Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’incroyable fortune de Teodorin Obiang, vice-président de la Guinée, en procès à Paris

Pendant une décennie, le fils d’un chef d’État africain a pu mener la vie de château à Paris. Il vivait dans un palace de 101 pièces avenue Foch, où l’eau coulait par des robinets en or. Dévalisait les magasins de luxe de l’avenue Montaigne. Commandait les meilleurs Romanée-Conti. Et dissimulait dans son garage l’une des plus incroyables collections de voitures de luxe.

 

 

Cet homme s’appelle Teodorin Obiang, 47 ans. Il est l’aîné des enfants de l’actuel président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang, au pouvoir depuis 1979 (il a été réélu en avril avec 93,7% des voix). Cet homme est jugé à partir de ce lundi 2 janvier par le tribunal correctionnel de Paris pour « blanchiment de corruption, de détournement de fonds publics, d’abus de biens sociaux et d’abus de confiance ». Absent (il réside aujourd’hui à Malabo en Guinée), le prévenu sera représenté par son avocat français, maître Emmanuel Marsigny.

Ce procès revêt une très haute importance symbolique. Il est le premier aboutissement des procédures concernant les « biens mal acquis », lancées il y a pile dix ans par les associations Sherpa et Transparency International. Peu de monde, alors, croyait en une quelconque chance de succès. En demandant à la justice française de se prononcer sur la légalité des biens acquis en France par des roitelets africains et leur famille, c’est toute la Françafrique qu’on a ébranlée, cette diplomatie du post-colonialisme préférant fermer les yeux sur les fortunes détournées dans l’unique objectif de conserver son influence en Afrique. William Bourdon, président de Sherpa et avocat de Transparency International, souligne :

« Il y avait un océan de scepticisme face à nous. L’activisme du parquet, sous la présidence Sarkozy, a permis de paralyser la procédure jusqu’en 2010. Alors, oui, l’ouverture de ce procès aujourd’hui est pour nous une satisfaction. »

 

« Alcool, pute, coke »

La lecture de l’ordonnance de renvoi de Teodorin Obiang tient, pour partie, du scénario d’un mauvais film. On y découvre la vie creuse et désœuvrée d’un homme richissime. Quelques jours à Paris, quelques semaines à Malibu (Californie), parfois au Brésil, autant de pays où il possède de magnifiques propriétés (son patrimoine immobilier est estimé à 100 millions d’euros). Quand il pouvait encore sortir de son pays, Teodorin Obiang, aujourd’hui visé par un mandat d’arrêt, ne voyageait pas sans ses mallettes gonflées de plusieurs millions de dollars en liquide.

« Alcool, pute, coke » : voilà comment un ancien majordome a résumé la vie d’Obiang Junior. « L’argent dépensé, il retournait en Guinée-Équatoriale environ trois fois par an pour récupérer deux autres valises », a aussi raconté ce témoin.

[...]

Œuvres d’art, discothèque, hammam

Quand ils ont pénétré son domicile parisien, avenue Foch, les policiers sont tombés sur une inimaginable caverne d’Ali Baba. Cet hôtel particulier de plus 4 000 mètres carrés sur cinq étages tenait plutôt du château. Acquis pour 25 millions d’euros au milieu des années 2000, il avait ensuite été agrémenté, au fil des travaux réalisés par des architectes prestigieux (pour un montant de 11 millions d’euros), d’une discothèque, d’un bar, d’une salle de jeu, d’une salle de cinéma, d’un hammam et d’une salle de sport. Le bâtiment lui-même servait d’écrin à un triplex dont la seule chambre de maître mesurait 100 mètres carrés. L’écran géant de marque Panasonic avait été acheté 100 000 euros.

[...]

Les penderies regorgeaient de tenues achetées chez les meilleurs tailleurs, Gucci, Dolce & Gabbana, Prada, Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, Balenciaga, Armani, Burberry, Versace. Quand il était à Paris, Teodorin Obiang allait aussi faire des virées shopping place Vendôme. Il a dépensé des centaines de milliers d’euros en montres, bijoux et broches chez les plus grands joailliers : Cartier, Piaget et Chaumet, entre autres. Les enquêteurs étaient pourtant loin de pouvoir imaginer ce qu’ils allaient découvrir au garage. Teodorin Obiang conservait là une collection de 18 véhicules de très grand luxe dont la valeur a été estimée à 7,4 millions d’euros. Quatre Bentley, deux Rolls Phantom, deux Ferrari, trois Porsche, deux Bugatti, une Maserati.

