Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #118579

    C’est quand même épouvantable ,de traiter ,les Pays de cette façon ,obliger d’obéir ,à leurs Dictas ,Nous sommes des Amours ,payons sans broncher l’essence à 2 euros ,prêt pour 2euros 50 où 3 pour nos Amis Qatar, Arabie Saoudite ,Koweit des Emirs si Démocrates ,si attentionnés qu’ils achètent notre Pays une bouchée de pain -sec pour que nous supportions la Crise ,
    Demain nous seront obligés d’aller faire nos prières ,en Mosquée pour les remercier de leur BONTE
    les Français se mettre à genoux quant -ils sont étalés ,pas facile de faire plus BAS
    CES Pays Amis commencent à faire massacrer les Soldats magrébins 4 en 8 jours ,on va commencer à les faire réfléchir

     

    • Oh laaaa y a quelques révisions à faire,
      1er : le prix de l’essence c’est pas aux pays que vous avez mentionner que vous le payer mais aux judeo-franc-maçons, pour qui vous votez. http://www.egaliteetreconciliation....
      2e : si lorsque vous entrez dans une mosquée pour prier autre que le dieu des mouslims alors vous n’avez rien compri à l’islam et n’êtes pas musulman par la même occase.


  • #118587

    je me suis toujours fait cette réflexion :" les USA ont la capacité de créer et financer des cellules de troubles à travers toute la planete dans chaque territoire national, mais alors...il n’y aurait donc aucun pays sur cette terre qui aurait les couilles, et les finances pour créer une instabilité au USA ? financer des opposants totalement manipulés pour créer un instabilité politique, militaire ou finacier au USA ???" c’est étrange quand même !

     

  • #118596

    Comme quoi j avais raison depuis le debut, l Inde se fiche completement des remontrances des USA et c est tant mieux...

     

    • J’attends avec plaisir des sanctions lourdes des US sur l’Inde.
      De quoi les énerver sérieux.
      Je suis persuadé d’une chose : les US sont un tigre de papier.
      Qu’une nation un peu sérieuse (Inde, Chine, Urss) s’oppose et ils reculeront.
      Simplement parce que ce n’est pas soutenable.
      Ca vaut aussi pour la France ; sauf qu’ici, on a été trahi.


  • Le non respect de l’embargo sur le pétrole iranien (les indiens serais d’ailleurs bête de ne pas en profiter) et en plus le rafale, ne vous inquiété pas pour les indiens, ils ferons sauter les milliards de contrat d’armement us notamment en appareil de transport si ils se prennent des sanctions.
    *
    Les indien ont tellement bien mené leur barque qu’il vont devenir une superpuissance en moins de 10 ans...


  • Le missié il t’a dit de faire là, pas là, LA !!!
    .
    Quoi, tu lui as fait sur les pompes ?
    .
    Méchant, nigger ! ANTIIIIIIIISEMITTTTTTTTE (avec ta svastika soit-disant religieuse !)
    .
    Plus sérieusement : L’Inde va donc bientôt faire partie de l’axe terroriste du mal ultime ?

     

    • La "svastika" nazi est inspiree de la svastika Indienne, mais ce n’est pas le meme signe. Les Allemands ont ramene ca et d’autres choses d’Inde en Allemagne dans les annees 20. Sur le drapeau nazi, elle est inversee ( comme tout ce qui est satanique). En Inde les gens mettent la svastika a l’entree de leur maison (celle qui est a l’endroit, "l’original"), un peu comme nous mettons un fer a cheval au-dessus des entrees de porte pour porter chance. Pour en revenir a l’Inde qui paye son petrole Iranien avec de l’or, je trouve ca tres habile, puisque d’un point de vue commercial et legal ils exploitent une breche. Payer avec des dollars, c’est payer avec de la dette, ce qui est interdit par l’embargo. Payer avec de l’or, c’est payer avec de l’argent, ce qui n’est surement pas mentionne comme etant interdit puisque non envisage. Evidemment ca froisse les Americains puisque l’Inde a trouve une facon a la fois de contourner l’embargo et de defier leur hegemonie ; mais d’un point de vue commercial, c’est legal, jouable et imparable. Bien vu.


