Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Irak totalement détruit par l’invasion et l’occupation

« C’est avec une grande fierté – et une fierté durable – que vous quitterez ce pays d’entre les fleuves », a déclaré le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, à l’adresse de ses soldats lors de la cérémonie d’adieu qui s’est déroulée à Bagdad le 15 décembre 2011. Et Panetta, ancien patron de la CIA, d’ajouter que « la guerre en Irak a bien valu son coût énorme en sang et en argent ». Un récapitulatif s’impose.

Au moins 31 pour 100 du million cinq cent mille soldats environ qui rentrent de la guerre en Irak souffrent de dépression ou de trouble de stress post-traumatique, lesquels influencent de façon très négative leur travail, leurs relations et leur existence familiale. C’est ce que révèle une étude réalisée par des chercheurs de l’armée américaine. Tant en 2009 qu’en 2010, un plus grand nombre de soldats américains sont morts de suicide que lors des combats. Cela en valait-il vraiment la peine ?

Le déclin de l’empire américain

Le 18 mars 2003, ECAAR (EConomists Allied for Arms Reduction – Économistes unis pour la limitation des armements) rédigeait un pamphlet contre le déclenchement d’une guerre unilatérale en Irak. Le texte était signé par plus de deux cents économistes américains, dont sept lauréats du prix Nobel et deux anciens présidents du Comité des conseillers économiques de la Maison-Blanche. Ce texte constituait la base d’une annonce publiée dans le Wall Street Journal. En voici quelques extraits :

« En tant qu’économistes américains, nous nous opposons à une guerre unilatérale contre l’Irak que nous considérons comme inutile et néfaste pour la sécurité et l’économie des États-Unis et de l’ensemble de la communauté mondiale. » « (...) Nous doutons que la guerre serve la sécurité et qu’elle n’accroisse le risque d’instabilité future et de terrorisme. Nous pressentons clairement l’immédiate tragédie humaine et les destructions de la guerre, ainsi que la potentialité de dégâts économiques graves pour notre nation et le monde entier. » « (…) Nous ne croyons pas que cette guerre soit nécessaire pour la sécurité nationale des États-Unis. Une économie saine est nécessaire pour la sécurité des États-Unis et le développement économique pacifique du reste du monde. »

La guerre contre l’Irak est la cause de la crise économique

Cette explication donne une image douloureusement précise de ce qui allait suivre : Cette guerre a plongé les États-Unis et le reste du monde dans une crise économique et elle a indiqué clairement les limites de la puissance américaine. La résistance irakienne contre l’occupation est coresponsable du déclin de l’Amérique tel qu’il fut prédit en 2004 : « Nous figerons les occupants ici en Irak, épuiserons leurs moyens et effectifs et briserons leur volonté de combattre. Nous les obligerons à investir autant qu’ils pourront voler, si pas plus. Nous perturberons le flux du pétrole volé, puis l’arrêterons de sorte que leurs plans deviendront inutiles. »

Le lauréat du prix Nobel Joseph Stiglitz a calculé le prix de la guerre

Joseph E. Stiglitz, lauréat du prix Nobel et l’un des signataires de la déclaration susmentionnée, a calculé les coûts de la guerre en Irak dans son ouvrage paru en 2008, The Three Trillion Dollar War (La guerre à trois mille milliards de dollars). Il conclut : « Il n’existe pas de déjeuner gratuit, pas plus qu’il n’existe de guerre gratuite. L’aventure irakienne a gravement affaibli l’économie américaine et la misère va bien plus loin que la crise des hypothèques. On ne peut dépenser 3.000 milliards de dollars – oui, 3.000 milliards de dollars – dans une guerre ratée à l’étranger sans en ressentir la douleur dans son propre pays. »

Stiglitz décrit ce qu’on pourrait payer avec ces milliards de dollars : 8 millions d’habitations ou 15 millions d’enseignants, les soins de santé pour 530 millions d’enfants pendant un an, des bourses universitaires pour 43 millions d’étudiants. Ces 3.000 milliards de dollars résoudraient le problème de la sécurité sociale de l’Amérique pour un demi-siècle.

