Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’impasse énergétique allemande

Der Winter kommt

La présentation de la vidéo :

Xavier Moreau, directeur du centre d’analyses politico-stratégiques Stratpol, et Édouard Husson, historien et spécialiste de l’Allemagne, reviennent sur la possible crise énergétique à venir en Allemagne suite aux sanctions contre la Russie.

 

 

L’Échiquier mondial, sur E&R :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3035754
    Le 24 septembre à 22:19 par Fautquecachange
    L’impasse énergétique allemande

    S’il est incontestable que les usa ont toujours eu le monopole de l’arme médiatique et de ses conséquences sur le façonnage de l’opinion publique, cela n’a nullement empêcher leurs débâcles militaires, politique et économique. Ils en sont à : ne plus pouvoir impliquer leurs propres troupes dans leurs ’ fomentations ’, à être exclus de tous les règlements de litiges entre nations, et à considérer, selon le Washington post, l’Allemagne comme un adversaire économique à détruire

     

    Répondre à ce message

  • #3035771
    Le 25 septembre à 00:30 par Turican
    L’impasse énergétique allemande

    L allemagne s en veut deconjuguer son gaz pilotable des Enrs ( panneaux photovoltaïques et éoliennes non pilotables) associées au charbon.( hehehe)
    Mais, il ne m’ est pas certain que Berlin puisse en auto détermination souveraine s en permettre puisque c est un marché de gros européen d un tout mgW régit par Bruxelles et qu’il faudrait l accord de tous sans 1 défaut de veto de l un des pays membre de l UE.
    Nous verrons si la divergence énergétique monetaire européenne s en peut car le kW c est la monnaie et le kW/h c est le Smic. :-)
    Jancovici doit se marrer même si c est pas jovial.

     

    Répondre à ce message

  • #3035816
    Le 25 septembre à 06:07 par EUROPE TIERS-MONDE
    L’impasse énergétique allemande

    Mais pourquoi aucun politique ne dénonce l’idéologie qui veut mettre à genoux l’Europe (qui ne pourra plus se relever une fois que ses infrastructures auront été démantelées !) et qui engage la survie de 450 millions d’individus et des générations suivantes, alors que les réseaux Nord-stream 1 et 2 étaient prêts à entrer en service ?!

    Situation ubuesque et révoltante ! Ces politiques ne font que gérer la transition vers une immense pauvreté qui nous atteindra tous en feignant de trouver les meilleures solutions alors qu’ils suivent objectivement le plan judéo-américain de destruction du continent européen - avec une pointe de vengeance pour s’être tournés vers la Russie chrétienne !

    Prenons-en conscience au moins au niveau du peuple : il s’agit d’en finir avec la chrétienté, de détruire Edom ! On peut ajouter l’invasion immigrante comme fléau majeur et décisif.

    Bon je crois que j’ai répondu...

     

    Répondre à ce message

    • #3035838
      Le 25 septembre à 07:02 par anonyme
      L’impasse énergétique allemande

      Parce que tous les partis politiques français sont ANTI-Russie ! Nous sommes comme les tous peuples européens depuis 1945 : des veaux écervelés qui acceptent d’être sacrifiés par le capitalisme !

       
  • #3035849
    Le 25 septembre à 07:28 par leperigourdin
    L’impasse énergétique allemande

    Si la France peut financer son " modèle sociale" depuis 30 ans c’est grâce à l’Allemagne.

    De plus, personne ne peut remplacer les 95 milliards de m3 de gaz que consomme l’industrie allemande.

    Rien que pour nous français, il faudrait réquisitionner l’intégralité des méthaniers qui existent au monde... Or on ne consomme que 37 milliards de m3...

    Pour rappel un methanier c’est 166 000 m3
    37 Gm3/166 k = 222 891 rotation de méthaniers...

    Pour l’Allemagne 83 G3/166 000 = 500 000 rotations... LOL

    Sachant que la rotation aller/retour Quatar- France c’est 1 mois ! En gros, un methanier fait 12 livraisons en France 222 891/12 =18500 methaniers pour nous livrer...