    • Merci pour les précisions Toni...


  • De quoi ils se mêlent !
    Il cherche toujours à faire la loi ces salopards.

    Là ils se sont pris une belle quenelle en pleine face.
    Espérons que le gouvernement de l’Inde ne lâchera pas prise, histoire de les emmerder un peu plus longtemps.


  • #118658

    Ras le bol de l’empire.. vraiment. J’espère que les Indiens vont abandonner le dollar et commercer dans leur monnaie et en or, tout comme les Chinois et les Russes. Vivement que les USA et wallstreet s’effondrent.
    Ca fera du bien au peuple Américain, Européens, et plus globalement aux peuples du monde entier.


  • #118666

    Les alternatives sont l’Irak et l’Arabie Saoudite... ben voyons -.-’
    Plus c’est gros, mieux ça passe...
    J’espère vraiment que des pays comme l’Inde, la Chine, l’Iran ou le Venezuela vont continuer à glisser des quenelles de 1750 aux USA en se vendant le pétrole entre eux, et avec de l’or.
    L’occident commence à prendre vraiment conscience de la menace asiatique...


  • #118690

    Les masques tombent de plus en plus.
    L’amérique une démocratie :-) :-)

    L’iran, les méchants ?
    Mais que fait l’Europe puissance ? :-) :-)

    Merci à la Chine, à l’Inde et à la Russie de sauver la diversité en ce bas monde


  • #118722
    le 16/03/2012 par Kombat_les_Protocoles
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    Atlantisme contre Eurasia...
    L’inde a-t-elle les moyens de résister à la volonté Judéo-US ?


  • Mais sur quel texte légal se basent ils pour justifier une "sanction".

     

  • #118737
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    ce n’est que du cinéma, l’inde est bien un grand allié de la maison mère (israel) .il sera bien la pour aider à la division du Pakistan.

     

    • #118793

      C’ est vrai, je me pose la même question depuis leur première annonce.

      L’ Inde n’ a "jamais" été les alliés des Chinois, ni du Pakistan. Il se sont fait récement la guerre et ont tous les trois l’ arme nucléaire. En revanche l’ Inde est alliés des anglo américains et a une gigantesque base militaro américaine sur son territoire.

      Peut être que l’ Inde le fait pour une raison économique, mais ça joue le jeu de la division chiite / sunnite, et donc celui d’ israel, diviser pour mieux régner.

      Je rappelle que l’ Iran est majoritairement chiite et le Pakistan majoritairement sunnite et ce dernier est prosterné aux pieds du pouvoir américain et l’ a aider au cours de nombreuses guerres contres des arabes comme celle de l’ Afghanistan.

      Bizarrement, je ne vois aucun mouslim sur ce cite et dans mon entourage qui fait ce rapprochement.


    • #118825
      le 16/03/2012 par la sieste tricolor
      L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

      l’inde sera bien là pour appuyer la guerre civile probablement en Pakistan pour affaiblir sa puissance nucléaire,et aider pour l’indépendance du territoire Baloutchistan pakistanais , ce qui bloquera l’accès de la chine au golf persique.


    • #118870

      Ah ouais, une pierre deux coups !!!
      Serait une véritable stratégie indienne, qui profiterait quand même à israel ???!!!!

      Cela profitera aussi au américains économiquement parlant en aiffaiblissant la Chine.
      Putain, l’ art de la guerre est belle et bien une chose terriblement machiavélique, autant que le protocole des sages du fion.

      J’ ai lu ces deux livres mais ils ne cesseront de me surprendre, je comprends tout à fait Etienne Chouard lorsqu’ il dit que les gens de bien ne veulent pas prendre le pouvoir !!


    • Pas d’accord... je suis d’origine indienne et je vais souvent en Inde. Par les journaux et les gens, je peux vous dire que les indiens n’en ont rien à faire des chinois et des pakistanais, et n’ont aucune volonté hégémonique contrairement à ces derniers.
      Les indiens sont nationalistes et fier de leur indépendance. Oui ils ont de bonnes relations avec les anglo-saxons, mais c’est seulement par intérêt commerciales.
      L’Inde est un pays du tiers-monde : elle maintient de bonnes relations avec tous les pays tiers, tant qu’on la fait pas "chier".
      Je suis persuadé que l’Inde résistera à l’Empire... Mais je craint que l’Empire ne profite de la faiblesse de l’Inde : les rivalités entre musulmans et hindous...