En ce moment, dit Stiglitz, l’Amérique consacré 5 milliards de dollars par an à l’Afrique et se fait du mouron parce qu’elle est sur le point d’y être supplantée par la Chine : « Cinq milliards de dollars, cela représente en gros 10 jours de guerre. Cela vous donne une idée du gaspillage de moyens ! »

Cela s’aggrave encore

« Maintenant que les États-Unis vont mettre un terme à la guerre en Irak, il s’avère que notre estimation de 3.000 milliards de dollars (couvrant aussi bien les dépenses publiques pour la guerre que l’impact plus large sur l’économie américaine) était bien trop basse. Ainsi, les coûts du diagnostic, du traitement et des compensation des vétérans handicapés se sont révélés plus élevés que nous ne nous y étions attendus », écrivait Joseph Stiglitz le 3 septembre 2010 dans The Washington Post.

Encore plus dramatiques sont les conséquences pour le Moyen-Orient même. Un rapport publié par le Strategic Foresight Group en Inde, dans un ouvrage intitulé Les coûts du conflit au Moyen-Orient, a calculé que, ces vingt dernières années, les conflits dans la région ont coûté aux pays et aux habitants 12.000 milliards de dollars (!). Le rapport indien ajoute que le Moyen-Orient « a consacré un montant record aux dépenses militaires des vingt dernières années et qu’il est considéré comme la région la plus armée du monde ».

Imaginez que ce montant soit consacré au développement des régions rurales et des infrastructures urbaines, des barrages et des réservoirs, de la désalinisation et de l’irrigation, du reboisement et des pêcheries, de l’industrie et de l’agriculture, de la médecine et de la santé publique, du logement et des technologies de l’information, des emplois, de l’intégration équitable des villes et des villages et aux réparations des dégâts de la guerre au lieu de produire des armes qui ne sèment que la destruction.

Les conséquences dramatiques de la prétendue « démocratie florissante » pour l’Irak

L’argent de la guerre du contribuable américain a non seulement ruiné l’économie américaine et plongé le reste du monde dans une crise économique, il a aussi anéanti une nation souveraine qui ne souhaitait aucunement faire partie du « Nouvel Ordre mondial ». La situation dramatique qui règne en Irak dément de façon criarde les échos positifs du « progrès en Irak » tel que le présentent les mass media.

Pour le contrôle de la perception par l’Américain moyen de la guerre en Irak, le ministère de la Défense a payé à des entrepreneurs privés américains jusqu’à 300 millions de dollars dans les années 2009-2011 pour la production d’informations et de programmes de distraction dans les médias irakiens et ce, dans une tentative de présenter une image sympathique à la population locale afin que celle-ci soutienne les objectifs américains et le gouvernement irakien.

La désinformation, une arme stratégique de la guerre

« Cette année, les dépenses en public relations du Pentagone censées ‘rallier les cœurs et les esprits’ tant au pays qu’à l’extérieur, s’élèveront à 4,7 milliards de dollars au moins », communiquait en 2009 la Fondation Nieman pour le journalisme à l’Université de Harvard, se demandant où se situe exactement la frontière entre information et propagande.

Le public n’est pas censé être mis au courant de tous les méfaits de la machine de guerre américaine et la désinformation se diffuse à grande échelle pour être avidement reprise par un appareil médiatique ami.

« Il est essentiel aussi essentiel pour le succès du nouveau gouvernement irakien et pour les troupes américaines de communiquer efficacement avec notre public stratégique (c’est-à-dire le public irakien, panarabe, international et américain) que de recevoir un large soutien dans nos thèmes centraux et nos informations », disait l’annonce de recrutement d’une équipe de 12 entrepreneurs civils en Irak.

Une catastrophe humanitaire encore jamais vue

Le haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), António Guterres, a constaté que la guerre de l’Irak est le conflit le plus retentissant au monde, mais également la crise humanitaire la moins connue. Examinons donc quelques-uns des « résultats » destructeurs de cette guerre et de cette occupation de ce même Irak que l’élite américaine qualifie de « démocratie florissante » :