Lire l’article complet sur tempsreel.nouvelobs.com

Afrique, « humanitaire » et économie sur Kontre Kulture

 

La corruption en Afrique, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Qu’on laisse cet homme vibre en paix ou qu’on traduise les milliers d’autres de son genre, tous pays confondus !!! Que le procès ait lieu à Paris, c’est bien là le plus ridicule. N’est-ce pas la Françafrique qui a enfanté ce type d’homme ? Vive la Guinée !!!

     

    • Que l’on saisisse tout . La France a un incroyable talent. La France a un incroyable moyen pour redistribuer ces richesses . Avec cet argent, payons ce procès ,tout d’abord . Ensuite, grâce à une nouvelle association humanitaire, la Guinée "pauvre "sera ravie de profiter de son argent. C’est gagnant /gagnant. Enfin un Noël pour les plus démunis. Normal ?...


  • #1636124

    La bonne blague : "la partie civile, Transparency international".

    Probablement les mêmes, les employés des mêmes qui ont mis son daron, et tous les autres darons, au pouvoir...

     

  • Et alors ? tant que ce n’est pas de l’argent public Francais on a aucune leçon à donner. Je ne vois pas en quoi cela regarde la justice française ?
    Et les princes et princesses du golf pourquoi on leur cherche pas des poux ? Pourtant ils souvent cités dans des histoires de violence envers leurs serviteurs.
    Par contre je conseille le mediocre Nouvelobs d’aller fouiner dans les comptes de certains contribuables français pour dénicher du blanchiment et de la fraude fiscale a tout va.

     

    • en quoi cela regarde la justice française ?, cela la regarde d’autant plus que toute cette corruption "Africaine" est belle et bien d’origine française, vous n’avez jamais entendu parler de la FranceAfrique, des réseaux Foccard ?,Pasqua ? cela fait depuis De Gaulle que tous les partis aux pouvoir en france ont été financés par l’Afrique de même que les opérations secrètes de nos services de renseignement ou de l’Elysée. et c’est sans aucune mesure par rapport aux
      quelques millions de Kadhafi.
      vous croyez peut être naïvement que les opérations d’Hollande en Syrie sont financées par le budget ?
      l’Afrique sous contrôle français ne touche en moyenne que 17% de ses ressources (déclarées) exploitées par ELF,Bolloré et consorts grâce à des gouvernements fantoches dont le zozo mis en examen est un rejeton. interessez vous à la question et vous comprendrez vite que l’évasion fiscale, la vraie n’est pas celle des particuliers mais bien celle des multinationales et des partis politiques. mais le français est très con, il croit qu’en rayant la porsche du chirurgien de son quartier il s’attaque à la vraie richesse. et pendant ce temps là.....

      Enfin pourquoi est il jugé en France, tout simplement parce que la justice de son pays est encore plus aux ordres que la notre, et si vous cherchez un peu vous trouverez que les parties civiles dans cette affaire sont autrement plus efficaces que transparency qui est l’arbre qui cache la forêt.(ce sont des personnes qui se battent pour annuler juridiquement la dette africaine en la faisant déclarer illégale (et il y a déjà jurisprudence).
      Et dites vous bien que si E&R reprend cette info, c’est qu’il y a très certainement du grain à moudre.


    • D’accord avec vous @paramesh !
      J’ajouterais qu’après avoir poussé à l’exil "fiscal" nos super-riches français, on dissuade les étrangers de dépenser leur fortune chez nous. En même temps on nous enjoint à recevoir toute la misère du Monde. La tiers-mondialisation de la France s’accélère. Misère, misère.


  • Les héros des indépendances Africaines ont raconté à leur peuple qu’ils luttaient contre l’impérialisme.

    Quand ils ont pris le pouvoir, ils ont réduit leur peuple en esclavage fiscal, ils ont créé une dictature pour museler les citoyens qui protestaient contre ce pillage, et ils ont constitué un empire économique énorme.