  • VIVE LE BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) !!!!!!

     

  • Obama :" heu arrêtez de nous prendre notre futur pétrole ! vous les indiens vous savez faire du vélo alors ne nous mettez pas des bâtons dans les roues car nous, nous roulons en V8, nous avons besoin de TOUT le pétrole du monde...Arff....hein double u c’est vrai ! ".
    Obama avec la kipa et les guirlandes, ça le fais, non ?? hahahaha..


  • #118821
    le 16/03/2012 par sardanzal@hotmail.fr
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    On dirait que l’aigle US ne fait plus si peur.L’Inde qui veut violer l’embargo et Merkel qui fait des petites affaires avec Poutine . Obama bouffe de la quenelle à tous les repas .Et par les deux bouts !!!Bon appétit !


  • #118834
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    Pour les gens qui doutent encore de l’inde.
    LA DESTRUCTION DU SYSTÈME D’ÉDUCATION INDIEN

    par Kum B. Nivedita

    Adapté d’un discours donné sous les auspices du Cercle d’Études
    Vivekananda II-T Madras, en janvier 1998

    Introduction

    À l’époque de la Compagnie des Indes orientales ou par la suite, sous le règne de l’empire britannique, l’esprit des colonisateurs semble avoir été animé par deux motivations : s’approprier les richesses du pays et supporter le « fardeau de l’homme blanc », qui consistait à civiliser les indigènes (terme qu’ils utilisaient pour se référer à l’ensemble des Indiens). Nous verrons de quelle manière, pour atteindre ces deux buts, les Britanniques ont joué leurs cartes avec tellement d’intelligence que, même après cinquante ans d’indépendance, nous continuons à vivre dans un véritable état de stupeur, incapables (et même refusant !) de nous réveiller de l’une des pires hypnoses qui ait jamais été exercée sur une nation tout entière.

    Beaucoup d’entre nous ignorent peut-être que l’Inde était le pays le plus riche du monde avant l’arrivée des Britanniques. Alors que leur part des exportations mondiales ne représentait à l’époque que 9%, contre 19% pour l’Inde, la part actuelle de l’Inde n’est plus que de 0,5%. La plupart des étrangers qui venaient en Inde étaient en quête de sa fabuleuse richesse. Ernest Wood, dans un livre intitulé « Un étranger défend notre mère l’Inde », déclare qu’ « au milieu du dix-huitième siècle, Phillimore écrivait que les produits de sa terre nourrissaient des territoires éloignés ». Aucun voyageur ne trouva de pauvreté en Inde avant le dix-neuvième siècle, mais les marchands et les aventuriers étrangers recherchaient ses rivages pour les richesses quasi-fabuleuses qu’ils pouvaient y trouver. « Secouer le sophora » devint une expression consacrée, dont l’équivalent actuel serait quelque chose comme « découvrir du pétrole ».


  • #118836
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    II/ En Inde, 35% à 50% des terres des villages étaient détaxées et le revenu correspondant était utilisé pour financer les écoles, organiser les festivals dans les temples, produire les remèdes, nourrir les pèlerins, améliorer l’irrigation, etc. La cupidité des Britanniques réduisit la proportion des terres détaxées à 5%. Lorsque des protestations s’élevèrent, ils assurèrent aux Indiens que le gouvernement créerait un département pour prendre en charge l’irrigation, un conseil pour l’éducation, etc. Toute initiative locale était étouffée. Mais les dirigeants, dépités, constatèrent que même s’ils avaient conquis cette nation, celle-ci restait néanmoins profondément enracinée dans sa culture. Ils découvrirent qu’aussi longtemps qu’une nation était consciente et fière de ses traditions, le « fardeau de l’homme blanc » restait aussi « lourd et compliqué que jamais » ! À cette époque, l’Inde avait un système d’éducation implanté sur la totalité de son territoire, et il leur fallait le rendre inefficace s’ils voulaient atteindre leurs objectifs. Aujourd’hui, on fait croire à la plupart d’entre nous que l’éducation était entre les mains des brahmanes, qu’elle était dispensée en sanscrit et que toutes les autres castes étaient privées d’éducation. Mais voici les faits qui montrent comment les Britanniques ont détruit le système d’éducation indien et réduit à l’analphabétisme l’une des nations les plus instruites du monde.