  • 1,45 million de victimes. Le nombre est choquant et dégrise. Il est au moins dix fois plus élevé que la plupart des estimations citées dans les médias américains, mais il s’appuie sur une étude scientifique portant sur les morts irakiens par violence suite à l’invasion de mars 2003 dirigée par les États-Unis ;
  • la mortalité infantile irakienne a augmenté de 150 pour 100 depuis 1990, lorsque, pour la première fois, les Nations unies ont imposé des sanctions ;
  • en 2008, 50 pour 100 seulement des enfants en âge de fréquenter l’école primaire allaient en classe, contre 80 pour 100 en 2005 ;
  • en 2007, l’Irak comptait 5 millions d’orphelins, selon les statistiques officielles du gouvernement ;
  • l’Irak compte entre 1 et 2 millions de veuves ;
  • d’après des chiffres de l’UNHCR, il y a 2,7 millions d’Irakiens expatriés et 2,2 millions de réfugiés, surtout dans les pays voisins. Un Irakien sur six a quitté son pays. Le Croissant-Rouge irakien estime que plus de 83 pour 100 des expatriés irakiens sont des femmes et des enfants, dont la majorité de moins de 12 ans ;
  • on estime que 8 millions d’Irakiens ont besoin d’aide humanitaire ;
  • 70 pour 100 des Irakiens n’ont pas accès à l’eau potable. Le taux de chômage est officiellement de 50 pour 100 et, officieusement, de 70 pour 100. 43 pour 100 des Irakiens vivent dans une pauvreté profonde. 4 millions de personnes souffrent d’un manque de nourriture. 80 pour 100 des Irakiens n’ont pas accès à des équipements sanitaires décents ;
  • 60 pour 100 seulement des 4 millions de personnes dépendant de l’aide alimentaire ont accès aux rations distribuées par le Système de distribution publique (PDS) contre 96 pour 100 en 2004 ;
  • l’Irak n’a plus d’argent pour le paiement des indemnités aux veuves, les plantes servant dans l’agriculture et autres programmes pour les pauvres, a déclaré le président du Parlement, le 21 novembre 2010, et ce dans une des nations les plus riches en pétrole de la terre ;
  • diverses minorités confessionnelles irakiennes (chaldéens, orthodoxes syriens, chrétiens assyriens et arméniens, communautés yezidi et mandéennes) courent le risque d’être éradiquées parce qu’elles sont confrontées à des niveaux inouïs de violence, d’après un rapport de Minority Rights Group International ;
  • d’après un rapport d’Oxfam, 33 pour 100 des femmes n’ont pas reçu la moindre aide humanitaire depuis 2003 ; 76 pour 100 des veuves n’avaient pas reçu la moindre pension ; 52 pour 100 étaient au chômage ; 55 pour 100 s’étaient expatriées depuis 2003 et 55 pour 100 avaient été victimes de violence(s) ;
  • des années d’instabilité et de guerre ont fait qu’entre un et deux millions de femmes sont chefs de famille (FHoH) en Irak : veuves, divorcées et soignante de leur époux malade. À peine 2 pour 100 de ces femmes chefs de famille travaillent régulièrement, selon l’Organisation internationale de la migration (OIM).

Prendre la vie à des personnes innocentes est devenu une composante de la vie quotidienne.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Plus d un million de victimes , de nombreux crimes contre l humanite ,l eclatement d un conflit inter-religieux : l empire ne cache pas sa satisfaction...Une telle obsenite ne peut venir que d adorateur du diable


  • Ca fait froid dans le dos sérieux.

    Le pays le plus riche du monde (plus du tout maintenant) qui envahit le pays qui a l’histoire la plus vieille du monde (ou l’une des plus vieille !!!). ca fait mal au coeur.
    Pas besoin d’être musulman ou avoir des origines arabes pour constater l’injustice j’avais 14 ans quand les américains sont partis apporter "la démocratie" en irak ... Aujourd’hui il suffit juste de lire l’article pour constater le résultat. Mais au risque de vous paraître malsain et franchement j’en suis pas un mais je suis satisfait un peu quand je vois le nombre de mort américains, ceux qui reviennent avec des traumatismes irreversibles qu’ils soit mentales ou physiques , ceux qui reviennent en espérant trouver leur belle a la baraque mais qui au final s’est baré avec son meilleur ami , ceux qui pensé vraiment apporter la démocratie au moyen-orient pufff !!!! naif que vous êtes les moujahhidine afghans et la résistance irakienne vous a foutus une branlé certes au prix de milliers de morts mais votre économie est a genou et votre image partout dans le monde est salis,

    Sérieux j’irai jamais là-bas tué les faibles ca me servirai a rien et franchement j’en ai pas envie la vie est beaucoup trop belle pour j’aille défendre les intérêts économiques de types qui s’habillent en costard toute la journée et qui se mouillent jamais a part quand ils rentrent dans leur salle de bain !

