Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"L’homme déconstruit" : les enjeux derrière la polémique Sandrine Rousseau

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Une femme jamais construite.

     

    Répondre à ce message

  • une grande cause d’ utilité publique, ne serait elle pas de trouver des fonds pour envoyer Sandrine et son caniche en Afghanistan, pour les prochaines vacances scolaires ?

     

    Répondre à ce message

  • #2828834
    Le 18 octobre à 18:24 par Névrose matricielle
    "L’homme déconstruit" : les enjeux derrière la polémique Sandrine (...)

    Un homme déconstruit ?
    Un psychiatre ?!!

     

    Répondre à ce message

  • les féministes veulent un clébard, un petit chien infantilisé. C’est leur manque d’amour et de confiance en elles, en la vie, qui les fait agir ainsi. L’homme déconstruit est le délire, le reflet de la femme immature.

     

    Répondre à ce message

  • Ah les mecs !
    "Pourquoi les mecs ne baissent jamais
    la lunette des chiottes ?"

    Ah les femmes !
    "Pourquoi les femmes ne remontent jamais
    la lunette des chiottes ?"

    En fait on peut décliner ça à l’infini ! Pourquoi les hommes n’ont pas de vagin ? Pourquoi les hommes ne sont pas cycliques ? Pourquoi les hommes ne s’épilent pas ? Pourquoi les hommes ne chialent pas ? Pourquoi les hommes n’aiment pas les films à l’eau de rose ? etc etc... Le féminisme est un naufrage de bêtise mêlé à un délire narcissique nauséabond.

    Merci à l’auteur de ces vidéos d’une grande qualité.

     

    Répondre à ce message

  • #2828920

    Un exemple d’homme déconstruit : Jonathann Daval.
    Alors lui il était tellement déconstruit qu’il ne réussissait même pas à procréer avec sa femme. Ce qui a commencé à l’énerver, et ce qui a provoqué de grosses disputes entre eux, dont d’ailleurs la dernière a très très mal tourné.
    Donc en fait, il faut que l’homme soit déconstruit et féminisé, et en même temps il doit savoir bander et être bien viril ! A un moment, madame les féministes, faudrait savoir ce qu’on veut merde !

     

    Répondre à ce message

  • #2828930

    Un jour Sandrine vivra peut-être aux côtés d’une chimère ? Des pieds de canards, des jambes de canasson, un torse de guenon et une tête de chien ?

     

    Répondre à ce message

  • #2828986

    Pas de panique chers hommes !
    Les femmes (la majorité silencieuse) vous aiment comme vous êtes, virils, bien virils avec vos qualités et vos défauts (comme les femmes bien sûr) et c’est pas demain la veille que ça va changer car les racines de votre virilité sont profondes, très profondes et lointaines, elles remontent jusqu’à la création de l’homme et de sa moitié, la femme... Par qui ? et comment ? C’est un autre débat.
    Je pense ne pas trop me tromper en disant cela et partage ce qui est dit dans la vidéo.
    Par conséquent, pour déconstruire un homme (le mâle) il faudrait d’abord le détruire... mais avant de le détruire pour le reconstruire à nouveau, il faudrait au préalable s’assurer de connaître le ou/les secrets de sa création initiale... afin de ne pas se louper et se retrouver avec un monstre à la place de l’homme originel (qui aura disparu).
    Attention aux apprentis sorciers !!!

     

    Répondre à ce message

  • ya des rumeurs comme quoi son h déconstruit n’est pas un h, avez-vous des infos concrètes ?

     

    Répondre à ce message

  • Ce concept d’homme déconstruit est à mettre en parallèle avec l’arrivisme social d’une nouvelle génération de femmes, élevées dans une société concurrentielle du chacun pour soi, mais où la concurrence est faussée car certains groupes sont incités à s’affirmer, d’autres au contraire à s’humilier. Disposées à jouer des coudes pour se faire leur place, d’autant plus qu’on leur a mis dans la tête que ce sera plus dur pour elles, ces femmes se gardent pourtant bien de défier les hommes virils encore debout, au contraire. En revanche un instinct très développé leur fait détecter la faiblesse et les victimes à exploiter pour favoriser leurs ambitions, d’argent, de position sociale, parmi les infortunés couillons de la classe moyenne blanche, travaillés au corps (et à l’âme) par une tenaille constituée d’un côté par la racaille, de l’autre du gauchisme dont le féminisme, ainsi que disait justement M. Soral dans le dernier Soral répond.

    L’homme déconstruit est le produit final de ce processus assez degueulasse d’ascension sociale utilisant comme marchepied ceux qui sont envisagés comme les untermenschen devant supporter la pyramide à sa base.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents