Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Chine devient le 1er consommateur mondial de vin rouge

La Chine est devenue le premier consommateur mondial de vin rouge, et détrône la France, selon l’étude de conjoncture Vinexpo révélée mardi sur le marché des vins et spiritueux en Asie-pacifique et dans le monde.

Avec plus de 155 millions de caisses de neuf litres de vin rouge (soit 1,865 milliard de bouteilles) consommées en 2013, une croissance de 136% par rapport à 2008, la Chine, en incluant Hong Kong, se situe désormais devant la France (150 millions de caisses), l’Italie (141), les États-Unis (134) et l’Allemagne (112).

La Chine est cependant le cinquième pays consommateur de vin en général, comprenant les vins dits tranquilles et les vins effervescents, loin derrière les États-Unis, la France et l’Italie.

L’engouement des Chinois pour le vin rouge s’est accéléré depuis 2005, note l’étude produite avec le cabinet britannique IWSR (International wine and spirits research). Entre 2007 et 2013, sa consommation a ainsi été multipliée par 2,75 (+175,4%) alors qu’au cours de la même période elle diminuait de 5,8% en Italie et de 18% en France.

"Il y a eu un réel changement dans les mentalités chinoises. De la vigne a été plantée de façon massive et le réseau de distribution s’est démultiplié", a expliqué auprès de l’AFP Guillaume Deglise, le directeur général de Vinexpo.

Ces chiffres de consommation de vin rouge en Chine sont encourageants pour les producteurs français, selon Guillaume Deglise, alors qu’en France elle est appelée à diminuer de plus de 7% à l’horizon 2017. "L’exportation devient encore plus décisive puisque le marché domestique ne pourra plus absorber la totalité de la production", a-t-il prévenu.

Consommation mondiale en hausse

L’étude souligne également que la consommation mondiale de vin poursuit sa croissance. Si elle a augmenté de 3,23% entre 2008 et 2012 et atteint 2,663 milliards de caisses de 12 bouteilles, l’étude prévoit qu’entre 2013 et 2017 elle devrait encore augmenter de 4,97%.

Si la consommation de vin a diminué en Chine de 2,2% en 2013 après une croissance ininterrompue à un rythme de 20 à 25% par an, la consommation devrait tout de même augmenter de 33,8% entre 2013 et 2017 (230 millions de caisses en 2017).

Sur le continent asiatique, cette consommation devrait s’accroître de près de 23%, contre -0,14% pour l’Europe et +9% aux États-Unis, les deux continents leaders. Aux États-Unis, premier marché mondial pour le vin depuis 2011, la consommation du rouge devrait également continuer de croître de 14% sur les cinq prochaines années pour atteindre 384 millions de caisses, après avoir augmenté de 11,36% entre 2008 et 2012.

L’étude note également que si la consommation globale des vins a augmenté de 3,23% entre 2008 et 2012, les vins effervescents, qui représentent 7,9% de la consommation totale des vins, ont enregistré une hausse de leur consommation de 5,66%.

Parallèlement, les rosés (9,1% de la consommation totale), ont connu une croissance de 7,66% entre 2008 et 2012. Par ailleurs, la zone Asie-Pacifique a bu 62,76% des volumes de spiritueux consommés mondialement. Cette hausse de la consommation (+55%) entre 2008 et 2012 devrait cependant ralentir ces cinq prochaines années (+9%).

Le Baijiu, spiritueux blanc à base de sorgho, de blé ou de riz, est avec 38% de parts l’alcool le plus consommé au monde devant la vodka qui a enregistré une baisse de 6% ces cinq dernières années, une baisse principalement due à son déclin en Russie.

Cette 11e étude de conjoncture commanditée par Vinexpo, salon international du vin et des spiritueux dont l’édition asiatique se tiendra du 27 au 29 mai 2014 à Hong Kong, couvre les évolutions de production, consommation et échanges internationaux des vins et spiritueux sur 28 pays producteurs et 110 marchés consommateurs dans le monde.

Déguster du bon vin avec notre partenaire Sanguisterrae !

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Disons que le chiffre intéressant est le rapport nombre de caisse sur nombre d’habitant ..

    France : 2,3 caisses par habitant
    Chine : 0,11 caisses par habitant

    ahah qu’est-ce qu’on picole ^^

     

  • Comme les Chinois sont vingt fois plus nombreux que les Français, ils consomment par tete 20 fois moins de vin rouge que nous, Dieu merci pour ça au moins on est les champions "hors classe" . Picoler c’est tellement plus important que préserver ses enfants de la théorie du Genre , la picole c’est un thème tellement plus "consensuel" et "mobilisateur"...