    Pour être franc avec vous je suis musulman et aujourd’hui j’ai 22 ans bientôt 23 ans !!! Inch’ALLAH (Si Dieu le veut).
    Personnellement je pense pas avoir faire trop de mal autour de moi et pourtant je sais que je vais morflé lorsque je me présenterai devant mon seigneur le jour du jugement dernier, mais je vous pose une question que vous soyez croyant musulman , chrétien, ou juifs que se passera t - il pour des personnes qui ont déclencher des guerres qui ont fait plus d’un million de mort (Georges Bush junior et Tony Blair) ou des milliers de morts (BHL, Sarkozy, Cameron, Barak Obama),..... !!!!!

    J’ai bientôt 23 ans chu dans ma chambre près de lens dans le nord pas de calais et putain que le monde a vachement changé .... Ca fait peur...

     

    • salam aleykoum a tous
      sache que le prophete saw a dis viendra un temps ou celui qui voudra etre ferme dans sa religion sera comme celui qui tiens une braise au centre de sa main et que que celui qui restera ferme malgré les difficultées recevra cinquante fois la recompense de ses compagnons, il seront etrange au yeux du monde comme lui meme l’est devenu au sein de sa tribu ! bonne nouvelle aux etrangers.
      patiente et tu sera surement temoins de choses extraordinaires, l’imam madhi et jesus as ne sont plus tres loin !


    • Etant pour ma part Chretien je ne peux que confirmer tes propos.
      Ca me met en rogne,et me rend triste en meme temps.. :(
      Le pire c’est que ca nous rend indifferent quand on entend parler d’irak aux merdias..on ecoute meme plus....


    • bonjour Redouane
      j’ai été en Irak de 1998 ,où j’ai vu ce peuple affamé ,Mais d’une fierté inimaginable sans rancune ,envers nous ,ils nous échangeaient une pierre de prière contre des friandises vêtements ,crayons pas de papier car Saddam aurait fabriqué des bombes avec ?? suis retournée 2000 ,avec les échanges pétrole contre nourriture ,plus de mendiants nous ont dit ,(ne donnez pas à nos enfants sur les sites ,donnez aux écoles où hôpitaux n’apprenez pas nos enfants à mendier) retournée en 2002 ,l’Irak était reconstruit ,les Irakiens dans les restaurants,des mariages Saddam offrait à tous les mariés la nuit de noce en Hôtel ,j’ai tellement apprécié ce Peuple que j’ai voulu aller partager leur enfer du 12 février au 1Mai 2003 ,j’ai connu l’horreur ,la barbarie ,ces G IS sont drogués car ils sont très peureux ,que la drogue qui les fait agir grave ,j’ai travaillé à l’hôpital ,opéré sans désinfectant sans cicatrisant sans anesthésie ,les plaies ,les jambes coupées ,les brûlés ,une jeune femme enceinte de 3 mois ses 2 jambes coupées ras le bassin ,,quand j’étais la*bas en décembre un enfant de 15 ans me demande de l’argent ,me fait voir le revers de son blouson ,d’un coté un vieux revolver ,de l’autre un couteau me dit ( c’est pour les américains ) oui le lendemain j’entends pan pan et frrrrrrrr ,il n’a connu que l’embargo l’agression je pense très fort aux Syriens il y a beaucoup d’Irakiens réfugiés leur maison a été prise par des mercenaires Barbouzes très souvent massacraient les habitants s’emparaient de tout ,en 2004 aucune voiture était immatriculées car tous les états Civile avait été détruit qui a voté ,comme partout les mercenaires criminels voila le nouveau visage d’Irak Libye ,je suis chrétienne ,en Irak Musulmans et Chrétiens s’entendaient très bien ,


  • je hai le gouvernement US et sa politique Néo con de dépopulation ...
    Obama et Bush, Sarkosi ,Cameron = meurtriers.
    le monde Musulman est certainement plus digne que le monde Satanique Occidental !

     

  • J’ai envie de vomir ! Que la vérité explose en plein jour ! que le monde se réveille ! et que tous nos malades mentaux qui tiennent en otage nos gouvernements occidentaux ainsi que tout ceux qui tirent les ficelles en cachette soient condamnés et qu’ils périssent au fond d’une cellule (c’est encore trop gentil !)


