Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’Islande remporte une grande victoire dans le domaine bancaire contre le Royaume Uni et les Pays-bas

L’Islande vient de remporter une victoire auprès de la cour de l’Association Européenne du libre échange (AELE), rapporte le site NPR. La Cour a en effet décidé que le pays n’a pas enfreint la loi lorsqu’il a décidé de ne pas couvrir les pertes des étrangers qui avaient confié des fonds à la banque islandaise Landsbanki qui a fait faillite en 2008.

340 000 Britanniques et Hollandais avaient déposé de l’argent auprès de Icesave, une filiale en ligne de la banque islandaise Landsbanki, et qui avait déposé le bilan avec d’autres banques du pays en 2008. Les épargnants avaient été remboursés par les gouvernements de la Grande-Bretagne et de la Hollande, et ceux-ci s’étaient retournés contre l’Islande pour obtenir le remboursement de ces indemnisations. Mais au cours de deux référendums en 2010 et 2011, les électeurs islandais avaient refusé de rembourser ces sommes.

La Commission Européenne avait donc entamé une procédure à l’encontre de l’Islande devant le tribunal de l’AELE en invoquant la violation de la directive européenne de garantie des dépôts, qui oblige les gouvernements à assurer l’indemnisation d’un montant minimal de 20 000 euros aux épargnants victimes de la faillite de la banque dans laquelle ils ont laissé des avoirs.

Selon le New York Times, du fait de ce litige, la tension était devenue très grande entre l’Islande et le Royaume-Uni, à un moment donné. Lors d’une interview, le président de l’Islande, Olafur Ragnar Grimsson, avait critiqué la Grande-Bretagne et parlé de « honte éternelle », parce que le gouvernement britannique avait fait appel aux lois anti-terroristes pour saisir les biens détenus en Grande Bretagne par la maison-mère d’Icesave, Landsbanki. « Nous nous étions retrouvés avec Al-Qaïda et les Taliban sur cette liste », en dit-il. « Nous ne l’avons pas oublié en Islande ».

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.


  • 340 000 Britanniques et Hollandais avaient déposé de l’argent auprès de Icesave, une filiale en ligne de la banque islandaise Landsbanki, et qui avait déposé le bilan avec d’autres banques du pays en 2008. Les épargnants avaient été remboursés par les gouvernements de la Grande-Bretagne et de la Hollande, et ceux-ci s’étaient retournés contre l’Islande pour obtenir le remboursement de ces indemnisations. Mais au cours de deux référendums en 2010 et 2011, les électeurs islandais avaient refusé de rembourser ces sommes.



    Bien-fait pour vos gueules, les boursicoteurs ! C’est vous, les anonymes actionnaires, qui êtes la nouvelle bourgeoisie qui opprime le(s) peuple(s)...et cette fois, il y aura eu au moins un peuple qui vous aura dit merde !


  • Les Rosbifs ont détruit leur industrie pour investir dans les services publics privatisés des autres pays. Quelle connerie !

    Après une imbécillité de ce tonneau, ils vont certainement aggraver leur cas. C’est pourquoi je pense que les Rosbifs vont sans doute prochainement emprunter pour attaquer l’Islande à la bombe atomique. Qui sait jusqu’où ira leur stupidité ?

     

    • Qu’ils s’avisent de montrer les dents à l’Islande & Poutine montrera les siennes à l’Angleterre pour faire respecter la souveraineté de cette petite île. N’oublions pas que la marine russe a plus de latitude pour agir dans l’Atlantique Nord qu’en Méditerranée.

      En revanche, les anglais pourraient tout à fait sponsoriser un maximum les partis européistes Islandais, corrompre des hommes politiques déjà en place, leur lancer des scandales dans les dents, voir soutenir des terroristes de l’acabit d’un Breivik pour faire un carton lors du rassemblement d’un parti ou d’un autre.


  • C est une EXCELLENTE nouvelle et aussi CAPITALE car une décision contraire aurait signifie que le peuple était de facto garant des agissements des banquiers !!


  • Privatisation des profits = privatisation des pertes !

    Les anglais et le lobby bancaire avaient le culot d’exiger la prise en charge par le contribuable islandais des dettes de banques qui avaient été privatisées quelques années plus tôt sous pression euro-mondialiste. Les islandais n’ont pas cédé aux pressions de toutes sortes (y compris le blocage de leurs avoirs au RU par utilisation abusive de la législation anti-terroriste) . La justice leur a donné raison, en l’absence de toute règle nationale ou internationale obligeant l’Etat islandais à payer, dès lors qu’il avait correctement mis en place un fonds de garantie des dépôts. Les rosbifs n’en sont pas encore revenus... Le plus scandaleux est que la Commission ,après avoir exercé toutes sortes de pressions sur l’Islande, ait accepté de porter cette action manifestement dénuée de toute base légale. C’est désormais clair : le soutien des Etats aux banques privées (cf Dexia) ne résulte pas d’une obligation légale, mais du seul pouvoir du lobby bancaire sur les milieux politico-administratifs.

     

  • Je comprends pas bien ce que vient faire une directive européeenne dans l’histoire alors que l’Islande n’est pas membre de l’Union Européenne !!!

     

  • le gouvernement anglais frelaté chat-bite face à l’inflexibilité islandaise !....assez jouissif je dois dire.