    Et pour rappel, dans le monde, actuellement il y a 550 méthaniers... Tous les chiffres sont en open source !

     

    Répondre à ce message

    • #3036056
      Le 25 septembre à 15:14 par Bromelia
      L’impasse énergétique allemande

      Vous oubliez que c’est du gaz liquide dans les méthaniers...

      Pour du propane 1l de gaz liquide, c’est 273 litres de gaz gazeux.
      Là où vous calculez qu’il faut 18500 methaniers, il faudrait 18500/273 = 68 methaniers pour du propane. Cela reste beaucoup mais ce n’est pas délirant.

       
    • #3036310
      Le 26 septembre à 02:05 par Sedetiam
      L’impasse énergétique allemande

      Ce que précise Bromelia est juste et vaut 240 litres de butane gazeux pour 1 litre de butane liquide. En revanche il y a désormais pas loin de 700 méthaniers en rotation dans le monde, plus de 200 en construction et le Qatar a passé une méga commande de 100 méthaniers, essentiellement au trois ténors du marché Coréen (jusqu’en 2027) et à la Chine, il y a pratiquement deux ans, pour 19,2 milliards de dollars.
      Clarksons, le plus grand service d’expédition du monde estime qu’il y aura plus de méthaniers sur l’eau en 2025 qu’il n’y aura de VLCC (Very Large Crude Carrier - très grand pétrolier transporteur de brut).
      À l’heure où il y a de l’eau dans le gaz en Europe, la France a été la première destination des exportations américaines de GNL pour le cinquième mois consécutif en juillet, à 80 M$ la cargaison et, maigre consolation, par un Cocorico de circonstance, mais osons-le, la technologie du français GTT équipe la quasi-totalité des méthaniers transportant le gaz naturel liquéfié à travers le globe, à hauteur de 70% du marché, son système de membrane étant devenu indispensable : à l’heure où le monde très concurrentiel du gaz est entré en ébullition, l’on espère que les cadors de la filière n’auront pas l’idée de signer des contrats à plus de 200 000 millions de dollars, prenant le risque d’avoir la NSA au cul, les lois américaines et leur extra territorialité, et d’avoir à revendre pour 100 balles et un mars (ou la lune), leur fleuron. Qu’il prenne conseil auprès d’Alstom... avant de rémunérer un « consultant à valises ».
      Cocorico II, les Chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire avaient livré deux navires les plus grands au monde, en 2006 et 2007, les frangines Provalys,et Gaselys, pour se faire coiffer en 2011 par le Rasheeda, un Qatarmax, de ceux construits en Corée du Sud, depuis 2008, pour le compte du Qatar : un rafiot qui doublait le volume transporté, avec reliquéfaction des gaz évaporés, à bord.

      Question au regard du réchaufisme climatrique : si le niveau de l’eau continue de monter ainsi, les méthaniers finiront-ils par nous passer au-dessus de la tête ?

       
    • #3036336
      Le 26 septembre à 04:48 par Kal
      L’impasse énergétique allemande

      @Bromelia
      Bien vu, mais la question porte également sur le prix de vente du GNL, gaz transformé puis acheminé alors que le gaz russe transitant par des gazoducs est bon marché.

      L’économie allemande ne fonctionne que par des coûts de production au rabais : main d’oeuvre à bas coût avec les pays d’Europe centrale, voire localement avec des chômeurs sous-payés, énergie grâce au gaz russe bon marché, sous traitance chinoise encore compétitive.

       
    • #3036373
      Le 26 septembre à 06:38 par leperigourdin
      L’impasse énergétique allemande

      Ah oui désolé., ça change tout.

      Un methanier contiendrait en moyenne 45 000 000 de m3 de gaz ?

      Ce qui ferait quand même un besoin pour la France de 822 livraisons... Quasi 70 méthaniers ne travailleraient que pour la France.