  • Faut relativiser , 100 millions d’euros en patrimoine immobilier de luxe, c’est pas énorme du tout...je plaisante....sans plaisanter vraiment. Voyez le prix de la moindre villa front de mer sur la côte d’Azur.


  • Je n’apprécie guère le fiston Obiang qui est bien loin d’avoir les qualités de son père Téodoro, mais cette enquête en service commandé n’est certainement pas désintéresser.
    Déja si Teodorin est condamné il bénéficiera d’une immunité diplomatique en tant que vice président de Guinée équatoriale, donc il s’en fout.
    Ensuite les biens qu’il possède en France seront probablement saisi et c’est la que l’on comprends mieux l’escroquerie car ou est la justice la dedans ?

    Est ce que saisir les biens mal accquis d’Obiang au seul profit du trésor français améliorera la situation des Guinéens, ou même des français ? J’en doute fortement...

     

  • La réalité des choses est honteuse pour l’Etat français, qui se présente en vertueux défenseur des intérêts du peuple guinéen. Car ce dernier ne verra évidemment jamais UN centime des biens saisis.
    Au lieu de véritablement agir contre le présumé "voleur du peuple", en l’arrêtant pour vol, l’administration française se complait en Robin des Bois qui "vole le voleur", vidant les locaux lui ayant appartenu, et mettant tout aux enchères.
    Il est évident que les procédures judiciaires engraissent une armée d’avocats parisiens. Qu’en pense l’omniprésent Me William BOURDON ?
    J’ai assisté aux ventes des voitures. Ces merveilles ont été adjugées à des prix scandaleusement bas et tous les enchérisseurs-rapaces qui avaient les tuyaux des commissaires-priseurs pour être bien prêts à temps, se sont goinfrés.
    Ce sera pareil pour TOUS les biens.
    Les maigres sous qui arriveront PEUT-ETRE un jour au petit peuple guinéen seront complètement invisibles. Ils auront intégralement fondu et disparu (droits et taxes françaises exorbitantes sur les ventes, sur les saisies, prélèvements d’une foule de "professionnels" des faillites et ventes forcées, transporteurs, agents immobiliers, copieuses ponctions bancaires sur les comptes séquestrés, etc...).
    Pour ce qui est des ONGs qui bénéficieront du solde éventuel, on sait que le plus souvent, 75 % des versements partent en frais de fonctionnement. Les 25% restant seront les frais permettant à des organisations "indépendantes" de vérifier que l’Etat guinéen ne ponctionne pas l’ONG elle-même, travaillant sur son territoire (si une telle ONG existe). Il ne restera RIEN dans tous les cas de figure.
    L’intention de protéger le peuple guinéen est totalement INEXISTANTE ou tellement UTOPIQUE qu’elle est forcément MENSONGERE. Il s’agit simplement de spolier le peuple guinéen pour le punir de s’être laissé spolier par le fils de son dirigeant (lequel fils a eu l’imprudence et le mauvais goût de rendre jaloux quelques « vertueux » fonctionnaires français, par sa conduite scandaleuse de nouveau riche).
    Le fait qu’aucun média ne le relève est une assurance supplémentaire de cette réalité.


  • « Quelques jours à Paris, quelques semaines à Malibu (Californie), parfois au Brésil, autant de pays où il possède de magnifiques propriétés (son patrimoine immobilier est estimé à 100 millions d’euros) »

    bonjour, rien que l’immeuble avenue Foch, est estimé à 107 millions d’euros, je ne comprends pas la déclaration de cet article...

     

  • Cet honnête homme vient d’obtenir que son procès soit reporté . On est compréhensif au Parquet .


  • Le groupe nucléaire Areva a signé un contrat de fourniture de 20.000 tonnes d’uranium pour une valeur de 3,5 milliards de dollars sur 10 ans. Or, il n’y a pas d’uranium en France ! Les 20.000 tonnes d’uranium viendront donc du Niger, un des pays les plus pauvres au monde. 6e rang mondial : Niger, 403,4 dollars de PIB par habitant par an en 2015 donc 25 à 30 euros par mois.


  • Un peu de place pour les migrants.


Commentaires suivants