    Lors de la table-ronde de 1931, le Mahatma Gandhi affirma dans l’un de ses discours : « L’arbre magnifique de l’éducation a été abattu par vous, les Britanniques. C’est ainsi que l’Inde est beaucoup moins instruite aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a 100 ans ». Immédiatement, le parlementaire Philip Hartog se leva et dit : « M. Gandhi, c’est nous qui avons éduqué les masses indiennes. Vous devez donc retirer vos propos et vous excuser, à moins de nous prouver la véracité de vos dires ». Gandhiji répondit qu’il les prouverait. Mais le débat fut interrompu faute de temps.


  • #118837
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    III/ Par la suite, l’un des disciples du Mahatma, Shri Dharampal, se rendit au British Museum, où il examina les rapports et les archives. Il publia ensuite un livre, « L’arbre magnifique », où il étudie la question dans les moindres détails. En 1820, les Britanniques avaient déjà détruit les ressources financières qui étayaient notre système d’éducation, une destruction à laquelle ils s’étaient acharnés pendant près de vingt ans. Mais les Indiens n’avaient pas pour autant abandonné leur système. Les Britanniques décidèrent donc d’en analyser les complexités. Une étude fut lancée dans ce but en 1822, conduite par les percepteurs de district britanniques. Cette étude montre que le Bengale possédait cent mille écoles de village, que dans le district de Madras il n’existait pas un seul village sans école et qu’à Bombay, les villages disposaient d’une école dès que leur population approchait la centaine d’habitants. Professeurs et écoliers de toutes classes fréquentaient ces écoles. Les brahmanes représentaient entre 7% et 48% des enseignants, et le reste des professeurs provenait d’autres castes, quel que soit le district. De plus, tous les élèves recevaient cette éducation dans leur langue maternelle.

    L’équivalent de l’enseignement primaire actuel durait de 4 à 5 ans. Nous savons tous que c’est par une éducation primaire universelle que se forge une nation, et non par une éducation supérieure dispensée à quelques privilégiés. Les administrateurs britanniques admiraient le dévouement et la capacité des professeurs indiens. Lorsque les élèves quittaient l’école, ils avaient acquis la capacité d’être compétitifs, de comprendre leur culture et d’en avoir leur propre perception. Un certain Mr. Bell, missionnaire chrétien à Madras, ramena et introduisit le système d’éducation indien en Angleterre. Jusqu’alors, seuls les nobles bénéficiaient d’une éducation, et c’est lui qui entreprit l’instruction des masses de son pays. Nous en déduisons donc que c’est à l’exemple de l’Inde que les Britanniques ont adopté un système d’enseignement universel.


  • #118839
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    IV/La cause de la dégradation : la méthode du filtrage vers le bas
    Mais qu’arriva-t-il en Inde ? Les missionnaires chrétiens étrangers protestaient même contre l’attribution de cent mille roupies, affectées nominalement à l’éducation des Indiens. Les Britanniques diminuaient les ressources financières et introduisaient l’une après l’autre des règles telles que : « Il doit y avoir une maison “pucca” », etc. C’était sans fin. Ils invitèrent alors T.B Macaulay [1] à décider comment utiliser l’argent et à déterminer le vecteur et le mode d’éducation des Indiens. Macaulay fit de l’anglais le véhicule de l’instruction et consacra l’argent à une éducation de type anglais. G.D. Trevelyan écrit dans sa « Vie de Lord Macaulay » ( vol.1 p.164 ) « Une nouvelle Inde est née en 1835 ». Là où Alexandre, Ashoka et les missionnaires occidentaux avaient échoué, les dispositions de Macaulay concernant l’éducation allaient réussir, en décrétant que l’éducation en Inde se ferait à travers l’anglais, le langage de l’Occident. « Les fondations mêmes de leur ancienne civilisation commencèrent à osciller. Pilier après pilier, l’édifice en vint à s’écrouler ». Mais Macaulay prit une mesure encore plus pernicieuse, qui est généralement ignorée. Il adopta la « méthode du filtrage vers le bas » pour éduquer les Indiens. Quelle est cette méthode ? Les Indiens étaient nombreux et les Anglais seulement une poignée : tel était le problème auquel Macaulay se trouvait confronté. Comment les Anglais allaient-ils éduquer les Indiens ? Comment affaiblir cette nation suffisamment pour que, dans l’oubli d’elle-même, elle en vienne à soutenir le Raj Britannique ?