      Nos (2 ?) ports méthaniers peuvent-ils réaliser 1 livraison par jour/ 365 j/365 ?

      Pour l’Allemagne ça se complique s’ils n’ont pour l’instant aucun port.

      Quid aussi de la sécurité ? Ces centaines de méthaniers ne sont-ils pas vulnérables à des sabotages ? Idem pour les ports méthaniers ?

       
    • #3036608
      Le 26 septembre à 14:34 par Bromelia
      L’impasse énergétique allemande

      Effectivement,

      Toute cette histoire colle avec le schéma d’opposition entre tellurocratie et thalassocratie. Badgdad-Berlin ne devait pas devenir une voie commerciale, on nous a appris au primaire que le contient européen était divisé physiquement par une chaîne de montagnes (monts-oural) alors qu’il ne s’agit que d’un « plateau bas »…

      Il semble que les investisseurs n’aient pas attendu la guerre ukrainienne pour investir dans le transport maritime du gaz. Je ne pense pas que le problème soit Poutine. Le problème sont les gazoducs. Sii North Stream 2 ouvrait, cela aurait démontré que les marchandises peuvent circuler au sein d’un même continent.

       
  • #3035913
    Le 25 septembre à 09:55 par jullia
    L’impasse énergétique allemande

    La France va livrer du gaz à l’Allemagne qui elle-même en livre à la Pologne !

     

    Répondre à ce message

  • #3035919
    Le 25 septembre à 10:03 par jullia
    L’impasse énergétique allemande

    Bon alors, comme les éoliennes, faute de vent, ne remplissent pas le rendement escompté, ils faut accélérer le nombre prévu.
    Le vent ont l’achète où ????????????????
    Je sens que Poutine va être mis en cause. "Il nous fait du chantage, ll ne veut pas nous en livrer".
    Et si on obligeait, tous ces davosiens à porter sur la tête une éolienne, pour leur propre consommation.

     

    Répondre à ce message

  • #3036032
    Le 25 septembre à 14:30 par kermit la grenouille
    L’impasse énergétique allemande

    Je ne veux affoler personne mais il me semble que le grand reset a commencé.

    Apres le test réussi des moutons du covid cette fois ci c’est pour de vrai.

    Comment les écoles seront chauffées ?
    Les commerçants vont exploser les prix ou fermer
    les industriels fermer ou délocaliser.
    Les métros tramways ne pourront plus fonctionner etc

    Mais il suffit d’un seul pays(Italie France Allemagne Espagne) qui arrete le boycott de la Russie pour qu’il ouvre la voix de la liberté pour les autres.

    Cette grande souffrance qui nous attend sera imputé aux Russes à qui il faudra faire la guerre...
    Quant à vaincre la Russie, ce n’est pas le but, le but est de détruire et soumettre l’Europe blanche, celle qui a fait le monde.

     

    Répondre à ce message

  • #3036089
    Le 25 septembre à 16:19 par Miguel de la punta
    L’impasse énergétique allemande

    L’Allemagne, première nation européenne à se sacrifier sur l’autel de la Pacha Mama et de l’ukraino-correcte. Visiblement, cela ne leur a pas suffit de se faire rançonner et pillonner deux fois de suite par les judéo-américains et leurs commis au siècle dernier. Et bien, ainsi soit-il !

     

    Répondre à ce message

    • #3036516
      Le 26 septembre à 11:42 par anonyme
      L’impasse énergétique allemande

      Des milliers de personnes manifestent le 25 septembre dans la ville allemande de Lubmin (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale) pour réclamer l’ouverture de Nord Stream 2 et la fin des sanctions contre la Russie.
      Impensable en France !
      Le peuple allemand est réaliste et se bouge ! Rien à voir avec leurs dirigeants au service des US et paillasson d’Israël !

       
  • #3036154
    Le 25 septembre à 17:55 par Kal
    L’impasse énergétique allemande

    La question n’est pas de savoir Si mais Quand les Allemands se rapprocheront de la Russie pour leurs approvisionnements en gaz.