  • L’ouvrier français a été rendu con par le jaja.
    Il en sera de même du businessman chinois.
    Cette bonne réputation française qui lui vient des bons crus redégouline sur les picrates en charriant la lie.
    Et ça donne l’exportation domestique des vins de tables bouteille consignée étoilée et cubis qui ont saoulé prolo au minable.
    Et ça donne les frelateries exportées aux pays nouveaux riches qui se lachent.
    Poudre de vin dans le spirt dilué en Russie avec des étiquettes Château Bordeaux sur des bouteilles de vodka recyclées.
    Chinois il doit pas être mieux loti.

     

  • oui bon ils sont 1,3 milliards ! ça fait pas encore beaucoup par tête ...
    c’est encore le thé qu’a la vedette !


  • #706992

    "et détrône la France, selon l’étude"

    Voyons les chiffres...

    Avec 66,6 millions de français, et 1400 millions de chinois, et en supposant un profil de consommation personnel actuellement identique, il faudrait que les français se mettent à picoler 21 fois plus pour ne pas se faire détrôner.


  • Le fait que la consommation de Vodka est en baisse en Russie est je pense une très bonne chose pour l’économie et la démographie russe.


  • cette etude c’est du bidon et du lobbyng pour forcer les chinois a consomer cette boisson car les domaines vinicoles sont rachetes les uns apres les autres par des investisseurs chinois . meme si il n’aiment pas cette boisson, les nouveaux riches chinois se forceront a la boire parce que cela va avec l’ascension sociale. oeunologie , grosse voiture ,golf un vrai copie-colle du comportement de la bourgeoisie occidentale .mais comme la grande majorite des asiatiques supportent difficilement la plupart de nos fromages deja ca reduit le marche , ensuite nos vins et leur alimentation euh ..comment dire , c’est un peu comme la fin du scketch des pygmees de dieudonne ,"je bois une coupe de champagne pendant que t’allaite un enfant mort. c’est pas pejoratif , les gouts sont differents c’est tout .


  • Disons que tous les chinois "à modération" ça fait vite beaucoup ...

    J’ai cru comprendre que leur consommation est plus dans :
    * la fascination, couleur rouge très importante chez eux
    * santé, pour les polyphénols et autres bien faits, nombreux dans le raisin rouge et ses dérivés

    On est quand même loin de la consommation en France :
    * en finesse car gouteuse
    * si c’est pas carrément l’ivresse qui est recherchée


  • bientôt les chinois nous le copierons nos grands crus en beaucoup mieux que nous le produisons !!
    il y a aussi la contrefaçon
    ou nous rachèterons tous nos vignobles !!! c’est au choix

     

    • la copie ne vaudras jamais l’original !! le terroir ils peuvent pas pas l’emporté !!!


    • Impossible de copier les grands crus, les terroirs et les micro-climats ne s’exportent pas . Il faut reconnaitre que l’ame d’une région s’exprime par son vin, par quoi d’autre pourrait-elle s’exprimer ? Meme si les Chinois rachètent les 9/10 des grands vignobles, ils resteront en France, et les chinois en partiront un jour ou l’autre, la roue tourne .


  • Ouais, bon... Qu’ils achètent notre rouge mais qu’ils ne viennent surtout pas acheter nos vignobles, c’est tout ce que je leur demande.


  • Humm, est-ce une bonne nouvelle ?
    Pour moi non, parce que les Chinois peuvent tomber dans l’excès et se laisser prendre par le serpent qui n’est autre que le New Word Order (NOM) avec ses intentions pas toujours catholiques.
    Et gare à la gueule de bois au réveil !
    Sinon, le vin rouge, c’est bon (sans excès) et il n’y a pas de doute là-dessus.

     

    • #707986

      ce qui est nuisible en grande quantité est nuisible en petite quantité...

       

      • Faux, nul, zero !!
        Essaie de manger 500g de sel par jour et tu vas passer ad patres vite fait.
        Essaie tout autant de te passer complètement de sel et je ne donne pas cher de ta peau non plus.
        C’est la dose qui fait le poison !


    • #715182

      Peu étonnant dans la mesure où il y a déjà eu un boom du marché du vin en Corée il y a 6-7 ans.

      J’adhère à ce qui est dit dans les commentaires, les friqués chinois boiront du vin juste pour faire classe. Les chinois sont très axés bling bling, ils s’en foutent de la qualité, seules les apparences comptent. Tout le contraire des Coréens.


  • Afficher les commentaires suivants