    L’histoire raconte que, lors de l’un de ses séjours dans sa résidence d’Ooty, Macaulay vit un officier indien s’approcher d’un péon assis à l’extérieur de son bureau (qui se trouvait à proximité de sa résidence) et lui toucher les pieds. Pourquoi un officier touchait-il les pieds d’un péon ? « Vous ne le savez pas, mais cette société indienne est tout à fait particulière, lui expliqua-t-on. Les brahmanes y sont respectés et le péon appartient à cette caste ».


  • #118843
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    V/Les changements que Macaulay introduisit après cette observation sont attestés et authentifiés dans les livres. La « méthode du filtrage vers le bas » fut formulée de telle façon que la caste supérieure (même si cela ne s’appliqua que beaucoup plus tard) ait la priorité dans les écoles. Citons les propos de Macaulay : « Mais il est impossible, avec nos moyens limités, d’éduquer tout le monde en anglais. Nous devons à présent faire de notre mieux pour former une classe de gens qui soient Indiens par le sang et la couleur, mais Anglais par leurs goûts, leurs opinions, leur morale et leur intellect ». Pour estimer à quel point il réussit dans sa mission, il suffit d’examiner l’histoire des classes indiennes éduquées depuis cette époque. Le fait est que nous n’avons pas abordé le problème macaulayien, même après l’indépendance, et que, ce qui est encore plus grave, très peu d’entre nous réalisent simplement que ce problème existe. Le système qui a donné la préférence aux brahmanes dans les écoles dirigées par le gouvernement ou par les missionnaires a été effectif pendant une centaine d’années. Dans l’intervalle, les castes qui exerçaient un commerce ont été ruinées par l’invasion des produits anglais sur le marché indien, en même temps que par l’étranglement délibéré de leur activité. En raison de la politique foncière des Britanniques, née de leur avidité, les fermiers étaient devenus de simples laboureurs dépouillés de leurs terres, et les propriétaires les cruels laquais des colonisateurs. La destruction systématique du système indien d’éducation priva certaines castes de tout enseignement. C’est ainsi que durant un siècle, ces castes ont sombré dans la pauvreté et l’ignorance, tandis que les brahmanes, qui étaient supposés conduire la société, n’avaient plus qu’une compréhension des choses faussée, en raison de leur éducation étrangère.
    Macaulay frustré dans ses desseins
    Dans une lettre datée du 12 octobre 1836, Macaulay écrit à son père :
    « Nos écoles anglaises prospèrent magnifiquement ; nous avons des difficultés à les ouvrir à tous. L’effet de cette éducation sur les hindous est prodigieux. Après avoir reçu une éducation anglaise, aucun hindou ne peut rester sincèrement attaché à sa religion. Je crois vraiment que, si nos plans d’éducation sont poursuivis, il ne restera pas un seul idolâtre d’ici à trente ans dans les classes respectées. Et ceci sera obtenu indépendamment de nos efforts de prosélytisme ; je me réjouis de tout cœur de cette perspective


