-mêmes fomentés ! Ne sont-ils pas les êtres les plus intelligents de l’humanité ? Ne sont-ils pas les grands de ce monde ? Ne sont-ils pas le peuple élu ?

    Et, si on laissait les isaréliens-sionistes se débrouiller seul avec le monde arabo-musulman ? Comme deux frères qui ne peuvent règler leurs différents, laissons les se battre.

    Pourqu’elle raison sont-ils toujours en conflit avec leurs vosins ? Enlevons-leurs tous leurs armes atomiques et laissons les se battre les uns contre les autres, sans aucune interventions extérieurs. Je suis certain qu’ils trouveraient des solutions à leurs problèmes très rapidement !


  • C’est curieux que les americains croient au pere Noel,
    Israel ne lachera rien sinon quelques miettes a prendre
    ou a laisser.Le reste des discours et des discours ce ne
    coute rien sinon avoir des points sur sa carte de credit.


Afficher les commentaires suivants