  • Bush et toute sa cliq + Obama + USA pays fondé sur des Meurtres = Royaume du Diable. Jamais un seul pays dans toute l’histoire n’a commit autant de meurtres. Ils ont énormément de sang sur les mains et c’est pas encore finit il reste son fils : Israël !!


  • .
    Voilà la répugnante réalité que nous vivons de nos jours, les plus forts (us) contre les plus faibles (irakiens) à des fins d’enrichissement personnel de pétrole.
    .
    On nous évoque la chute libre de l’us comme si cela n’était pas prévisible, à savoir que guerre ou pas guerre, de toute façon le dollar était voué à l’effondrement. Toute personne un minimum cultivée sait que la monnaie papier n’a pas de valeur intrinsèque, et qu’elle est destiné à s’effonder.
    .
    Mais c’est surtout pour mes frères et soeurs irakiens que je laisse ce message ; mon coeur saigne de douleur pour tous ces martyrs irakiens tombés injustement sous les bombes, mais la récompense divine est grande, et son châtiment aussi.
    .


  • je suis probablement un des rares sur ce site qui s’est rendu en Iraq ces 4 dernières années (pour mon boulot, je ne suis pas dans le militaire). J’ai beaucoup discuté avec des collègues iraquiens. La plupart d’entre eux , surtout les sunnites non kurdes et les chrétiens, regrette le temps de Saddam où tous vivaient en paix et en sécurité.

    Un soir, un de mes gardes du corps (j’étais obligé d en avoir, ils étaient britishes en majorité) m’a montré des photos de combattants irakiens tués par les militaires américains ou autres, photos qu’il avait pris lui-même, au bord d’une route, lors d’un déplacement entre baghdad et Basrah. Le choc. Une boucherie. Je n’ai pu regarder toutes les images tellement c’était horrible. Une photo qui m’a boulversée : Dans un champ, une espèce de tranchée de plusieurs dizaines de mètres, des corps gisaient là, les visages noirs, gonflés, comme s’ils avaient été étouffés. Le garde du corps ne savait pas quelles armes avaient été utilisées pour faire un tel massacre...
    Il fût même une période où personne n’osait ramasser les cadavres qui jonchaient les rues de baghdad de peur qu’ils ne soient piégés.
    J’ai eu aussi quelques collègues irakiens blessés par des attentats à la voiture piégée, 2 autres tués dans le nord (avant que je prennes mes fonctions), un autre arrêté et emmené pendant 6 mois à Abu Graib par l’armée US pour interrogatoire (accusé avec son frère d’être des terroristes avec pour couverture un job d’ingénieur), je pense qu’il a subi des sévices corporels, il n’a jamais voulu m’en parler précisément, la honte probablement, un autre a dû se réfugier en Belgique après que son frère et son père fûrent assassinés...La liste des malheurs est infinie. Il est difficile d’imaginer tant de souffrance encore de nos jours et pourtant...et pourtant la vie doit continuer...J’espère qu’un jour, de mon vivant, les coupables du déclenchement de cette guerre seront jugés et punis sévèrement...


  • Ce merdier a couté 1 trilliard (1000 milliards).

    Zaki nous a confié que dorénavant WS est > au complexe militaro-indus.
    On peut pense que cela veuille dire que l’efficacité économique va primer.

    Les USA ne peuvent se permettre 1 trilliard de plus pour garder le coin ou
    cela prédit un redéploiement ...

    Je présens que ça a déja eu lieu, des révolutions de jasmin en pagailles, avec moins de casse et un résultat (ROI) plus rapide.


  • Ils sont venu foutre leur bordel et enrichir les lobbys militaro-industriels et hop ils sont partie... comme c’est mignon. :/


  • Quelles sortes d’armes ont été employées en Irak pour commettre des dégâts aussi terrifiants et monstrueux ? Les médecins eux-mêmes demeurent impuissants à imaginer comment de telles horreurs ont été rendues possibles. Quel type d’armes est capable de ne produire aucun bruit, de ne laisser aucune trace de fragment dans les corps, de couper soit l’abdomen, soit le cou, soit les organes ou les membres en disparaissant ensuite ; de brûler la tête et de laisser le reste du corps intact ? Quelles armes sont capables de réduire un bus entier à l’état de torchon mouillé ? Ni les armes dites classiques, ni les armes chimiques ne peuvent cela. Alors, inévitablement, on pense aux armes au laser... expérimentées sur les populations civiles...
    http://www.dailymotion.com/video/x3...