    L’annonce du Petit (Macron) de donner du gaz de la France à l’Allemagne alors qu’elle n’en n’a pas est une galéjade comme seuls les médias occidentaux sont capables (encore) de nous faire avaler.

     

    Répondre à ce message

  • #3036330
    Le 26 septembre à 04:07 par Miville
    L’impasse énergétique allemande

    Ne vous en faites pas trop pour l’Allemagne : son but en renonçant au gaz russe est de le faire payer par la France qui sous Macron est là pour subvenir à toutes ses fautes et tous ses abus de pouvoir commis ailleurs dans le monde exactement comme en 1940 en refilant la note et les tickets de rationnement à sa population. Hitler aussi a renoncé au gaz russe sur lequel il avait pu compter pendant toute la durée du pacte Molotov-Ribbentrop.

    L’Allemagne peut piller la France à loisir si tant est que cette dernière se laisse aller à la frénésie anti-russe pour tenter de se gagner les grâces de la finance anglo-saxonne. L’Allemagne ne va s’en tirer qu’avec un peu plus de cet autoritarisme et de cette manie de montrer ses ausweis qui va bien avec son naturel qui revient au galop. La France, qui va remettre en marche tout son parc nucléaire non pas pour elle-même mais pour l’Allemagne, aura quant à elle de vraies pénuries et de vraies cartes de pain, de vraies interdictions de chauffer et de garder la lumière allumée passée telle heure sous peine de tir dans la fenêtre, car Macron c’est l’empereur de l’Europe pas de la France.

    Macron, ce n’est pas une police d’assurance contre le retour des heures les plus sombres de l’histoire de France, c’est la garantie en personne du retour de ces heures sombres. Ceux qui ont voté pour lui par crainte de perdre leurs retraites en seront pour leurs frais mêmes.

     

    Répondre à ce message

    • #3036419
      Le 26 septembre à 08:00 par anonyme
      L’impasse énergétique allemande

      L’UE a été voulue par les français (Monnet, Schuman, Mitterrand, etc) pour piller l’Allemagne, profiter de sa santé économique et de sa monnaie forte à travers l’euro ! N’inverse pas les rôles ! Les Allemands n’ont jamais voulu ni l’UE, ni l’euro et on ne leur a jamais demandé leur avis (jamais aucun référendum en Allemagne !).

       
    • #3036927
      Le 27 septembre à 00:12 par Vous n’aurez pas ma germanolatrie
      L’impasse énergétique allemande

      @ anonyme

      L’UE a été voulue par les français (Monnet, Schuman, Mitterrand, etc)

      - Monnet : inféodé aux américains qui ont remonté l’Almanya au crique à partir de 1918 pour la jeter contre les Russes.
      - Schuman : Pétainiste...donc marionette de Berlin.
      - Mitterrand : décoré de la francisque...donc pro-allemande jusqu’au bout du gland.

      C’est sûr qu’avec des français comme ça, l’Almanya a dû trembler fortement.

      pour piller l’Allemagne,

      Qui n’a jamais hésité à piller ses voisins pendant la guerre.

      profiter de sa santé économique

      Due principalement à ses immigrés Turcs : grâce leur en soit rendue.

      et de sa monnaie forte à travers l’euro !

      Nécessaire pour maintenir le dollar bas : les allemands font donc correctement le job pour la Banque qui les remercie bien !

      N’inverse pas les rôles ! Les Allemands n’ont jamais voulu ni l’UE, ni l’euro

      C’est pour cette raison qu’ils ont empêché les Grec de sortir et font tout pour ramener les Anglais...n’inverse pas les rôles.

      et on ne leur a jamais demandé leur avis (jamais aucun référendum en Allemagne !).

      Evidemment, ils ont toujours voté pour les plus impérialistes. N’inverse pas les rôles, ce sont les Français qui, quand ils votent "mal", voient leur référendum volé.

       
Afficher les commentaires précédents