  • #118844
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    VI/Cette confidence lève bien le voile sur les intentions des Britanniques. Mais les missionnaires, après des années de dur labeur, réalisèrent que leurs efforts de prosélytisme avaient échoué. C’est ainsi que quelques années plus tard, en 1882, se tint une conférence des missionnaires en Inde. Ils se réunirent et discutèrent les résultats de leur éducation sur les brahmanes. Ils constatèrent que, même s’ils avaient dans un certaine mesure réussi à éloigner les brahmanes de leurs idéaux, ils n’avaient pas obtenu leur conversion. Ils décidèrent alors que leurs institutions éducatives prendraient progressivement pour cible les autres castes, ainsi que les tribus. Jusqu’à ce que les Anglais commencent à régner sur l’Inde, la plupart des castes étaient éduquées et prospères, mais la politique insidieuse des Britanniques est responsable de la détérioration ultérieure de leur condition. Les brahmanes, qui étaient supposés fixer les règles de conduite de la société, étaient visés en priorité, et lorsqu’ils déviaient un tant soit peu du chemin tracé, c’était à eux que l’on reprochait la condition des autres castes. Il faut noter ici qu’ils ont leur part de responsabilité, non pas pour avoir confisqué à leur seul bénéfice la totalité de l’éducation, comme on le croit généralement, mais parce qu’ils se sont laissés corrompre intellectuellement par les Britanniques, et ont investi toutes les professions jusqu’alors exercées par les autres castes. Ils ont également fait main basse sur les postes gouvernementaux, ouvrant ainsi la voie à la compétition et à la haine entre les castes de la société. Aujourd’hui ils sont généralement tombés dans le discrédit, et ne sont plus considérés comme des exemples à suivre. Mais même si les brahmanes se sont laissés corrompre, il est à l’honneur de toutes les autres castes d’être restées intransigeantes, même si elles aussi avaient été sollicitées, et d’avoir ainsi déjoué les desseins des Britanniques.

    Mais alors que le poison instillé par Macaulay continue d’affaiblir notre nation, c’est à peine si nous nous soucions de savoir en quoi consiste la « pensée indienne », les problèmes indiens, et de nous demander quels pourraient être les modèles et les solutions indiens à ces problèmes. Les meilleurs cerveaux et les plus grandes énergies sont concentrés sur le développement et sur l’application des modèles et des solutions de l’Occident. Nous semblons en savoir de moins en moins sur notre propre nation.


  • #118846
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    VI/Après tout, comment une nation meurt-elle ? Elle peut être physiquement détruite, comme les Européens l’ont fait en Amérique en éliminant toutes les civilisations Amérindiennes. Mais un peuple peut aussi perdre sa foi dans son propre mode de vie, ses philosophies, ses principes, ses courants de pensée, etc., et c’en est fait de lui. Prenez par exemple les civilisations grecque et romaine. N’étaient-elles pas de grandes civilisations ? Mais il vint un temps où leur intelligentsia perdit la foi dans son propre mode de vie, dans sa propre sagesse, et adopta dans la vie une philosophie totalement différente. Et où sont à présent ces nations et leurs civilisations ? Elles existent encore d’une certaine façon… dans les monuments et les musées !

    Faites la comparaison avec l’Inde ! La Grèce, pays dont la continuité culturelle est la plus ancienne et qui constitue la plus vieille nation vivante, n’a pas physiquement disparu. Ses habitants ne sont pas morts. Les habitants de la Grèce, de l’Italie et de la Perse sont les descendants de ceux qui furent à l’origine de ces grandes civilisations. Mais à présent, si nous leur demandons quels sont les idéaux que nourrisse leur nation, ils diront : « Nous ne savons pas, c’est dans les livres ou dans les musées, il vaut mieux que vous cherchiez de ce côté ». C’est ainsi qu’une nation se retrouve détruite, ou plutôt momifiée. Aujourd’hui, ces pays ne sont rien d’autre que des entités géographiques ou politiques, qui essayent de faire évoluer leur état en une nation. Comment une nation peut-elle s’affaiblir ? Une nation s’affaiblit lorsque son peuple devient de plus en plus ignorant de ses propres racines, et se met à avoir honte de lui-même ou de ses ancêtres. En fait, c’est ainsi que débute la véritable régression. Une nation qui veut oublier ce qu’elle est et imiter d’autres nations ne peut plus se racheter, elle est en passe de se détruire elle-même. Aujourd’hui, la régression est à l’œuvre dans notre pays. Et si vraiment nous ne voulons pas nous affaiblir en tant que nation, nous devons affranchir notre système d’éducation de ses caractéristiques macaulayiennes et tendre à une compréhension neuve et pure de nos idéaux, parce que ce sont eux qui ont fait de nous une nation unie pendant près de dix mille ans.


  • #118847
    le 16/03/2012 par la sieste tricolor
    L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

    VII/Puis il nous faut les offrir aux jeunes générations pour un examen renouvelé, de sorte que s’ils venaient à être adoptés, ils puissent s’exprimer avec des sentiments que le temps rendra plus forts, plus nobles et plus grands.

    [1] Thomas Babington Macaulay (1800-1859), l’un des architectes de l’établissement de l’Empire britannique en Inde, y énonça un programme d’éducation destiné à déraciner toute culture indienne : Nous devons à présent faire de notre mieux pour former une classe de gens qui soient Indiens par le sang et la couleur, mais Anglais par leurs goûts, leurs opinions, leur morale et leur intellect. C’est cette éducation qui sévit en Inde encore aujourd’hui malheureusement.

     

    • #118896
      le 17/03/2012 par Le petit reporter
      L’Inde menacée de sanctions par les Etats-Unis

      @a sieste tricolor
      J’ai personnellement apprécié à sa juste valeur cet extraordinaire et lucide texte qui met en lumière les capacités de nuisance inouïes de la perfide Albion impérialiste.
      Nous voyons là comment un si petit pays, une ile, de par une alliance méphistophélique d’une élite intellectuelle et de financiers, a pu s’accaparer d’immenses territoires et, phénomène unique à l’époque, imprimer dans les esprits de manière subtile et pérenne un " english way of life " qui allait faire tomber dans son escarcelle les richesses fabuleuses de peuples entiers ( Proche-orient- Afrique anglophone ....etc.).

      Ecoutons ce que disait très cyniquement l’un des plus grands criminels contre l’humanité qu’était Winston Churchill, au sujet de l’empire de sa "très gracieuse majesty" :

      « Nous avons accaparé une part tout à fait disproportionnée de la richesse et des échanges du monde. Territorialement, nous avons tout ce que nous voulons, et notre prétention à jouir sans encombre de nos immenses et splendides possessions, acquises essentiellement par la violence, consenties par la force, parait souvent moins raisonnable aux autres qu’à nous-mêmes. » Churchill .

      — Encore merci pour votre précieuse contribution qui nous change, ô combien, des nombreux commentaires forts insipides que nous subissons malgré nous. Amitiés .


  • #118922

    Obama ,arretes de te prendre pour Dieu,un microbe ou une maladie pourrait t emporter à n importe quel moment,si Allah le souhaitait.Il me fait penser à Nemrod,qui régnait sur toute la mésopotamie,grande puissance de cette période,à l époque du prophète Abraham plus précisement ;Dieu,pour lui rappeler que ce n était qu un "homme",lui envoya un moucheron qui pénétra dans sa boite cranienne à travers son oreille,cet insecte demeura vivant à l intérieur de son crane et devint sa hantise jusqu à la fin de ses jours,pour calmer cette douleur genante,il devait s assener des coups sur la tete pour que ce moucheron cesse un moment de le faire souffrir,alors franchement le jeu en vaut il la chandelle.Reagan hier bombardait Tripoli,où se trouve t il aujourd hui cet homme qui se croyait tout permis,Ariel Sharon,où est il lui aussi,le boucher de Sabra et Chatila,à qui Dieu n a meme pas accorder le repos de la mort.


  • #118957

    Il y a aussi un autre exemple et qui aussi très proche de nous...c’est l’Algérie.

     

    • #119143

      Personne n’attaquera l’Algérie , vous avez vu que depuis quelques jours les chaines TV annoncent que la Syrie est victime de bandes armées par l’étranger ? alors que auparavant elles disaient qu’il s’agissait de Bachar qui bombardait le peuple ou "l’armée Syrienne libre" . Y a eu un revirement dans l’info surement que Bachar tient la France par les couilles grace au 19 militaires que son armée a fait prisonniers fin février . Je me demande même si ça va pas servir à la libération de Gbagbo ... il semblerait que the game is over , le vent commence à tourner .


  • #119086

    sensui,l Algérie ?excuses moi,je n ai pas trop saisi ton commentaire.


  • Ce que veut dire Sensui est que l’Algerie a aussi tout perdu dans le colonialisme, sa langue, son patrimoine...Tout, ils n’ont plus aucun repère.